Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» les deux pies du désert; Raizen
Tu es l'as de pique qui... [Kagura] EmptyAujourd'hui à 4:01 par Meikyû Raizen

» le festival des marchands; Sharrkan
Tu es l'as de pique qui... [Kagura] EmptyAujourd'hui à 3:28 par Hideaki Midori

» Deuil et déchirure
Tu es l'as de pique qui... [Kagura] EmptyAujourd'hui à 2:40 par Okinawa Sora

» Duty and Childhood [Midori]
Tu es l'as de pique qui... [Kagura] EmptyAujourd'hui à 2:38 par Hideaki Midori

» le début de notre folklorique aventure; Eirin
Tu es l'as de pique qui... [Kagura] EmptyAujourd'hui à 2:19 par Hideaki Midori

» 04. Questions diverses
Tu es l'as de pique qui... [Kagura] EmptyAujourd'hui à 2:06 par Mugen Oda

» Le réfugié des montagnes Noires
Tu es l'as de pique qui... [Kagura] EmptyAujourd'hui à 1:51 par Okinawa Sora

» Entraînement Matinal[PV Akira]
Tu es l'as de pique qui... [Kagura] EmptyAujourd'hui à 1:18 par Tôhatsu Asami

» Quelques renseignements [Ema]
Tu es l'as de pique qui... [Kagura] EmptyAujourd'hui à 1:17 par Nagareboshi Ema

» Erasmus
Tu es l'as de pique qui... [Kagura] EmptyAujourd'hui à 0:36 par Fuyumi

Partagez

Tu es l'as de pique qui... [Kagura]

Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Tu es l'as de pique qui... [Kagura] Empty
Dim 1 Déc 2019 - 18:40
Le Hyûga se promenait dans Iwa, rêvassant et n’hésitant pas à parfois marmonner à haute voix certains mots. Comme s’il se parlait à lui-même. Le regard rivé vers le sol, le plus clair du temps, il le relevait afin quand même de se repérer et éviter certains obstacles devant lui. Le bonhomme revenait de la poste et d’une réunion mouvementée avec ses parents. Cette réunion mouvementée, concernait pourtant une affaire personnelle qui rejaillissait sur toute sa famille. La vie est parfois bien curieuse à certains égards. Pour certains sujets, appartenir à une famille considérée comme importante pouvait s’avérer être un blocage. Etre un personnage avec un certain potentiel – le fait qu’il était tout de même un prince Hyûga, ajoutait certaines considérations en plus par rapport à s « son problème ».

*Nagamasa Midori*

Voilà le nom de son problème. Une kunoichi, non, une samouraï très belle, jeune, devant les siens, quasiment sans failles, parfaite, et pourtant. Elle qui avait dit oui à ses parents pour le mariage arrangé qu’il lui avait proposé avec Tsuyoshi, se braquait et devenait sauvage dès l’instant qu’ils étaient seuls. Ils n’étaient que fiancés et déjà, le Hyûga était persuadé qu’il ne tirerait rien de bon d’une union avec cette femme. Elle ne le respectait pas le moins du monde, pas plus qu’elle ne se respectait elle-même. Quoi ? N’avait-elle pas dit oui à ses parents ? Dès lors pourquoi imputer la faute de l’écroulement de son monde, au Hyûga ? Ce dernier pourtant, lui avait dit et répété maintes fois que lui aussi avait subi la même chose qu’elle, que lui aussi était dans ce processus, au départ, sans y avoir consenti. Seulement, au bout d’un moment, où l’on se montrait ferme et l’on acceptait toute la responsabilité de ses actes. Ou l’on acceptait la proposition familiale et l’on s’arrangeait avec son conjoint pour peu que ce dernier soit conciliant. Pour ce qui est d’être conciliant, Tsuyoshi avait tout tenté… En vain. Il ne lui restait plus qu’une seule solution :

Spoiler:
 

Tsuyoshi était arrivé au parc. Il trouva un banc en terre cuite solide non utilisé et s’assis dessus. Regardant d’un œil distrait le paysage devant lui, il soupirait de temps en temps en repensant à tout ce gâchis. Que de temps perdu pour une décision opportune pour sa famille, mais inopportune pour lui. Son père lui en voulait à mort. Sa mère également, même si elle le comprenait un peu plus…

Alors qu’il continuait de regarder le paysage, Tsuyoshi crut apercevoir une « créature ». Son cœur ne fit qu’un bond puis s’accéléra légèrement. Il venait de voir une beauté là-bas. Elle semblait venir dans sa direction d’ailleurs.



_________________
Spoiler:
 


Tu es l'as de pique qui... [Kagura] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Nagamasa Kagura
Nagamasa Kagura

Tu es l'as de pique qui... [Kagura] Empty
Lun 2 Déc 2019 - 17:09

Qui est-ce ?


Entraînement, s’améliorer, devenir plus fort, atteindre son apogée, se surpasser bref, beaucoup de personnes vives que pour cela. C’est indéniable, au fond, peu importe les objectifs de tout le monde, cette envie de devenir meilleur, reste graver dans leur progression de tous les jours. Kagura souhaite ne plus être impuissante comme la fois où ses parents se sont sacrifié pour la protéger, devenir Tsuchikage et chef du clan Nagamasa. Ce genre d’objectif lui permet de pouvoir s’améliorer chaque jour donc forcément devenir plus forte. Évidemment, même si elle n’atteint jamais l’un des trois objectifs qu’elle s’est fixés, au moins, Kagu cherchera toujours à progresser et à atteindre un niveau correct en se surpassant à chaque obstacle de la vie. Un objectif sert après tout à ça et à rien d'autre, voir même si on les atteint, il faut en trouver d’autres pour ne pas rouiller où se conforter de son confort, car c’est à ce moment-là qu’on coule. Évidemment, la jeune Nagamasa n’a pas encore pensé à ses autres objectifs si elle venait à réussir à atteindre les trois déjà en place. Ceci dit, la kunoichi a le temps et rien ne presse, avoir des objectifs, c’est bien, mais il ne faut pas s’en trouver énormément pour ne pas se perdre dans le chemin qu’on souhaite tracer pour son avenir. En tout cas, Kagura reste concentré sur ce qu’elle fait, au point de ne pas souvent s’intéresser aux affaires de son clan malgré son envie d’en être à la tête. Son oncle veille à ce qu’on ne la mette pas dans ses affaires étranges comme un mariage arrangé, à l’instar de Nagamasa Midori dont il en avait entendu parler. En tant qu’oncle de la jeune fille aux cheveux blancs, il se devait de lui enseigner l’art du maniement du sabre, du bushidô et de la rendre meilleure. Or, il avait oublié de lui parler de certains aspects de la vie comme la mode ou l’amour, ce n’était pas son fort. Il aurait fallu une présence féminine dans la vie de Kagura après le décès de sa mère pour lui en parler concrètement surtout à son âge.

Après un entraînement avec son oncle et s’être rafraichi un peu afin de ne plus être en sueur et pire, sentir mauvais. La jeune adolescente avait décidé de se rendre dans une bibliothèque, elle avait besoin de s’instruire un peu, en dehors de l’art du combat et du bushidô. En kimono, katana à la ceinture, mais elle n’avait pas mis ses cornes. Une journée sans, ça n’allait pas la tuer et ça lui faisait du bien de ne plus trop se sentir samouraï. Marchant au sein du clan, il semblerait qu’une rumeur circulait, à propos d’un mariage annulé entre une Nagamasa et un Hyûga. Ceci dit, la jeune kunoichi ne s’y était pas trop intéressée. En effet, cela ne la regardait pas du tout et elle voulait juste aller lire des livres pour passer le temps. À la bibliothèque, Kagu se met à chercher des livres romantiques, on le lui avait conseillé, mais en les lisant, elle trouvait cela un peu ennuyeux. Mais bon, elle était habituée à lire des exemplaires de combat et autres. Après deux heures passée à l’intérieur, la Colombe sort de l’établissement et se décide à se promener tranquillement. Tout le monde semblait discuter calmement, c’était assez paisible pour l’instant. En y repensant, Kagura se demandait en quoi un mariage pouvait être important et qui pouvait vraiment unir deux êtres qui s’aimaient ? Une question a abordé avec Ryôko vu qu’elle était mariée et peut-être Aimi, même si elle ne l’est pas, mais elle avait sans doute une réponse à cela. D’ailleurs, ça faisait un moment qu’elle n’avait pas revu ses deux amies. Difficile d’être un ninja et d’avoir une vie privée par moments.

Kagura entre dans un parc, un lieu qu’elle apprécie beaucoup pour se reposer et se détendre. Le quartier des Nagamasa était de l’autre côté, il fallait juste couper par le parc. Marchant tranquillement, elle voit un homme au loin, il était un peu étrange, seul et qui l’observait. Cela la mettait un peu mal à l’aise enfin peut-être qu’elle se faisait des idées. Il était peut-être perdu, triste, besoin de parler ou peu importe la raison. Vu l’heure, la blanchâtre avait le temps avant d’entrée et elle pourrait peut-être discuter un peu avec cet homme qui l’observe de loin. S’approchant de lui, elle le regarde avec un air neutre et reste debout en face de lui. « Vous avez besoin de quelque chose, monsieur ? Je vous demande cela, car depuis que nos regards se sont croisés, vous n’avez pas arrêté de me fixer. Du coup, je me suis dit que vous avez sans doute besoin d’informations ou d’autres choses. » Dit-elle avec une voix légère. Elle ne le connaissait pas, c’était la première fois qu’elle ne voyait dans ce quartier. En tout cas, elle allait savoir s'il avait besoin d’aide.


_________________
Tu es l'as de pique qui... [Kagura] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 http://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u1136
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Tu es l'as de pique qui... [Kagura] Empty
Jeu 5 Déc 2019 - 15:33
Il n’avait pas arrêté de la fixer ? Tsuyoshi ne s’en était même pas rendu compte. La phrase de la kunoichi avait frappé son esprit comme le fouet réveille un corps engourdi. Il était sorti de sa torpeur les yeux ronds et la bouche légèrement ouverte. On aurait dit un rêveur. C’était bien ce qu’il était en ce moment précis. En se remettant les idées en place, le Hyûga se repassa le film de l’action qui avait mené cette ravissante jeune femme jusqu’à lui. Effectivement, il l’avait regardé de façon plutôt appuyé, sans s’en rendre compte. Il n’avait pu détacher le regard une seule seconde. Il était frappé par le corps bien dessiné de son interlocutrice. Un corps qui lui rappelait à bien des égards Naari Etsuko, sa défunte senseï. Les courbes juste ce qu’il faut, la taille fine, les hanches légèrement sorties, la silhouette fine et le beau visage ovale. Tsuyoshi n’avait pas vu pareille beauté se promener dans Iwa depuis Aimi et Ryoko. Un peu qu’il était choqué…

_ Excusez-moi. Votre beauté m’a tout simplement subjugué. Dit Tsuyoshi, en passant aux aveux directement. Pourquoi tourner autour du pot par rapport à ce fait ? Il fit un petit sourire non feint, comme ce genre de sourire que l’on fait lorsqu’on salue quelqu’un de bon matin en étant de bonne humeur.

_ Je suis ici pour réflechir, me changer les idées… Si vous avez un peu de temps, je ne serai pas contre le fait que vous partagiez ce banc avec moi. Le Hyûga se poussa un peu en laissant une place importante à la kunoichi afin qu’elle s’asseye. Il l’invitait même en faisant un geste de la main gauche, paume ouverte en direction du banc. Il ne s’était pas levé. Son regard disait déjà combien rien que le fait d’échanger ces quelques mots avec la kunoichi l’emplissait de plaisir. N’y voyez aucune exagération cependant.

_ Je m’appelle Tsuyoshi… Hyûga Tsuyoshi… Et vous ? A qui ais-je l’honneur ? Je n’ai pas souvenir de vous avoir croisé dans Iwa. Je crois que si cela avait été le cas, je m’en serais souvenu. Ahahahah.

Il rit de bon cœur et toujours souriant, le regard pétillant, attendit la réponse de la kunoichi.

_________________
Spoiler:
 


Tu es l'as de pique qui... [Kagura] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Nagamasa Kagura
Nagamasa Kagura

Tu es l'as de pique qui... [Kagura] Empty
Lun 9 Déc 2019 - 18:53

Beauté ?


Entrant dans un parc, la jeune kunoichi voulait couper court afin d’entrer directement dans le quartier des Nagamasa. Un raccourci, un chemin pour aller plus vite afin de pouvoir se poser dans sa chambre et méditer tranquillement pendant quelques minutes. Cependant, ça n’allait pas se passer comme elle l’avait prévu. En marchant dans le parc, elle croise le regard d’un homme, ce dernier semblait bloquer sur elle pour une raison qui lui était inconnue. Cela l’intriguait comme cela la perturbait également, du coup, elle se demandait s'il avait besoin d’aide. Aider quelqu’un, c’était important tant que c’était dans ses cordes. Du coup, en s’approchant de lui, elle lui adresse la parole pour savoir s'il avait de quelque chose. La jeune samouraï lui faisait donc remarquer que ce dernier n’arrêtait pas de la fixer et c’est pour cela qu’elle était venue à sa rencontre. En temps normal, elle serait juste passée à côté de lui en lui adressant juste un bonjour avec le sourire, pour être poli. Restant debout en face de lui, elle écoutait ses propos qui étaient un peu intrigant et curieux. On ne lui avait jamais dit qu’elle était une beauté. Il devait peut-être faire erreur ou il devait la confondre avec une autre femme. Sur le moment, Kagura ne le comprenait pas du tout et se demandait si ce dernier allait bien. « Ma beauté ? Vous devez faire erreur sur la personne, monsieur. » Dit-elle naturellement. Certes, Ryôko et Aimi avaient déjà eu l’occasion de la complimenter sur ses cheveux, mais cet homme ne devait pas parler que des cheveux.

Apparemment, il était venu se poser dans le parc pour se poser un peu et réfléchir sur diverses choses. Le parc est un lieu plutôt paisible et parfait pour se rafraîchir les idées. En tout cas, il semblait à l’aise avec elle. Ce dernier l’invitait également à partager ce banc avec lui si elle avait le temps, au point, de se décaler un peu pour faire de la place pour la kunoichi. La jeune femme n’avait pas eu le temps de donner sa réponse. Ceci dit, elle n’avait rien d’important à faire, elle pouvait très bien s’accorder quelques minutes, en plus, dans le parc avec cet individu. Kagura lui adresse un sourire avant de lui répondre. « Je ne dis pas non, je n’ai rien à faire de spécial donc je peux rester avec vous pendant quelques minutes. » Finit-elle avant de s’assoir à ses côtés. Elle était un peu gêné, assise sur le même banc qu’un homme, un inconnu, mais il ne semblait pas méchant ni bizarre. Il avait juste eu la gentillesse de la complimenter, même si pour elle, la kunoichi ne comprenait pas d’où elle était une beauté. Finalement, il se décide à se présenter à Kagura. Alors comme ça, c’était un Hyûga, un clan plutôt important dans le village et qui ne passe pas inaperçu. La Nagamasa avait entendu parler d’une Toph, mais peut-être qu’avec le temps, elle ne connaîtra d’autre. « Je m’appelle Nagamasa Kagura, enchantée. C’est bien la première fois que j’ai l’occasion de discuter avec un membre du clan Hyûga. » Dit-elle avec le sourire. Il est vrai que Kagura n’a pas l’habitude de se promener dans toute Iwa depuis le décès de ses parents. Elle préférait rester au sein de son clan pour s’entraîner et apprendre les coutumes des Nagamasa, même si certains ne lui plaisent pas. « Pour être honnête avec vous, je ne sors pas très souvent du quartier de mon clan sauf pour des missions et un jour, m’entraîner avec mon équipe. Ceci dit, je tente de faire l’effort d’en sortir plus souvent. »

Un peu timide, elle regardait un peu ce qui se passait devant eux. Ceci dit, il n’y avait rien de spécial à regarder. La kunoichi se met à jeter un rapide coup d’œil vers Tsuyoshi, elle se demandait pourquoi il était vraiment venu dans ce parc. Il avait peut-être des problèmes et le seul moyen d’en réchapper, c’était peut-être de venir ici, dans un endroit tranquille. Elle ne voulait pas se montrer trop curieuse ni trop impolie, mais ça la démangeait de le lui demander. Elle soupire et elle se met à le regarder franchement. « Dites-moi Tsuyoshi. Vous avez dit que vous étiez venue ici pour réfléchir et vous changez les idées. Avez-vous des soucis en ce moment ? » Avant de détourner le regard, se sentant un peu stupide d’avoir tout de même demandé cela. « Excusez-moi, je n’aurais pas dû, c’est indiscret de ma part et malpoli, sachant qu’on vient à peine de se rencontrer. »



_________________
Tu es l'as de pique qui... [Kagura] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 http://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u1136
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Tu es l'as de pique qui... [Kagura] Empty
Mer 18 Déc 2019 - 12:53
Le Hyûga fut quelque peu étonné d’entendre la kunoichi lui répondre, comme surprise, qu’il devait faire erreur en lui attribuant le qualificatif de beauté. Il haussa un sourcil et ré-analysa le comportement de la jeune femme. Elle semblait réellement croire en ses propres paroles. Ce regard, cette attitude, ce que racontaient ses yeux en cet instant précis concordaient à cent pour cent avec les paroles qu’elle avait prononcée. Le Hyûga avait affaire à une femme qui ignorait tout de son potentiel.

Tsuyoshi continua d’observer la jeune femme sans mot dire tandis qu’elle acceptait son invitation et s’asseyait à ses côtés. La kunoichi affirma qu’elle n’avait rien à faire de spécial et n’était pas contre une petite discussion. Cette disponibilité des femmes dans ce type de moment « critique » l’étonnerait toujours. En s’asseyant à ses côtés, la jeune femme était sûre à 50% qu’elle se ferait draguer. Mais en était-elle seulement consciente ? Probablement pas. Vraisemblablement naïve, pas au fait de ses atouts physiques et possiblement pas de ce qu’impliquait le jeu de drague, la kunoichi était une véritable néophyte. Fallait-il profiter de l’opportunité ?

Beaucoup penserait que oui, mais Tsuyoshi ne forcerait guère les choses. En son for intérieur, il préférait avoir affaire à une femme sûre d’elle et de son potentiel, une femme qui jouerait de plein gré au jeu de la séduction. C’était nettement plus excitant. Mais alors que faire d’une femme telle que celle-ci ? Fallait-il la laisser s’en aller sans rien tenter ? Non plus… Tsuyoshi décida qu’il vivrait alors la situation sans rien tenter de grossier, le plus simplement du monde, tout comme la kunoichi était en train de vivre ce moment, de son côté.

_ Na… Nagamasa Kagura ? C’est un plaisir… Fit Tsuyoshi. Son cœur s’était mis à battre plus vite dès qu’il entendit le nom de famille de celle avec qui il était en train de discuter. Se pouvait-il que les plus belles femmes d’Iwa appartiennent au clan Nagamasa ? Oui… Midori était belle. C’était la vérité. Elle était belle, mais elle avait probablement le pire caractère au monde. Tsuyoshi baissa les yeux. Il pensa longuement à cette dernière ainsi qu’aux tourments qu’elle lui faisait vivre. Kagura arrivait au mauvais moment. La question que cette dernière posa d’ailleurs fit sortir le Hyûga de ses pensées. Elle avait dit soucis ? Oui, il n’y avait pas de meilleur mot pour évoquer le pétrin dans lequel il tentait de s’extirper.

_ Non… Ne t’excuse pas Kagura… Fit le Hyûga alors qu’il remarqua la gêne de la kunoichi. Cette dernière venait de tourner la tête tout de suite après avoir posé sa question il est vrai quelque peu intime. Mais quelle est la frontière entre le privé et l’intime ? Entre ce qui relève du public et ce qui relève de l’intime ? Cette frontière est mince en réalité. Très mince… Tsuyoshi posa sa main machinalement sur la cuisse de la jeune femme. Il n’y avait pas pensé, il voulait seulement la sortir de sa gêne. Il voulait lui parler et la rassurer.

_ Non non… Ce n’est pas vraiment indiscret. Enfin… Si un peu. Ahahahah. Le Hyûga rigola un bon coup avant de reprendre un peu son sérieux. Un nouveau coup d’œil vers Kagura, il espéra qu’elle n’était pas en train de rougir à cause de son petit aveu. Sur le coup, Tsuyoshi ressentit sa main, mal positionnée. Il la retira comme si de rien n’était et enchaîna :

_ Des soucis… Oui, d’assez gros… Si tu es une Nagamasa, t’as peut-être entendu des potins et des ragots qui doivent avoir commencé à circuler dans certaines familles de ton clan et du mien… Une histoire de mariage arrangée et de fiancés qui ne s’entendent pas…

Le Hyûga regarda la kunoichi comme pour la laisser faire la lumière elle-même sur la suite de l’histoire. Saurait-elle faire le rapprochement possible entre Nagamasa Midori et lui ? C’était possible. Le cas contraire, Tsuyoshi comprendrait alors que la famille de Midori aurait entrepris d’étouffer l’affaire ou alors que Kagura n’était pas très liée à la famille de Midori. Il saurait bien assez vite de toutes façons.

_________________
Spoiler:
 


Tu es l'as de pique qui... [Kagura] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Nagamasa Kagura
Nagamasa Kagura

Tu es l'as de pique qui... [Kagura] Empty
Jeu 26 Déc 2019 - 16:41
Compliments


Kagura était en compagnie d’un membre du clan Hyûga, elle n’avait pas eu l’occasion de discuter avec l’un d’eux. Du coup, elle allait en profiter pendant plusieurs minutes. De plus, Tsuyoshi ne semblait pas être quelqu’un de mauvais, il était poli et agréable. Cela donnait envie à la samouraï de mieux le connaître et de rester un peu plus à ses côtés pour l’instant. La kunoichi s’était présenté à lui en tant que Nagamasa Kagura. Sa réaction était des plus étranges, comme si ce nom ne lui était pas trop inconnu. Ceci dit, il y avait eu deux Kage portant ce nom, en plus de Hisa qui est assez connu depuis quelque temps. De ses yeux rouges, elle pouvait voir que Tsuyo ne semblait pas à l’aise, enfin elle avait cette impression quand elle essayait de l’analyser. Avait-il connu un ou une Nagamasa avant elle ? En tout cas, elle n’en savait rien du tout. Inquiète, la Blanche Colombe lui demandait si ce dernier n’avait pas de soucis. Après tout, il semblait ailleurs et il était venu dans ce parc pour se changer les idées. Mais le connaissant depuis peu, elle avait le sentiment que c’était inapproprié de sa part que de lui demander cela. C’était peut-être intime et elle ne voulait pas se montrer trop curieuse. Cependant, la réaction de l’homme la forçait à l’être pour essayer de le comprendre. Elle s’était tout de même excusé pour ses questions. Ce dernier lui demande de ne pas s’excuser sur le moment, Kagu était un peu gênée à cause de sa curiosité mal placée. « J’insiste…» Dit-elle. Avant de sentir la main de l’homme sur l’une de ses cuisses, cela la faisait un peu rougir. Était-ce une tentative de drague comme dans les livres ? Ou cherchait-il juste à la rassurer ? Elle ne tente rien afin d’éviter de placer un malaise entre eux.

Selon lui, ce n’est pas très indiscret avant de dire que ça l’était un peu avant d’éclater de rire. Là-dessus, Kagura avait du mal à le comprendre, une fois, il dit non et ensuite, il dit oui. La kunoichi était un peu perdu, mais bon, elle essayait de comprendre que ça ne le dérangeait pas énormément comme elle aurait pu le penser. Suite à cela, elle sent que la Hyûga retire sa main de sa cuisse avant de prendre la parole. En réalité, c’était bien la première fois qu’un homme dépose sa main sur elle de cette manière. Elle ne trouvait pas cela désagréable, même si c’était un peu gênant, mais ce n’était pas pour autant qu’elle se laisserait tripoter par qui ce soit. Au vu de comment il avait retiré sa main, sa geste n’était pas mal intention ni consciente. En l’écoutant, elle comprenait mieux un peu les ragots qu’elle pouvait entendre depuis quelques heures déjà. Généralement, ce n’est pas quelque chose qui circule au sein du clan, mais une mère triste peut vite en parler à une amie avant que cette amie en parle à d'autres. La kunoichi pose sa main droite sur celle de Tsuyoshi en ayant compris de qui il parlait, après tout, le mariage n’était pas passé inaperçu pour elle malgré son désintéressé pour la vie privée des autres. « Je ne vais pas vous mentir, Tsuyoshi-san. J’ai entendu quelques ragots depuis ce matin, en me promenant dans les quartiers du clan. Cependant, sachez que cela ne m’intéresse pas. En général, les mariages arrangés ne favorisent rien de bon entre les deux personnes concernées. Je pense qu’on doit épouser et se marier avec la personne qu’on aime vraiment. Je ne vous jugerai pas sur vos choix si par exemple, vous vouliez quitter Midori, si vous ne vous aimiez plus. » Dit-elle avec un léger sourire. Kagura n’aime pas ce genre de procéder comme le mariage arrangé pour lier deux clans, deux pays et compagnies. Pour elle, c’est immoral et elle souhaite devenir chef de son clan pour changer les mentalités et faire évoluer son clan vers quelque chose qui pourrait le rendre plus tolérant et ouvert d’esprit.

« Honnêtement, j’aimerai bien me marier avec la personne dont je serais amoureuse et qui me serait fidèle, mais pas quelqu’un qu’on aura choisi à ma place et qui me trahira dans mon dos. Dans la vie, on a toujours le choix, même si ça ne plaît pas à certaines personnes. » Dit-elle en lui souriant. Kagura aime avoir la liberté de choisir ce qu’elle veut, sans qu’on vienne lui dire quoi faire dans sa vie privée. C’est pour cela aussi que son oncle, Jiraya, se joue protecteur avec elle par rapport au clan Nagamasa, de peur qu’on la force à se marier avec la première venue. Maintenant qu’elle y pense, le Hyûga lui avait fait un compliment et elle ne lui a pas rendu. C’était un peu gênant de dire un compliment à un homme, qu’elle connaît peu. Elle lui lâche délicatement la main et vient poser sa main droite sur le haut du crâne de Tsuyoshi. « Vous avez dit que vous étiez subjugué par ma beauté, je vous remercie, je n’ai pas l’habitude des compliments. Pour ma part, je vous trouve très beau et élégant comme homme. » Dit-elle avec les joues légèrement rouges. Ce n’était pas facile, elle n’a jamais fait de compliment à un homme, mais il faut un début à tout. Et de plus, il lui en avait fait un, même si elle n’a pas confiance à son physique, elle ne peut pas rejeter son compliment sinon ça sera irrespectueux de sa part. « Tsuyoshi-san, vous semblez être quelqu’un de bien. J’aimerais mieux vous connaître, ça serait un honneur pour moi, en tout cas. »



_________________
Tu es l'as de pique qui... [Kagura] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 http://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u1136
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Tu es l'as de pique qui... [Kagura] Empty
Jeu 26 Déc 2019 - 20:10
Pouvait-il valablement se confier à elle sans rien craindre ? Tsuyoshi se le demandait après ces mots, ces paroles sortis de sa bouche. Kagura semblait en cet instant telle une amie intime qui n’attendait que de recevoir les aveux, peurs, joies de son ami. Elle les tairait assurément comme n’importe quelle amie intime digne de ce nom le ferait. Mais pouvait-il se fier à elle ? Jouait-elle avec ce qu’il ressentait à cet instant précis ? Après tout la chose était possible, n’avait-elle pas avoué avoir entendu des ragots au sujet de son mariage ? Tsuyoshi chercha des yeux une réponse à sa question. Il n’en eut aucune. Pendant ce temps, Kagura continuait à expliquer sa vision du mariage et mis en exergue le fait que chacun, au final était libre de ses choix.

Ces paroles avaient eu écho en lui-même. Elles avaient comme heurté son âme. C’était exactement ainsi qu’il pensait. Après tout, s’il avait eu le cran de dire non à sa famille et s’il avait pris le risque d’avoir sur le dos la famille de Midori, c’était bien au nom de sa liberté, de leur liberté à tous les deux, Midori et lui. Il repensa à cette dernière tandis que les paroles de Kagura le ramenèrent à lui-même. Elle avait dit qu’il était élégant et beau. Le Hyûga eut un sourire. Il lui sembla même que dans son pantalon, derrière les morceaux de tissus, quelque chose se manifesta et se dressa un peu avant de se faire oublier quelques secondes après. Un simili d’érection. Est-ce possible ?

_ C’est… C’est gentil. Le Hyûga ne s’attendait pas à ce qu’on lui rende ses mots, encore moins qu’on les lui rende en mieux. Il est vrai qu’il était élégant. Ni Midori, ni Ryoko ne le lui avaient dit. Et pourtant, lui le savait. Il aurait fallu un quasi inconnu pour qu’on le lui dise sur un autre ton que celui amical ou moqueur. Drôle de vie…

Son regard se plongea dans celui de la kunoichi tandis que cette dernière lui affirmait sans détours qu’elle aimerait le connaître un peu plus et qu’à ses yeux, il semblait quelqu’un de bien. Si les deux iwajins avaient été à l’ère du portable en l’an 2019, alors Tsuyoshi lui aurait demandé son contact téléphonique. Ils auraient alors échangé par Whatsapp régulièrement. Mais le téléphone portable n’existait pas –si ? Ou alors il n’était pas monnaie courante. Il aurait donc tout son temps pour faire plus amples connaissance. A l’ancienne. Cette fois-ci pour de bon, le petit bout de jambon dans ses vêtements se durcit et se dressa véritablement. Tsuyoshi croisa les jambes avec que toute cette indiscipline de son petit frère ne se fit remarquer. Se râclant la gorge comme pour se changer les idées, il dit :

_ Tu sais, des fois il est difficile de s’opposer à sa famille… Avait-il commencé. Il marqua un temps d’arrêt, porta son regard vers le bas, comme s’il cherchait ses mots, avant de poursuivre. J’ai essayé pourtant. J’ai essayé pour satisfaire mes parents et ceux de Midori, qui voyaient dans cette union, un moyen de nouer des alliances et probablement pour d’autres raisons. J’ai essayé d’abord pour eux, ensuite pour Midori et nous convaincu qu’étant donné que nous avions fait le choix implicite de nous fiancer, nous étions d’accord indirectement pour nous marier… Seulement, Midori compliquait les choses et me rejetait l’entière faute et responsabilité de ce mariage à venir, comme si j’en étais l’unique responsable…

Tsuyoshi se tut un instant. Il lui sembla que parlait lui faisait du bien, véritablement. Il voulut alors poursuivre. Kagura semblait être une femme compréhensive…

_ J’ai tout tenté pour ce mariage à venir, même de suggérer à Midori de ne pas la toucher, de ne pas consommer ce mariage le temps que nous nous connaissions mieux et que nous devenions amis puis réels amants. Elle n’a rien voulu entendre… Il fronça les sourcils. Les mariages arrangés en réalité sont monnaie courante. Elle doit être bien jeune pour ne pas le savoir. Il est fort possible que ses parents aient été mariés de cette façon… C’était les Nagamasa qui étaient à l’origine de la démarche. Midori semblait totalement l’ignorer.

Le Hyûga regretta ces dernières paroles. Elles n’auraient jamais dû fuiter. Il s’était laissé aller. Si jamais Midori entendait cela, elle le mettrait sur le compte de la calomnie. Pourtant, Tsuyoshi était un homme d’honneur. Jamais il ne salirait le nom de Midori, quoi qu’elle fasse.

_ Oublions tout ça… Excuse moi Kagura. Je… j’avais besoin de parler un peu.

Le Hyûga soupira et respira un grand coup. La tête toujours inclinée vers le sol, il semblait pourtant toujours en proie à ses problèmes malgré la présence réconfortante de la Nagamasa.

_ Si l’on te voit avec moi, j’espère que tu n’auras pas de problèmes Kagura… S’était inquiété le Hyûga.

_________________
Spoiler:
 


Tu es l'as de pique qui... [Kagura] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Nagamasa Kagura
Nagamasa Kagura

Tu es l'as de pique qui... [Kagura] Empty
Mar 31 Déc 2019 - 17:51
Soutien moral


Kagura était plutôt attentive à ce que disait Tsuyoshi, elle l’écoutait dans le calme et lorsqu’elle avait l’opportunité, elle donnait son avis. La jeune femme était quelqu’un de neutre et d’impartial, elle n’avait aucun camp. Tout le monde faisait des erreurs et même si ça venait de son clan, elle n’hésitait pas à le faire savoir. En tout cas, elle appréciait le Hyûga dont elle le trouvait beau et élégant ainsi que mature et gentil. Il était vraiment spécial et elle prenait plaisir à discuter avec lui quoiqu’au début, c’était parce qu’elle avait le temps de papoter un peu. Du coup, elle ne regrettait pas du tout s’être assise sur ce banc pour être à ses côtés. La Nagamasa n’avait pas énormément d’expérience dans l’amour ou le mariage, les livres n’offraient que la théorie et l’interprétation d’un auteur. Du coup, la kunoichi est plutôt inexpérimentée dans ce domaine. Or, après avoir lu quelques livres sur la romance depuis sa rencontre avec Aimi et Ryôko dans les sources chaudes, la samouraï s’était permise de donner son avis là-dessus. Peut-être que ça allait être un avis naïf pour Tsuyoshi, mais Kagu était sincère et pensait vraiment ce qu’elle disait à propos du mariage et de l’amour. N’empêche, elle avait terminé par lui faire des compliments, ce qui semblait faire plaisir à l’homme. Étrangement, il semblait un peu gêné par quelque chose, au point de croiser les jambes. En tout cas, elle lui adresse un tendre sourire.

La jeune Colombe voulait apprendre à connaître Tsuyoshi, il était quelqu’un de bien et ça donnait envie d’en savoir plus sur lui. Il semblerait qu’il voulait tout d’abord parler de son mariage et d'autres choses lié à Midori à Kagura. Ce dernier souhaite se livrer à quelqu’un, se confesser ou plutôt avoir quelqu’un à qui en parler sans se faire juger. Par chance, Kagura n’est pas trop du genre à juger quelqu’un sur son passé, sur sa vie privée et sur des choses qui sont parfois compliquées à comprendre pour éviter de faire des erreurs. La kunoichi l’écoute à nouveau, le regardant et cherchant son regard, mais ses yeux fixaient le sol comme s'il cherchait à comment continuer ses propos pour ne pas dire de bêtises. Il parlait de ses efforts à vouloir que ce mariage soit une réussite pour faire plaisir à Midori, à ses parents et beaux-parents. Apparemment, ça n’a pas été simple et il semblerait que Midori lui a donné beaucoup de fil à retord en le prenant responsable de tout d’après ce qu’elle comprenait. « Je ne connais pas trop ce genre de situation, mais à en voir ton visage, il semblerait que tu n'as pas mal souffert à cause de tes efforts et du rejet de Midori. » Dit-elle. L’homme reprend aussitôt la parole, apparemment, ça lui faisait du bien de tout déballer à la samouraï. Rien que les premières phrase faisaient un peu rougir Kagura, comprenant un peu les sous-entendus de Tsuyoshi, mais elle restait tout de même à l’écoute. Il semblerait que Midori en avait fait qu’à sa tête et qu’elle a compliqué leurs relations et le mariage. Les mariages arrangés sont monnaie courante selon lui et il ne disait pas de bêtise. Ses parents ont été marié de la sorte, son père est un Nagamasa et sa mère venant d’un autre clan de Samouraï, les Satsuma. Elle pose sa main sur l’épaule droite du Hyûga.

Il voulait oublier cela et s’excuse auprès de la Blanche Colombe en avouant avoir eu besoin d’en parler. Kagura prend à son tour la parole. « Je pense que Midori ne semblait pas être prête pour ce genre de tradition. Il y a des personnes qui s’attendent à des mariages arrangés et d’autres pas du tout, préférant leur indépendance et l’envie de choisir librement leurs partenaires. Je ne la connais pas personnellement, mais peut-être qu’au final, elle ne voulait pas de ce mariage et d’avoir un lien d’amants, voulant peut-être, être qu’amie avec toi. Je dois t’avouer que les anciens du clan Nagamasa sont parfois un peu têtu et vieux jeu mettant parfois la pression. » Dit-elle avec le sourire. « Tu as dû faire de ton mieux et tu n’as à avoir aucun regret là-dessus, la vie est faite pour qu’on puisse tous connaître la défaite, faire des erreurs ou faire juste notre possible. En tout cas, ça nous permet de nous améliorer et de grandir. » Dit-elle avant de le regarder tendrement, le voyant toujours tête incliner vers le bas. Cela semblait vraiment l’affecter, au point de dire à Kagura en étant inquiet pour elle que si on les voyait ensemble, elle pourrait avoir des problèmes. « Ne t’inquiète pas pour cela. Personne n’a à me dire avec qui je dois discuter ou me promener, chacun doit mener sa vie comme il l’entend et d’avoir les fréquentations qu’il souhaite tant qu’il ne part pas dans la mauvaise direction de la vie. Avec toi, je ne crains pas de dériver du droit chemin. Et dis-moi, es-tu toujours marier avec elle ? » Finit-elle en posant sa main sous le menton du Hyûga et le faisant relever son visage pour le placer face au sien.

« Ne baisse jamais les yeux face au défi de la vie, reste fort et va de l’avant. Bats-toi pour reprendre ta vie en main et de chercher cette liberté que tu mérites, ainsi lorsque la mort viendra te chercher, tu auras l’esprit léger en sachant que tu as toujours fait de ton mieux pour te relever à chaque fois que tu es tombé. » Dit-elle en le regardant dans les yeux. Ce mariage arrangé et ses soucis avec Midori l’avaient affecté et ça se ressentait lorsqu’il en parlait à Kagura. Certes, cette peine n’allait pas partir du jour au lendemain, mais la Nagamasa voulait l’aider à reprendre son moral en main. « Peu importe tes choix, tu es le seul maître de ton destin. Tsuyoshi-san, j’aimerais vous revoir plus souvent et qu’on puisse discuter, se promener et pourquoi ne pas manger ensemble ? Si bien sûr, vous en avez envie et si vous avez besoin de parler à quelqu’un, je serais là pour vous écouter et donner mon avis, le plus impartial que possible. Je te tendrais toujours la main, au besoin. » Finit-elle avec un léger sourire.


_________________
Tu es l'as de pique qui... [Kagura] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 http://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u1136
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Tu es l'as de pique qui... [Kagura] Empty
Jeu 16 Jan 2020 - 11:39
Le Hyûga avait véritablement besoin de se vider. Il avait besoin de parler à quelqu’un, de préférence quelqu’un capable d’avoir une écoute attentive, quelqu’un capable de ne pas le juger par rapport à ses actes et erreurs. Au fur et à mesure de ses échanges avec cette Nagamasa, il avait le sentiment qu’il était tombé, au bon moment, sur la personne adéquate. C’était instinctif. Voilà la raison pour laquelle, il se laissait aller et s’en ouvrait à cette « inconnue ». En temps normal, le Hyûga se serait certainement méfié. Mais, il était comme materné par tant de beauté et de disponibilité gratuite dont lui faisait montre la Nagamasa.

Elle savait trouver les mots justes tant par rapport à Midori que par rapport à sa situation. Pour ce qui est de Midori, le Hyûga n’éprouvait aucune rancœur avec cette kunoichi. Tout juste se demandait-il pourquoi ne lui avait-on laissé aucune chance de réussir ce qui au final était un challenge, un challenge de vie. La belle Kagura avait raison. Certaines personnes n’étaient pas prêtes pour ce mode de mariage et cela devenait en réalité de plus en plus courant de voir des jeunes se braquer lorsque leurs parents leur dégotaient des mariages arrangés. Au final, Midori n’avait fait que déverser sa bile, son trop plein de rage et de désespoir, sur le bouc émissaire parfait : son fiancé. Elle était parvenue à ses fins : se faire répudier avant l’heure. Nul doute que les torts seraient pour la famille Hyûga et que les compensations à venir s’annonceraient lourdes.

Kagura avait répondu à une interrogation du Hyûga. Ce dernier s’inquiétait du sort de cette douce et charmante kunoichi. Il était possible que vu le passif de Tsuyoshi avec la famille de Midori, qu’elle ait quelques comptes à rendre aux Nagamasa, si ces derniers la voyaient en compagnie de lui. Seulement, celle qui semblait si douce montra une once de la force de caractère qui l’animait. Elle affirma que personne n’avait à lui dicter son comportement. A l’entendre, Tsuyoshi sourit. Se pourrait-il que derrière cette bonté, se cache une petite peste ? Une Midori ?

_ Non… Je n’ai jamais été marié avec Midori. Tout juste fiancé… Mais tout ça c’est terminé.

Bien entendu, Tsuyoshi voulut demander à Kagura si elle était en couple elle aussi, mais il n’osait le faire. Pas maintenant. Pas comme ça dans l’immédiat. Cela aurait pu être interprété négativement. Et cela, il ne le voulait pas.

_ Ne t’inquiètes pas pour cela Kagura. Je suis un combattant dans l’âme. Je ne me laisse jamais faire Kagura… Jamais… Ces mots faisaient écho aux encouragements de la Nagamasa ; encouragements qui visaient à pousser le Hyûga afin qu’il reprenne sa vie en main. C’était bien ce qu’il avait fait. Sortir Midori de sa vie, c’était prendre sa vie en main. C’était comme retirer un poison de son corps. Il ne pouvait qu’aller mieux après cela.

_ Ce serait bien en effet… Une sortie ensemble… Je ne dirais pas non. Ce serait un bon moyen pour moi d’oublier tout ça et d’aller de l’avant. Le Hyûga avait regardé dans les yeux la Nagamasa tandis qu’il parlait. De la joie apparaissait dans ses yeux lorsqu’il évoquait cette possible rencontre. Pourtant, à la fin de son propos, il baissa les yeux comme gêné. Finalement, tout ceci ressemblait un peu à un rencart. Kagura serait-elle disponible ? Il semblait au Hyûga qu’il s’était déjà montré assez maladroit tantôt en parlant de « sortir ensemble » même si ces mots pouvaient ne pas être interprétés comme tels. Etant donné qu’il était à ce niveau…

_ Tu… Tu as quelqu’un dans ta vie ? Il avait osé posé la question, celle qui lui martelait l’esprit depuis quelques minutes désormais.

La regardant encore dans les yeux, l’air de rien, il attendit la réponse. Dans son esprit à lui, c’était le désordre, le chaos, la guerre. Une partie de lui trouvait irresponsable d’envisager de sortir avec une Nagamasa, après ce qu’il venait de se passer dans la vie amoureuse de Tsuyoshi. L’autre partie, peut-être plus pragmatique, refusait le dictat de la morale. Cette partie estimait que toute bonne occasion était à saisir et que Kagura présentait tous les critères d’une partenaire adéquate pour le Hyûga.

Si jamais la Nagamasa lui disait que non, qu’elle était aussi libre que l’air, alors le Hyûga enchaînerait l’air de rien sur d’autres sujets. Il lui dirait alors :

_ Assez parlé de moi et de mes petits problèmes… Parle-moi de toi. J’aimerais bien savoir qui est la charmante jeune femme si attentionnée qui perd son temps à discuter avec un presque dépressif. Puis il rirait de son autodérision.

_________________
Spoiler:
 


Tu es l'as de pique qui... [Kagura] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Nagamasa Kagura
Nagamasa Kagura

Tu es l'as de pique qui... [Kagura] Empty
Ven 24 Jan 2020 - 12:43
Connaissance


Tsuyoshi était vraiment au plus bas de son moral, même si Kagura ne le connaissait pas trop, ça pouvait se voir sur son visage. Du coup, la jeune Nagasama essayait de l’aider à reprendre confiance en lui et à l’aider moralement afin qu’il puisse aller de l’avant. Cependant, ce qu’il a vécu, n’allait pas disparaître du jour au lendemain et ça allait laisser des marques dans son moral. Or, Kagu voulait faire de son mieux pour lui apporter un soutien moral. Mais, la Blanche Colombe n’a jamais vécu ce genre d’expérience, elle est plutôt inexpérimentée dans les relations amoureuses ou dans les mariages et ruptures. Alors, ça n’allait pas être simple de porter des conseils et d’approfondir dans ses explications. Ceci dit, elle ne pouvait pas le laisser dans un tel état, ce ne serait pas correct de sa part, de ne pas venir en aide à son prochain. Pour ce qui est de Midori, elle ne se montre pas facilement et donc, il ne sera pas évident pour Kagura de l’aider. La samouraï a eu de la chance de croiser le Hyûga et qui a pu se laisser faire pour se confesser sur ses soucis. Évidemment, Midori ne voudra peut-être pas en parler avec Kagura, les deux cousines ne sont pas proches et elle pourrait croire que la Genin cherche à comploter avec Tsuyo pour x raison. En gros, ça serait déplacé et mal vu si la Colombe partait voir sa cousine pour en discuter et chercher à l’aider, elle pourrait mal l’interpréter. Du coup, elle se contentera juste de discuter et d’aider moralement l’homme avant de pouvoir passer à autre chose, la prochaine fois qu’ils se rencontreront.

Kagura voulait savoir s'il était toujours marié avec Midori, une approche un peu trop curieuse de sa part. Cependant, il fallait bien qu’elle sache si les deux individus peuvent encore faire machine arrière. Selon Tsuyoshi, il n’était que fiancé à elle et donc ils n’étaient pas mariés. Ceci dit, ça aurait pu y arriver dans les jours suivants ou mois précédent qui savent, si le Hyûga ne s’était pas remis en question en décidant de ne pas franchir ce cap. Cette affaire l’avait vraiment bien touché, l’épéiste qu’elle est, espérait que ce jeune homme puisse retrouver une vie moins compliquée et sans trop de problèmes à l’avenir. Elle lui fournit conseil et motivation pour l’avenir afin d’aller de l’avant. Mais, elle n’avait pas à s’inquiéter selon ses paroles. Il n’allait pas laisser la vie et les soucis, être un frein à son avenir et à son moral, cela rassure la jeune kunoichi. « Tu sembles être sincère en disant cela alors ça me va. Ça me rassure, ça serait dommage que tu te sentes mal trop longtemps, la vie réserve pas mal de surprise, bonne comme mauvaise alors autant en profiter en allant de l’avant et être un combattant dans l’âme, ça aide beaucoup ! » Finit-elle avec un léger sourire. Par la suite, elle voulait savoir si ça l’intéressait à se revoir plus souvent comme sortir ensemble pour aller manger, discuter, se promener, boire quelque chose. Faut dire qu’elle appréciait à discuter avec cet homme et ça ne lui ferait pas de mal de se lier d’amitié avec quelqu’un d’autre que Ryôko ou Aimi par exemple. La réponse de Tsuyoshi ne se fait pas attendre et ce dernier était bien ravi. De plus, cela allait l’aider à oublier son souci et aller de l’avant. « Super ! Ça me fait plaisir que tu acceptes, j’ai hâte ! » Dit-elle avec joie et sourire.

Kagura passait un bon moment avec lui, même si le sujet de conversation n’est pas tout rose, au moins, elle avait le sentiment d’aider quelqu’un et de se créer un lien avec lui. D’un coup, le Hyûga demandait si elle avait quelqu’un dans sa vie. Elle le regarde avec un air un peu perplexe, ne comprenant pas le sens de sa phrase. D’un coup, elle sort un cahier où elle avait pris des notes et se met à chercher quelque chose qu’elle avait pu lire dans un livre. Rougissant légèrement et refermant le livre avant de le ranger, la kunoichi regarde un peu timidement l’homme. « Euh… Non, je n’ai personne dans ma vie…à vrai dire…je n’ai jamais connu quoi ce soit comme relation amoureuse. Je suis un peu bizarre, faut dire. » Finit-elle en ricanant légèrement. Elle se sentait un peu idiote, mais au moins, elle a été honnête et franche avec lui. Tsuyo voulait parler d’autre chose que de lui, il voulait apprendre à la connaître un peu plus. Cela fait sourire la Kagura, gardant un teint rouge sur ses joues. « Bien, mais je ne sais pas par quoi commencer, c’est assez vaste comme demande. Je vais commencer par le basique. Je suis née à Tetsu no kuni avec ma famille avant de suivre le Shodaime Tsuchikage pour Tsuchi no Kuni et voir la naissance d’Iwa. Malheureusement, mes deux parents sont morts lors de l’invasion de Kiri afin de me protéger et protéger des civils à fuir. Depuis ce jour, j’ai juré de ne plus être faible et impuissant, je veux être assez forte pour me défendre et sauver des vies. C’est pour ça que je place la barre assez haute dans mes objectifs comme devenir Tsuchikage ou Shogun, je ne sais pas si j’y parviendrai, mais en ayant cela comme objectif, ça me pousse à m’améliorer et à mûrir. » Dit-elle en baissant les yeux. « Je ne pense pas être quelqu’un d’intéressant, j’ai passé la plus clair de mon temps dans les quartiers Nagamasa à m’entraîner et à sortir pour mes devoirs de Genin. Depuis peu, je rencontre de nouvelles personnes et je me lie d’amitié avec eux comme avec Aimi et Ryôko, par exemple. Ceci dit, si tu as des questions, n’hésites pas à m’en poser, j’ai un peu de mal à savoir ce que tu veux savoir exactement sur moi et n’aie pas peur d’en poser, je n’ai rien à cacher. » Finit-elle avec un petit sourire.


_________________
Tu es l'as de pique qui... [Kagura] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 http://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u1136
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Tu es l'as de pique qui... [Kagura] Empty
Lun 10 Fév 2020 - 18:16
Le Hyûga fut très heureux que la kunoichi lui propose qu’ils se revoient. Dans son état émotionnel, ce serait certainement la meilleure chose qui pouvait lui arriver. On pouvait dire qu’il était chanceux. Il quittait une relation tumultueuse pour potentiellement s’engager dans une autre. Mais peut-être s’emballait-il trop vite ? Etait-ce même raisonnable que de penser à cela ? La bataille intérieure entre les deux petites voix qui tentaient de lui imposer leurs points de vue était forte. L’une de ces voix lui reprochait justement le fait qu’il venait de signifier officiellement à Midori leur fin de relation. De plus, la même voix lui rappelait que la jeune Kagura à qui il s’adressait était une Nagamasa, tout comme son ex fiancée avec qui il venait de se séparer. L’autre voix quant à elle, lui suggérait d’aller de l’avant. La vie continuait son lot fleuve tranquille ou tumultueux, c’était selon. Midori ne se priverait pas de se coltiner quelqu’un d’autre autant vivre sa vie après tout non ? Puis Kagura venait de donner quelques informations cruciales : elle n’avait personne dans sa vie. Mieux, elle n’avait jamais eu d’amoureux…

Laissant ce combat acharné avoir lieu, le Hyûga tentait tant bien que mal de se détacher de tout ça. Il garda son esprit focus sur la kunoichi qui acceptait de « perdre » un peu de temps avec lui. Kagura était belle, une de ces beauté simple qui ne vous donnait pas un uppercut au premier coup d’œil. Non, plutôt une beauté apaisante qui vraisemblablement se mariait bien avec son caractère. Le Hyûga l’écouta parler désormais d’elle, puis qu’il avait trouvé le moyen de recentrer le sujet sur la kunoichi. A peu près plus enflammée dans son discours que précédemment, la samouraï expliqua qui elle était. Elle apprit au Hyûga qu’elle n’était pas native du pays de la Terre et qu’elle venait du pays du Fer. Avec le Shodaime Tsuchikage, elle s’était déplacée ainsi que les siens jusqu’à Iwa, anciennement Rokkusu. Comme bien d’autres clans, les Nagamasa avaient migré vers le pays de la terre afin d’en faire ce qu’il était devenu désormais. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, la Nagamasa apprit au Hyûga qu’elle était malheureusement orpheline, ses parents étant mort lors de l’invasion de Kiri. Un événement qui avait dû être dur à vivre pour elle avait pensé aussitôt Tsuyoshi. C’était ce moment difficile qui l’avait poussé à devenir plus forte et à s’entraîner dur. Désormais, tel qu’elle l’avouait, elle se fixait des objectifs élevés : elle voulait devenir ou Tsuchikage ou Daimyo. Elle finit par dire cependant qu’elle commençait à se faire des amis dans le village notamment la spontanée Ryoko et la sympathique Aimi. Le Hyûga les connaissait bien toutes les deux.

_ Tu as eu une enfance difficile j’imagine… Navré pour tes parents… Les kirijins… Il poussa un soupir. J’imagine que c’est tout ça qui te pousse à vouloir atteindre de grands objectifs. Mais dis-moi, une fois que tu seras Tsuchikage ou Daimyo que comptes-tu faire ?

Une question toute simple que le Hyûga posa à la jeune fille, encore Genin, mais emplie de bonne intentions et visiblement voulant aller loin. Mais jusqu’où allait son ambition ? Telle était la question ?

_ Cela dit, es-tu chez des tuteurs actuellement ou vis-tu seule ? Demanda le Hyûga. On pourrait penser que cette question n’est pas désintéressée. A juste titre.

_________________
Spoiler:
 


Tu es l'as de pique qui... [Kagura] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Nagamasa Kagura
Nagamasa Kagura

Tu es l'as de pique qui... [Kagura] Empty
Jeu 20 Fév 2020 - 12:38
Au parc


La discussion se passait bien entre les deux personnes, le contact semblait bien passer entre eux. Kagura appréciait Tsuyoshi, il était gentil et attentionné, il était à l’écoute et il s’intéressait à elle en voulant la connaître. La Nagamasa n’était pas à l’aise en parlant de son passé surtout le passage sur le décès de ses parents. C’est un sujet un peu sensible pour la Blanche Colombe, mais avec le temps, elle avait appris à garder ses larmes pour elle et ne pas dévoiler cette faiblesse devant les autres. Du coup, elle s’était mise à tout lui dire, le lieu de sa naissance, ses journées, son arrivée à Tsuchi et aussi, l’invasion de Kiri à Iwa qui a eu pour effet dans la vie de Kagu, la mort de son père et de sa mère. Elle n’a pas eu une enfance facile surtout après être devenue orpheline, mais rien de pire que d’autres enfants dans ce monde. Enfin, la perte de ses parents est quelque chose de très dur pour un enfant, mais le reste de son vécu n’avait rien de malheureux en soi. Il est vrai qu’avant de se faire des amis et sortir un peu plus du quartier de son clan, la jeune femme se sentait tout de même un peu seule. Or, grâce à sa rencontre avec Aimi et Ryôko, ça allait beaucoup mieux. En plus, elle était vraiment contente d’être amie avec le Hyûga et elle voulait passer du temps avec lui, tout comme avec le reste de ses proches. Pour Tsuyo, il semblerait qu’elle ait eu une vie difficile durant son enfance. Vu comment elle avait expliqué ça, on aurait pu le croire, en effet. Il était navré pour ses parents. « Tu n’as pas à être navré, Tsuyo-kun ! Tu n’y es pour rien. » Dit-elle assez vite avant d’écouter la suite de ses propos. Il est vrai que la kunoichi est ambitieuse avec de tel objectifs. « Il y aura pas mal de boulot avec ces deux postes si j’atteins l’un ou l’autre. Mais la vie ne s’arrête pas en ayant atteins nos objectifs. Je continuerai à m’entraîner et je ferai en sorte de protéger mon pays. Je rechercherai la paix à travers d’alliance et de diplomatie si c’est possible avec les autres nations. Mais là, je n’y suis pas encore. » Finit-elle en ricanant.

D’ailleurs, Tsuyoshi vient de poser une drôle de question, à l’opposé de ce qui venait de demander à la samouraï. Il voulait savoir où elle vivait enfin si elle vivait avec des tuteurs ou seule. Maintenant qu’elle y pense, la samouraï avait dans l’idée de partir vivre seule, loin de chez son oncle. Elle voulait se montrer indépendante et elle était déjà capable de se débrouiller seule. Cependant, il fallait réfléchir à plusieurs facteurs comme l’argent pour le loyer ou sinon avec un/e colocataire enfin elle devait y réfléchir encore. Son train de vie financier n’était pas encore suffisant pour cela tant qu’elle reste Genin. De toute façon, autant être honnête envers le Hyûga, il n’y avait aucune honte de vivre chez son oncle et d’économiser un peu avant de vivre seule. « Eh ben…actuellement, je vis chez mon oncle Jiraya. J’ai l’intention de vivre seule, mais…je n’ai pas assez d’argent ni trouver une demeure qui m’intéresse, pour l’instant. Je verrai plus tard pour trouver une solution. » Finit-elle en soupirant. Ce n’était pas vraiment facile pour être indépendante, mais bon, la vie n’allait pas tout lui donner pour faire plaisir à la Blanche Colombe. « Et vous, est-ce que vous vivez seul ou chez vos parents ou tuteurs ? » Demande-t-elle en lui retournant sa question par curiosité. Ceci dit, ça reste une question un peu bête, l’homme semble plus âgé qu’elle et il aurait dû se marier si tout se serait bien passé. Du coup, forcément qu’il devait vivre dans sa propre demeure.

Kagura regarde le ciel, gardant le sourire, elle se sentait plutôt bien. D’un coup, elle entend une voix au loin. « Kagura-nee !!! On s’entraîne quand ?! » Crie Zanshi, sa petite cousine de huit ans, se trouvant au bout du parc. La Blanche Colombe soupire, en oubliant que Zan devait passer pour son premier entraînement au sabre. « Ah lala, je l’avais oublié. » Dit-elle en ricanant. Kagu lui répondit en haussant un peu la voix. « Finis tes devoirs et ensuite, je m’occuperai de toi ! » La petite lui fait signe avant de continuer sa route avec deux amis à elle, jouant sans doute au ninja. Elle a toujours trouvé ce jeu un peu bizarre, jouer au ninja. La kunoichi regarde Tsuyoshi avec un air un peu gêné. « Désolée, c’est ma petite cousine. J’ai oublié que je devais m’occuper de son apprentissage. N’empêche, je passe un bon moment à tes côtés, à tel point que j’avais oublié le temps et ce que je devais faire par la suite. » Dit-elle en lui souriant tendrement.



_________________
Tu es l'as de pique qui... [Kagura] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 http://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u1136

Tu es l'as de pique qui... [Kagura]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers résidentiels
Sauter vers: