Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» les deux pies du désert; Raizen
Cordiale escarmouche EmptyAujourd'hui à 4:01 par Meikyû Raizen

» le festival des marchands; Sharrkan
Cordiale escarmouche EmptyAujourd'hui à 3:28 par Hideaki Midori

» Deuil et déchirure
Cordiale escarmouche EmptyAujourd'hui à 2:40 par Okinawa Sora

» Duty and Childhood [Midori]
Cordiale escarmouche EmptyAujourd'hui à 2:38 par Hideaki Midori

» le début de notre folklorique aventure; Eirin
Cordiale escarmouche EmptyAujourd'hui à 2:19 par Hideaki Midori

» 04. Questions diverses
Cordiale escarmouche EmptyAujourd'hui à 2:06 par Mugen Oda

» Le réfugié des montagnes Noires
Cordiale escarmouche EmptyAujourd'hui à 1:51 par Okinawa Sora

» Entraînement Matinal[PV Akira]
Cordiale escarmouche EmptyAujourd'hui à 1:18 par Tôhatsu Asami

» Quelques renseignements [Ema]
Cordiale escarmouche EmptyAujourd'hui à 1:17 par Nagareboshi Ema

» Erasmus
Cordiale escarmouche EmptyAujourd'hui à 0:36 par Fuyumi

Partagez

Cordiale escarmouche

Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Cordiale escarmouche Empty
Jeu 5 Déc 2019 - 12:43
Cordiale escarmouche 03mx
Cordiale escarmouche


Le vent vivant s’attaquant aux branches des arbres, faisant trembler des peuplades de peuplier frêles et dansant ; la mer bousculant les navires perdus dans les lames furieuses ; le soleil esquivant le jour ; la pluie pleurant abondamment sur ce sinistre monde de colères et d’atomes explosés ; et lui, le coeur devant, le physique aussi frêle que celui des peupliers, mais l’âme aussi forte que la mer furieuse, le regard aussi clair qu’un soleil vivant, et les murmures aussi comme les sanglots de la pluie, venant se recueillir dans l’hommage rendu à tout ce que monde avait pu perdre dans la destruction.

Tel était l’immense Nobusada.

"Lorsque la mort s’élève comme un sinistre présage
Comme la nuit qui avale le jour
Lorsque la vie s’éteint à la fin du voyage
Comme le soleil à la fin de son tour
Le Kôgen éclaire ma route...
"


Ses mains s’étaient rassemblées sous les manches de sa toge réunies devant lui, à quelques centimètres de son plexus, juste en dessous de ses murmures. Symboliquement, c'était comme s'il chuchotait à l'oreille de chaque mort. Il avançait en déambulant dans les camps d'entraînement, les paupières closes pour mieux être à l'écoute ; mais croire qu'il était aveugle était une grossière erreur. Sous le ciel gris, il ressemblait à une goutte de lumière perdue dans les ténèbres. Le visuel était pourtant trompeur. Son véritable lui n’était pas dans le monde visible. Il flirtait avec la Résonance.

Il était dans le monde audible.

Il continua d’avancer sans se soucier de ne rien voir, puisqu’il pouvait tout entendre ; même cette femme, proche de lui, qui semblait se figer, à l’inverse de son chien dont la langue vint lécher les babines. Il entendit le souffle de sa respiration comme on peut entendre le gong des guerres à venir. Le chien avait sans doute flairé quelque chose.

Peut-être la mort qui régnait à l’intérieur de Nobusada.

Le pontifiant étincelant du Kôgen s’arrêta à son tour. Il ne prononça pas le moindre mot. En ouvrant les yeux, il plaça son pied droit en arrière et remonta ses mains, dont les doigts se repliaient comme des serres de rapace. Il était en garde. Tout se déroulait comme si le défi avait déjà été lancé.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 http://www.ascentofshinobi.com/u1170
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

Cordiale escarmouche Empty
Sam 7 Déc 2019 - 9:42
Eté - 203

Sakka était arrivée à Urahi depuis peu de temps. Elle avait élu domicile dans une cave, c'est ce qui ressemblait le plus à un terrier dans cette grande ville. Elle était loin de son mode de vie habituel. Elle avait tout à découvrir de cette ville et de ses habitants. Longtemps, peut-être trop longtemps, elle est restée à l'état sauvage, avec son loup, vivant dans les forêts du Pays du Feu. Pendant ces sept dernières années, elle a passé son temps à chasser son déjeuner et à parcourir les terres du milieu.

Elle et Shiroi, son loup, étaient résolus à s'intégrer dans cette entité dénommée l'Empire. Ils savaient que c'était le meilleur moyen de protéger ces forêts qu'ils chérissaient tant. Trop longtemps, les guerres instestines affaiblirent le pays, trop longtemps, nos voisins piétinèrent nos terres. Il était venu le temps de s'unir. Pas de village pour dicter ses règles au pays. Un seul et unique corps.

Dans l'optique de rejoindre le corps militaire du Teikoku, elle décida de faire comme tout bon soldat en temps de paix : un bon entraînement ! Tous deux avaient compris que l'exercice était au coeur même des habitudes shinobis de cette ville. Ils joignirent sans tarder l'immense complexe qui regroupait tous les terrains.

"Waow ! Ca ne plaisante pas avec l'entraînement ici !" s'extasia-t-elle devant le bâtiment.

< Waouf > confirma Shiroi, plein d'entrain.

Sans tarder, ils y pénétrèrent. Les camps d'entraînement étaient juxtaposés les uns aux autres, des centaines de Teikokujins y foumillaient. Des experts en taijutsu s'acharnaient sur du bois tandis que d'autres essayaient de le brûler en crachant du feu. Toutes sortes de spécialité se mêlèrent ici, avec un seul objectif : devenir le meilleur !

Pour la première fois, la gamine se soumettait à ce genre d'exercice. Jusqu'à présent, ses efforts physiques étaient concentrés dans la chasse, où elles croisaient régulièrement de féroces bêtes prêtes à lui soustraire ses proies. Inconsciemment, c'est ainsi qu'elle améliorait ses capacités au combat et ses pouvoirs Inuzuka. Il en valait de même pour son fidèle compagnon.
Alors, quand ils prirent position sur un terrain, face à un tronc de bois, ils eurent quelques difficultés pour visualiser leur cible. D'habitude, ils traquaient, ils patientaient et ils surgissaient au bon moment pour asséner un coup fatal. Mais là, cette malheureuse branche était immobile et en plein milieu de l'aire. Elle ne ressentait pas l'excitation de la chasse.

"C'est bizarre comme concept quant même, tu ne trouves pas ?" interrogea-t-elle son loup, qui était tout aussi déconfit qu'elle.

Démunie, elle avait l'impression d'être dévisagée. C'est alors que tous les regards se portèrent vers cet étrange individu, qui marchait avec les yeux fermés.

*Qu'est-ce qu'il vient faire ici celui-là ? Habillé comme ça, s'il s’entraîne, il va se prendre les pieds dans sa robe ! C'est peut-être un un scribe, ou alors un peintre. Bref, grâce à lui, les autres ne se payent plus ma tête. C'est vrai qu'il a l'air bizarre. Ça serait drôle qu'il se prenne un poteau !* sourit-elle.

Shiroi, quant à lui, regardait le jeune homme avec intérêt et se lécha les babines quand il approcha. Grâce à son flair, ce loup ninja ressent le chakra, et celui-là était tout à fait particulier.
L'étranger s'arrêta sur leur parcelle, ouvrit les yeux et se mit en position de combat.

*Euh ... Qu'est-ce-quil me fait ?*

< Waouf Waouf > aboya le loup.

"Tu as raison mon chien, c'est toujours mieux de frapper sur un gus, que sur un bout de bois !" lança-t-elle avec provocation, les canines dehors.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Cordiale escarmouche Empty
Sam 7 Déc 2019 - 10:40
Cordiale escarmouche 03mx
Cordiale escarmouche


Dans sa posture de garde, le cabalistique Nobusada ne pipa mot, malgré les aboiements et les remarques insouciantes de la jeune dresseuse. Aussitôt qu’elle répondit tacitement à ce défi, sans doute motivée par son chien qui de ses jappements intempestifs manifestait volubilement son envie d’en déchirer, le fantasmagorique esprit aux pâles allures se mit en tête de ne pas trop l’amocher. Il avait assez souillé sa réputation de sang avec ses précédents éclats : l’affrontement contre Hiko qui avait été d’une extrême violence, et celui contre Mû qui avait failli leur donner la mort. Ses mains se décrispèrent. Respectueux de son adversaire, il décida cependant de passer à l’assaut.

Après une courte série de mundras, il expédia une salve de senbons de foudre. Une dizaine de ces projectiles vibrant poursuivit la chétive combattante, comme pour tester ses réflexes. Puis il se remit en garde en fixant sa cible, s’assurant de ne pas la perdre de vue…

… mais au pire, si cela devait arriver, il songea que cela n’était pas si dramatique. Il effectua, discrètement, d’autres petits signes. Plus brefs, plus espiègles. A la fin de ces derniers, il fut capable de faire entendre sa voix sans ouvrir sa bouche, ni même alerter les autres : il tentait de l’insinuer directement dans l’esprit de la prédatrice.

"Cet homme risque d’aspirer ton âme…"

Une mise en garde. Probablement qu’elle ignorerait qu’il s’agissait de la voix de son adversaire ; tout au plus pouvait-elle croire qu’une sorte d’entité invisible lui parlait, comme un dieu caché derrière les nuages à la voix profonde et intérieure ; si du moins le subterfuge était fonctionnel. Souriant intérieurement, il continua d’observer les mouvements de ces deux compagnons, prêt à déployer d’autres techniques plus dévastatrices si le besoin s’en faisait sentir.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 http://www.ascentofshinobi.com/u1170
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

Cordiale escarmouche Empty
Mar 17 Déc 2019 - 22:19
Eté 203 – Un adversaire à la hauteur

Le bizarre, toujours en position de combat, relâcha la tension dans ses mains. Certainement que l'aura bestiale de l'Inuzuka l'intimidait. En réalité, il enchaîna une série de mudra avec aisance et balança en direction de notre genin une dizaine de projectiles étincelants. Pensant à un adversaire plutôt faible, Sakka fut surprise de sa rapidité d'exécution. Les armes chargées de foudre fonçaient droit sur elle et menaçaient de la mettre K.O en une attaque. Le loup ne bougeait pas, sûr de sa comparse. Si j'étais lui, je prendrai un peu plus de précautions. Nan je blague, elle assure cette gamine !

* Ça n'est pas avec quelques sembons que t'aura ma peau ! *

L'enfant prodige posa ses deux mains au sol et en fit jaillir un mur de pierre. Il était rare de voir un Inuzuka avec du ninjutsu dans sa panoplie. Mais comme je l'ai dit, elle assure. Les armes de jet se fixèrent comme prévu dans la protection de terre, rendant la première attaque adverse caduque. Qu'avait-il d'autre en réserve ?

« C'est pas comme ça que tu vas m'avoir, pti mâlin ! » lança-t-elle vulgairement à son adversaire.

* Je fais la maline pour le déstabiliser, mais il a l'air plus fort que je ne l'aurai cru. Je pense même qu'il est d'un niveau supérieur au moins. C'est l'occasion rêver pour me tester ! *

Pleine d'entrain pour montrer de quoi elle est capable, elle entama une action de désengagement quand …

« Cette homme risque d'aspirer ton âme... »

Shiroi, son loup blanc, avait déjà fait quelques mètres en arrière quand il se rendit compte qu'il était seul. Sa camarade était restée complètement immobile derrière le mur rocheux. Les yeux ouverts, elle avait le regard vide, comme si elle venait de voir un fantôme. Sans qu'elle le sache, son adversaire s'était immiscé dans son esprit via un vil genjutsu.

* Qui me parle ? C'est toi Shiroi ? Non, ça n'est pas sa voix, je la reconnaîtrait entre mille. C'est quoi ce bordel ?! *

Voyant sa maîtresse désœuvrée, le loup fonça dans sa direction. Lui, avait bien compris que Nobusada avait lancé un sort. Il savait qu'il fallait l'atteindre lui pour le briser. Il allait s'appuyer sur Sakka, alors à genoux, la tête entre ses mains, pour sauter par dessus le mur et attaquer par surprise l'ennemi qui n'avait rien vu venir.
En prenant appui sur la jeune soldat, l'animal la griffa avec ses pattes avant, cassant le genjutsu. Jutsu de faible niveau, la kunoichi reprit immédiatement ses esprits et comprit la manœuvre offensive de sa bête. Elle y apporta une touche personnel.

* Voyons voir si tu trouves la vrai. *

Leur adversaire vit surgir par delà le mur, une Sakka en rage, toutes griffes dehors, prête à le déchiqueter. Il s'agissait en réalité de Sihroi, métamorphosé en Sakka, un jutsu classique de la famille Inuzuka. Le mur de pierre était fini, il rentra dans le sol pour laisser apparaître une autre Sakka. Celle-ci décocha trois shurikens de son étui qu'elle lança en direction du drôle d'individu.

* Qu'est-ce que tu dis de ça ?! *

Elles sourient ouvertement, fières de cette attaque combinée par surprise.

Résumé hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Cordiale escarmouche Empty
Mer 18 Déc 2019 - 13:28
Cordiale escarmouche 03mx
Cordiale escarmouche


Chaque goutte de pluie qui tombait sur l’une des deux bêtes auxquelles il avait décidé de faire face récitait sa position, ses courbes, ses mouvements. A l’intérieur de son esprit, Sakka et son canidés se transformaient véritablement en spectres mouvants décelables uniquement par l’être sensoriel, maître du son. Symphonie de tous les instants, le monde du vivant entrait en total résonnance avec ses sens et c’est presque comme s’il pouvait prédire tout ce qu’ils s’apprêtaient à faire. Pour peu, il aurait presque pu entendre leurs pensées…

Il entendît le mur redescendre avant de le voir, puis anticipa le sifflement des projectiles et esquiva d’un saut de côté. Comme pour égaler sa première proposition, la guerrière jouait sur l’affrontement à distance, ce qui surprenait Nobusada, croyant à tort que la guerrière serait une farouche combattante au corps-à-corps, comme son origine Inuzuka le laissait supposer. Réalisant son erreur, il se jura de ne pas commettre davantage d’imprudence : voilà un style auquel il ne s’attendait pas vraiment.

Mais rien ne pouvait le surprendre sinon de le prendre à son propre piège.

Il effectua une série de mundras et, une seconde plus tard, fit jaillir du bout de ses doigts des éclairs qui montèrent vers les cieux avant de redescendre sur terre, sur toute la zone face à lui. Cette punition céleste, foudroyante, était utilisée pour paralyser ses cibles : et au regard de sa puissance et de sa portée, peu pouvaient se targuer de pouvoir l’esquiver, sinon en passant directement dans son dos, ce qui était possible étant donné la distance. Il se figura que la seule solution qui demeurait pour le duo du maître et du ninken était de se protéger : eux ne pouvaient guère savoir si ces éclairs allaient les électrocuter ou simplement les paralyser, aussi profita-t-il de ce doute possible pour surenchérir. Une fois ses éclairs tombés, il effectua de nouveaux mundras.

« Je suis le monstre de tous vos cauchemars, du temps que vous restez dans les ténèbres… entendez donc la résonnance lumineuse du Kôgen ! »

Lumineuse, la technique ne l’était pas vraiment. Il déclencha une rafale d’ondes sonores à distance, une technique dangereuse qu’il adressa à celle qui avait lancé les shurikens. Si son objectif n’était pas de tuer cette cible…

… il comptait bien la mettre hors d’état de combat au plus vite.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 http://www.ascentofshinobi.com/u1170
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

Cordiale escarmouche Empty
Mer 18 Déc 2019 - 21:47
Eté 203 – Un adversaire plus qu'à la hauteur

La différence de niveau était flagrante. Cet adversaire était loin du rang C, fraîchement acquis par notre héroïne. Elle avait du mal à comprendre tout ce qu'il disait, il faut avouer qu'il parle bizarrement ce mec là ; et cela commençait sérieusement à l'énerver. Probablement une preuve de sa frustration face à un ennemi qu'elle n'a pas l'habitude de combattre. A sa décharge, la gamine vécut près de sept ans, seule avec son loup, dans les forêts de Hi, elle ne croisa pas grand monde et la plupart de ses adversaires furent de grosses bêtes féroces. Alors là, pour la première fois, se retrouver contre un shinobi contrôlant à la perfection son chakra, elle était quelque peu désorientée.

La différence de niveau était certaine. Comme s'il pouvait anticiper leurs mouvements, Nobusada esquiva aussi bien Shiroi que les shurikens, d'un simple saut sur le côté. C'était consternant à voir. Elle semblait désarmée contre un combattant de cet envergure. Sans pitié, il continua à déferler son chakra sur la gamine. Maintenant, des éclairs jaillirent de ses doigts, s'élevèrent dans le ciel pour s'écraser ensuite sur le sol, tout autour de l'enfant. Les chocs électriques qui explosèrent tout autour d'elle tétanisèrent ses muscles. Elle ne pouvait plus bouger. Et dire que je conte les histoires de cette piètre combattante, cela me désole.

* Qu'est ce qu'il se passe ? Je ne peux plus bouger ! Je ne peux même pas dire un mot. Il est en train de recomposer des signes, si je ne me sors pas de la rapidement, je vais me faire exploser ! *

Le loup, ayant repris sa forme animal, observait la scène. Mais pourquoi ne bougeait-elle pas ?

« SHIROI ! » cria finalement Sakka, pleine de désespoirs.

La bête ne savait quoi faire. Elle n'avait reçu aucun ordre direct. Elle ne trouva qu'une seule réponse, plutôt primaire, dans cette situation inédite. Il fonça vers leur ennemi commun qui composait ses signes. Avant que ce dernier n'envoie sa salve sonique, il sauta en l'air, leva la patte et envoya un jet de pisse sur son doux visage. Les gouttelettes jaunâtres ruisselèrent sur ses cheveux peignés et sa belle robe.

Les ondes sonores partirent tout de même et frappèrent, je ne dirai pas de plein fouet, en parti la jeune soldat, toujours immobilisée. De par sa technique banale, Shiroi évita le pire. Si leur cible avait pu concentrer correctement son attaque, il n'aurait plus qu'à achever Sakka. Pour autant, elle n'était pas tirée d'affaire. Les ondes chakratiques reçues la propulsèrent en arrière. Elle valsa de plusieurs roulades incontrôlées avant de riper face contre terre.

Son fidèle compagnon était revenu à ses côtés, il lui donna plusieurs coups de museau et de langue sur le visage comme pour la réveiller.

* Putin j'ai pris cher. Je n'ai rien vu venir. C'est donc ça, la véritable force d'un shinobi ? Je suis resté trop longtemps à l'écart. *

Péniblement, elle se redressa mais elle titubait, les vertiges étaient les effets secondaires de son attaque. Son arcade était ouverte, un filet de sang s'en échappait et défigurait son visage enfantin. Le liquide pourpre dévia jusqu'au coin de sa lèvre. Avec sa langue, elle goûta au sang. Des images passées revinrent frapper son esprit, celle d'un loup dont elle trancha la gorge, celle d'une chasse ensanglantée, celle de son clan décimé. Les trois tableaux s'enchaînèrent. Le sang provoquait toujours chez elle cet effet, une âme bestial et brutal, cachée derrière celle humaine, surgissait, chassant les précédents vertiges.

Une enveloppe de chakra enveloppait peu à peu son corps. Ses ongles s'aiguisèrent en griffes, ses canines s'allongèrent en crocs, et sa posture devint animale. La femme avait laissé place à la bête.
Les yeux injectés de sang, elle regarda sa proie et fonça vers elle. Dans sa course, elle se mit à tourbillonner à une vitesse telle que ses griffes pouvaient tout perforer.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Cordiale escarmouche Empty
Jeu 19 Déc 2019 - 0:31
Cordiale escarmouche 03mx
Cordiale escarmouche


Les éclairs tombants du ciel firent mouche, mais par chance le ninken parvint à réchapper de la technique qui pourtant avait visé les deux personnages. Nobusada comprit par là que les dieux n'étaient pas avec lui, mais peut-être avec ce chien bienheureux, qui en dépit de toutes ses suppositions parvenait à réchapper à une offensive pourtant magistrale. Pire, saisissant par anticipation que le prêcheur au teint blafard et à l'allure cadavérique préparait un nouveau coup, il décida d'utiliser sa propre urine pour le déconcentrer. Une méthode peu raffinée, certes, mais pas moins efficace pour autant : Nobusada eut du mal à bien orienter ses ondes et ne toucha que partiellement Sakka.

Cette dernière se changea immédiatement en femme-louve et visiblement cette transformation déclencha parallèlement un véritable changement de personnalité. Comme si la bête n'était plus animée que par son cerveau reptilien, Sakka perdit en quelque sorte son humanité.

Une crainte passagère s'empara de Nobusada. Cette femme avait-elle des ressource cachées ? Il ne tarda pas à s'en rendre compte : malgré les dégâts reçus, elle ignora sa douleur et, boostée par sa propre soif sanguinaire, elle fonça vers lui en s'enroulant sur elle-même tel une visseuse, sans doute dans la volonté de lacérer l'énigmatique dévoué du Kogen.

Il ne put rien faire d'autre que mettre ses bras en barrage mais, saisissant l'opportunité, il se nappa d'une armure de foudre avec quelques mundras. La parade vint ralentir la charge adverse mais n'empêcha pas la prédatrice de lui lacérer les bras et de l'expulser sur plusieurs mètres ; pour autant, sa témérité avait un prix. En fonçant sur l'armure de foudre, la louve se trouvait sans doute désormais paralysée.

« Vos émotions vous aveuglent. Vous commettez des imprudences. »

Il effectua une série de mundras. Répétant le schémas précédent, il balança une rafale d'ondes cinglantes.

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 http://www.ascentofshinobi.com/u1170
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

Cordiale escarmouche Empty
Lun 30 Déc 2019 - 18:09
Ete 203 – Le sacrifice

Le tourbillon canin perfora sa cible comme escompté. Cette véritable tornade de griffes et de crocs lacéra le bras du drôle de ninja. Mais ce dernier répliqua au moment de l'impact, il recouvra son corps d'un chakra électrique. Le coup de foudre fut immédiat quand Sakka le toucha, la paralysant de nouveau ; lui valdingua plusieurs mètres plus loin. Enfin, elle avait réussi à le toucher.

* Putin, je suis encore paralysé. Mais j'ai trouvé son point faible, le taijutsu. Il est clairement plus fort que moi, mais je n'ai pas dit mon dernier mot ! *

A peine eut-elle cette pensée que Nobusada remit le couvert avec ses ondes sonores dévastatrices. Le loup, resté spectateur après avoir uriné, comprit à nouveau que sa maîtresse était immobilisée. Il comprit que le schéma précédent se répétait et n'avait pas d'autre solution pour sortir Sakka des ennuis. Les ondes sortirent des mains de son utilisateur, direction notre héroïne. Le fidèle canidé n'avait pas d'autre choix, autrement le combat serait terminé. Il s'interposa entre l'Inuzuka et l'attaque, la prenant de plein fouet.

« Shiroi ! »

Les ondes chakratiques s’abattirent sur le loup, le projetant dans les bras de Sakka, qui fut repoussée de plusieurs mètres en arrière. Elle déposa le corps épuisé de son fidèle compagnon sur le sol, il était hors jeu pour le reste de la rencontre. A genoux, au-dessus de lui, elle ne put qu'admirer son impuissance. Elle était trop faible et le seul recours de son animal pour la protéger, fut celui de se sacrifier. Elle ne se le pardonnerait jamais.

« Pourquoi as-tu fait ça Shiroi ? Je ne t'ai rien demandé ! » pleura-t-elle à son loup, égoïstement.

Ceux ne sont pas les valeurs qui lui firent inculquées. L'enfant était perdue dans ses émotions. La rage se mêlait à la peine, elle perdait le fil de la raison. Son corps tressaillait, elle n'avait pas su protéger la seule famille qu'il lui restait. On lui avait pourtant appris à veiller sur sa meute. Des images du glorieux passé Inuzuka lui revinrent en mémoire, entrecoupées de flashs brutaux représentant la gueule de son loup inerte et en sang. Maintenant, son esprit s'était éteint, laissant les commandes à la bête qui sommeillait en elle. Ce qui jusqu'à présent n'était qu'un combat d'entraînement ne l'était plus. Toujours penchée sur son compagnon, la bête respirait bruyamment, on entendait ses dents claqueter les unes contre les autres.

A cet instant, je n'ai pas de pensée à te retranscrire, car tout simplement, il n'y en a plus. Les yeux qui te regardait, injectés de sang, ne voyait qu'en toi un prédateur à abattre coûte que coûte. Ça n'était pas volontaire, mais instinctif. La raison n'était plus là, seule la survie comptait. Pour ne pas mourir ici, tu n'as pas d'autre choix que de la mettre hors d'état de nuire. Je l'ai déjà vu dans cet état, elle pourrait, involontairement, blesser les autres teikokujins venus s'entraîner.

Son corps se raidit, il se mit en appui sur ses doigts et ses orteils dont les ongles s'aiguisèrent à nouveau en griffes. D'un coup, la bête chargea en direction de Nobusada. Puis, elle bondit dans les airs, armant son bras de ses rasoirs tranchants, prêt à te lacérer violemment.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Cordiale escarmouche Empty
Mar 31 Déc 2019 - 14:15
Cordiale escarmouche 03mx
Cordiale escarmouche


Le concert de pluie continuait de chanter au rythme des frappes et des techniques employées par les deux compatriotes qui, dans une lutte perpétuelle pour la survie, s’offraient l’un à l’autre en déchirements bestiaux, l’une usant de sa prédation, l’autre de sa foi. Malheureusement pour l’Inuzuka, son compagnon se sacrifia pour empêcher le spectre sonore, après un instant d’immobilité, de la mettre hors combat une bonne fois pour toutes. L’albe monastique, du fait de son lourd passé mercenarial et de tous ses déboires d’antan, survivant d’une longue route d’agonie et de misère, était arrivé presque au sommet de son art grâce à une expérience de vie de plusieurs décennies ; face à cela, son antagoniste manquait encore d’expérience.

Avec néanmoins la certitude que son caractère opiniâtre ferait d’elle, peut-être un jour, une grande guerrière, il poursuivit l’affrontement comme pour l’accompagner dans l’expression la plus féroce de tout son potentiel bestial. Quelle ne fut sa surprise lorsque la guerrière perdit tout contrôle sur elle-même au point de se jeter sur lui sans retenue, comme si tout à coup l’instinct rejaillissait en griffes et en crocs pour déchiqueter celui qui avait mis le canidé à terre et venger la douleur de l’être aimé. Telle une mère ne tolérant guère de voir ses enfants souffrir, elle fila droit vers son antagoniste, omettant un détail non négligeable.

« Les Inuzuka sont impressionnants au corps-à-corps et leurs ninkens leur procurent un avantage non négligeable. Pour autant… »

La louve avait foncé sur lui mais il n’était pas si facile à atteindre. Usant à nouveau d’un saut spontané, il esquiva les griffes de son adversaire et chargea lui-même là où gisait l’animal. A terre, le chien semblait respirer difficilement, si bien qu’il constituait une cible facile. Il se tourna vers la guerrière. La voir ne rimait à rien, puisqu’il pouvait l’entendre, mais tourner sa tête vers elle était une façon pour lui de signifier qu’il venait de sceller ce duel.

« … les sentiments qu’ils expriment l’un pour l’autre font partie de leurs plus grands défauts. »

Le chien avait fait le choix de se sacrifier pour sa dresseuse et c’était là, selon le cabalistique dévot, la plus grave erreur commise par le duo. A défaut de pouvoir protéger l’un ou l’autre du fait de leur répertoire plutôt orienté vers le corps à corps, ils livraient à l’adversaire soit ce qu’il restait de l’un, ou ce qu’il restait de l’autre ; en tout cas, une victime à portée de main, un otage pour n’importe quel esprit sordide comme pouvait l’être celui de Nobusada.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 http://www.ascentofshinobi.com/u1170
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

Cordiale escarmouche Empty
Ven 3 Jan 2020 - 16:58
Eté 203 – Retour à la raison

Une nouvelle fois, Sakka avait beau se jeter à corps perdu dans la bataille, rien n'y faisait. Par une esquive aussi banale soit-elle, leur adversaire se déroba des griffes acérées et évita de sérieuses entailles. Même dans son état le plus instinctif, lui conférant, je le croyais, une force et une agilité sans égal, Nobusada restait insaisissable. La seule fois où ils réussirent à le toucher, ce fut quand ils unirent leurs forces et leurs compétences, après avoir uriner dessus pour le désorienter, Sakka put enfin le toucher. Cette enseignement, Nobusada semblait vouloir l'inculquer à notre duo.

Sakka était certes la dresseuse de son loup, elle ne devait pas oublier qu'ils formaient un duo. Une équipe de deux où chacun à sa place et son rôle à tenir. S'ils décidaient de combattre chacun de leur côté, leurs compétences innées n'avaient aucun sens. Lors de cette affrontement, le moine aillait leurs rappeler aussi brut lament que nécessaire.

Aussitôt avait-il éviter l'attaque meurtrière, que leur ennemi chargea sans vergogne le loup, toujours allongé au sol, mis hors d'état de nuire lors de la précédente attaque. Il était donc aussi impitoyable que cela ? L'animal était out, mais l'aveugle ne faisait preuve d'aucune émotion. L'éducation de l'enfant devait-elle se faire à ce prix ?
En un éclair, Nobusada disparut du champ de vision de Sakka qui reprenait appuie sur le sol après sa charge dans le vent. Instinctivement, la fille-loup comprit vers qui la charge était dirigée. Elle puisa dans ces dernières ressources et trouva l'énergie nécessaire pour bondir une nouvelle fois vers sa proie. Tous deux usèrent d'une charge équivalente mais l'homme aux cheveux longs avait une longueur d'avance. Une nouvelle fois, la seule volonté ne suffisait pas, elle n'avait pas le niveau. Elle manquait d'entraînement.

Talonnant sa proie, elle voulait à tout prix l'arrêter et protéger sa progéniture, telle une mère et son louveteau. Mais la différence de niveau était immuable. Dans un ultime espoir, Sakka tendit le bras pour agripper la sandale de leur opposant. Du bout de la griffe, elle y croyait, moi aussi, retenant mon souffle en observant la scène. Allait-elle réussir, flash-back, la suite au prochaine épisode. Nan, je déconne. Elle ne frôla même pas la semelle, pathétique.

Retombant brusquement au sol, son corps glissa sur le ventre sur plusieurs mètres. Malgré la douleur provoquée par son menton qui s’éraflait, elle gardait la tête haute, observant les derniers instants de son compagnon. Le chakra bleuté qui enveloppait son corps se dissipait peu à peu. A court d'énergie, elle retrouvait finalement sa forme humaine. A nouveau, des images du passés ressurgirent dans son esprit : leur première rencontre, leur première emmerde puis cette nuit tragique. Elle n'avait plus que lui, elle ne pouvait pas le perdre au risque de s'éteindre, elle aussi.

« SHIROIIIIIIIII !!! » aboya-t-elle.

Lui aussi, usant de ses dernières forces, le loup tourna sa gueule vers sa maîtresse. Les yeux dans les yeux, ils ne se disaient rien mais se comprenaient mutuellement. Leur lien était indéfectible, même par-delà la mort.

« Je suis désolé ... » lâcha finalement l'enfant.

Au lieu de se laisser vulgairement envahir par ses émotions, Sakka aurait du ruser face à ce combattant d'un autre niveau. Sa bestialité est sa force, mais elle est aussi son pire ennemi. C'est indéniable, elle doit apprendre à l'apprivoiser, sans quoi, elle aura raison de son équipe.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Cordiale escarmouche Empty
Mer 8 Jan 2020 - 11:48
Cordiale escarmouche 03mx
Cordiale escarmouche


Toute chose a une fin. Et cet affrontement ne pouvait que suivre la règle de cette réalité scientifique pour aboutir à la conclusion d’un affrontement qui, bien qu’engageant, était trop déséquilibré par essence. L’albe monastique avait ainsi triomphé non sans avoir fait usage d’une tactique pernicieuse, qui offrait au demeurant un éclairage plus large sur les mauvaises surprises que la guerrière pourrait avoir au cours de sa carrière shinobi : son meilleur ami était aussi sa plus grande faiblesse et l’empathie pour l’animal ne justifiait pas qu’on ignore ce possible avantage pour la mettre en déroute, tant sur le plan psychologique que dans l’affrontement, en profitant d’une affection évidente que la maîtresse adressait à son canidé.

Constatant que l’Inuzuka avait retrouvé ses esprits, le pâle fidèle du Kôgen se résigna à désarmer son poing. Par précaution, il s’éloigna tout de même du ninken pour ne pas être croqué durant un quelconque moment d’inattention. Il s’autorisa alors quelques petites secondes d’inspection pour se dépoussiérer et faire état des salissures de son accoutrement ; la rencontre avait somme toute été assez sportive.

L’ancien kumojin posa ensuite ses diadèmes lunaires sur la silhouette de son antagoniste comme si tout à coup elle devenait chose conquise. Prenant un peu de recul, il adressa à une courte prière à déité ; quelques mots emprunts de spiritualité, une brève pensée pour la nébuleuse, un signe sacro-symbolique pour admettre sa ferveur. En rouvrant ses paupières, on eut dit qu’il devenait une nouvelle personne, moins belliciste, plus spirituelle.

Il s’avança enfin vers Sakka pour lui adresser quelques mots.

« Je suis Nobusada, ancien kumojin rallié au Teikoku. Je tenais à te remercier pour ce bref affrontement mettant en lumière les techniques Inuzuka. »

Il se contenta de cela, attendant la réponse de sa partenaire pour pouvoir élargir le débat.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 http://www.ascentofshinobi.com/u1170
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

Cordiale escarmouche Empty
Sam 11 Jan 2020 - 16:52
Eté 203 – Des erreurs à corriger

Plus une goutte de chakra pour alimenter la moindre technique, l'enfant était hors-jeu. De même pour le loup, qui, suite à la précédente attaque, ne pouvait plus combattre. Mais Sakka avait oublié qu'il ne s'agissait que d'un match d'exhibition, la mort n'était pas au rendez-vous. Comprenant que ce dernier était terminé, Nobusada épargna la bête et désarma son poing. Il fit quelques pas en arrière pour s'écarter des membres du duo, il connaissait leur caractère et craignait d'éventuelles représailles. Je le comprends...

Sakka expira de soulagement, son compagnon était hors de danger. Tandis que son adversaire récitait d’étranges litanies dont elle ne comprenait rien, l'Inuzuka se rendit immédiatement au chevet de Shiroi. De ses deux mains, elle caressait sa gueule. Ses yeux se mouillèrent de larmes sincères. Combattre n'avait rien à voir avec une partie de chasse, chose dans laquelle ils excellent. Ils devaient apprendre à combattre dans une synergie parfaite. Lui, devait réfléchir avant d'agir et obéir à sa maîtresse, quant à elle, elle devait définitivement apprendre à contrôler ses émotions. Elle n'est pas seule, ces actes ont des conséquences sur tous les deux. Elle ne peut plus laisser la bête qui sommeille en elle prendre le dessus comme cela. La prochaine fois, il s'agira peut-être d'une mission avec de vrais ennemis sans pitié.

« Je suis désolé mon chien. J'ai agit de façon aveugle et solitaire. Quant à toi, tu n'aurais jamais dû te sacrifier ! Je préfère mourir pour toi. » sanglota l'enfant.

< Grrrrr > lui rétorqua le loup.

« Je sais bien que nous préférons tous les deux mourir l'un pour l'autre. » souria-t-elle en séchant ses larmes.
« En sortant d'ici, nous reprendrons l'entraînement. Nous ne sommes pas assez forts. Ce drôle de gars vient de nous le prouver. Il faut prendre cette défaite comme une leçon. Nous devons améliorer nos actions en binôme, nous avons la supériorité numérique, profitons-en ! »

* Je dois aussi développer d'autres compétences. Parfois, la force brute ne suffit pas. J'ai l'exemple grâce à lui et sa foutue armure de foudre. Impossible de le toucher sans être paralyser ensuite. Je dois rajouter des cordes à mon arc. *

Nobusada venait de leur donner une première leçon, une leçon pratique. Il semblait maintenant vouloir commencer la deuxième, celle théorique.

* Quoi, je me suis fait battre par un ancien kumojin, quelle honte ! Et pourquoi a-t-il rejoint le Teikoku ? *

« Tu as deviné que j'étais Inuzuka, quelle perspicacité ... » constata-t-elle. Elle a mauvais caractère, je n'y peux rien.

Pour finir, elle renfrogna sa mauvaise humeur. Cette défaite est une leçon, pas une honte ! Le duo se releva péniblement et fit face à leur ancien opposant.

« Je suis Sakka du clan Inuzuka, et lui, c'est Shiroi, mon fidèle compagnon. Nous sommes venus ici pour nous entraîner, et tu nous as donné une bonne leçon. » avoua-t-elle.
« C'est la première fois que je combats contre un ninja. Je vois que je suis loin de connaître toutes les techniques. Pire, je suis loin d'en maîtriser comme les tiennes. Ton armure de foudre est redoutable contre les guerriers comme moi, comment la contrer ? » interrogea l'enfant, curieuse.

« Et pourquoi un kumojin a-t-il rejoint l'Empire ? Ne sommes-nous pas les pires ennemis ? Que viens-tu faire ici ? »

Présente à Urahi depuis peu, ayant passée les sept dernières années dans les forêts de Hi, Sakka ignorait beaucoup de chose de ce nouveau monde. Elle avait soif d'apprendre. Elle a tellement de projet à faire avancer.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Cordiale escarmouche Empty
Dim 19 Jan 2020 - 15:57
Cordiale escarmouche 03mx
Cordiale escarmouche


Après avoir clôturé l’affrontement, les deux (ou trois, ninken comptant) baroudeurs semblèrent s’apaiser autour d’une discussion plus fondée et propice à la réflexion. L’albe monastique fut étonné par la manière avec laquelle l’Inuzuka faisait preuve d’introspection et d’auto-critique. Son attitude révélait une véritable envie de surmonter ses lacunes afin de dépasser son niveau, ce qui offrait un certain prestige à son étiquette : l’élévation par l’effort, c’est bien ce qu’elle incarnait. Si pour sa part le cabalistique élu du Kôgen privilégiait une dimension plus spirituelle et qu’il devait ses progrès, pour sa part, à ses nombreuses expériences de vie, il remarqua que l’ardeur de la fougueuse Sakka témoignait d’une véritable force intérieure qui ne pouvait que l’emmener plus haut dans les strates de l’excellence martiale.

Les mains reliées sous les longues manches de sa toge, il continua d’observer son interlocutrice sans montrer le moindre signe d’inflexion face à ses paroles. D’une nature imperturbable, il était depuis longue date un être presque détaché de la réalité, lui donnant cette allure si fantasmagorique à certains égards, une coquille vide à d’autres égards. Pour autant, l’Inuzuka cherchait à creuser le fond de sa personnalité et de son histoire, ce que peu d’individus osaient faire d’ordinaire, l’olibrius ascétique étant souvent considéré à juste raison comme une présence dérangeante.

« Enchanté, Sakka, Shiroi. »

Il enchaîna en posant son regard sur l’un, puis l’autre. L’attention de la farouche combattante était d’abord concentrée sur une dimension militaire et stratégique.

« L’armure de foudre est une technique utile pour contre-attaquer. Elle ne possède aucune vertu défensive réelle, comme le Raiton en général. Tout est orienté principalement sur l’attaque. Je ne connais pas l’ensemble du répertoire Inuzuka, seulement je connais les faiblesses d’une telle technique : la distance, d’abord. L’armure ne fonctionne que sur des techniques de corps-à-corps, ou sur des armes tenues par l’attaquant. Mais, sans contact, c’est une simple perte d’énergie. Pour autant, comme toute technique, elle souffre d’autres faiblesses plus générales. Si tu mises tout sur le corps-à-corps, ton adversaire ne doit pas avoir le temps de composer des mundras et subir une pression permanente. Il n’aura guère le temps d’activer cette armure, car il n’aura pas le temps d’effectuer des mundras. Reste que ton adversaire aurait pu anticiper la technique avant tes attaques. Dans ce cas, tu peux obliger ton adversaire à se débarrasser de cette armure pour ensuite l’attaquer, ou bien frapper assez fort pour que cette contre-attaque ne soit qu’une formalité. Par ailleurs, le vent peut être ton ami, car dans la hiérarchie des affinités, le Fuuton a l’avantage sur le Raiton. »

Il espérait être assez clair et complet, bien que son analyse souffrisse sans doute de quelques éléments, faute d’en savoir plus sur l’Inuzuka.

« Pour ce qui est de mon affiliation au Teikoku, c’est une longue histoire mais que je peux te résumer en quelques mots : je n’ai jamais été un véritable kumojin. Ancien mercenaire, j’ai prêté allégeance à Kumogakure contre rémunération et confort mais ces derniers n’ont pas honoré leur contrat. J’espère que le Teikoku ne fera pas cette erreur. Qu’en est-il de toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 http://www.ascentofshinobi.com/u1170
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

Cordiale escarmouche Empty
Sam 25 Jan 2020 - 17:22
Eté 203 – La hiérarchie affinitaire

A sa demande, Nobusada détailla la technique de l'armure de foudre. Trop éloignée du monde ninja durant ces dernières années, Sakka n'avait pas les connaissances suffisantes pour l'analyser seule. Après une leçon pratique, l'heure de la théorie avait sonné.
Elle se douta toutefois que la principale faiblesse de ce jutsu était la distance. Bien évidemment, sans contact directe avec la foudre, aucun choc électrique ne pouvait immobiliser la cible. Toutefois, la jeune soldate méconnaissait la pratique des mudras. Grâce à lui, elle comprit qu'ils permettent de malaxer correctement le chakra pour une technique donnée. Sans cette enchaînement manuelle, pas de technique possible. Et donc, si elle touche sa cible avant la fin de la combinaison, pas d'armure de foudre !

* Je vois … Je dois donc me rendre au corps à corps le plus vite possible. Il faut que j'apprenne à injecter du chakra dans mes pieds pour fondre sur mon adversaire. Ça n'est ni plus ni moins qu'une charge ! *

L'aveugle affina un peu plus son cour. Il rappela que malgré une possible charge, certains combattants étaient capables d'anticiper les coups adverses. Ils seraient donc en mesure de prédire la charge, témoignant d'une attaque physique, et d'anticiper cette dernière en activant à l'avance l'armure. Deux solutions ensuite, soit neutraliser l'armure, soit frapper suffisamment fort pour éviter toute réplique derrière.

* A aucun instant, je n'ai pensé à ça. A ce jour, je ne suis pas en mesure de neutraliser l'armure. Peut-être qu'une technique ninjutsu ferait l'affaire. Ce qui m'intéresse le plus pour le moment, c'est de frapper tellement fort que l'autre ne peut pas répliquer. Ça, c'est à ma portée !
Ne pas oublier que je ne suis pas seule ! Je peux me prendre l'armure, qui au final ne me fait aucun mal, elle m'engourdit seulement, et derrière ça, Shiroi peut attaquer sans la craindre. C'est aussi une possibilité ! *


Elle était encore loin des grands de ce monde, mais tout doucement, la compréhension des jutsus germait dans son esprit. Posée, elle venait enfin de proposer une parade à la technique. Pendant le combat, ses sentiments la submergeaient et l'empêchaient de réfléchir correctement. Elle devait apprendre à garder son sang froid. C'est uniquement à partir de là, qu'elle pourrait trouver des réponses à ses problématiques en plein combat.

Le moine termina sa première leçon en évoquant la hiérarchie des affinités. L'interrogation se lisait sur le visage de l'enfant.

« Ton armure utilisa le raiton, la foudre. Tout à l'heure, je ne sais pas comment, j'ai sorti un mur de terre, j'imagine que je suis affiliée au doton, c'est bien ça ? Et maintenant, tu me dis que le vent, je crois qu'on appelle ça le fuuton, est en mesure de contrecarrer les techniques raiton ? Je n'ai jamais été une élève assidue, peux-tu m'en dire plus à e sujet ? »

En réalité, l'éducation prodiguée par le clan se consacrait, les premières années, sur le lien entre le maître et son chien. Les cours ninja venaient bien plus tard. Chose que l'enfant n'eut pas le temps de recevoir, à cause du massacre de son clan. Suffisamment douée en taijutsu, elle put rejoindre l'armée impériale malgré ses quelques lacunes théoriques.

« Qu'entends-tu par : ils n'ont pas honoré leur contrat ? »
« Quant à moi, à l'âge de huit ans, mon clan et mes parents ont été décimés par le précédent Daimyo, Araho Masao. J'ai vécu les sept années qui suivirent, seule, fin avec Shiroi, dans les forêts de Hi. Je haie Kumo et Iwa qui ont trucidé notre peuple lors de l'élection du fils de Masao. Lorsque l'Empire a conquis Kumo, j'ai jugé cela juste, j'ai alors décidé de rejoindre son sein et de poursuivre son dessein. »


Ceux sont ces dernières années passées dans la solitude et l'errance qui forgèrent ce caractère indéfectible. C'est cette force intérieure qui lui donna le courage de continuer à vivre, renforçant au passage ses liens avec son fidèle compagnon. Sans le savoir, elle était habitée par la Volonté du Feu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Cordiale escarmouche Empty
Jeu 6 Fév 2020 - 22:15
Cordiale escarmouche 03mx
Cordiale escarmouche


L’albe monastique fut touché par l’histoire de l’Inuzuka, ainsi que par l’intérêt qu’elle lui portait. Contrairement à beaucoup d’êtres mortels, plutôt que de le craindre, elle préférait en apprendre un peu plus sur lui et ses pérégrinations. Sans doute aurait-elle été une parfaite adepte du Kôgen si elle n’était pas une louve… il se douta que la religion n’aurait que peu d’emprise sur elle. Aussi, au lieu de se répandre en messes, il se contenta de nourrir l’échange qu’il pouvait avoir avec cette guerrière somme toute peu banale. Elle lui rappela à certains égards certaines des farouches kunoichi qu’il avait eu la chance de rencontrer dans son parcours de vie. Pour le reste, seule la lumière guidait son chemin et s’il avait du plaisir à converser avec l’originale combattante, il ne pouvait que tourner la tête vers d’autres horizons plus spirituels.

Il ferma les paupières. De lui émanait une aura mystique, comme un spectre blanc qui était là sans qu’on puisse le voir, et qui dansait au-dessus de sa tête en entourant son corps pour le placer dans sa sphère impalpable. Pour autant qu’il se tenait tranquille, on devinait que cette énergie diffuse qui émanait de sa position avait un quelque chose d’angélique ; une fausse impression pour ce diable de tous les instants. Car en dépit de se considérer comme un saint, Nobusada était bel et bien un clerc sanguinaire et, après avoir juré allégeance au Kôgen en échange du sang de ses ennemis, il avait un peu trop bien rempli sa mission, au regard du nombre de sacrifices que sa main avait offerte à sa Lumière.

Mais Sakka, elle, ne risquait rien. Il l’appréciait. Il ne savait comment le dire, mais ce qui respirait en elle était un cœur qui lui semblait rempli de vertu et, sinon d’innocence, de solennité. Elle était une sorte de diamant brut dans ce monde chaotique, qu’il ne pouvait se résoudre à briser.

« Je vois. Laisse-moi t’en apprendre un peu plus… »

Il resta longtemps avec l’Inuzuka. Les secondes passèrent en même temps que les paroles, et ces dernières imbibèrent sûrement la tête de la chasseuse de savoirs importants, notamment dans ce qui concernait le monde shinobi, et surtout la politique du Teikoku. Elle lui semblait comme une page vierge, aussi eut-il l’impression d’écrire directement sur son âme tout ce qu’il avait appris et, en tout cas, ce qu’il croyait. Il l’écouta avec un tout grand intérêt, s’efforçant d’être le plus clair et concis possible, sans dévoiler cependant toute sa pensée et son histoire. Il n’aimait pas se révéler, simplement parce qu’il était fautif sous bien des aspects. Du reste, il tenta de ne rien négliger sur ses demandes, avant de la laisser partir vers de nouvelles aventures.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 http://www.ascentofshinobi.com/u1170

Cordiale escarmouche

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu :: Camps d'entraînement
Sauter vers: