Soutenez le forum !
1234
Partagez

Dans la toile.

Akimichi B. Hyakuzô
Akimichi B. Hyakuzô

Dans la toile. Empty
Lun 9 Déc 2019 - 20:34
3DBJUP5
Dans la toile火の呪い Kyanbasu ni
Kaminari no Kuni





De retour parmi ces murs devenus siens par la domination sans partage de ses pairs, un repos bien mérité paraissait de mise suite à son escapade parmi les primates géants. Le village de Kumogakure se distinguait de par ses hautes sphères et habitations en hauteur, leur technologie avancée ne les empêchait point de reconstruire au compte de l'Empire, il fallait dire que Rei ne leur avait point laisser d'autres alternatives si ce n'était finir expatriés et livrés à eux mêmes, tels de vulgaires chiens sans maîtres.

En traversant le centre ville et les ruelles gorgées de commerces et emplit de foules, on pouvait aisément discerner les regards des passants sur son édifice monstrueuse, de la peur se lisait à travers leur visages effrayés, parfois dédaigneux à son égard, mais il n'en avait cure. Le colosse du haut de ses deux mètres et poussières préservait son attitude qui lui sied tant, esquissant un sourire que l'on pourrait qualifier d'un tantinet moqueur. Lunettes rondes, atour militaire, nuls n'osaient le prendre de haut tellement il transpirait la crainte et la force brute à l'état la plus pure. Bestial.

Il s'arrêta devant ce qui semblait être une taverne, quoi de mieux qu'un bon remontant pour délaisser son passé ? Les mains dans les poches, il pénétra dans l'établissement, la musique n'était pas vraiment à son goût ni la décoration d'ailleurs, enfin ce n'était pas pour cette raison anodine qu'il allait faire volt-face, loin de là.

Sans prêter plus gare à l'attention qui était portée sur lui, il rejoignit le bar posément, s'asseyant confortablement au niveau du comptoir.« Sers moi une bière, bien fraîche. »Le Borukan à queue de cheval ordonnait et le serveur exécutait sans bruits. Mais ce fut sans compter le tumulte à une chaise de sa position, l'un des deux serveurs se montrant particulièrement hostile avec un individu à proximité, visiblement un Hijin à entendre certains de leurs échanges. Le Titan du Feu se dressa aux côtés de son compatriote et recrue néophyte faisant parler sa carrure auprès des ravisseurs. Décochant sans la moindre tergiversation, un puissant direct du droit en pleine figure à l'un des hommes s'étant montré menaçant et ayant sorti une arme blanche. Le corps de la cible fut propulsée en l'air s'écrasant avec violence sur une table qui se brisa en deux sous le poids du corps de la victime, inconsciente sur le coup. Voilà qui devait possiblement suffire à refroidir les ardeurs des imprudents. Il retire lentement ses lunettes...

Dans la toile. Unknown
« Et ma bière, elle arrive ou pas ? »

...avant de les remettre tranquillement. S'adressait-il ensuite au barman précédemment réticent à l'idée de servir à boire aux étrangers. Le barbu alluma tranquillement son cigare en usant de son briquet, avant d'expulser la fumée noirâtre sur le faciès du serveur cynique en sueur. De son regard intimidant et pesant, il toisa son compatriote qui le remercia et s'inclina en guise d'un profond respect. Hyakuzô en profita pour lui lancer quelques mots afin que le tout soit bien clair et discernable pour le reste de la pièce. « Si tu avais été un Kumojin, j'aurais réagis exactement de la même manière, j'ai horreur des connards. »


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6591-titan-du-feu-akimichi-hyakuzo
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. YamikoEn ligne

Dans la toile. Empty
Jeu 12 Déc 2019 - 17:08
Dans la Toile

feat. @AKIMICHI B. HYAKUZÔ

Des pas nonchalants, tu empruntes les rues qui menaient depuis le domaine des Metaru vers le bar, certainement, le plus miteux de Kumogakure no Sato actuellement.

Avant l’occupation du Village Caché des Nuages par le Teikoku, tu sortais presque tous les soirs dans une taverne où tu prenais plaisir à bavarder avec le propriétaire que tu avais fini par considérer comme un ami. C’était un vieil homme qui avait beaucoup œuvré dans la pègre dans sa jeunesse et, étant issue du milieu, tu t’entendais très bien avec lui. Lorsque que tu étais perdue, tu venais souvent lui quémander conseils qu’il prenait plaisir à te prodiguer. Malheureusement, comme beaucoup de tes connaissances, il avait quitté Kumo après la défaite. L’infortuné avait perdu son établissement durant la bataille qui avait opposée l’organisation ninja du Village Caché des Nuages à l’armée de l’Empire. Le vieil homme avait préféré refaire, ou plutôt finir, sa vie ailleurs plutôt que de tout recommencer ici. Tu recevais de ses nouvelles de temps à autres par missive et il semblait se porter bien. Tu pensais lui rendre visite un jour mais pour l’heure tu ne pouvais pas te permettre de t’absenter de Kumogakure no Sato durant plusieurs jours. Les Metaru comptaient sur toi, la Rébellion avait besoin de toi. Chose invraisemblable que beaucoup qui connaissaient ta personnalité ne parviendraient certainement pas à comprendre. Tu avais toujours été une individualiste alors te voir rejoindre une cause commune pourrait surprendre plus d’un. Mais, tu avais tes raisons personnelles à aider la Rébellion. Des raisons plutôt puériles et un tantinet égoïstes mais ce qui intéressait les instigateurs de la Rébellion ne semblait pas être ta motivation mais plutôt ta capacité à contribuer à leur révolution.

Depuis la disparition de « ton » établissement nocturne, tu ne sortais plus très souvent le soir, cependant, il t’arrivait, comme aujourd’hui, de mettre les pieds en dehors du domaine des Metaru, une fois le soleil couché. Tu avais tenté de fréquenter certains bars mais l’ambiance qui y régnait ne te plaisait pas vraiment alors tu avais cessé d’en fréquenter. Tu n’avais rien contre les embrouilles de taverne - auxquelles tu prenais d’ailleurs part parfois - mais tu n’appréciais guère cette animosité entre les kumojin et les teikokujin qui était presque omniprésente. Au début, tu n’y faisais guère attention mais à force cela avait fini par te lasser au point que tu avais fini par cesser de sortir pour éviter d'être témoin de cette hostilité persistante.

Comme pour te rappeler que les choses n’avaient pas changées, tu venais à peine de descendre quelques gorgées du saké que tu avais commandé que la tension entre les kumojin et les teikokujin présents dans le bar commençait à monter. Après l’arrivée d’un colosse, les choses s’enveniment rapidement et un homme finit par voler sur ta table. Sous le poids du corps, cette dernière s’effondre, entraînant dans sa chute ta bouteille de saké encore pleine. Le récipient se fracasse, suspendant ton geste alors que tu étais sur le point de porter à tes lèvres une coupelle remplie. Tu prends le temps de vider ton verre tranquillement puis, tout aussi calmement, tu abandonnes ta chaise pour te diriger vers le bar où s’était installé le géant à lunettes. Tu poses la coupelle vide sur le comptoir, juste devant le colosse, pour d’attirer son attention, tout en te penchant vers lui afin de plonger ton regard dans le sien.

- J’espère que vous comptez payer les matériels que vous venez de casser et mon saké que vous venez de répandre sur le sol !

Ton timbre était certes froid mais celui-ci n’était pas menaçant. En vérité, tu ne cherchais pas à provoquer le géant mais juste à lui faire comprendre que qui casse, paie. C’était une des règles de l’établissement que tu fréquentais autrefois et que tu cherchais à appliquer ici sans consulter personne, pas même le propriétaire du bar miteux. Et tu ne te comportais pas ainsi avec le colosse parce qu’il était un teikokujin. Tu te conduirais de la même façon s’il était un kumojin.

S’attendant à une réponse brutale de la part du géant, tu étais prête à te défendre. D’ailleurs, aussitôt avoir parlé, tu avais reculé légèrement te préparant à protéger ton frêle corps - bien que tu étais très grande et musclée pour une femme - en cas de riposte physique de la part du soldat de l’Empire du Feu …

_________________
Dans la toile. B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Akimichi B. Hyakuzô
Akimichi B. Hyakuzô

Dans la toile. Empty
Dim 15 Déc 2019 - 13:22
3DBJUP5
Dans la toile火の呪い Kyanbasu ni
Kaminari no Kuni





Son intervention pour le moins houleuse, avait eue le mérite de calmer les ardeurs présents en ce lieu provenant des quartiers malfamés Kumojin. Le Goliath prenait tout de même conscience que cela faisait partie des habitudes des habitants de cette ville que de se lâcher et d'évacuer leurs ondes positives après une rude journée de travail ou autre activité exténuante, mais il ne pouvait excuser la discrimination sous toute ses formes. L'Akimichi avait donc repris tranquillement place sur le comptoir, attendant avec patience mesurée sa commande, une commande qui suite à sa démonstration de force, ne tarda pas arriver devant lui, le barman avait même pris la peine de s'excuser l'air intimidé, quelque peu gêné.

Mais alors qu'il s'apprêtait à se délecter de sa boisson alcoolisée, il fut interrompu par ce qui semblait être une jeune femme mécontente.


Dans la toile. Unknown
« Hm ? »
Malgré sa réaction hautement compréhensible, le veuf ne daigna lui répondre, il posa l'espace d'un court instant ses pupilles de jades sur celles violacées de la brune après avoir rangé ses lunettes rondes militaire dans l'une de ses poches. Ingurgitant une gorgée de sa bière fraîchement servie avant constater ensuite l'attitude craintive de la kumojin à la corpulence athlétique, de par sa garde, celle-ci dénonçait avec véhémence qu'elle s'apprêtait à en découdre si la situation l'exigeait. L'Audace était de mise lorsque l'on pouvait juger la différence énorme qui les séparait.


« Barman, ramène à cette fille une bouteille de saké avec une coupe propre. »
Le quarantenaire était en tord et il savait le reconnaître en dépit de son tempérament parfois machiste. Le but n'étant pas de passer pour ce qu'il n'appréciait guère, un connard.« Tu comptes hurler dans mes oreilles toute la soirée fillette ? Installe-toi. » Demandait-il en l'invitant à partager son espace. Le gorille rougeâtre se voyait comme un individu particulièrement sociable avec autrui, connaissant la puissance démesurée de sa force, il prenait la peine de se retenir face aux situations nécéssitant une intervention physique, généralement cela engendrait au pire des cas une mâchoire ou un nez cassé. La bouteille de saké Kaminarijin arriva sur la table en même temps qu'une coupe plate propre pour la demoiselle. Le Teikokujin versa la monnaie de la bouteille de saké en plus d'un supplément conséquent pour la table et les dégâts matériels engendrés. Ceci visant à montrer sa bonne volonté, conscient que l'image qu'il apportait allait sans doute impacter sur celle des Hijin présents. Il extirpa la fumée de son cigare, tout sourire du coin s'affichant sur son faciès à première vue menaçant.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6591-titan-du-feu-akimichi-hyakuzo
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. YamikoEn ligne

Dans la toile. Empty
Jeu 19 Déc 2019 - 17:12
Dans la Toile

feat. @AKIMICHI B. HYAKUZÔ

Le géant te surprend par sa sérénité incroyable alors que tu t’attendais à une riposte plutôt virulente de sa part. Après tout, le colosse venait d’envoyer sans ménagement un homme volé à travers la pièce pour se fracasser violemment sur une table. Le hijin te commande une nouvelle bouteille de saké - avec une coupelle propre - et va même jusqu’à payer les matériels, comme tu lui avais suggéré, et ce, sans discuter. L’homme se révélait donc être une personne bien raisonnable malgré son air de rustre. Comme quoi, il ne fallait jamais se fier aux apparences !

Le colosse se montre d’emblée très familier avec toi. Non seulement, il te traitait de fillette mais, de prime, il se mettait à te tutoyer comme si vous vous connaissiez depuis belle lurette alors que c’était la première fois que tu le voyais de ta vie. Un détail que beaucoup aurait considéré comme un manque de respect à ton égard mais n’étant pas du genre à accorder de l’importance au politesse - que tu considérais comme une futilité - tu ne fais donc pas d’histoire et t’installes tranquillement à côté du géant aux cheveux de feu. Et puis, ce dernier pourrait être beaucoup plus âgé que toi alors il était en droit de te traiter de gamine et de te tutoyer.

A peine installée, tu remplis ta nouvelle coupelle que tu vides ensuite d’une traite, sans adresser le moindre mot à ton voisin de bar. C’est seulement après avoir bien rincé ta gorge, en vidant un autre verre, que tu lui adresses enfin de nouveau la parole.

- Seriez-vous un Yasei gorille ?

Une question qui avait franchi naturellement tes lèvres et sans la moindre volonté de provoquer bien que le géant pourrait très bien mal interpréter ta question. Tu venais de le traiter indirectement de singe après tout, bien que là n‘était point ton intention. En vérité, tu étais réellement curieuse de savoir si cet homme était un Yasei et le gorille était l’animal qui te paraissait le plus le correspondre à cause de sa corpulence et la force bestiale qui émanait de lui …

_________________
Dans la toile. B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Akimichi B. Hyakuzô
Akimichi B. Hyakuzô

Dans la toile. Empty
Lun 23 Déc 2019 - 12:41
3DBJUP5
Dans la toile火の呪い Kyanbasu ni
Kaminari no Kuni





Cette jeune femme semblait aux premiers abords particulièrement caractériel, elle n'avait pas hésitée une seule seconde à revendiquer son dû. Mais celle-ci se révélait tout autre au fil des minutes, un peu réservée ou même taciturne, était-ce dû à la présence de l'Hijin à ses côtés ? Soit, l'Akimichi n'en portait pas plus d'attention, se contentant de se délecter de la boisson alcoolisée qui nichait en sa bouteille fraîchement servie. La Kaminarijin buvait elle aussi, et décida d'entamer la conversation d'une façon plutôt originale, cassant délibérément cet atmosphère ataraxique.


« Un Yasei Gorille ? » Demandait-il en se stoppant net de boire. Il déposa sa avec force sa bouteille sur le comptoir faisant trembler la table, ceci pouvant faire croire à son interlocutrice qu'il venait d'être vexé par ses propos, ses paupières se refermèrent lentement avant de les rouvrir expressément.

« Hahahahahaha !! Non mais d'où tu sors une connerie pareil ? J'ai vraiment l'air d'un gorille ? »Ajoutait le colosse en éclatant de rire tout en se montrant du doigt à la fin de sa phrase, sa voix puissante et rauque résonnant à travers le bar. Il venait de poser ces questions en faisant preuve de sarcasme, en étant lui même persuadé d'avoir des traits similaires aux grands primates. Qui plus est, tout le monde pensait qu'il avait été adopté par une gorille femelle à Hi. En même temps, celui-ci entretenait un lien étrangement solide pour ne pas dire familial avec ces mammifères.« Je viens d'un clan appelé Akimichi, d'ailleurs, je me nomme Akimichi Hyakuzô. Ceci explique ma carrure qui peut parfois surprendre ou impressionner. Qu'en est-il de toi jeune fille ? » Rétorquait le rouquin en extirpant la fumée de son cylindre à tabac brunâtre. Des questions survenues tandis qu'il zieutait avec précaution et discrétion la jeune femme et ses courbes, non pas dans l'objet de se rincer l’œil car il n'en avait cure, mais plutôt dans le but d'en savoir davantage sur sa véritable nature à travers son enveloppe. Était-elle une ressortissante du clan Yasei ? Ses formes athlétiques le dénonçaient fièrement, mais pouvaient également stipuler l'inverse.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6591-titan-du-feu-akimichi-hyakuzo
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. YamikoEn ligne

Dans la toile. Empty
Dim 29 Déc 2019 - 2:03
Dans la Toile

feat. @AKIMICHI B. HYAKUZÔ

Nombreux sont ceux qui auraient tremblés ou auraient été intimidés par la façon si brutale dont le Colosse avait reposé sa bouteille sur le comptoir mais tu ne bronches pas d'un iota. Tranquillement, tu continuais de descendre ton saké, tout en fixant avec sérénité le géant à l'allure d'un gorille bien qu'il niait la ressemblance avec l' anthropoïde.

Contrairement à sa première réaction, qui supposait fortement à un mécontentement, le géant rouquin se révélait plutôt être amusé par ta question. En effet celui-ci s'était mis à s’esclaffer joyeusement avant de se présenter à toi. Il disait appartenir à un certain clan Akimichi. Un groupe clanique résidant à Hi certainement et dont tu n'avais jamais entendu parlé. Peut-être que le clan avait été déjà mentionné par tes entourages mais tu étais le genre de personnage qui n'accordait de l'importance et qui ne retenait que ce qui l'intéressait. Et, savoir les aptitudes des autres clans, alliés ou non, ne t'intéressait guère.

Tu reconnaissais que savoir les capacités des autres, surtout des ennemis, étaient primordiales pour espérer les battre mais, tu étais plutôt du genre à préférer un duel qui réservait de surprises - même à tes risques et puérils - qu'un affrontement gagné d'avance. Pour toi, les difficultés rencontrées lors d'un affrontement étaient comme des épices qui rehaussaient le gout d'un plat. Perdre ou mourir, même de la façon la plus pitoyable, t'importait du moment que la joute t'octroyait cet extase que tu convoitais à travers chaque combat.

A entendre le Colosse, l'aptitude de son clan avait un rapport avec sa corpulence. Tu te demandais alors en quoi consistait la capacité de ton voisin de bar mais tu n'étais pas suffisamment curieuse pour lui poser la question. Au lieu de lui demander donc de quoi il était capable, tu préfères vider d'une traitre un énième verre de saké.

- Je ne suis qu'une simple manipulatrice de métal, réponds-tu à ton compagnon de boisson de circonstance.

Tu disais la vérité mais pas toute la vérité. En effet, tu étais également une Yasei arachnide mais peu de personne, même au sien du clan Metaru, connaissait ton aptitude à se changer en araignée. Alors, tu ne tenais à pas à révéler cette habilité à un parfait inconnu, bien que ton côté Yasei n'était pas un secret. Un jour ou l'autre - peut-être même ce soir - le Akimichi l'apprendrait mais cela t'importait peu. Tu n'avais aucune honte d'être la coupable d'un mensonge. Et puis, tu ne mentais pas vraiment mais omettais juste volontairement de tout lui dire sur toi et tu jugeais que c'était ton droit.

- Dites-moi, est-ce que vous nous détestez ?

Une question qui pouvait paraître bien ambigüe car par "nous" tu pouvais désigner le clan Metaru ou les kumojin mais l'équivoque était volontaire …

_________________
Dans la toile. B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Dans la toile.

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: