Soutenez le forum !
1234
Partagez

Rassemblement des éléments [Ouvert Iwa]

Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Rassemblement des éléments [Ouvert Iwa] Empty
Mar 10 Déc 2019 - 23:44
Prendre les devants. Générer des initiatives. Anticiper, se rassembler. Devenir plus forts, tous ensembles. Ces pensées traversaient Yanosa chaque jour, à chaque heure, et ne cessaient de lui poser leurs problématiques comme autant de puzzles insolubles. Longtemps, il avait cru que ce ne serait qu’en récupérant son ancien grae qu’il pourrait commencer à disposer à nouveau d’une réelle force de proposition et d’action, mais il s’était trompé. Des limites l’entravaient encore, bien entendu, mais aucune qui ne pouvait l’empêcher de croire fermement au pouvoir qui sommeillait en lui. Et en chacun des Assimilateurs d’Iwa. Il ne faisait plus aucun doute à ses yeux que les individus qui, comme lui, avaient la faculté d’incarner littéralement les éléments disposaient d’un potentiel infiniment plus grand que celui des autres shinobis. Une vision certainement très biaisée, mais qui se basait malgré tout sur des faits objectifs et indéniables. Et ce fut à la suite d’une nuit très agitée durant laquelle son esprit fut une fois encore happé par des images de mort et de destruction, que Yanosa prit sa décision.

Après s’être préparé, le guerrier tellurique se rendit à grandes enjambées au centre administratif, où il s’installa quelques instants à une table pour rédiger en hâte la notification nécessaire à l’officialisation de son colloque. Celle-ci remise entre les mains du secrétaire, le lieu dûment enregistré comme étant l’amphithéâtre de pierre dans le quartier de l’Académie, l’Oterashi passa le reste de sa matinée libre à placarder de grandes affiches aux points de passage les plus courants. On pouvait lire sur celles-ci :


Assimilateurs d’Iwa

Rassemblement à l’Amphithéâtre du Centre

Ce que nous sommes, la Défense d’Iwa, Forum libre

Ouvert à tous

21h30, soirée du quart-lune


Il faisait confiance aux gens de l’administration pour informer les shinobis du village de la tenue de cette réunion informelle, mais tenait à assurer le brassage le plus complet possible en ajoutant ses efforts aux leurs. Le rassemblement était prévu pour la soirée du surlendemain. Yanosa espérait que tous les principaux concernés s’y montreraient, et surtout, qu’aucune polémique inconvenante ne viendrait polluer cette rencontre. Dans l’idée qu’il en avait, tous ceux qui le voudraient pourraient prendre la parole et s’exprimer sans appréhension et dans le respect le plus total. Mais la réalité pouvait parfois réserver quelques surprises…

Le jour du quart-lune arriva et passa, laissant place à la soirée durant laquelle devait se tenir le colloque. Loin de s’octroyer le titre de maître de cérémonie, Yanosa s’y présenta comme n’importe qui d’autre, une dizaine de minutes avant l’heure dite. Il chercha Tenzin et Gabushi du regard, plus par curiosité qu’autre chose, sans parvenir à les localiser, et s’installa dans le milieu des gradiens en pierre. Il aurait été un peu excessif de dire qu’il y avait foule, mais considérant le thème relativement restreint qui allait être discuté, ce n’était pas surprenant en soit. Sécurité oblige, des unités du Shishiza s’étaient postées aux entrées/sorties et feraient immanquablement leur rapport une fois le rassemblement terminé. Des mesures qui allaient très bien à l’Oterashi, qui observait les shinobis concernés ou intéressés affluer dans l’amphithéâtre. Il lut sur les visages tantôt de la curiosité blasée, tantôt de l’excitation, tantôt de la réserve et de l’insécurité. L’heure convenue passée de deux minutes, Yanosa se leva du banc en pierre où il s’était placé, anonyme ou presque parmi l’assemblée, et sembla scruter un à un tous les visages autours de lui. Il n’était pas un grand orateur, et ses aspirations allaient certainement le mener jusque dans les ombres d’unités bien moins visibles que celle du Shishiza un jour ou l’autre, mais ce ne fut rien d’autre qu’un stress mesuré et contrôlé qui fit irruption en lui au moment de prendre la parole.

« Bonsoir. Pour ceux qui pouvaient se poser la question, c’est moi qui ait demandé ce rassemblement. Je l’ai jugé nécessaire, et ce pour plusieurs raisons. La première… le fait que le nombre d’Assimilateurs ait drastiquement augmenté suite aux événements qui sont survenus à l’issue de la dernière attaque sur Iwa. Tout le monde ne vit pas ce pouvoir de la même façon, et on est là pour pouvoir en parler. La seconde, sûrement la plus importante, dit-il en brandissant son index, est que nous, Assimilateurs, détenons sans aucun doute le potentiel le plus élevé de tous les shinobis du village. Et avec lui… vient la responsabilité de le développer, et de l’utiliser. »

Il laissa passer un court instant, le temps pour l’assistance « d’assimiler » ce qu’il venait de déclamer.

« Avant que d’autres ne réagissent et ne commencent à donner leur avis et leur ressenti, je suggère qu’on fasse connaissance. »

Le corps du Tellurique se changea alors aussitôt en roche dans une rapide série de craquements.

« Aucun clan ne nous lie, aucune attache, aucun pacte. Mais ce soir, peu importent nos noms. Nous somme la Terre, nous sommes le Ciel… et tout ce qui se trouve entre les deux. »



@Konran Tenzin
@Ashikaga Gabushi
@Amiko


Dernière édition par Oterashi Yanosa le Mer 11 Déc 2019 - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Uzumaki Izaya
Uzumaki Izaya

Rassemblement des éléments [Ouvert Iwa] Empty
Mer 11 Déc 2019 - 0:39

Rassemblement des éléments

Il pouvait se passer beaucoup d'aléas dans le Yuukan, et même à Iwa; des attaques, d’intrigantes enquêtes et tout un tas de péripéties plus palpitantes les unes que les autres; mais pour elle il n'y avait aucun endroit dans ce monde plus synonyme de sécurité qu'Iwa, pour le moment. Se promener dans les rues de ce village sans avoir à craindre de voir surgir au coin d'une d'elles un de ses ennemis ancestral représentait énormément pour elle.

C'est au cours d'une ballade comme elle en faisait souvent qu'elle vit cette affiche. Etonnée autant que curieuse elle s'était penchée dessus pour la lire, de plus prés et son visage s'était éclaircit, plus encore que d'habitude. Sans y réfléchir et malgré sa très grande sagesse, elle arracha l'affiche, l'enroula et la glissa dans une poche dont elle dépassait sans discrétion puis elle partit en courant, telle une Kunoichi.

Quelques minutes après elle se retrouvait devant une porte qu'elle avait appris à connaître avec le temps, comme la personne qui se cachait derrière.

Sors de ta cachette!

Elle tambourina la porte sans relâche sans s'interrompre un instant et lorsqu'enfin elle s'ouvrit et plaqua l'affiche sur le visage de celle qu'elle était venue voir. Une autre femme, elle aussi aux cheveux bleus.

Regardes, ça parle de toi! Ou, de vous... c'est pareil.
Bonjour Izaya-san...

Fit la jeune femme. Elle décolla l'affiche de son visage et la lut.

Hm... je suis pas sûre...
Oh allé fais pas ton enfant, puis si ce n'est pas intéressant, au moins ça t'aura fait sortir un peu. Tu pourrais en apprendre plus sur ton Kekkei, Kagura-chan.

L'Uzumaki s'était invitée dans la petite maisonnette de roche et installée sur la banquette, scrutant l'assimilatrice de papier.

De toute façon, tu sais que j'ai les moyens de t'y trainer, alors tu n'as pas le choix! Je viens te chercher ce soir !

Elle lui patouna la tête et comme elle était arrivée s'en alla, comme un éclair ou une tornade. Izaya était très impatiente d'assister à cette réunion, elle aimait bien voir comme ça se passait, comme parlaient les shinobi.

Le soir même elle se présenta au lieu-dit, accompagnée de la Borukan adoptée et optionnellement assimilatrice de papier, et s'installa dans l'amphithéâtre. Elle observa, il y avait un peu de monde ce qui lui faisait un grand plaisir. Voir des personnes, shinobi ou pas, se réunir autour d'un sujet peu importe lequel lui donnait toujours le sourire.

Enfin, l'instigateur présenta le but de tout cela et... Izaya s'esclaffa en donnant des petits coups de coude à sa jeune amie.

Ah oué ! Il se mouche pas avec le dos de la cuillère ton cousin.

En tentant d'être quand même discrète par respect, elle avait chuchoté et gêné la petite assimilatrice par la même occasion. Mais malgré tout elle trouvait ça plutôt intéressant, c'était la première qu'elle assistait à une telle assemblée.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7852-uzumaki-izaya-termine#65747
Amiko
Amiko

Rassemblement des éléments [Ouvert Iwa] Empty
Ven 20 Déc 2019 - 18:42
Rassemblement des éléments [Ouvert Iwa] Yjon

Rassemblement des éléments


Automne 203 – Soirée

Ce fut en frôlant les murs pour éviter le maximum de personne que l’épaule couverte d’un kimono rosé de l’assimilatrice froissa une affiche accrochée sur le mur. Dans une timide panique, Amiko tourna la tête de gauche à droite et attrapa la feuille et tenta de la remettre à sa place, mais celle-ci complètement détachée. Ne sachant pas quoi faire, la jeune femme aux pointes rousses embarqua la pancarte et partit en courant avec jusqu’à tourner dans un coin de rue. Reprenant son souffle doucement, les pupilles rosées s’attardèrent sur ce qui était inscrit sur sa pauvre victime.

Assimilateurs d’Iwa

Rassemblement à l’Amphithéâtre du Centre

Ce que nous sommes, la Défense d’Iwa, Forum libre

Ouvert à tous

21h30, soirée du quart-lune

Assimilateurs ? Le regard d’Amiko fut pris d’un intérêt certain. Celle qui contrôlait auparavant le sang s’était vue devenir la lave même suite à cette résonance étrange. Depuis ce jour, elle avait beaucoup de difficulté à comprendre ce qui lui arrivait et n’arrivait pas à faire la différence entre sa perte de contrôle due à ce nouveau changement et sa soif de sang, ce qui pouvait être dangereux. Son cœur était divisé entre la peur de croiser trop de monde et celui de comprendre ce qu’elle était devenue. Son visage pale chercha la lune jusqu’à comprendre que c’était aujourd’hui et qu’elle était peut-être déjà en retard. C’était sa chance, il fallait qu’elle la prenne. Ses mains serrèrent le papier, tandis qu’elle avalait sa salive difficilement. Prise d’une vivacité certaine, l’assimilatrice s’élança dans une course précipitée alors vers l’endroit indiqué. Tout le long du chemin, ses longs cheveux bruns volés et ses mèches orangées ressortaient à la lueur des lampadaires. Ignorant les passants, Amiko avançait pour savoir, il le fallait.

Quand elle arriva sur les lieux, elle fut à la fois soulagée de voir qu’il n’y avait pas beaucoup d’individus et stressée par ce qui allait se dire. Timidement, Amiko chercha un endroit où elle pouvait observer et écouter sans se faire remarquer. Longeant les murs, elle trouva refuge dans un coin de la pièce et utilisa l’affiche pour se camoufler, ce qui n’était pas vraiment un succès. Ses iris cristallins se posèrent sur l’homme debout face à eux, il semblait s’être entraîné durant très longtemps pour être aussi musclé, sa chevelure était aussi rougeoyante que le sang de ses veines. Elle ne savait pas comment il pouvait se tenir droit devant eux sans s’enfuir.

Puis il prit la parole. Il expliqua la raison de cette assemblée qui concernait Amiko : celle que le nombre d’assimilateurs avait augmenté de manière conséquente suite à la résonance. Se faire à cette nouvelle nature était difficile pour la jeune femme, mais elle ne devait pas être la seule dans cette situation. Elle se demandait qui d’autre ici était dans une détresse comme la sienne. Quand le porte-parole parla de potentiel, Amiko le cherchait encore, elle ne pensait pas avoir un pouvoir aussi important et fort, mais sans le contrôler comme il le fallait, c’était sûrement normal. Utiliser la lave… Elle avait essayé et ça s’était résulté en échec ou en accident. Ce qui lui fallait, c’était une personne capable de l’aider à se maîtriser. Seulement, en parallèle avec sa soif de sang qui augmentait dans ces moments-là, elle ne savait pas comment faire.

Ses mains se mirent de nouveau à trembler autour de l’affiche froissée qui ne ressemblait plus à rien. Ce n’était pas le moment de craquer, mais tout ça était peut-être trop dur pour elle, comment allait-elle pouvoir surmonter cette épreuve ? Amiko inspira longuement, posant un regard insistant sur ses mains, hors de question de s’assimiler ici, hors de question de provoquer un drame ou quoi que ce soit d’indésiré. Elle allait laisser les gens parler et se présenter, mais l’assimilatrice ne parlait pas alors elle ne se présenterait pas devant tout le monde. Elle était la lave, elle faisait partie de chacun d’eux, tous partageait la même chose, cet homme avait eu une bonne idée en les rassemblant tous. Mais que pouvait-elle faire ? Pas grand-chose finalement…








Dernière édition par Amiko le Lun 3 Fév 2020 - 20:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7798-le-volcan-d-iwa-se-presente-amiko#65333 http://www.ascentofshinobi.com/t7921-carnet-d-amiko-la-femme-volcanique#66099
Konran Tenzin
Konran TenzinEn ligne

Rassemblement des éléments [Ouvert Iwa] Empty
Dim 29 Déc 2019 - 17:15
Les jours passaient, cependant mes préoccupations restaient basiquement les mêmes. Quelque chose était sur le point de commencer, et bien que je ne savais pas exactement quoi, j'avais besoin de me préparer. Mon dojo était devenu un peu comme mon monastère personnel, mon lieu de réclusion où je pouvais méditer en paix sur toutes les choses sur lesquelles je devais travailler. Mon assimilation, mon loup, mon art à la faux et aux armes de jets. Tant de choses que j'avais encore à travailler. Ce n'était pas assez au point à mon goût. Je devais être au point, autant pour les futurs missions du village qui arriveraient, que celles liées au Sazori. Toph m'avait une fois dit qu'il fallait que je retrouve et que j'améliore rapidement mes capacités sensorielles, et la résonance m'avait donné de quoi faire. Mais à trop rester coincé dans mon monastère, j'allais finir par oublier les choses essentielles comme une balade en centre-ville.

Essentielle ? Bon, peut-être pas tant que ça. Toutefois cela faisait toujours bien de faire un petit tour en ville et de respirer l'air frais et vespéral de l'automne. Je levai la tête vers le ciel, admirant le ciel étoilé et le quart de lune qui se profilait, avant de continuer ma marche silencieuse et solitaire. Jusqu'à ce que des bruits de couloirs me parviennent aux oreilles. Une réunion ce soir ? Cela concernait en priorité les assimilateurs, de ce que j'entendais, même si on pouvait être certain que d'autres seraient là. Les assimilateurs avaient toujours été un mystère que beaucoup rêvaient de percer à jour. Mais j'étais curieux de savoir qui avait été l'initiateur de ce projet. Il semblait d'ailleurs avoir déjà commencé, et se déroulait à l'Académie. Un forum ouvert. Je haussai un sourcil et me dirigeai là bas.

Lorsque j'arrivai à bon port, je pus observer des hommes du Shishiza posté devant l'amphithéâtre. Je ne savais pas trop ce qu'ils faisaient là, il n'y avait aucune raison à cela. C'était un forum ouvert. Mais peu importait. Je passai à côté d'eux sans dire un mot, et bien qu'ils me regardèrent passer, ils ne firent eux non plus aucun commentaire. Lorsque j'arrivai, la salle était presque vide, peu avaient répondu à l'appel. Mais il y en avait tout de même plus que ce à quoi je m'y attendais initialement. Le tout était de savoir à présent qui était assimilateur, et qui était simplement spectateur. La personne qui se trouvait au centre...je la connaissais. Oterashi Yanosa, un assimilateur doton qui était venu me voir lorsque son don s'était tardivement révélé. J'étais arrivé au milieu de son discours, mais l'intentionnalité de celui-ci était clair. Une fois qu'il eut fini, du coin de l'amphithéâtre, je m'avançai un peu pour prendre la parole.

-Je suis Konran Tenzin, et un assimilateur de vent.

C'était une présentation courte, et je ne comptais pas en dire beaucoup plus pour l'instant. Je voulais savoir la raison pour laquelle Yanosa nous avait regroupé ici. Mais pour une courte démonstration, je changeai mes bras en vent avant de les faire redevenir normaux.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Rassemblement des éléments [Ouvert Iwa] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

Rassemblement des éléments [Ouvert Iwa] Empty
Lun 30 Déc 2019 - 17:30
Les choses allaient s'accélérer rapidement et la chunin était dans le secret pour le moment. Son entraînement rigoureux était teinté d'hésitations et d'erreurs inhabituelles, la pression avait-elle finalement eu raison de sa maîtrise et de son calme ? Pas vraiment, mais l'appréhension des choses terribles la rendait tout de même nerveuse et faisait ressortir ses incertitudes et ses doutes à la surface. C'est avec un oeil critique qu'elle posa son regard pour la première fois sur l'affiche étrange qui était placardé devant l'académie Hashira. Pourquoi un rassemblement d'assimilateur ? Que voulaient les personnes derrière cette annonce publique aux assimilateurs et pourquoi les fils et filles des éléments en particulier ? Sa curiosité était piqué à vif sans aucun doute, mais sa prudence était grande les premiers temps.
Finalement, elle s'était décidée à jeter un œil à l'amphithéâtre du centre pour les mêmes raisons qui avait décidé son premier choix de ne pas s'y rendre. Il était plus prudent de se renseigner et de savoir ce que voulait les personnes derrière cette invitation que de rester dans l'ignorance.

Un kimono vert et simple se faufilait dans la petite troupe de personne qui se faufilaient dans le bâtiment du rendez-vous. Elle ne s'était jamais vraiment rendu compte du nombre de personne qui était comme elle à présent, là où son don était bien rare et précieux à une époque, cette fameuse résonnance lui avait enlevé cette spécificité pour la donner à un plus grand nombre. Ce n'était pas un mal ou un bien aux yeux de la samouraï qui avait tout de même apporté son daisho à la cérémonie. Elle espérait juste que personne ne l'appelle l'amazone une fois de plus, un titre largement usurpé aux prouesses multiples de Toph.

Elle se posa de façon aléatoire dans l'assemblée pour observer discrètement ce qui pouvait s'y préparer. Elle ne voyait pas vraiment de chef d'orchestre pour le moment et se demandait quand la poussière et le mouvement allait retomber et s'arrêter, qu'enfin quelqu'un prenne la parole pour expliquer le pourquoi du comment.

Ce fut Yanosa, à sa grande surprise, qui avait décidé de mettre sur pied cette histoire. Membre de son équipe qu'elle ne connaissait pour le moment que très peu, si ce n'était son esprit vif et fougueux, Yanosa était une énigme et elle ne pouvait donc déchiffrer immédiatement ses intentions. Ses paroles étaient fortes et claires et faisaient froncer des sourcils l'Ashikaga qui le scrutait silencieusement de sa place.

Son ami Tenzin était là, peut-être aussi intrigué de la chunin sur ce que mijotait le fils de la terre, il se présenta de façon très simple, comme s'il ne se prenait pas au jeu de son camarade, ce que pouvait comprendre l'archère sans arc.


- Ashikaga Gabushi, fille du vent et chunin d'Iwa. Dit-elle sèchement comme pour se débarrasser de la parole rapidement.

Elle attendait vivement les explications de Yanosa et le débat, parce que le peu qu'elle avait entendu ne lui plaisait guère.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Rassemblement des éléments [Ouvert Iwa] Empty
Ven 3 Jan 2020 - 1:06
Tandis qu’il arborait sa forme assimilée aux yeux de l’assistance, Yanosa étudia les différents regards portés sur lui. Certains, la plupart, étaient d’une neutralité assez positive : ils témoignaient de la bonne volonté de leur porteur à participer sans excès, mais de façon constructive. D’autres, en revanche, s’étaient fait significativement plus perplexe voire menaçant. Une partie de l’assistance, qu’elle fut composée ou non exclusivement d’assimilateurs, avait l’air de soupçonner l’Oterashi d’être en train de fomenter une action en dehors des clous, de motiver une initiative parallèle qui pouvait potentiellement nuire à Iwa. Mais, bien sûr, ils se trompaient. Yanosa le savait, en son for intérieur, mais s’était aussi attendu à ce genre d’à priori méfiant et soupçonneux : ils vivaient tous, après tout, au sein du même village ninja, où paranoïa était bien trop souvent synonyme de sécurité. Une façon de pensée qui, à vrai dire, était dans la droite lignée de celle du guerrier tellurique.

Ce dernier observa donc, et le fit longuement, tandis qu’une grande partie des personnes présentes se transformaient totalement ou partiellement en son élément propre pour se présenter comme il les avait invité à le faire. Les traits fins, presque régaliens de Tenzin se détachèrent tout à coup lorsque celui-ci se présenta à haute voix, suivi de près par l’Ashikaga, que Yanosa avait tout juste remarqué un instant plus tôt. La jeune femme avait beau être sa coéquipière, leur « complicité » se bornait pour le moment à une certaine efficacité au combat pour unir leurs forces, et force était de constater pour l’Oterashi qu’elle ne semblait pas particulièrement séduite par l’ambiance qu’il avait voulu instaurer dans l’amphithéâtre. Aux quatre coins de ce dernier, il y eut de tout : des bribes de foudre, des vaguelettes d’eau, d’autres hommes et femmes de roche comme lui et même quelques torches humaines. La variété des éléments présents, et surtout la bonne volonté des personnes prêtes à en faire démonstration, ravit intérieurement Yanosa, mais ce dernier prit sur lui pour ne pas le laisser paraître. De plus, certains shinobis demeuraient visiblement très frileux à l’idée de se montrer sous leur forme assimilée, au point dans de rares cas à montrer des signes évidents d’anxiété. Un premier obstacle qu’il pouvait peut-être les aider surmonter.

Une mine confiante et assurée sur le visage, l’Oterashi reprit forme humaine en marchant très lentement de droite et de gauche, jaugeant l’assistance.

« Bien. Je sais qu’il y a parmi nous quelques curieux bienvenus, qui ne disposent pas de facultés d’assimilation… mais je crois aussi remarquer que quelques uns, et quelques unes, n’ont pas osé manifester leur pouvoir. A ceux-là, je leur dit : je comprends vos appréhensions. Vos peurs, vos angoisses. Moi, et tous les autres ici, à quelques exceptions peut-être, sommes passés par là, et quand un pouvoir tel que celui-là se déclare en vous comme un incendie de forêt, que votre corps change du jour au lendemain sous l’effet de la Résonance… c’est encore pire.

Mais ce n’est pas pour autant que vous devez laisser ces peurs vous dominer. Vous n’êtes pas seuls, et beaucoup de vos camarades, moi y compris, seront prêts à vous aider, à s’entraîner avec vous, pour que vous preniez la mesure des facultés qui sont les vôtres, à présent.
 »

Une pause, plus théâtrale qu’autre chose, tandis que son regard balaye une fois de plus l’assistance. Le stress qui l’accompagne depuis le début de ce rassemblement ne le quitte pas et se fait même plus pressant à mesure qu’il continue de parler, mais plutôt que de défaillir, il utilise son énergie pour se donner force et confiance.

« Des facultés qui, comme je l’ai dit, vous confèrent un potentiel très élevé. J’ai vu certains regards… J’ai senti la crispation, chez certains d’entre vous, en écoutant ces mots, mes mots. Mais, le fait est… qu’il se passera longtemps avant qu’on puisse amener devant moi un individu capable de se muer en tornade en un battement de paupière et de ravager un flanc de montagne avec la précision d’un chirurgien. Une personne… capable de se déplacer à la vitesse d’un éclair sans pousser son corps à l’agonie. Un Shinobi… apte à se fondre dans les lacs et les océans, à y voyager et à mobiliser leur puissance millénaire, tout ça avec la même facilité qu’un assimilateur.

J’espère que chacun ici comprend qu’il n’est pas question d’égo ou d’orgueil, mais simplement de faits. Hors de question qu’on puisse dire, au sortir de ce rassemblement, qu’un ou des assimilateurs se mettent à avoir des idées de grandeur mal placées. Car toutes les compétences, tous les pouvoirs rassemblés ici, ont vocation à servir Iwa avant tout. Et je n’ai aucun doute sur le fait… que nous, assimilateurs, pourrions apporter des avancées gigantesques au village pour ce qui est de la défense, mais aussi de l’efficacité opérationnelle.
 »

Une fin de monologue qui, si elle restait tacite, suspendue dans l’air, invitait désormais les autres participants à réagir, d’une façon ou d’une autre. Yanosa ne s’attendait pas à avoir effacé toutes les appréhensions et autres circonspections avec son discours, mais pouvoir en jauger autrement que par le seul langage corporel de ses pairs serait plus que bienvenu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Amiko
Amiko

Rassemblement des éléments [Ouvert Iwa] Empty
Lun 3 Fév 2020 - 20:47
Rassemblement des éléments [Ouvert Iwa] Yjon

Rassemblement des éléments


Automne 203 – Soirée

À la fin de son discours, une présence qu’elle ne connaissait guère fit son apparition. Il devait faire une tête de plus qu’elle et possédait une chevelure contraire à l’intensité orangée de la lave. Il se présenta sous le nom de Tenzin et était assimilateur de vent. Intriguée, Amiko les fixait avec un certain intérêt, les enviant beaucoup. Suite à cela, une demoiselle attira l’attention de la femme de lave, la trouvant très raffinée et jolie. Gabushi était son prénom tandis qu’elle possédait les mêmes dons que son camarade à ses côtés. Intérieurement, l’amejin avait envie de s’avancer et d’aller à leur rencontre pour partager ce qu’elle était, mais elle craignait de provoquer des incidents en ne se contrôlant pas. Toutefois, la genin comptait bien faire un petit effort, et quitta le coin de la salle pour s’avancer, tandis que des regards jugeurs se posaient sur elle. Elle les ignora, serrant les poings pour garder son calme et ne pas s’enfuir en courant.

L’assimilatrice avait l’impression que ce Yanosa s’adressait à elle, il semblait comprendre les personnes présentes, celles qui n’osaient pas se manifester. Il comprenait, comme chacun des assimilateurs qui avaient subi la résonance ou qui avaient découvert leurs dons de manière inattendue. Ce rouquin savait rassurer et connaissait son sujet, cela était réconfortant et donnait l’histoire que la Sakki vaincra ses tourments. Amiko avait un esprit humble, elle ne voyait pas aussi grandement que les promos de l’Oterashi, mais savoir qu’avec ces capacités elle était capable de grandes choses lui donnait l’espoir qu’elle pouvait changer son destin ou servir Iwa dignement. En pensant à se fondre dans la nature, la brune aux mèches rousses se demandait comment elle pourrait en faire de même. Jamais elle n’avait vu un volcan et cela semblait bien trop dangereux pour y voyager, ou même utile… Il était certain qu’elle trouvera une utilité à son assimilation en apprenant à la dompter.

La kunoichi se rapprocha doucement, ses pupilles rosées ne lâchaient la silhouette musclée de l’hôte de cette réunion pour garder confiance. Elle avait compris ce qu’elle devait faire, tout le monde l’encourageait dans ce sens : être maître de sa vie. Devant lui et près des deux autres shinobis, les joues de la jeune femme s’empourprèrent instinctivement tandis qu’elle regardait sa main. Ne souhaitant pas prendre la parole devant autant de personnes, la sanguine décida de communiquer avec travers les gestes. Elle se concentra plus qu’il en fallait pour faire parvenir le chakra yoton dans son bras droit. Très brièvement, le bras de la demoiselle prit une teinte volcanique intense, la texture semi-liquide rendait le visuel très réel. Un peu gênée par cet échec cuisant, l’Iwajin passa une main derrière la tête, déconcertée par ce don qu’elle ne maîtrisait pas. Elle espérait sincèrement que l’un d’eux saurait lui tendre la main qui l’aidera à se comprendre.







_________________
Rassemblement des éléments [Ouvert Iwa] 58080_s
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7798-le-volcan-d-iwa-se-presente-amiko#65333 http://www.ascentofshinobi.com/t7921-carnet-d-amiko-la-femme-volcanique#66099
Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

Rassemblement des éléments [Ouvert Iwa] Empty
Dim 9 Fév 2020 - 9:05
Elle restait assise à observer l'Oterashi pendant son discours, silencieuse et ne laissant rien paraître des sentiments qu'il pouvait provoquer pour l'instant. Elle était vivement d'accord avec la première partie, les nouveaux venus possédant le don d'assimilation avec la résonnance méritaient qu'on s'attarde sur le sujet pour les aider à dompter ce cadeau qui peut s'apparenter à une malédiction si on ne le maitrisait pas. Elle en savait quelque chose, roturière perdu au fond du pays de la terre, ses capacités qui s'étaient manifestés de manière spontanée dans sa petite vie déjà toute tracée avaient bouleversé beaucoup de chose. C'était pour cette raison précise qu'elle avait rejoint le village, pour apprendre et se maîtriser. Elle ne pouvait donc qu'être d'accord et souligner l'apprentissage et la compréhension que voulait créer Yanosa pour en tirer des leçons. Elle avait déjà répondu positivement à la lettre du village pour devenir Sensei à l'académie, et même si elle ne prenait pas encore l'ampleur de la tâche à venir, aider aussi les autres à canaliser et maîtriser leurs corps était loin d'être incompatible. Elle ne se transforma toujours pas, se sentant suffisamment à l'aise avec sa propre assimilation pour ne pas avoir besoin de s'afficher dans le groupe comme pouvait le faire les autres à l'instant. Elle avait déjà annoncé ce qu'elle était, elle n'avait rien à prouver et ne ressentait pas le besoin de faire partie de la masse qui manifestait leurs dons les uns après les autres.

- C'est très noble de ta part Yanosa, cette déclaration d'entraide et de partage du savoir était nécessaire avec le nombre d'assimilateurs qui grandit. Je te soutiens là-dessus et j'aiderai quiconque cherche à maîtriser ses capacités. Si les anciens se mettent à aider les nouveaux, cela ne peut être que bénéfique pour le village. Dit-elle en se levant doucement de son siège, prenant la parole en surmontant le stresse avant de s'asseoir simplement.

Elle acquiesça donc longuement à sa première partie avant que l'assimilateur de roche passe sur ce qui l'avait fait froncer les sourcils à la base. Bien sûr que le pouvoir d'assimilation n'était pas à prendre à la légère et avait un potentiel unique. Il serait faux de penser le contraire. Mais Yanosa faisait l'éloge de la puissance des assimilateurs comme une vérité incontestable, utilisant des exemples pour ponctuer ses propos et les rendre plus vrais là où l'Ashikaga pouvait facilement trouver des contre-exemples dans ses souvenirs. Peut-être n'avait-il pas été assez se frotter à ce qu'il se passe à l'extérieur des murs du village, car il y a des capacités et des pouvoirs qui dépassaient de loin ce qu'était capable de faire ses pairs, et d'autre encore bien plus étrange.
Il tenta bien de rassurer les gens comme elle, qui se demandaient probablement pourquoi il faisait un tel étalage d'éloge au potentiel des assimilateurs là où les autres formes de ninjutsu connu ou inconnu pouvait largement rivaliser avec n'importe quel être des éléments. Passant rapidement sur le fait qu'il ne fallait pas penser que c'était de l'ego ou de l'orgueil, mais bien des faits, comme pour valider ses propos irréfutables, elle n'était clairement pas d'accord sur ce point. Les assimilateurs étaient unique et particulier, ils n'avaient en rien une puissance dépassant les autres pratiquants des arts shinobi.


- Je ne pense pas qu'inonder une salle remplis d'assimilateur d'éloge à leur égard, ne déclenchera pas de l'orgueil ou de l'ego mal placé. Je ne partage pas ton point de vue sur la supériorité supposé de notre condition même si j'admets qu'elle est particulière et intéressante. Que proposes-tu pour servir Iwa si ce n'est former les nouveaux dans nos rangs ?

L'archère était curieuse qu'il déroule ce qu'il avait derrière la tête, ne voulant pas s'opposer frontalement pour qu'il propose ses idées. Après tout, il avait rassemblé et préparé un discours, elle n'était pas là pour tout gâcher même si elle n'approuvait pas et qu'elle l'affirmait. Gabushi était là pour comprendre avant tout où il voulait en venir.

Une jeune fille attira son attention, elle s'était approché et sous les encouragements de Yanosa, avait tenté d'utiliser son don que l'Ashikaga ne comprenait pas tout de suite comme étant de la lave. C'était intriguant de voir toutes ces nouvelles têtes partager ses capacités qui étaient rares fut un temps. Elle l'observa, bienveillante avec un grand sourire, la félicitant silencieusement d'un regard d'avoir osé utiliser son don mal maîtrisé. L'archère n'était pas venu pour rien, pour ce qui était de guider les autres Yanosa avait raison et les candidats ne manquaient pas vraiment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Rassemblement des éléments [Ouvert Iwa] Empty
Sam 15 Fév 2020 - 13:28
La situation dans l’amphithéâtre, nota Yanosa, semblait se polariser. Les convaincus d’un côté, les sceptiques, voire hostiles de l’autre : les indécis se faisaient de moins en moins nombreux et si personne ne s’était à proprement parler déplacé pour se positionner en fonction de ses idées, le guerrier rouge percevait assez bien le découpage de l’assistance. Lorsqu’il aperçut la silhouette de Gabushi se déacher à nouveau, il se tendit légèrement, conscient que les traits de la kunoichi trahissaient une certaine dureté et une intransigeance naturelle. Les premiers mots qui sortirent de sa bouche s’avérèrent cependant très positifs, louant l’initiative de Yanosa en soulignant son utilité pour bon nombre d’iwajins. Sobrement, le jeune Genin hocha respectueusement la tête pour remercier l’Ashikaga de son intervention. Il savait, à compter de cet instant, qu’il ne recevrait plus de retour positif de la part de sa coéquipière, et il se retrouva paradoxalement à attendre impatiemment qu’elle ne se fasse la porte parole, de facto, des participants encore crispés. C’était, après tout, pour cela précisément qu’il avait organisé ce rassemblement, et du moment qu’ils restaient cordiaux, tous les échanges étaient les bienvenus.

Lorsque vint donc la douloureuse, de la bouche de celle qui se battait à ses côtés, il était donc prêt à l’accueillir, même si il ne disposait pas de réponse toute faite. L’égo, l’orgueil. Le sentiment de supériorité. Voilà donc les écueils qu’il n’avait à priori pas su éviter, en dépit de ses précautions de langage. Un mal pour un bien, songea-t-il, tout en faisant quelques pas sur le côté, hochant la tête pour montrer qu’il acceptait volontiers la remarque. C’est alors qu’il la remarqua. Une jeune fille, frêle et timide, qui était jusque là restée très discrète, et qui venait de s’avancer dans sa direction avec une intensité nouvelle dans les yeux. Elle leva la main, concentrée, et pendant un court instant, celle-ci se mua en magma vif et brillant, avant de regagner son état normal dans un soubreaut qui ne témoignait que trop bien du manque de maîtrise de la kunoichi.

« Bravo. C’est la première étape : accepter de voir son reflet dans les yeux des autres, ne pas avoir peur de son pouvoir. La… seconde étape, que j’ai peut-être présenté de façon un peu trop théâtrale Gabushi j’en conviens, c’est d’avoir de l’estime. Pour nous-même, et pour nos pairs. Chaque clan qu’Iwa couve en son sein cultive une estime similaire, un sens de la fierté, individuelle comme collective. Dispose d’un quartier, de lieux de rencontre privilégiés,… Et si je ne poursuis pas l’idée que nous devrions nous calquer sur ces modèles, il n’en reste pas moins que, d’après moi, nous formons bel et bien un clan. »

Il laissa ce concept, plus consensuel, se faire une place dans l’assistance, tandis qu’il accordait un nouveau regard plein d’entrain , d’abord à la dénommée Amiko, puis à Gabushi.

« Ma première proposition, très concrète, consiste à proposer la construction d’un bâtiment spécialement conçu pour notre usage : rencontres, entraînements, tutorat,… une structure de base, mais adaptée à nos besoins spécifiques. »

Il guetta du regard les participants au rassemblement, en quête de réactions positives à sa suggestion, s’attardant un moment sur Tenzin qui il le savait bien avec déjà fait ériger un temple éolien en marge du village depuis bien longtemps.

« Ma… seconde suggestion, est en réalité davantage une vision. Celle de notre village, imperméable aux attaques, inébranlable face aux assauts. Un forteresse inexpugnable. Les membres du clan Hyûga, à l’aide de leurs pupilles, sont un atout inestimable pour prévenir tous les types d’infiltration. Et j’ai la conviction que des Assimilateurs expérimentés, eux, peuvent être l’atout majeur d’Iwa face au attaques de grande envergure. Une complémentarité parfaite. Mais qui nécessiterai beaucoup de travail pour être concrétisée. Un travail qui peut, je dirais même qui doit commencer ici, entre nous. »

L’Oterashi n’aurait jamais osé aborder ici le sujet brûlant qui creusait son sillon dans ses pensées, celui de ce volcan sur lequel ils habitaient tout et qui faisait peser la menace d’une catastrophe incroyable sur le village. Il ne pouvait pas leur dire, à tous ses pairs rassemblés autours de lui, que c’était aussi pour cette raison qu’il devenait vital que les assimilateurs d’Iwa prennent la mesure de leurs capacités et de leur devoir de les développer. Cette jeune femme… Elle découvrait vraisemblablement encore tout juste son pouvoir, mais il n’était pas exclu que de sa future maîtrise de celui-ci dépendent bien des vies, dans un avenir qu’il espérait le plus lointain possible. Il la regarda à nouveau, un léger sourire sur les lèvres, la promesse d’une initiation aussi prompte que possible au fond des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Rassemblement des éléments [Ouvert Iwa]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: