Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 03. Equipe Ema/Toji/Tsubaki
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] EmptyAujourd'hui à 13:05 par Souhei Toji

» 05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] EmptyAujourd'hui à 12:16 par Yawa Seika

» 04. Equipe Nagami/Masato/Kagura
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] EmptyAujourd'hui à 12:14 par Nagamasa Kagura

» 02. Equipe Shingen/Masami/Koharu
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] EmptyAujourd'hui à 11:50 par Jiki Masami

» Soir étoilé [Pv. Tatsuya]
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] EmptyAujourd'hui à 11:32 par Akiyama Tatsuya

» 06. Demandes d'apprentissage
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] EmptyAujourd'hui à 11:16 par Hyûga Tsuyoshi

» Déménagement [Libre]
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] EmptyAujourd'hui à 9:45 par Suzuri Takara

» Le sceau - [Résistance]
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] EmptyAujourd'hui à 9:13 par Sakana Ayanokoji

» le passé engendre le futur; Sharrkan, Sazuka
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] EmptyAujourd'hui à 5:32 par Hideaki Midori

» sur la route du bouclier; Kakusareta
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] EmptyAujourd'hui à 4:26 par Hideaki Midori

Partagez

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé]

Hyûga Toph
Hyûga TophEn ligne

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Lun 16 Déc 2019 - 22:15


Il est l'heure.


Il y avait deux silhouettes sur le balcon - faisant face à la foule attirée par les multiples efforts des genins, certains aussi imaginatifs que perturbants voir totalement inapproprié. Il y avait Toph, bien sûr. Une figure bien connue des récents évènements. Par une astucieuse disposition de tabouret, elle donnait l'impression d'avoir une taille presque normal. Ce fut elle qui parla, en première.

J'aimerais commencer cette réunion par une pensée aux défunt des récents évènements à Tetsu. Pour eux, pour le sacrifice ultime qu'ils ont fait pour Iwa, et pour leur famille, j'aimerais les honorer et faire une minute de silence.

Elle baissa la tête et ferma les yeux. Tetsu avait été un échec. Hisa, j'aurais du être à tes côtés. Quelle folie m'a pris de vouloir aller au Palais. Tu serais vivante, et le shogun serait enterré, j'en suis convaincue. A quoi avait-elle servie ? A rien. Tout au plus, elle avait tué un conseiller du Shogun. Mais si ce dernier était en fuite, à quoi cela servait seulement ? Elle releva la tête. Il n'y aurait probablement pas de cérémonie nationale pour Hisa. Même si elle était une Amazone. Pour autant, Toph participerait à la cérémonie privée, tant soit peu que les Nagamasa voudraient bien d'elle.

Elle ne reprit la parole.

Ce fut la seconde silhouette qui s'avança. Un Borukan énorme, taillé dans le granit et qui surplombait de haut la Jonin à ses côtés. Borukan Arikasa était connu de tous, même s'il s'était effacé de la politique d'Iwa à la dissolution du Triumvirat. Il ne s'était pas opposé à la prise de pouvoir du Nagamasa, à l'époque. Il portait une imposante armure qu'il semblait manipuler sans grand problème, malgré sa soixantaine approchante. Ses cheveux avaient perdu la rousseur caractéristique de son clan pour s'étreindre d'un gris emprunt de sagesse.

Une sagesse digne d'un dirigeant.

Il déroula le parchemin écrit à l'encre verte. Il avait accepté le rôle que Toph lui avait proposé, plus tôt. C'était pour le bien du village. Il alla droit au but, de sa voix tonitruante.


Le conseil d'Iwa vous a tous convoqué pour vous faire part d'une décision importante. En l'absence prolongée d'un Kage, et sans candidat complètement crédible à cette difficile position, le Conseil constate que le village subit des échecs et part à la dérive. Il y a nécessité urgente d'un pouvoir exécutif.


La situation avec les nukenins l'avait que trop démontrée, pensa Toph. Le Conseil lui même périclitait. Il y avait vaguement une attendance du Sazori et encore, aucune prise de décision. La Hyûga était devenue dans les fait la seule voix du Conseil. Elle aurait put continuer la situation ainsi longtemps sans qu'iwa ne se rendent compte qu'elle avait de fait toute la capacité de décision du village entre les mains.

Et elle avait étudié la situation. De longues nuits. Aucun candidat ne lui semblait pour l'heure suffisant. Aucun jonin ne semblait suffisamment réputé. Tenzin commençait à avoir une ébauche de renommée, mais c'était encore trop tôt. Toph était pour le moment la kunoichi la plus célèbre d'iwa. Une Amazone. Etait-ce un bon choix pour autant ? Son avis était biaisé, et surtout, elle n'avait que quinze ans. Comment pouvait-elle s'estimer suffisante à cette tâche dantesque là-dessus ? Est-ce que les jonins du village lui obéiraient seulement ?

Elle avait été voir des professeurs de l'Académie et leur avait demandé conseil. Puis avait décidé sur la meilleure façon d'agir, pour le moment.

Et, enfin, elle avait été voir Borukan Arikasa. La dernière autorité vivante à Iwa qui avait dirigée le village. Il avait été membre du Triumvirat, il y avait deux années de cela. Pourtant, combien de personne s'en souvenait-elles encore ?


Par conséquent, le conseil à voté ce matin l'établissement du poste d'Intendant, une position semblable à celle d'Ombre du village mais est temporaire et sera désigné par le Conseil dans ce genre de situation. Poste que Hyûga Toph assumera.


Et dont lui serait un conseiller personnel. Toph avait encore beaucoup à apprendre, surtout en matière de gestion. Le Borukan l'aiderait à prendre les bonnes décisions. Il lui partagerait son expérience. Et elle l'écouterait avec beaucoup d'attention, car la tâche devant elle était énorme.

Le Conseil n'avait été constitué que d'elle, ce matin, mais c'était un détail. Après tout, Etsuko n'avait pas de remplaçant, Senku non plus, on se demandait où était le Manazuru, Muramasa était partit chez le vieil hermite et les Chokoku boudaient dans leur coin.

Après une dizaine de secondes de silence, Toph s'avança (sur un troisième tabouret placé le plus proche du bord du balcon). Concrêtement, cela ne changerait pas son quotidien, sinon qu'elle prendrait des décisions de manière complètement légales et officielles. Cela serait plus facile pour elle et sa conscience.

N'importe qui peut se proclamer candidat au poste vacant d'Ombre de la Roche. Et je prendrai toute candidature au sérieux. Le prochain Tsuchikage devra néanmoins, à mes yeux, remplir trois critères pour être confirmé. De un, son cursus devra être moralement exemplaire.

Et il devra avoir un cursus, par conséquent. C'était une règle pour s'assurer qu'un candidat ne vienne pas de nul part. Il fallait faire ses preuves. La morale pouvait être discutée, bien entendu. Et Toph savait en particulier que certains iwajins en manquaient. Il n'y aurait pas de Tyran à la tête de son village, elle ferait tout pour pour éviter que cela n'arrive.

De deux, il devra avoir une recommandation. Soit du Daimyo, soit du Conseil, soit l'acclamation publique de tout iwa.

Un Kage ne pourrait pas officier efficacement sans le soutient proche d'un de ces trois partis. Il était logique de mettre ce requis pour s'assurer que celui qui prendrait le poste serait capable, et pourrait opérer de manière soutenue. En outre, être capable de s'assurer d'une telle recommandation était une façon de prouver ses capacités à manoeuvrer dans les sphères politiques - chose capitale pour une Ombre.

Peut-être même ce qui manquait le plus à Toph.

Et cela permettait au Daimyo d'imposer aisément un Tsuchikage en cas de besoin. Les Byakuren étaient sages. Et il ne fallait certainement pas les oublier.

Enfin, il devra avoir battu en duel officiel soit le jonin Konran Tenzin soit moi-même.

Toph ne se considérait pas nécessairement comme le meilleur élément du village en terme de combat. Elle s'estimait polyvalente et avec une défense solide mais pas invincible. Néanmoins, force était de constater que les Tsuchikage avaient une tendance à mourir les armes en mains. Kyoshiro, Yoshitsune, Chogen... Elle mettait donc la barre assez haut, pour éviter que cela ne se reproduise. Elle connaissait bien Tenzin et le savait combattant aguerri. C'était une façon de le reconnaitre publiquement de la sorte.

Et aussi une façon détournée de lui reconnaitre que s'il désirait devenir Kage, ce critère était déjà rempli pour lui.

En tant qu'Intendante d'Iwa, je compte en priorité rétablir le conseil et remettre d'aplomb les trois organisations du village. Pour se faire, les rôles de chacune seront aggrandie. Le Manazuru sera responsable de la politique extérieure du village dans son intégralité, ainsi que tout ce qui à attrait à l'exploration ou aux relations commerciales. Le shishiza s'occupera de la politique intérieur d'iwa, et si l'ordre et la sécurité en sera toujours une partie importante, cela incluera désormais également tout ce qui touche au développement plus large du village. Enfin, le Sazori sera responsable des actions militaires d'Iwa, à tous les niveaux.

Les Tengus seraient toujours une élite dont le caractère serait à moitié caché dans le Sazori. Néanmoins, limiter toute l'organisation à cette élite était réducteur. Toph voulait regrouper les troupes d'assauts de manière plus général, leur donner une meilleure visibilité, et ne pas les limiter aux espions et assassins.

La même réflexion valait pour le Shishiza. Une police seule était assez restreint, surtout quand les compétences médicales d'Iwa était aussi célèbre. Non, la sécurité était importante mis au profil de tout iwajin, et mit au profil de la capacité des iwajins à devenir meilleurs, à se surpasser ou à trouver des nouvelles choses. C'était une nuance importante que Toph jugeait nécessaire.

Le Manazuru était peu-être moins impacté, sans doute parce que la définition initiale de l'organisation avait été plus vague à l'époque. C'était plus une clarification de son rôle crucial.

Il y a fort à faire. Et le chapitre du Pays du Fer n'est pas encore clos. J'ai besoin de chacun d'entre vous. Iwa et Tsuchi ont besoin de chacun d'entre vous. J'invite tout shinobi et kunoichi à rejoindre ces organisations à leur passage chunin, et à s'approcher de ces organisations dès qu'ils sortent de l'Académie. Vous devez être prêt. Entrainez-vous, entrainez vos équipiers.

Toph voulait que ces organisations aient un rôle prépondérant dans la vie du Village. Le Shishiza avait eut quelques succès sous l'égide d'Etsuko. Mais le Sazori ? Le Manazuru ? Toph avait été déçu de leur faible activité et visibilité. Avec ces changements, avec ce moteur qu'elle remettait en marche, elle espérait faire redémarrer tout cela. Et pour clotûrer, elle avait encore une chose à faire.

Pour finir ce monologue, j'aimerais inviter les shinobis suivants à monter sur le podium devant vous. Hyûga Tsuyoshi, Sekken Ryoko, Miyamoto Teruyo, Chiwa Aimi, Han Musashi et Oterashi Yanosa.

certains seraient sans doute déjà en traque. Qu'à cela ne tiennent. Ils n'étaient pas au bout de leurs surprises.
Spoiler:
 

_________________
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Toph1_1


Dernière édition par Hyûga Toph le Jeu 2 Jan 2020 - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Mar 17 Déc 2019 - 0:17


L’ombre d’un géant




Une brise d’air fraîche souffla dans le cou de la jeune femme dont les longs cheveux rougeoyants lâchés virevoltaient. Son visage relevé vers le balcon de l’académie, celle-ci, de sa fine silhouette élancée, attendait comme tous les shinobis réunis de savoir ce que Toph voulait lui annoncer. Aux côtés de la petite Hyûga à l’avenir aussi grand que son accompagnant, un homme qu’Aimi avait déjà aperçu et qui était connu de tous pour avoir dirigé Iwa. Sa carrure très imposante caractérisait des natifs du clan Borukan et faisait de lui quelqu’un d’imposant. La rousse, encore en convalescence n’avait pas pu participer à la petite course dédiée aux genins, mais avait été mise au courant rapidement de la nouvelle. Musashi qui était à ses côtés très souvent, suivant sa guérison et notamment celle de sa jambe raccommodée de manière à ce qu’elle puisse se déplacer en béquille et non en fauteuil. Les deux amoureux étaient donc présents, tout comme leurs camarades ainsi que d’autres iwajins intrigués par ce rassemblement. Toph finit par prendre la parole alors, commençant par adresser un message aux défunts des récents événements à Tetsu.

Une moue bien triste se dessina alors sur le faciès de la jeune femme, qui baissa la tête, regardant sa jambe bandée qui pouvait la faire souffrir lorsqu’elle la bougeait trop. Hisa… Sa main se resserra sur ce qui lui servait d’appui tandis que chacun honorait la mémoire de chacun dans un long silence. La disparition de la Nagamasa avait été très difficile à encaisser pour la Chiwa, qui s’était jurée de la protéger envers et contre tous. Cet homme était si puissant qu’elle n’avait rien pu faire, elle n’avait même pas pu être à ses côtés pour la soigner ou même l’accompagner dans son dernier souffle. Pour la rubiconde, cet échec brûlait dans ses veines et la digestion était très difficile. Cette enfant, dotée d’un lourd fardeau, qui avançait fièrement pour rendre juste aux siens et qui s’était battue avec ses sentiments, avait perdu la vie telle une guerrière qui donna de son âme dans ce combat dantesque. Aimi était fière de ce qu’avait donné Hisa, ce qu’elle avait représenté, même si des questions se bousculaient dans la tête, loin d’être naïve. Aujourd’hui, elle préférait penser à cette jeune samouraï et aux autres camarades tombés.

Cette fois-ci, ce fut une voix grave et résonnante qui atteint les oreilles de chacun. Ce que la médic entendait ne l’étonnait pas, elle y avait souvent pensé et après la crise de l’attaque de Mamushi, un pouvoir exécutif était clairement nécessaire face aux situations alarmantes dans lesquelles Iwa se retrouvait. Il annonça alors, que suite à un vote du conseil, c’était la pupille blanche à ses côtés du haut de sa quinzaine d’années qui prendrait une position semblable à l’Ombre du village, de façon temporaire. Aimi sourit légèrement, Toph qui craignait devoir prendre de grandes responsabilités se retrouvait maintenant à être une pierre vitale et un pilier même pour chacun. C’était une bonne décision, il était peu probable de toute façon que l’Hyûga soit seule dans cette intendance, en espérant que les conseillers soient à la hauteur de ce que la cité rocheuse avait besoin.

Ce fut de nouveau Toph qui prit la parole, proclamant que n’importe qui peut à ce jour prétendre au poste de Tsuchikage. Bien sûr avec des conditions bien précises et très sérieuses, ce poste ne sera pas donné à n’importe qui, et c’était normal. On parlait de gouverner la capitale d’un des plus grands pays de ce monde. Par la suite, la précieuse pupille promettait de redorer les trois unités spéciales dont la rousse avait entendu parler. Son intérêt pour le Manazuru n’était pas inconnu et savoir qu’il était de nouveau reconnu ainsi lui donnait envie d’en savoir plus, tout comme le shishiza qui concernait la politique intérieure d’Iwa. En tant que médecin accompli et au vu de tout son temps et du travail fourni à l’hôpital, cela restait très important pour elle.

Ses paroles qui encourageaient chacun à faire un pas vers ces organisations, devaient toucher chaque shinobi. Iwa en avait besoin, le pays aussi, tout le monde devait ajouter sa part en la cité de la Roche. Puis étonnement, la samouraï annonça des noms qu’elle connaissait plutôt bien, le sien étant cité lui aussi, pour rejoindre le podium qui était installé devant eux. Son regard écarlate se posa sur son partenaire à ses côtés qui lui fit signe de venir. La Chiwa n’était pas emballée, depuis cet échec, elle n’avait pas vraiment envie d’être sous le feu des projecteurs. Mais pour Toph, sa sensei et sa pseudo-patiente, elle fera l’effort. Au fond, elle savait que tout le monde devait se montrer soudé, c’était le moment où il fallait montrer au Yukan qu’Iwa était vivant. La kunoichi du vent suivi alors à petit pas le manipulateur de shoton ainsi que ses camarades, à l’aide de sa béquille, tandis que ses cheveux tombaient le long de ses épaules jusqu’en bas de son dos. Elle n’était pas sous son meilleur jour, quelques bleus étaient encore présents et ne parlons pas de sa jambe gauche bandé qui était encore brisée hier. Remercions le ciel pour que cette femme Eiseinin nommée Harumi était au village à ce moment-là.

Debout devant tout le monde, Aimi se sentait à la fois petite et en hauteur par rapport à eux, elle préférait se laissait s’aventurer dans ses pensées en attendant la sentence qui allait leur tomber dessus, ou pas.




_________________
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] I3wc

Merci Adit pour la signa <3

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Mar 17 Déc 2019 - 21:06
Ryoko était ... frustrée, déjà à cause du résultat de leur bataille, malgré toutes les victoires d'Iwa, le groupe s'en est sortie perdant, ayant au passage perdu leur princesse Nagamasa, c'est surtout parce qu'on lui a dit de revenir à Iwa et qu'on l'a empêcher de participer à la fameuse traque du shogun. Certes, elle n'avait plus beaucoup de chakra, pour ne pas dire plus grand chose, voire plus rien, elle n'avait subi qu'une petite blessure à l'épaule. Rien de bien flagrant en gros, même un médecin débutant a réussi à la soigner, donc pourquoi l'a-t-on obligé à revenir à Iwa ? Elle soupire, sachant bien pourquoi on l'a obligé à venir ici, et dans ce cas, elle savait bien qui l'avait forcer à revenir à son village, son prénom commence par un T et se finit par enzin, elle ne voyait que lui. Enfin, la rose dû assister au discours de Toph, un discours commémoratif que leur Daimyo devrait s’inspirer tiens. Enfin, elle dit ça, mais ce n'est qu'une infime partie de son discours ...

Non, ce qu'elle dit ensuite, c'est par rapport au poste de Tsuchikage, un poste qui, depuis tout ce temps, a toujours été "maudit". N'importe qui qui le prenait mourrait la saison prochaine, elle n'est pas sûre que l'ouvrir à tout le monde favorisera le recrutement du prochain Tsuchikage ... enfin, de "l'intendant", mais elle est sûr que la malédiction n'en a rien à faire de ça, qu'elle compte bien s'abattre sur quiconque remplacera l'ombre de la Roche. Enfin, Ryoko écoute quand même ses conditions pour parvenir à la place de Tsuchikage, il fallait d'abord que son parcours soit moralement exemplaire, qu'il fallait avoir l'approbation soit du conseil, soit du Daimyo, soit du peuple, et enfin, qu'il faille battre soit Tenzin, soit elle en duel, ce qui la fait sourire un peu. En vérité, elle est presque à deux doigts d'être Tsuchikage, après tout, son parcours est moralement exemplaire et elle a déjà battu Tenzin dans un combat d'entraînement, donc dans un duel, ce sera probablement un jeu d'enfant.

Enfin, la princesse Hyûga leur demande de venir se poser sur ce podium, bien évidemment, sa rubis chérie a dû mal à se retrouver devant tant de monde. Ryoko, elle, est plus à l'aise, et à vrai dire, son attention est plus concentrer sur Toph. Elle soupçonnait cette petite monstruosité de puissance d'avoir rajouter la dernière clause elle-même juste pour avoir des personnes avec qui s'entraîner quotidiennement. Elle sourit de manière mesquine à la naine plus naine qu'elle, puis lui tend sa paume dans sa direction.

- C'est un bien beau monologue que tu as tenu, mais saches que si je n'étais pas enceinte actuellement, je t'aurais défier tout de suite. Je m'en fiche de la place de Tsuchikage, tout ce que je veux, c'est être la première personne hormis Tenzin à te battre, alors tu as intérêt à ne pas perdre le moindre duel lors de ma grossesse, je viendrais moi-même te battre une fois que mes enfants verront le jour. J'ai déjà battu Tenzin, alors je compte bien continuer l'exploit sur toi, fufufu~.

Après cette annonce, elle croise les bras, reprenant son air vexé d'avoir été sorti de sa mission à cause de ses enfants qui se formaient dans son ventre.

_________________
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Mar 17 Déc 2019 - 21:12
Enfin, j’avais fait mon office sans grande conviction encore chamboulé de ce qui venait de se passer. Sortant de ma ruelle déserte, je croisais quelques personnes qui comme moi se rendaient au point de rendez-vous dans l’attente du discours tant attendu. Telle une bête de foire, les deux passants me regardaient avec insistance et interrogation. S’attendaient-ils à voir sortir une frêle jeune fille dévergondée de la ruelle ou ma tête était-elle en train d’exprimer d’elle-même toute mon appréhension et tout mon soulagement en même temps malgré le côté paradoxal de la chose.

L’heure était donc venue. Nombreux étaient les Iwajins à s’être déplacés. Avaient-ils eu le choix ? Étaient-ils réellement curieux ? Mais pour l’heure peu m’importais. Debout au milieu de la foule, j’étais un shinobi parmi tant d’autres, un villageois comme les autres et à ce titre, comme chacun, je découvrais les nouvelles apportées par la conseillère Toph.

Était-ce vraiment une nouvelle d’ailleurs, il était de notoriété connue que la jonin faisait beaucoup pour le village. Cette toute nouvelle et officielle position n’était là que le reflet de ce qui lui était naturellement due compte tenu des nombreux efforts réalisés pour tenir Iwa malgré les difficultés de ces derniers temps.

En revanche, la suite me fit m’interroger sur les réelles motivations de la jeune fille. Mettre au défi de l’accession au poste de Kage n’importe qui qui aurait certains supports était une chose, mais ajouter une condition martiale d’une telle contrainte était-ce vraiment ce qu’il fallait au village pour voir émerger un Kage digne de ce nom. Devoir battre Toph ou Tenzin n’était pas chose donnée à tout le monde, mais un médecin de grand talent, un expert senseur ou un ninja dont la spécialité serait le support de ses compagnons serait-il en mesure de venir à bout de l’un ou de l’autre ? Et pour autant, seraient-ils de mauvais Kage ?

Au final, je me posais une simple question. Tout ceci, n’était-il pas un moyen plus ou moins officiel de s’accaparer le pouvoir avec l’assentiment de tous qui avaient devant eu un fausse liberté de choix. Pour autant à regarder celles et ceux autour de moi, je semblais être le seul à se poser ce genre de question existentielle. Au final, c’était peut-être moi qui étais dans le faux et qui commençais à voir le mal partout après cette mission au Pays du Fer.

Une fois de plus mes réflexions se firent bousculer quand un genin que j’avais déjà croisé à quelques reprises me poussa l’épaule en m’indiquant le balcon. Il jugea bon de me gratifier de quelques mots devant mon air interrogatif.

« T’as été appelé au balcon, tu devrais y aller tout de suite. »

Quoi moi ? Pourquoi ? Non, pas de fausses idées cette fois. S'il avait dû m’arriver quelque chose, ce serait déjà arrivé justement. Personne ne prendrait le risque dans ce moment, après un tel discours d’avoir une réaction véhémente. Avançant doucement, me faufilant à travers la foule rassemblée devant le balcon, je progressais petit à petit, voyant du coin de l’œil que je n’étais d’ailleurs pas le seul à me mettre en mouvement. Aimi et Han étaient là eux aussi et les deux jeunes gens me tirèrent un sourire des lèvres lorsque je les découvrais main dans la main. Eh bien. J’avais eu l’occasion de discourir avec les deux et pour autant, je n’avais à aucun moment songé que l’un et l’autre étaient aussi proche. Comme quoi …

Suivant le pas des tourtereaux, je m’avançais doucement jusqu’à me retrouver au niveau de l’oratrice du jour, surplombant les villageois. Qu’est-ce que je faisais donc là. Je le saurais bientôt, mais je dois avouer qu’une certaine appréhension me nouait l’estomac.

D'un œil distrait, je regardais celles et ceux autour de moi, attendant sagement de savoir à quelle sauce j'allais être mangé.

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Chôkoku Kyouka
Chôkoku Kyouka

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Mar 17 Déc 2019 - 23:18
Une fanfare.
Un carnaval.
Un feu d’artifice.

Tant d’idée venaient s’ancrer dans ses pensées. Phagocyté par celles-ci, il n’eut malheureusement pas la chance de comprendre l’ensemble du discours.

Des chanteurs.
Des danseurs.
Un violon.

Kyouka ne pouvait s’empêcher de questionner ses voisins concernant ses trois feux d’artifices. Pour lui, il n’en n’avait pas fait assez. Tout ça manquer de dragon. Ouais un bon gros dragons des familles, en argile XXL. Quel idiot. Toph continua son monologue, il comprit l’essentiel. Le juste nécessaire.

En réalité, tel un enfant, il avait été perdu par le flot de parole. Du coup...

— Pssst. Psssst. Y’a moyen de m’expliquer ? Murmurait-il toutes les trente-six secondes.

Enfin.
Le discours prenait fin sur une note plus qu’intéressante.

Défier Toph ou Tenzin – une personne qu’il ne connaissait pas – pour remporter le titre de Kage ? Hmpf. Pas intéressant. Trop monotone. La routine l’aurait tué. Et puis... Gérer des cancres comme sa personne ? Impossible. Il craquerai au bout d’une heure et même moins. À l’instar de la foule, il cherchait du coin de l’œil la personne capable de cet exploit.

Avoir l’hardiesse et non le courage de se présenter face à Toph. Car si elle se tenait sur un tabouret pour passer comme une adulte, elle en restait pas moins terrifiante. Un objectif évident pour notre Chôkoku. Il était toutefois trop faible pour se soulever. Un prochain jour. D’ici une décennie ou deux peut être.

— Un bilan plutôt cool. Toph devient Tsuchikage et on a gagné la guerre, c’est ça ?

Il n’avait rien compris.
Le boulet.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7830-the-rising-sun-terminee
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Mer 18 Déc 2019 - 15:38
Le Hyûga avait été convoqué, ou plutôt appelé, comme la totalité des iwajins, à l’Académie Hashira, un lieu qui en abritait un autre, la grande place du village ainsi que les appartements du Tsuchikage. De Tsuchikage, il n’y en avait plus depuis peu, enfin depuis une saison en réalité. Néanmoins c’était là que tous convergeaient. Dans l’esprit du Hyûga, il n’y avait qu’une seule raison qui pouvait expliquer la présence de tout le corps iwajin, ou du moins, du maximum d’iwajin possible à cet endroit : la nomination d’un nouveau Tsuchikage. Alors qu’il se déplaçait comme tout le monde à l’endroit indiqué, Tsuyoshi, essayait de se représenter mentalement le futur Kage. Qui cela pourrait bien être ? A vrai dire, alors qu’il s’exerçait pour la forme à imaginer, son esprit lui renvoyait sans cesse à la figure qu’il serait bien malin s’il pouvait tomber juste et deviner. A vrai dire, les dernières décisions politiques étaient toutes plus ou moins inattendues. La dernière en date s’était révélée être une véritable bonne surprise avec le Yondaime, quasi inconnu des rangs iwajins…

Alors qu’il arrivait sur place, il remarqua très vite les quelques individus surplombant l’ensemble du village. Un ancien personnage important du village, Borukan Arikasa et Hyûga Toph. Ce duo improbable, du moins physiquement parlant, serait probablement le tenant du pouvoir iwajin dans les jours, les semaines et les mois à venir. Après avoir expérimenté le triumvirat, Iwa s’apprêtait à vivre sous la direction d’un duo. A moins que ce soit Toph qui soit désigné nouvelle Tsuchikage ? Tsuyoshi avait fini par dépasser l’âge de la kunoichi. Il avait fini d’être ébloui, étonné par tant de précocité dans tout ce qui pouvait toucher à ce ninja d’exception. Tout était arrivé très vite dans la vie de Toph. Tout. La puissance, la sagesse, la maturité, le savoir-faire politique… La voir là devant tous était déjà habituel pour beaucoup. En tant que conseillère la plus « importante » du village pour ne pas dire marquante, il n’échappait à personne que les décisions finales, à l’heure actuelle, étaient prises ou par ce petit bout de femme ou par le Daimyô sur ses recommandations. Oui, c’était probablement elle le futur Tsuchikage, elle plutôt que le Borukan qui avait déjà donné. Mais sais-t’on jamais ?

Tsuyoshi écouta tranquillement les mots du Borukan lorsque ce dernier déploya un parchemin. Cela dit, ce geste ainsi le fait qu’il parle en premier indiquait clairement une intronisation. Nul ne s’intronise sois même sinon un usurpateur, quelqu’un qui prend le pouvoir par la force. Au final alors que les derniers mots du Borukan résonnaient en écho dans les oreilles de la foule silencieuse, Tsuyoshi fronça les sourcils. Pourquoi ? Pourquoi ce… compromis ? Cette demi-décision ? Pourquoi ce… manque de courage ? Les faits étaient là et ils étaient persistants. Toph était le dirigeant actuel du village. Cette nouvelle décision, signée par le Conseil ou plutôt par Toph donc, venait légaliser sans aller au bout de la logique, la position de Hyûga Toph à la tête du village. Soit. Mais que donc craignais Toph pour ne pas aller au bout des choses et prendre ce fichu poste ?

Le Hyûga garda pour lui toutes ses interrogations et voyant Toph prendre la parole, il écouta la suite de son discours. Cette dernière évoqua trois critères devant permettre de sélectionner le prochain Tsuchikage. Le premier critère est qu’il était nécessaire d’avoir un cursus exemplaire. Le deuxième critère est que le prochain Tsuchikage devrait avoir le soutien du Daimyo, du Conseil –donc de Toph ou être acclamé publiquement. Le troisième critère est de battre Tenzin ou Toph himself.

Étonné du dernier critère, le Hyûga marqua une légère pause en observant les réactions des uns et des autres. Au fond de lui-même, Tsuyoshi se demandait plus que jamais quel était le bien-fondé de ce dernier critère. En soi, ce critère de surpuissance –car c’est bien de cela qu’il s’agit, était totalement inutile. Ou il servirait à valider des candidatures orientées, voulues et acceptées par Toph, ou il signifiait tout simplement que personne, hormis ces deux personnes, ne seraient Tsuchikage. Mais alors, pourquoi tout ce cinéma ?

Tsuyoshi soupira. Il prêta l’oreille à nouveau lorsque Toph aborda des sujets plus intéressants. Elle parla notamment des unités du village, celle de diplomatie, celle liée à la politique intérieure du village et celle responsable des actions militaires du village. Toph invitait chaque iwajin de grade Chuunin, à intégrer l’une de ces unités. Tsuyoshi avait fait son choix. Ce sera le Sazori.

Au final Toph appela une série de nom à commencer par le sien. Des ninjas auxquels il n’avait rien à voir à bien y regarder. Des jeunes Genin pour la plupart, hormis Ryoko devenue Chuunin il y a moins d’un an. Des gens prometteurs, tels que Musashi et Aimi, mais que pouvait bien signifier ce mot. Prometteur… Lui-même l’avait été un jour… A quoi pouvait bien rimer ce rassemblement de ninjas ?

Se résignant à rejoindre Toph tel que demandé, Tsuyoshi se placa à côté des amoureux et à côté de Ryoko. La jeune femme était toujours aussi belle. Seulement, elle semblait différente aujourd’hui… Il y avait comme quelque chose de nouveau…. Silencieux, Tsuyoshi se mit de côté de façon à pouvoir regarder Toph à sa gauche tout en ayant la foule en visuel à sa droite d’un léger mouvement de la tête.


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Nagamasa Kagura
Nagamasa Kagura

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Mer 18 Déc 2019 - 17:21
Rassemblement


Il était l’heure de se diriger vers l’académie Hashira, le conseil allait faire son discours à propos de diverses choses. Il allait être question de Tetsu no Kuni, la sélection du prochain Tsuchikage et la réorganisation des unités d’Iwa. Ceci dit, Kagura avait le sentiment qui n’allait pas avoir que cela, car ressembler autour de personne, ce n’était pas rien. La majorité du clan Nagamasa allait se rendre là-bas, la kunoichi allait lui suivre, en compagnie de son oncle pendant un bout du chemin. En effet, la kunoichi avait écrit une lettre pour Hyûga Toph concernant l’enterrement de Hisa. Du coup, il fallait que quelqu’un le lui transmette en main propre, après cette réunion. La blanche colombe arrive finalement à l’assemblée, dans la cour de l’académie. Elle pouvait y voir du monde. Le samouraï cherche à se mettre à chercher son oncle afin de rester à ses côtés. Elle le trouve et juste un regard se croise avant d’écoute la Hyûga. Avant de commencer sérieusement à parler des sujets, Toph demanda une minute de silence pour ceux ayant succombé à Tetsu no Kuni. La Nagamasa reste silencieuse comme beaucoup d’Iwajin. La kunoichi avait une pensée pour Hisa, parti trop tôt malgré le fait qu’elle n’a fait que son devoir de Shinobi. Suite à cette minute de silence, c’est un homme, plutôt grand et imposant physiquement qui reprit la parole. Il lisait un parchemin, qui dans ce dernier faisant mention d’un besoin urgent d’un pouvoir exécutif donc d’un Kage afin que le village ne tourne pas à la dérive. Il était vrai qu’un village sans chef, ça risquerait d’être compliqué pour prendre les décisions pour une guerre ou une réunion à un sommet entre dirigeants. Kagu aimerait être Tsuchikage, mais c’était encore trop tôt et elle n’était pas connue pour obtenir la confiance des habitants d’Iwa.

Le conseil allait essayer de trouver un Kage décent, capable de prendre en main le village et de préparer l’avenir de tout le monde. Mais qui pourrait avoir les épaules pour une telle responsabilité ? Il fallait être sacré doué en diplomatie et en combat aussi, pour l’être, mais il fallait bien des compétences autres que le combat pour être un bon Kage. Kagura reste silencieuse, écoutant attentivement ce qui pouvait se dire. Une main se glisse dans la sienne, petite, douce, la kunoichi baisse les yeux, c’était Nagamasa Zanshi, l’une de ses plus jeunes cousines, une enfant de 8 ans qui s’était accroché à l’adolescente. Une enfant dans un tel lieu, elle ne devait pas trop comprendre ce qui pouvait se passer comme ce qui pouvait être dit. La Colombe serre un peu sa main, pour la réconforter et accepter son approche en lui adressant un léger sourire. Il est vrai que sa mère est décédée à cause d’une maladie, du coup, Kagura se chargeait de s’en occuper de temps en temps. L’homme reprend la parole et là, ça semblait être du sérieux. Il semblerait qu’Hyûga Toph soit devenu l’intendante du village, en l’absence du Kage et jusqu’à ce que quelqu’un y soit nommé pour reprendre le village. Le kunoichi n’y voit pas de problème pour cette décision, même si certains étaient perplexes ou peu enclins à laisser une gamine de quinze ans, jouer la chef. Ceci dit, elle est certes jeune, mais la Hyûga semble plutôt forte et mature pour son âge. Elle est aussi une Amazone comme l’a été Hisa, en tout cas, Kagura lui fait confiance. Toph prend la parole après quelques secondes de silence. Selon elle, n’importe qui peut prétendre au poste de Kage et sa candidature sera prise au sérieux. Cependant, la personne devra remplir certaines conditions donc au final, ce n'était pas n’importe qui, qui pouvait s’y présenter. Trois conditions intéressantes et logiques, même si la dernière risque d’être intéressante et Kagura pensent avoir compris pourquoi elle voulait que les prétendants les affrontent.

Voilà enfin le sujet des unités du village, les réorganiser pour les rendre plus utiles et actifs au sein du village. Ryôko lui avait parlé rapidement des trois unités, mais sans trop entrer dans les détails. Toph explique en quoi va consister à présent les unités et invite tous les Shinobi au rang de Chuunin ou Shinobi tout court à s’y approcher, même ceux sortant de l’académie. Kagura était plutôt intéressée, mais elle essayera d’en parler avec Ryôko ou Aimi pour avoir leur avis, ou même Tsuyoshi. Suite à son monologue instructif et qui avait donné envie à la Nagamasa de rejoindre l’une des unités. La Hyûga fait appeler à une liste de Shinobi à monter sur le podium sans réellement expliquer pourquoi ils devaient le faire. Ceci dit, des noms étaient familiers pour la samouraï tel qu’Aimi et Ryôko, les considérant comme des sœurs ainsi que Musashi qu’elle avait entendu parler aux sources chaudes. Il était plutôt mignon, Kagura comprenait mieux pourquoi Aimi en était amoureuse, mais il devait être quelqu’un de bien, au-delà de son apparence physique. Hyûga Tsuyoshi, il était là aussi, elle le voyait au loin. C’est un drôle de personnage, mais il était plutôt gentil et beau, un peu étrange par moments, mais il n’était pas vraiment méchant en soi. D’ailleurs, c’est le premier homme à l’avoir complimenté sur son physique. En tout cas, elle l’aimait plutôt bien. La petite Zanshi soupire. « Kagura-nee, je veux voir ! » Demande-t-elle. « Monte sur mon dos alors, Zan. » Dit-elle en s’abaissant et la portant sur ses épaules. Zanshi se tenait aux cornes de la kunoichi et semblait heureuse de pouvoir mieux voir les gens. Aimi était monté sur le podium avec son amoureux et ce fut au tour de Ryôko de le faire, elle venait d’annoncer sa grossesse, elle était enceinte ? Kagura était surprise et en une fraction de seconde, il y avait plein de questions qui avaient popé. Comment faire des bébés ? Elle a mangé trop de chou ? Ce n’est pas la cigogne qui les dépose ? Tant de mystère dans la naissance de bébé !
Avant Tsuyoshi, il y avait un garçon qui rejoint les filles et Musashi, ça devait être Miyamoto Teruyo ou Oterashi Yanosa, en tout cas, elle le saura tôt ou tard, elle ne les connaissait pas. En tout cas, c’était à présent au tour de Tsuyo de monter sur le podium. Il ne disait rien, il était silencieux, il devait être comme tout le monde, se demander pourquoi son nom a été cité et qu’il devait monter sur ce podium. En tout cas, Kagura le saura bientôt, dès que Toph prendra la parole. Zanshi se met à parler à Kagura. « Pourquoi ils doivent monter en hauteur, Nee-chan ? » demande-t-elle avant que Kagura lui réponde, elle garde un œil sur Tsuyoshi et sourit. « Je ne sais pas Zan, peut-être que l’intendante à prévu quelque chose pour eux. Peut-être qu’ils se sont fait remarquer par leurs prouesses à Tetsu. Tu le verras quand Hyûga Toph s’adressera à eux. » En réalité, ça avait peut-être un lien avec le poste de Kage vu que la Hyûga en avait parlé en exposant des conditions ou ça n’avait rien à faire, qui sait.



_________________
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 http://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u1136
Han Musashi
Han Musashi

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Mer 18 Déc 2019 - 21:34
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Iwa15
L'ombre d'un géant


Je me trouvais parmi la foule, les yeux rivés vers le balcon, là où se trouvait les deux personnes à l’initiative de cette assemblée. Comme sans doute toutes les personnes autour de moi, il me tardait de connaître l’identité de l’homme ou de la femme qui allait succéder au quatrième du nom. Après tout, c’était de cela qu’il s’agissait, du moins d’après les informations propagées par la plupart des Genins aux quatre coins du village. J’étais tout aussi curieux de connaître les annonces de la Conseillère concernant Tetsu...

Cependant, avant qu’on n’en vienne à ces sujets, l’amazone invita tout le monde à observer une minute de silence en l’hommage des défunts. Je n’avais pas le souvenir qu’il y ait eu d’autres victimes à déplorer que Nagamasa Hisa, mais je baissais naturellement la tête pour me soumettre à cette tradition. Durant cette minute de silence, qui m’avait paru durer une éternité, je me posai un certain nombre d’interrogations, portant pour la plupart d’entre-elles sur cette guerre contre Tetsu. Quelque chose me disait que c’était loin d’être finie…

Quelques instants après, ce fut le vétéran des Borukan qui s’exprima pour annoncer la couleur de cette réunion extraordinaire. Lorsqu’il évoqua la nécessité urgente d’un pouvoir exécutif, une partie de la foule semblait acquiescer de la tête, tandis que de mon côté j’adressai un regard complice à Aimi, qui devait sans doute penser à la même personne que moi. En effet, personnellement je ne voyais nulle autre personne que ma Senseï prendre la tête du village. Elle avait démontré qu’elle en était capable. Ainsi, si on ne tenait pas compte de son âge, elle avait toutes les qualités requises pour diriger notre cité.

Quoi qu’il en fût, le Borukan reprit son monologue et releva à tout le monde que Conseil avait voté l’établissement d’un poste d’intendant, poste qui sera occupé par Hyûga Toph. Je ne comprenais pas, pourquoi ne pas directement la désigner comme Tsuchikage, surtout si ce poste d’intendant était équivalent à celui de l’ombre du village ? Je ne voyais pas la logique, mais qu’importait. Après un bref coup d’œil vers Aimi, je reportai mon regard vers le balcon, tandis que l’amazone s’avançait pour prendre la parole. Elle déclara alors que n’importe qui pouvait candidater au poste de Tsuchikage, avant de préciser qu’elle ne prendrait que les candidatures sérieuses. Puis, elle énuméra les critères qu’elle pensât indispensables pour être Kage. Le premier était discutable, le deuxième plutôt logique, tandis que le troisième me parut totalement disproportionné. A moins qu’elle ne cherchât à pousser les Genins et autres shinobis à se surpasser, dans l’espoir d’être peut-être un jour désigné Tsuchikage ? Peut-être bien.

Quoi qu’il en fût, la suite me parut beaucoup plus intéressant, puisque cela me concernait directement. En effet, Toph annonça que les unités spéciales du village allait occuper une place importante dans le village, recommandant à chaque Chunin d’intégrer une des trois unités, tandis qu’elle invita les Genins à s’y approcher pour mieux se faire connaître. C’était déjà chose faite pour moi, puisque j’avais déjà réalisé deux missions pour le compte du Manazuru, il ne restait désormais plus qu’à attendre le grade de Chunin pour en devenir un membre à part entière.

Enfin, alors que j’attendais patiemment la suite, notamment des révélations ou décisions importantes concernant Tetsu, Toph nous surprit en invitant un certain nombre de personne à la rejoindre sur le podium, et j’en faisais curieusement partie. Aimi, Ryôko, Teruyo, Tsuyoshi et Yanosa étant les autres personnes appelées à la rejoindre. La génération dorée d’Iwa.

Quoi qu’il en fût, je m’exécutais en suivant mes autres camarades, et en assistant notamment Aimi qui n’était pas encore tout à fait remis de ses blessures. Il allait probablement lui falloir au moins une bonne semaine, peut-être plus. Une fois sur l’estrade, j’adressai un fin sourire à mes camarades, avant de me tenir droit, le regard vers le public.



_________________
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] D89k
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Svzi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Hyûga Toph
Hyûga TophEn ligne

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Mer 18 Déc 2019 - 22:59
Tout le monde n'était pas spécialement présent. Quelqu'un vint murmurer à l'oreille de Toph que Yanosa était en traque pour le shogun, avec Tenzin et Ashitaka. Une équipe de choc. Les autres étaient là. Certains encore blessé de l'échec de Tetsu. D'autres en meilleurs formes. Certains étaient visiblement mal à l'aise de l'attention, voir même stressé. Pourtant, ils étaient là. Mais ce n'était pas pour Tetsu que Toph les conviait ici.

Tous les shinobis que j'ai cité, qu'ils soient ici ou en train de traqueur des lâches, ont un point en commun. Ils auraient du tous être reconnus pour leur mérite et être promus il y a quelques temps déjà. L'inertie qui a gagné le village à eu des répercussions en bien des endroits.

Elle s'éclaircit la gorge avant de reprendre.

Tsuyoshi-san, Ryoko-san, vous êtes tous les deux promus au grade de Jonin pour votre défense d'iwa face à l'invasion des mercenaires ainsi que pour votre activité bénéfique au village. Ce grade n'est pas qu'un remerciement d'Iwa. C'est aussi une demande, et un devoir. Les responsabilités des Jonins sont lourdes. J'aimerais que vous prenez de l'importance au sein du Shishiza tous les deux. Il y a, après tout, un responsable à pourvoir.

Pour l'instant, ils n'avaient pas été tellement impliqué dans l'organisation et Toph veillerait à ce que cela change. Puis elle prit une pause, et tourna son regard vers ses deux élèves. Elle commença par Aimi. Aimi, blessée mais qui venait malgré tout. Un pincement au coeur - Toph aurait du être là pour la protéger, elle aussi.

Aimi-san, tu as un énorme coeur et tu mets à contribution tes connaissances médicales sans retenues. Avec l'absence de Muramasa, j'aimerais que tu développes ces connaissances, mais également celle de tous les hôpitaux. Cette charge est grande, et une unité spéciale te sera de grand secours pour y parvenir. Musashi-san, tu as beau venir de Kaze, j'ai l'impression que tu viens de nos grottes les plus profondes ou nos plus hautes montages. Tu défends iwa avec bravoure et sagacité. Tes connaissances de Kaze pourrait être utile. J'aimerais que tu réfléchisse à rejoindre le Manazuru et que tu représentes iwa à l'étranger. Yanosa-san est absent aujourd'hui, occupé à traquer l'Ennemi... c'est un combattant fier et astucieux. Il travaille autant par ses muscles que par sa tête, déjouant des pièges avec aisance, et pour avoir vu sa force en combat, je le respecte.

Elle inclina sa tête. Tous des noms qu'elle connaissait et qui avaient déjà fait leur preuve.

Pour tout cela, pour ce qu'ils ont montré à Iwa, pour leur loyauté et leur compétence, ils sont tous nommé Chunin - ce qui aurait déjà du être le cas de par le passé, et je m'en excuse.

Puis elle se tourna vers le dernier présent. Teruyo-san. Ils avaient déjà eu un duel ensemble. L'utilisateur d'Hikariton avait été testé par la Hyûga avant son départ à Tetsu, et elle avait apprécié ses talents déjà à l'époque. Le retour de Tetsu avait été très positif sur lui. Et si sa mission personnelle - celle de récupérer la Princesse de Tetsu - avait été un échec, il l'avait bien géré et méritait reconnaissance.

A ces promotions, j'en ajoute une pour quelqu'un qui s'est démarqué à Tetsu par son calme et son éloquence. Teruyo-san, tu es un shinobi mûr et sage. Tu fais prévaloir la diplomatie et c'est une force que je respecte. Je pense que le Manazuru pourrait utiliser tes talents de diplomates. Tu es donc également nommé Chunin. Effectif immédiatement.

Et c'était la dernière promotion du moment. D'autres viendraient, bien entendu. Déjà, quelques noms trottaient dans la tête de Toph. Elle avait un candidat pour prendre la tête du Sazori, et deux pour le Shishiza. Pour le Manazuru, cela attendrait sans doute encore un peu. Ne manquait plus que les représentants de clan. Devait-elle démissionner de son propre rôle là-dedans ?

Elle regarda la foule, observant les réactions de son Byakugan. C'était un moment clef, car si quelqu'un voulait perturber tout ceci, c'était le bon moment. Elle n'espérait pas une telle intervention, mais elle avait déjà vécu trop de politique pour s'attendre à ce que tout se passe sans anicroche.

_________________
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Sekken M. Ryoko
Sekken M. Ryoko

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Mer 18 Déc 2019 - 23:24
Toph ne réagissait pas à son défi, celui de ne pas perdre durant sa grossesse, mais elle savait quand même qu'elle pouvait faire confiance à cette naine aussi forte qu'elle est petite et adorable. Enfin, les autres sont aussi silencieux que des tombeaux, ce qui est normal après la semi-défaite qu'ils sont subi, après tout, Ryoko y a participer à cette bataille, donc elle aussi devrait faire un peu la tête. Mais il fallait bien une personne qui soit joviale dans ce lot qui tire une tête d'enterrement, ce qui est compréhensible encore une fois. Enfin, heureusement, Toph commence à faire sa fameuse annonce, une annonce qui mettait le public en haleine, le public et un peu ceux qu'elle a convoqué sur cette tribune. C'était finalement pour distribuer des promotions, nommé Jonins les Chunins et Chunins les Genins qui sont présents ici et qui l'étaient dans cette bataille, en plus de leur demander "secrètement" de faire parti d'une unité spéciale.

- Ah ! J'espère bien pouvoir prendre de l'importance au sein du Shishiza et qu'ils me reconnaissent en tant que vrai membre maintenant que je suis Jonin ! Enfin, compte sur moi Tophounet pour prendre ses responsabilités au sérieux, plus le temps passe, et plus j'ai de raisons de protéger le village ! C'est donc un honneur que de venir à son secours de la sorte, fufufu~.

Enfin, après avoir dit tout cela et donc avoir été promu Jonin, elle laisse les autres en placer une. S'ils devaient parler, c'est le moment, c'est tout de suite ou jamais comme on dirait lors d'un mariage, sauf qu'il n'est pas question de mariage. Il est question de promotion ... bon, la mise en scène est bien plus gratifiante et la promotion bien plus publique que lorsqu'elle a été promue Chunin mais ... bon, elle, ça va, elle s'en fiche d'être présent devant tout le monde. Mais ce n'est pas le cas de ses autres camarades ... comme une certaine doucereuse qui commence à avoir le teint de peau de la même couleur que ses cheveux.

_________________
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] 3hon
Merci cerise pour la signature o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603
Kyouran Takeru
Kyouran Takeru

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Mer 18 Déc 2019 - 23:53

_________________
Tous mes RPs sont ouverts, mais ne cherchez pas à RP avec moi si...
Cliquez:
 


Dernière édition par Kyouran Takeru le Jeu 19 Déc 2019 - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7650-kyouran-takeru http://www.ascentofshinobi.com/t7702-le-dernier-testament
Hyûga Toph
Hyûga TophEn ligne

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Jeu 19 Déc 2019 - 0:47
La réponse familière de Ryoko fit sourire l'Intendant. Toph se garda de répondre, néanmoins. Elle appréciait la volonté et l'ambition. Et elle se devait de la féliciter pour sa grossesse. Néanmoins, elle garderait les apparences formelles devant tout iwa. Plus tard, elle lui répondrait.

Et puis, elle fut tirée de ses réflexions par un bien singulier personnage, et une demande particulière. Si cela pouvait sembler bête au quidam, Toph prenait nettement plus de précaution, car cela avait été tout sauf stupide. Elle savait reconnaitre un "xanatos gambit" quand elle en voyait un.

Le Byakugan s'arrêta sur ce shinobi qui ne s'était pas présenté. Toph ne le connaissait pas de nom. Elle ne se rappelait pas de ces Tenketsus. Ses yeux pouvaient percer l'armure et le voile de textile mais le visage ne lui disait rien non plus. La situation n'était pas aussi simple qu'il y paraissait. Car il s'agissait d'un piège, bien entendu. Ce shinobi voulait gagner en galon et avoir des chunins ou des jonins sous ses ordres. La Hyûga n'avait rien contre l'ambition, au contraire elle appréciait les challenge intellectuelles. Toph voyait quatre possibilités. Une marionnette, contrôlée à distance, et dont les tenketsus seraient simulée - comme elle avait vu à Tetsu. Un clone était une solution proche mais plus aisé à reproduire - encore que discutable, on pouvait tuer un clone sans tuer l'utilisateur du clone. Légalement ? Défendable. Un cadavre animé ? Peut-être ? Shin avait été capable de bien des prouesses. Et peut-on réellement tuer quelqu'un qui est déjà mort ? Une dernière solution consistait simplement à se bourrer de sceaux de stockage et espérer tenir un assaut, en comptant sur le fait qu'il était en plein milieux d'une foule.

Dans ces solutions là, rien de moins que la technique ultime de Toph permettrait de tuer le shinobi. Au prix d'un quart d'iwa détruite au minimum. Et avait-elle envie de prouver qu'elle en était capable ?

Non.

Et puis, la question ne se posait pas vraiment.

Par contre, c'était une forme de duel, en un sens. Et cela était important. Car Toph ne pouvait pas se permettre d'avoir l'air faible. Encore moins à son discours d'investiture. En cela, simplement ignorer ce shinobi était une erreur. Il fallait y répondre. Il fallait aussi dévier. Toph leva la main et attendit le silence sur la foule.

Tetsu n'est pas une victoire éclatante, je le concède shinobi anonyme. Mais certaines de tes allégations sont trompeuses. Et je n'ai aucune envie de tuer un iwajin, cela irait à l'encontre de mon Bushido. Pourquoi risquer une mort stupidement ? J'admire néanmoins ce genre de bravoure, et tu es capable d'inviter la mort à ton domicile. Cela me plait. Je prends cela comme une demande de duel amical, et je suis prêt à te l'accorder formellement dans mon dojo selon ta bonne convenance, avec des témoins. Qui sait, si tu me convaincs, peux-être seras tu le prochain à être promus et à diriger des vétérans ? Il te faudra néanmoins d'abord prouver que tu mérites une telle responsabilité.

Déflection, déviation. Changer le terrain de l'affrontement. Définir des règles strictes. Le bushido n'était pas qu'une philosophie guerrière, c'était aussi une recherche de l'efficacité dans toutes choses. En outre, le clan Iwa... était un bon fumier où apprendre la politique. Il fallait encore un petit peu préciser, pour montrer sa bonne volonté.

Je l'ai dit, et je le maintiens : quelque soit celui ou celle qui me défie, je le prendrais au sérieux. Fais toi connaitre, shinobi. Je t'attendrai.

Et c'est ainsi que Toph comptait fermer toute potentielle enterloupe, en recadrant cette proposition aux apparences absurdes bien que conséquentielles en un duel standardisé, et justifié par sa position et sa philosophie personnelle. Son regard parcourut la foule. Il y aurait-il une autre réaction ?

_________________
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Kyouran Takeru
Kyouran Takeru

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Jeu 19 Déc 2019 - 1:09

_________________
Tous mes RPs sont ouverts, mais ne cherchez pas à RP avec moi si...
Cliquez:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7650-kyouran-takeru http://www.ascentofshinobi.com/t7702-le-dernier-testament
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Jeu 19 Déc 2019 - 19:22
Hyûga Tsuyoshi fut assez surpris lorsque Toph s’adressa à lui et Ryoko en évoquant un grade qu’il n’attendait plus. Depuis des lustres, le Hyûga avait stagné au poste de Chuunin. Arrivé tel un prodige au sein du clan Hyûga alors encore installé à Hi no Kuni, Tsuyoshi était de ces « jeunes vieux » bourlingueurs. Il en avait vu du pays, il en avait vu du monde. Témoin de la première heure de la création du village, Tsuyoshi était là églament bien avant, lorsqu’il fallut affermir le clan Hyûga à Hi no Kuni, lorsqu’il fallut quitter ce pays aussi et s’établir ici, à Rokkusu. Fort de son potentiel et de ses exploits claniques, il avait été nommé directement Chuunin dès la création d’Iwa. C’était en l’an 199… Une éternité. Nous étions après tout en 203.

Pendant ces longues années, le prometteur Hyûga était passé de jeune prodige à ninja à potentiel inexploité puis à jeune vétéran sans avenir. Comment peut-on passer d’un extrême à un autre ? La vie est pleine de surprise et au détour de décisions personnelles l’on peut rapidement voir le cours de sa vie totalement dévier. Tsuyoshi s’était reposé sur ses lauriers. Il ne l’avait finalement reconnu qu’il y un peu plus d’un an. Depuis lors, il s’était donné corps et âme à l’entraînement, sans relâche il avait tenté de remplir à la perfection les missions qui lui incombaient. A priori, tous ses efforts acharnés avaient fini par payer. Après s’être fait rattraper par tout un lot de jeunes pousses qu’il avait vu sortir de l’Académie, et pour certains le dépasser à la vitesse de la lumière, le Hyûga finalement arrivait au grade supérieur dont rêve secrètement tout shinobi qui se respecte. Il poussa un soupir et baissa les yeux vers le sol. Cette reconnaissance bien tardive était largement méritée. Personne n'aurait besoin de le lui préciser. Lui le savait et c'était suffisant.

Laissant Toph poursuivre son propos, il avait laissé passer, sans vouloir rebondir à ce sujet, le fait que Toph attendait de lui désormais qu’il devienne le Chef du Shishiza. Lui, n’avait plus cette ambition. Depuis qu’il avait connaissance du Sazori, il préférait largement s’orienter vers cette unité. Elle était plus conforme à son être profond, ce jeune chasseur combattant qui se cachait au fond de lui depuis l’époque des guerres claniques, lorsque le glorieux clan Hyûga était encore basé à Hi no Kuni. C’était cela qu’il voulait, faire partie des ninjas qui feraient des missions périlleuses extra muros pour la pérennité de Rokkusu/Iwa.

Portant son regard sur chacun des nouveaux gradés, Tsuyoshi félicita du regard et d’un hochement de tête Han Musashi à qui l’on proposait le Manazuru, Teruyo que le Hyûga ne connaissait pas, mais qui visiblement s’était distingué en mission pour sa sagesse, et Chiwa Aimi destinée à intégrer la direction de l’hôpital itinérant d’Iwa. Pour le couple Han-Chiwa, le Hyûga était persuadé que les choix étaient bon. En ce qui concerne le dénommé Teruyo, Tsuyoshi ne le connaissait guère. Quant à Ryoko… Faire d’elle le Chef du Shishiza en remplacement d’Etsuko-senseï était une option plus que viable. Superwoman avait les talents pour, assurément même si à ses yeux, elle n'était pas assez stable -c'était son point de vue dû à la relation semi conflictuelle qu'il entretenait avec la kunoichi. Il écouta d’ailleurs cette dernière se prononcer et placer quelques mots en direction de Toph… Cette Ryoko, elle était décidément particulière.

_ Félicitations Ryoko… Fit le Hyûga en cherchant à attirer son attention. Tsuyoshi l’aimait toujours, mais quelque chose plus que jamais lui indiquait que cet amour était à sens unique et que c’était un pari perdu… Après ces quelques mots, le Hyûga reporta bien vite son attention vers le reste du groupe. Après tout ils étaient tous bien trop visible, vu l'endroit où ils se trouvaient perchés, pour dire des trucs… intimes. Félicitations à vous les gars ! Félicitions Aimi !

Sourire aux lèvres, yeux plissés, ses mots étaient francs. Puis se tournant vers Toph, Tsuyoshi la regarda droit dans les yeux un instant. Était-ce à elle qu’il devait cette nomination, c’est-à-dire l’acte en tant que tel ? Ou était-ce le fruit de ce fameux Conseil ? Nul besoin de se leurrer, il n’y avait actuellement qu’un seul chef aux commandes d’Iwa et c’était la kunoichi de quinze ans. Si vous voulez un exploit… Le voilà. Un véritable prodige qui ne dort pas sur ses lauriers… Un hochement de tête en direction de Toph le visage comme éclairé par un sourire, et pourtant Tsuyoshi ne souriait pas. Le tout était probablement lié à l’intention positive qui l’animait en cet instant… Pourtant, une idée lui trottait dans la tête dès l’instant où Toph l’avait invité sur cette estrade.

*Oui, inutile de jouer aux faux semblant, Iwa n’a pas besoin de cela…* Pensa le Hyûga.

Avant qu’il n’ait eu l’occasion de faire quoi que ce soit, un quidam était parvenu sur l’estrade ou le balcon allez savoir. Un n’importe qui qui faisait n’importe quoi. Un personnage bizarre, ayant probablement des penchants douteux. Un long manteau noir orné d’une capuche de même couleur. Un rapide regard vers Toph, cette dernière n’avait pas bougé d’un cil. Il fallait donc en faire de même et attendre de voir quelle créature se cachait derrière cette mise cliché : Gollum ou Voldemort ? Il n’en était rien. A la place, une espèce d’androgyne à la voix déroutante, on aurait dit un enfant, un pré-adolescent. Et ce personnage, tout droit sorti des contes et légendes de Tolkien, se mit à critiquer la politique extérieure fort critiquable du village. A bon escient, certes, mais avec un sens du timing plus que douteux. Était-ce vraiment le moment de parler de ces choses ? Mais là n’était pas la fin de ses actes et paroles. Pour finir, le personnage proposa un défi à relever sur le champ par Toph ainsi qu’un suggestion à peine voilée d’être promue à une haute stature afin de pouvoir diriger des gradés.

*Eh ben, le village n’ira pas bien loin si n’importe quel fou peu exposer ses rêves au grand jour et avoir un tel auditoire...* Pensa le Hyûga en regardant la scène d’un air… déçu. Tout ceci lui semblait si puéril. Allait-on prouver sa capacité à diriger des hommes en tenant des défis perdus d’avance pour… pour quoi ? Le prestige ? Tsuyoshi voyait déjà quel type d’officier ferait cet homme s'il parvenait un jour à certains grade. Il enverrait ses hommes au casse-pipe sur un lancer de dés. Pas mieux que les stratèges iwajins ayant déclenché la dernière opération tetsujine. Le pire dans tout cela fut Toph qui calma les ardeurs du fou en lui répondant de façon plutôt absurde aux yeux du Hyûga. Elle lui fit miroiter la possibilité d’une promotion à la suite d’un duel amical. Rien que ça...

*Putain pour peu que Toph soit sérieuse va falloir lui expliquer qu’un bon combattant n’est pas nécessairement un bon leader…* Pensa le Hyûga toujours plus dépité par ce qu’il voyait et entendait. Au final, le quidam s’en alla. Toph avait au moins réussi à le dérouter et à libérer le peuple iwajine de cette mini prise d’otage publique. Vu sous cet angle, c'était bien joué par la jeune Hyûga.

Attendant que le calme se fit, au bout de quelques secondes après les derniers murmures dans les rangs iwajins, Tsuyoshi reporta son attention vers Toph.

_ Avec ta permission Toph, j’aimerais adresser quelques mots à l’assemblée… Le Hyûga n’attendit pas vraiment le Ok de son supérieur. Elle lui faisait un minimum confiance. Autrement, il ne serait pas Jonin. Il se tourna vers la foule et s’avança. Il se racla la gorge afin d’attirer l’attention puis toussota un peu. Le regard devenu plus dur, Tsuyoshi parla fort et à haute voix, de la voix la plus puissante dont il était capable.

_ Mes frères et sœurs d’armes… Avec votre permission… Nous sommes actuellement en guerre ou tout comme et dans ce type de moment, je crois que nous avons tous intérêt à mettre en avant l’intérêt d’Iwa au lieu de tenter d’attirer l’attention sur nos petites personnes… Cela dit, j’ai deux points à vous entretenir. Ils seront brefs…

Il marqua une courte pause et enchaîna en parlant d’un flux continu mais d’une voix plus forte. Je voudrais rendre hommage à l’une de nos Amazones, celle tombée au front. J’ai été témoin du combat ayant lié Nagamasa Hisa et le Shogun tetsujin. Nagamasa Hisa aura combattu d’une façon incroyablement énergique avec une puissance et un savoir-faire insoupçonnable. J’ose le dire, son niveau égalait largement celui d’un Kage. C’était une kunoichi d’exception. Je l’ai vu de mes propres yeux. Elle aura affronté un homme, d’un niveau supérieur, d'un niveau incroyable. Ceux qui étaient présents à Tetsu ont ressenti les ravages des techniques du Taira sur des kilomètres. Nagamasa Hisa n'a pas hésité un moment à se donner corps et âme pour la cause iwajine. Elle a largement honoré son titre d’Amazone. Ce n’était pas un vain titre. Je veux que nous sachions et que nous gardions en tête qu’Iwa attend de chacun de nous que nous devenions des ninjas d’exception pour la cause iwajine… Nous pouvons honorer nos héros dans le silence, mais nous pouvons aussi les honorer avec énergie... Pour Nagamasa Hisa, je vous demanderai une acclamation afin que l’on garde en mémoire une kunoichi morte au combat, le plus grand honneur ! Une kunoichi morte au combat, mais avec la manière ! AVEC PANACHE !

*La mort au combat... N'avons nous tous pas signé pour cela au final ?* Pensa le Hyûga. Pourtant, il était loin d'être un suicidaire.

Il se mit à applaudir énergiquement après avoir prononcé les derniers mots avec force. Il n’en doutait pas, tous les soutiens d’Hisa en feraient probablement de même et probablement même que des hourras s’élèveraient malgré la tristesse. Une forme d'hommage pour ceux qui avaient plus la fibre guerrière... Pour ceux qui avaient connu Hisa, cette jeune femme était excellente au combat. Les mots qu’il avait utilisé ne sauraient rendre fidèlement combien Hisa était forte… Une terrible perte pour le village. Lorsque la clameur s’éteignit, en partie lorsque Tsuyoshi d’un signe de main demanda à nouveau la parole, il la reprit quelques secondes plus tard :

_ Iwajins… Si notre village avance encore, je crois dans le bon sens, malgré tous les écueils, nous le devons à vous tous mais en partie au Conseil, mais et aussi à ce bout de femme derrière moi. Un adage dit : la valeur n’attend point le nombre des années. Vous en avez la parfaite illustration devant vous… Je n’ai pas été de ceux qui ont voté pour elle au sein du clan Hyûga lorsqu’il fut temps de nous désigner un représentant au Conseil… Je la trouvais trop jeune. C’est vous dire que ces mots à venir ne sont pas ceux d’un inconditionnel de sa cause. Et pourtant… Il faut savoir reconnaître et l’accepter Hyûga Toph est un roc… Et il me semble qu’être parvenu à ce niveau de responsabilité n’est pas usurpé de sa part. Pour elle et pour Iwa je demande une acclamation !

Et comme pour la première fois, Tsuyoshi applaudit le premier attendant de voir cette fois quelle serait la réaction de la foule. Il n’était pas nécessairement le meilleur orateur qui soit, mais ces mots, tous ceux qu’il avait prononcés depuis qu’il se trouvait sur cette estrade, il n’en regrettait aucun. Si Toph avait son acclamation alors sans un mot, Tsuyoshi la regarderait une dernière fois avant de descendre de l’estrade. A elle d’en tirer les pleines conséquences. Lui avait fait ce qu’il pensait être le mieux dans l’intérêt d’Iwa.

_________________
Spoiler:
 


L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Taketora
Taketora

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Ven 20 Déc 2019 - 23:41
Taketora entretenait un rapport indescriptible avec les autorités. Depuis sa libération par les autorités d'Iwa, et son intégration dans les rangs shinobi, l'homme se sentait étroitement surveillé par quelques représentants. On attendait de lui des résultats, une évolution. Comme les autres, il devait fournir des efforts, adhérer aux valeurs du village militaire pour servir la nation et ses intérêts. Mais des années de voyage, couplées à une passion délétère pour la boisson firent du Tigre un réfractaire à l'autorité. Et paradoxalement, il prit conscience que cette pression exercée par ceux d'en haut était un signe fort. À tout instant, le moine-guerrier se retrouverait privé de cette liberté tant appréciée pour une durée indéterminée.

Alors quand la Roche se mit en branle, la réaction de l'ivrogne fut en accord avec sa pénible relation à l'ordre. Tout commença avec cette convocation générale à laquelle n'échappa pas l'ancien détenu. Il était question d'élection, de grandes annonces sur le plan exécutif. Iwa, à la suite de son incursion éclair sur le Pays du Fer, avait choisi de faire peau neuve. Il y avait des noms, des titres, des décisions. Mais ce que le grand gaillard avait retenu, c'était cette jeunesse guerrière qui occupait le devant de la scène. Il y avait d'abord cette Amazone, Hyūga Toph. Une gamine de plus aux yeux de Taketora. Pourtant, elle occupait dorénavant une fonction de leader militaire au sein de la Roche. Du haut de ses trente quatre ans, cette décision paraissait invraisemblable, quand bien même Taketora aurait eu vent du parcours complet de la prodige.

Au beau milieu de l'assemblée venue assister au sacre des élites Iwajin, le Tigre observa silencieusement les bras croisés. Aigri, il nota les noms cités par l'Intendante se présenter à la foule. Une à une, les personnalités revenues du champ de bataille recevaient leur lot d'éloges. Au sommet de leur gloire, elles recevaient également pour la plupart leur promotion. Devant tant de têtes juvéniles, le vieux Tigre ne comprenait pas ce qui se produisait sous ses yeux.

Depuis sa tendre enfance passée à élever son art à des sommets encore jamais atteints, le feu qui nourrissait cette passion se résumait dorénavant à quelques maigres braises éteintes litre après litre d'alcool. Malgré la contrainte imposée par les autorités, Taketora entretenait encore l'ambition de revenir sur le droit chemin. Et pourtant, il peinait à faire le premier pas, alors que face à lui, de jeunes hommes et femmes perfectionnaient leurs arts au service d'une cause qu'ils estimaient justes.

« Qu'est-ce que je fous là au final… »
Il ricana doucement, avant de soupirer.
Tout lui paraissait flou. Le moine-guerrier ne ressentait pas cette fierté d'appartenance à un village ou une nation. Et ses connaissances de la situation militaire de la faction qu'il servait n'aidaient en rien à le tirer de ce flou. Taketora avait beau être au cœur de la foule, il se sentit à présent tout au fond par rapport aux guerriers qu'il toisait avec une certaine pointe de jalousie.

Mais malgré ce chaos ambiant, il était un moment particulier dans cette assemblée. Il y avait ce Jōnin fraîchement promu. Hyūga Tsuyoshi. Il parlait d'une des trois Amazones morte au combat. Et pas en vain. Non. Elle avait péri dans l'exercice des fonctions. Ce n'était pas grand chose à première vue pour le Tigre Ivre d'Iwa. Mais derrière cette glorification d'un sacrifice héroïque, cette volonté de haranguer les foules, il y avait quelque chose d'autre pour Taketora.

Cette personne, Nagamasa Hisa. Elle avait très certainement, au péril de sa vie, donné tout dans son combat final. Cette conviction poussant de simples soldats à repousser ses limites au seuil de la mort… n'était-ce pas là l'expression ultime de l'art que cherchait à développer le Tigre d'Iwa ? Au fond de lui, suite à ce discours, quelque chose s'était éveillé à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7825-taketora-le-tigre-ivre-d-iwa-termine#65607 http://www.ascentofshinobi.com/t7874-taketora-le-tigre-ivre-d-iwa#65844
Jiki Masami
Jiki Masami

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Lun 23 Déc 2019 - 10:18
Masami avait participé au fait qu’un maximum de shinobis soit présent pour cette réunion en pleine air, et il fallait bien avouer que c’était une réussite. Les genins de tout bord avaient réussi à rameuter la plupart de ce qui comptait comme ninjas. Si jamais le fait de désigner d’une manière assez originale l’ombre de la roche, celui ou celle qui allait diriger la force de frappe de son pays d’adoption, ce n’était pas pour cela qu’elle était présente. La jeune fille n’était là que depuis tellement peu de temps, qu’elle se sentait à peine membre de ce pays. Excusez là, ce n’était pas entièrement de sa faute, mais c’était surtout qu’elle comptait sur sa survie plus qu’autre chose. Elle n’était absolument pas intéressée par le poste, certainement pas, qu’est-ce que cela allait changer finalement ? On allait lui donner des missions plus ou moins similaires face à qui devra porter la lourde charge.

L’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni restait seule sur le côté de la foule. Elle n’était pas prête à se jeter ainsi au beau milieu, trop de mauvais souvenirs, trop dangereux. Les personnes les plus importantes se suivaient en haut pour parler, d’ailleurs, elle en connaissait certains. Parfois, elle était d’ailleurs étonnée de savoir que ces personnes étaient importantes aux yeux du village. Peu jalouse de ne pas s’être fait appeler, vraiment pas, elle n’avait même pas encore compris l’intérêt de porter le titre de chunin, alors être porté au nu ainsi ! Très peu pour elle. Le plus amusant était la présence de Doudini au balcon ! Il avait décidemment fait très bonne impression. Note pour plus part si jamais le titre l’intéressait, boire le thé avec une princesse aidait à avoir le titre ! D’accord, elle était peut être légèrement de mauvaise langue.

Jiki Masami • « M’en fiche … chunin ou pas chunin, on a dit que c’était moi qui dirigeait les missions … »

Commenta à voix basse alors à son chapeau, qu’elle ne portait pas, l’adolescente en croisant les bras. C’était le deal non ? Qu’est-ce que cela changeait qu’il soit chunin et elle toujours genin ? Il aurait toujours de ces idées tordues de pacifistes ! Masami pouvait toujours essayer de défier sa professeur de doton, mais peu d’intérêt, ce genre de défis ne l’intéressait pas, celui de la vie était bien assez suffisant. Quoi qu’il en soit, ce n’était pas pour aujourd’hui visiblement qu’elle allait apprendre qui dirigerait ce village, le grand concours était lancé simplement. L’opération de Tetsu no Kuni était un échec, mais elle était assez bien placé pour le savoir.

Jiki Masami • « C’est pas possible d’être aussi bête … »

Fit alors comme autre commentaire à voix basse en repensant à ce qu’il s’était passé dans les appartements de la princesse. Heureusement remarqué qu’elle n’était pas à la tête de l’escouade et nommée chunin, sinon cela aurait été bien différent comme fin. La princesse ne se serait pas mariée et n’aurait pas pu avoir plein d’enfants comme dans les contes ! Cela parlait d’unités spéciales, mais l’unique qui comptait à ses yeux était le Sazori, cela lui collait très bien à la peau, mais ce n’était pas le genre de demande que l’on criait sur les toits. Masami commença à s’éloigner de cette foule, elle n’avait plus grand-chose à y faire. Cependant, un ninja prit la parole, elle ne le connaissait pas, mais elle entendit que Iwa était presque en guerre. Cela la fit sourire.

Jiki Masami • « Il y a toujours des guerres, il y a simplement quelques pauses de temps en temps … on est des ninjas après tout … »

Quant à la mort annoncée d’Hisa, la châtaigne s’en fichait éperdument, elle préférait se concentrer sur les vivants. Elle ne pourrait pas retenter son duel contre son piaf géant, dommage. Est-ce que cela voulait dire qu’elle avait gagné par forfait ? Elle n’allait certainement pas applaudir à la demande de Tsuyoshi, et elle se contenta surtout de partir tranquillement loin de la foule les mains dans les poches.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 http://www.ascentofshinobi.com/u467
Rakuin
Rakuin

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Mar 24 Déc 2019 - 20:28
Assis sur le toit d’une bâtisse, le Yaban regardait l’attroupement de loin. Inutile de se mélanger à la plèbe. Son augure personne ne pouvait côtoyer les faibles personnes de ce monde. Il avait toutefois pris ses dispositions pour suivre l’annonce de la Reine.

La main droite placardée sur l’oreille du même hémisphère, il transposait, non loin du balcon, son ouïe de par son arcane héréditaire. Un luxe que lui seul pouvait se permettre.

Le village avait répondu présent. Preuve du poids que la jeune maitresse Hyûga commençait à acquérir. Son intronisation au tout nouveau poste de régente du village, ou du moins au rôle d’intendante, fut sans encombre. Aucun mouvement de foule, aucune protestation légitime comme illégitime. Un début de carrière assez soft.

— Bienvenue... Ombre sans titre.

Relâchant comme toujours sa fumée médicamenteuse, Rakuin saluait la nouvelle tête pensante du village. Une Kage sans le titre de Kage, voilà tout ce que cela lui inspirait cette jeune âme. Loin de lui l’envie de se rebeller face à cette jeune femme pour autant. Son expérience parlait pour elle, elle méritait cette place. Elle avait sut se frayé un chemin dans la hiérarchie du village. Asseoir sa force et son autorité sur ses camarades.

Un rictus barrait son visage.

Toph était évidemment une cible pour les lubies du barbare. Tout comme ce dénommé Tenzin, celui qu’il fallait défaire pour tenter d’obtenir le titre de Kage. Une telle charge de travail ne l’intéressait pas. Seul son envie d’affrontement s’exprimait. Se battre contre les plus puissants Shinobi de village, du pays, du Yuukan et d’autres horizons encore. L’ire ne commençait aucune frontière. Celle-ci avait soif de pouvoir. Bientôt, il fera ses preuves.

Une information fut toutefois fort intéressante. Celle concernant l’escouade Sasori. Si les trois unités du village se démarquaient les unes des autres, seule celle-ci l’attirait. Jouer au diplomate, très peu pour lui. Tenir les murs du village non plus. La bête avait besoin d’assouvir ses pulsions, rien de mieux que la voie militaire du Village.

Il n’avait plus rien à faire ici. Avant même qu’elle n’eut terminée son discours, le gladiateur quitta les alentours de l’académie. Une perte de temps au final. Aucun combat spectaculaire. Aucune résistance à l’avancée de l’Hyûga. Une prochaine fois, sûrement. Et si cela n’arrivait pas, Rakuin fera en sorte de prendre le taureau par les cornes.
Revenir en haut Aller en bas
Han Musashi
Han Musashi

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Dim 29 Déc 2019 - 21:15
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Iwa15
L'Ombre d'un Géant


Écoutant attentivement le discours de Toph, je fus agréablement surpris d’apprendre que toutes les personnes appelées allaient recevoir une promotion. J’allais donc enfin pouvoir passer Chunin, comme la plupart de mes camarades, tandis que d’autres se voyaient promu carrément au rang de Jonin, à l’image de Ryôko et Tsuyoshi. Ces promotions étaient amplement méritées. Bien que mon visage demeurât relativement neutre, je me réjouissais de cette nouvelle, non pas parce que j’allais avoir plus de responsabilité au sein de la cité, mais surtout pour la liberté que ce nouveau grade allait m’offrir.

Quoi qu’il en fût, j’écoutai attentivement la suite du discours de la Hyûga, qui avait su trouver les mots pour encourager et motiver chacune de personnes présente autour d’elle. J’adressai un léger sourire à mes différents camarades, ainsi qu’Aimi, comme si je cherchais à les féliciter à mon tour, sans exprimer le moindre mot. Enfin, les mots qui me furent adressés par ma senseï me touchèrent, même si je ne réagis pas forcément sur le moment afin de la laisser poursuivre son monologue. Lorsqu’il me suggérait de réfléchir à l’idée d’intégrer le Manazuru, un fin sourire se dessina sur mes lèvres, puisque c’était exactement l’unité que je voulais intégrer. J’avais d’ailleurs réalisé plusieurs missions pour le compte de cette unité, j’étais pour ainsi dire bien connu de leur service.

Toph souhaitait aussi que se servir de mes connaissances de Kaze et que je représente en quelque sorte Iwa à l’étranger, chose qui ne pouvait que me réjouir. Je n’en demandais d’ailleurs pas autant.

« Je vous remercie, Senseï ! Ce serait un immense honneur pour moi que de représenter Iwa à l’étranger. Je compte d’ailleurs bien intégrer le Manazuru, je suis d’ailleurs bien connu de leur service. » Fis-je, en m’inclinant légèrement, tandis qu’un fin sourire se dessinait sur mes lèvres.

Après quoi, je m’effaçais du champ de vision de Toph, regagnant ainsi ma place initiale, le regard tourné vers le public.

L’annonce de la promotion de Teruyo ne put que me réjouir, il le méritait amplement, ne serait-ce que pour sa sagesse et son expérience d’antan. Il ferait un excellent Chunin, et je ne doutais pas qu’il gravirait les échelons à une vitesse fulgurante.

Soudain, la cérémonie fut interrompue par une personne sous le balcon sur lequel on se tenait. Si certaines de ses interrogations me parurent légitimes, je me disais néanmoins que ce n’était ni le lieu ni le moment pour ça. Il cherchait visiblement à semer la discorde, provocant directement la nouvelle intendante devant toute la cité.

Jetant un bref coup d’œil à cet individu, que la distance et ses accoutrements m’empêchaient de le distinguer clairement, je retournai rapidement à ma place, faisant comme si de rien était. Toph su trouver les mots nécessaires pour mettre fin à cette mascarade, tandis que Tsuyoshi se lança, quelques temps après, dans un long discours avant de demander une acclamation pour Toph et pour Iwa. Il fit d’ailleurs le premier à applaudir, et je suivis naturellement sans trop me poser de questions…

Spoiler:
 

_________________
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] D89k
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Svzi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 http://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Hyûga Toph
Hyûga TophEn ligne

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Empty
Jeu 2 Jan 2020 - 20:25
Ce fut avec un sourire discret - et sans doute invisible au loin - que Toph constata que le perturbateur se recula de son défi. Une décision sans doute sage, mais qui signifiait également qu'il ne s'agissait pas de quelqu'un qui avait une confiance absolue en ses capacités. Cela confirmait un peu plus l'idée d'un piège. Elle fit un signe discret dans son dos. Elle voulait le nom de ce shinobi sur son bureau d'ici la fin de la journée. Un Chasseur pouvait être un bon ninja, surtout s'il était capable de réflexion et de manoeuvre sociale, mais cela devait être canalisée à juste titre.

Et cela en serait son devoir. D'abord, son nom.

Son cousin prit ensuite la parole. Elle le laissa faire. Ce n'était pas prévu. Toph ne serait pas un Tyran en tant qu'Intendant. Elle s'en était faite le serment. Et elle laissa donc la liberté de parole à son cousin. Il parlait de moult sujets, et rendit hommage à Hisa à son tour. Un bel hommage, plus fourni que celui que la Hyûga avait produit. Cela lui réchauffait un peu le coeur. Un peu seulement, car malgré sa harangue enflammée et une affirmation de son soutien envers l'Intendant, il n'y eut que des applaudissement polis - loin d'une acclamation.

Ce n'était pas une catastrophe. Ce n'était pas non plus un triomphe. Elle s'en était douté. La réalité la heurtait un peu, un brin de tristesse - qui ne rêve d'être aimée et acclamée ? Mais c'était bel et bien pour cela qu'elle ne s'était pas proposé au poste de Kage directement. Elle manquait le poids politique du sandaime, la réputation du Nidaime ou le caractère ambitieux du Shodaime. Tout cela elle le savait. Elle savait également qu'elle ne ferait pas non plus l'unanimité. C'était logique, surtout après une période d'incertitudes avec une Valse des Ombres. Elle n'était qu'une jonin avec quelques faits d'armes sous la ceinture, mais rien d'autres. Elle avait encore beaucoup à prouver.

Comment regagner la confiance de ses concitoyens ?

Elle avait réfléchit à cette question. Ce qui la différencierait de ces ombres. Toph pivota avec grâce sur son tabouret et disparut à la vision d'Iwa. Son peuple, désormais. Ceux qu'elle protègerait.

Par la force de son sabre et son regard inaliénable.
Spoiler:
 

_________________
L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

L'Ombre d'un Géant [Iwa][Cloturé]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: