Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Comme un chien au bord de la route [Ayano]

Kao Kan
Kao Kan

Comme un chien au bord de la route [Ayano] Empty
Mar 17 Déc 2019 - 12:58
Kan n’était pas inquiet. S’il n’avait toujours pas reçu son affectation à une équipe, c’était simplement qu’il y avait beaucoup d’autres choses à gérer en ce moment. Forcément, être sous le joug d’une autre nation, ça aidait pas à accélérer le travail administratif. Peut-être même qu’il avait déjà été affecté à une équipe et que sa lettre était en route. Ou alors, la poste était en retard parce que l’Empire triait le courrier. Peut-être même que sa lettre avait été perdue à ce moment-là et que du coup, il était en train de manquer un rendez-vous avec son sensei ?

Pris d’un soudain sentiment de panique, le jeune Kao Kan quitta précipitamment sa maison pour se rendre aux bâtiments administratifs. Là-bas, il tourna en rond pendant une bonne heure, chaque bureau l’envoyant dans un autre, avant de se retrouver face à une femme d’âge moyen avec une longue queue de cheval brune qui lui retombait sur l’épaule droite. Pour la septième fois de la journée il répéta son problème et pour la septième fois, on lui répondit :

- Je vois, mais ce n’est pas ici que…

Mais cette fois-ci, l’électrique utilisa son meilleur atout : son air de chien battu et ses yeux larmoyants. La dame, déstabilisée, se racla la gorge avant de recommencer.

- Comme je disais, ce n’est pas ici qu’il faut…

Mais il ne se laissa pas démonter. Il s’approcha encore plus de la secrétaire et accentua son expression, faisant trembler sa lèvre inférieure comme s’il allait pleurer.

- Qu’est-ce que… Argh ! Ok, donne-moi ton nom, je vais voir ce que je peux faire !

Il gratifia la dame d’un sourire solaire et plein d’innocence avant de lui donner les renseignements nécessaires. Il allait enfin connaître le nom de son sensei ! Il en était sûr, le nom de l’équipe serait super cool. Et il aurait des coéquipiers avec qui il partagerait tout, qui finiraient par devenir ses meilleurs amis, et ensemble ils…

La dame revint dans le hall avec un petit dossier dans les mains et même si Kan n’était pas très malin, il savait que son expression n’augurait rien de bon. Elle s’approcha de lui et avec un air triste, elle lui tapota la tête.

- Écoute mon chou… Tu n’as été affecté à aucune équipe. Avec les derniers événements, on se retrouve avec beaucoup plus d’élèves que de sensei et ta candidature n’a pas été retenue. Désolée pour toi.

Cette fois-ci, ce n’était pas des larmes de crocodile qui lui montaient aux yeux. Il avait senti son coeur se briser, et ça faisait vachement mal. Il n’avait pas eu les meilleures notes aux tests à l’Académie, ni les meilleurs notes aux examens pratiques, ni les meilleures appréciations par ses profs… Mais il voulait avoir une équipe depuis si longtemps ! De là à s’imaginer qu’aucun sensei ne voulait de lui…

- O-oh, ne t’en fais pas. Attends juste un moment que la situation s’améliore et je suis sûre que tu trouveras une équipe à ce moment-là, hm ?

C’est un Kao Kan surpris qui redressa la tête, les yeux brillants. Il acquiesça vigoureusement de la tête avant de se retourner et de… s’asseoir sur le banc dans l’espace d’attente, arborant à nouveau un sourire niais. Il fallut quelques secondes de réflexion à la gentille dame pour comprendre ce qu’il faisait.

- Quand j’ai dit « un moment », je voulais dire quelques jours, peut-être quelques mois ! Pas aujourd’hui, en tout cas. Ça ne sert à rien d’attendre ici…

Mais à nouveau, des reniflements sonores résonnèrent dans le silence du hall.

- Ahhh, je suis définitivement pas assez payée pour ça.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 http://www.ascentofshinobi.com/u879
Sakana Ayanokoji
Sakana AyanokojiEn ligne

Comme un chien au bord de la route [Ayano] Empty
Lun 23 Déc 2019 - 15:29
Une formalité ? Mais nooooon, je m’en foutais de ça moi. Je ne voulais plus d’une nouvelle équipe, Anzu-senseï était ma seule et unique senseï-pas-encore-senseï dont j’avais besoin. Malheureusement pour moi, elle avait pris les voiles je ne sais où… Fin j’aimais me dire ça, peut-être qu’elle était juste décédée suite à son excursion ? Raaah je ne voulais même pas y penser, en tout cas j’étais presque sûr qu’elle n’était pas au village lors de l’annexion et donc potentiellement pas morte sous les coups des maudits Teikocul !

« Bon… merci quand même. »

Et voilà, ma « demande » était enregistrée, j’étais maintenant sur la liste d’attente pour avoir une autre senseï. Mon avis importait peu, le protocole était le protocole, ba be di, ba be da, blabla et blabla bla bla…. Enfin bref, c’était fait, je n’avais plus rien à faire aux bureaux administratifs. Surtout que je m’étais perdu cinquante fois et que j’avais failli implorer les dieux de me pardonner, tout en pleurant toutes les larmes de mon corps.

Une fois sorti du bureau, je vis un bonhomme se faire du souci… Il avait l’air de pleurer même… Mais ? Ah lui aussi sortait d’un bureau maudit, un peu similaire au mien. Pourquoi était-il au bord de l’explosion, lui aussi ne voulait pas d’un senseï et on lui imposait d’en avoir un ? C’était donc un copain de malheur peut-être ?

Je vins alors à sa rencontre, un sourire jusqu’aux oreilles pour essayer de l’apaiser, je ne voulais pas qu’il voit ma venue comme une mauvaise chose.

« Et… salut toi ! Je me nomme Aya, enchanté, j’ai comme l’impression qu’on est lié par le destin tous deux héhé… »

Marquant une petite pause, je me mis à tapoter son épaule tout en essayant de reprendre la parole.

« Toi aussi tu ne veux pas de senseï et intégrer une équipe, du coup on te force c’est ça ? C’est chiant sérieux ! Ils ne peuvent pas comprendre qu’on veut juste être tranquille ? Rooooh ! »

J’entendis quelque chose se briser, c’était peut-être mon imagination mais j’avais l’impression qu’un cœur venait à peine de rompre. Oooooula, j’espérais ne pas avoir aggravé la situation ; peut-être que je n’avais pas utilisé les bons mots ? Franchement des fois je me trouvais ultra débile, pas capable de réconforter un enfant d’à peu près mon âge… à vrai dire j’étais loin d’être un dieu des relations humaines, je faisais avec les moyens du bord, c’est-à-dire : rien.

« Mais bon on va devoir s’y faire et surmonter cette épreuve. Si tu veux, je peux être ton partenaire dès à présent ? On prouvera au monde que nous n’avons pas besoin d’une équipe, au nom de la FKP, au nom du syndicat des genins déglingos ! »

Le poing levé, j’étais motivé à retourner le système, pour le bien du peuple!

_________________
Comme un chien au bord de la route [Ayano] 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done
Kao Kan
Kao Kan

Comme un chien au bord de la route [Ayano] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 13:59
Après avoir passé un petit moment à lui tapoter sur l'épaule, la gentille dame comprit que ça ne servait à rien de rester là, qu'elle pouvait retourner travailler et que le jeune Kan repartirait de lui-même quand il serait prêt. Le seul truc qu'elle espérait, c'était qu'il soit parti avant la fermeture des bureaux.

Avec le bruit de ses reniflements, il n'entendit pas que quelqu'un s'était approché de lui jusqu'à ce qu'il lui adresse la parole. Il essuya vite fait ses larmes et la morve qui lui coulait du nez avec le revers de sa manche avant de relever la tête vers son interlocuteur. Heureusement, ce n'était pas un garde venu lui dire de foutre le camp mais un autre genin qui avait l'air... gentil.

- S-salut Aya, moi c'est Kao... enfin, Kan... Kao Kan ! Kan c'est mon prénom.

En temps normal, dire son nom était quelque chose qu'il réussissait, mais le fait d'être "liés par le destin" l'avait un peu déstabilisé. Il espérait que ce Aya n'allait pas profiter de sa faiblesse pour lui demander des trucs bizarres. Mais vraiment, il entendit le truc le plus bizarre du monde.

- Tu veux pas... de sensei ? demanda-t-il avec les yeux écarquillés.

C'était un truc qu'il ne pouvait même pas imaginer. Qu'est-ce que c'était, un Genin sans sensei ? Est-ce que c'était seulement possible ? Est-ce que ça voulait dire... que c'était pas si grave s'il n'avait pas d'équipe ? Il devait pas être le seul dans ce cas, après tout. Peut-être qu'il pourrait quand même s'en sortir, qu'il n'avait pas fait tout ça pour rien.

Il se mit debout, sauta deux-trois fois sur place avant d'attraper une main de son nouveau copain. Il avait pas compris la moitié des références et il savait pas vraiment ce qu'il ressentait, il y avait beaucoup trop de nouvelles informations et d'émotions différentes en un seul instant.

- C'est vrai ?! Tu voudrais bien être mon coéquipier ? Pour de vrai de vrai ?

Mais il se souvint de quelque chose. Il lâcha son ptêtre-futur-partenaire et recula d'un pas, regardant ses chaussures. Le mieux, c'était encore d'être honnête tout de suite.

- Mais faut que tu saches... Moi, je voulais une équipe, c'est les sensei qui m'ont pas voulu. Sûrement parce que j'suis trop nul ou trop stupide... A-alors, tu peux sûrement trouver de meilleurs coéquipiers que moi.

Voilà, c'était dit. Il était peut-être nul, stupide et il allait peut-être se retrouver tout seul, mais au moins c'était pas un menteur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 http://www.ascentofshinobi.com/u879
Sakana Ayanokoji
Sakana AyanokojiEn ligne

Comme un chien au bord de la route [Ayano] Empty
Dim 5 Jan 2020 - 17:17
Kao Kan ? Kao Kao ? Ka Kao ? Kanne ? Kanette ? Kannabière ? Oulaaaaaa, son prénom, ou son nom, fin je m'étais perdu, bah dans tous les cas les deux étaient super coolos ! On pouvait faire un paquet de jeux de mots avec héhé, j'étais déjà bien content de le connaître. Pitêtre que j'attendrais un peu avant de rigoler avec ça, ils semblait déjà au bord du gouffre... Quoi que, pitêtre qu'un peu d'humour pourrait le sortir de cette tristesse non ? J'avais bien du mal avec les autres encore, je m'étais grave amélioré mais il me restait du chemin à parcourir, c'était la raison pour laquelle j'hésitais encore un peu face à ce genre de situations. Dans tous les cas, mon interlocuteur semblait un peu choqué suite à ma « révélation ».

Oui oui, moi je ne voulais pas de senseï. En fait je considérais Anzu-senseï comme mon unique maîtresse et par maîtresse, j'entendais la dame qui éduque et non la dame qui fait des choses pas très gentilles avec un monsieur marié... fin je me comprenais !

Comme pour confirmer mes dires précédents, je fis un sourire à Kanette-san avant de hocher la tête. Je m'étais d'ailleurs un peu enflammé par la suite en parlant du monde, de la FKP toussa toussa, il n'avait sûrement pas compris mes dires mais il semblait pourtant très motivé à l'idée d'être mon partenaire. Pitêtre qu'il pleurerait de joie maintenant ? Malgré sa joie apparente, il s'arrêta soudainement avant de se confier. Kaoutchou-san disait se sentir nul, faible ou je ne savais pas quel truc.

Je me vis alors à sa place, un an en arrière, j'étais aussi découragé que lui et me sentais plutôt beaucoup nul. Depuis j'avais fait du chemin et même s'il me restait encore trouze milliards de routes à parcourir, je pouvais observer mon évolution ! En fait j'avais du mal avec le concept de destinée, de chemin tracé etc, ok j'utilisais ces termes de temps en temps pour illustrer mes propos mais finalement, je n'y croyais pas un mot. On pouvait chacun tracer notre propre route, je l'avais appris avec le temps. J'étais en mousse avant de m'entraîner comme un déglingo pour supporter le Hachimon. Avant, dés la troisième portes, je sentais mon corps craquer comme un bon biscuit de maman et maintenant ? Bah ça craquait mais beaaaaaaucoup moins, mes efforts avaient payé ! Et pourtant je partais de loin : étranger, cursus scolaire à moitié loupé, examens passés de justesse... sans parler des enfants de l'académie qui n'étaient pas tendres avec moi.

Ça me faisait mal de repenser à tout ça mais c'était pour dire que peu importe le destin, notre lignée, nos capacités, si on se fixait un but, avec du travail et un peu beaucoup d'huile de coude, on pouvait y parvenir ! Bon par contre si on voulait se transformer en éléphant rose et explorer la galaxie, ça me semblait un peu compliqué, il fallait pas penser comme un déglingo.

« Alors euh... ne t'inquiète pas Kannette-kun... »

Oooops, j'avais déjà dérapé.

« Kan-kun, gomen gomen ! Donc... je disais ! Je ne pense pas que tu sois nul, fin je ne te connais pas alors je vais te paraître bizarre mais j'ai appris qu'avec un peu de travail, on peut tout faire. On peut arriver à faire des choses qui nous paraissaient impossibles. Comme mon grand-père le disait... zéro blabla, zéro tracas, m... ah non, quel idiot, je mélange tout ! Il disait ça plutôt : impossible n'est rien. »

Finalement, ce n'était pas bête hein ? Ça pouvait dire tout et rien à la fois mais en définitive, ce n'était pas betounet !

« Ce que je peux te proposer, c'est qu'on s'entraîne comme des malades jusqu'à devenir fort et impressionner tout le monde ! Il ne faut pas vivre pour la reconnaissance bien sûr, fin en tout cas moi j'ne vois pas trop le truc comme ça. Par contre, pour que toi tu te sentes à la hauteur, il faut travailler dur ! »

J'étais et je passais encore par là moi !

« Si t'es chaud comme le french kankan, on peut se rendre au terrain d'entraînement et tu me montres ce que tu sais faire. Suite à ça, on pourra pitêtre trouver des solutions, ensemble ! »

Dis-je en faisant un grand sourire à mon interlocuteur, les joues légèrement roses. C'était tout moi ça, à peine un bonhomme rencontré que je l'aimais déjà !

_________________
Comme un chien au bord de la route [Ayano] 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done
Kao Kan
Kao Kan

Comme un chien au bord de la route [Ayano] Empty
Sam 11 Jan 2020 - 19:29
Kanette-kun ? Ils en étaient déjà à se trouver des surnoms ? Oh, il n'en fallait pas plus à Kan pour s'enflammer. Comment il allait l'appeler, lui ? C'était difficile, avec "Aya"... Aya-kun, trop basique. Ayanou-kun ? Ayayou-kun ? Enfin bref, il aurait tout le temps de réfléchir plus tard, une fois au calme. Là, c'était mieux de se concentrer sur ce qu'il disait.

Et il entendit bien ce que l'autre Genin lui disait. Les yeux brillants perdus dans le vague, la bouche entrouverte ; il n'y avait pas de doute, Kao Kan était en grande tension cérébrale. Et puis d'un coup, comme si les fils avaient subitement cessé de se toucher, il s'exclama :

- Oh ! Mais t'as raison, c'est comme dans les Shonen ! J'arrive pas à croire que je me suis laissé démoraliser comme ça... Il faut que je travaille si je veux arriver à la cheville de mon héros préféré !

Il regarda Aya' dans les yeux avant de poursuivre, l'enthousiasme à nouveau présent :

- Tu lis des mangas ? Moi j'aime trop trop trop ! Il y a un héros que j'admire particulièrement parce qu'il est vraiment trop badass, c'est mon modèle ! Peut-être que tu le connais ? Son nom c'est Pikachu !

L'électrique était absolument totalement fan de la bestiole jaune, et c'était assez facile de comprendre pourquoi ; il s'y identifiait... Il agrippa brièvement son nouvel ami d'une étreinte assez maladroite.

- Merci Aya', t'es trop trop fort ! Allez, c'est l'heure d'aller aux terrains !

Et il détala comme un lapin.

- Merci de ne pas courir dans les coul..! Pas à moi de faire ça. Pas mon problème. Nop.
_________________________________________

Forcément, il était sur-motivé. Il avait l'impression de sentir le chakra brûler dans ses veines, il était vraiment à fond pour montrer ce qu'il savait faire ! Mais... il savait pas faire grand-chose, c'était là tout le problème. Mais c'était pas le moment de perdre la face, alors il ferait de son mieux.

- Alors euh... déjà j'ai un katana !

Il dégaina l'arme de son fourreau.

- J'en suis super fier, parce que j'économisais depuis des années pour me l'acheter ! La couleur elle est un peu flash mais bon... Et avec je peux faire ça ! Zouuu ! Zouuu !

La lame fut parcourue de Raiton et il fendit l'air en faisant des bruitages de ce qu'il estimait être le bruit d'un sabre en mouvement. Il rangea l'arme puis continua :

- Euh... je sais faire un peu de Fuinjutsu aussi, mais je te montre pas parce que la dernière fois j'ai essayé de faire exploser un parchemin et je me suis fait engueuler alors voilà. Et sinon c'est tout... Ah, mais non ! Je t'ai pas montré le plus cool !

Il agita son bras sous les yeux de son camarade avant de dématérialiser son membre sous forme de Raiton.

- Voilà ! Stylé non ? Même que je sais pas trop quoi en faire en fait...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 http://www.ascentofshinobi.com/u879
Sakana Ayanokoji
Sakana AyanokojiEn ligne

Comme un chien au bord de la route [Ayano] Empty
Dim 19 Jan 2020 - 12:20
Oui, il ne fallait pas se démoraliser ! On avait tous eu des coups de mous de toute façon mais l'important c'était de ne pas perdre de vu notre objectif ! Moi perso, c'était devenir fort, très foooort... Oui l'objectif un peu commun, du déjàvu 3000 mais c'était tout de même mon objectif. Dans la même lignée, je voulais dégager le Teikoku de mes terres. Soit-disant, ils servaient la paix etc mon œil ouais, ceux qui croyaient ça étaient sûrement de bons idiots. J'avais beau souvent aimer la déconne et ne pas m'intéresser aux sujets piquants que là quand même... fallait n'avoir rien dans le crâne pour penser que le Teikoku était une solution... pour moi c'était le problème. Je ne me faisais pas d'idées, en tout temps, il y avait des traîtres, des collabos... une fois la guerre terminée, ils paieront amèrement leurs traîtrises !

* Olalala, le Teikoku c'est joli, c'est vert, c'est darkounet, je veux les rejoindre même s'ils ont tué nos confrères, j'aime le côté sombre de la force dabedi dabeda, zéro logique ! *

Raaaah, bon, il n'y avait aucun rapport avec Kannette-kun. Je devais me reconcentrer sur notre conversation, dés que je pensais un peu au Teikoku, j'en devenais méchant. Ça ne me ressemblait pas mais je ressentais une telle haine à leur égard grrrrrrr....

«  Bien sûr que j'en lis des Shonen, fin je crois... Oui je pense que le Shinobi Zéro peut être classifié de Shonen. Je ne sais pas si tu connais mais en fait c'est l'histoire d'un ptit gars partant de zéro. Mais quand je dis zéro, c'est vraiment zéro. »

Dis-je en faisant le signe du zéro avec ma main droite, tout en souriant, fier de raconter ces œuvres légendaires.

« Et pis petit à petit, après s'être fait latté la tête par un paquet de déglingos, il est devenu fort, très fort même ! Mais là je ne parle pas qu'un gentil gugus qui trouve une pierre, un sabre ou devient très fort grâce au pouvoir du Saint-Esprit. Làààààà, on est dans la réalité mon copain ! »

Bon la réalité, peut-être pas, ça restait quand même une fiction mais j'avais l'impression de me retrouver dans ces récits.

« Grâce à son entraînement, grâce à ses efforts, il est devenu énoooorme et super respecté de tous. C'est vraiment mais vraiment beaucoup mon modèle. J'espère devenir fort et un jour, atteindre mes objectifs... »

Pikachu ? Euuuuh, non ça ne me disait rien. Ça me faisait penser à une relique ou un truc du genre mais en tant que personne, nan çe ne me parlait pas. Je pris note dans ma tête, lors de ma prochaine visite à la Grande Bibliothèque, je penserai à ça. Ça me permettra aussi de connaître mieux les goûts de mon nouveau camarade, que du positif en somme ! Suite à nos petits échanges très coolos, nous nous dirigeâmes tranquillement, dans le plus grand des calmes -non-, aux terrains d'entraînements.

Une fois débarqué, mon interlocuteur dégaina son Katana. Franchement j'avais eu l'impression que c'était un peu maladroit et que c'était plus un jouet qu'autre chose mais lorsqu'il fit apparaître sur la lame du Raïton, j'écarquillai les yeux. C'était ptêtre une technique simple pour certains mais moi... j'adorais ça, vraiment.

« Impressionnant Kan-kun ! Franchement, je ne dis pas ça pour te faire plaisir mais j'adore. On dirait presque des sabres lasers, je ne sais pas si tu connais-... ça n'existe pas en fait, je l'ai lu quelque part mais c'est comme ça que je l'ai imaginé grâce aux descriptions. »

Super, quand il s'agissait de divaguer, j'étais le premier dans ce domaine héhé.

« Meuuuh attends, Kan-kun... c'est quoi ça ?! »

Non, ne me dites pas que c'est bien ce à quoi je pensais...

« Tu sais dématérialiser ton corps ? Mais sans rire ! C'EST FOUUUU ! »

Presque trop excité, je sautillais sur place en observant la scène. Mon copain ne savait pas trop quoi en faire mais moi j'y vais des milliards d'utilisations.

« Refais ste plaît ! Refais ! »

Gentiment, il s'était exécuté.

« Encore ! »

Trop gentil ce Kan-kun.

« Encore encore ! »

Bon, ça commençait peut-être à l'embêter.

« Euh, je me calme, c'est bon !  Écoute, si je peux me permettre, j'vois plein de trucs à faire avec tes pouvoirs... Je suis un peu l'ancien nullos de ma classe, donc... désolé d'avance si je te dis des bêtises mais j'ai quand même des idées. »

Balançais-je avec un grand sourire, laissant ma gueule d'ange apparaître au grand jour. Je venais de tomber sur une perle rare mine de rien, je ne comptais pas passer à côté de ça. J'espérais aussi que ça puisse le motiver à se dépasser et si possible, à devenir meilleur.

« Premier crash test, donne moi ton Katana s'il te plaît. Alors par contre t'as intérêt à être bon hein, voilà mon idée : Je tente de te trancher le bras et toi au bon moment, tu refais ton truc, ok ?! »

Comme un éclair de génie, un p'tit Aya dans ma tête me disait de revoir mon idée et peut-être d'être un peu plus dans la retenue.

« Euh... on va faire ça avec un bâton pour commencer, des fois je m'emballe trop, gomen ! »



_________________
Comme un chien au bord de la route [Ayano] 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done
Kao Kan
Kao Kan

Comme un chien au bord de la route [Ayano] Empty
Ven 24 Jan 2020 - 13:45
Un sabre laser ? Il savait pas vraiment ce que c'était, mais le nom sonnait trop trop cool. En plus, son nouveau copain avait l'air d'être impressionné par ce qu'il savait faire, alors Kao Kan se sentait plutôt fier. Les sensei qui avaient pas voulu de lui, peuh ! Tant pis pour eux ! Il voulait pas d'eux non plus ! Aya-kun en avait pas lui non plus, et il avait l'air en très bonne santé.

- Euh, oui... Je sais pas trop pourquoi d'ailleurs, c'est arrivé comme ça. J'ai cru que c'était parce que j'avais mangé de la mousse bizarre mais en fait le docteur m'a dit que non ! Et à l'Académie, ils ont dit que c'était arrivé à d'autres gens aussi. A cause de la Résistance je crois...

Il réfléchit quelques instants, puis il se rendit compte que quelque chose ne collait pas.

- Ah non, je confonds ! La Résistance c'est ceux qui ont mis les papiers avec les énigmes, je sais pas si t'as vu. J'ai pas pu y aller, parce que j'ai pas réussi à les résoudre, c'est trop nul...

Il réalisa vite que même si son nouveau pote avait l'air super sympa et qu'il portait le bandeau de Kumo, il le connaissait quand même pas assez pour dire des trucs comme ça et que c'était potentiellement dangereux.

- E-enfin, je veux dire, même si j'avais réussi je serai peut-être pas allé ! On sait pas ! Du coup euh... la Résonance. Oui, c'est à cause de la Résonance.

Ouf, il l'avait échappé belle. Pourtant, sa mère l'avait bien engueulé quand il avait parlé des énigmes. Elle lui avait dit d'en parler à personne et d'arrêter de chercher des embrouilles. Mais c'était sorti tout seul ! C'était comme ça quand il se sentait confortable avec quelqu'un, il disait des trucs sans réfléchir. Pour faire plaisir à son ami, il répéta le processus de dématérialisation plusieurs fois, alternant les deux bras et même une fois sa jambe.

- Ok, mais fait pas trop fort d'accord ? C'est un peu fatiguant et je maîtrise pas encore super bien...

Effectivement, le bâton semblait être une option beaucoup plus safe. Il le laissa passer une fois, deux fois, mais la troisième fut celle de trop. Le bout de bois heurta son poignet et heureusement, ce n'était pas le sabre.

- Ouch ! Je crois que... je suis arrivé au bout. Désolé !

Il avait pas bougé de sa place, et pourtant il était super essoufflé. Il avait fait des progrès depuis cette histoire de Résonance, mais il devait encore travailler dur pour être pro !

- Quand j'étais pas encore au courant... AH, au courant ! Tu l'as ? Enfin bref, quand je savais pas que j'avais ce truc, j'ai juste éternué. Des fois ça arrive quand j'éternue, j'arrive pas à retenir quelques étincelles. Et du coup la toute première fois, je me suis complètement transformé en foudre, et j'arrivais pas à redevenir normal ! Je te raconte pas comment j'ai flippé...

Rien que d'y penser, ça lui faisait des frissons dans le dos. Fallait dire que ça avait été une semaine chargé pour Kan : l'histoire de la mousse, les hallucinations du Teikoku et cette histoire de Résonance, presque tout ça en même temps. Sale timing.

- Mais sinon je voudrais bien savoir ce que tu sais faire aussi ! Tu dis que t'es le nullos de ta classe mais en tout cas t'as pas du tout l'air nul comme ça.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 http://www.ascentofshinobi.com/u879

Comme un chien au bord de la route [Ayano]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: