Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Tu disais être sportif ? °Shojito

Invité

Lun 7 Aoû 2017 - 18:55
Ce titan : un mètre quatre-vingt-treize pour cent un kilos à l'âge de vingt-six ans. Même si vingt-six kilos, treize centimètres et dix ans les séparaient ils partageaient actuellement le même poids ; la même valeur militaire. Lorsque ce colossal pion passait une énorme partie de son temps à l'entraînement, Washi sacrifiait volontiers plusieurs heures précieuses. Afin de polir son jeu d'acteur le Yamanaka se présentait à de multiples occasions au complexe sportif du village. C'est de là qu'il s'est forgé une minable notoriété : Monzenja Washi le petit gringalet qui désire s'épanouir dans les activités physiques.

Aujourd'hui le shinobi dévoué à une cause qui l'obligeait de s'endurcir chaque jour se présenta comme à son habitude au gymnase. L'amateur bon à rien – Monzenja Washi – survint également. Il faisait mine de frapper un mannequin en bois en adoptant plusieurs défauts – une garde trop ouverte, de mauvais appuis et nous en passons – en espérant que cet as du sport l'aide à parfaire sa technique. La concentration du petit gars de dix-sept ans n'était pas de mise vu que son regard s'intéressait plus au mastodonte qu'à sa propre activité.

pensée
Si la piste de l'espionnage n'était pas privilégiée Washi effaçait tout soupçons en affirmant que ce type de vingt-six ans était son idole, qu'il l'épiait pour parfaire sa technique, imiter ses entraînements... le Yamanaka disposait d'une infinité d'excuse pour ne pas se faire prendre la main dans le sac. Mais désormais la question : Pourquoi l'espionner ? L'originaire d'Hi no Kuni ressentait une curiosité à son égard et puis la méfiance était de mise. Peut-être qu'un jour ce type deviendra une machine de guerre à cause de l'entraînement et se retournera contre lui, qu'il défiera le village telle une tête-brûlée, qu'il se rebellera... une myriade de scénarios aussi vraisemblable les uns que les autres.

Et voilà. Il était tombé dans son propre piège une nouvelle fois. Yamanaka Washi, ou plutôt Monzenja Washi, ne bougeait plus d'un pouce depuis belle lurette. Totalement concentré sur la silhouette de deux mètres et sur d'innombrables idées du pourquoi du comment qu'il ne réagissait plus. D'ailleurs ce colosse devait être intrigué du regard pesant de ce mioche. Quant à lui il était tellement sur la lune qu'il n'avait sûrement pas du réagir aux interrogations du mastodonte et bafouilla hâtivement :
« Ah ouai... ouai ouai ! Il secoua plusieurs fois sa tête et frappa nerveusement le mannequin en bois en privilégiant la force et non la technique. Si d'un point de vue général la réaction de Washi était pitoyablement bizarre les mouvements de ses pupilles jade le trahirent : les paupières légèrement plissées étaient focalisées sur l'ensemble du titan et réagissaient au moindre mouvement de sa part. Seulement les pupilles n'étaient seules à réagir. Les muscles de son corps le faisaient également comme si Washi désirait être prêt à esquiver n'importe quelle attaque surprise. D'ailleurs l'anneau métallique d'un kunai dépassait d'un petit holster en cuir bleu accrochée à sa jambe droite. Ah et c'était sans oublier la petite Ninshiki Kādo – cette petite carte orangée généralement utilisée pour l'espionnage et la collecte d'information – qui pointait le bout de son nez hors de la sacoche en cuir attachée au bas de son dos. Était-ce volontaire ? Provoqué à cause d'un faux mouvement ou d'une mauvaise fermeture ? Si la méfiance est l'arme principale de Yamanaka Washi ne faut-il pas aussi se méfier de lui ? Et finalement il ajouta avec un sourire chaleureux :
« J'étais... dans le mal. Je te prie d'accepter mes excuses ! Il tendit sa main au colosse. Je me nomme Monzenja Washi. Comment vas-tu ? C'est sur ces mots qu'il s'apprêta à jauger la réaction de son interlocuteur. Si le rictus chaleureux n'arrivait pas à cacher la vicieuse mimique, le reste du visage du blondinet jouait au jeu du : je suis un mec gentil.



Revenir en haut Aller en bas

Mar 8 Aoû 2017 - 9:54
Ce matin comme tout les autres depuis un bon moment Shojito avait décidé de se rendre au complexe sprotif de Kumo. Arrivé sur place il se changeait et se dirigeait dans la salle principale. La ou se trouvait les poteaux d'entrainement il y avait un système de corde faisait balancer des kunais enfin de pouvoir s’entraîner à frapper et bouger en même temps. Après un court échauffement il se mettait alors au travail se positionnant parfaitement et évitant les kunais qui balançait a toute vitesse à un rythme régulier, ce n'était pas la meilleurs des façons de s'entrainer car les mouvements des armes n'était pas aléatoire mais c'était pratique pour se coordonnée dans ses mouvements. Après plusieurs longues minutes il décidait de faire une pause avant de remarquer quelques choses qui l'intriguait.

Il s'agissait plus précisément d'un regard alors posé sur lui depuis le début de son entrainement. Celui-ci appartenait à un adolescent qui visiblement avait soit de gros problème de concentration, soit de grosse lacune en taijutsu car il frappait mollement sur le mannequin. Cela en était presque ridicule pour Shojito qui lui n'avais aucun soucis à ce niveau là. Il s'approchait alors de lui venant croisé les bras avant de lui adresser ses quelques mots :

"Il y a un problème petit ? On dirais que tu fais plus attention à moi qu'à faire en sorte de frapper le mannequin. Si j'étais parano, je penserai que tu m'espionnes. Très mal d'ailleurs..."

Il soulevait alors un sourcil voyant la réponse plus que surprenante du jeune homme. Visiblement il n'était pas du tout dans son assiettes car sa réponse ne faisait aucun sens. Ou peut-être Shojito n'était pas assez familier avec les relations humaine. Il ne savait pas trop quoi répondre à cela et se contentait alors de le regarder frapper brutalement dans le mannequin. Soudain le jeune garçon semblait revenir à lui ajoutait des excuses suivit d'une main tendue et d'une présentation. Shojito supris alors par ce revirement soudain de comportement décidait de plisser les yeux en regardant le blondinet face à lui. Il n'avait pas l'air dangereux mais il fallait toujours se méfier de ce genre de personne, après tout ils étaient dans un village shinobis et savaient à quel point il était possible de faire toute sorte de mauvaise rencontre. Il se résignait alors à lui serrer la main avant d'ajouter lui aussi ses présentations.

"Je suis Ikezawa Shojito. Je vais bien merci et toi ?"

Après ses présentations peu commune Shojito décidait de continuer la conversation en posant une question au jeune garçon.

"Tu voulais peut-être que je t'aide pour t'entraîner au taijutsu ? Tu me sembles avoir quelques lacunes en la matière. Sans vouloir t’offenser."


Il souriait alors restant les bras croisé en attendant la réponse de son interlocuteur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee
Invité

Mar 8 Aoû 2017 - 19:49
La présentation du colosse fit sourire Washi au plus haut point. Est-ce de l'hypocrisie ? Un simple signe de bonheur ? Pensait-il pouvoir faire ami-ami avec ce Ikezawa Shojito ? La mimique pouvait être décryptée d'innombrables manières.
« Je me porte tranquillement ! Affirma le jeune shinobi. Vint ensuite l'interrogation, ou plutôt la reproche, du colosse. Aussitôt le jeune Yamanaka répondit en riant :
Oh tu sais ce n'est pas des lacunes, c'est bien pire ! Washi passa sa paume à l'arrière de son crâne comme s'il était embarrassé. Disons que ma famille occupe les places où il faut passer inaperçu et éviter tout contact. Eh bien... je suis forcé de suivre ce chemin. Alors que la mine du môme virait au dégoût tout le contraire se déroulait dans son esprit. Il venait de lancer indirectement un léger débat sur les destinées préalablement tracées – le gamin n'en est pas acteur vu que les parents jouent parfaitement ce rôle et décident pour leur fils. Après la précédente réponse Washi reprit avec un air enthousiaste :
Sinon je ne refuse pas de l'aide vu que mon but est de progresser. Si jamais je dois me battre un jour cet entraînement, qui sait, me sauvera peut-être. Il termina sa phrase avec un grand sourire. À ce moment précis un sentiment de rejet se dégagea du sourire chaleureux.

pensée
Voyons comment ce Ikezawa Shojito réagira. S'il est analyste il aura forcément décelé la contradiction dans ce que je dis. Je suis, comme l'indique mon bandeau frontal, un shinobi : la main armée du village. « Si jamais » si je me suis enrôlé je sais pertinemment que je vais recourir à la force. Pourquoi dire « mon but est de progresser », pourquoi vouloir s'entraîner si on pense vivre dans un monde de paix similaire à une utopie ?

Le jeune homme se dressa fièrement face au mannequin. De ce fait je vais... Il ferma fermement ses poings puis les positionna au niveau de son menton. pouvoir jauger sa méfiance. Vu que les bras étaient légèrement écartés une ouverture au ventre ainsi qu'au foie s'était formée. Washi souffla un grand coup et propulsa son poing droit fermé en direction du crâne du mannequin.
Allons-y ! S'écria-t-il comme un demeuré. C'est alors qu'il enchaîna successivement les coups de poing, les coups de pied, les coups de coude et posa même un gros front au pantin. Au fil des nombreux mouvements il rectifiait les erreurs repérées par le colosse – même si Washi faisait le malin intérieurement son Taijutsu restait pitoyable, c'était quand même une bonne occasion d'apprendre. D'ailleurs, si le gamin arborait un sourire au début de l'entraînement cette mimique se transformait pour laisser place à une concentration et une sériosité sans nom. Mais vint qu'il prend la parole d'un coup :
Et sinon, te concernant, pourquoi tu t'entraînes sans relâche ? Tu dois avoir une sacrée motivation pour ne pas craquer... Moi personnellement je ne pourrai pas. Il s'arrêta nettement pour apposer son regard sur Shojito. Quel est ton secret ?! Rajouta-t-il avec une voix enfantine. Et je reviens sur le sujet, ce n'est pas de l'espionnage ! Tu viens tous les jours ici comment tu veux ne pas te faire remarquer !! C'était sur ce ton toujours aussi enfantin qu'il laissa la parole à son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas

Ven 11 Aoû 2017 - 6:18
Shojito observait alors le jeune shinobi se mettre à l'oeuvre sans dire un mot. C'était avec précaution qu'il examinait ce dernier voyant pertinemment bien qu'il n'aimait pas cela. Qui de mieux que lui pour comprendre ce sentiment de rejet qu'un homme ayant été contraint durant toute son enfance à subir des choses les plus atroces les unes que les autres pour accepter la douleur ? Il souriait alors nostalgiquement avant de se mettre derrière le petit homme et de l'aider à se positionner correctement. Sa posture était très loin d'être parfaite, c'était tout juste le contraire, si l'imposant blond avait eut un adversaire de sa trempe il l'aurait balayer en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Soudain alors qu'il frappait avec ardeur dans le mannequin il posait une question à Shojito qui ne se pouvait d'ignorer.

"Pourquoi je m'entraînes ? Mmh... Disons que je n'ai jamais rien connu d'autre et que cela coule dans mes veines."


La réponse semblait abstraite et c'était le but. Le blondinet ne souhaitait révéler à personne qu'en réalité il aspirait à remplacer son chef de clan. Il ajoutait alors l'air de rien.

"En réalité, si. Tu en es capable, tu ne veux juste pas. Tu préfères te concentrer sur ton ninjutsu et toute autre technique shinobi, du moment que cela ne touche pas le taijutsu. Je me trompe ? Ma motivation ne fait pas tout. Je pourrais décidé de passer au niveau supérieur et me rendre dans l'arène du complexe pour combattre des adversaires plus fort les uns que les autres. Mais si je veux progresser il me faut d'abord m’entraîner et parfois moi aussi j'ai envie de dire merde à tout ça et de me reposer sur mes acquis. Mais je ne le fais pas."

Il le regardait alors en croisant les bras lorsque celui-ci lui demandait quel était son secret pour supporter un tel entrainement.

"Le secret ? C'est qu'il n'y en a pas. Comme les savant son assoiffé de connaissance, comme les maîtres en ninjutsu sont assoiffé de maîtrise. Je suis assoiffé par le progrès. J'ai besoin de repousser mes limites c'est dans mes gênes."

Le jeune Washi faisait alors une remarque qui avait tout son sens, Shojito se rendait tout les jours à la même heure au complexe afin de s’entraîner, il était alors logique de se faire remarquer aux vues de cette routine perpétuelle.

"Et toi ? Pourquoi es-tu venu ici ? Je ne suis pas devin, mais je suis capable de dire que tu n'aime pas le taijutsu, mais au dela de ça, je suis capable de dire que tu n'aime pas t’entraîner. Alors pourquoi venir ici ? Ce n'est surement pas pour me regarder faire sinon, je pense que je t'aurai déjà vu auparavant."

L'imposant blondinet semblait intrigué par la présence du jeune shinobi dans un endroit qu'il ne semblait pas vraiment apprécier. Il ajoutait alors en haussant un sourcil.

"Si tu veux réellement progresser, je peux te venir en aide, mais il te faut de la volonté plutôt que de la motivation. Même si tu es concentré, tu ne progressera pas sans volonté."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee
Invité

Ven 11 Aoû 2017 - 22:18
À travers cet échange Washi découvrait une autre mentalité. Alors qu'il se baignait constamment dans l'insécurité, la méfiance, le conflit et toute une flopée de sentiments à Hi no Kuni, l'étranger trouvait la confiance, la tranquillité, la fiabilité... En temps normal – surtout à l'intérieur des terres du Pays du Feu – le Yamanaka n'aurait jamais approché ce colosse de deux mètres taillé pour l'art du combat rapproché. Enfin, s'il l'avait fait il serait actuellement armé d'un stratagème pour s'extirper des situations les plus délicates. À l'heure actuelle le frêle blondinet ne pensait pas se faire fracasser la gueule à la sortie à cause d'une histoire de guerre civile donc il n'avait aucunement besoin d'un plan de secours.
« J'en suis capable ? Demanda-t-il d'un air étonné ? Généralement la fuite était conseillée lors d'une altercation dans son pays natal. Après tout Washi – ou plus précisément le clan Yamanaka – n'était pas fait pour le combat aux corps-à-corps... sauf exception.
Sinon... tu as raison. J'ai toujours privilégié mes acquis vu que c'est grâce à ces compétences que je remportai un duel. Il ne m'est jamais venu l'idée de dire « Développe ton pitoyable Taijutsu pour vaincre tes ennemis. » Disait-il en mimant des guillemets avec ses doigts. Au fil du dialogue la mentalité du jeune shinobi changeait. Alors qu'une sorte de barrière semblait séparer les deux Kumojins – Washi prenait ses distances et restait méfiant aux faits et gestes de son collègue –, celle-ci semblait se briser vu que l'étranger commençait à se confier. Et évidemment le Yamanaka ne faisait pas que de parloter ; il appliquait à la lettre les quelques conseils donnés par son coach.
Pourquoi venir ici ? Le blond vint de tomber dans son propre piège. Il devait trouver une excuse voir même un mensonge et ce... très vite. C'était... C'était... Washi commençait à bafouiller et cela puait le mensonge. Pour... pour améliorer ma condition physique ! Balança-t-il dans un dernier élan d'espoir. Il était clairement inutile de répliquer à cette réponse : cela était faux et facilement décelable. Cependant le Yamanaka n'était pas pour autant sorti d'affaire. Si tu veux... réellement progresser... je peux te venir en aide... de la volonté plutôt... que de la motivation ? Et voilà qu'il répétait les mots de son interlocuteur comme un bon perroquet, mais avec une faible et hésitante intonation. Il propose de consacrer son temps libre pour aider un pauvre mec dans mon genre ? Pensait-il en se coupant de la réalité. Après plusieurs minutes d'absence et de réflexion le jeune Washi retrouva le sourire. Il inspira une bonne bouffée d'air et dirigea son regard sur Shojito.
Je suis... prêt à... Le ton était encore trop hésitant et c'est pour cette raison que le Yamanaka se tut. Il ferma les yeux pour les réouvrir. Non, non. Je ne suis pas prêt, je VEUX m'améliorer dans ce domaine qui me fait défaut. Pendant qu'il se remet en position de combat, face au mannequin – car oui, en parlotant un peu le petit avait perdu le rythme – l'étranger lâcha un petit clin d'oeil à son coach. Pour renverser la balance je serai prêt à te filer quelques combines dans mes domaines de prédilection. Enfin, on parlera de ça plus tard. D'ailleurs j'aimerai, si ce n'est pas trop demandé, que tu m'aides à entretenir mon physique.Dit-il d'une voix ferme et assurée, totalement confiant en lui. Avant d'en baver, avant d'en chier pour de bon Washi adressa un dernier sourire à son interlocuteur. Je suis... Prêt.
Revenir en haut Aller en bas

Lun 14 Aoû 2017 - 17:04
Le jeune shinobi faisant face à l'imposant blondinet était visiblement plein d'incertitude, c'était après avoir écouter son discours qu'il semblait finalement être prêt à subir un entrainement digne de ce nom. Shojito affichait alors un sourire, semblant totalement comprendre sa détermination, dans ce monde il fallait oser se faire violence afin de progresser et il pensait que le jeune Washi l'avait maintenant compris. Soudainement Shojito venant se placer dans le dos de Washi et le manipuler afin qu'il obtienne une posture de combat sans faille.

Il commençait par le positionnement des jambes et semblait être si précis que cela en était presque flippant. Il ajoutait d'une voix ferme en tapant vivement sur sa jambe droite.

"La ! Comme ça, tu dois être solide, tu ne dois pas flancher, tu dois être prêt à tout moment à recevoir un coup dans les jambes, car c'est ce que tout bon maître en Taijutsu essayera de viser en premier, pour te faire perdre l'équilibre."

Il vérifiait alors d'une tape sur chaque jambe si Washi avait retenu la leçon et se maintenait maintenant sur ses appuis. Une fois fait il s'occupait de sa posture défensive. Il lui expliquait alors qu'être offensif en taijutsu ne lui servirait jamais à rien lui adepte du ninjutsu et qu'il préférerait lui montrer comment se défendre dans un premier temps.

"Se cacher le visage, en mettant ses bras devant c'est la pire des choses pour une défense, il me suffit d'une fraction de seconde pour renverser la balance si tu fais ca en combat. Et la tu te dis "Si je ne me protège pas le visage j'vais en prendre une" Non. Car.. Il lui plaçait alors les bras d'un façons spécifique venant par la suite lui montrer que peu importe d'ou venait le coup il serait capable de le contrer ... si ta défense est parfaite, tu en deviens intouchable. Le taijutsu n'est pas plus dur que le ninjutsu en soit. Il te suffit d’anticipé les adversaire certain maître du domaine son capable de te faire croire que tu as encore le contrôle de ton corp mais en réalité il ne font que de te transformer en marionnette exécutant avec précision ce qu'ils veulent que tu fasses. C'est assez complexe mais pour ce qui est d'une défense, j'en connais plus d'un qui sont capable de ne jamais être toucher et ce sans bouger."

Shojito se lançait dans des explications tout aussi longue qu'instructive et venait par la suite regarder les réactions de l'ado se faisant manipuler presque brutalement. Soudainement il se redressait et demandais a celui-ci d'essayer de maîtriser sa posture lui donnant des indications claire.

"Ferme les yeux et mémorise la posture, maintenant garde les yeux fermer et visualise un adversaire face à toi, lorsque je te donnerai l'indication d'ou viens le coup, tâche de le bloquer.
Il commençait à lui indiquer les différents coup. Gauche, droite, en haut, en bas. C'est bien, maintenant je vais changer l'ordre aléatoirement. En bas, en bas, en bas, en bas, en DROITE."

La feinte étais volontaire il voulait savoir si le jeune shinobi se ferait facilement prendre au piège pas un adversaire. Il attendait alors ses réactions en restant droit comme un piquet le bras croisé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee
Invité

Lun 14 Aoû 2017 - 22:50
La tournure de cet échange ne prenait même plus un virage mais une véritable épingle ! L'adepte du Taijutsu se positionna derrière Washi et l'aiguilla sur la position la plus importante : la posture défensive. Le coach commença, en premier lieu, sur les appuis. Heureusement le colosse ne se limita pas à la pure théorie. Au fil des explications et pendant les démonstrations il testait le Yamanaka pour s'assurer du respect des consignes.
« Perdre l'équilibre... Washi se chuchotait les paroles de son instructeur. C'est donc ça la solution dans un combat au corps-à-corps ? Prendre l'ascendant grâce à une perte d'équilibre est la clef de tout combat ? Se questionna-t-il. La première frappe à sa jambe droite déstabilisa le môme : manque de concentration. Être solide, être prêt... À tout moment... Murmurait-il en suivant les actions de Shojito. Le regard du blond se plissa et il contracta les muscles de ses membres inférieurs à la vue des deux frappes consécutives du coach. Je dois privilégier la défense... Ce n'est pas étonnant. Conclut-il. Si plusieurs défauts restaient encore gorgés dans les appuis du môme, la correction ne saurait tarder.

Place au second élément : la garde supérieure. Pour ce faire le coach fila quelques combines et divers conseils à Washi. Le Yamanaka prit soin de répéter minutieusement les informations pour, d'une part les appliquer, et d'une seconde part les retenir.
Ne pas se cacher le visage, je comprends. Il acquiesça puis Shojito lui positionna ses membres supérieurs. Anticiper, il faut anticiper. La concentration aiguisée du blondinet était facilement perceptible. Aucune mot ne lui échappait. Chaque mouvement de l'adepte était minutieusement analysé ; les fonctions cognitives tournaient à plein régime aussi bien que l'ouïe. Et puis vint la surprise :
Tu vas essayer. Lança Shojito.
Qu... Washi ne s'attendait pas à ça. Il n'eut même pas le temps de répondre que le titan balança les indications. Le Yamanaka, en réponse, déglutit et inspira une bonne quantité d'air pour se préparer. Je ferme... les yeux... Avant même de perdre la vue l'adolescent commençait à stresser et perdre confiance. La posture... Je... je mémorise. Il s'exécuta. Je visualise un... adversaire. Il déglutit une nouvelle fois et commençait à trembler.
Tâche de le bloquer.
E...O...D'accord. Prononça Washi à moitié stressé.

Une première annonce : Gauche ! Que devait-il faire ? Comment réagir ? Après une bonne demi-seconde de réflexion – temps perdu qui lui serait fatal en combat réel – le shinobi pivota son thorax vers la droite pour couvrir le flanc gauche avec le bras du même côté. Est-ce que cela allait réellement bloquer une attaque ? Pas le temps de réfléchir. Droite ! Il pivota immédiatement son buste dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. Même si son bras droit semblait couvrir son flanc respectif, le membre n'avait pas bougé d'un seul millimètre. En haut ! Afin de réagir illico le Yamanaka dressa son bras gauche au niveau de son front... seul bémol il n'avait même pas repris sa position initiale : une large ouverture à la tempe droite s'était formée. En bas ! Le blondinet joignit ses bras, en repositionnant normalement son buste, puis les dirigea vers le bas. Si la vitesse d'exécution n'était pas au rendez-vous, on pouvait affirmer qu'il y avait un petit début concernant les réflexes. Pas le temps de souffler vu que ce n'était que le début. L'ordre allait être aléatoire. En bas ! Washi reprit la pose précédente et se repositionna. En bas ! Il s'exerça une seconde fois, une troisième puis une quatrième. À quoi joue-t-il ? Se demanda l'adolescent. S'il refait la même... Facile. En... Encore... À la milliseconde prêt le blondinet se positionna afin de contrer un coup provenant du bas. DROITE !
...?!! C..C'est une... Le visage du garçon s'orienta sur la droite comme s'il était entrain de voir venir le coup porté. Seulement le reste du corps ne suivait pas. La vitesse d'exécution ? Inexistante. Les réflexes ? Moyen. L'expérience ? Zéro. Le môme ne bougeait plus, il ouvrit les yeux.
J'ai.. été touché. Il était visiblement gêné d'avoir échoué misérablement. S'il semblait comprendre sa faute il a également saisit qu'une erreur de cette envergure en combat réel pourrait clôturer le combat. On va dire que... je manque d'entraînement. L'enthousiasme ? Elle a déserté. La réalité se raccrocha à la conscience du Yamanaka : il n'était pas fait pour le combat rapproché. Sinon merci pour les conseils et tout... mais... Il releva timidement son regard sur le visage du titan. Je... Enfin... Je préfère entretenir mes conditions physique. Le Taijutsu c'est... pas encore ça pour moi. La phrase saccadée de Washi voulait tout dire. Il venait de perdre toute sa motivation ainsi que tout son entrain en une fraction de seconde : il lâcha prise.



Revenir en haut Aller en bas

Jeu 17 Aoû 2017 - 4:03
Le blondinet regardait le jeune shinobi faire avec attention. Il lui faisait certes encore de la pratique mais il semblait au moins avoir saisit l'idée. Cela faisait sourire Shojito mais soudainement le jeune Washi lui exprimait le souhait de simplement entretenir sa condition physique sous prétexte qu'il n'avait pas encore bien saisit les subtilités du taijutsu. Le blondinet n'était pas totalement du même avis et pensait qu'il y avait du potentielle mais il ne comptait pas aller à l'encontre de la demander faite par le jeune shinobi.

"Eh bien, eh bien. C'est comme tu veux. Pour ce qui est de te maintenir en forme je ne sais pas si je suis le mieux qualifié pour cela. Cependant je peux te montrer comment faire quelques exercices pour ton cardio ou simplement te musclé."

Shojito se mettait alors à sourire sachant qu'il allait en bavé bien plus avec le cardio qu'avec de simple enchaînement taijutsu il se résignait à simplement lâcher un léger rire l'imaginer à bout de souffle couché au sol. Il soupirait un instant avant de regarder le gringualait dans les yeux en souriant avant d'ajouter.

"Ecoutes, je ne vais pas te mentir, j'ai pas mal forcé aujourd'hui. Il commence à se faire tard et demain j'ai une mission à effectuer, ce serai dommage que pour ma première mission, je sois en retard parceque je t'ai poussé dans tes dernier retranchement non ? Alors faisons un truc, pour ce soir je m'arrête ici et comme je reviens tout les jours, si tu as besoin de mes conseils, tu viens me trouver. On fait comme ça ? Ca te va ? "


Peu importait la réponse de Washi, le blondinet comptait bien rentrer chez lui c'était pour cette raison qu'il n'attendait pas la réponse de Washi avant d'ajouter :

"Allez p'tit ! On fait comme ça ! A toute."


Il lui tournait le dos et se dirigeait vers la sortir se remettant à pensé qu'il aurait pu l'aider pour son taijutsu et que c'était bien dommage qu'il n'avait pas la motivation pour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee
Invité

Ven 18 Aoû 2017 - 21:54
« Je peux te montrer comment faire quelques exercices pour ton cardio ou simplement te musclé Annonça le titan. « Il me semble que j'ai dit « Je préfère » et non « J'ai besoin de conseils ». » Pensa le blond.
Ah génial. L'enthousiasme n'était pas au rendez-vous.
Ecoutes, je ne vais pas te mentir, j'ai pas mal forcé aujourd'hui.
...? « C'est ça, tire toi. »
Il commence à se faire tard et demain j'ai une mission à effectuer « D'autres excuses de qualités ? » Se questionna Washi intérieurement. ce serai dommage que pour ma première mission, je sois en retard parce que je t'ai poussé dans tes dernier retranchement non ? « Vraiment dommage tocard, arrête de parler dans le vent. » Le Yamanaka pencha sa tête sur le côté en faisant mine de l'écouter. Alors faisons un truc, pour ce soir je m'arrête ici et comme je reviens tout les jours, si tu as besoin de mes conseils, tu viens me trouver. On fait comme ça ? Ca te va ? « Tu ne pouvais pas le dire plus tôt ? »
Ou...
Allez p'tit ! On fait comme ça ! A toute. « T'étais vraiment pressé à ce point baltringue ? »
Haha ouai... Salut Répondit-il en soupirant.

À quoi bon rester à l'intérieur d'une salle de sport ? Non seulement ce bâtiment n'est pas fait pour Washi, mais il éprouvait un rejet face aux personnes qui s'entraînaient sans relâche – même si la détermination n'est pas un défaut néfaste aux yeux de l'adolescent. Le regard jade à la fois vide et lassé observait la silhouette du titan sortir du complexe sportif. L'originaire d'Hi no Kuni, après cinq minutes d'attente, décida à passer lui aussi le cap ; il se dirigea d'une marche nonchalante vers la sortie.
Demain à la même heure tu disais...? Le blond enfila son manteau puis ancra ses deux paumes à l'intérieur de deux poches. Il soupira faiblement puis rajouta un léger murmure. Il serait temps qu'un jour tu me donnes des réponses... À quelques mètres de la sortie il adressa un sourire à une personne chargée de l'accueil. C'est mignon de s'entraîner jour et nuit pour si peu de résultats, cependant le jour où tu seras estropié, tu perdras une bonne moitié de ce travail... durement récolté. La paume du shinobi ouvra la porte, il inclina légèrement sa tête puis adressa un fade Au revoir.
Revenir en haut Aller en bas

Tu disais être sportif ? °Shojito

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: