Derniers sujets
» Autour des braises // Watari
Aujourd'hui à 3:17 par Hoshino Watari

» Aller à l'essentiel
Aujourd'hui à 3:09 par Metaru Shūuhei

» Sora Uchiha (en Cours)
Aujourd'hui à 2:57 par Borukan Akimoto

» [Koga Kiseru] Un errant à Iwa et dans un Cofee Shop - Libre
Aujourd'hui à 2:26 par Hyûga Sanadare

» Oui ?... Oui ! (w/ Tsunechika)
Aujourd'hui à 2:10 par Seisui no Seifukusha

» 1/08. La manipulatrice
Aujourd'hui à 2:06 par Suzuri Kyoshi

» Question de coïncidence ; Sazuka
Aujourd'hui à 2:04 par Ikeda Sazuka

» Le bon et la brute [Shukiki S.]
Aujourd'hui à 2:02 par Metaru Nué

» Reiji / RP.
Aujourd'hui à 1:37 par Goketsu Reiji

Partagez | 

Montre moi ce dont tu es capable [Ikeda Sanzo]


Lun 7 Aoû 2017 - 20:19

L'heure du dîner venait d'arriver pour la plupart des Kirijins. Il était sept heures du soir. La température était plutôt douce, et un léger brouillard avait envahi l'aire d'entraînement. Stoïque, Fusahira avisait de cette hauteur le village de Kiri. Cela faisait un bon moment qu'il avait intégré celui-ci. Il n'avait fait que très peu de rencontres, et il s'en souciait guère. S'il avait rejoint ce village, c'était parce qu’il considérait que Jashin lui demandait cela. Dès lors, il avait décidé qu'il ferait atteindre Kiri à un niveau de puissance inimaginable. En parlant de ça, il voulait observer de plus près ce qu'était son niveau actuel. C'était sans doute pour cela qu'il était disposé à un tel endroit.

Pendant plusieurs heures, il avait regardé de jeunes apprentis se battre. Malgré le fait qu'il ne trouvait pas leur niveau de bonne qualité, il ne cessait d'analyser leurs mouvements. En réalité, si ces individus n'étaient pas du même village, cela aurait fait un bon moment qu'il aurait demandé la permission de Jashin afin de les tuer. Il voulait accorder un répit à ces mômes, se disant qu'avec un meilleur encadrement, ils deviendraient davantage puissant. Si à l'avenir, ce ne sera pas le cas, il fera ce qu'il avait précédemment énuméré.

Fermant légèrement les yeux, dos au terrain, il avait en sa main droite le collier de son culte fermement tenu. Pendant plusieurs minutes qui pouvaient paraître infiniment longues, il priait sa divinité. Dès lors que son rite était terminé, il remettait son collier autour de son cou. Il s'imaginait ce que deviendrait Kiri si les faibles étaient éradiqués de ce village. C'était sûr et certain, les autres villages seraient soumis à la volonté du Village Caché par la Brume. Puis, la faiblesse disparaîtra de ce monde, ainsi que la corruption. Les plus puissants fidèles de Jashin seraient les seuls survivants d'un monde rempli de sang.

Faisant un mouvement de rotation semi-circulaire sur lui-même, il avisait les terrains qui se vidaient. Cela était littéralement pour lui d'un dégoût sans nom. Non, il ne devrait pas donner une seconde chance à ces fainéants. S'il les croisait à nouveau, ce serait la fin pour eux.



Dernière édition par Ketsueki Fusahira le Mar 8 Aoû 2017 - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t668-ketsueki-fusahira-dc-chokoku-seitamaro

Lun 7 Aoû 2017 - 22:52

L'heure du dîner venait d'arriver pour la plupart des Kirijins. Sauf pour ceux dont les pièces d'argent avaient mystérieusement disparu après être tombé près d'une bouche d'égoût, là où des pièces pourraient rouler très facilement pour tomber dans un trou et ne JAMAIS RÉAPPARAÎTRE. Enfin... Ca me donnait l'occasion d'aller faire un tour sur les terrains d'entraînements. Je fis un saut à la maison pour me prendre une pomme avant de me diriger vers le lieu où se regroupaient tous les gamins du village, persuadés qu'ils deviendront tous des légendes shinobis. Je l'espère pour eux, remarque. Je restai à une distance raisonnable, afin qu'aucun des gosses ne s'approche de moi, préférant déguster ma pomme. Une bonne pomme rouge bien juteuse.

Grimpant à un arbre pour m'asseoir confortablement sur une branche, je trouvais que l'endroit me permettait d'observer un beau coucher de soleil, dont la luminosité commençait à être diffuse au milieu de cette légère brume. C'est à ce moment-là, tandis que je croquai dans ma pomme, que je remarquai le type en bas. Il était arrivé avant moi, et pourtant, continuait d'observer chacun des jeunes shinobis en pleine action. Il les fixait de façon... un peu trop appuyée. Mais ça me concerne pas, la nouvelle cheffe du village à sûrement un plan d'attaque pour les pervers sexuels. Mais en fin de compte, il se retourna et attrapa son collier avant de fermer les yeux pendant de longues minutes... Mais qu'est-ce qu'il fait? Le collier était en fait un symbole mais je n'arrivais pas à bien le voir.

Au bout de plusieurs minutes pendant lesquelles je ne savais pas s'il recherchait la paix intérieure ou simplement s'il choisissait mentalement quel enfant il enlèverait une fois la nuit tombée, l'inconnu se retourna à nouveau, tandis que ses potentielles proies quittaient leur terrain de jeu. Si ça se trouve, c'est peut-être un jonin à la recherche d'aspirants. J'en sais rien et je m'en fous. une fois que mes pieds touchèrent à nouveau la terre ferme, je décidai de rentrer. Mais le type qui restait seul devant le coin à présent désert m'intrigua. Je revint donc vers lui et remarquai alors qu'il était quand même sacrément petit et devait avoir à peu près mon âge. Mais son visage était marqué d'étranges peintures. Et le collier! Le symbole! C'est un culte ça je crois non? Enfin bref, j'ai plus envie de lui parler. D'ailleurs ça m'étonne déjà que je me sois approché de cette forme de vie. Bon, allez, on tente une formule de politesse et on se casse.

" Bonne soirée, fis-je en me retournant, les mains dans les poches. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t793-ikeda-sanzo-finie

Lun 7 Aoû 2017 - 23:28
< Reste ici. > Un ton extrêmement froid semblait inspirer les paroles de Fusahira. Il restait comme à son habitude d'apparence mélancolique. < Tu est différent de ces autres personnes. > Malgré l'air imbécile que montrait l'individu en face de lui, il savait qu'il était bien différent de cela. Comme quoi, l'habit ne fait pas le moine. Il se déplaçait de pas lents et distincts en direction du centre de l'aire d'entraînement, sans adresser le moindre regard pendant à l'individu pendant sa marche. Dans son allure, Fusahira semblait refléter un certain charisme qui était vraisemblablement caché par son apparence qui inspirait parfois l'effroi. S'arrêtant à l'autre bout de l'aire - qui était non loin de sa dernière position - il se retourna vers l'homme aux cheveux bruns, le regardant yeux dans les yeux. C'était comme s'il arrivait à travers son regard glaçant à voir davantage que l'aspect physique d'un individu. Comme s'il pouvait ressentir la vraie nature d'un homme.

< Affronte moi. > Il ne demandera même pas l'autorisation de tuer à Jashin, puisque ce n'étais pas son but. Il voulait voir ce que l'individu en face de lui avait dans le ventre. Qui sait, il pouvait peut-être se démarquer à ses yeux de tous les autres shinobis du village. Peut-être que finalement, il n'était pas venu pour rien. Dans un premier temps, il essayait d'analyser l'aspect physique de celui qu'il venait de défier au travers de son visage. Quelques tics, peut-être ? Pas grand chose visuellement, au final. Il avait l'impression que son aspect endormi ne changeait pas, ou très peu.
L'affronter était le moyen idéal afin de cerner au mieux l'individu. Ne se faisant pas davantage attendre, il terminait son dialogue d'une courte phrase. < Montre moi ce dont tu es capable. >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t668-ketsueki-fusahira-dc-chokoku-seitamaro

Mar 8 Aoû 2017 - 18:38




____________________________________

Le voilà qu'il me donnait des ordres maintenant. Néanmoin,s je m'arrêtai par curiosité, sans pour autant me retourner. Sa voix n'était pas celle d'une brute, pas plus que celle d'un raté. J'attendais qu'il continue, ce qu'il fit, m'annonçant que j'étais différent des autres. Merci de ne plus me comparer à ces enfants, je te prie, étrange inconnu aux penchants sexuels douteux. Je n'ai rien à voir avec ces nains, même si c'est possible que certains soient déjà plus forts que moi. Je l'entendis marcher, et décidai de lui faire face. Enfin, il était de dos du coup vu qu'il s'en allait vers les terrains d'entraînements. Son allure était assez déterminée et calme, comme s'il avait l'habitude que tout le monde fasse ce qu'il dise. Cela dit, moi aussi je faisais ce qu'il disait au final. M'enfin, disons que je suis mu par la curiosité. Après sa longue marche, qui fut pour moi un intense moment de solitude, à regarder ce type marcher tout seul vers un point inconnu, il parla de nouveau. Ce qu'il dit manqua de me faire sursauter, il veut m'affronter alors que je n'ai même pas mangé!!

Sans montrer la moindre réaction, je m'avançai vers lui, tandis que mes mains étaient en train d'infiltrer leur doigts dans les compartiments secrets de mes poches. Et ouais, j'ai des poches à l'intérieur de mes poches. Et dans cette doublure, il y a mon bâton. Arme qui fut très utile mais que j'apprends à maîtriser à nouveau avec le temps. Une fois arrivé à quelques mètres de lui. Il lâcha une autre de ses phrases grandiloquentes puis se tut, pour de bon, j'espère. Je ne pensais pas utiliser tout ce que je savais pendant ce petit combat, l'autre ne m'inspirant pas tellement confiance, je préférais en garder sous le coude. Mais, n'ayant rien d'autre à faire, j'allai accepter.

" Si tu veux. "

Je restais tranquillement où j'étais, lui laissant le plaisir de la première offensive. Peut-être qu'il va faire de même, et là, on sera mal parce que je bougerai pas un orteil tant qu'il aura pas bougé l'un des siens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t793-ikeda-sanzo-finie

Mar 8 Aoû 2017 - 19:16
Il fixait l'individu devant soi d'un air plus que mélancolique. C'était maintenant qu'il pouvait voir quel est le niveau de puissance que possède l'individu en face de lui, et il allait le pousser jusqu'à ses derniers retranchements. Il n'aura pas la moindre pitié lors de ce combat, mais il voulait commencer avec de petites techniques pour finir avec ses plus puissantes. < Je ne me ferai pas attendre. > Croquant son pouce droit afin de le faire saigner, il allait pouvoir commencer. Le sang qui sortait de son pouce semblait foncer à une vitesse magistrale en direction du torse de l'individu, avant que celui-ci ne se coagule pour tenter de s'y planter tel un javelot. Il avait tout prévu : si l'adversaire esquiverai, alors automatiquement il redirigera la trajectoire de celui-ci en sa nouvelle direction. S'il bloquerai le coup, il aurait sa petite idée en tête.

Se maintenant à une distance convenable de son adversaire afin de ne pas être surpris au corps-à-corps, il enchaînait les attaques de javelot de sang en visant toutes les parties de son corps, même les points vitaux. Quand une de ces attaques semblait devenir obsolète, il remettait son sang à l'intérieur de son corps par le biais de la blessure qu'il s'était faite. Néanmoins, il laissait volontairement quelques gouttelettes de sang au sol. Son regard, même en combat, ne semblait pas changer du tout. Dès que l'individu anticipera l'attaque, il analysera méticuleusement ses moindres petits mouvements.

< Ne me déçois pas. > Il voulait réellement voir s'il ne s'était pas trompé, quand il disait qu'il était différent des autres gosses. Cela se fera voir assez rapidement, sauf s'il décide de se prendre les attaques de plein fouet, ce qui serait dangereux pour lui. Il pouvait dès lors observer ses prouesses physique et de juger si elles étaient bonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t668-ketsueki-fusahira-dc-chokoku-seitamaro

Mar 8 Aoû 2017 - 22:04
Apparemment il était vraiment adepte des phrases théâtrale, celui-là... Mais pas que, je le vis se préparer pour le fameux premier assaut : il allait bouger son orteil. A moi de bouger le mien dans ce cas. Il se mordit le pouce... Pourquoi pas. Attendez, il va pas m'invoquer un truc là?! C'est qu'un entraînement! Mais j'ai pas vraiment le temps de réfléchir : je vois que quelque chose par de son doigt et avance vers moi à toute vitesse pour me frapper dans la poitrine. Sans attendre je saisi les deux parties de mon bâton, les assemble et commençai à les faire tourner à toute vitesse pour briser le projectile qui avait foncé droit sur moi. Par ailleurs, le type lança d'autres espèces de javelot. Je commençai à me demander si ce n'était pas son propre sang qu'il utilisait.

Toujours est-il que mon bâton me permettait de parer cette pluie de projectiles assez aisément. Mais l'un d'eux passa entre les mailles et rentra dans ma cuisse. De ma main libre, j'ôtai le projectile avec une grimace et attrapai une demi-douzaine de shurikens dans ma poche. Cessant de faire tournoyer mon arme, je me mis de profil et lançai les projectiles d'acier en manquant de me prendre l'un de ses javelot dans l'épaule, il ne fit que l'effleurer.

Il fallait que je profite de ce moment pour frapper. Je courai vers l'adversaire en suivant un demi-cercle, relançant un kunaï pour parfaire la "diversion" même si je ne doute pas qu'il trouvera une parade. Une fois à niveau, j'envoyai mon bâton droit dans ses côtes de toute mes forces, ne souhaitant pas consommer du chakra pour frapper plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t793-ikeda-sanzo-finie

Mar 8 Aoû 2017 - 23:27
Fusahira pensait visiblement qu'il s'était planté quant à la puissance de son adversaire. Ne pas réussir à dévier ce dernier projectile.. mais il ne devrait pas le juger trop vite. Voyant les projectiles foncer en sa direction, il envoyait un jet de sang circulaire en direction de ces derniers, avant de remettre le sang dans son corps. Voyant l'individu arriver par le côté, il exécuta plusieurs bonds de ses pieds en la direction opposée de l'individu afin d'éviter le coup de pied et par la même occasion le kunaï qui le frôlait devant son visage. Aussitôt, il cherchait à la jouer fourbe : tandis que quelques gouttelettes de sang étaient toujours au sol, celles-ci semblaient prendre l'apparence d'une balle et fuser de toutes parts vers son adversaire, principalement au niveau du dos.

Malgré la manipulation du sang qu'il faisait part, il essayait de s'économiser au mieux : il ne mettait que très peu de chakra pour manipuler le sang. Bien, il pouvait maintenant passer au cran au-dessus. Il faisait couler le sang de son pouce afin de former à nouveau le même type de balles que précédemment, avant de les rejeter de plus belle vers la partie supérieure du corps de l'individu à très grande vitesse.

Il avait pu entre temps analyser, comme il le souhaitait, les mouvements adverses. Il semblait visuellement qu'il était davantage axé sur le corps-à-corps plutôt qu'au ninjutsu, sauf s'il lui avait réservé quelques surprises. De plus, bien qu'il semblait manier régulièrement son bâton, il n'était pas assez vif à ses yeux comme en témoigne le projectile qu'il avait encaissé. Alors que cette attaque avait laissé du sang sortir de son corps, il utilisa le sang sortant du corps du brun afin de créer plusieurs petits pics de sang éphémères au niveau de la cuisse touchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t668-ketsueki-fusahira-dc-chokoku-seitamaro

Mer 9 Aoû 2017 - 12:05
Le gars esquiva sans grandes difficultés mes attaques. Bon, bah, ça promet de pas durer longtemps. J'aurais espéré qu'il se prenne au moins un shuriken. M'enfin, tant pis. Tandis qu'il reculait, je pris quelques instants pour analyser ce qu'il se passait. Le gars se battait avec son sang et il pouvait l'utiliser à volonté tant qu'il était à l'extérieur de son corps. Qu'est-ce qu'il me dit qu'il ne pouvait pas en plus le disperser sur le terrain pour couvrir la zone de part en part. je n'eu pas le temps de regarder que mon dos fut percuté par des balles aussi rapides que les projectiles précédents. Je sautai assez haut pour esquiver le reste alors que d'autres balles arrivaient cette fois-ci face à moi

Je fis tournoyer mon bâton avant d ele lancer vers l'adversaire, me prenant deux balles de sang dans l'épaule. Je revins toucher terre pour courir droit vers mon adversaire, mon bâton avançant au-dessus de moi vers le même objectif.En courant, ma douleur à la cuisse augmenta, c'est alors que je vis des dizaines de piques enfoncées dans ma plaie. je n'avais pas le temps de les sortir, tant pis. J'étais à présent à deux mètres de type. Alors qu'il pensait que je pouvais laisser mon bâton fair ele travail tout seul pour que je vienne le frapper ensuite, je préférai sauter, lancer un énième kunaï à bout portant, attraper le bâton et venir le frapper du bout de mon arme en plein crâne. une fois de nouveau au sol, je vins tenter de le faucher avant de lui asséner un autre coup de pied dans le ventre.

Après mon assaut, je pris la précaution de faire quelques sauts pour avoir une vision globale. Les pics de ma cuisse avaient disparu, si le kunaï l'avait blessé, d'autres gouttes de sang allaient être dispersées par terre, je ferai attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t793-ikeda-sanzo-finie

Mer 9 Aoû 2017 - 14:14
Mais que faisait donc son adversaire ? C'était sans doute ce que se demandait Fusahira en observant la réaction de ce dernier. Il espérait vraiment qu'il disposais d'un talent ou d'une technique cachée afin de renverser la donne, au lieu de continuer à encaisser attaques sur attaques. Il l'avait quand même sérieusement endommagé, alors pourquoi continuer à ce rythme ? S'il ne trouvait pas une autre stratégie que de continuer de l'attaquer au corps-à-corps avec un tel niveau, il n'irait pas bien loin. Néanmoins, il trouvait qu'il avait une bonne résistance, pour encaisser ainsi toutes les attaques qu'il avait utilisé.

Dans les airs, il tournoyait son bâton afin de l'envoyer en ma direction, qu'il esquivait de quelques bonds habiles sur le côté avant qu'il n'encaisse à nouveaux deux balles au niveau de l'épaule. Il pensait qu'à ce rythme, il y aurait de fortes chances qu'il finisse à l'hôpital. Son adversaire atterrissait contre le sol, reprenant son bâton par la même occasion. Malgré la douleur, il avait de la motivation, puisqu'il continuait à fuser vers lui. Sauf si c'est de la folie, mais nous verrons ce que cela donnera au final. Exécutant un nouveau bond, il renvoya un kunaï en plein sur l'individu, qu'il repoussa d'un jet de sang. On dirait qu'il venait enfin de se réveiller, puisqu'il enchaînait d'un coup de bâton en direction du crâne qu'il n'allait pas laisser passer, se décalant de quelques pas sur le côté. Mais, au final, le coup de pied dans le ventre de Fusahira semblait l'atteindre, sans qu'il ne dégage un quelconque signe de douleur suite à cela, regardant l'adversaire yeux dans les yeux.

En effet, il semblait que son pouce avait versé une certaine quantité de sang au niveau de l'impact, afin de bloquer au mieux le pied et par la même occasion de l'immobiliser. Le liquide rougeâtre semblait s'étendre de plus en plus rapidement sur son pied, afin de le recouvrir rapidement d'une très faible couche qu'il estimait suffisant afin de faire ce qu'il voulait faire. Profitant de la pression du sang qui se coagulait contre son pied, il envoyait en arrière quelques gouttelettes restantes de sang au sol pour s'en servir de formes tranchantes qu'il envoyait en plein dans ses côtes, tandis que le sang disposé sur le pied de son adversaire semblait créer quelques bruits de craquement. < Dévoile moi la véritable étendue de ta puissance. >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t668-ketsueki-fusahira-dc-chokoku-seitamaro

Mer 9 Aoû 2017 - 20:25
C'est pas tout ça mais je commençais à fatiguer, moi. J'allais sûrement bientôt m'avouer vaincu. Pourtant, je voyais bien que ce type essayer de me pousser à bout. Bah je sais pas ce qu'il avait vu de différent en moi, mais c'est pas aujourd'hui qu'il le découvrirait. J'avais bien vu que mon pied avait touché, mais pourtant, son visage était resté de marbre. C'est pas drôle, il... Qu'est-ce qu'il m'arrive ?

Mon pied était recouvert de son propre sang. Mais certaines gouteletes vinrent se solidifier dans les airs, semblant viser mes côtes. Mais c'était pas tout, mon pied commençaient à me faire sérieusement à me faire mal. Mes os étaient littéralement en train de craquer, là! Ce type va pas bien. On démarre sur de l'entraînement et il finit par me péter la jambe. Sans trop réfléchir, j'use de la technique de permutation, laissant les petits projectiles acérés venir frapper une bûche qui retomba lourdement par terre. Ca commence à me faire chier cette histoire.

Je réapparu derrière mon adversaire et allai frapper simultanément ses deux tempes pour le déstabiliser. Ensuite, je chargeai une certaine quantité de chakra dans mon bâton pour encore une fois le frapper à la tempe. Ensuite, une fois mon arme plantée dans le sol, j'exécutai une série de coups de pieds, mes bes bras tenant fermement le bâton, me permettant ainsi d'élever mes coups. Chacun d'eux était chargé de chakra pour plus de vitesse et de force de frappe. je veux bien ne pas exploiter mon plein potentiel, mais bon... Je vais pas le laisser me rouler dessus sans un dernier coup d'éclat.

Cette fois-ci, j'étais vraiment crevé. Je levai les bras vers le ciel en guise d'abandon, mon arme à nouveau séparé en deux branches, chacune dans une main. Je reculais en le gardant bien en vue, au cas où il tenterait quelque chose. Je comptais sur son fair-play pour me laisser tranquille. Mais je sais pas si on peut compter sur quoi que ce soit.

" T'as gagné, bien joué. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t793-ikeda-sanzo-finie

Mer 9 Aoû 2017 - 21:35
Fusahira vit devant ses yeux que l'individu usait d'une bûche afin d'éviter les attaques. Alors qu'il sentait un mouvement de vent derrière soi, il se retournait à moitié avant d'aviser deux coups qui visaient ses tempes, qui manquaient de peu de le toucher, usant de mouvements de son sang afin de dévier la trajectoire de ceux-ci. Il visait à chaque fois sa tête, alors ses mouvements de parade devenaient à la longue répétitif. Il cherchait à le frapper de ses deux pieds ? Il estimait que ce n'était pas très intelligent, étant donné qu'il l'avait considérablement affaibli à un de ses deux pieds. C'était donc assez facile d'éviter un à un ses coups à reculons, afin qu'il ne brasse que le vent de ses attaques. Pourquoi se limitait-il à des attaques aussi basique, alors que Fusahira usait pleinement de son sa capacité spéciale ? Il savait qu'il cachait quelque chose en lui, alors qu'il le montre s'il voulait le combattre à armes égales !

Pathétique. C'était sans le moindre doute ce que devait penser Fusahira en voyant l'individu lever les bras aux cieux, comme s'il était aux abois. < Si je dois tenter de te tuer pour que tu me montre l'étendue de tes pouvoirs, alors je vais le faire. > Rassemblant tout le sang qu'il avait précédemment utilisé pour ses pics et ses balles afin d'en créer une grande quantité dans les airs, laissant des projectiles similaires à de la grêle foncer sur une grande partie de la zone, et plus particulièrement sur le grand brun. < C'est ta dernière chance de me montrer ce que je désire. Ce n'est pas avec tes aptitudes actuelles que tu pourras éviter cela. >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t668-ketsueki-fusahira-dc-chokoku-seitamaro

Mer 9 Aoû 2017 - 22:42
Bon, je veux bien me dégourdir un peu mais quand ça va trop loin comme ça, c'est plus vraiment mon truc. Et pourtant, l'autre abruti continuait d eme provoquer avec son air théâtrale. Il le voyait bien que j'étais pas de taille mais il lâchait pas l'affaire. "L'étendue de mes pouvoirs"... Il entend quoi par là, il pense vraiment que d'un coup, je vais me mettre à le défoncer en dévoilant une capacité... Un capacité spéciale... Aaah mais d'accord.Je vois, il veut découvrir ma capacité spéciale. Mais c'est hors de question que je déverrouille les portes ici. Je vais pas utiliser pour si peu. Surtout que je déteste quand on me force la main, et c'est bien ce que ce type est en train de faire.

Pour faire dans l'originalité, il décida de solidifier son propre sang pour venir faire pleuvoir une vingtaine de grêlons sur moi. L'envie de bailler me submergea devant tant de techniques similaires. Mais je n'en avais pas le temps. L'un de mes pieds s'affaiblissait un peu plus chaque instant. Je prenais donc appui sur l'autre pour me précipiter vers mon adversaire, composant des mudras du mieux que je le pouvais. Mon objectif était de recouvrir le terrain d'eau pour limiter sa possibilité de solidification des résidus de sang par terre. Et je comptais expulser l'eau sur lui pour lui nettoyer son petit doigt qui avait un bobo. J'aurais donc comme ça à peine quelques secondes pour le frapper avant que le sang ne se remette à couler suffisamment pour que le type puisse créer un nouveau fil de sang.

Face à lui, j'expulsai donc une grande quantité d'eau qui allai normalement le mouiller, dans tous les cas, elle envahirait les aires d'entraînements d'une pellicule d'eau d'un peu moins de dix centimètres. A peine après avoir effectué ce jutsu, je me baissai pour faucher le sol de façon à faire tomber l'adversaire si jamais une esquive avait été tenté de sa part (ce qui ne m'étonnerait pas). Em redressant, je vins le frapper de mes deux branches, chacune se dirigeant vers ses genoux, branches que je ne joins pas de nouveau pour autant.

" C'est ça l'étendue de mes pouvoirs, si tu veux plus, faudra aller voir ailleurs. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t793-ikeda-sanzo-finie

Mer 9 Aoû 2017 - 23:49
Il commençait pour la première fois à déployer un ninjutsu. Le grand brun avait fait en sorte de recouvrir la zone d'eau, dans l'idée soudaine de contrer le sang de Fusahira. Ce dernier, néanmoins, était très loin d'être un idiot fini. Il savait très bien que si son sang percutait de l'eau, il pouvait faire face. Voyant l'eau arriver, il envoya une flaque de son sang contre l'eau qui venait sur soi afin que les deux attaques s'annulent mutuellement. Après cela, il avisait le fainéant se mettre à l'attaquer par le bas, exécutant quelques bonds en arrière. De mouvements vifs, il évita un à un les coups de branches, avant de renchérir de plus belle en envoyant un filet de sang en diagonale vers son torse, tentant de lui créer une entaille. < Ne joue pas à l'idiot avec moi. Mets-toi y à fond où tu mourras. > Il était on ne peut plus sérieux et froid dans ses dires, et les personnes qui le connaissent ne serais-ce qu'au strict minimum sachent qu'il en serait parfaitement capable.

Faisant saigner le reste de ses doigts un à un par ses dents, il se mettait en position afin d'exécuter une technique qu'il avait pour habitude de ne l'utiliser quand il s'y mettait sérieusement. Du sang sortait en bonne quantité à chacun de ses doigts, tandis que le sang semblait tourner autour de Fusahira. Le sang utilisé étant infiniment fin, il fut donc très tranchant. C'était la Danse du Sang. D'une vitesse presque plus importante que les balles qu'il avait utilisé, il faisait en sorte d'utiliser celui-ci afin d'entourer la position de son adversaire pour l'entailler de toutes parts : aussi bien circulairement que sur le dessus. Allait-il utiliser de l'eau à nouveau pour s'en sortir, cette fois ? Il ne pensait pas que cela serait suffisant, dans ce cas précis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t668-ketsueki-fusahira-dc-chokoku-seitamaro

Jeu 10 Aoû 2017 - 15:45
En reculant encore, le gars me lança une autre pique de son sang, que je brisai d'un geste sec d'un des semi-bâtons. Je profitai de ces quelques secondes répits pour bailler et me concentrer. Ma blessure au pied ne semblait plus évoluer mais c'était déjà assez comme ça, je ne tiendrais plus très longtemps. De plus, pour la énième fois, je vis tout autour de moi des dizaines et des dizaines de projectiles qui, au vu de leur taille, seraient bien plus rapides que les précédents.

A peine une secondes avant d'être submergés par le fluide corporel de l'autre, je frappai le sol à l'aide de mon bâton à nouveau assemblé pour me projeter au-dessus de la zone à risque. une fois en l'air, je pris quelques instants, deux secondes on va dire pour réfléchir à quelque chose. Alors je composai un mudra qui eut pour effet de me faire disparaître dans un nuage de fumée. Lorsque que l'autre fétichiste du sang me verrait à nouveau, il verrait trois mois et j'aurai interverti ma position avec l'un d'eux.

Les deux clones n'étaient bien sûr pas matériels mais je ne pense pas que le type aura le temps d'y faire attention. L'un d'eux retourna par terre et je lui demandai de composer un mudra pour un dragon aqueux de façon assez lente. Bien sûr, je ne connaissais pas cette technique mais j'espère que la diversion allait marcher. L'autre se précipita droit sur son adversaire en criant "Sérieusement, ça commence à me fatiguer cette histoire" et le troisième, moi en l'occurence, alla droit vers un arbre pour y prendre appui. Je cherchai tellement à prendre de la vitesse que mon pied laissa une profonde trace dans le tronc. Mais j'avais acquis la vitesse nécessaire.

Je fonçai droit vers l'autre. Normalement, il se serait déjà débarrassé des deux clones au vu de ses compétences mais je doute que ma vitesse lui permette d'avoir le temps de me contrer moi aussi. Je vins donc le faucher à l'aide de mon bâton, pour ensuite tenter d'enfoncer l'arme entre deux de ses côtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t793-ikeda-sanzo-finie

Jeu 10 Aoû 2017 - 16:27
Il essayait d'échapper à la Danse du Sang par le biais de la hauteur, mais combien de temps pouvait-il tenir là-haut ? Fusahira l'observait attentivement l'individu composer un mudra, tandis que sa silhouette disparaissait dans un écran de fumée. Allait-il enfin déployer une technique qui pouvait changer la donne ? C'est ce qu'il allait voir. Dès que celui-ci semblait être à nouveau visible, il s'était visiblement triplé. Encore une fois, c'était décevant. Mais il pouvait néanmoins s'attendre à quelque chose de différent, peut-être qu'il avait trouvé un moyen d'outrepasser son attaque. Ce qu'il pouvait s'attendre, c'est de voir son adversaire utiliser une technique combinée, alors il était on ne peut plus sur ses gardes.

Un clone susceptible semblait atterrir contre le sol avant d'effectuer plusieurs signes de ses mains, sans doute une attaque de type Suiton. Prenant exemple sur l'adversaire, il effectuais lui aussi des signes de mes deux mains, laissant l'attaque en cours camoufler mes mouvements. Finalement, il ne faisait rien ? Ce n'était peut-être qu'une ruse ? Voyant un deuxième clone susceptible foncer en sa direction, il usa de son attaque en cours afin de trancher les deux individus comme s'il rappait du fromage en très fines tranches. Voyant ceux-ci disparaître dans une fumée, il se doutait donc bien que le troisième allait surgir. Mais c'était d'une énorme vitesse qu'il se dirigeait en sa direction.

L'arme venait à s'encastrer d'une puissance phénoménale et d'une vitesse monumentale dans les côtes de ce qui semblait Fusahira. Semblait ? Effectivement, puisque c'était un Fusahira fait entièrement de sang qui était percuté, tandis que le liquide coulait abondamment contre le sol. Le véritable, disposé plus loin, le distrayait avec des petits jets de sang en sa direction, profitant de cela pour faire en sorte que le sang qui était autrefois un clone agrippe à grande vitesse vers son pied endommagé, jusqu'à l'étendre tout le long de sa jambe. Fermant le poing droit, il cherchait littéralement à briser celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t668-ketsueki-fusahira-dc-chokoku-seitamaro

Jeu 10 Aoû 2017 - 17:08
Me dis pas que c'était aussi un clone. Pfff... J'en-ai-marre. le vrai se trouvaitr à quelque mètres, il avait dû profiter de son attaque pour s'écarter en douce. Et il lançait à nouveau ces espèces de saloperies... Je fis bien de les esquiver ceci-dit car le clone de sang à mes pieds avaient semblé commencer à s'en prendre à ma jambe déjà blessées. Heureusement, il n'avait pas eu assez de temps pour la couvrir entièrement. J'en conclus que le poing fermé du type était censé me faire plus mal qu'il ne m'en fit en réalité.

Bon... Bah... Je crois que je suis au bout là. Je boitais sérieusement à présent et réalisai que j'aurai vraiment pas dû me retourner tout à l'heure. Si je l'avais pas fait, je serais tranquillement sur le canapé à l'heure qu'il est. C'est assez rare mais il me semble que le type m'avait mis en colère. C'est certainement ça qu'il voulait, me pousser à bout pour révéler la fameuse étendue de mon pouvoir. A ce niveau-là du combat, déverrouiller l'une des portes aurait été une bonne chose. A mon avis, j'aurais même pu inverser la tendance, pour quelques minutes en tout cas. Mais si jamais ce gars venait à revenir vers moi dans d'autres circonstances, je préférais garder quelques surprises pour lui.

Dos à lui, je parti vers la sortie de l'aire d'entraînement, rangeant définitivement mon bâton.

" Désolé, t'as dû te tromper, j'ai rien de mieux à te proposer. Tu ferais mieux de ranger tes fluides corporels à l'intérieur de ton corps, moi en tout cas, je vais dormir. "

Dans une ultime précaution, j'effectuai un petit jutsu visant à projeter une légère quantité d'eau d'une flaque à côté de moi sur ma jambe, la purifiant ainsi du sang de l'autre abruti. Je m'en allai donc, les mains dans les poches, espérant qu'il me laissera tranquille cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t793-ikeda-sanzo-finie

Jeu 10 Aoû 2017 - 18:15
Bon.. finalement, ça ne servait à rien de forcer. Il ne montrait rien de rien, et ce ne serait pas étonnant que même avec la menace de la mort sous ses yeux, il n'en montre pas davantage. Qu'est-ce que cela servirait de continuer, au final ? Il continuerait à se battre comme un pantin démuni d'intelligence. Peut-être qu'après qu'il ai dormi un bon moment, il serait davantage apte à dévoiler ses pouvoirs. Si cela s'avérerait exact, ce serait fantastique.

Fusahira faisait en sorte de remettre tout le sang qu'il avait utilisé à l'intérieur de son corps, laissant celui-ci passer par ses plaies. L'individu en face de moi avait quand même bien réussi à encaisser le choc, malgré le fait qu'il soit en posture assez mauvaise. Tout ce que Fusahira avait pu constater lors de cet affrontement, c'était que son adversaire était un fainéant fini et qu'il était orienté sur l'affinité du Suiton, en plus d'avoir quelques repères en taijutsu et kenjutsu.

< Tu as intérêt à partir le plus rapidement possible. > Il cherchait à se montrer le plus froid et distant possible dans le but d'inspirer la crainte, cherchant à ce qu'il se magne le plus rapidement possible. S'il ne voulait pas faire d'efforts, alors qu'il parte, mais vite. Son adversaire avait voulu le provoquer en ne lui montrant pas la véritable étendue de sa force, alors qu'il parte en vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t668-ketsueki-fusahira-dc-chokoku-seitamaro

Jeu 10 Aoû 2017 - 22:52
Accompagnement :
 

Lorsqu'il sortit l'une de ses phrases grandiloquentes, je me mis à rire un instant... Décidément, je vais revoir mon avis sur lui. Je ne pense pas qu'un gars comme ça s'intéresse aux enfants. On peut d'ailleurs se demander s'il ne s'est jamais intéressé à une femme ou à un homme. Mais surtout, quelqu'un s'est-il déjà intéressé à lui? Parce que ça doit pas être passionnant une discussion avec lui. J'aurais pas été surpris qu'il se soit déjà remis à prier si je me retournais. En passant, je récupérai un kunaï à portée de main. Tant pis pour les autres, les gosses s'en serviront pour s'entraîner demain.

Ma jambe me faisais quand même un mal de chien, à tel point que j'aurais sûrement du mal à marcher correctement demain. En tout cas, j'avais bien gravé le visage de ce type dans ma mémoire. Je me souviendrai de lui. Il fait pour l'instant partie de la liste des shinobis étant supérieurs à moi. Et cette liste est vraiment beaucoup trop longue. En soupirant, je passais une main dans mes cheveux avant de rentrer la clé de ma chambre dans la serrure. Voilà au moins une chose qui ne changeait pas : le plaisir de s'étaler sur son lit. Il faudra aussi que j'essaie de me renseigner sur le symbole qu'il avait autour du cou.

Une fois mon ventre plein et mes plaies désinfectée, je pus enfin aller dormir jusqu'à une heure tardive de l'après-midi du lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t793-ikeda-sanzo-finie

Montre moi ce dont tu es capable [Ikeda Sanzo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: