Soutenez le forum !
1234
Partagez

LA RUÉE VERS L'OR (FEAT INUZUKA SAKKA)

Hokazuka Minoru
Hokazuka MinoruEn ligne

LA RUÉE VERS L'OR (FEAT INUZUKA SAKKA) Empty
Dim 22 Déc 2019 - 22:39
Un petit village sans nom, dont l’économie tournait autour de la coupe de bois et de ses énormes moulins à eau qui étaient déclenché par la rivière avoisinante, était établi confortablement devant les yeux plein d’étincelles de Minoru. Ses poings se fermaient et se rouvraient sans arrêt par anticipation, pour la simple raison que son voyage dans cette région d’Hi No Kuni constituait sa première mission! Son excitation était palpable, puisque Tsuki, son énorme panda, était clairement énervé aussi, mâchouillant son morceau habituel de bambou encore plus rapidement et férocement qu’à son habitude. Bien qu’il l’entendait clairement, le jeune Hokazuka ne s’en souciait point, sachant que son fidèle compagnon mettrait son énergie à la bonne place le moment venu. Ils avaient voyagés toute la journée depuis la capitale de l’Empire du Feu, s’étant fait donner un rendez-vous sur place avec un autre soldat du Teikoku avec qui ils allaient devoir coopérer pour la mission.

Apparemment, la rivière de Shizukana à proximité du village aurait commencé à contenir des paillettes d’or et de nombreux individus a la recherche de richesse avaient donc convergé vers la région. Le problème? Les bandits avaient suivi ces prospecteurs à la recherche d’argent facile et de proie inoffensive. La mission était donc de sécuriser les lieux, les organiser sécuritairement, se débarrasser des hors la loi et de protéger les citoyens pêchant pour de l’or. Une simple mission pour s’occuper de bandits communs sans grande importance, mais qui chauffait le sang de Minoru par la possibilité de faire ses preuves et d’utiliser les techniques développés dans la grande forêt d’Hayashi. Tendant la main vers son panda, il lui gratta vigoureusement les oreilles, réveillant un peu Tsuki de sa torpeur de bambou, et il avança vers les limites du village, ayant pris une pause dans la forêt avoisinante pour admirer le paysage.

Le village devait posséder une cinquantaine de petits bâtiments, allant de maisons de tailles moyennes aux commerces comme des petites boutiques et une auberge pour accueillir les voyageurs. Étant en plein milieu d’une belle journée, le village était presque vide, les habitants travaillant dans leurs commerces et dans les champs, les rares individus présents transportant du matériel d’un bâtiment a l’autre et ne prêtant pas beaucoup d’attention an Hokazuka, bien que son panda attirait absolument tous les regards de ceux autour. Il s’était fait donner rendez-vous par la centrale de mission a l’auberge locale, ou son associé pour la mission était supposé l’y rejoindre pour qu’ils discutent du plan et des détails avant de se lancer vers la rivière pour gérer la situation. C’est donc a cet endroit, dont l’emplacement était aisément trouvable de par la faible quantité de bâtiment de cette taille dans le village, que Tsuki et Minoru se rendirent.

Le bâtiment possédait un rez-de-chaussée et deux étages et était assez large pour contenir quelques grandes salles et chambres. Le jeune Hokazuka glissa la porte d’entrée et pénétra les lieux de la salle principale, qui servait de salle à manger, avec de nombreuses tables basses et coussins pour s’y installer. Sans attendre, il s’installa a une d’entre elle, Tsuki se couchant derrière lui au désarroi des membres du personnel et des autres clients. De sa table, il avait une vision claire de l’entrée, ce qui lui plaisait puisqu’il avait un peu entendu parler des capacités de son compagnon de mission et il était très intéressé de travailler avec ce dernier dès qu’il arriverait sur les lieux. Car son associé était un lointain cousin, un membre du clan Inuzuka dans lequel Minoru était né avant de devoir s’exiler dans les forêts d’Hayashi pour survivre avec la partie de son clan ayant souffert du massacre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

LA RUÉE VERS L'OR (FEAT INUZUKA SAKKA) Empty
Dim 12 Jan 2020 - 22:53
Eté 203 – S'en mettre plein les poches !

LA RUÉE VERS L'OR (FEAT INUZUKA SAKKA) 100484

Leur destination était éloignée, Sakka avait la flemme de faire tout ce chemin à pieds. Au grand damne de son compagnon, c'est à dos de ce dernier qu'elle rejoignit le fameux village. Au bout d'une longue journée, du moins pour Shiroi, sa monture, le village était enfin en vue. Durant leur périple, Sakka put profiter des riches paysages qu'offre Hi en ces temps estivaux. Ils parcoururent de vastes plaines herbacées accablées par les rayons du soleil, et d'infinies forêts aux arbres feuillus offrant une ombre rafraîchissante.

Mais contrairement à leurs ballades habituelles, ils n'étaient pas là pour rêvasser. Un mal mineure rongé ces terres. Les richesses naturelles qu'offrait la rivière local Shizukana, attiraient bien des convoitises. D'honnêtes hommes tentaient de gagner honorablement leur vie, assurant l'eau et le pain à leurs pauvres familles. De leurs mains travailleuses, ils fouillaient le lit de la rivière à la recherche d'or, de paillettes plus précisément. Et les rumeurs allaient bon train. Apparemment, quiconque se donne la peine, trouvera la richesse absolue et le luxe de glander pour le restant de ses jours, le rêve !

« Pour nous, la monnaie est un moyen, pour certains, c'est un but. Je les plaints. Quand ils en trouveront, ils en voudront encore et encore. Et plus ils en auront, moins ils la partageront. A quoi bon devenir riche si c'est pour vivre seul ? Mais pour d'autres, c'est une question de survie. Quand vous ne savez rien faire d'autre … Ceux sont ces gens là que nous sommes venus secourir Shiroi. Les secourir des griffes de brigands avides. Trop feignants pour travailler, préférant voler. »

Sur ces bonnes paroles, le duo pénétra dans la petite bourgade. Comme l'indiquait le parchemin de mission, rendez-vous à l'auberge. Le bâtiment ne fut pas difficile à trouver. Le village paumé dans les terres Hijin n'était composé que d'une cinquantaine de bâtisses. Rien qu'à l'odeur de ses plats mijotés, les Inuzuka n'eurent qu'à se laisser guider par leur odorat. Spécialistes de la chasse, ils étaient tous deux friands de viandes rouges. Leurs papilles aiguisées reconnurent instinctivement le gibier sur le feu, une entrecôte de sanglier ! Grillée qui plus est ! Les barreaux rougis par la braise marquaient la viande d'un striage qui libérait dans l'air une odeur alléchante.

* Elle est pour moi ! * pensa sournoisement Sakka.

< Elle est pour moi.> pensa sournoisement Shiroi.

Sans prévenir, les comparses s'élancèrent individuellement à l'assaut de l'auberge. Premier arrivée, premier servi comme on dit. Et dans ce cas là, c'est du chacun pour soi. De la bave s'écoulait sur leur visage depuis le coin de leurs lèvres. Leur course effrénée la faisait s'écouler à l'horizontale et des gouttelettes volèrent dans l'air sec. Leur langue pendait, leur souffle s'accélérait toujours plus, ils puisaient dans toutes leurs forces pour arriver avant l'autre. L'auberge vivant sa routine quotidienne ne s'attendait pas à voir débarquer ces deux gourmands.

Les deux Inuzuka, à égalité dans leur course, enfoncèrent en même temps la porte de la cantine qui vola en éclat. Le bruit assourdissant du bois fit se retourner toute l'assemblée. Le tavernier n'en revenait, sa porte était toute neuve !

< Il est à moi. > lança Shiroi, victorieux.

Aveuglé par la viande grillée, le loup en oublia sa fourbe maîtresse. Alors dans les airs après avoir bondi magistralement, il ne put éviter le coup de pied impitoyable que lui adressa Sakka. Le loup s'écrasa sur le bord du fourneau en tapant la poignée de la grille. Le steak s'envola à travers la pièce en direction d'une table où se trouvait un panda. Un panda ?

Les Inuzuka, les yeux écarquillés, ne purent qu'observer la trajectoire de l'entrecôte, impuissants …
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Hokazuka Minoru
Hokazuka MinoruEn ligne

LA RUÉE VERS L'OR (FEAT INUZUKA SAKKA) Empty
Jeu 16 Jan 2020 - 5:13
Tsuki avait la tête en plein dans le bol de riz frit aux légumes que ses deux grosses pattes avaient amenés au niveau de son visage, dévorant le tout a une vitesse ahurissante tandis que Minoru engloutissait des poissons grillés croustillants servi sur un lit de riz avec une sauce soya arrosant le tout qui ravissait ses papilles et ses instincts sauvages, l’odeur a l’intérieur de l’auberge l’ayant rendu assez fou a son entrée de par l’intense quantité de nourriture savoureuse s’y trouvant et il était maintenant heureux de pouvoir remplir son estomac en attente de ses partenaires de missions. Partenaires qui ne mirent pas grand temps avant de se montrer la face.

C’est dans un éclat de bois et de bave que la porte d’entrée de l’humble établissement vola en éclat, allant s’écraser en plein milieu de la salle, heureusement pour les clients entre deux tables, suivie d’une explosion d’une odeur de chien ayant très clairement chaud et d’une humaine qui ne le cachait même pas. L’observation des deux spécimens ne put durer très longtemps puisqu’ils se lancèrent tout deux a grande vitesse sur un grill proche, étant fortement attiré par les brochettes s’y trouvant, avant de trébucher dessus et d’envoyer la précieuse viande dessus voler jusqu’à la table ou le panda et son compagnon dégustait leurs repas. L’Hokazuka, ayant vu les événements se dérouler, attrapa d’un geste vif la viande et la renvoya, tel un ninja propulse un kunai directement, dans la bouche de la jeune fille qui n’avait pas eu le temps de la fermer tandis qu’elle continuait de suer. Le soldat sourit, puisqu’il était certain que les deux énergumènes étaient ses partenaires de missions.

« Hey! Vous autres! V’nez vous asseoir. »

Il regarda ensuite le propriétaire de l’établissement qui regardait ceux qui venaient de détruire une partie de son établissement, ayant un air furieux très bien justifié sur le visage, étant sûrement sur le point d’apostropher et de détruire vocalement l’Inuzuka et son partenaire, avant quoi Minoru prit la parole ;

« Patron, j’vais payer pour les dégâts et vous pouvez être sûr qu’après notre mission, on va vous aider à réparer l’endroit! N’est-ce pas? » Finit-il en fixant ses yeux de manière insistante sur la jeune fille qui ne pouvait pas avoir plus que quatorze ou quinze années de vécu. « Aussi, amène nous d’la viande de plus à manger, j’vais payer double. Ça va faire mal sur la paie, mais ça vaut la peine, ces deux personnes ont beaucoup voyagé pour arriver ici. »

L’Hokazuka laisse ensuite le temps aux deux inconnus de s’installer, continuant de gruger son poisson, avant de commencer a discuter avec. Entre temps, Tsuki finit son bols de riz et saisit un des nombreux morceaux de bambous qui se trouvaient dans le sac a dos de son compagnon, commençant a gruger tout en fixant le loup qui se trouvait de l’autre côté de la table d’un air curieux mais inoffensif. Le soldat, quant a lui, s’inclina immédiatement après que la jeune fille se soit assise, se présentant.

« Bien le bonjour! J’suis Hokazuka Minoru, soldat impérial. Le grand gaillard à côté de moi, c’est Tsuki. Est-ce que je peux savoir ton nom? Ça fait longtemps que j’vous attends, après tout! On a beaucoup de truc à discuter sur la mission, les bandits qui pullulent autour de la rivière vont être dur à déblayer. »


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

LA RUÉE VERS L'OR (FEAT INUZUKA SAKKA) Empty
Dim 19 Jan 2020 - 16:58
Automne 203 – Salut cousin !

La brochette de sanglier, à la viande savoureusement persillée, atterrit entre les mains d'un jeune garçon. Ce dernier la renvoya aussi sec, à l'image d'un kunai, entre les dents de Sakka. Satisfaite de cet issu, la gamine ouvrit grand la bouche. A son tour, elle sous-estima son fidèle compagnon qui intercepta le bout de bois, arrivé à quelques millimètres de ses lèvres. Le canidé, à la gueule immobile et avec le bout de la brochette entre les dents, orienta ses pupilles noires vers sa maîtresse puis esquissa un sourire mesquin. Il engloutit le pic tout entier puis le fit ressortir quelques secondes plus tard, à nue.
Sakka tomba la tête, dégoûtée de ne pas avoir pu goûter cette succulente viande.

Le gamin interpella Sakka et son loup, leur proposant de le rejoindre. Il s'adressa finalement au tenancier qui tirait une gueule !

« Oui oui, on s'occupe des méchants et on vient retaper votre porte ! » assura Sakka.
« Et oui de la viande c'est bien, la même que celle qu'il vient d'me piquer... C'est meilleur que du poisson. » affirma-t-elle en reluquant l'assiette du maigrichon.

« Ça tombe bien, j'ai pas meilleure, et c'est aussi la plus chère que je propose. Avec la part que vous venez de me voler et les deux autres que je vais vous rapporter, ça fera une belle addition à ton collègue ! Ahahah » ria-t-il bruyamment, à l'idée du paquet de pognon qu'il venait de se faire.

Le duo Inuzuka s'installa silencieusement, ne souhaitant pas déranger leur généreux hôtes. Le panda était assis à table, comme n'importe qui. Voyant que les bêtes étaient ici à leur aise, le loup en profita, quitte à se faire remarquer, pour emprunter un siège. Le panda le dévisageait. Le loup en fit de même.

< Qu'est-ce qu'il me veut ce gros lard ? >

* Ils payent et nous invitent, alors fait pas chier, idiot ! *

« Je m'appelle Sakka, du clan Inuzuka. Et lui là, le voleur, c'est Shiroi. Ravie de te rencontrer, Minoru. »

* Un Hokazuka ? Ils existent vraiment alors ? Des Inuzuka qui ont fui Hi après le massacre du clan. Et qui ont, au fil du temps, apprit à apprivoiser autre chose que des chiens et des loups. J'imagine que cette grosse bête est son compagnon ? Il a l'air plus discipliné que toi en tout cas ! *

« J'ai lu quelques lignes à votre sujet, les Hokazuka. Je croyais que vous étiez des légendes. Je suis heureuse de voir que je ne suis pas la seule à avoir survécu à cette nuit tragique. » osa-t-elle rappeler à son homologue.
« En te voyant, je devrai plutôt dire 'Salut cousin !'. » lança-t-elle gaiement, surprise de trouver ici un dresseur.

* Je ne sais pas s'il est le seul à Urahi ? Mais si on trouve d'autres Inuzuka et Hokazuka, on pourrait peut-être ... *

L'idée était enfuie depuis longtemps dans l'esprit de l'enfant. Jusqu'à présent, elle n'avait pas germé, sans autre compagnon pour la faire grandir. La rencontre d'aujourd'hui pourrait bien changer la donne. Mais ça n'est pas le sujet de la mission.
De vils brigands menaçaient les chercheurs d'or du coin, et donc au fond, une partie de l'économie de l'Empire. Il fallait sécuriser la zone de recherche et le chemin la reliant au village.

« J'imagine que mon entrée fracassante ne nous aide pas. Et le fait que tu aies parlé de mission à voix haute en rajoute une couche. Sans aucun doute, les clients d'ici sont au courant pour notre statut de soldat. S'il y a des brigands ici, ils comprendront aisément que c'est après eux que nous en avons. Finissons rapidement notre déjeuner et déguerpissons. »

Les deux brochettes de viandes roussies venaient d'être servies.

< A table !!!!!!!!!!!!! >
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Hokazuka Minoru
Hokazuka MinoruEn ligne

LA RUÉE VERS L'OR (FEAT INUZUKA SAKKA) Empty
Sam 25 Jan 2020 - 3:25
Minoru regretta presque immédiatement son geste de bonté envers l’aubergiste quand celui-ci envoya à leur table des plats très dispendieux, ce qui fit de l’Inuzuka une femme satisfaite mais de l’Hokazuka un individu aux poches presque vides. Mais c’était sans importance, il avait évité une plainte envers l’empire et la possibilité de devoir se taper beaucoup plus de paperasse que ce qu’il avait envie de devoir faire, ainsi que de se faire apostropher par ses supérieurs pour une simple porte. Bien sûr, la fille au chien ne réussit pas à attraper la brochette, se la faisant voler par son immense cabot qui l’engloutit au complet. Une situation classique.

Après c’être assis en face du duo, la jeune fille se présenta comme étant Sakka, et introduisant le loup comme un dénommé Shiroi, bien que ce dernier fût occupé a tenter de maintenir le regard curieux de Tsuki a son égard, établissant une rivalité non nécessaire pour deux animaux qui seraient partenaires pour la mission arrivant sous peu. L’Inuzuka rendit Minoru fier en expliquant qu’elle avait fait des lectures au sujet de l’histoire des Hokazuka, évoquant même leur soi-disant statut légendaire auprès des membres restants du clan Inuzuka. Savoir que ses lointains cousins étaient un minimum informé sur le destin de ceux ayant fui le brutal massacre du passé lui réchauffait le cœur, en quelque sorte.

« C’est certain qu’on est très peu à avoir pris la décision de revenir a Hi. La majorité est toujours en paix dans la grande forêt, après tout. Et j’ai entendu pas mal de ouï dire sur le fait que certains auraient joint d’autres villages ninja, ne voulant simplement plus rien avoir a faire avec les bouchers du passé. »

Finissant de dire cela, il engloba d’un coup deux morceaux de poissons entiers, les mâchouillant avec un plaisir visible. Il écouta avec attention les débuts de planification de sa partenaire, s’excusant en quelque sorte de son entrée fracassante sur les lieux qui avaient causé moultes fracas, pour ne pas exagérer. Il continua d’engloutir le poisson frit, se délectant des jus coulant en même temps que la friture dans sa bouche pendant qu’il croquait goulument dans la viande tendre et blanche. Quand Sakka eut finit de parler et qu’elle se mit à manger, il avala son énorme bouché et entama une réponse.

« C’est sans importance, si des brigands nous ont entendus. J’pense pas que quiconque peut échapper aux sens de nous quatre combinés. Et même s’ils pouvaient, y’a manière de contourner ça… habilement. »

Il se rapprocha, murmurant le reste de ses mots.

« Y’a une table là-bas, au fond, qui ont un festin assez impressionnant. Ils nous ont regardés pas mal quand t’es arrivé mais depuis ils font comme si on n’existait pas. J’trouve ça un peu suspect. J’propose qu’on les suive après leur repas. Leur odeur devrait être forte de toute la bouffe et Shiroi et Tsuki ne devraient pas avoir de problème a les traquer. S’ils se trouvent que ce sont que des prospecteurs, on passera a autre chose… Mais si c’est des brigands, qui mangent de la nourriture en utilisant l’argent d’honnête travailleur, alors on aura frappé le jackpot. »

Il sourit, satisfait du plan qu’il venait de concocter, tandis que sa camarade englobait des brochettes de gibiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

LA RUÉE VERS L'OR (FEAT INUZUKA SAKKA) Empty
Dim 26 Jan 2020 - 14:28
Automne 203 - Comme un homme

* D'autres Hokazuka sont disséminés à travers le monde ? C'est une excellente nouvelle ! J'espère que j'arriverai à retrouver d'autres Inuzuka aussi. Nous pourrions ainsi recomposer notre clan. Il n'aura pas son prestige d'antan, mais nous aurons au moins eu le mérite de reforger le lien familial.
Mais parfois ils sont dans des villages ninjas ? Quel gâchis putin ! Ça ne doit pas nous empêcher de les retrouver et leurs montrer qu'on existe. *


Les paroles de l'Hokazuka embaumèrent le cœur de notre enfant. Heureuse de savoir qu'elle n'était plus seule, il fallait maintenant trouver la force de tous les réunir. Et seule, elle n'y arriérait pas, l'aide de Minoru sera la bienvenue.
Alors que ce fut au tour du garçonnet de prendre la parole, Sakka en profita pour arracher à pleines dents la viande embrochée sur le pique de bois. Encore sauvage, elle avait les doigts et le menton plein de jus, mais cela ne la souciait guère. Il évoqua ensuite la présence d'une table suspecte.

* Pourquoi il s'approche de mon visage lui ? Il veut me voler ma viande ? *

Tout en dévorant son repas, la gourmande jeta un œil discret sur cette fameuse tablée. Il parla de festin, c'était peu dire. Sur leur table, du sanglier sous toutes ces formes : en steaks, en brochettes, en rôtis, en jarrets. Le tout accompagné de légumes sautés et vigoureusement arrosé de bières. Ses quatre là avaient de l'argent. Sakka s'attarda sur leur festin. Je ne saurai vous dire si elle les surveillait ou si elle reluquait leur gueuleton.

* Je leurs éclaterai bien la tête tout de suite, juste pour leur piquer toute cette bouffe ! *

< Je t'aide quand tu veux ! > surenchérit le loup.

L'idée de Minoru était bonne. Leur comportement était effectivement suspect. Ils devaient s'assurer que ces hommes ne soient pas du mauvais côté. Sakka agita son museau pour humer l'air ambiant. Tout un tas d'odeurs différentes se mêlaient, sans les avoir reniflé avant, il lui était difficile de savoir laquelle était la leur. Elle décida alors d'aller aux toilettes, elle qui pourtant fait dehors comme un homme, juste pour passer à côté d'eux et identifier très clairement leurs essences olfactives.
Sa brochette terminée, elle se leva :

« J'vais faire une pause, j'dois faire la petite commission. Je crois que les toilettes sont par là. » dit-elle en pointant du doigt, la porte située à côté des suspects.
« Tavernier ! Une nouvelle brochette s'il vous plait ! »
lança-t-elle, sans se soucier un instant de la situation financière de son nouveau camarade.

Elle quitta la table et se dirigea, comme tout client lambda, vers les toilettes. Un habitué des lieux, clairement éméché, se mit à danser sur le son d'un ménestrel. Sakka passa volontairement près de lui. Sans le faire exprès, l'homme ivre la bouscula et la fit trébucher sur le bord de la table suspecte.

« Excusez-moi messieurs. Oh ! J'ai mis de la sauce sur votre chemise, je vais nettoyer tout ça ! » joua-t-elle en prenant la serviette sur leur table et en tamponnant la chemise salie.

L'incident, totalement prédit, lui permit de renifler très distinctement les odeurs de chacun des quatre convives. Après s'être excusée, elle se dirigea vers les toilettes, leur serviette à la main.
De retour sur sa chaise, elle entrouvrit sa veste en montrant le tissu blanc.

« J'ai réussi à mémoriser leurs odeurs. Pour vous, j'ai récupéré la serviette de table dans laquelle ils essuient leurs mains. Ça va vous permettre de les suivre aussi, au cas où nous serons séparés. 
En parlant d'odorat, possèdes-tu le même don que les Inuzuka ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Hokazuka Minoru
Hokazuka MinoruEn ligne

LA RUÉE VERS L'OR (FEAT INUZUKA SAKKA) Empty
Ven 31 Jan 2020 - 23:06
Après avoir écouté les conseils et idées sur la réalisation de la mission énoncé par Minoru, Sakka utilisa ses capacités personnelles pour réussir à voler une serviette de table a ceux qui semblaient avoir un peu trop d’argent pour leur accoutrement après s’être fait accrocher par un ivrogne chancelant. L’observant, il la vit clairement prendre de grande inspiration pour mémoriser la trace olfactive des potentiels voleurs avant de se diriger vers les toilettes, sûrement pour faire passer le lourd repas viandeux qu’elle venait d’engloutir.

Tout en finissant de lécher les ossements encore juteux de liquide blanchâtre de ses poissons frits, il prit un moment pour mémoriser l’apparence des énergumènes a la table, les observant distraitement sans avoir l’air trop apparent dans son espionnage. Deux d’entre eux étaient assez grands, mesurant environ deux mètres, mais ne possédaient aucun poil visible dans leur visage, y compris leur crâne chauve. Un autre était beaucoup plus petit, environnant les un mètre soixante et avait une moustache très mal entretenue ou traînait des résidus de son repas actuel. Le dernier portait une capuche qui cachait la majorité de son visage et était habillé de vêtement robuste de cuir, tandis que son corps mesurait autour de cent quatre-vingts centimètres. Il finit de les observer à peu près en même temps que Sakka revenait à la table, satisfaite d’elle-même.

Elle lui présenta la serviette de table qu’elle avait habilement choppé, lui indiquant que si besoin étant, lui et Tsuki pourraient les traquer séparément de la dame au loup. Elle ne prit cependant pas de pause et le questionna sur ses capacités sensorielles en rapport aux Inuzuka.

« Hé bien, j’ai un sang similaire a ceux des Inuzuka. Alors ouais, j’peux renifler aussi bien que ceux que la branche intacte. »

Mais avant que lui et la demoiselle du clan des canidés puissent continuer de discuter, les quatre individus dévorant leur festin finirent leurs plats et se levèrent, ayant apparemment déjà payer. Ne voulant pas paraître suspect, Minoru attendit que les quatre soient partis depuis plusieurs minutes avant de faire quelconque action, laissant le temps a Sakka de puiser dans son portefeuille en engloutissant de la viande. Quand elle eut fini, il offrit une bourse qu’il avait compté a l’aubergiste, la laissant tombé sur le comptoir dans un bruit cliquetant, avant de quitter les lieux, suivit de son panda et du duo femme et loup.

Il renifla longuement le tissu avant de laisser le duo Inuzuka prendre le devant, les suivant de près. Un loup avait un meilleur nez qu’un panda et qu’un humain, après tout. Ils pénétrèrent rapidement dans les bois environnants le village, traversant un petit pont qui passait par-dessus la rivière qui était étroite à cet endroit, favorisant la construction d’une telle infrastructure. L’odeur les fit suivre un petit sentier qui avait bien l’air d’être beaucoup utilisé ces temps-ci, levant encore plus de doutes sur l’identité du quatuor dévoreur de festins. Après une bonne demi-heure, ils arrivèrent à l’orée d’un campement… vide. L’Hokazuka tourna la tête vers sa collègue.

« Comment est-ce que tu veux procéder? »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

LA RUÉE VERS L'OR (FEAT INUZUKA SAKKA) Empty
Dim 9 Fév 2020 - 19:19
Automne 203 – Un raquette organisé

Les Hokazuka possède donc un odorat aussi fin que les Inuzuka. Malgré leur longue séparation, le sang canin qui coule dans les veines de Minoru ne s'est pas altéré avec les générations. Une bonne chose ! La seule chose qui les différenciait au final, était le type d'animal qui les accompagnait. Exclusivement des chiens et des loups pour les Inuzuka, des races plus exotiques pour les Hokazuka. Une diversité bienvenue selon Sakka.

« Si on est si proche, ça serait cool qu'un jour on se retrouve tous, Inuzuka et Hokazuka, dans un même quartier à Urahi. Cela serait le symbole d'un clan réunifié, certes en deux branches, mais en deux branches égalitaires ! » lança Sakka, pleine d'entrain.

Mais l'heure n'était pas au retrouvaille. Le quatuor se leva et quitta l'établissement sans payer, semble-t-il ? Avait-il un compte ? Ou avait-il payé avant d'arriver ? Étrange. La soldate imaginait plus une sorte de raquette imposée par les malfrats aux commerçants du coin, et pas seulement aux chercheurs d'or. Leur influence néfaste semblait s'étendre à toute la ville. La louve ne pouvait pas laisser passer ça.
Elle aurait aimé elle aussi pouvoir profiter de ce genre de passe-droit car elle avait oublié son porte-monnaie. Une chance pour elle, Minoru paraissait plein aux as.

« Tu as vu ça, ils n'ont pas payé. Je suis prêt à parier qu'ils ont également intimider le tavernier pour manger à l'oei. Je les soupçonne de menacer une bonne partie des commerçants de la ville. Nous devons les arrêter au plus vite sécuriser cette localité ! »

Notre quatuor se leva quelques minutes après leurs adversaires désignés. Minoru déposa sa grosse bourse sur le comptoir et tous saluèrent le tenancier. Les deux hokazuka et Shiroi humèrent le torchon pour en décrypter les odeurs. Il suffit quelques secondes au loup pour retrouver leurs traces fraîchement déposées. Il aboya une fois pour attirer ses compagnons et ils le suivirent. Le canidé les emmena à travers les bois environnant. A la lisière de l'un d'entre eux, ils retrouvèrent un pont qui enjambait une petite rivière, certainement un affluant de la Shizukana. Le chemin de traverse qu'ils avaient emprunté les mena finalement à la route principale, symbolisée par ce pont, entre le camp des prospecteurs et le village. Les brigands l'avaient certainement utilisés pour ne pas attirer l'attention.

« Ne perds pas leurs traces Shiroi ! » ordonna la dresseuse à son loup.

< Ne me sous-estime pas ! > répliqua la bête.

Depuis le pont, ils suivaient donc l'axe principal en direction du camp des prospecteurs, au bord de la rivière. Mais le loup s'arrêta en plein milieu. Il tourna la truffe vers la droite et la gigota. Dans les herbes, un sentier s'était dessiné par de récents allers-retours. L'équipe Hijin l'emprunta à son tour. Il les mena à un campement de fortune qui semblait désert.

« Je peux sentir leur odeur. C'est ici qu'ils campent, c'est certain ! En se basant ici, ils sont entre la rivière Shizukana et la ville. Ils peuvent aussi bien espionner le cours d'eau, la route et les abords de la ville. Mais ils n'ont pas l'air d'être là. Peut-être sont-ils en train de prévoir un nouveau coup ? Shiroi, tu peux les suivre ? »

Le loup à l'odorat inflexible relança la traque à travers le bosquet, les voyous semblaient vouloir éviter la route. Les odeurs fraîches lui facilitaient la tâche. Après deux minutes à pieds, il s'arrêta.

< Les effluves se séparent ici. J'en distingue deux qui se dirigent vers la route, et deux autres en direction de la rivière. >

« Ils sont en train de monter une embuscade en déduisit Sakka. Ceux qui sont partie à la rivière vont choisir le pigeon à détrousser, ils le suivront sur la route et donneront l'ordre à leurs collaborateurs, cachés dans les herbes, d'attaquer par surprise ! 
Séparons-nous, je me charge de retrouver les deux sentinelles près de la rivière. Je les laisserai repérer et suivre leur cible. Toi, qui semble plus doué pour la baston, tu retrouves les assaillants et tu attends, planqué. Dès qu'ils surgissent, tu les arrêtes avant qu'ils ne fassent du mal au prospecteur. J'éviterai que les deux autres prennent la fuit. »


Sur ces derniers mots, Sakka se mit en chasse.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Hokazuka Minoru
Hokazuka MinoruEn ligne

LA RUÉE VERS L'OR (FEAT INUZUKA SAKKA) Empty
Sam 15 Fév 2020 - 2:46
Un plan était maintenant formulé. La dame et son loup s’occuperait des vigiles tandis que le Panda-man se chargerait des individus embusqués dans les herbes environnantes se préparant à s’occuper du ou des prospecteurs qui allai(en)t inévitablement passer par la route avoisinante ou les bandits se dirigeaient. Tsuki et Minoru étaient en feu, sautillant presque tandis qu’ils passaient à travers les feuillages et épaisses branches de la forêt pour rejoindre une distance suffisamment grande des odeurs des criminels, assez loin pour être discret et se tapir jusqu’au moment opportun. Heureusement pour eux, le duo était professionnel dans ce qui tenait à grimper. Ils ne pouvaient attendre le combat.

Pendant qu’ils attendaient dans l’arbre, perché a travers les épaisses feuilles poussant a l’année, il pensa a ce que Sakka lui avait proposé plus tôt dans la taverne avant qu’ils prennent tout deux la direction du campement. Une unification de leurs deux clans, si différents mais ayant des racines si proches. Elle avait raison de faire référence a des branches. Un quartier ou son clan pourrait être en sécurité… Un rêve devenu réalité. Donner un lieu symbolique de rassemblement aux Hokazuka du monde était un objectif noble, et cela serait fais encore plus facilement si les Inuzuka donnaient un coup de main dans cette entreprise.

L’Hokazuka laissa son esprit vagabondé légèrement, tandis que ses amis et ceux de son panda étaient rivés sur les petites formes dans les herbes sur le côté de la route qu’ils voyaient tout deux très bien. Les bandits s’y étaient tapis, attendant sans aucun doute le passage d’une cible potentiel. Malheureusement pour eux, ils n’auraient pas le luxe d’accomplir la tâche pour laquelle ils avaient sali leurs vêtements. Puisque les compagnons originaires de la grande forêt de l’ouest les intercepteraient avant et seraient sûr de voler les informations dont regorgeaient leurs cerveaux.

Et puis, de légers mouvements, clairement visibles. Le duo adverse se rapprochait de la route, ayant sûrement détecter quelque chose qui n’était pas visible aux soldats. Peu important, se dit le jeune homme. Il glissa discrètement de l’arbre dans les hautes herbes et se mit à ramper vers ses cibles Tsuki attendant un signal pour partir en courant vers les adversaires, ses capacités de discrétion n’étant pas aussi bonnes que celles d’un être humain. Se déplaçant aussi rapidement que ses coudes et genoux lui permettaient, le dresseur s’arrêta a quelques mètres d’eux, apercevant maintenant leur cible, un prospecteur solitaire avec un chariot tiré par un âne.

Le moment ou les deux criminels se levèrent, Minoru bondit sur eux, son panda sautant au bas de l’arbre, commençant une course effréné a la suite de son ami. L’Hokazuka asséna un coup de poing derrière chacune de leurs têtes avant de les faucher tout deux d’un coup de pied… qu’ils réussirent a esquiver au dernier, se retournant et lui envoyant des shuriken au corps. Étant préparé a combattre, il les esquiva en se lançant au sol, laissant son panda, qui se déplaçait a plusieurs dizaine de kilomètre a l’heure, bondirent par-dessus lui et se jeter sur un des bandits, le collant au sol et lui mordant le bras, le rendant assez incapable de continuer les hostilités. Pendant ce temps, l’Hokazuka lança deux kunai de sa position sur le dernier adversaire avant de se relever en pirouette et d’asséner un autre coup de poing a son adversaire. Les deux bandits étaient maintenant au sol, et le soldat espérait que sa camarade ait eut autant de chance.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

LA RUÉE VERS L'OR (FEAT INUZUKA SAKKA) Empty
Lun 17 Fév 2020 - 22:54
Automne 203 – Bêtement ingénieux

L'Hokazuka suivit le plan sans sourcilier. Comme Sakka le pensait, le combat, c'était son dada. Le duo Inuzuka, quant à lui, progressa vers son objectif. Il aurait pu se dévoiler et arpenter les rives de la Shizukana, mais après l'épisode à la taverne, les harceleurs connaissaient leur visage. Ils auraient fui sans tarder, compromettant la mission. Au contraire, les deux compères durent rester tapis, à l'ombre des hautes herbes.

« Tu les as trouvé ? Je ne sens rien pour le moment. » chuchota la dresseuse à son loup.

< Tais-toi et renifle, on vient d'arriver. > répliqua Shiroi.

Sur une portion de la rivière, où son lit est peu profond, les hommes avaient de l'eau jusqu'aux genoux. Tous équipés de pelles et de tamis, ils remuaient le fond du cour d'eau, à la recherche du métal précieux. Les plus feignants, mais aussi les plus intelligents, avaient érigé sur les berges d'ingénieux systèmes mécaniques hydrauliques en bois. Ils leurs permettaient de nettoyer une quantité de terre et de roche plus importante, augmentant au passage les rendement. C'est près d'eux que Sakka et Shiroi décidèrent de se poster discrètement.

* Les malheureux avec leur pelle ne doivent pas trouver grand chose. Tandis que ceux-là, ils en sortent plusieurs grammes à l'heure. C'est certainement eux qui attirent l'attention de ces mercenaires. *

Ces courageux travailleurs, malgré leur butin, semblaient méfiants. Ils se doutaient bien que leur petite fortune, amassée au fil des heures, allait attirer l'attention.

« C'est bon, y'en a assez pour aujourd'hui ! » affirma le plus petit d'entre-eux, les lunettes sur le nez.
« Chargé le canasson, je m'en vais en ville échanger tout cela. La journée a été bonne, rejoignez moi à l'auberge dès que vous avez nettoyé tout ça. Ce soir c'est brochette ! C'est moi qui régale ! »

< Brochette ? > sourit le loup, prit d'une soudaine envie de le sauver, à tout prix.

Jusqu'à présent, les mercenaires n'avaient pas été repéré. Ils se tenaient soigneusement à l'écart ou se fondaient habilement dans la masse. Les Inuzuka ne retrouvaient pas leur trace.
Alors que le baudet et son maître quittaient les abords de la rivière, deux prospecteurs sortirent de l'eau. Il inspectèrent discrètement les machines de l'ingénieur, avant de le suivre promptement.

< C'est eux, je reconnais leur odeur. > avertit Shiroi, caché dans les herbes, juste à côté des appareils.

« Tu as raison, suivons les. » répondit Sakka.

Embusqué dans la flore, le duo suivaient silencieusement les deux brigands, à pas de loup. Alors qu'ils étaient suffisamment éloigné de la rivière, l'un d'eux leva le bras, il venait de donner l'ordre à l'autre binôme d'intervenir. Pour Minoru, c'était aussi signe de passer à l'action. Le gamin surgit des herbes hautes sur les deux bourrins, tandis que son Panda dévala un arbre puis la route pour participer au combat. Un drôle de spectacle qui ne manqua pas de surprendre les deux éclaireurs.
Horrifiés à l'idée de se faire latter le cul par Tsuki, ils reculèrent d'abord en marche arrière puis tournèrent les talons pour fuir. Mais c'était sans compter notre duo héroïque, qui se dressait fièrement devant eux.

« Vous êtes cernés ! » affrima Sakka, digne des plus grands chérifs.

Celui de gauche ne semblait pas intimidé par la tirade de la gamine et brandit un kunai. Dans le quatuor, ces deux là étaient plutôt la tête, les deux autres les jambes, il tenait maladroitement son arme, si bien que Shiroi n'eut aucun mal à lui immobiliser le bras avec sa mâchoire imposante. Celui de droite ne répliqua pas et se mit à genoux, les mains derrière la tête, sans que la soldate ne prononce aucun mot.

« Vous êtes fait comme des rats ! » clôtura-t-elle.

Attachés ensemble par les mains, grâce à une corde, l'autre extrémité dans la gueule de Shiroi, les prisonniers avançaient vers leurs complices au sol, immobilisés par l'animal gras-souillé.

« Il est temps de mettre définitivement un terme à vos agissements. Vous serez remis aux autorités du village, ils sauront quoi faire de vous. Mais avant cela, retournons à votre camp, vous nous direz où est caché tout l'or que vous avez volé.
Quand à vous Monsieur, retournez à la rivière chercher vos ouvriers. Vous ne devez pas voyager seul, le chemin est encore long avant d'arriver en ville. Profitez en pour ramener d'autres ânes, avec les sacoches vides, nous avons un butin à retrouver. »


Sakka indiqua à ce dernier où se trouvait le sentier menant au camp des brigands. Elle était persuadée quand utilisant la férocité de Tsuki et de Shiroi, ils arriveraient à leurs faire cracher le morceau. Il ne fallait pas laisser un tel magot en liberté !

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994

LA RUÉE VERS L'OR (FEAT INUZUKA SAKKA)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: