Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Une rencontre fortuite [PV Hatake Kaveta]


Mar 8 Aoû 2017 - 17:25
Les étranges sons d’un carillon, que faisaient-ils là ? Pourquoi sonnaient-ils familièrement ?
Akahiko tendit la main pour tenter d’attraper cet objet qui faisait remonter de vieux souvenirs de son enfance en tête, puis le rêve pris fin aussi subitement qu’il avait commencé.

Le jeune enfant aux cheveux de feu était étendu dans son lit, la main dans les airs essayant d’attraper une chimère. Quelle heure était-il ? Il n’en savait rien. Depuis combien de temps, il était dans cette position ? Il n’en savait rien non plus. Le soleil commençait à poindre à travers les portes coulissantes de la demeure des Borukan.
Un vieux rêve était revenu, pendant longtemps son imagination d’enfant créait des illusions de ce que sa mère aurait pût faire pour lui si elle était toujours présente. Depuis, il avait pris le pas dessus, mais cette nuit, depuis longtemps, un de ses vieux mirages était revenus. Bah ! Tout cela n’avait aucune importance, le plus important était le présent et sa ronde quotidienne dont il allait prendre un retard monstrueux s’il ne se dépêchait pas.
Il sauta du lit, s’habilla avec ce qui lui tombait sous la main, passa une main dans ses cheveux en bataille légèrement en arrière, il avait oublié le fait d’un jour de les coiffer correctement et puis en combat la coiffure importait peu.
Il croisa son père au détour d’un couloir qu’il salua brièvement avant de manger un morceau et partir à travers le village d’Iwa.

C’était son petit rituel du matin pour se tenir en forme, alerte et surtout prendre l’air en attendant que des évènements plus intéressants pointent leurs bouts de nez. Il circulait à travers le village, au pas de course, cherchant des choses suspectes qui auraient pût changer de places, des groupes d’individus louches chuchotant un peu trop à l’abri des regards indiscrets, toute sortes de choses qui pourrait trahir une menace à la paix du village. De plus avec les récents évènements, notamment l’attaque, il fallait redoubler de prudence, c’était le devoir des Borukan de protéger les Iwajins.
Cette routine servait vraiment à se détendre les jambes de bon matin. Pourtant, la routine fut cassée par un jeune individu à l’air blasé ou austère qui restait dans son petit coin près des défenses d’Iwa. L'endroit était parsemé de quelques planches de bois, des outils de maçonneries, des seaux d’eau et quelques pots de fleurs colorait les fenêtres avoisinantes. Qui était donc ce sombre individu ? Ni une, ni deux, Akahiko se faufila aussi discrètement à lui que possible, puis quand il allait enfin le prendre par surprise, il renversa des ustensiles de constructions qui traînaient là :

" Erh…Oups….Qui es-tu ? Décline ton identi – Hey ! Mais c’est Kaveta ! Oye ! Tu vas bien ? Cela fait longtemps que je t’avais plus vue ! Alors tu deviens quoi ? "

Le jeune ninja rougeoyant avait reconnu une connaissance de longue date depuis les débuts d’Iwa à l’époque de son ancienne appellation. C’était un jeune homme très discret et très mystérieux, Akahiko se demandait même s’il ne méditait pas une vengeance contre son clan avec cet air si mystérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t711-borukan-akahiko-le-fils-termine#3703 http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939

Mar 8 Aoû 2017 - 17:58
Une nuit de plus à dormir sur la branche d'un arbre. Je passais la plupart de mon temps dehors et je finissais souvent par m'endormir pendant que je regarde les étoiles dans le ciel. Je me demandais souvent ce qu'il y avait d'autres en dehors de notre planète, la lune et le soleil. Il y a des étoiles évidemment, mais ce que j'aimerais, c'est d'aller sur une autre planète un jour. Imaginez, il y a peut-être d'autres êtres vivants inconnue à des millions et des millions de kilomètre d'ici. Ce n'était pas le moment de rêvasser de toute manière, j'avais une tête à déplorer et sans doute une odeur tout aussi déplorable. Il était encore très tôt alors je pouvais me permettre de rencontre vite fait chez moi, histoire de bien laver avant de ressortir.

J'avais décidé à ce jour de faire un petit tour en passant à côté des défenses d'Iwa. D'une part ça me permettait de voir le tour complet du village et ensuite à ne pas trop me mélanger aux autres. Je n'avais pas spécialement bien dormi, je voulais juste marcher tranquillement, sans rien demandé à personne et sans que qui que ce soit me demande mon aide. C'est vrai qu'on se sent en sécurité ici quand même, je n'ai pas besoin de mon flair pour essayer de voir les dangers venir comme je n'ai pas besoin d'utiliser mes yeux ou mes pattes de loup pour avoir une meilleure vision et une plus grande vitesse. Si je repense au passé, mon voyage du Pays du Feu jusqu'à ici ne fût pas le plus simple. Si je n'étais pas capable de me transformer en loup, je n'y serais sans doute jamais arrivé.

Mes pensées allaient de droite à gauche, de la nostalgie au futur en passant par les "décorations" du monde extérieur. Que ce soit les constructions de bâtiments ou les pot de fleur des voisins. D'un coup, quelqu'un me coupa dans mes pensées en faisant un boucan pas possible derrière moi. Je me retourne doucement et sans peur, car quelqu'un qui venait de s'emmêler les pinceaux dans des outils ne devait pas être une grande menace. Quelle surprise...

"Akahiko, effectivement ça fait un bout de temps, honnêtement je te pensais même mort..." D'un coup d’œil je pouvais voir son bandeau, comment le contraire aurait pu être de toute façon. Un Borukan qui ne serait pas shinobi d'Iwa, j'aimerais bien voir ça car je n'y crois pas une seule seconde. "J'ai réussi à me laisser embarquer dans cette histoire moi aussi." Lui dis-je en lui montrant mon bandeau. "Toujours aussi pressé et du coup tu n'as pas été très discret, heureusement que je ne suis pas ton sensei."

J'avais un sourire en coin avec ces douces paroles. Dans mes souvenirs, l'homme aux cheveux rouge n'est pas du tout méchant et est même plutôt tête brûlée. Il n'allait certainement pas se vexer pour une vanne si gentille.

"Alors, heureux d'Iwa et du futur pour le village ?"


Je suppose que oui, évidemment le connaissant. J'avais délibérément esquivé sa question sur ce que moi j'étais devenu. Le fait que je n'ai pas changé de mentalité sur ma liberté était quelque chose qu'il verrait lui-même et qu'il connait déjà surtout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t721-hatake-kaveta-termine

Mer 9 Aoû 2017 - 19:24
Le bandeau qui brillait sur Kaveta était bon signe. " Haha ! Je suis content qu’une crevette comme toi ait réussi à devenir shinobi ! " Ce petit pique lancé à son encontre était une simple réponse à celui lancé plutôt par la tête blanche.

" Ma discrétion était un peu à désirer c’est vrai ! Mais je compte m’améliorer ! Tu verras, je serais un des plus grands shinobi de ce village ! J’espère qu’on montera ensemble les échelons, même si nos visions divergent dans le futur !
Au fait, étant donné que t’es là, tu veux m’accompagner pour ma ronde matinale ? Allez viens, tu verras, on va bien se marrer !
"

Il ne lui avait même pas laissé le temps de répondre qu’un bras noueux était posé sur les épaules de Kaveta et qui le poussa à marcher en compagnie d’Akahiko.
Ils déambulaient de ruelle en ruelle, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas vu cette petite tête blanche, même s’il était presque tout le temps avec le sourire, ce matin, il était particulièrement heureux d’avoir retrouvé un ancien compagnon.

" Au fait, tout à l’heure, je ne t’ai pas répondu, mais oui je suis vraiment heureux pour Iwa, malgré l’attaque récente du village. Cependant, je pense qu’on va en sortir grandit, Iwa ne peux que grandir surtout si chacun d’entre nous l’aide à sa manière. D’ailleurs toi, tu envisages quoi pour aider à construire le futur d’Iwa ? "

Akahiko marqua un temps d’arrêt, se souvenant que Kaveta était une personne un peu particulière.

" Ha, oui, c’est vrai…Tu voulais partir à une époque. Ne pas déserter, mais découvrir de nouveaux horizons. Ton projet se porte bien ? Tu évites toujours de tisser des liens avec les habitants du village ? "

Akahiko avait toujours un visage rayonnant, même après cette hésitation, Kaveta était une personne qu’il appréciait beaucoup.

" Tu as déjà eu des missions ? Rholala, j’attends tellement que les miennes arrivent ! T’imagines pas à quel point ! Tu t’entraînes souvent ? Tu as dû bien progresser depuis le temps ! "

Un bruit parvint d’une ruelle, c’était simplement un chat renversant une des poubelles du coin, il n’y avait vraiment rien à se mettre sous la dent ce matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t711-borukan-akahiko-le-fils-termine#3703 http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939

Mer 9 Aoû 2017 - 20:43
Il est vrai qu'à côté de lui, j'étais plutôt assez petit et mince, mais ce surnom qu'il avait l'habitude de me donner était assez gênant. Cette fois-ci je ne disais rien car j'avais commencé les hostilités et puis ça faisait longtemps, je pouvais lui pardonner. Comme je le pensais, il avait bien prévu de devenir une pierre angulaire de ce village et pouvait largement prétendre le devenir. Il suffisait de regarder son paternel pour comprendre qu'il a tout le potentiel pour être le parfait héritier du clan Borukan. Il voulait également, enfin plutôt espérait, qu'on monte les échelons ensemble. Ce ne serait pas une mauvaise chose, surtout si j'arrive à le concurrencer pour qu'il se donne encore plus, mais je ne monterais sans doute pas tous les échelons. Bien évidemment, il posa son bras autour de moi sans me demander mon avis pour qu'on continue le chemin ensemble. Après quelques mètres et avant qu'il ne reprenne la parole, j'avais repoussé son bras pour rependre une marche normale.

C'est ensuite qu'est venue le moment délicat, maintenant qu'il y avait toutes ces règles et ces interdictions, pouvais-je vraiment me permettre de lui dire que je partirais un jour ? Avant, il acceptait et appréciait, je pense, mon côté voyageur, sans mur autour de moi. Le problème c'est qu'il continuait d'enfoncer le couteau en parlant de mon refus de vouloir tisser des liens avec les gens, je ne pouvais pas lui faire croire que j'avais changé du tout au tout. Déjà, il en douterait énormément et puis il a été mon premier ami sur ces terres, je ne peux pas lui mentir comme ça.

"Je t'avoue que maintenant qu'Iwa est structurée, qu'il y a de la hiérarchie et des missions de bas niveau, je pense de plus en plus à partir, car nous nous rapprochons de plus en plus de ce que je n'aime pas." Je me tais deux secondes pour réfléchir à ce que j'allais lui dire. "Mais, je ne veux pas faire ça comme un traitre ou un sauvage, je vais sans doute aller à la rencontre d'une de nos têtes pensante."


J'allais véritablement le faire, partir comme un sauvage serait la dernière solution et j'espère qu'elle n'arrivera jamais. C'est là que mon cerveau rentrait facilement en ébulition parce que j'avais beaucoup de pour et de contre dans cette affaire. Heureusement pour moi, Akahiko est quelqu'un d'assez hyperactif donc il me coupa vite dans mon élan pour me parler de mission. Je n'avais pas encore fait de réelle mission, pour moi, la ronde du village ou aller récupérer une gamine à l'autre bout de la rue ce ne sont pas de vraies missions. Lui était beaucoup plus enthousiaste que moi à ce sujet.

"Disons que je ne suis pas spécialement pressé... Tout dépend de la mission, mais moi je veux aller dehors !" Je commence à m'enfoncer dans la ruelle où le chat avait fait tomber une poubelle tout en faisant un signe de tête à mon ami. "Viens voir."

Je m'enfonce dans la ruelle pour être dans un coin sombre et réellement désert. Je concentre mon chakra, je le regarde dans les yeux avec un air sérieux, déterminé et aussi heureux. À partir de maintenant il pouvait voir que ma forme changeait, que ma tête devenait plus grosse et plus longue, mon corps se mette à quatre pattes et une fourrure qui apparait. Je m'étais totalement transformé en loup blanc.

"La dernière fois qu'on s'est vu, je la maîtrisais pas encore en entier, j'ai enfin réussi. Et toi alors ?"


Je détourne le regarde deux secondes pour regarder le chat qui me fixait également, les poils dressés. Je rigolais intérieurement, je ne voulais pas lui faire peur puis je m'approche de lui doucement, tout doucement, avant de le voir débouler comme un voleur.

_________________


Dernière édition par Hatake Kaveta le Mer 16 Aoû 2017 - 0:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t721-hatake-kaveta-termine

Mer 9 Aoû 2017 - 21:26
Kaveta n’avait décidément pas changé et c’était une très bonne chose, lui qui rêvait de nouvelles frontières, de nouveaux territoires à explorer, il devait continuer à aller de l’avant, mais il devait prendre des précautions, car pas tout le monde ne l’entendait de cette oreille. C’était normal après tout, qui serait assez fou pour laisser partir quelqu’un avec de potentielles informations, à moins que cette personne ai un titre officiel ou un papier prouvant ce qu’il dit. Quand une époque débute, quand des choses se forment, les créateurs et dirigeants font tout pour protéger cette jeune flamme qui ne demande qu’à s’embraser. Akahiko avait foi dans le Triumvirat pour qu’il entende et comprenne la situation de Kaveta.

" Parles-en bien et prépare de quoi les impressionner, essaye que ton départ serve à Iwa et que cela ait un rôle important. "

Il avait dit ces mots en rentrant dans la ruelle, regardant à droite et à gauche, puis quand il fixa à nouveau devant lui, c’était un loup blanc qui l’observait, un majestueux et magnifique animal.

" Whaa, alors tu as réussi ! Tu es splendide ! J’espère que tu accompliras des merveilles avec ce pouvoir. "

Il le regarda jouer avec le chat qui détala à toute vitesse.

" Moi ? Eh bien, disons que je suis sur le chemin des attentes de mon père. "

À ces mots, Akahiko se redressa de toute sa hauteur, ses yeux changèrent d’humeur, il leva sa main droite d’où commençait à perler quelques gouttes de magma, tombant sur le sol, l’abîmant avant de solidifier, puis le magma commença à se disperser autour des poings d’Akahiko, dégageant une chaleur intense, puis il jeta la lave vers l’autre sortie de la ruelle et de petites pointes de lave solidifiée se logèrent dans les bâtisses, rien de bien méchant, mais de quoi montrer ses différentes possibilités.
Ses yeux se radoucirent et il sourit à nouveau, comme si de rien n’était à Kaveta.

" Héhé, c’est tout ce que je peux te montrer, mon père a été très clair, notre pouvoir peut détruire tout ce qu’il touche si on ne fait pas suffisamment attention, du coup désolé, mais faudra te contenter de ça. "

Quand il finit sa phrase, il entendit quelques cris au loin.

" Hep ! Vous là-bas ! Qu’est-ce que vous faites ?!
-Oups ! On ferait mieux de déguerpir en vitesse ! La milice ne rigole pas ici !
"

Akahiko se mit à courir à toute jambe hors de la ruelle, espérant que Kaveta le suive, tentant de semer les poursuivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t711-borukan-akahiko-le-fils-termine#3703 http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939

Ven 11 Aoû 2017 - 11:00
J'étais heureux de voir que malgré la nouvelle situation en cours et future, son avis sur moi n'avait pas spécialement changé. Au contraire même, il semblait même me soutenir, il devait être un des seuls à me comprendre pour le moment et cela était très agréable. Des fois il me suffit juste de croiser un ami pour récupérer la forme et me motiver encore plus dans mes convictions. Il y avait également la joie que je pouvais lire sur son visage quand j'avais pris ma forme Okami, il était réellement heureux pour moi, mais il n'avait pas hésité à me faire un compliment sous cette forme. Cela m'avait gêné encore une fois, mais heureusement pour moi je ne peux pas rougir sous cette forme. Il est rare que je prenne en compte les considérations des gens, mais lui me prouvait une fois de plus qu'il était un ami et je commençais de plus en plus à prendre en compte son avis.

C'est ensuite que j'ai eu le droit à une petite démonstration des pouvoirs Borukan, que mon ami contrôlait. Son bras plein de lave, que dis-je, de magma dégageait une certaine chaleur et le sol n'avait pas l'air d'apprécier les gouttes qui tombent. Je voulais réagir, mais un cri m'en empêcha et avant même que je n'ai le temps de lui dire qu'il faut qu'on y aille, il était déjà en train de courir au bout de la ruelle. Sous cette forme ma vitesse était augmentée alors je n'ai pas mis bien longtemps à le rattraper pour lui dire discrètement.

« Comme à l'ancienne? » Je le regarde dans les yeux avec ma gueule de loup et lui fait un clin d’œil avant de monter sur le toit. « C'est partit ! »

On avait pris une certaine habitude quand on avait à peine 20 ans. Il passait souvent en premier devant le danger, car il est plutôt tête brûlée et moi je me cachais en hauteur, prêt à sauter sur tout ce qui bouge de trop. Je me souviens de cette fois-là, dans une forêt où un autre shinobi de notre âge voulait jouer au plus malin avec nous. Il n'avait même pas eu le temps de comprendre notre stratagème qu'il s'était pris en pleine poire le poing d'Aka et mon pied. J'étais donc discrètement dissimulé sur les toits de la rue, attendant le signal du jeune Borukan pour apparaître.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t721-hatake-kaveta-termine

Une rencontre fortuite [PV Hatake Kaveta]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers résidentiels
Sauter vers: