Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB

Hideaki Midori
Hideaki Midori

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Mer 25 Déc 2019 - 22:26
pyramides & trésors;


Kaze, Kaze, Kaze. Son sable à perte de vue, son soleil aveuglant, ses températures infernales. Une destination rêvée pour partir en vacances. Là-bas, il n’y a que du neuf, que du beau, que du propre. Des bandits à chaque coin de rue, des ninjas déchus qui feraient n’importe quoi pour un peu de pognon … Y a même des mercenaires en mal de mission, qui viennent chercher de quoi faire la bagarre pour remplir leurs poches. Non, vraiment, Kaze, c’est un peu le paradis pour ceux qui savent plus quoi faire de leurs vies. Ils y échouent tous. Et c’est là que commencent les déboires. L’alcool, la drogue, les bagarres dans les bars … Ça n’a l’air de rien, pour ceux qui y vivent, mais apparemment, c’est terrifiant. Puis, au milieu de cet enfer sur Terre se trouve quelques être un peu plus bienveillants. Ceux qui ont un sourire d’enfant, qui rassurent quand on leur adresse la parole. On leur donnerait le bon dieu sans confession, comme on dit.

Pourtant, ceux-là sont les pires.

Midori repart de sa chasse à l’information, fraîche comme un gardon. Guillerette, elle déambule dans les rues du village avec un sourire aux lèvres comme elle n’en a que rarement. Les gens connaissent un peu l’albinos, ils la voient souvent passer. Tout le monde l’imagine comme une gamine adorable, prête à tout pour aider son prochain, toujours sur le coup des histoires qui sentent bon. Personne ne s’imagine qu’en réalité, toutes ses actions la mènent sur les traces d’un trésor, qu’elle pillerait même à sa propre grand-mère. Kaze est une terre sans foi, ni loi. Midori n’est clairement pas cette gamine vertueuse que tout le monde imagine. Son sourire n’est fait que pour entuber les plus naïfs.

« Hey, Kaku’, regarde ce que j’ai trouvé ! »

L’albinos déboule de nulle part, la démarche sautillante. Un sourire illumine son visage. Elle est contente de sa trouvaille, tellement qu’elle la brandit fièrement. Un parchemin. Ça n’a l’air de rien, mais les chasseurs de trésors savent remarquer un coup qui sent bon. Là, il leur suffit de regarder l’épaisseur du papier et sa couleur presque immaculée pour savoir que, ouais, y a quelque chose de bien là-dedans. Et puis, ça, c’est juste une question de support. La missive est fermée par un ruban de soie rouge, ces beaux rubans que seuls les riches possèdent dans le pays. Midori glisse un regard complice à son acolyte, beaucoup, beaucoup trop fière de ce qu’elle a déniché.

« Pour faire rapide, un monsieur veut épouser sa femme. Pour ça, il a besoin d’un collier très rare et très cher qui aurait appartenu à la femme d’un Empereur. Oui, je sais, on va devoir laisser partir une telle perle. Mais imagine ! » Des étoiles scintillent dans ses yeux. « Le collier est situé dans une pyramide. Ça veut donc dire qu’il y a possiblement d’autres bijoux, ou d’autres objets d’une valeur aussi élevée, voire plus élevée encore ! »

L’excitation est palpable dans sa voix. Si elle ne se tenait pas aussi bien, Midori sautillerait sur place.

« Ajoute à ça la récompense qui va avec la mission. On irait donc dans une des rares pyramiques qu’on n’ait pas encore pillée … pour y trouver un collier pour un riche Kazejin … Et on raflerait la mise en passant. Ça me paraît plutôt pas mal ! »

L’albinos fait un pas, puis un autre, en direction de Kakusareta. Son sourire devient beaucoup plus carnassier. Celui de la bête qui a envie de passer à l’action, de ne rien laisser de brillant dans cette pauvre pyramide. La mimique terrifiante d’un animal sauvage, prêt à tout pour ramener un maximum de butin.

« Les grosses boulasses, Kaku’ ! C’est ça, la promesse de cette mission ! »

Un hochement de tête vigoureux, pour appuyer sur ce qu’elle lui dit. Midori est enchantée.

« Alors, alors, t’en es ?! »

Dans un dernier effort de persuasion, l’albinos tend le bras pour plaquer la missive contre le torse de son acolyte. Des tremblements passent dans ses mains, se font ressentir sur le papier. Le problème de cette mission, c’est que la kunoichi est déjà tellement motivée pour y aller, qu’elle partira même si l’homme masqué ne la suit pas. Quitte à prendre les plus gros risques au monde pour le faire. Mais … Mais il va accepter, non ? Parce que c’est ce qu’ils font, depuis toujours …

Ils viennent, raflent la mise et plus encore, puis ils repartent.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7935-hideaki-midori-complete
Takaramono Kakusareta
Takaramono Kakusareta

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Lun 6 Jan 2020 - 6:44



Encore une journée sous le soleil, sans grand chose à faire, cela faisait un petit moment que je me posais la question : Est ce que Kaze était encore intéressante ? Est ce que cette légende de l'arc n,'était elle qu'une légende ? Ou peut être qu'à force de ne vouloir que le traquer, et bien mon intuition s'était émoussé... Levant la tête vers l'astre cuisant, un soupire s'échappait de mon masque.

Soudain, une voix, mon prénom retentit et me fit sortir des nuages ! Midori était enfin de retour et elle semblait ravie... Elle avait du tombé sur une mine d'or, ou alors de l'or tout court, ou alors quelque chose à vendre pour de l'or! Apparemment non, elle se pointe devant moi avec un parchemin, qu'elle me tends avec une certaine satisfaction non camouflée.

Cependant, rien qu'a voir la qualité du papier, ce n'était pas une vieille carte qu'elle m'avait déniché dans un vieux coin miteux... Non, non, non, ça, c'est de la demande de riche ! Elle me fit un rapide résumé du contenu de ce fameux parchemin : Un riche qui veut récupérer un trésor. Voila ce que j'avais compris du gros de l'histoire, les pyramides sont vraiment des exercices à part entières, ce sont des labyrinthes, bourré de piège et pas cela ne se termine pas toujours bien...

Comme à son habitude, La jeune femme était plus captivée par l’appât du gain plutôt que par la possibilité de tomber sur des trésors uniques ! Oui, les pyramides étaient aussi des tombeaux et souvent possesseur de reliques ! Mais son travail d'information n'était pas à plaindre, elle savait dégoter les meilleurs contrats, et surtout que nous pourrions peut-être nous emparé de ce collier plus tard, après tout, cela reste un trésor...

Là regardant s'exciter comme une enfant, je fis un geste de la tête :


-Comme d'habitude, je garde les trésors ! Peut-être qu'on y trouvera enfin un indice sur l'arc caché de Kaze !


Je tournais mon visage sur le côté en accompagnant le mouvement d'un petit ricanement. Je me dirigeais vers mon sac, vérifiant qu'il n'y manquait rien pour notre périple.


- De toute façon je m'ennuyais ! Tu tombes à pic ! C'est par où ?

Je m'emballais aussi, mais il ne faudra pas oublier de remplir nos provisions, et nos équipements, ce serait bête de rester coincer ou de mourir de soif avant d'arriver...


Revenir en haut Aller en bas
Hideaki Midori
Hideaki Midori

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Mer 8 Jan 2020 - 22:12
pyramides & trésors;


Un jour j’irai sur la Lune,
Un jour, j’irai.

L’appât du gain. Cette délicieuse sensation qui court dans ses veines, éveille chacun de ses membres, fait battre son cœur plus vite que la normale. Kakusareta la rejoint dans cette nouvelle chasse au trésor, incapable de laisser passer une telle opportunité. Midori a appris à les repérer, ces petits riches qui mettraient leurs organes en vente si ça leur permettait de réaliser un de leurs rêves. Ils n’ont rien à perdre, à part de l’argent, encore, toujours, énormément d’argent. Ils en ont tellement que, même s’ils mettaient leur rein sur le marché noir, ils en récupéreraient un le lendemain. Moins cher, de meilleure qualité. Leur potentiel de magouilleurs dépasse celui de Midori, qui atteint déjà des sommets. Mais peu importe : l’albinos n’est pas un enfant de chœur, encore moins quelqu’un qui se targue d’être pleine de bonnes intentions. Elle n’en a rien à faire, de ce qui alimente son porte-monnaie, tant qu’il l’alimente. Ces gros bouffis qui baignent dans l’or sont de vraies sources de pognon, il suffit simplement de trouver la bonne vanne pour faire dégouliner tout ce fric, qui n’attend qu’à être saisi par des mains encore moins bien intentionnées que les leurs. Midori se charge de leur enlever ce poids de leurs épaules. Les pauvres, ils ont besoin d’aide pour porter tout ce magot !

La chasseuse de trésors observe son partenaire avec un sourire sur les lèvres. Lui aussi, il veut le trésor. Ces pierres rares, ces joyaux qui se cognent les uns contre les autres et chantent leur propre mélodie. Une sensation si délicieuse, inexplicable. Il sait ce que ressent l’albinos, il sait dans quoi ils s’engagent. Et dans leur situation actuelle, il est aussi celui qui prend la plupart des responsabilités sur ses épaules : il prépare le sac de provisions et s’assure que tout y soit. Midori, pendant ce temps, s’enferme un peu plus dans le long rêve doré dans lequel ils s’apprêtent à plonger. Heureusement qu’il y en a un qui garde les pieds sur terre !

Une fois qu’ils sont prêts, l’albinos observe la silhouette masquée à ses côtés. Se rappeler qu’ils ont grandi ensemble lui fait toujours tellement étrange. Il est si grand, maintenant. Planqué derrière cet artifice qu’il change, quelque fois, il continue son bonhomme de chemin, sans trop changer, sans jamais dévier de sa route. Il obtiendra probablement tous les trésors de ce monde, quel qu’en soit le prix, quels que soient les efforts requis. Un sourire étire les lèvres de la crinière blanche. Elle ne peut pas s’empêcher d’être fière de lui.

« La carte dit à l’ouest. C’est une pyramide que nous ne connaissons pas, donc nous trouverons peut-être des indices sur l’arc légendaire, en effet. Et puis, si nous n’en trouvons pas, nous retournerons écumer les bars et les tavernes. »

Midori hausse les épaules. Alors qu’elle impulse un nouveau mouvement en direction de la pyramide, son sourire devient mutin.

« Si les riches sont notre principale source de revenus, les poivrots sont ceux qui nous donnent tout le reste. Kaze est un si beau pays. »

Au diable ceux qui pensent l’inverse. Parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils ratent. Ils n’ont pas compris que parmi les plus gros mécréants se trouvent aussi les meilleurs informateurs. Il suffit simplement de savoir où chercher. Guillerette, Midori progresse comme une enfant. Leur marche vers la cave aux trésors ne prend pas trop de temps, étonnamment. Une promenade de santé, comme certains disent. D’autres verraient ça comme une plaie, avec le soleil qui tape à en faire fondre la chair … Mais ces gens ne sont pas Kazejin. Ahlala, ces étrangers. Midori se plante devant la grande pyramide, qui les domine de toute sa hauteur et cache le soleil. Elle pose les mains sur ses hanches.

« Alors, là-dedans se trouve notre mission … Et notre richesse du jour. »

Immobile, seule sa tête pivote pour qu’elle puisse regarder Kaku’ à travers le masque, là où sont ses yeux. Si elle avait un petit côté révolutionnaire jusque-là, la voilà transformée en véritable prédatrice, prête à rafler tout ce qui brillera. Et même ce qui ne brillera pas.

« Tu connais la règle, mmh ? Tu prends tout ce que tu trouves, on triera plus tard. Si quelque chose de suspect bouge, tu tapes. Si ça bouge toujours, tu tapes jusqu’à ce que ça ne bouge plus. Mais je ne t’apprends rien, mmh ? »

Clin d’œil complice. Ce n’est pas leur première aventure, ni la dernière. À force, ils ont tous les réflexes, tous ceux qu’on n’acquiert qu’après des années de pratique. Ces réflexes salvateurs qui leur permettent de se sortir des pires situations. Après tout, les pyramides ne sont pas les endroits les plus sûrs de Kaze. Qui sait combien de pillards se trouvent dans celle-ci ? Combien de victimes ils devront faire, une fois encore, pour s’assurer de garder le butin ?

Midori ouvre la marche, une fois de plus. Elle n’en a rien à faire, du nombre de personnes qui périront aujourd’hui. Ils ne lui apportent rien, au contraire. Ils ont posé les yeux sur son trésor. Parce que tous les trésors sont les siens.

Le prix à payer est parfois très lourd. Mais que vaudrait la chasse aux trésors, s’il lui manquait cet aspect ?

Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu’importe ?
Au fond de l’Inconnu, pour y trouver du nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7935-hideaki-midori-complete
Takaramono Kakusareta
Takaramono Kakusareta

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Mar 14 Jan 2020 - 5:15




Si elle était douée pour recueillir des informations, elle l'était tout autant pour se perdre dans ses rêves dorés, et je parle bien de la richesse qu'elle compte entassée jusqu'à ce qu'il y en ait plus aucune pépite présente dans ce monde. C'est sûrement pour ça que notre partenariat fonctionnait si bien, nous avions, sur le papier, le même but, mais nos désirs divergeaient. Tandis que Midori s'intéressait plus à la richesse, le trésor au sens pécuniaire, pour ma part, c'était l'unicité des trésors qui me faisais vibrer.

Alors oui, trouver un coffre rempli d'or et de joyaux était toujours source de réconfort et de plaisir, mais apprendre que le coffre était une pièce extrêmement rare, une réalisation d'un ancien artiste au service de quelconque roi, une pièce donc unique ! C'était ça qui faisait virevolter mon esprit, agiter l'intégralité de mon système ! C'était pour cette raison que je traquais les trésors !

Cette différence faisait que, chacun savait qu'il n'avait pas à soupçonner l'autre de lui voler son butin, et au contraire, que l'un allait souvent, si ce n'est toujours, avec l'autre. Un équilibre des passions qui me permettais de travailler dans n'importe quelle situation avec Midori, c'était cette même balance qui avait posé les bases de nos premières collaborations.

Le nécessaire étant préparé, nous étions prêt à partir ! Apparemment c'était une pyramide que nous n'avions pas encore exploré... Il en reste donc ? Le désert de Kaze regorgeait de ce genre de bâtiment triangulaire, mais nous en avions tellement pillé, que je me demandais parfois s'il en restait d'inconnue... Mais bon, l'étendue sableuse est capricieuse, une grosse tempête et l'une prenait la place d'une autre, comme si ne rien était.

Soupirant, en courbant l'échine, comme si je venais d'être démotivé d'un coup à la parole de mon amie :


- Tu sais très bien que 90% de ce que ces poivrots nous disent, sont des bêtises... Ou des informations que n'importe qui connaît...

Le chemin jusqu'à la pyramide était fastidieux, que du sable comme d'habitude, des petits reptiles qui serpentaient entre les dunes de différentes tailles... Et, enfin ! Nous arrivâmes devant le tombeau de ce fameux collier !


- N'oublie pas que ces trucs sont souvent remplis de pièges, évite de marcher n'importe où !

Je n'étais même pas sur qu'elle m'avait entendu, déjà obsédée par la fortune que cette mission allait lui rapporté ! Je ne pouvais pas lui en vouloir après tout, c'était une antre sûrement remplie de trésor, il ne fallait pas perdre de temps !

Je me mis donc, moi aussi, en marche ! Que la chasse aux trésors commence !


Revenir en haut Aller en bas
Hideaki Midori
Hideaki Midori

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Jeu 16 Jan 2020 - 0:07
pyramides & trésors;


Une moue boudeuse. Les poivrots sont des menteurs, Kakusareta a totalement raison sur ce point. Bien que cela pique l’ego de Midori et la fasse râler, elle ne peut pas nier ce fait. La plupart des alcooliques sont certains d’avoir vus des reliques dans le sous-sol de leur mère, ou encore dans le leur. Certains imaginent monts et merveilles en pensant avoir raison, alors qu’ils ne font que fabuler. Bref, en réalité, ils ne servent à rien. Mais certains, les fameux élus des 10%, ont ces éclairs de lucidité qui les mènent sur des chasses aux trésors mémorables. Ces chasses dont ils reviennent avec des richesses suffisantes pour réhabiliter tout un pan de la pauvreté de Kaze. Mais ils ne sont pas des Robin des bois, juste des pillards, alors, les autres … Midori secoue doucement la tête.

« Meh. »

Une des rares interventions de l’albinos qui ne soient pas structurées, ni mesurées. La protestation est tombée toute seule, une simple onomatopée pour manifester son mécontentement. Kakusareta est, parfois, bien plus terre-à-terre que la joaillière. Il lui rappelle à quel point leur monde est moche, plein de mensonges et de divers défauts que Midori aime planquer sous la carpette. Là, encore une fois, il lui ramène les pieds sur Terre. Ce n’est jamais brutal, il l’énonce juste comme un constat, paf. Et voilà. Mais ce n’est pas grave ! Parce qu’ils sont sur une piste, une vraie piste ! Et ça, ça soigne toutes les blessures du monde. Ça met du baume au cœur même au plus déprimé des déprimés.

Guillerette, Midori s’élance vers la pyramide. Elle gravit les marches sans aucun problème, en s’assurant à chaque fois qu’il n’y ait pas de piège sous ses pieds. Généralement, l’extérieur est toujours laissé à l’abandon : les plus naïfs imaginent alors qu’ils ne risquent rien. Pourtant, dès qu’ils mettent un seul pied à l’intérieur de l’édifice, nombreux sont les pièges qui leur tombent dessus et leur coupent la tête. Combien sont morts parce qu’ils avaient soif de richesse, mais trop peu de cervelle pour penser aux risques ? La chasse aux trésors est une pratique périlleuse, durant laquelle le chasseur se heurte aux pillards, certes, mais aussi aux temples eux-mêmes. Les bâtisses ne se laissent pas faire, les anciens savaient pertinemment que l’Homme viendrait pour rafler leurs trésors. Ils n’ont jamais été dupes, même à leur époque.

L’albinos s’immobilise devant l’entrée de la pyramide, au sommet des interminables marches qu’elle vient de grimper. Il y a plusieurs entrées. Des étoiles illuminent ses yeux, rien qu’à l’idée d’arpenter cet endroit de fond en comble. Elle se tourne vers Kaku’, avant d’ouvrir les bras en grand.

« Regarde, regarde ! Tout ce qui nous attend ! »

Profonde déception, ou richesse absolue, qui sait ce qu’elle va trouver dans cette nouvelle aventure ? Le frisson de l’inconnu caresse l’échine de Midori, qui se met à sautiller sur place, comme une enfant. Elle observe attentivement les trois entrées, à la recherche d’un indice qui pourrait les guider pour cette première entrée en matière. À vue de nez : rien. Aucune information utile. Mais l’albinos est certaine qu’il va se passer quelque chose dans les quelques minutes qui vont suivre leur entrée dans la pyramide. Et encore, minutes, elle pense même en termes de secondes.

L’albinos crée un premier cristal rond, de grosse taille, qu’elle lance dans la porte de gauche. D’abord, pas un bruit. Puis un énorme fracas et l’explosion de la création. Pour sûr, à un moment précis dans cet endroit, quelque chose va les accueillir. Quelque chose de brutal, bruyant et dangereux. Elle réitère avec la porte du milieu : le cristal est catapulté en arrière dès son entrée en matière. La balle vole sur plusieurs longs mètres, jusqu’à s’écraser dans le sable. Puis, la dernière. Même tentative. Il n’y a aucun bruit. Absolument aucun. Une absence d’activité qui laisse Midori perplexe. Elle croise les bras sur sa poitrine.

« Hum. Tu préfères laquelle ? Celle de gauche, qui a l’air d’écrabouiller ce qu’elle reçoit ; celle du milieu, qui va nous catapulter ; celle de droite, où il n’y a rien ? On peut observer les mécanismes, si tu veux. Mais c’est plutôt ta spécialité, pas la mienne. »

Concentrée, la crinière blanche lève les bras pour venir chercher ses cheveux, qu’elle noue en une haute queue de cheval. Elle replace ses lunettes sur son nez, signe que cette chasse a désormais toute son attention.

« Je me fie à ton jugement pour celle-là ! »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7935-hideaki-midori-complete

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: