Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Allons voir les défunts [Fuu]

Yasei Zeref
Yasei Zeref

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Jeu 26 Déc 2019 - 21:20
Cela fait maintenant une semaine que je suis revenu du palais du Daimyô, pour assister à des événements qui m’ont fait réalisé à quel point être bon dans ce monde n’a aucun intérêt. Il faut se battre dans le but de tuer, c’est la seule façon d’éviter de perdre des choses précieuses, ou d’avoir des regrets en le faisant. Pour ma part, j’ai laissé une fois Chôjuro s’en sortir, et il en est venu à détruire pratiquement tout ce que j’avais. C’est d’ailleurs une chance, vu depuis combien de temps il semblait m’observer, qu’il ne s’en soit pas pris aux trois dernières personnes qui comptent dans ce qu’il reste de mon cœur. Reikan lui aurait sans doute fait mordre la poussière, ce qui explique qu’il n’ait rien tenté, et puis je ne l’ai pas vue depuis ma première rencontre avec lui, il ne doit donc même pas connaître son existence. Mais il a mentionné Fuu, et celle-ci aurait pu en faire les frais, d’autant qu’elle est frêle comme Saeko, ce qui en fait une proie facile pour un tel criminel que lui. Enfin, il aurait aisément pu trouver Imekanu, dans sa cabane, et lui infliger un sort similaire, ce qui m’aurait sans doute encore plus enragé. D’une certaine façon, son envie de rendre ça théâtral m’a épargné d’autres désagréments.

Quoi qu’il en soit, étant de retour, je dois revenir à ma tâche primaire de ces derniers temps, à savoir surveiller le trio de Kaze. En réalité, leurs agissements n’ayant rien eu d’inquiétant, je n’ai plus aucune obligation de le faire, mais je veux quand même m’assurer du bien-être de la petite aux cheveux blancs, pendant quelques temps encore, pour être tout à fait certain qui ne lui arrivera rien. Je patiente donc devant son hébergement, avec discrétion, pour vérifier que des imbéciles comme ceux de la dernière fois ne tentent pas des choses pouvant avoir des conséquences. En y repensant, ses derniers mots concernaient Saeko et son envie de la rencontrer. Je me demande si c’est possible, désormais. De quoi aurait-elle l’air, plongée dans son coma ? Au bout d’un certain temps, l’Asaara finit par sortir et je me mets à la suivre, pour ce que je considère comme ma dernière journée de surveillance.

Rien de particulier ne se passe, mais mes questionnements continuent, jusqu’à ce que Fuu passe à proximité de l’hôpital. C’est là que je décide de faire mon apparition, quitte à la surprendre. J’atterris juste devant elle, venant de nulle part, sous forme humaine, et je la salue, le visage tout à fait impassible.

« Bonjour, Fuu. »

Aucun mot de plus, peu importe ce qu’il s’est passé dans cette chambre ce soir-là, je ne compte pas m’abaisser à une quelconque forme de contact physique en public, cela serait bien trop humiliant, au milieu de cette foule. Alors une simple salutation suffira. Lui présenter ma sœur sera déjà un acte suffisamment gênant pour moi, d’autant que son état actuel est ma responsabilité, totale.


Spoiler:
 

_________________
Allons voir les défunts [Fuu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Allons voir les défunts [Fuu] Hanae
Merci Shimi pour le beau louloup <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee http://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Asaara Fuu
Asaara FuuEn ligne

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 21:45
Cela faisait déjà quelques jours depuis qu'elle a "dompté" Zeref, quelques jours qu'elle ne l'a pas vu d'ailleurs. Sans doute est-il devenu si discret que même Fuu qui est pourtant la personne qu'il devait surveiller ne le remarque plus. Ça ou alors il fait semblant de la surveiller et passe en vérité ses journées sur d'autres affaires importantes. Comme quoi ? Elle l'ignore, elle ne le sait pas, son amitié avec Zeref est bien trop récente pour qu'elle le connaisse totalement, elle en sait déjà pas beaucoup … mais l'Asaara se doute d'une chose : il n'est pas venu la voir parce que quelque chose a dû lui prendre toute son attention. Elle se demande bien quoi, mais cela ne la regardait certainement pas, Fuu ne fait pas partis de la Kenpeï, et puis, elle n'est pas kirijin, les affaires de ce village ne la regarde pas, c'est ce qu'elle pensait du moins.

Elle finit cependant par le croiser alors qu'elle faisait un détour devant l'hôpital, à vrai dire, il l'a surprise. L'assimiliatrice l'observe, lui faisant un sourire discret avant de le cacher devant un air sérieux. Il ne voulait certainement pas que cela se sache publiquement qu'ils sont devenus amis, qu'il s'est laissé câliner par une jeune femme kazejin qu'il devait surveiller, voire qu'il y avait un quelconque lien autre que professionnel entre eux-deux.

- Bonjour monsieur Zeref, vous vouliez me voir ?

Elle se demande pourquoi il se trouve devant cet hôpital, venait-il d'en sortir ? Pourtant, il n'a pas l'air blessé du tout. Elle pose sa main sur sa hanche en l'observant et en attendant une invitation de sa part pour le rejoindre en secret.

_________________
Allons voir les défunts [Fuu] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Mar 31 Déc 2019 - 18:19
Je jauge Fuu de toute sa hauteur, bien qu’elle soit finalement assez proche du sol et que cette action ne requière pas tant de temps que cela. Dire que je ne l’apprécie pas serait mentir, et mon cœur ne s’est pas refermé au point d’envoyer paître la moindre des relations que j’ai créées, pourtant, je sais que je ne me laisserai pas aller à une tendresse étrange et gênante, d’autant plus dans un lieu public. Mon arrivée semble la surprendre, et pour cause, cela fait un bon moment qu’elle a dû se rendre compte que je ne la suivais plus. Si ç’avait été le cas, j’aurais probablement fini par lui parler, même si les interactions sociales ne sont pas mon fort. Gardant mon apparence froide et impassible, je prononce quelques premiers mots à son attention.

« Te voir… Oui, sans doute, mais pas pour les raisons que tu penses. Tu as dû remarquer que je ne te surveillais plus, ces-derniers temps. J’ai été affecté à une mission de la plus haute importance, et si je reviens aujourd’hui, c’est pour deux raisons. »

Je marque une pause. La première est peut-être celle qui fera le moins sourire la petite, bien qu’être suivie en permanence ne doit pas être agréable. Au fond, cela relève plus de l’escorte que de la surveillance, sinon la Kenpei n’aurait rien eu à voir là-dedans.

« Ma mission d’escorte prend fin dès maintenant. Cela ne veut pas dire que nous ne nous reverrons plus, mais je n’ai plus aucune obligation de te suivre au quotidien. Nous avons estimé que tu ne représentais aucun danger, et que ni toi, ni tes acolytes n’étiez en danger entre nos murs. »

Nouvelle pause, avant d’aborder un sujet un peu plus complexe. Je n’ai pas oublié les derniers mots qu’elle a dit la dernière fois que nous avons parlé, alors il est temps de tenir un engagement, ne serait-ce que pour m’excuser de mon comportement ridicule de l’autre fois dans sa chambre.

« Maintenant, j’aimerais que tu me suives, il y a quelqu’un… que tu dois rencontrer. »

Tandis que je finis difficilement cette phrase, je commence à me diriger vers l’intérieur de l’hôpital. Je prends pour acquis le fait que l’immaculée me suive, ne serait-ce que pour étancher sa curiosité, et j’avance, pas à pas, une fois l’accueil dépassé, jusqu’à arriver devant une chambre. Je pousse la porte, m’y engouffre, et invite l’Asaara à me suivre. Je referme ensuite la porte, souhaitant garder une certaine intimité pour cette pièce, et je viens me placer au chevet de la jeune fille qui s’y trouve. Son visage est aussi paisible que sa chevelure est brune, et si physiquement elle paraît à peine plus jeune que la fille du désert, elle a en réalité pratiquement la moitié de son âge.

« Je te présente Saeko. »

Et rien de plus, laissant la fille au teint mat se faire sa propre conclusion.



_________________
Allons voir les défunts [Fuu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Allons voir les défunts [Fuu] Hanae
Merci Shimi pour le beau louloup <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee http://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Asaara Fuu
Asaara FuuEn ligne

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Mar 31 Déc 2019 - 21:59
Fuu écoute l'homme-loup, en effet, il veut lui parler, et elle attendait du coup qu'il venait l'inviter en privée, pour qu'ils puissent arrêter de faire comme si la demoiselle et lui se connaissait à peine et n'avait pas démarrer une relation d'amitié sincère entre eux-deux. Enfin, elle cligne des yeux à la réponse de Zeref : il voulait la voir, mais pas de la façon qu'elle pensait. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Y a-t-il une raison cachée derrière cette réponse ? C'est encore une autre raison pour venir le voir dans une chambre pour en parler en toute tranquillité. Enfin, il annonce que sa mission d'escorte est finie, qu'ils estiment que Fuu et ses deux collègues ne sont pas des dangers immédiats pour Kiri entre leurs murs, et en effet, ce n'est pas dans les plans de la banque Sabaku de lancer une attaque sur Kiri, ce serait dommage de perdre des clients de la sorte après tout, n'est-ce pas ? Fuu hoche positivement la tête lorsqu'il l'invite à venir le suivre pour lui présenter quelqu'un.

La demoiselle avait une idée de qui cela pouvait bien être la personne qu'il souhaite lui présenter, et le fait que cette personne se trouve dans cet hôpital n'augure rien de bon. A-t-elle raison ? Sans doute ... dans tous les cas, cette personne était certainement soit blessés, soit malades, soit les deux ... mais elle n'imaginait pas avant d'entrer dans cette chambre qu'il y allait avoir une autre possibilité. En effet, se présente à elle une jeune fille qui, physiquement, lui ressemble en terme de taille et de gabarit, mais qui devait avoir bien la moitié de son âge. Elle s'approche de cette petite fille, probablement Saeko, venant tenter de la toucher au niveau du coup, pour savoir ... si elle était vivante, même si les machines médicales semblent l'aider à respirer. Elle en déduit qu'elle se trouve en ce moment dans le coma, pour combien de temps ? Les connaissances en médecines de Fuu s'arrête aux premiers soins et aux quelques maladies qui ont touchés leur clan.

- Que lui est-il arrivé ?

Elle ne connaissait pas la vérité derrière ce coma et ... à vrai dire, cela ne faisait que lui rappeler les mots qu'avait sortis Zeref. Les personnes autour de lui tombaient ... quelqu'un l'avait fait pour le faire souffrir ? Ou bien pour le faire chanter et cela s'est mal passé ? Que de question mais ... elle estime que ce n'est pas naturel, que quelqu'un est derrière tout ceci ...

- Qui lui a fait ça ?

Elle l'observait, son regard n'était pas effrayé, plutôt colérique, ce qui contraste avec son doux visage qui semblait plongé dans une sorte de neutralité qu'elle essaie de garder intact en vain ...

_________________
Allons voir les défunts [Fuu] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Mer 1 Jan 2020 - 19:39
Malgré la proximité avec ma sœur, et le nombre de tourments que son état me cause, je parviens à rester calme. Ma froideur doit être présente en permanence, car la colère prendrait le dessus, dans le cas contraire. Chôjuro m’a fait perdre ce sang froid qui m’était caractéristique, et depuis, j’ai envie de frapper, de mutiler, de tuer tous ceux qui se comportent mal. Si la criminalité a toujours été un sujet sur lequel je n’arrive pas à plaisanter, désormais, il m’insupporte de voir des crimes être commis, et je pense irrémédiablement à la peine capitale pour ceux qui font souffrir autrui. Si je présente Saeko à Fuu, ce n’est pas sans raisons. Au contraire, il y en a même deux qui se détachent bien.

« Pendant que j’étais en mission, hors du village, un homme a mis le feu à ma demeure, la librairie de mes parents. Mon père est mort en tentant de sauver Saeko, mais il n’a pas réussi à lui épargner cet état. »

Oui, il y a deux raisons, l’une découlant de l’autre, d’une certaine façon. La relation, le lien, cette chose que j’ai tissée avec l’Asaara est étrange, et complexe. Elle n’est pas ma famille, ni un potentiel amour, pour des raisons que j’estime évidentes – ce qui n’est pas forcément le cas de tous – mais je ne la vois pas non plus comme une amie. Depuis que j’ai entendu son histoire, que je l’ai vue pleurer, je ressens comme une nécessité de la protéger, tout comme j’aurais dû le faire pour celle qui est dans le coma, devant nous. Néanmoins, mes erreurs du passé ne me feront pas dévier de ce que je dois accomplir. Je la fixe, toujours aussi impassible.

« J’ai commis l’erreur de ne pas retrouver un criminel sur lequel j’enquêtais, et celui-ci s’est vengé de mes agissements contre son réseau criminel en me prenant mon bien le plus précieux. »

Je lui ai promis, alors qu’elle ne demandait rien, de la protéger aussi longtemps qu’elle serait à ma portée, et c’est pour cette raison que je lui montre le doux visage de mon échec. Ce doux visage incapable de sourire par ma faute, incapable de voir ses amis, de grandir, de tomber amoureuse… bref, incapable de continuer à vivre à cause de mes choix.

« Si je te la présente malgré son état, chose que peu de personnes feraient, ce n’est pas pour essayer de t’effrayer. Tu es une kunoichi, cela ne doit pas t’affecter. Je t’ai promis de te protéger, au même titre qu’elle, et voici comment elle a fini. Tu es aussi importante pour moi qu’elle, ne serait-ce que parce que tu lui ressembles sur bien des aspects. La seconde raison est que j’aimerais te proposer quelque chose. Entre ninjas, nous pouvons nous entraider, et si je le peux, j’aimerais t’apprendre ce que je sais faire, si toutefois nos capacités shinobi ont des similitudes que l’on peut exploiter. »

Aider les générations futures à être plus fortes, pour que les personnes comme Chôjuro soient appréhendées plus facilement, mais aussi pour qu’elles-mêmes ne soient pas éliminées parce qu’elles sont trop faibles. Je ne compte pas m’arrêter, et j’espère que la jeune fille qui me fait face deviendra puissante, pour que sa vie ne soit pas en danger. En fait, je voudrais qu’elle suive la même voie qu’une certaine femme très puissante que je connais et chéris au plus haut point, ma cousine, Reikan.



_________________
Allons voir les défunts [Fuu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Allons voir les défunts [Fuu] Hanae
Merci Shimi pour le beau louloup <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee http://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Asaara Fuu
Asaara FuuEn ligne

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Lun 13 Jan 2020 - 20:04
Fuu écoute ce que Zeref a à dire à propos de sa soeur, visiblement, c'était pendant qu'il était en mission que quelqu'un a mis le feu à sa demeure où se trouvait son père et sa soeur. Ils tenaient tous les deux une librairie, donc cela prend très facilement feu, et elle comprend bien vite comment ça s'est mal tourné. Le plus triste, c'est que le père de Zeref a tenté de sauver Saeko, mais il a perdu sa vie en vain : maintenant, sa fille est dans un coma dont on ignore quand elle s'en sortira, si jamais elle s'en sort un jour. En effet ... quelle tristesse, non seulement il a perdu son géniteur, mais en plus sa soeur est dans un état sans doute pire que la mort. Elle est vivante, mais incapable d'agir, de parler, de savoir ce qui l'entoure. Fuu se sentait triste pour cette jeune enfant qui ne pouvait pas vivre comme les autres enfants. Elle réfléchit un instant si elle ne pouvait pas l'aider mais ... il fallait se rendre à l'évidence, Fuu n'est pas médecin, et elle ignore comment guérir cette pauvre fille, comment lui rendre sa conscience alors qu'elle est bloquée dans ce corps comateux.

- C'est triste ... être dans cet état à son âge ...

Enfin, il connaît le responsable de l'incendie, et donc elle se doute que, maintenant, il tentera de retrouver cette personne pour la mettre derrière ces barreaux ... visiblement, il l'avait laisser s'enfuir une première fois, et maintenant, il s'est vengé pour s'être attaqué à son réseau criminel. Certainement est-il à la tête d'un genre de gang ou un groupuscule du même genre. Elle ne s'y connait pas en criminalité, elle n'a jamais fais partis de la police, mais en tant que kazejin, elle a déjà fait face à de nombreux groupes de bandits et elle savait que les groupes très important sont les plus difficile à arrêter. Il révèle enfin pourquoi il lui a présenter sa jeune soeur dans le coma, il voulait lui dire qu'elle était aussi importante que sa petite soeur et qu'il n'a pas réussi à la protéger, et ainsi, il avait peur qu'elle se retrouve dans la même situation qu'elle. Et il enchaîne ensuite par une proposition d'apprentissage, il voulait l'aider à devenir plus puissante ... c'est vrai qu'il ne l'a pas vu se battre.

- Je comprends ... quand veux-tu commencer alors ?

Dit-elle en l'observant, elle allait taire pour le moment la fois où elle a failli se faire mordre par une fille ... car au final, elle a réussi à s'en sortir toute seule sans trop de problème ... et surtout, elle ne voulait pas qu'il se fasse un sang d'encre alors que sa soeur est encore dans les vappes.

_________________
Allons voir les défunts [Fuu] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Mer 15 Jan 2020 - 20:37
Fuu ne parle pas beaucoup. Je me doute que présenter ma sœur dans le coma à l’Asaara en lui disant « Regarde, je l’ai laissée devenir ça, et maintenant je veux que tu me croies quand je te dis que je vais te protéger » n’est pas la meilleure façon de rassurer une jeune fille. Néanmoins, je suis sincère dans mes mots, et cela fait partie des objectifs que je me suis fixés. Protéger ceux qui présentent un intérêt pour moi, ceux que j’aime finalement, et cela inclue Fuu, mais aussi Reikan ou encore Imekanu. Le nombre a bien réduit, par rapport à seulement quelques semaines auparavant, mais il y aura donc moins de difficultés à y parvenir, et je l’ai bien compris. Je regarde de nouveau la fille au teint mat, et l’invite à quitter les lieux pour me rejoindre un peu plus tard.

« Rejoins-moi au complexe shinobi dans deux heures, il vaut mieux ne pas attendre, même si je ne connais aucunes de tes capacités pour le moment, il y a des dangers partout dans ce monde, même entre ces murs, et la moindre connaissance, le moindre jutsu supplémentaire, c’est une chance de plus de survivre. »

Après m’être assuré que la Kazejine a bien quitté la pièce, je m’approche de Saeko, et me saisit de sa main. Son corps n’est pas froid, mais cela n’empêche pas son état actuel d’être ce qu’il est. S’il existe une façon de la faire revenir, alors je la trouverai, indéniablement. Je reste ainsi durant un temps que je n’arrive pas à compter. Peut-être dix minutes ou bien une heure, je pense à des tas de choses, qui ne font que vider un peu plus la carapace creuse que l’on appelait autrefois mon cœur. Si je ne suis pas dénué de sentiments pour les autres, qu’il s’agisse de ma cousine téméraire, ou de l’enfant du désert fort précieuse, ou encore de la sauvage urumie aux multiples facettes, lui donnant toutes un charme unique, je me rends cependant compte que ce qu’il reste de ma capacité à aimer est bien maigre, et que je ne saurai vraiment accepter une autre personne dans ce cercle restreint de celles que je veux protéger.

Ayant perdu beaucoup de temps, je me dépêche d’aller vers le complexe. Il ne faudrait pas que je fasse attendre l’enfant du désert, le temps nous est compté, et j’aimerais vraiment que la naine ressorte de cette journée en ayant appris quelque chose. Il n’est pas dit qu’elle soit aussi faible que son apparence le laisse paraître, mais j’ai un pressentiment que je pourrais lui être utile, quoi qu’il en soit. Après avoir reçu de la part de Reikan ou encore Aditya, c’est à mon tour de transmettre une partie de moi à Fuu. J’arrive sur un terrain d’entraînement, un peu avant l’heure, et y attends l’élue, celle qui aura la chance de recevoir mon tout premier enseignement.



_________________
Allons voir les défunts [Fuu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Allons voir les défunts [Fuu] Hanae
Merci Shimi pour le beau louloup <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee http://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref

Allons voir les défunts [Fuu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Hôpital général
Sauter vers: