Soutenez le forum !
1234
Partagez

Réaliser une promesse - SOLO

Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Réaliser une promesse - SOLO Empty
Dim 29 Déc 2019 - 15:36
Aujourd’hui était une journée toute particulière pour moi. J’avais depuis peu était promu au rang de chunin et l’un des aspects les plus importants, concernait directement ce pourquoi je m’étais à nouveau engagé dans le monde des shinobis. Si la protection de ma famille vis-à-vis des menaces récentes était quelque chose d’important à mes yeux, l’autre point qui faisait que j’en étais là aujourd’hui était la promesse faite à ma défunte femme sur son lit de mort. Lors de ses derniers instants, ma petite Saya d’à peine quelques jours entre mes bras, je lui avais juré de mener à bien notre rêve commun fait des années plus tôt lorsque nous n’étions que deux adolescents insouciants.

Cette promesse était simple. Partir et découvrir le monde. Voyager, explorer, partager, voilà ce que nous rêvions de faire l’un l’autre. Me rendant à l’académie une fois encore, mais dans un but différent que celui d’apprendre une technique futon de ce cher Tenzin, je me dirigeais d’un pas assuré vers la bibliothèque. Il était encore tôt, le soleil n’était pas levé et bien que le ciel soit voilé, on discerné ici et là quelques étoiles éparses. Au moins, il ne pleuvrait sûrement pas aujourd’hui.

Ouvrant la porte de cette vaste salle d’étude, je restais un moment dans l’encadrement à me souvenir de la dernière fois que j’étais venu là. Cette fameuse dernière fois était il y a quelques mois. À l’époque, cela devait faire une quinzaine d’années que je n’avais pas mis les pieds à l’académie. Je me souviens encore des quelques jeunes présents. Je ne saurais pas dire s'ils étaient des étudiants ou déjà des génins en recherche d’information, mais une chose était certaine, c’est moi-même, j’étais un de ces fameux génins en recherche d’information.

Je me souviens encore de mes recherches, de la section géographie à sortir des plans à foison, à les étaler ici et là sur la grande table sur laquelle j’avais installé mes affaires. Je me souviens m’être fait la réflexion à l’époque que personne n’avait vraiment dû se lancer dans l’exploration depuis des années compte tenu des volutes de poussières soulevées lorsque j’avais sortis les plans de leurs étagères.

Je me souviens aussi d’Aimi. La jeune médecin avec qui j’avais discuté de cet intérêt commun. Nous avions parlé de ce qui nous poussait dans cette voie, de nos envies et de nos passions, non sans bifurquer sur la couleur respective de nos cheveux et les souvenirs impérissables de nos proches disparus. C’est également la rousse qui m’avait pour la toute première fois fait mention du Manazuru. Je n’avais jusque-là jamais entendu parlé de ce groupe, et quoi de plus normal pour un type qui n’était pas shinobi jusqu’il y a peu. À cet instant, parvenir à intégrer cette branche spéciale d’Iwa me semblait être la chose à faire pour pouvoir avancer sur mon rêve. Aujourd’hui, même si je n’avais pas eu l’occasion d’en discuter avec elle depuis cette époque, le discours de Toph me laissait supposé que sa voie avait quelque peu changé pour le bien du village, même si au fond d’elle son désir était le même.

À l’époque, alors que ma préoccupation principale aurait été l’étude des nombreuses cartes que j’avais sorti, le résultat avait été tout le contraire. Nous avions discuté tous deux, de sujets vastes et intéressants, mais nous nous étions quittés sans que je regarde réellement ce pourquoi j’étais venu.

Aujourd’hui, je venais enfin pour remédier à cela, avec certes quelques mois de retard, mais avec une motivation toujours présente et une volonté encore plus renforcée.

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Réaliser une promesse - SOLO Empty
Dim 29 Déc 2019 - 15:39
Tous ces souvenirs remémorés en l’espace de quelques instants, j’entrais dans cette bibliothèque vide allumant les lieux au passage. Dans leurs bruits si distinctifs, les néons de la pièce grésillèrent quelques secondes avant de s’allumer complètement, baignant la zone d’une lumière blanchâtre. Dans un coin de la pièce, un tube fatiguait se mettait à clignoter par moments. Par chance, ma table habituelle, celle autour de laquelle Aimi et moi avions discuté bénéficiait d’un éclairage des plus optimum. Posant mes affaire sur l’une des nombreuses chaises libre, délaissant mon habituel chapeau et mon manteau rembourré, je me dirigeais vers le fruit de mes recherches, le centre névralgique des informations en libre service, ces fameux rayons disposants de livres, recueils et autres écrits en tous genre que chacun pouvait consulter. Ici, aucune chance de découvrir le moindre secret, mais pour un shinobi qui voulait avoir les bases sur de nombreux sujets, c’était l’endroit idéal.

Une fois de plus, mes pas me dirigèrent vers cette fameuse section géographie qui m’avait attiré la toute première fois. Seulement cette fois, même si ma motivation était toujours aussi importante, je procédais avec un peu plus de méthodologie. Ainsi, au lieu de sortir toutes les cartes, plan et mappemonde de plusieurs rayonnages en même temps, à devoir étaler les documents sur une table trop petite, à devoir superposer des tas d’informations dont la majorité inutile pour une première approche, je me contentais de deux cartographies.

La première, sûrement la plus importante était celle représentant l’intégralité du pays dans ses moindres détails. Quant à la seconde, elle positionnait Iwa au sein du Yuukan dans une carte immense représentant l’intégralité du monde connu.

Si la seconde carte n’était pas encore d’une utilité certaine, la première, elle était primordiale. En passant quelques minutes les yeux rivés sur les tracés, il était évident que le document n’avait pas été mis à jour depuis quelque temps déjà. En effet, suite aux derniers affrontements, ce que l’on appelait l’œil du cyclone avait changé à jamais la topologie de la zone. Cette métamorphose des lieux pour le coup n’avait pas été retranscrite sur une carte. Sincèrement, je ne pensais pas que c’était une mauvaise volonté de qui que ce soit de ne pas corriger ce point, je pensais surtout que personne n’avait songé à faire une mise à jour depuis ce triste évènement. À la décharge de tout le monde, il fallait bien avouer que ce n’était sûrement pas la première chose à laquelle on pouvait penser en de telles circonstances.

Une demi-bouteille de thé et les trois-quart de mes petites brioches à la viande engloutis, j’avais déjà une bonne idée de la situation de notre pays. Outre son côté immense aussi vaste que celui du Vent et bien plus que ceux de la Foudre, de l’Eau ou du Feu, à en croire les descriptifs et la topologie dessinée, il y avait fort à parier que certaines zones de notre pays n’étaient que peu renseignées.

Quoi de plus normal après tout ? Les montagnes étaient vastes et toute la vie politique, commerciale et militaire du pays était tournée vers l’Est par la force des choses. À quoi bon chercher derrière nous lorsque aucune menace n’est jamais venu de ces lieux reculés ? Pour autant, cela ne voulait pas dire qu’il n’y avait rien. Combien de secrets oubliés ? De ressources cachées ou de peuplades qui pourraient nous apporter leurs connaissances et leur soutien ? Je ne dis pas pour autant que toutes ces recherches nous mèneraient quelque part, mais pour en avoir le cœur net, il nous faudrait nous poser les bonnes questions et surtout prendre la décision d’explorer les lieux.

Quant à moi, que l’on découvre quelque chose ou non n’avait que peu d’importance. À mes yeux, le voyage était aussi important que la destination et savoir qu’il n’y avait potentiellement rien était une connaissance importante. Sans savoir si cela me mènerait quelque part, j’étais certains qu’il fallait tenter l’aventure. Et autre certitude que j’avais, c’était que Musashi m’accompagnerait dans ce voyage si je lui en faisais la demande. Et puis autre point positif à cette escapade. Quoi que l’on trouve ou non, nous aurions quelque chose à raconter et vis-à-vis du Manazuru, ce serait sûrement pour moi l’occasion de faire mes preuves et d’intégrer l’unité spéciale en question et me permettre par la suite d’accéder à de nouvelles ressources pour pousser encore plus loin mes recherches.

Prenant quelques heures à dessiner grossièrement le plan du pays, je rangeais la copie dans mes affaires, rangeant les originaux sur leurs étagères poussiéreuses avant de quitter les lieux et d’aller proposer à l’utilisateur de shoton de me rejoindre pour un petit voyage.

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine

Réaliser une promesse - SOLO

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: