Soutenez le forum !
1234
Partagez

Chez Oda [PV Syoto]

Nakajima Shinko
Nakajima Shinko

Chez Oda [PV Syoto] Empty
Lun 30 Déc 2019 - 23:56
Une légère flamme éclairait le comptoir de Chez Oda, le tintement des ustensiles sales venant ruiner l’illusion d’un quelconque silence que les gens pouvaient distinguer à une heure si tardive. Une vingtaine de minutes devait séparer la fermeture du salon de thé et l’heure actuelle, et la clientèle qu’Oda recevait reflétait parfaitement ce que l’on pouvait imaginer d’un salon-devenu-bar resté ouvert si longtemps après minuit. Éloigné des sake et autres intoxicants, le jeune adulte tournait de nouveau une page de son roman, la vapeur du matcha emplissant ses narines alors qu’il portait le verre à ses lèvres, soufflant un coup au passant. Il laissa ses prunelles survoler le côté opposé du comptoir, en quête d’un camarade insomniaque n’ayant pas l’air d’un brigand ou un ivrogne (ou d’une combinaison trop probable des deux). Il toussota légèrement, retournant à son roman avant de légèrement pousser son thé vers le côté-chef du marbre.

Un bruit non pas loin de lui retentit, suivi d’une courte conversation sonnant étrangement normale et sobre pour une heure pareille. Comprenant quelques mots et une commande visiblement simple, le Nakajima guetta les mouvements autour de lui, avant de remarquer un bandeau familier chez le visiteur. Une autre Kaminarijine? L’un de ses 1001 voeux avaient-il été exaucé? Le manque d’expérience et de connaissances (qu’elles soit techniques ou personnelles) de Shinkō au sein de la force ninja du Pays de la Foudre agissaient de la même manière qu’une ancre avec un bateau. Faire la connaissance d’une inconnue à une heure pareille pouvait mener à un conflit qu’il préférait éviter, certes, mais pouvait aussi créer une possible amiti—trop de réflection, pensait-il. Telle était la nature du brunet à la longue crinière; philosophe, au point d’y tomber dans l’excès. Trop souvent perdu dans ses pensées, il avait un penchant pour le manque d’action et l’excès de paroles, en dépit d’être considéré un homme de peu de mots. « Vous êtes shinobi aussi? Ou le bandeau est juste pour faire bonne figure? » dit-il, oubliant presque d'esquisser un sourire.

À risque de paraître niais, voire même irrespectueux, Shinkō mis de côté sa patience et son sens de la hiérarchie pour un moment; s’il continuait de réfléchir comme il le faisait quelques secondes plus tôt, il serait voué à rester confiné dans un cercle vicieux le condamnant éternellement au statut de vulgaire novice. Car ce n’était pas à la maison qu’il allait apprendre les secrets du monde shinobi. Et si son interlocuteur était un Genin expérimenté, voire même un Chūnin ou autre figure d’autorité relative? La remarque du Nakajima risquait d’être un peu trop directe pour la blonde, qui devrait franchement l’ignorer après une telle ouverture. Ouverture qui n’avait rien d’offensive, au contraire, mais à une heure pareille, Shin’ ne cherchait qu’un échappatoire, quelqu’un avec qui perdre du temps jusqu’à la fermeture de Chez Oda.

@Nakamura Syoto
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8168-shinko-nakajima-fini http://www.ascentofshinobi.com/t8198-carnet-de-nakajima-shinko
Nakamura Syoto
Nakamura SyotoEn ligne

Chez Oda [PV Syoto] Empty
Mar 31 Déc 2019 - 12:09
Cette nuit là, le Nakamura écumait de nombreux établissements jusque là peu fréquentable, pour combler le vide présent en lui à ce moment précis, sa démarche semblait pourtant louable mais à chacun de ses arrêts dans ces lieux de débauches, il se faisait mettre à la porte. Pour quelle raison me direz-vous ? Cela vous paraîtra étonnant mais les différents propriétaires de bars ne pouvaient plus le supporter, non pas pour une altercation qu'il aurait pu créer, ni même pour un langage fleurie qu'il aurait pu tenir, mais tout simplement parce qu'il descendait les verres plus vite que son ombre. Les réservoirs étaient à sec, il ne restait plus aucune goûtes d'alcool, plus rien. Les tenanciers voyaient cet individu d'un très mauvais œil, ils ne souhaitaient pas mettre la clé sous la porte à cause de ce pochard, ce qui semblait tout à fait compréhensif. 


Etant totalement en état d'ivresse, le jeune homme perdit toute lucidité laissant peu à peu place à son alter-ego, Gin. Celui-ci enfin plus exactement celle-ci était transcendée par cet état. La jeune femme à la chevelure doré arpentait les rues sombres à la recherche d'une dernière escale pour achever son plaisir, son attention se porta sur une devanture qu'elle ne connaissait pas -dieu sait à quel point elle connaissait les lieux pour étancher sa soif- la blonde s'arrêta un instant devant la porte. Prenait-elle un temps de réflexion ? Et bien oui, elle se posait la question de ce qu'elle allait boire cette fois-ci, une fois cette formalité passée, elle découvrit le lieux peu éclairé. Ce type d'ambiance était bien particulière, qui aurait pu faire fuir les âmes égarées tel que les gourgandines par exemple, cela ne fut pas le cas pour la jeune femme. Du haut de son mètre soixante dix, la blonde marchait d'un pas assuré en direction du comptoir, les curieux pouvaient observé qu'elle avait une longue chevelure cachant une partie de son visage, seul son œil gauche était apparent, que cachait-elle ? Nulle ne le savait. On pouvait aussi distinguer un bandeau frontal Kumojin enroulé autour de son bras gauche, prouvant qu'elle appartenait aux forces armées du village.


Arrivée au comptoir, la créature prit le temps de papoter un instant avec le serveur jusqu'au moment où une autre voix d'homme se porta vers elle, ne réagissant pas sur le coup préférant achever d'abord la courte discussion avec le garçon de salle. La volubile commanda deux Awamori, plus exactement deux Yonaguni Blue. Cette boisson pour les braves contenait des notes de litchi et de fruits exotiques, un seul verre pouvait étaler les hommes les plus costauds, ce qui était par paradoxal au vu de sa faible corpulence. Une fois les deux breuvages servit elle s'en alla -chaque mains tenant un verre- auprès du mystérieux jeune homme qui l'avait interpellé juste avant. 


« La tournure de la question me fait penser que vous l'êtes aussi, n'est-ce pas ? Gin, Kunoichi au service de Kumo. Elle esquissa un léger sourire puis prit place à la même table en prenant soin d'offrir l'un des verres à l'étranger. L'étourdissement de l'alcool ne l'empêchait pas d'être totalement maîtresse de ses actes, comme si elle avait réussit à dompter cet état.

_________________
Chez Oda [PV Syoto] A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 http://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Nakajima Shinko
Nakajima Shinko

Chez Oda [PV Syoto] Empty
Mer 1 Jan 2020 - 1:58
La fatigue s’en prenait enfin au Nakajima, pour qui le marmonnement d’une série de mots à un étranger (ou étrangère, pensait-il) suffisait à sonner le gong silencieux du sommeil. Laissant discrètement un léger bâillement s’échapper, il tenta de retrouver sa figure en voyant la kunoichi s’approcher, prenant place à une distance conversationnelle du comptoir. Après avoir feint de ne pas avoir entendu l’interpellation du jeune homme, il la retrouvait à lui tendre un verre d’une boisson quasi-transparente aux reflets céruléens, l’oeil gauche rivé sur l’expression de Shinkō. La chevelure de la blonde cachait une moitié de son visage, bien que l’on pouvait distinguer une lueur de positivité et de bonne entente sur le mi-sourire apparent de la dénommée-Gin. Hochant légèrement de la tête, en guise de gratitude pour l’offre, le Nakajima s’adossa contre le bas-dos de la chaise sur laquelle il avait pris place, l’index entre quelques pages tandis que l’une moitié du roman se refermait sèchement. Maintenant son sourire léger, il continua: « Shinkō Nakajima— de Kumogakure. »

Amenant son verre de thé aux lèvres, il tenta de balayer de son esprit les quelconques doutes qu’il aurait pu créer avec la légère pause après son nom de famille. Il n’avait été désigné Genin que très récemment, certes, mais son allégeance militaire et civile au Pays de la Foudre était infatigable. Il espérait, en revanche, ne pas offusquer son interlocutrice en sirotant du thé au lieu de profiter du breuvage inconnu non pas loin de son roman. Laissant sa langue se reposer l’espace d’un instant après avoir pris contact avec une telle chaleur, le Nakajima toussota encore, interrogeant la kunoichi mystérieuse qui lui faisait face. « À une heure pareille, je suis surtout curieux de savoir ce qui vous amène à un tel endroit. Les brigands sont nombreux et l’atmosphère, loin d’être propice à la conversation. » Venait-il de mettre l’épée à son propre pied avec cette dernière phrase? Après tout, si ce salon n’était pas le meilleur endroit pour converser, pourquoi avait-il décidé d’interpeller un parfait inconnu?

Il connaissait la réponse à sa question; ses intérêts primaient avant tout, c’était le côté égoïste du jeune adulte. En revanche, la kunoichi ne lui avait pas offert grand matériel pour l’instant, alors que le doute planait toujours sur son identité, son statut, et l’aide qu’elle pouvait constituter au futur du Nakajima. Il soupirait brusquement, avant de souffler une dernière fois sur son thé et de finir son verre avec justesse. Levant l’index en appelant brièvement « Oda! », qui compris rapidement la volonté de Shinkō. Un dernier thé, avant de quitter l’établissement bientôt-fermé et de détaler vers son chez-lui. Rien ne pressait certes, mais son verre était vide, et qu'allait-il boire s'il se retrouvait au milieu d'un silence gênant?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8168-shinko-nakajima-fini http://www.ascentofshinobi.com/t8198-carnet-de-nakajima-shinko
Nakamura Syoto
Nakamura SyotoEn ligne

Chez Oda [PV Syoto] Empty
Jeu 2 Jan 2020 - 23:38
Les mots employés par son interlocuteur blessèrent profondément la jeune femme, intérieurement elle était attristée de constater que les hommes étaient tous pareils : pensant que les femmes étaient des choses fragiles qu’on devait absolument protéger. Malheureusement aucun d’eux ne s’était jamais dit que la gente féminine se débrouillait très bien par elle-même, et qu’elle égalait, voire même surpassait ceux qui se disaient « homme ». Il fallait remettre les pendules à l’heure auprès de ce mufle mais pour l’instant la blonde masqua sa peine derrière un charmant sourire, et sans sourciller elle vida son verre d’une seule traite. Cet acte était loin d’être anodin, elle voulait sans doute prouver que les brigands n’auraient rien pu faire face à cette descente expéditive, qui plus est, avec la boisson de la mort.
 

« Je suis comme qui dirait enfermée dans une prison dorée, je profite des rares moments de liberté pour pouvoir me balader et apprécier d’autant plus les plaisirs les plus simples. Et entre nous ce n’est pas quelques brigands qui vont me gâcher ces moments, et n’oubliez pas que je suis une kunoichi donc je sais me défendre. Mais en tout cas c’est bien gentil de vous inquiéter, c’est presque mignon… »
 

Gin lui lança un subtil clin d’œil suivit d’un délicieux sourire. Après avoir scruté son confrère Kumojin, elle remarqua que seul la tasse de thé était vide, et qu’il se permit de s’en commander un autre, sans pour autant avoir goûté le verre qu’elle lui avait offert. Refusé un cadeau ne se faisait pas. La jeune femme fit signe au serveur de lui apporter non pas deux mais trois Yanoguni Blue, son but était très simple : ne pas repartir d’ici sans avoir étalé ce goujat à l'aide de ces digestifs. Aussitôt commandé, aussitôt servit. La femme à la chevelure ambrée faisait clairement comprendre à Shinko que deux des trois boissons lui étaient destiné.
 

« Dites-moi, êtes vous un natif ou bien vous êtes arrivé ici récemment ? Si vous ne voulez pas y répondre je comprendrais….

_________________
Chez Oda [PV Syoto] A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 http://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Nakajima Shinko
Nakajima Shinko

Chez Oda [PV Syoto] Empty
Ven 3 Jan 2020 - 6:40
Le regard critique, l’homme analysait les mouvements de la jeune femme à l’opposé de la table, elle qui n’avait pas eue le moindre mal à émaner une sorte de confiance, voire habitude à discuter de la sorte. Ça devait être assez fréquent, pensait-il, mais la discussion qu’il partageait actuellement dérogeait légèrement de la norme pour le Nakajima, qui préférait éviter le contact avec ses compatriotes pour diverses raisons. Ses yeux se rivaient sur les breuvages à table, alors que son interlocutrice commanda une boisson de plus, finissant la première (ou était-ce déjà la seconde?) en l’espace d’un instant. Elle semblait bien aguerrie, ou peut-être allait-elle regretter ce concours d’ici quelques minutes.

Elle entama une justification à ses actions, tentant d’expliquer que ces escapades nocturnes n’étaient que de rares échappatoires, des moments qu’elle n’allait pas permettre d’être gâché par des brigands ou autres ivrognes. Avant de lâcher un clin d’oeil subtile, dévoilant des yeux rieurs et un sourire espiègle. « C’est une période difficile pour le village, je ne fais que me soucier du bien-être de notre force militaire » lâcha-t-il assez sèchement, portant le thé à ses lèvres avant d’accompagner sa remarque par un sourire. Il déposa son verre sur la table, repoussant légèrement le breuvage bleu alors que la kunoichi continuait la conversation aux connotations assez interrogatives pour l’instant. Lui, natif? « Qu’est-ce qui vous amène à poser cette question? » répliqua-t-il, toujours sur ses défenses, esquivant la question. C’était un monde dangereux, où certaines informations étaient meilleurs lorsqu’enterrées sous une masse de secrets. Shinkō avait toujours été douteux, mais encore plus depuis le meurtre de Yagami—était-ce avec raison? Nul ne pouvait répondre à cette question.

« Je préfèrerais ne pas répondre, on n’est jamais trop prudent de nos jours—vous comprenez après tout, non? » La rhétorique offerte allait peut-être agacer Gin, mais elle avait laissée place au potentiel refus. Empruntant ses mots, elle allait comprendre s’il ne répondait pas à sa question. Quoique sa non-réponse, aussi ironique soit-elle, était suffisante pour offrir à la blonde toutes les réponses qu’elle souhaitait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8168-shinko-nakajima-fini http://www.ascentofshinobi.com/t8198-carnet-de-nakajima-shinko
Nakamura Syoto
Nakamura SyotoEn ligne

Chez Oda [PV Syoto] Empty
Lun 6 Jan 2020 - 2:43
L’attitude de son compatriote était quelque peu prévisible, elle se disait donc chaque individu devait posséder des secrets et ne pas vouloir les divulguer étaient compréhensible. Alors pour éviter un malaise général, la kunoichi préféra orienter la conversation sur les futures ambitions du jeune homme, qui semblait par ailleurs focalisé sur le bien être des forces armées.
 
« Que pensez-vous apportez au village ?  Ce que j’entends par là, c’est que je souhaite connaître vos ambitions mais également votre savoir-faire. Pour ma part je suis actuellement Genin… Ne vous moquez pas… »


Après avoir révélé son grade au sein de l’armée son visage devenait rouge pivoine tellement qu’elle était prise par la honte. Elle reprit la parole en ayant à présent le regard fuyant.


« Je souhaiterais me spécialiser dans le Ninjutsu mais étant donné que j’ai très peu de liberté il est donc difficile pour moi d’améliorer mes compétences... Et en plus c’est très compliqué de trouver un Sensei qui soit disponible… Je me demande bien pourquoi il y a une pénurie d’enseignants, c’est quand-même inquiétant, vous ne trouvez pas ? »
 
La flavescente ignorait totalement que le village était sous le joug de l’Empire ni même ce qui se profilait à l’intérieur de celui-ci. Son manque d’informations finirait bien par sauter aux yeux du jeune homme qui se trouvait en face de lui, qui allait par la suite la questionner et si c’était le cas elle n’y serait pas préparée. Le fait d’être une personnalité du Nakamura l’empêchait d’avoir accès aux souvenirs du principal intéressé, ce qui pouvait être fâcheux dans certaine situation et actuellement ça l’était.

_________________
Chez Oda [PV Syoto] A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 http://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke

Chez Oda [PV Syoto]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: