Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Le blond [PV Shinichi]


Mer 9 Aoû 2017 - 17:24
    Un grand arbre m’abrite des faiblards rayons du soleil parvenant à traverser la brume matinale. L’atmosphère est humide – son taux doit atteindre les soixante-dix pourcent – et lourde. Il fait chaud. Ma température corporelle grimpe non seulement en raison du temps qu’il fait actuellement mais également en raison d’un entrainement intensif. Un mannequin de bois usé par le temps et les coups encaissés se tient sous le feuillage de ce végétal, à l’ombre. Je me tiens devant lui, à quelques centimètres seulement, ma respiration est haletante. Mes mains sont placées devant moi, l’une devant mon torse et l’autre légèrement en dessous. Malgré les gants que je porte pour les protéger, je sens qu’elles sont cisaillées par endroits. De fines coupures, d’où le sang ne coule qu’à peine, formées par l’acharnement des coups contre le bois.

    Prendre une pause se montre nécessaire, apparemment. Je rentre au sein du grand dojo, laissant ma place à l’extérieur disponible, pour trouver de l’eau histoire de me désaltérer. Ma gourde repose à quelque part près de l’entrée principale, avec un petit sac à dos contenant mes vêtements de rechange. Le problème est que je ne la trouve point où je l’ai précédemment laissée. Ça m’embête, parce que je suis certaine de l’y avoir déposé et de ne pas l’avoir emportée avec moi à chacune des stations fréquentées. Je me tiens devant l’endroit où figure ma bourse, me grattant l’arrière de la tête. Tant pis, je décide de refaire le trajet emprunté.

    Elle n’est pas du côté des sabreurs, de toute façon je n’y suis passé qu’une fraction de seconde pour rejoindre la salle des armes. Pas là non plus. Ce n’est qu’une fois à l’extérieur, dans la cour arrière, que je l’aperçois accrochée à une petite clôture. Je reconnais sa ganse d’un rouge cramoisie dont la couleur accroche l’œil. J’hausse les épaules, ne devinant pas comment elle a bien pu s’y retrouver. Je devais être distraite. Un garçon à la chevelure blonde se trouve à côté d’elle. Je m’approche avant de m’excuser pour le dérangement.

    – B…bonjour. Je suis désolée de m’immiscer dans ton entrainement, je viens simplement récupérer ma gourde d’eau, juste-là. Je ne prénomme Aoi.

    Ce garçon doit être un ninja, lui aussi, à moins qu’il ne fasse partie de l’équipe d’entretien. Je prends un instant pour l’observer, attendant patiemment une réponse quelconque de sa part. À peu près la même grandeur que moi, yeux d’un bleu céruléen tout comme moi d’ailleurs. En y repensant bien, je doute que ce soit un concierge ou quelque chose du genre. Il ne porte pas de vêtements adaptés pour l’entretien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t790-onishi-aoi-terminee#3951

Jeu 10 Aoû 2017 - 11:18
S’entraîner c’est chiant.
Je suis les conseils d’Arukisa et m’exerce tous les jours mais le fait est que ce nouveau mode de vie n’a rien mais alors rien du tout d’amusant, bien au contraire. Durant mes pauses, il m’arrive de fermer les yeux et de voir ma collègue me crier dans les oreilles : « Entraîne-toi, bois de l’eau. Entraîne-toi à nouveau. Hydrate toi. Continue. Recommence. Allez, sue. »
Ceci-étant, j’enchaîne les exercices et finis deux bouteilles d’un litre en moins d’une heure trente. Mon corps ne peut supporter autant de flotte et je m’en vais uriner. Ainsi je quitte la salle dans laquelle je me trouve et me dirige vers les toilettes. Malheureusement ces dernières sont toutes occupées. Je sors du bâtiment et … Oh. Quel heureux hasard. Quelqu’un semble avoir amené avec lui ses affaires et son urinoir. Étant plutôt pressé, je me saisis de l’objet et m’en vais accomplir ma sombre besogne à l’arrière du dojo.

Après avoir soulagé ma vessie, je pose l’item et m’étire. Je devrais retourner à l’entrée du bâtiment histoire de rendre cet urinoir à son propriétaire mais cela peut attendre un moment.
▬ Uh ?
Une demoiselle de quelques années mon aînée et ayant vraisemblablement atteint sa majorité m’aborde. Elle s’excuse de m’importuner et souhaite récupérer sa gourde.
▬ … Ah.
Dans le cas présent, ce « ah » sonne plus comme un : « Eh merde » que comme une banale onomatopée. Cette chose est en fait une gourde. Il est vrai qu’il est rare – et assez peu hygiénique – de ne pas vider un urinoir après son utilisation. Ceci-étant j’aurais dû me douter en voyant cet objet rempli qu’il ne s’agissait pas de pisse mais d’eau à l’intérieur. J’ai malheureusement été trompé par ce design un peu trop ingénieux !

▬ Moi c’est Shinichi. C’est moi qui l’ai prise, j’avais soif, désolé. Tu peux la récupérer mais …
… Mais elle est pleine de pisse. Évidemment je ne vais pas lui révéler ce honteux détail. La moitié des villageois qui me connaissent me prennent déjà pour un guignol, je n’ai pas envie de passer pour un fou ou un original auprès d’une jeune femme que je présume être chûnin ou jonin. Vite. Il me faut une excuse. Une bien bidon. Ah ça y est, ça vient.
▬ Mais elle est quasi vide. Attends, je vais la laver et la remplir.
Avec de l’eau, cette fois. Il paraît que c’est mieux pour une gourde.

▬ En plus faut vraiment que je la lave, j’ai tendance à vite mettre de la salive dans les bouteilles que je bois, c’est dégueulasse.
S’il n’y avait que ça de dégueulasse. Et si encore ce n’était qu’une histoire de salive. Bref, je prends la gourde, sifflote et me dirige dans un endroit où je crois pouvoir trouver une fontaine. Une fois sur place, je vide le récipient, le nettoie comme je peux et le remplis avant de retrouver Aoi au plus vite. La procédure a pris cinq à dix minutes mais me revoilà face à la demoiselle aux cheveux bleus.
▬ Tiens. Encore désolé hein. Normalement elle est propre … Et surtout remplie d’eau.
… C’était pas malin de dire ça, je m’en rends compte un peu tard et souris bêtement.

▬ Bref. On s’en fout. T’as dis que tu t’appelais comment déjà ? Et tu viens faire quoi ici ? J’imagine que tu t’entraînes mais tu fais quoi exactement ? T’as un sabre ? Si oui, je m’en vais. J’ai vu trop de ces gens là ces derniers temps. Ils me donnent la nausée. Le pire c’est que je fais équipe avec une d’entre elle.
Sans rire, entre les borgnes et les sabreurs, je commence à devenir de plus en plus intolérant.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 12 Aoû 2017 - 14:07
    J’arque un sourcil, observant le garçon à la chevelure blonde qui me parait étrange. Sa manière d’agir, de parler, me traumatise. C’est ma présence qui le met dans ce drôle d’état ou est-il simplement « perturbé » de nature ? En plus, il crache dans l’eau de mon récipient en buvant. Je tâche de masquer l’expression de dégoût qui apparait sur mon visage pendant un instant, essayant de ne pas le mettre encore plus mal à l’aise qu’il ne l’est actuellement. En trombe, il part, récupérant avec lui ma gourde pour apparemment aller la nettoyer. Cela ne lui fera pas de tort et j’ai tendance à être plutôt dédaigneuse donc que le garçon ait bu dedans m’écœure.

    Je patiente un bon dix minutes. Appuyée contre un arbre, je soupire lentement, les yeux fixés vers la porte d’où il doit normalement sortir. L’adolescent apparait et se dirige vers moi pour s’excuser à nouveau, me tendant l’objet tant convoité.

    – Ah, ne t’en fais pas, le mal est fait on n’y peut rien. Merci d’avoir pris le temps de l’assainir un peu.

    Dévissant le bouchon, je verse ensuite une bonne quantité d’eau dans ma bouche avant de l’avaler. Mes sourcils se froncent. Elle est désaltérante, il n’y a pas de doute là-dessus, même si elle a un goût bizarre. Ce doit être que la qualité de l’eau du grand dojo n’est pas fameuse. J’hausse les épaules avant de la ranger.

    – Dis donc, t’as pas mal de questions ! Onishi Aoi, comme dit précédemment. Je suis venue m’entrainer au corps à corps ce matin, on doit m’assigner à une équipe ninja bientôt et je veux être prête. Je viens d’obtenir le grade de Genin !

    Je souris, étouffant une série de petits sauts sur place qui s’est amorcée en raison de l’excitation qui me baigne. Je me demande sérieusement avec qui je vais travailler.

    – Tu as dit faire partie d’une équipe, c’est cool ! Je me demande comment c’est en réalité. Est-ce aussi harmonieux qu’on le prétend ? Entre nous, j’ai un peu peur de tomber sur un bourreau…

    Rien que l’idée d’avoir comme dirigeant d’équipe un sadique m’hérisse le poil des bras. Je ne suis qu’une apprentie et je doute que ce soit en torturant ou tuant inutilement que je deviendrai un shinobi de renom.

    – Et avant que j’oublie, non, pas de sabre. C’est quoi le truc avec les sabreurs, un blocage ? Ils ont la classe je trouve et servent à protéger notre grand pays, ce n’est pas rien !

    Je déplace de ma main la mèche de cheveux qui m’obstrue la vue, légèrement.


_________________
#357AB7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t790-onishi-aoi-terminee#3951

Sam 12 Aoû 2017 - 18:29
Aoi boit l'eau et grimace. Ouch ? L'ai-je si mal lavé que ça ? Certes je ne suis pas le plus consciencieux des jeunes hommes mais je suis certain d'avoir fait de mon mieux. A moins que ... Oui, il se peut que j'ai ommis de nettoyer le bouchon et que ce dernier soit donc enduit d'urine. Burk. Je grimace à mon tour en voyant la jeune femme boire et manque de peu de vomir avant de me ressaisir.
▬ … Genin. C'est super. Moi aussi j'en suis un.
Super, super. C'est vite dit. Je l'imaginais plus vieille que moi du fait de ses traits et de sa posture. Si comme je l'imagine elle a dix sept ou dix huit ans, être genin à son âge est problématique en plus d'être signe de son incompétence. Quoiqu'il en soit, je rétorque :
▬ … HO-RRIBLE. Absolument horrible. Mon équipière est une sabreuse à moitié folle qui joue les gentilles et mon sensei. Bah ... Je sais pas où il est en fait. Je l'ai vu une fois, il m'a payé à bouffer, c'était cool. Au moins, on peut pas dire qu'il est relou puisqu'il est inexistant. Les trois quarts des jonins du village sont des tortionnaires. T'auras de la chance si tu tombes pas sur une brute ... Enfin je te dis ça mais en vrai j'en sais trop rien. Je veux surtout pas te faire paniquer.

Il est vrai que le tableau que je lui dépeins est très positif et pas du tout enclin à la faire paniquer ... Pas du tout. Ironie mise de côté, j'essaie d'expliquer les raisons de ma pseudo haine envers les sabreurs :
▬ C'est carrément un blocage, oui. Et y a pas qu'eux qui protègent le village. C'est pas parce qu'ils ont un cure-dent magique que ça y est. Olalala. C'est ridicule. Regarde moi. Je suis un Yuki, je maîtrise la glace, c'est stylé ça aussi et pourtant on m'adule pas ... Enfin. On adule un peu mon clan mais ça c'est parce qu'ils ont fait des trucs classes. Eux, ils ont fait ... Bon, ils ont fait quelques trucs, c'est vrai. Mais on s'en fiche. Ils m'inspirent pas des masses.
En somme je n'ai aucune bonne raison de ne pas les aimer. J'ai tout simplement décidé de dire que je ne les appréciais pas, sûrement pour agacer ma partenaire.

▬ Du coup si t'as pas de joujou magique, tu as quoi ? Je veux dire ... T'as bien un talent ? Même moi j'en ai un ... Donc toi ... Tu dois nécessairement en avoir un, non ?
A moins qu'elle ne sache rien faire, ce qui expliquerait pourquoi elle n'est encore que genin malgré son âge avancé.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le blond [PV Shinichi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: