Soutenez le forum !
1234
Partagez

L’orage approche

Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

L’orage approche Empty
Mer 8 Jan 2020 - 13:36
Kumo no kuni
Une soirée d’automne 203

Le tonnerre grondait au-dessus de la Cité des Nuages. Tout le village se préparait à un nouveau déluge, et chacun avait prévu de rentrer chez soi se mettre à l’abri, car la prochaine pluie s’annonçait terrible. L’air était chargé d’humidité, une certaine chaleur était présente entre les murs de Kumo. Tout laissait présager un ciel parsemé d’éclairs dans les prochaines heures.

Il fallait donc faire vite.

Après concertation avec ses plus proches amis, Hiko avait pris une décision. Il était temps de confronter la nouvelle venue. Une personne chargée de mystères, dont l’histoire comportait de nombreux trous. Il était temps d’avoir une discussion avec elle. Il était temps que la Rébellion avance ses pions.

Mais la Suzuri était une femme occupée. Ils avaient été nombreux à l’observer, à noter ses trajets. Changeant à chaque fois d’observateur, le risque d’être démasqué restait très faible. Et c’est ainsi que, sur les derniers jours, les trajets de la jeune femme avaient été épiés et analysés. Le but ? Tout simplement choisir le bon moment pour avoir une discussion avec cette dernière. Plusieurs hypothèses furent envisagées, mais au final, tous s’accordèrent pour en retenir une.

- - - - - - - - - -

La préparation était la clé. Voici une phrase qui résumait bien la façon de penser du mouvement. Et Hiko ne dérogeait pas à la règle. Il avait profité d’avoir sa soirée pour se rendre chez lui et commencer les préparatifs. Créant rapidement 2 clones, ces derniers s’étaient préparés. En moins de temps qu’il ne le faut pour l’écrire, leurs apparences respectives avaient alors changé. L’un des deux prenant l’apparence d’un soldat de l’Empire, tandis que l’autre accaparait les traits d’une jeune femme qui travaillait au pôle administratif. Tous deux s’équipèrent simplement d’habits traditionnels, pour passer inaperçus, et ils se mirent ensuite en route.

Ils connaissaient le chemin généralement utilisé par la manieuse d’encre pour rentrer dans ses quartiers. Le prétendu soldat se posta donc dans une ruelle aux alentours, histoire de sécuriser la voie d’accès. Inutile de préciser que chacun des clones utilisait un jutsu permettant de masquer sa présence en termes de chakra. Ce genre de détail avait son importance et permettrait à l’enfant de garder son identité pour lui.

Et tandis que le clone déguisé en soldat venait de voir passer Akina devant lui, il fit comme si de rien n’était. Elle était seule, comme à son habitude. Et tandis qu’elle avançait, elle rencontra dans la ruelle qu’elle venait d’emprunter la jeune femme. Si son corps était enveloppé dans une large cape noir, ses cheveux étaient eux attachés en chignon qui était lui-même recouvert d’un capuchon. Enfin, un masque représentant un hibou venait orner la silhouette. Elle se dévoila alors en s’extirpant de l’ombre, lentement.

Bonjour Akina Suzuri… Je suis membre de la Résistance de Kumo, et j’aimerai m’entretenir avec toi, si tu le veux bien.
Cela ne servait à rien de brusquer les choses, il fallait d’abord que la manieuse d’encre soit d’accord pour parler, sinon tout ceci ne serait qu’un coup d’épée dans l’eau.

_________________
L’orage approche X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Suzuri Akina
Suzuri Akina

L’orage approche Empty
Mer 8 Jan 2020 - 14:50




A l'issue d'un été qui n'avait vu que de rares précipitations, que le temps finisse par tourner à l'orage n'avait rien de très surprenant; au contraire, cela avait même un aspect plutôt rassurant pour la Suzuri.

C'était un temps qu'elle appréciait, et assez banal au pays de la foudre. Et ce n'était pas un changement de météo ni même la menace d'une pluie battante ou encore l'obscurité qu'emmenaient avec eux les nuages qui changeraient quoi que ce soit à ses "habitudes".

Qui n'en était pas réellement, car elle n'en avait plus dans ce village. Elle ne faisait que marcher, se promener, observer et discuter avec des Kumojin qu'elle connaissait. C'était étonnant pour elle de se rendre compte à quel point le village pouvait ressembler à Hayashi.

L'impression d'être épiée ne l'avait pas quitté, sans savoir par qui, ou quoi. Qu'elle croise toujours quelqu'un, qu'elle perçoive une ombre tandis qu'elle empruntait des itinéraires sensiblement différents à chaque fois; la surprenait sans pour autant l'alerter.

Elle imaginait bien que la régente pouvait la faire surveiller, le discours qu'elle avait tenu, ce qu'elle pensait ne lui était pas inconnu et pouvait constituer une probable menace, bien qu'elle ne fut ni confirmée, ni avérée.

Mais ce soir là, alors que les rues du village caché étaient désertes; elle plus plus encore étonnée que les précédentes fois de voir dans cette rue se profiler à son bout une sombre silhouette. Sa morphologie et son apparence se précisant, elle pu confirmer ses "impressions".

Puis, lorsqu'elle cette personne masquée rompit le silence, interrompant l'intendante dans sa promenade nocturne. En l'entendant, elle fut soulagée; à priori, on ne venait pas tenter de se débarrasser d'elle ce qui aurait pu être intéressant.

-La résistance ? Dit-elle en arquant un sourcil, dubitative. La Metaru lui avait vaguement parlé de ce mouvement... C'est donc vous qui m'épiiez ces derniers jours ? Dit-elle en soupirant. Vous savez, espionner une personne qui s'en vient du pays du Bois... Avait-elle de nouveau soupiré. Allez-y... que puis-je pour vous ? Dit-elle finalement, ajustant ses lunettes tandis que de premières gouttes éparses commençaient à frapper le sol.

Les forêts d'Hayashi étaient des lieux dangereux où les voyageurs étaient toujours observés, que ce fut par des prédateurs, les gardien du pays ou encore des limaces adeptes du rapts. Ceux qui en revenaient indemnes avaient tendance à, si ce n'était devenir paranoïaque, sentir les yeux posés sur eux...




_________________

L’orage approche 2qg3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

L’orage approche Empty
Mer 8 Jan 2020 - 22:40

Au moins, elle ne s’était pas enfuie et n’avait pas montré de signes d’agressivité… C’était déjà un bon signe. Hiko, sur ses gardes, car il savait plus que quiconque qu’il ne fallait pas se fier aux apparences, étudiait attentivement le comportement de la jeune femme qu’il avait en face de lui. Elle ne montra qu’une demi-surprise lorsque le garçon d’une quinzaine d’années évoqua la résistance. Hiko ne nota pas de changement de comportement particulier, elle semblait plutôt calme. C’était impressionnant, et plutôt encourageant.

Tandis que les premières gouttes de pluie commençaient à tomber, Akina répondit au clone déguisé en jeune femme. Elle avait senti une certaine présence qui l’observait depuis un moment. Soit elle bluffait, soit elle était douée. Car les membres de la Résistance avaient été discrets… Du moins c’était ce qu’ils pensaient.

Impressionnant… Ou alors nous sommes vraiment très nuls ah ah ah !
Un faux rire sortit de sa bouche, tentant de détendre l’atmosphère. Mais le clone se rendit bien vite compte que son interlocutrice n’était pas vraiment friande de ce genre de « blague », il était donc temps de passer aux choses sérieuses.
On dit que tu es revenue au village, accompagnant la Régente. Nous souhaiterions savoir ce qui t’a poussée à revenir, à accompagner une des personnes les plus influentes de l’Empire ?
Ses questions étaient plutôt directes, mais le clone devait se montrer franc. Le temps qu’ils avaient avant la prochaine ronde pouvait être drastiquement réduit si jamais les soldats décidaient d’emprunter un itinéraire différent, il ne fallait donc pas traîner.
En bref, je n’irai pas par quatre chemins, mais nous souhaiterions savoir si tu représentes une menace pour le peuple Kumojin. Te voir revenir en même temps que cette figure Impériale ne nous inspire pas la confiance… Tu comprends ?
Il fallait le dire, Hiko montrait clairement ici que la Résistance n’était pas très fan des impériaux. Après tout, cela était compréhensible. Cependant, il faisait attention à ne pas se montrer agressif. Il ne voulait pas brusquer la Suzuri car il avait une idée derrière la tête. Mais avant tout, il devait être sûr de ce qu’elle pensait.
Bien sûr, rien ne t’oblige à répondre à mes interrogations… Et je comprendrai que tu veuilles retrouver un toit sous lequel t’abriter vu la tempête qui arrive. Cependant, si ton but est d’aider la population…
Il marqua une petite pause de quelques secondes, avant de reprendre, histoire d’accentuer son prochain propos.
Alors nous pourrons peut être trouver un terrain d’entente.
Hiko savait ce qu’elle faisait à Kumo… Mais elle ne savait pas qu’il était au courant, il pouvait donc orienter la conversation sans trop de risque.

_________________
L’orage approche X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Suzuri Akina
Suzuri Akina

L’orage approche Empty
Jeu 9 Jan 2020 - 19:17




-Trouver un terrain d'entente ? Dit-elle pensive en fixant le masque ce son interlocutrice. Cela lui semblait étrange, alors qu'elle n'avait à priori aucun problème d'entente avec qui que ce soit dans ce village. Je suis revenue pour voir comment se passait cette occupation, et la "régente" n'était qu'un moyen pour moi de revenir ici par la grande porte sans qu'on me pose trop de questions. Et jusque maintenant cela a plutôt bien fonctionné. S'esclaffait-elle en retirant ses lunettes pour en essuyer les gouttelettes de leur surface. Il faudra vous contenter de ça, côté raisons.

Sans surprise, elle s'était gardée d'entrer dans les détails, notamment ceux de la motivation profonde de son périple dans le Yuukan qui ne regardait personne d'autre qu'elle même. Néanmoins, une autre partie des raisons de sa présence à Kumo pouvait tout à fait être dévoilée. La Suzuri ne savait pas réellement à qui elle s'adressait, un réel rebelle, un hijin tentant d'anticiper quelques manigances que pourraient élaborer l'intendante ? Tout était possible.

-Le pays du feu a commis une erreur qu'il est incapable de reconnaître, je suis ici pour trouver une solution afin qu'il s'en rende compte. Avait-elle repris en replaçant ses lunettes sur son nez alors qu'un premier éclair venait de fendre le ciel noir de Kaminari. Un vent pour le moment léger agitait les quelques lampions qui éclairaient faiblement la rue. Il n'y a que comme ça que je peux aider "la population".

Des solutions, il y en avait plusieurs et Akina n'en excluait aucune. Elle savait que, quoiqu'elle fasse et compte tenu de sa chance légendaire; des personnes finiraient par mourir de sa faute, indirectement ou pas. Depuis toujours elle avait été l'exemple de l'effet papillon. Elle agissait d'une certaine façon, pensant bien faire; et des personnes pour lesquelles elle n'avait aucune hostilité trépassaient, comme cette Hijin lors d'une mission en terres du feu; ou cet homme lors d'une intervention dans un port du pays... Et comme tant d'autres.

-Je ne sais pas ce que vous prévoyez de faire, et je ne sais pas sur quoi nous pourrions nous entendre. Je doute que nous ayons les mêmes motivations.




_________________

L’orage approche 2qg3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

L’orage approche Empty
Jeu 9 Jan 2020 - 21:58
Elle savait manier les mots. Cela confirmait le discours que la jeune femme avait tenu au Sairyo quelques temps auparavant. Elle ne voulait apparemment pas prendre position, du moins pas directement. Cependant, certaines de ses paroles portaient à croire qu’elle avait un plan. Elle n’était pas revenue dans le village uniquement pour s’assurer que tout allait bien, elle voulait aussi corriger certaines choses.

Voici une des premières choses que le jeune soldat avait pu déduire de ce qu’il avait entendu aujourd’hui. Cependant, la manieuse d’encre semblait toujours sur la réserve. Elle ne semblait pas vraiment croire que ses idéaux et ceux de la Résistance pourraient s’aligner. Et c’était bien sur ce point que notre jeune héros tenterait de creuser.
Il y a de nombreuses façons d’aider le peuple. Et même si selon toi nous n’avons pas de motivations, j’aimerai t’exposer ce que nous tentons de faire… Dans les grandes lignes.
Le clone, toujours sous l’apparence d’une jeune femme, entendit alors le premier éclair. Chose cocasse, alors que la conversation allait prendre un tournant intéressant.
Notre mouvement n’a qu’un seul but… Que Kumo retrouve sa liberté et son libre arbitre. Nous n’avons en aucun cas l’ambition de défaire le Teikoku. Car nous savons… Nous savons que s’il y a un conflit, d’autres cadavres s’ajouteront à ceux que nous venons tout juste de finir d’enterrer.
Son ton était alors un peu plus triste, de nouveaux affrontements entraîneraient de nouvelles morts… C’était indéniable.
C’est donc pourquoi nous essayons de faire ça de manière diplomatique. Contrairement aux Teikokujins, nous ne souhaitons pas attaquer de front, de manière éclair. Cela ne ferait qu’entretenir ce cycle de haine qui n’a que trop duré. Non… Ce que nous voulons, c’est une solution diplomatique. Leur donner l’opportunité de laisser le peuple Kumojin décider de ce qu’il veut.
Il n’allait pas dévoiler ce qu’il envisageait pour l’après Teikoku, même s’il l’avait déjà envisagé. Car revenir à un système aussi archaïque que celui qui était celui de Kumo avant l’attaque ne ferait que retarder l’inévitable… Une nouvelle guerre. Mais ce n’était pas le moment d’en parler, et Hiko ne savait toujours pas s’il pouvait faire confiance à cet électron libre qui était arrivé il y a peu dans le village de la Foudre.
Mais nous ne sommes pas ignorants non plus… Nous savons que cette voie a peu de chance d’aboutir, malheureusement. Et s’il le faut, nous prendrons les armes pour chasser ces envahisseurs !
Ils allaient leur laisser le choix, et ce sera donc leur responsabilité. Le clone avait beaucoup parlé. Il avait dévoilé une partie des plans de la Résistance, même si cela retournait plus du lieu commun que de la news croustillante. Cependant, il avait peut être confirmé ou infirmé certaines idées de la Suzuri.
Qu’en penses-tu ? Penses-tu que nous puissions nous aider mutuellement ?
Akina pouvait sûrement voir où il voulait en venir…

_________________
L’orage approche X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Suzuri Akina
Suzuri Akina

L’orage approche Empty
Jeu 9 Jan 2020 - 23:18




-Je vois. Répondit-elle après avoir patiemment écouté cette femme lui exposer leur espoir quant à la résolution du "problème" que rencontrait Kumo, et Kaminari. Et c'était ce qu'elle redoutait, l'attente, l'expectative. Les Hijin sont habités d'une volonté faussée qui les laisse croire qu'ils sont supérieurs au reste du monde. Kumo n'était qu'une... étape. Ils ne partiront pas parce qu'on leur demande. Par "on" elle entendait les Kaminarijin et quiconque en avait l'envie. Ni si tout un peuple le veut. C'est un empire, pas une démocratie.

Elle avait pu constater de l'ambiance qui régnait à Urahi, la ferveur mêlée au fanatisme tout comme l'aveuglement des Hijin, soldat, civils et gradés comme l'hokazuka. Elle avait aussi pu expérimenter la "vérité" sur eux, tenter de leur donner une vision plus réaliste de la situation de celui qui avait provoqué tout cela; et les réactions avaient été toutes les mêmes. Tout ce qu'elle avait pu dire à ce soldat rencontré aux abords des ruines de l'assemblée...

-Vous pouvez essayer de les "raisonner", mais c'est un peu comme tenter de parler avec un de ces Fanatiques. S'esclaffa-t-elle de nouveau. La pluie se faisait de plus en plus dense, et il ne fallut guère plus d'une minute pour que les épaules d'Akina soient trempées. Si vous souhaitez discuter davantage alors suivez moi, et retirez votre masque. Sinon, revenez un autre jour. Haussa-t-elle les épaules en la fixant, puis la contournant.

La pluie ne l'arrêterait pas dans sa "balade", néanmoins parler et marcher sous la pluie étaient deux choses différentes. Et elle ne comptait pas passer plusieurs sa soirée dehors, dans le noir et sous la pluie.

-Vous faites ce que vous voulez.
Lui lança-t-elle en dernier ultimatum.




_________________

L’orage approche 2qg3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

L’orage approche Empty
Ven 10 Jan 2020 - 8:29
La jeune femme semblait s’attendre à ce genre de discours tant elle resta silencieuse et attentive aux paroles. Il fallait avouer que Hiko ne s’attendait pas à cela. De ce qu’il avait pu, la manieuse d’encre était quelqu’un de plutôt franche et directe. Si quelque chose ne lui plaisait pas, elle ne semblait pas hésiter pour le dire. Et pourtant, cette fois elle se retint de couper la parole, de donner son avis. Préférant attendre la fin de la longue tirade pour répliquer.
Je suis malheureusement d’accord avec toi, je ne pense pas que le dialogue soit la solution. Et malheureusement, seule la Force Brute permettra à Kumo de retrouver sa liberté, de se sortir du joug de cet Empereur dont la puissance n’est uniquement dépassée par sa folie.
Un bien triste constat. Mais Hiko avait arrêter de se voiler la face depuis bien longtemps. Et ses idéaux, leurs idéaux, étaient bien trop profonds pour qu’il se permette d’abandonner… Même si cela signifiait qu’il fallait prendre les armes, quelles qu’en soient les conséquences…

Mais une chose était sûre, Hiko et son groupe feraient tout pour que la population ne soit pas touchée… Du moins, le moins possible. Et tandis qu’il s’apprêtait à répondre à la jeune femme comme quoi il était tout à fait d’accord avec elle, cette dernière l’invita alors à le suivre. La pluie s’était intensifiée et elle ne semblait pas vouloir passer la soirée dehors, à affronter cette météo si capricieuse.

Sa proposition était tentante. Mais Hiko savait que cela ne faisait pas partie du plan d’origine. Son autre clone, posté un peu plus loin, leur assurait une certaine confidentialité. Mais aussi une certaine sécurité. Car même si un clone disparaît lorsqu’il subit un minimum de dégâts, si jamais il se retrouve immobilisé, la situation deviendrait problématique.

Venait maintenant le moment où Hiko devait faire un choix. Il devait se décider pour savoir s’il pouvait faire confiance à cet électron libre. Chose encourageante, ses paroles faisant écho aux dires qu’elle avait tenus quand Hiko était venu lui parler près de l’Assemblée Calcinée. Ce fut donc pourquoi il n’hésita pas très longtemps… Il fallait faire preuve de bonne foi !

C’est d’accord.
Et c’est à ce moment là que Hiko enleva son masque, dévoilant alors le visage de la jeune femme dont il avait pris les traits. Un expert saurait facilement reconnaître que tout ceci n’était qu’un Genjutsu, notamment au niveau des mimiques qui n’étaient pas celles d’un individu ayant pour habitude d’avoir les cheveux longs. Mais Akina porterait-elle un intérêt à cela ?

Quoi qu’il en soit, maintenant visage découvert, la jeune femme tenait toujours son masque de Chouette entre les mains. Il était hors de question de laisser la moindre trace et ce fut pourquoi, après quelques mudras, elle fit circuler de l’électricité entre ses doigts et passa ces derniers sur la surface de l’objet. En moins de cinq secondes, malgré la pluie, le masque fut totalement carbonisé, son motif complètement effacé.

Satisfait du résultat, le clone fit la moue et suivit alors les pas de la Suzuri qui se dirigeait on-ne-sait-où dans les rues du village. Par chance, l’enfant connaissait les points de ronde, les endroits à éviter si l’on ne souhaitait pas avoir à répondre à des questions. Il pourrait donc s’arrêter à temps, en théorie.

Je vois que nous sommes arrivées à la même conclusion, Akina-chan. Mais dis-moi, as-tu une idée de la façon dont on pourrait gérer ce problème sans que cela ne se transforme en un bain de sang ? Ou du moins, sans que la population ne soit durement touchée. Des pertes, il y en aura… Le vrai problème aujourd’hui n’est pas de les éviter… Mais de les limiter.
Il était bien loin l’enfant innocent qui avait reçu son bandeau shinobi aux effigies de Kumo no kuni…

_________________
L’orage approche X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Suzuri Akina
Suzuri Akina

L’orage approche Empty
Sam 11 Jan 2020 - 23:28




Cela étonnait beaucoup la Suzuri d'entendre cette femme tomber aussi rapidement d'accord avec ce qu'elle disait tandis qu'elle prônait quelques secondes avant la discussion, et la parole du peuple. Ses arguments avaient dû la convaincre, il ne fallait probablement pas chercher plus loin ni se poser trop de questions.

La Kumojin, ou qui qu'elle fut d'autre; décida finalement d'accéder à ses requêtes. Ses demandes n'avaient qu'un but très simple : ne pas attraper un rhume, et que personne ne la voit en compagnie d'une personne masquée. Akina préférait éviter tout ce qui pouvait engendrer des questions à son sujet...

L'Intendante continuait de marcher le long de la sombre rue sous une pluie pour le moment fine, écoutant ce qu'avait à dire cette prétendue résistante. Comment éviter qu'il y a trop de dommages collatéraux... Akina n'était pas une spécialiste de ce type d'objectif, c'était plutôt l'inverse; tuant sans le vouloir.

-Il faudra de la réflexion, c'est sûr. Répondit-elle en relevant le col de sa veste et la fermant pour se protéger de la pluie. C'est d'un mélange de force et d'ingéniosité dont il faudra faire preuve. Avait-elle repris sans se retourner, poursuivant sa marche. Quant aux civils... La Raïkage Reiko avait commencé à creuser un... tunnel, dans la montagne...

A la force de ses poings d'après les rumeurs. La Suzuri n'avait jamais compris l'intérêt de creuser un tunnel qui ne déboucherait que sur le vide; néanmoins si cet endroit existait, alors il constituerait un abri parfait... Après quelques instants, leur marche les avait amené à l'entrée du quartier Suzuri, là où se trouvait évidemment sa "demeure". Une petite maisonnette tout juste en bon état...

En revenant à Kumo, elle avait appris que plusieurs de ces "parents", cousins et autre oncle avaient péri lors de l'assaut du Teikoku. Elle repensait à Shisei, sa femme et ses enfants. Cela l'attristait... entre autre chose.

-C'est ici que je loge. Tu pourras me poser de vraies questions, et arrêter de tourner autour du pot, qui en l’occurrence... se trouve être... moi... le pot. S'esclaffa-t-elle en déverrouillant la porte qui eut un peu de mal à s'ouvrir. Cela faisait un moment qu'elle n'y avait pas mis les pieds, et la première fois depuis son retour. Écouter et discuter idéologie et philosophie... Oh ! Je suis contente de voir que personne ne s'est approprié mon manoir.

Entrée directement dans la pièce de vie, qui ne faisait qu'une avec la "cuisine"; elle sortit de nulle part un pinceau humide d'encre et dessina en moins qu'il n'en fallait pour le dire une quinzaine de souris qui prirent vie et quittèrent la maison, par la porte, se faufilant entre les pieds de la "résistante".

-Entres.

Spoiler:
 




_________________

L’orage approche 2qg3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

L’orage approche Empty
Dim 12 Jan 2020 - 14:46

Akina semblait accepter l’idée du jeune garçon aux cheveux blancs, elle acceptait le fait qu’il y aurait des pertes civiles. Hiko ne savait pas vraiment si elle partageait les idéaux de la Résistance, mais au moins elle ne semblait pas y être totalement fermée, ce qui était déjà une bonne chose ! Elle semblait déjà se projeter sur l’avenir, en affirmant qu’il faudrait bien plus que de la force brute pour se débarrasser de ces envahisseurs impériaux. Hiko était tout à fait d’accord, mais il ne rebondit pas, car la fin des paroles de la jeune manieuse d’encre attira particulièrement son attention.

Un tunnel dans la montagne ? En voilà une nouvelle inattendue et plutôt annonciatrice d’un futur radieux pour la Cité des Nuages. S’il existait un tel échappatoire, même s’il n’était pas terminé, cela serait une bonne façon d’éviter au maximum les pertes civiles… D’éviter que la population ne soit durement touchée… Encore.

Intéressant…
Mais Hiko n’en dit pas plus, il attendit de voir où les menait la Suzuri. Quelques instants plus tard, le meneur de la Résistance fut alors invité à entrer alors qu’elle affirmait avoir bien compris qu’il n’osait pas encore poser les questions qui lui importaient vraiment, celles qui la concernait elle.

Le clone, toujours maquillé grâce à un henge, ne se fit pas prié et entra à son tour dans ce qu’elle appelait un « manoir ». Et avant même que Hiko n’ait eu le temps de dire quoi que ce soit, la jeune femme sortit un pinceau et usa de son art pour créer une multitude de petites souris d’encre. Dans le même temps, Hiko s’était stoppé net. Prêt à réagir, son regard s’était durci… Non qu’il ne lui fasse pas confiance, mais cette technique impromptue lui avait alors rappelé qu’il ne savait pas encore s’il pouvait se fier à elle… Pour le moment.

Tu as raison… Il est temps de rentrer dans le vif du sujet.
Le clone plongea alors son regard dans celui de son hôte.
Comme je te l’ai dit, notre but est de forcer Teikoku à rendre Kumo à qui de droit. Que ce soit d’une façon diplomatique, ou par la force. La Résistance ne s’arrêtera pas tant que le peuple n’aura pas retrouvé sa liberté.
Un regard plein de détermination.
Nous souhaiterions savoir si cela t’intéresse de rejoindre nos rangs, de nous aider à libérer Kumo du joug de l’Empire. Tu es intelligente, tu connais le village mieux que la plupart d’entre nous… Ton soutien serait un atout non négligeable en faveur de notre lutte face à l’envahisseur… Alors Suzuri Akina… Acceptes-tu de nous rejoindre ?
Il était inutile de parler à nouveau du tunnel. Cette discussion viendrait à un moment ou à un autre… Si jamais les deux parties réussissaient à trouver un terrain d’entente.

_________________
L’orage approche X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Suzuri Akina
Suzuri Akina

L’orage approche Empty
Dim 12 Jan 2020 - 19:01




Sa quinzaine de souris s'était dispersée aux alentours de la maison, surveillant d'éventuels allés et venus. Mais avec la pluie battante, le vent et l'obscurité; personne ne semblait s'être senti le cœur d'une promenade; elle même, Akina, en cas de mauvais temps aurait préféré rester au chaud, à l'abri. Alors, voir quelqu'un précisément à ce moment, rôder autour de chez elle; éveillerait immédiatement de premiers soupçons.

Doutant que quiconque vienne les espionner, l'intendante préféra tout de même garder sa main levé devant elle, un signe formé, et continuer de canaliser son chakra dans ses souris d'encre. Tout en recevant les informations de ses ouvres, elle écoutait son interlocutrice avec une attention qui n'était pas tout à fait perceptible. Enfin, la femme au masque de hibou en vint au fait. Libérer Kumo, et Kaminari; de nombreuses personnes en rêvaient...

Ce n'était que pour lui dire ça qu'elle avait interrompu sa marche...

-Nous y voilà. Sourit-elle en observant la jeune femme. J'accepterai volontiers, mais; comment peux-tu être sûre que je ne travaille pas, réellement, pour la "régente" ? Ou moi même être sûre que tu ne travailles pour elle ? Se faire passer pour un partisan de la résistance n'est pas si... compliqué. Haussa-t-elle les épaules en fixant toujours la kunoichi.

Tenir un discours, penser autre chose... c'était à la portée de tous. Le mensonge était une habitude humaine et rares étaient ceux capables d'en rester éloigné pour ne se contenter de la vérité. C'était d'ailleurs le cas de la Suzuri, qui n'hésitait pas mentir pour obtenir certaines informations, ou encore pour revenir à Kumo escortée de ceux-là même qu'elle exécrait, et qu'elle n'hésitait pas à froisser un instant. Autant qu'elle pouvait être franche ou crue envers des personnes qu'elle appréciait...

-Oui... C'est vraiment simple de simuler. Dit-elle avec une petite moue. Bien que, je dispose d'informations pouvant prouver que je ne suis pas à la solde de l'Empire. Rigola-t-elle, se demandant si la résistante disposait elle aussi de telles cartes à jouer.

Des informations qui seraient utiles tout autant à de vrais résistants, qu'aux sbires du Teikoku. Elle verrait bien, et si le cas échéant une relation de confiance s'établissait; elle pourrait même s'aventurer à poser une question pour elle fatidique.

Spoiler:
 





_________________

L’orage approche 2qg3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

L’orage approche Empty
Dim 12 Jan 2020 - 19:33
C’était toujours le même problème, toujours le même refrain. Loin d’être offusqué par le manque de confiance que lui accordait Akina, Hiko était plutôt satisfait. Vu sa position, vu ce qu’elle avait démontré en termes de réflexion, cela aurait été plus louche qu’autre chose si elle avait accepté directement. Ils étaient en train de jouer un jeu de dupes, en train de se jauger mutuellement. Bien qu’Hiko n’ait aucune raison tangible de croire les paroles de la Suzuri, il aimait se fier à son instinct.

Et aujourd’hui, il lui disait qu’il avait peut-être une carte à jouer. Mais il faudrait la jouer au bon moment, après une bonne préparation. À l’origine, il comptait simplement sonder la jeune femme, voir ses idéaux et ensuite lui démontrer ceux de la Résistance. Mais maintenant, cela allait plus loin. Comme il l’eut flairé tel un Inuzuka, la manieuse d’encre disposait d’informations qui pourraient s’avérer intéressantes selon elle. Il suffisait juste d’aller les chercher.

Je comprends tout à fait ton scepticisme. En ces temps troubles, accorder sa confiance signifie donner un grand pouvoir à autrui. Et j’ai un moyen de savoir si tu me mens ou non, il me faut juste pour cela avoir accès à ton pouls et te poser quelques questions si tu es d’accord.
Du bluff, purement et simplement.

Mais cela, Akina ne le savait pas, il lui faudrait donc faire acte de foi. Mais plus intéressant encore, cela comprenait les informations dont disposait Akina pour prouver sa bonne foi, pour prouver qu’elle ne travaillait pas pour le régime impérial. Encore une fois, la curiosité du manieur de Shôton fut piquée. Un tunnel sous la montagne, une nouvelle information qui prouverait qu’elle n’appartient pas aux forces impériales… Décidément, la jeune femme s’avérait être une mine d’informations ambulante.

Quant à moi… Je peux répondre à toutes tes questions, mais aussi… Je pense que je pourrai te fournir quelque chose qu’il te sera facile à identifier… Quelque chose qui prouvera mon attachement direct à la Résistance…
Hiko ne savait pas si cela représenterait une preuve tangible aux yeux de la Suzuri, mais il y avait une chance pour que cela marche. Ce clan, si particulier et si fortement attaché à l’encre, pourrait y voir ici une chance de déduire la réelle appartenance d’Hiko à la Résistance.
Je peux te fournir le papier et l’encre utilisés pour les tracts qui ont été diffusés au sein du village. Et t’expliquer comment je m’y suis pris. Je ne sais pas si cela utile, mais j’imagine qu’en tant que Suzuri tu as une certaine connaissance en encre.. ?
Une simple supposition, mais qui pourrait être payante.
Et te concernant, si cela te convient, je vais prendre ton pouls et te poser quelques questions. Cela me permettra de voir si tu dis la vérité…
Peu de personnes pouvaient sortir de cette situation en mentant face à une personne étant capable de repérer les soubresauts dans le pouls. Ainsi, Hiko ne risquait rien et pourrait tenter de bluffer sur ses capacités.

Si Akina décidait d’accepter, il lui poserait alors quelques questions bateau sur elle, informations publiques et aussi sur leur conversation de tout à l’heure. Et il finirait par cette question.

Mais sinon, quelle preuve irréfutable est en ta possession qui m’assurerait que tu ne travailles pas pour l’Empire ?
Question qu’il lui poserait même si cette dernière refusait qu’il lui prenne le pouls.

_________________
L’orage approche X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Suzuri Akina
Suzuri Akina

L’orage approche Empty
Dim 12 Jan 2020 - 20:43




Elle regardait cette femme, tenant toujours son bras levé, et lui tendit l'autre, un rictus au coin des lèvres. Percevoir le mensonge par le toucher ? Elle ne connaissait qu'une personne à Kumo capable de faire, et ce n'était pas cette résistante. Elle allait se contenter de l'écouter, et de tester la véracité de ses compétences.

-Vas-y, poses tes questions. Lâcha-t-elle en la fixant. Et pas la peine de demander quelles sont mes informations, tu ne les auras que si je peux te faire confiance; et ce n'est pas le cas. Avait-elle repris avec un sourire simulé. Donc, je me fiche pas mal de vos affiches... soupira-t-elle en attendant toujours ces questions. Dur de traiter avec quelqu'un devenant un peu plus parano à chaque seconde.

Ce n'était pas assez conséquent pour elle de voir des affiches, à vrai dire n'importe qui pouvait en faire, et il n'y avait cinquante types d'encre à Kumo... Il suffisant même de payer un Suzuri pour obtenir des copies conformes. Non, ce qui l'intéressait et constituait sa principale question était bien plus... important.

-Fournissez moi plutôt un appareil de communication, l'un de ceux conçu par le complexe scientifique, il y a quelques mois. Celui qui a équipé l'expédition d'Hayashi. Demanda-t-elle sur un ton bien plus impérieux. Je sais qu'il y en a encore dans le village. Metaru Yamiko doit d'ailleurs en posséder un. Avait-elle ajouté, pensive. Si cette femme réfléchissait un peu, elle saurait qu'il n'était pas que question d'avoir une radio...

Un appareil qu'elle avait tenté de retrouver dans les décombres de l'assemblée, puisque ce fut là-bas qu'il fut présenté pour la première fois; mais la "boîte" avait dû être remise à sa place, quelque part dans le complexe... Un endroit où elle n'avait pas vraiment de raison de se rendre.

-Ou, quelqu'un du complexe... il faut un passe spécial pour... Hum... Bref. Penser à voix haute, quelle étourderie...

Spoiler:
 





_________________

L’orage approche 2qg3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

L’orage approche Empty
Lun 13 Jan 2020 - 11:32
La Suzuri n’était pas des plus agréables, et si elle ne semblait pas posséder autant d’informations, il y aurait bien longtemps que notre jeune héros aurait mis fin à cette entrevue, quitte à perdre une force vive pour la Résistance. Il n’aimait pas se mettre à genoux face à quelqu’un dont il n’était pas sûr de pouvoir en tirer parti.

Elle refusa derechef la proposition de l’enfant pour les affiches. Cela contraria un peu Hiko, mais il tenta de ne rien laisser paraître. Il n’avait aucune envie de se montrer capricieux et il savait, grâce à ce rôle qu’il tenait dans la Résistance, que tout le monde n’était pas aussi « facile » à manœuvrer. Il fallait faire des concessions, savoir serrer les dents quand il le fallait.

Bien… Commençons donc.
Il effectua quelques signes incantatoires, comme s’il faisait une technique lui permettant de repérer le pouls de la jeune femme. Mais au contraire, il venait d’activer une technique de détection de chakra. Ne sachant pas repérer un pouls, il pouvait cependant parfaitement sentir le chakra d’autrui. La moindre perturbation serait alors sentie. Assez pour savoir avec précision quand elle mentirait ? Sûrement pas. Mais au moins, il pourrait avoir quelques doutes, tout au mieux.
Tu t’appelles bien Suzuri Akina ? Tu es une femme ? As-tu déjà été une kunoichi de Kumo ? Es-tu revenue en accompagnant la Régente Rie ?
Des questions bateau, permettant normalement de connaître l’agitation classique du pouls. Venait maintenant la partie intéressante.
Souhaites-tu que le peuple Kumojin soit libéré du joug de l’Empire ? Existe-il réellement un tunnel creusé sous la montagne ? As-tu la moindre intention d’aider l’Empire si cela doit desservir la population de Kumo ? Et enfin…
Cette fois, le clone posa ses yeux dans ceux de la Suzuri.
Si j’arrive à te prouver que je fais bien partie de la Résistance et que notre but est d’expulser le Teikoku de nos terres… Seras-tu une alliée ?
Des questions auxquelles il n’y avait que peu de place à l’interprétation. Voici ce qu’avait choisi notre jeune héros, il ne souhaitait pas pouvoir se faire avoir sur l’interprétation des mots. Akina sera donc « forcée » de dire la vérité si elle ne souhaitait pas voir un schéma partir en fumée. Même si, vu son caractère et le peu de confiance qu’elle affiche envers Hiko, il n’était pas à exclure qu’elle mente dans le but de « tester » les capacités du clone. Hiko devrait donc faire un vrai travail d’analyse et d’interprétation… Basé sur du vent. Pas facile hein ?

Bref, une fois ses questions posées, le clone écouta alors attentivement la jeune femme. Elle n’avait que faire du papier et de l’encre, ce qu’elle souhaitait était tout autre… Un système de communication utilisé par une équipe envoyée à Hayashi. Hiko resta silencieux, écoutant la jeune femme. Le silence était un des meilleurs moyens pour obtenir l’information, cela forçait l’autre à parler pour « meubler ». Et ainsi, le jeune chef de la Résistance obtint des informations importantes, sur lesquelles il rebondit immédiatement.

Un appareil de communication. J’ai en effet des entrées au sein du Complexe et je pense qu’il serait possible d’obtenir un tel objet. Mais il faudra m’en dire plus…
Il lui en faudrait plus pour accepter cela. Car si la Suzuri n’avait pas réussi à mettre la main dessus malgré ses bonnes relations avec la Régente, c’était que cet objet avait un certain intérêt…
A quoi te servira-t-il ? Quelle est la nature de cet objet ? Qui faisait partie de cette expédition ? J’espère que tu comprends que mon but n’est pas de faire un interrogatoire, mais plutôt de comprendre.
Hiko ne voyait pas en quoi apporter cet objet à la Suzuri prouverait son attachement à la Résistance. Mais elle le voulait, il faudrait donc qu’elle se mettre un peu plus « coopérative » sur le sujet.
Je comprends que la confiance n’est pas chose facile à acquérir… Mais il faut parfois faire un acte de foi.
Ce que tentait de faire Hiko.

_________________
L’orage approche X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Suzuri Akina
Suzuri Akina

L’orage approche Empty
Lun 13 Jan 2020 - 18:41




-Oui, oui, oui, oui, oui, oui, oui, oui. Huit oui francs à chacune des huit premières questions que cette kunoichi avait posé. Akina ne trouvait pas sa préparation très... efficace, elle n'avait pu avoir qu'un aperçu des réponses positives; ou tout au moins de la vérité. Certaines d'entre elles l'avaient un peu agacé d'ailleurs, mais elle n'avait pas relevé, ni protesté; cela n'aurait pas servi. Puis elle réfléchit un instant... La septième questions, c'était non. Rigola-t-elle. Je me suis précipitée ! Cela l'amusait beaucoup même si le sujet était plutôt grave.

La Suzuri était originaire de Shitaderu, une Kaminarijine de naissance qui n'avait jamais rien entrepris pouvant nuire à ses compatriotes, bien au contraire. En réalité, se contrer sur ses souris, et sur les questions que lui posai l'importune ne s'avéra pas si aisé, mais ainsi son interrogatrice avait pu mesurer une éventuelle fluctuation dans son pouls; car se rendre compte qu'elle avait répondu oui à une telle question, plutôt que non l'avait presque faite sursauter.

-Tu n'as pas écouté. Répondit-elle à ses dernières questions. La réponse est évidente. Es-tu sûre d'être une Kumojine ? La mission d'Hayashi n'était un secret pour personne, tout comme sa composition ou son but. Avait-elle repris, arquant un sourcil, surprise qu'on lui pose une nouvelle fois cette question. A croire que les Kumojin avaient la mémoire courte. Fallait-il à chaque fois préciser le fond de sa pensée ? Les allusions et sous-entendus n'étaient-ils pas suffisants ? Faut que je fasse un dessin, ou que j'explique réellement ? Avait-elle soupiré avec une point condescendance mêlée de sarcasme.

Elle ne comprenait pas, à vrai dire, que cette "information" ne soit pas plus connue des uns et des autres. Qu'aucun ne se soit dit qu'en dehors des murs de Kumo étaient en liberté plusieurs des shinobi les plus puissants de ce village. Des Heidan, des spécialistes en infiltration, d'autres en destruction... Comment cette information avait-elle pu échapper aux ninjas de Kumo ? Akina commençait à penser que la volonté de la foudre tout comme le patriotisme étaient morts avec l'annexion du village.

-Ma foi, il n'est peut-être pas plus mal que l'Assemblée ait été détruite... Et il vous faudra bien plus qu'une entrée au complexe. Rigola-t-elle en la regardant. Bien sûr, quand elle disait "vous", ce n'était pas par indécision quant à la façon dont elle devait s'adresser à son interlocutrice; mais bien pour désigner les résistants.

Un nouveau soupire...

-Cet appareil sera très utile le moment venu. Sourit-elle. Un autre sous-entendu qui s'il était recoupé avec toutes les informations qu'elle avait laissé transpiré, pourrait aiguiller sur l'idée qui animait l'esprit d'Akina depuis qu'elle avait projeté de revenir à Kumo. C'était une partie d'un plan, un point crucial... Et si cette femme n'avait pas compris, alors ce n'était pas plus mal étant donné que pour le moment la confiance qu'elles s'accordaient mutuellement n'était que très voire trop limitée. Tu n'es jamais venue à la bibliothèque ? Tu ne me connais pas ? Pour connaître ma position vis à vis de Kumo et de l'Empire; il suffirait de poser ces questions à quiconque m'a côtoyé. Renchérit-elle. Ce n'était pas une preuve indéniable, néanmoins apprendre son histoire au travers des dizaines de Kumojin habitués de la Grande Bibliothèque...

D'un mouvement, elle reprit possession de sa main, pour tirer un objet d'une poche de sa veste shinobi. Une longue clef argentée dont la ciselure du panneton indiquait clairement qu'elle permettait de déverrouiller une serrure de sécurité.

-Cette clef permet d'accéder à la réserve de la bibliothèque, elle appartient à Metaru Itagami; cheffe de la raffinerie et Heidan de Kumo. Révéla-t-elle en fixant la kunoichi, avant de glisser de nouveau dans sa poche et se gardant bien de préciser qu'elle était sa relations avec la blonde plantureuse. Elle me l'a confiée lors de l'altercation avec Suzuri Wo. Il n'en existe que quatre, infalsifiables. Penses-tu que, si j'étais au service de l'Empire, je l'auras gardée ? Que je ne me serai pas empressée de la leur donner pour qu'ils pillent notre savoir, notre technologie ? Avait-elle dit, avec beaucoup plus de sérieux. Voilà, maintenant tu as sur moi des informations sensibles tandis que moi, je n'ai sur toi et ta possible implication dans la "résistance", qui, ça se trouve n'existe même pas; que des mots. Avait-elle ris nerveusement. Sacrée ironie.

Si demain prenait l'envie à cette femme de faire emprisonner Akina, elle avait maintenant de quoi faire. A moi qu'elle ne soit aussi parano que la dessinatrice... auquel cas, elles n'était pas sorties de l'auberge...

Spoiler:
 



_________________

L’orage approche 2qg3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

L’orage approche Empty
Mar 14 Jan 2020 - 13:30
Il fallait s’y attendre. La jeune Akina ne souhaitait pas être testée, ou du moins elle ne croyait aux capacités de celle qu’elle avait en face. Lors de ses réponses, elle les enchaîna vraiment rapidement, ce qui rendit difficile la lecture des réponses. A peine eut-il terminé de les poser qu’il avait déjà les réponses. L’instinct, voici ce que redoutait notre jeuné héros à la tignasse blanche lorsqu’il avait décidé de mettre en place ce « bluff ».

Et à l’évidence, Akina allait vite s’apercevoir que tout ceci n’était que de l’esbroufe, à moins qu’elle ne le sut dès le début. Et sa réaction lorsqu’elle se fut « trompée » de réponse confirma cette impression. Elle ne le prenait pas au sérieux, ou du moins pas assez. Cependant, cela faisait naître un sentiment d’insécurité au jeune garçon… Il ne savait pas quoi penser de cette énigme, de ce personnage à l’aspect si indéchiffrable. Elle prenait cela à la rigolade alors qu’Hiko était le plus sérieux du monde.

Pouvait-il vraiment lui faire confiance ?

Quoi qu’il en soit, sa main toujours posée au niveau du bras de la manieuse d’encre, l’enfant resta silencieux. Il la laissa une nouvelle fois parler, une nouvelle fois réagir aux « idioties » qu’il avait, semblait-il, prononcé. Apparemment, cette expédition n’avait été un secret pour personne, et Akina s’étonnait que la femme en face de lui ne soit pas au courant. Hiko, sans se laisser démonter, garda un visage neutre. Il connaissait ses faiblesses, notamment sur l’histoire du village. Mais ce n’était pas pour autant qu’il était moins légitime qu’un autre pour prendre la tête de ce mouvement… Bien au contraire.

Non, je ne doute pas de ta qualité de dessinatrice, mais ça ira je te remercie.
Lâcha le clone, de façon un peu sèche. Elle commençait sérieusement à lui courir sur le haricot avec ses grands airs de Mme-je-sais-tout. Hiko ne savait pas ce qu’elle souhaitait démontrer, mais une chose était sûre, elle n’était pas la personne la plus agréable avec qui Hiko eut l’occasion d’échanger. Mais elle savait des choses… Raison pour laquelle il n’avait pas encore mis fin à cette conversation.

L’appareil de communication sera utile au moment voulu… Encore un indice que la manieuse d’encre venait de semer. Encore une nouvelle phrase où elle n’était pas allée aux bouts de ses idées. Sans doute voulait-elle tester d’une façon ou d’une autre l’enfant. Savoir s’il serait capable de lire entre les lignes.

Je comprends mieux…
Tout commençait à prendre forme dans l’esprit du gamin. Il aurait fallu du temps, peut-être trop aux yeux de la Suzuri, mais les pièces du puzzle s’emboîtaient enfin. Elle avait été absente pendant les premiers mois d’occupation. Etait arrivée en même temps que Rie, mais ce n’était qu’un prétexte. Disposait d’une relation particulière avec certaines personnes de l’extérieur… Sûrement ceux liés à la délégation s’étant rendue à Hayashi.

Hiko avait toujours considéré les exilés comme des fuyards, comme des lâches les ayant abandonnés à leur sort tandis que l’Empire prenait ses quartiers dans le village des Nuages. Mais peut-être s’était-il trompé. Peut-être étaient-ils eux aussi en train de former une coallition visant la libération de Kumo.

Si tel était le cas, cette entrevue s’avérerait bien plus intéressante que prévue. Mais tout ceci n’était encore qu’un état de projet… De simples idées sans choses concrètes, de simples spéculations de la part de notre jeune héros.

Et alors qu’il souhaitait commenter et entrer dans le sujet, la jeune femme sortit alors une grosse clé d’une de ses poches, tout en se défaisant de la pression artérielle exercée par notre jeune héros. Fini le test, elle considérait que c’était assez. Et au lieu de se concentrer sur le fait qu’elle ait dégagé son bras, Hiko se concentra sur la clé. C’était la première fois qu’il en voyait une pareille. Dotée de nombreuses dents, méticuleusement taillée, elle ouvrait vraisemblablement une porte renfermant de nombreux secrets.

Akina lui dévoila ensuite la provenance de cette clé, et comment elle l’avait obtenue. Metaru Itagami… Un nom qu’Hiko connaissait sans avoir eu la chance de rencontrer celle qui le portait. Une Heidan qui s’était évanouie dans la nature lors de l’annexion. L’évocation de ce nom confirma alors sa théorie… Elle avait encore des contacts à l’extérieur !

L’écoutant jusqu’à ce qu’elle ait fini, Hiko se rendit compte qu’elle disait vrai. Jusqu’ici, il ne lui avait rien apporté. De simples paroles, une demande de rejoindre implicitement la Résistance, mais rien de concret. Tandis que de son côté, Akina venait de lui ouvrir les yeux sur des Vérités écartées jusqu’alors. Cet entretien n’avait pas de prix, l’information récoltée était déjà énorme. Et Hiko avait l’impression que la mystérieuse Suzuri en gardait encore sous le pied.

Tu as raison… Et je te remercie déjà de l’information apportée.
Bien sûr, il ferait vérifier tout ce qu’il venait d’entendre dans les prochains jours. Après tout, Akina n’était peut-être qu’une personne ayant un bagou développé. Il ne pouvait prendre de risques.
Aujourd’hui, je n’ai rien d’autre à t’offrir qu’une place autour de la table de la Résistance. Mais j’imagine qu’avant de pouvoir ne serait-ce que considérer l’offre, il te faudra plus de… Concret.
Il insista alors sur ce dernier mot, car c’était évidemment ce qu’elle recherchait.
Je vais donc me procurer ce système de communication, et nous pourrons l’étudier ensemble. Si j’ai bien compris tes intentions, nous avons des alliés à l’extérieur et devons trouver un moyen de les contacter. Tu es la mieux placée pour cela j’imagine, vu la confiance qu’ils semblent te porter…
Il faisait évidemment référence à la clé qu’elle venait de lui montrer.
Une fois que je l’aurai récupéré, nous étudierons ensemble la suite. La prochaine fois, je t’aurai ainsi apporté ce que tu souhaites, et j’espère alors que nous aurons su établir une relation de confiance.
Il n’évoqua aucunement de lui fournir l’appareil, juste de le ramener. Evidemment qu’il garderait le système, mais Akina pourra l’utiliser en sa présence. Ce n’était pas une façon de la restreindre dans ses actions, mais plutôt de s’assurer qu’il ne tombe pas entre de mauvaises mains… Surtout aux vues des enjeux qui seraient potentiellement liés à ce device.
De plus, laisse-moi me présenter sous mon vrai jour à toi. N’étant pas sûr de pouvoir te faire confiance, j’ai dissimulé mon identité. Une mesure de prévention que tu comprends, je suppose.
Hiko s’écarta de quelques pas, sentant que la nouvelle pouvait être mal accueillie. Et une fois bien sûr d’avoir l’attention de la jeune femme, il composa un simple mudra… Brisant ainsi l’illusion qui l’entourait depuis un moment, et dévoilant le visage de qui il était réellement…

Sairyo Hiko,
Soldat de l’Empire du Feu,
Chef de la Résistance Kumojin.

_________________
L’orage approche X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Suzuri Akina
Suzuri Akina

L’orage approche Empty
Mar 14 Jan 2020 - 16:02




Des alliés, oui; et le mot était faible. La Suzuri n'avait aucune idée de ce que prévoyaient les Heidan, mais elle était sûre d'une chose; ils n'étaient pas les déserteurs que laissait entendre l'empire. Encore une preuve du vice dont était animée la source de toute cette situation. Mais à minimiser ce qu'il se passait il était sûr que cet empire fantoche courait à sa perte.

Ainsi Akina fut enfin soulagée de constater que le niveau de compréhension de son invitée avait évolué, que parler sans faire une mention directe de ce qui animait son esprit portait ses fruits. Intimement, l'artiste espérait être tombée sur une personne franche ne se jouant pas d'elle car elle jouait gros, la plus grosse mise de sa vie.

-La confiance... hum... Fit-elle tandis que la mystérieuse femme avait repris la parole pour lui dévoiler un élément qui sans doute pèserait bien plus dans la balance qu'une oreillette; son identité. La Suzuri ne put, en voyant ce visage, dissimuler sa surprise. D'abord marqué d'un rictus, son visage se détendit au gré d'un soupir de soulagement.

-Ça, c'est une marque de confiance... Avait-elle repris en repositionnant ses lunettes. Mais, jusqu'à quel point l'ancienne intendante était-elle devenue paranoïaque ? Pouvait-elle derechef trouver quelque chose à redire quant à cet aveux ? Oui, sûrement... Mais, elle garda ses remarques pour elle. Je me disais justement que tu avais été un peu plus... nuancé que les autres, devant l'Assemblée. Haussait-elle les épaules, sans aller jusqu'à dire qu'elle le savait, car elle ne l'avait pas imaginé un instant. C'est plus inattendu que... votre surveillance-filature. S'esclaffa-t-elle.

Un pas fait dans la bonne direction, et animée de cet espoir de trouver enfin de vrais Kumojin, de trouver des personnes aptes à réfléchir et comprendre ce qu'était cette annexion; tout sauf la "normalité"; elle reprit, d'une voix plus sereine contrastant avec la personnalité qu'elle avait affiché le jour de leur rencontre, ou tout le long de cette entrevue.

-Et c'est cette confiance, celle que je peux te porter, et celle que me portent les Kumojin expatriés qui nous permettra de reprendre Kumo, et délivrer Kaminari. C'était ce qu'à l'époque l'Ikeda lui disait : dans une relation, qu'elle quelle soit; ce qui importe le plus est la confiance que l'on porte à l'autre. Sans celle-ci, les projets communs ne peuvent aboutir. S'ils entendent ma voix, s'ils entendent le code; alors ils sauront. Affirma-t-elle... Lorsque j'aurais le dispositif, je te dévoilerai qui sont ces Kumojin. Et, c'est cette oreillette qui leur permettra de nous atteindre.

Spoiler:
 



_________________

L’orage approche 2qg3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

L’orage approche Empty
Jeu 16 Jan 2020 - 17:55
Contre toute attente, ce fut du soulagement qu’Hiko put lire sur le visage de son interlocutrice. Il s’attendait à de la haine, de la méprise, ou simplement à une attaque, qu’elle soit verbale ou physique. Mais finalement, la Suzuri était encore plus intelligente qu’il ne l’aurait pensé. Elle avait directement compris ce qui avait poussé Hiko à rejoindre les rangs du Teikoku, à lui poser toutes ces questions lorsqu’il était arrivé à l’Assemblée calcinée. Tout le puzzle commençait à prendre forme et il jouerait en faveur de notre jeune héros aux cheveux blancs.

Plutôt content de cette réaction, Hiko resta cependant sur ses gardes. Elle pouvait très bien se jouer de lui. Mais pourtant, il avait envie de croire en cette réaction qui avait été des plus spontanées. Un rire franc s’échappait des lèvres de la jeune femme, une manifestation de bonne humeur qui fit plaisir au Sairyo. Finalement, elle n’était pas si antipathique quand on forçait le verrou.

Lorsque la manieuse d’encre reprit la parole, son grain de voix semblait beaucoup plus apaisé que précédemment. Elle semblait être libérée d’un certain poids, d’une certaine responsabilité. Maintenant, elle savait qu’elle n’était plus seule dans ce village. Que d’autres, kumojins ou teikokujins, se battaient pour que la Cité des Nuages reprenne sa liberté !

Je vais donc remplir ma part du marché et me procurer ce fameux appareil. Je ne sais pas encore comment, mais je vais tenter de le faire, de façon discrète évidemment.
Respecter les termes du contrat, c’était important pour que cette nouvelle alliance prenne vraiment forme. Hiko le savait, Akina avait énormément à apporter. Mais elle pourrait aussi se montrer difficile dans les négociations. Il ne fallait pas la contrarier, même si Hiko avait aussi des conditions.

Il fallait qu’il en apprenne un peu plus sur ce fameux groupe de l’extérieur. Sa première déduction était qu’il était composé d’anciennes figures de Kumo, des shinobis d’expérience. Mais leurs identités restaient pour lui un véritable mystère… Sauf peut-être celle de Metaru Itagami. Il se fit alors la réflexion qu’il devrait se renseigner sur ce point à l’avenir. Mais pour l’heure, il devait déjà se débrouiller d’obtenir ce fameux appareil qui ferait office de « pont ».

Bien, je te remercie pour cet entretien Akina… Il était très instructif et je suis ravi que nous ayons réussi à nous entendre. La prochaine fois que je te rendrai visite, je déposerai une feuille de papier vierge sous ta porte le matin. Ce sera le signal pour te dire que je te rendrai visite dans la soirée.
Une simple mesure de précaution qui pourrait inciter la jeune femme à surveiller les alentours le jour même.
Nous ferons en sorte qu’ils entendent ta voix prochainement !
Une note d’espoir dans la voix, cela faisait bien longtemps que l’enfant n’avait pas été aussi confiant. L’horizon s’éclaircissait pour la Rébellion !

Et dans un mudra, le clone disparut dans un nuage de fumée, laissant la jeune femme seule dans ses quartiers…

_________________
L’orage approche X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko

L’orage approche

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: