Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 03. Equipe Ema/Toji/Tsubaki
Patience [Pv: Sakka] EmptyAujourd'hui à 13:05 par Souhei Toji

» 05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun
Patience [Pv: Sakka] EmptyAujourd'hui à 12:16 par Yawa Seika

» 04. Equipe Nagami/Masato/Kagura
Patience [Pv: Sakka] EmptyAujourd'hui à 12:14 par Nagamasa Kagura

» 02. Equipe Shingen/Masami/Koharu
Patience [Pv: Sakka] EmptyAujourd'hui à 11:50 par Jiki Masami

» Soir étoilé [Pv. Tatsuya]
Patience [Pv: Sakka] EmptyAujourd'hui à 11:32 par Akiyama Tatsuya

» 06. Demandes d'apprentissage
Patience [Pv: Sakka] EmptyAujourd'hui à 11:16 par Hyûga Tsuyoshi

» Déménagement [Libre]
Patience [Pv: Sakka] EmptyAujourd'hui à 9:45 par Suzuri Takara

» Le sceau - [Résistance]
Patience [Pv: Sakka] EmptyAujourd'hui à 9:13 par Sakana Ayanokoji

» le passé engendre le futur; Sharrkan, Sazuka
Patience [Pv: Sakka] EmptyAujourd'hui à 5:32 par Hideaki Midori

» sur la route du bouclier; Kakusareta
Patience [Pv: Sakka] EmptyAujourd'hui à 4:26 par Hideaki Midori

Partagez

Patience [Pv: Sakka]

Suzuri Takara
Suzuri TakaraEn ligne

Patience [Pv: Sakka] Empty
Dim 19 Jan 2020 - 21:49
Patience [Pv: Sakka] 4mhUSmT



Le voilà, le fameux point de non-retour. Puisque aujourd'hui, elle rejoindrait l'Empire.
Une décision mûrement réfléchie reposant sur l'urgence de ses recherches, malgré les risques que cela représentaient. Teikoku, Kumogakure, aucune de ces deux entités ne pouvait se prétendre éternelle dans ce Yuukan enclin à la rancune et à la sauvagerie - Le pays de la foudre ne se souvenait pas de tout mais saurait se souvenir de ceux ayant refusé la guerre d'indépendance. Car elle arriverait, assurément. Trop de shinobi en vadrouilles, de hauts-gradés qui plus est, dont la présence quelques mois en arrière aurait probablement contré l'assaut Teikokujin.

Inutile de refaire le monde. Peu importe le contexte, les comptines scandant la vengeance resteraient légions, et donc prévisibles.
Celles relatant d'autres chemins se voyaient étouffées, lorsqu'elles n'étaient tout simplement pas corrompues à un moment donné.

Takara ne craignait pas que son pays natal se perde. Peu importe les événements il resterait le même, continuerait de se développer. Pour autant, le jour où les shinobi cesseraient d'imposer leurs ardeurs indécrottables à la population demeurait encore bien loin... Que le Daimyo devait être comblé d'avoir transféré son conseil de Teitetsu vers Kumogakure... A trop clamer qu'ils protégeraient quiconque, les shinobi ne réalisaient même plus qu'ils constituaient des cibles phares. Pour une raison aussi pure que détestable : Ils étaient les premiers à engendrer la haine. Par la démesure de leur orgueil et de leur chakra.

Ses pensées ne changeaient pas. Mais elle, elle changeait. La Suzuri savait qu'il n'y avait plus rien à attendre de ce pays tant que l’abcès n'avait pas été crevé, d'une façon ou d'une autre. Elle n'avait pas le temps pour ça. Ni la foi. Pas pour une telle médiocrité.

Son rendez-vous avec Rie, la Régente en place, aurait lieux dans une heure. Elle était déjà présente aux alentours des QG de l'Empire, espérant que son hôte ne soit pas de celle à faire attendre inutilement. Loin d'être impatiente, la trentenaire n'aimait pas les faux semblants et escomptait bien régler son adhésion aux rangs Teikokujins sans passer par des obstacles futiles visant à grandir le statut d'une personne. En arrivant plus tôt, elle accroissait peut-être même les chances d'être reçue en avance ? Ce n'était pas la raison. De toute manière levée aux aurores, son but journalier lui offrait la possibilité de flâner dans un lieu d'ordinaire peu réceptif aux visites kumojins.

A voir ce que cette journée lui réservait. La regretterait-elle ? Peu de chance. Sa raison dépassant bien le profil avenant ou désagréable de ceux qu'elle comptait rejoindre.

_________________
Patience [Pv: Sakka] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

Patience [Pv: Sakka] Empty
Mer 22 Jan 2020 - 21:57
Automne 203 – La Paix

Ce voyage en terres kumojins réservait à la jeune fille bien des surprises. Un examen aux épreuves peu orthodoxes, une rébellion naissante et la duplicité d'un villageois, tant de choses surprenantes qui rythmèrent ses dernières heures. Arrivée à Kumo pleine de certitudes, elle le quitterait en proie au doute. Pourquoi ? Et bien, vous avez d'un côté un Empire conquérant, de l'autre une cité asservie et au milieu, un peuple schizophrène. Le vainqueur cherche à enjôler ces nouveaux sujets, le vaincu subit cet entité parasite, et le peuple se divise, victime de troubles cognitifs.

En l'Empire, tous voient la même lumière, mais tous la perçoivent différemment. Froide et moribonde pour certains, chaude et bienfaisante pour d'autre. Majorité de kumojins semblait faire partie de la première catégorie, enfonçant toujours plus Sakka dans ce trou noir qu'est la haine. Mais une minorité se laissait peu à peu gagnée par l'aura gratifiante d'un Empire souverain, maître de lui-même. Les deux shinobis avec qui elle partagea l'épreuve numéro une lui éclaircirent l'esprit. Elle fut touchée par leurs paroles justes, si elle savait, pauvre idiote. Mais ce fut surtout cette rencontre avec le garçonnet, Syoto, qui illumina ses espoirs de paix. Outre la rébellion qu'il faudrait mater, sa volonté à rejoindre le Feu embauma le cœur de notre enfant.

« Tu as entendu la même chose que moi Shiroi ? Un kumojin qui souhaite rejoindre les rangs du Teikoku ! Je ne m'attendait vraiment pas à ça en venant ici. Qui l'aurait cru ? J'imagine que ça doit être le seul dans son patelin à penser ça. Vaut mieux qu'il reste discret, sinon il finira crucifié. » spécifia Sakka, arpentant les couloirs du QG de l'Empire.

« Mais j'avoue que j'ai encore du mal à comprendre ses motivations. Pourquoi ne se battra-t-il pas aux côtés de ses concitoyens dissidents ? Pourquoi tourner le dos à son village ? A ses amis ? Pour rejoindre une entité étrangère qui plus est. »

L'adolescente, fière de ses origines, avait quelques difficultés à appréhender ce choix discutable, à première vue. Dans son esprit jeune, à la recherche constante de repères, elle n'envisage pas un instant de trahir son pays, encore moins pour rejoindre le camp adverse. Elle avait pourtant la clef pour déchiffrer cette énigme. La paix. Elle a finalement décider de la défendre, au nez et à la barbe de tous ses soldats méprisants, qui assouvissent leurs plus bas instincts sur cette population résignée. Elle n'aurait pas seulement son propre camp à affronter, mais aussi ces rebelles, prêt à prendre les armes pour, soit-disant, libérer leur village.

* Le cycle de la haine se répète inlassablement. Mais savoir que des kumojins souhaitent apaiser les tensions, voire rejoindre l'Empire me renforce. Je me sens moins seule dans ce combat qui s'annonce titanesque. La Paix est-elle donc le seul motif qui les motivent ? N'y-a-t-il rien d'autre ? *

Mais un caillou se glissait peu à peu dans sa chaussure, cette rébellion. Elle venait d'apprendre son existence, ébranlant ses nouvelles convictions de paix entre Kumo et Hi, entre Kaminari et Hi, un seul et unique Empire. C'était la raison de sa présence ici. Elle voulait prévenir les autorités impériales du village de l'émergence de cette tumeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Suzuri Takara
Suzuri TakaraEn ligne

Patience [Pv: Sakka] Empty
Ven 24 Jan 2020 - 16:12


Parmi les quelques auras en présence, une nouvelle venue attirait son attention - Une Inuzuka, à n'en point douter compte tenu de son compagnon canin. La trentenaire espérait ne pas se faire passer devant... Même si elle savait que la gestion d'un village impliquait parfois des imprévus prioritaires. D'ailleurs, celle-ci semblait bien jeune pour officier. Une enfant soldat, comme il y en avait de plus en plus.
Cette vision la refroidissait toujours autant. C'était devenu une norme, un rêve même pour certains. Pour beaucoup. Devenir shinobi apportait son lot de prestige, même s'il y avait aussi un certain nombre de candidats arrivés là par défaut, suite aux nombreux conflits morcelant le Yuukan. Qu'en était-il de celle-ci ? La guerre civile frappait Hi depuis longtemps et elle appartenait à un clan ninja aux compétences prisées, peut-être était-elle donc déjà rodée. Quand bien même elle semblait loin de la vingtaine. Pourtant parfaitement à sa place...

Takara continuait de l'observer, son kiseru à la main. Quelques bouffées de fumée plus tard, elle approchait cette dernière en voyant qu'elle ne passait pas la fameuse porte menant à la Régente. Elles étaient visiblement toutes les deux dans l'attente, alors pourquoi ne pas en profiter ?

Vous comptez demander audience ? Demandait-elle après un bref hochement de tête, afin de savoir si oui ou non elle finirait deuxième dans la file d'attente.

Simple entrée en matière. Les soldats entourant le lieu n'étant de toute manière pas très loquaces, elle ne forçait pas la conversation, rangeant toutefois son ustensile sous son châle en usant d'un modeste sceau.

La Suzuri ne s'était pas trop rapprochée, son regard oscillant entre la combattante et son chien-loup. Elle ne se méfiait pas de ce dernier, sachant que les animaux de son acabit étaient dotés d'une intelligence supérieure à leurs congénères sauvages, mais préférait toutefois conserver un certain recul. Que ce soit d'un côté ou de l'autre, il y a avait des gens assez méprisables, pour ne pas dire quelque fois dégénérés. Et l'importance des grades ne facilitaient pas la communication.

Cette fillette malgré son âge pouvait tout aussi bien avoir un caractère explosif afin de mieux se faire respecter. Potentiellement mépriser les kumojins pour ce qu'ils avaient accomplis.
Ici bas, les raisons que la moindre rencontre anodine se passe mal ne manquaient pas.

_________________
Patience [Pv: Sakka] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

Patience [Pv: Sakka] Empty
Dim 26 Jan 2020 - 17:39
Automne 203 - Paranoïa

Après plusieurs minutes, la jeune Sakka trouva enfin le bureau de la régente, ou plutôt la salle d'attente du bureau de la régente … Comme tout élu, elle avait son lot quotidien de requêtes futiles à gérer. Les administrés ne l'épargnaient pas, aujourd'hui ne faisait pas exception. Sakka se retrouva donc dans une salle bondée, l'assemblée était majoritairement composée de kumojins. Son bandeau ninja, fièrement exhibé sur sa taille, remplaçait sa ceinture. Il ne laissait aucun doute quant à l'appartenance de l'enfant soldat. Sa jeunesse pouvait lui valoir quelques moqueries, notamment sur son incompétence supposée. Mais la bête, qui l'accompagnait, faisait à chaque fois, régner le silence.

* Raaaaaaahhhhh putin y'a trop de monde ! J'en ai rien à branler de vos problèmes de voisinages, j'ai plus urgent à annoncer à la régente ! * pensa-t-elle égoïstement.

Faire la moue, l'expression se lisait très clairement sur son visage. Debout, adossée contre un mur, son loup allongé à ses pieds, elle croisait les bras, la tête baissé. L'attente lui semblait interminable. Et oui, la patience n'est pas la vertu des enfants, surtout quand ils n'ont rien pour s'occuper.

* Le fait de savoir qu'une rébellion se prépare, sans connaître le moindre de leur plan m'irrite ! J'ignore aussi qui sont ses partisans, rajoutant une couche au sentiment d'insécurité que je ressens ici. N'importe lesquels de ses gusses ici présent peut-être l'un d'entre-eux. * se méfia-t-elle, en dévisageant l'assemblée.
* En les voyant tous assis là, les kumojins comme les teikokujins, je me dis que même dans nos rangs, il y a peut-être des infiltrés. *

Atteinte d'une paranoïa passagère, son esprit se troubla. Elle ne savait plus en qui elle pouvait placer sa confiance. En apparence sereine, un duel éprouvant se déroulait dans sa petite tête. Pas encore habituée aux pressions du monde shinobi, elle devait faire face.

< Hey ! Arrête tes conneries espèce de chochotte. Le gamin qu'on a croisé tout à l'heure nous a bien prouvé que tous les kumojins ne sont pas corrompus. Alors ressaisies toi ! Et s'il y a un traître parmi nous, on lui fera sa fête ! > l'interpella son compagnon.

Sortie de sa torpeur par les murmures de son loup, elle releva la tête et ouvrit les yeux. A cet instant, une dame bien plus vieille que l'enfant lui demanda posa une question. A peine réveillée et encore dans le brouillard, elle laissa échapper un grognement hostile, pourtant involontaire.
Consciente de son erreur de débutante face à cette personne certainement plus aguerrie, elle tenta le tout pour le tout, au lieu de s'excuser poliment. Sakka considérait l'attaque comme la meilleure défense.

« Oui . » répondit seulement l'Inuzuka, usant des stratagèmes politiques enseignés par sa défunte mère, prétendante au titre de chamane (chef) du clan.

Elle marqua un silence de trois secondes, ses yeux plongés dans ceux de son interlocutrice.

« Il paraît que des kumojins se regroupent pour former une rébellion et renverser la régente en place. Je suis venue la prévenir. » lâcha-t-elle finalement, sans ne dire aucun mot après.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Suzuri Takara
Suzuri TakaraEn ligne

Patience [Pv: Sakka] Empty
Mar 28 Jan 2020 - 15:24


Comme elle s'y attendait, le premier contact passait de justesse. Mauvais caractère.
Néanmoins l'explication à cette hâte et ce grognement d'anticipation poussait aussitôt la trentenaire à décrocher un sourire - Une rébellion qui se forme ? Définitivement pas un scoop. Se détendant d'avantage elle reprenait donc la parole, assurée, sans pour autant se montrer condescendante.

Ah, ça. Ce n'est ni une rumeur ni une nouvelle. En fait, la rébellion elle-même s'est offerte une promotion publique dans les rues de la cité il y a un bon moment de cela. Vous devez être fraîchement affectée à Kumogakure pour l'ignorer j'imagine...

Pour sûr, la Régente était déjà au courant. De là à jauger la crédibilité ou du moins l'importance que cette dîtes rébellion détenait réellement, c'était une autre affaire. Mais effectivement le pays comptait bien des combattants et ces derniers recevaient comme principale leçon au cours de leur formation de ne jamais abandonner ; aussi même si les motifs de se battre restaient aléatoires d'une personne à une autre, beaucoup s'y retrouvait certainement dans ce projet de redonner à la Foudre son indépendance d'il y a peu.
Cela pouvait se comprendre aussi. Rei avait eu sa vengeance. Mais rester puis "dominer" un village militaire, voilà une ambition bien différente et difficilement acceptable par ceux dont les actes correspondaient pleinement à leur ego.

Sauf si vous avez découvert plus concret, je doute que vous appreniez quoique ce soit à la Régente. Ses paupières se refermaient un instant, en même temps qu'elle balayait le sujet. Puis elle regardait de plus belle son interlocutrice, lui tendant finalement la main. Takara, du clan Suzuri. Je compte moi aussi rencontrer la Régente même si ce n'est pas pour cette maudite histoire de rébellion... Enfin, le sujet tombera sur le tapis tout de même.

Elle soupirait.
Ce sujet revenait à tout bout de champ, et même si elle en comprenait l'ampleur et l'importance pour beaucoup - d'autant plus pour la Régente qui accueillait son dossier et ne pouvait compter que sur la confiance toute relative de son entourage ou de son propre jugement - cela ne faisait que la freiner quand ce n'était tout simplement pas juste lassant.

_________________
Patience [Pv: Sakka] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

Patience [Pv: Sakka] Empty
Mar 28 Jan 2020 - 21:37
Automne 203 – « Vous n'êtes pas prêt »

Si j'avais un quelconque talent de dessinateur, je me serai fait un plaisir de vous gribouiller la tronche de Sakka sur un coin de table, tellement elle était hilarante. Quand Takara lui annonça que tout le village était au courant, et que la rébellion s'était même donnée en spectacle, son visage se décomposa. Elle se sentait complètement humiliée. L'information ultra-top secrète que Syoto lui avait délivré, était en en réalité plus que banale. Et face à son interlocutrice qu'elle voulut acculer, cette dernière l'envoya dans les roses avec une simple affirmation. La gamine allait peut-être enfin descendre de ses grands chevaux.

* Ce con m'a vendu ça comme l'information de l'année. Mon cul ! J'ai bien compris qu'il voulait se faire mousser pour qu'on le recrute sans broncher. Tu ne sais pas sur qui tu es tombé, ptit malin ! Quant à moi, j'ai l'air d'une pauvre idiote face à cette dame. Moi qui l'ai agressé sans même dire un mot. *

A chaque fois qu'elle rencontre quelqu'un, elle progresse. Sakka vécut si longtemps en dehors de la société contemporaine qu'elle en ignore certains rouages. Comme tu l'as si justement souligné. Il est normal que l'entité militaire qu'est Kumo se soulève et se batte pour sa liberté perdue. Le contraire aurait même été surprenant. Sakka a encore beaucoup à apprendre. Mais maintenant, tout de suite, tu l'as poussé à nouveau dans ses retranchements, remettant en cause ces croyances. Sans le savoir, Takara participait à l'élévation de l'enfant.

* Ils ne se cachent même pas alors ? Comme si le fait de remettre en cause l'autorité de l'Empire était naturel. Quand à la régente, elle ne semble pas surprise non plus. C'est donc ça, le fameux cycle de la haine que ce garçon m'expliquait. Ils nous ont massacré, on les a battu, et maintenant, c'est à leur tour ? C'est ça être ninja ? C'est être un simple rouage de ce système sans fin ?
...
NON, je refuse d'accepter cet issu ! L'Empire apportera ce qu'il a de meilleur à Kaminari, Kaminari apportera ce qu'il a de meilleur à Hi et ces deux pays vivront en paix, ensemble. *


Elle comprenait un peu mieux comment était le monde des adultes. Un monde qu'elle aurait à affronter bien plus tôt que les enfants de son âge. Elle comprit également que c'est à cause de cela, que son clan fut massacrer. L'ancienne chamane refusa d'être le pion du Daimyo, en contrepartie, il les massacra tous. Cette famille, réputée sauvage, fit preuve de clairvoyance et de sagesse. En leur honneur, Sakka marcherait sur leurs traces.

* Je crois que j'ai compris... Cheffe… Mère... Un jour je serai prête, moi aussi...*

Après cette brève absence qui dura à peine dix secondes, Sakka reprit le cours de la conversation.

« Et bien, je crois que je n'ai plus rien à lui dire dans ce cas. Je ferai mieux d'aller me reposer avant la seconde épreuve de demain. »

Puis, la trentenaire lui tendit la main, en signe de salutation.

* 'Maudite rébellion' suivi d'un soupir ? *

« Finalement, je vais rester un moment avec vous. Cela vous fera patienter jusqu'à ce que la régente vous reçoive. » proposa maladroitement Sakka.
« Mais dites moi, pourquoi parlez-vous de cette 'maudite' rébellion ? Et si tout le monde ici est au courant, en quoi ce sujet serait-il évoqué dans votre discussion ? »

Curieuse, la jeune soldate souhaitait en savoir plus sur ce village et ses habitants.

« Au fait, participez-vous à l'examen de moyenne-classe ? » sonda Sakka, au cas où elle serait un adversaire potentiel. Cela permettrait aussi de changer de sujet. Lassant au final, comme tu dis, mais préoccupant !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Suzuri Takara
Suzuri TakaraEn ligne

Patience [Pv: Sakka] Empty
Mer 29 Jan 2020 - 0:52


La bouille de l'Inuzuka ne trompait pas - Elle tombait de haut.
La réalité rattrapait son zèle et indiquait même qu'elle s'était faite leurrer d'une façon ou d'une autre tant on y retrouvait ces mêmes traits renfrognés qui avaient valu un instant plus tôt un grognement à l'égard de la trentenaire. La petite semblait attentive mais il fallait croire qu'elle peinait encore à trouver ses marques entre tous les différents sons de cloche. D'ailleurs, à peine avait-elle terminé de ressasser on-ne-sait-quelles-pensées que sa réaction appelait au départ.
... Ou non.
Cette dernière choisissait finalement de rester, laissant la tension - qu'elle générait - descendre, rattrapant même le coup en relançant la conversation. Takara l'observait pour le moment sans un mot, ne répondant à cette soudaine curiosité que par un regard tendre et un fin sourire. La rébellion... l'examen... Même si elle évitait l'une comme l'autre, l'intérêt assez "pratique" de son interlocutrice ne manquait pas de l'amuser. Pourtant, impossible de considérer l'Inuzuka comme une shinobi ; pas à travers les yeux de la Suzuri. Déjà parce que celle-ci évitait consciencieusement de réduire une personne à son rôle ou son rang - et il valait mieux étant donné toutes les réserves qu'elle avait à l'égard du système - mais aussi et surtout parce que ce n'était qu'une enfant. Une enfant étrangère à cette terre et pourtant parfaitement intégrée dans l'armée. Du genre à se retrouver en première ligne en cas de situation alarmante. Assez triste, en y réfléchissant.

La trentenaire s'abaissait au niveau du chien-loup, lui tendant sa main droite, puisque la gauche n'était ni plus ni moins qu'un gantelet de bronze. Peut-être serait-il un peu plus apaisé que sa maîtresse ? Tout en le laissant l'identifier, elle reprenait la parole.

Non, je n'ai jamais voulu participer à ce genre de compétition. A dire vrai, je n'ai même pas de bandeau. Confiait-elle, expédiant ainsi le sujet. Et oui, "maudite". Ce mot vous surprend ?
C'est ce qu'il se passe d'une certaine façon lorsqu'on décide de prendre les armes, on se parjure. Sans doute à l'origine il n'y avait aucune ambiguïté ; protéger les siens de la faune sauvage, se nourrir. Mais aujourd'hui ? Même une cité prospère telle que la notre dont les vies ne sont pas menacées estime qu'il est plus juste de prendre les armes que de poursuivre sur la voie du développement. On apprend aujourd'hui qu'à bousculer la forme sans jamais réinterroger le fond. Un problème sans fin : Une malédiction.


Une brève tranche de philosophie sortie de derrière les fagots.

J'en parle puisque tout le monde en parle. Et que la principale question que se posera la Régente en ma présence consistera à savoir si je suis ou non une de ces rebelles en quête d'infiltration. Et ça, qui peut réellement le savoir si ce n'est moi-même ? Soulevait-elle alors tout en se redressant, laissant le canidé tranquille puis réitérant un sourire franc à l'égard de la juvénile. Dans ce genre d'environnement, le monde est souvent soit noir soit blanc. Le gris n'y a pas vraiment sa place.

Raison de plus pour partir de là. Car si elle devait émettre un avis honnête et intégral sur ce qu'elle pensait de chacun, ni les patriotes kumojins ni les conquérants teikokujins ne seraient épargnés. Son rôle se trouvait donc ailleurs, là où elle pourrait travailler à bon escient loin des jugements futiles.

_________________
Patience [Pv: Sakka] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

Patience [Pv: Sakka] Empty
Dim 9 Fév 2020 - 16:13
Automne 203 – Sans filtre

Sakka était d'accord avec les paroles philosophiques de Takara. Avant d'arriver ici, la gamine était, elle aussi, enfermée dans une idéologie formatée. Seul l'emballage comptait, ce qu'il y avait à l'intérieur n'avait pas grande valeur. Alors que c'est tout le contraire ! Un vice de notre société moderne où seul le fait d'être le plus fort compte. Mais lors de cette première épreuve, on lui ôta ses deux œillères. Elle apprit à considérer les kumojins, au-delà de leur appartenance géographique.

Cette kunoichi de la foudre semblait ne pas apprécier l'émergence de cette rébellion, qui ne voulait au final, que planter son drapeau pour revendiquer ce lopin de terre. L'idéologie impériale était différente, à l'opposée même, puisqu'elle affranchissait tout territoire de l'autorité d'un village. Supprimant au passage les forces intestines, parfois en désaccord avec les intérêts du pays. Dans ce cas précis, le Teikoku avait affranchi Kaminari du pouvoir militaire de Kumo.

« Je suis d'accord avec vous. Certains de nos hommes ont un comportement inacceptable, et ils seront radiés pour cela. Mais je ne comprends pas l'intérêt de cette rébellion, étant donné que l'Empire n'oppresse pas ce village. Vous conservez votre mode de vie, vos habitudes, seules les instances gouvernantes changent. Nous pourrions former un seul et grand Empire. Une force vive respectée, où chacun pourrait vivre en paix. Voilà à quoi j'aspire. »

Des paroles juvéniles pleines de naïveté penserait Takara. Mais elle était sincère. Loin d'imaginer les velléités expansionnistes de l'Empire comme un fléau, mais plutôt comme la solution. Sakka croyait qu'en formant une entité suffisamment puissante, le Teikoku serait à la fois craint et respecté dans le monde, permettant à ses habitants de vivre sereinement, à l'abri de certains voisins belliqueux.

Sakka avait bien remarqué que la kumojin n'arborait pas fièrement son bandeau shinobi. Peut-être ne se retrouvait-elle pas dans ce village ? Elle évoqua aussi son futur entretien avec la régente, et la notion 'd'infiltration' fit tilter la soldate.

* Elle a utilisé les mots Rebelle et Infiltration dans la même phrase ? Qu'est-ce que cela veut dire ?

Oh, je vois … Pas de bandeau, un entretien avec la régente, je crois que j'ai compris la raison de sa présence ici. *


« Et pourquoi devrait-elle savoir si vous êtes en quête d'infiltration ? » interrogea Sakka, devinant la réponse.

Finalement, la population locale se divisait en deux, d'un côté les rebelles, de l'autre ceux qui soutiennent l'Empire. Et cette femme semblait avoir fait son choix. La soldate était rassurée. Syoto l'avait déjà orienté en ce sens, mais il n'avait pas encore franchi le pas. Là, Takara allait bel et bien rejoindre le Teikoku.

« Je suppose que vous rejoignez les rangs de l'armée impériale ? »

Chaque renfort était le bienvenu. Sakka ignorait l'existence du Fukkatsu, et donc ignorait ses objectifs anti-impériaux. Lorsque l'enfant les rencontrera, elle ne sera certainement pas prête. Toute aide venue de l'extérieure est primordiale.

« Seras-tu prête à combattre tes anciens camarades quand ils se soulèveront ? » questionna bêtement l'Inuzuka.

Il faut l'excuser. Trop longtemps éloignée de toute vie sociale, elle en a oublié certaines notions, notamment l'empathie et la retenue.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Suzuri Takara
Suzuri TakaraEn ligne

Patience [Pv: Sakka] Empty
Dim 9 Fév 2020 - 17:14



Ce n'est jamais si simple. Soulevait la trentenaire à propos de l'idéal énoncé par Sakka. Sur papier il est bien aisé de décréter qu'une structure fonctionne parfaitement et qu'il suffit à tout le monde de la suivre pour garantir un avenir radieux... Mais dans les faits, les intérêts personnels ou ségrégationnistes l'emporteront toujours, bousculant les codes. Pour certains, il est juste insupportable d'admettre qu'une personne étrangère à eux-même puisse avoir un impact, quel qu'il soit, sur leurs vies. De là, la raison ou la logique importent peu.
Certains pays ont pris de l'importance en aspirant de la main d'oeuvre et des compétences, prouvant que ce que tu dis est vrai. Mais à tour de rôle, ils ont choisi de fermer ou contrôler leurs frontières, préférant sauvegarder leurs nouveaux acquis plutôt que de laisser place à ce flux jusque là constant. Qu'elles qu'en soient les raisons, l'équilibre n'est pas chose facile : Trop petit, on ne se développe pas. Trop grand, l'implosion est forte probable.


Un discours assez technique, pourtant formulé sans complexe ni pincette malgré l'âge de son interlocutrice. De plus tout cela pouvait sembler défaitiste, or ce n'était pas l'avis de la Suzuri qui estimait quant à elle que la contribution se jouait ailleurs : Dans la transmission de valeurs, la justesse, la sagesse, l'intégrité. On ne pouvait changer les hommes mais l'on pouvait s'attaquer aux codes, les revisiter, les altérer - Désigner d'autres voies. Sans pour autant les imposer.

Mais l'Inuzuka s'était attaquée à d'autres questions, notamment quant à la présence de Takara ici-même et son rapport à la Rébellion.

C'est bien cela. Rétorquait-elle, ce qui offrait par la même occasion une réponse à la question précédente.
Prête à combattre ? Oui, mais ma propre bataille se situe ailleurs. C'est pourquoi je ne crains ni l'opprobre de mon pays natal ni la méfiance de cette Empire naissant. Tous les esprits sont accaparés par cette tension encore invisible. Pas le mien. Et il ne le sera jamais.

Un semblant d'éclairage sur son implication, du moins si la fillette en saisissait l'essence. Non la Suzuri ne se battrait assurément pas contre les siens. Elle comptait d'ailleurs quitter purement et simplement le pays pour éviter ce scénario agaçant et futile s'il venait par ailleurs à se produire. Une Mission accompagnait son existence, et ce n'était pas celle d'un shinobi en quête de rixe permanente. A l'inverse, elle s'était toujours exilée quitte à perdre en emprise ou en opportunité afin de rester fidèle à ses valeurs, cela ne changerait pas maintenant qu'elle approchait des quarante ans.

L'Empire pouvait bien souhaiter avidement de nouveaux guerriers, elle restait quant à elle une chercheuse assidue mais marginale. Il existait une Unité correspondant à son mode de vie et c'était grâce à cela qu'elle saurait y trouver sa place et se montrer productive, en s'attaquant non pas à des humains mais à des mystères déconsidérés par le chaos ambiant.

Peut-être son interlocutrice la condamnerait pour cela.
Et pourtant, si la Suzuri n'était pas ainsi, alors à l'heure qu'il est sa vie entière aurait assurément été consacrée à Kumogakure et son assise. Comme Shuuhei l'avait tant souhaité fût un temps.

_________________
Patience [Pv: Sakka] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

Patience [Pv: Sakka] Empty
Sam 15 Fév 2020 - 12:46
Automne 203 – Le dogme de l'Empire selon Sakka.

Sakka comprenait bien les premières paroles de la trentenaire, mais si elle abordait ce sujet aussi sûr d'elle, c'est qu'il résultait d'une expérience personnelle. Les organisations de son feu son clan et de Hi sont semblables.

« Le clan Inuzuka est semblable à une meute de chiens ou de loups. Des individus forts et agressifs qui trouvent une harmonie apaisante et canalisatrice dans la meute. Leur esprit combatif est tempéré par la hiérarchie et redirigé vers leurs proies ou leurs ennemis. L'alpha, ou la chamane pour le clan Inuzuka, est à la fois craint et respecté. Les béta constituent le corps de la meute, tandis que les oméga vivent en marge, mais sont partis intégrantes du groupe.
L'Empire fonctionne ainsi. L'Empereur est l'alpha. Les hijins et les kaminarijins du Teikoku sont les bêta. Les autres, sont les oméga. Ces derniers peuvent avoir des profils différents. Parmi eux, je compterai certains résistants, notamment ceux qui ne rejettent pas l'Empire mais seulement l'Empereur. »


En réponse aux arguments de la kumojin, la soldate avançait un collectif régi par l'ordre et la discipline. Mais cet entité ne se résumait pas seulement à cela, autrement, elle en serait que trop oppressante et génératrice de haine. Une dernière composante entrait dans l'équation.

« Je me permettrais de te rappeler que, contrairement à un village ninja, le Teikoku n'entrave pas les mouvements de ces jeunes recrues. Un genin n'a pas le droit de quitter son village, il doit d'abord être formaté. L'Empire laisse ses habitants voyager au grès de leurs envies. Moi, jeune soldat, je suis libre. Libre de pérégriner, libre de me faire mes propres opinions. Trop de gens ne voit en l'Empire que son armée militaire. Mais nous sommes bien plus que ça. Nous sommes des soldats, de par notre organisation, mais nous sommes avant tout des Hommes libres d'agir et de penser. C'est ça être Teikokujin. »

Cette vision des choses, Sakka l'avait acquis ici même, à Kumo. Avant sa venue, son esprit était renfermé. Grâce à la liberté qu'offre le Teikoku et à ses trois rencontres kumojins, elle a éclairé son esprit sur ce qu'était l'Empire. D'abord considéré seulement comme une force armée, elle comprit au final l'intérêt de cette entité naissante. Pour elle, ordre, discipline et liberté étaient le dogme impériale.

L'esprit libre
Patience [Pv: Sakka] EBZ1EEIUEAA1vcs

« Autrefois, Hi n'était qu'une terre rongeait par les guerres civiles, opposant divers groupuscules, clans ou milices. L'Empire a unifié ce territoire tout en lui laissant sa liberté d'antan. Avec Shiroi, nous avons été les témoins de ce changement. C'est pour cela que nous avons finalement décidé de le rejoindre, même tardivement. Nous avons mûri notre choix, et je pense sincèrement qu'il est le bon. Tout comme le tien. Alors je te respecterai, même si tu souhaites faire partie des oméga. Tu es un membre de l'Empire, tu es libres de suivre ta route. »

Une ouverture d'esprit que je n'aurais pas attribué à la jeune fille, il y a encore quelques jours. Ce périple en terre foudroyée aura intrinsèquement changé l'enfant. J'en suis moi-même surpris. Elle aurait donc hérité de la sagesse de sa mère, une digne prétendante au rôle de Chamane.
Le loup lui aussi fut étonné. Il la connaissait si hargneuse avec son caractère digne du roi des ânes. Alors l'entendre prononcer ses quelques mots, le rendit si fier. Heureux d'être le protecteur de cette Inuzuka. Peut-être un jour saurait-elle réunifier sa meute, tout comme l'Empereur réunifia Hi.

« Avant de te quitter, accepterai-tu de m'en dire plus sur ta propre bataille ? Non pas que je souhaite t'espionner, mais juste m'ouvrir à toi. Qui sait, peut-être qu'un jour je pourrai t'aider. Même si pour le moment, je suis sûr d'être inutile à ta quête. »

La deuxième épreuve réserverait des surprises, ils devaient aller se reposer. La victoire n'est pas une option, elle est une nécessité pour ses projets. Le Teikoku, malgré sa conquête récente, est encore faible. Il a besoin d'hommes et de femmes fortes pour se consolider. Sakka comptait bien rassembler son clan pour le mettre à son service.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994

Patience [Pv: Sakka]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Assemblée calcinée
Sauter vers: