Soutenez le forum !
1234
Partagez

Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito

Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito Empty
Sam 25 Jan 2020 - 16:25
Cela allait faire quelques mois que le Ji-ongu était dans l'affliction, esclave du deuil dont il n’arrivait pas à casser les chaînes et déçu d’une défunte mère indécise qui a causé une rancœur à un homme endurci par sa famille et sa vie, mais qui a causé une admiration à un garçon qui voyait ses mères comme un don divin. Un don qui a essayé de détruire la vie d’un garçon,. Trahison. Mensonge. Destruction. Comment ont-elles pu oser ? Se répétait-il. Pourquoi ?...
Ce n’est pas une question à se poser Atorasu, elles t’ont sauvé la vie. Oui, elles lui avaient sauvé la vie, mais elles lui ont enlevé 18 ans de sa vie. Comment pouvait-il détester ces femmes ? Mais comment pouvait, il les pardonnait ? Il en avait aucune idée.

Aujourd’hui Atorasu se recueillait sur les six tombes de sa famille tout alignées. Habiller d’un long manteau noir à capuches enveloppant la totalité de son corps, une capuche cachant son visage, lui-même caché d’un masque fait de fils. Des gants noirs pour ne pas faire apparaître ses mains. Atorasu avait pris la précaution qu’aucune surface de sa peau voit le soleil. Les quelques personnes qui passaient près de lui, ne prenaient même pas la peine de le regarder et encore moins de lui parler. Les habituer connaissaient son histoire, certains enfants passant par ici pensaient que c’était un démon, qui émanait tout droit des tombes.

Il pouvait rester une longue heure debout, figé dans le décor, à l’illusion, au loin, d’être impassible. Sans discuter, sans bouger d’un centimètre. Cette statue vivante, dépassant le mètre quatre-vingt parfois parler toute seule. Parfois pleurer. Parfois rigoler, mais tout en gardant les pieds cloués au sol. Comme si elle venait confesser ses péchés, venait pardonner les problèmes qu’elle avait posés.

Aujourd’hui Atorasu n’arrivait pas à se concentrer, une nouvelle tombe, c’est posté juste à cotée de l’alignement des pierres de sa famille. C’était quelque chose de nouveau, car personne ne s'était posté à côté de sa famille. À même pas 4 mètres de lui, une autre personne c’est recueilli, il n’avait pas l’air d’être impressionné par le Jiongu bien celui-ci ignorait totalement que certaines personnes l’éviter. Il tourna sa tête vers lui, et lui demanda tout allait bien. Combattre le mal par le mal peut être qu'en cassant le silence, celui-ci régnera la prochaine fois.

@Meikyû Kaito


Dernière édition par Ji-ongu Atorasu le Ven 27 Mar 2020 - 10:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 http://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Meikyû Kaito
Meikyû Kaito

Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito Empty
Lun 27 Jan 2020 - 14:07
Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito Tumblr_p413g8MeFs1w7g9yjo1_500

NOTRE VRAI TOMBEAU N'EST PAS DANS LA TERRE, MAIS DANS LE CŒUR DES HOMMES


La matinée venait de s'écouler à une vitesse que n'avait pas imaginé le jeune Meikyû, la tête plongée dans les bouquins concernant le Fuinjutsu que lui avait remis Suzuri Takara la veille. Il s'empressa de se changer, passant par la douche, s'habillant d'un long manteau noir surplombant son pantalon noir et un t-shirt noir. Sans oublier évidemment sa paire de gants habituelle, de couleur noire également aujourd'hui. L'après-midi était au deuil, son défunt père avait été mis en terre dans le cimetière du village caché des nuages.

Kaito se rendait sur les lieux, le visage fermé et la mine triste, arpentant les rues comme une âme sans vie. La mort de son père l'attristait plus qu'il ne le pensait, même s'il le savait parti en paix et heureux d'avoir permis à son fils d'accéder à de nouveaux pouvoirs. Il arrivait sur les lieux, l'ambiance froide et lugubre des cimetières, une ambiance de recueillement, même les enfants hyperactifs semblait être muets et figés dans ce lieu que beaucoup redoutait.

La tombe recherchée par le Meikyû était seule sur un petit carré d'herbes, mais à gauche du jeune homme, les tombes représentant beaucoup de personnes d'une même famille était alignées. Une silhouette, difficile de déterminer le genre pour Kaito, était postée devant, l'entièreté du corps caché sous un manteau noir. La personne semblait intrigante, voir inquiétante, mais cela n'étonnait pas le Meikyû, avoir perdu autant de membres d'une même famille devait avoir des conséquences terribles pour ceux encore en vie.

Kaito se recueillait et adressait quelques prières à son père, touchant également son sceau caché en dessous son gant, comme pour essayer de renouer contact, ou s'approcher au maximum de lui. Ce fut alors avec surprise que l'ombre à sa gauche se tourna vers lui et lui adressa la parole, demandant si tout allait bien pour Kaito. Une attitude plutôt sympathique venant de celui qui semblait avoir perdu bien plus que le Meikyû. Relavant et tournant la tête en direction de la personne au visage masqué, il voulut lui adresser quelques mots.

-" Je vous remercie de vous inquiéter pour moi, c'est vrai que c'est tout récent et le deuil est difficile. Toutes mes condoléances, perdre autant de personnes doit être douloureux. Si vous avez besoin de compagnie, n'hésitez pas."

Le Meikyû accompagna ses paroles en baissant le buste et la tête vers le sol, les bras le long du corps, comme pour signaler qu'il éprouvait beaucoup de respect pour cette ombre errante dans le cimetière.

_________________
Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito 9oyr
Merci Aditya et Aimi pour cette belle signa et ce beau vava <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7637-meikyu-kaito-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8239-a-la-recherche-du-passe-carnet-meikyu-kaito#68856
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito Empty
Jeu 5 Mar 2020 - 18:49
Il comprenait la situation de l’homme en face de lui. Pour Atorasu, ce deuil, dont il parlait, n’était qu’un mot pour signifier une reconstruction éternelle ne soi en pensant qu’un jour tout cela ne sera que poussière dans l'univers infini de chacune de notre vie. Il n’oubliera pas ses mères, ses grands-parents, sa famille dont ils l’ont embarqué dans le sauvetage le plus complexe de ce monde. Loup Oméga, il savait pertinemment que ce sauvetage était mission impossible, que le non-pardon était irrésistible dans ce monde où père, mère ou enfant craignent l’avenir et éprouve maintenant presque

Le problème était que même si Atorasu aurait eu besoin d’aide, il n’en aurait pas demandé, ne sachant pas quand est-ce qu'il devait demander. Lorsqu’il était dans des situations compliquées, une légère peur de déranger et l’envie farouche de résoudre tous seul les problèmes l'envahissait. Il n’hésitera pas, il n'hésitera pas une seconde sur la décision qu’il devait prendre.

- La mort n’est pas quelque chose de si marrante et honorable que ça, je vous comprends, il est normal de s’inquiéter sachant ce qu’il vous attend. Il marqua une pause, en réfléchissant aux différentes morts de la personne en face de cet homme. La guerre ? Un assassinat ? Un accident ? Mais peu importe sa mort, le chemin que cet homme et Atorasu traversaient était le même et d’une voix toujours aussi lente, il reprit. Je n'hésiterai pas promis. Perdre autant de personnes est douleur, oui. Mais malheureusement, ce sont les règles du jeu. Ma famille était une famille guerrière, il fallait s’en doutait qu’un jour où l’autre ça allait finir par arriver.

Le jeune homme pouvant dégager une ambiance morbide par son “goût” vestimentaire particulier agita lentement sa main devant cet homme qui commençait à se pencher devant lui, tout en acquiesçant légèrement de la tête pour le remercier. Aucun respect lui était dû.

- Vous pouvez vous dispensez de ça avec moi.

Cela lui rappelait trop son supérieur, où sa vie était vouée à celle d'Atorasu maintenant, ne voulant plus lâcher par peur qu’il fasse des bêtises, mais à ce moment-là Atorasu devenait un homme, prenant conscience de la vie et de ses qualités, de ses défauts, de ses épreuves et de ses impôts. Comme un bateau traversant les mers les plus calmes jusqu'aux plus violentes pour arriver à destination.






Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 http://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Meikyû Kaito
Meikyû Kaito

Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito Empty
Mar 17 Mar 2020 - 14:12
Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito Tumblr_p413g8MeFs1w7g9yjo1_500

NOTRE VRAI TOMBEAU N'EST PAS DANS LA TERRE, MAIS DANS LE CŒUR DES HOMMES


Le jeune homme encapuchonné qui se trouvait face au Meikyû semblait loin d'être une simple âme venue hanter ce cimetière comme les rumeurs voudraient le faire croire. Au contraire, il s'agissait d'un jeune homme comme Kaito, ayant perdu une quantité bien trop importante de proche pour ne laisser aucune trace psychologique chez lui. De plus, il semblait avoir une vision de la mort bien différente que le jeune homme aux sceaux. Alors que Kaito voyait la mort comme une fin en soi, comme une terrible nouvelle, le mystérieux homme lui semblait voir ça comme une étape, comme un renouveau presque.

Il était clair que la mort était inévitable, surtout au vu du métier de shinobi. Mais l'homme semblait prendre ça, avec décontraction. Il était facile de croire que perdre autant de personnes devaient mettre un sacré coup au moral, au point de revoir la définition même de ce qu'on ce fait de la mort. Peut-être que pour l'homme qui lui faisait face, être dans ce monde alors que tous ses proches semblent disparus, c'était ça la vraie mort.

-" Les règles du jeu? J'aimerais beaucoup connaître votre avis sur la notion de mort en elle-même. Ce n'est pas le premier deuil que j'ai à affronter, mais j'ai l'impression que nos visions sont toutes deux différentes."

Bien loin de juger son interlocuteur, Kaito semblait plutôt interpellé par la vision de l'âme en peine. Peut-être que confronter sa propre vision de la mort avec quelqu'un de plus "au fait" de ça, lui permettrait d'effectuer un deuil bien moins douloureux vis-à-vis de son défunt père.

_________________
Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito 9oyr
Merci Aditya et Aimi pour cette belle signa et ce beau vava <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7637-meikyu-kaito-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8239-a-la-recherche-du-passe-carnet-meikyu-kaito#68856
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito Empty
Mer 18 Mar 2020 - 5:20
- Il ne faut pas croire. Nous avons sûrement une vision similaire de la mort.

Atorasu était interpellé par la demande que lui faisait son interlocuteur. Le mot était sûrement maladroitement utilisé. “Les règles du jeu” étaient sa façon d’exprimer tout l’honneur et toute la conscience qu’il avait à être un Shinobi, qualité qui venait directement des membres de sa famille. C’était sa façon d’exprimer qu’il était conscient du monde dans lequel il vivait, et que plaindre la mort de ses proches était finalement inutile. Il fixa les six stèles et commença à répondre d’un ton calme.

- Pour eux, mourir en héros étaient le paroxysme de l’honneur, ils ont voulu mourir comme ça. Ils savaient autant que vous et moi… Si ce n’est plus, du monde dans lequel ils vivaient. Je ne veux pas pleurer leurs morts alors que celle-ci d’une certaine manière, à beaucoup plus de sens que leur propre vie.

La tête légèrement baissée, il la tourna vers la personne avec qui il parlait, toujours en faisant attention à ne pas montrer son visage.

- Dans le monde dans lequel on vit, il faut savoir mettre des filtres. Les héros, les plus grands ennemis connaîtront le point culminant de leurs gloires non pas quand leurs êtres physiques seront présents. Non, quand l’essence même de leurs idéologies sera libre de cette enveloppe.

Il se tourna complètement vers le Meikyû, releva la tête laissant apparaître ses lèvres noirs qui était plus qu’abîmait, peut être à la limite de la nécrose.

- Mourir est bien plus tranquille, bien plus reposant. On aura tous une fin; nous le savons depuis notre naissance pourtant nous sommes abattues aux adieux de quelqu’un.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 http://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Meikyû Kaito
Meikyû Kaito

Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito Empty
Ven 20 Mar 2020 - 14:45
Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito Tumblr_p413g8MeFs1w7g9yjo1_500

NOTRE VRAI TOMBEAU N'EST PAS DANS LA TERRE, MAIS DANS LE CŒUR DES HOMMES


Une vision similaire de la mort? Peut-être que l'inconnu semblait y croire, pour ce n'était pas le cas du Meikyû. Il était intrigué par le précédent discours de l'homme encapuchonné et beaucoup de facteurs semblaient les différencier sur certains points. Et c'est exactement ce que montra les prochaines paroles de l'homme qui faisait face à ses -trop- nombreuses stèles des membres perdus de sa famille. Tous, comme il laissait sous-entendre, semblaient être des shinobis ou des guerriers bien au fait des risques qu'ils encouraient à pratiquer un métier et une activité aussi à risque. Il avait raison sur de nombreux points, bons nombres de shinobis étaient prêt à perdre la vie pour une cause qui leur tenait à cœur, quitte à laisser des membres de leur famille seuls par la suite.

Kaito s'arrêta un instant, des pensées se bousculèrent dans sa tête. Lui aussi était un shinobi, plus motivé que jamais sur ses différents objectifs. Mais à quel point serait-il prêt à mettre sa vie en jeu pour autrui, ou pour une cause. Le regard de l'homme aux sceaux semblait perdu en son fort intérieur. C'était une des questions sur laquelle le jeune homme ne s'était jamais penché. Depuis son entrée dans le mouvement de Résistance, il savait qu'il prenait des risques importants en apportant son soutien à ce groupuscule. Mais il ne faisait pas ça pour la renommée ou pour le plaisir de se battre, loin de là. Il était entré dans ce groupe pour protéger les habitants, mais était-il lui-même capable de sacrifier sa vie pour celle des autres membres de ce village. Il faut croire que oui après tout.

Le jeune homme revint alors à lui, le regard posé sur l'âme en peine. Ses lèvres noires se posèrent sur Kaito, des lèvres bien loin de la normale. Si le Meikyû ne voulait pas lui prêter les caractéristiques d'un fantôme comme les autres personnes présentes dans le cimetière, il en avait quand même l'allure. Pourtant, bien que son discours tenait en tout point la route et que Kaito pouvait ressentir ce que l'homme disait, une question semblait lui brûler les lèvres.

-" Je comprends tout à fait ce que vous voulez dire. Après tout, c'est le métier de shinobi que de risquer sa vie. Et comme vous le dites, je suis sûr qu'ils sont bien plus heureux là où ils sont."

Lui adressa-t-il avec sympathie en regardant en direction des stèles.

-" Mais ne pensez-vous pas que cela ne se limite qu'aux guerriers et combattants? Qu'en est-il des villageois perdant un enfant d'une maladie, ou d'un enfant se retrouvant orphelin au début de sa vie? Qu'en est-il des femmes faisant des fausses-couches? Je ne suis pas sûr que la vision de la mort peut se concentrer sur un seul axe. J'imagine que chaque cas est différent et chaque personne entame son deuil de manière bien plus personnelle."

S'exprima le jeune homme, son regard maintenant tourné vers la stèle de son propre père.

_________________
Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito 9oyr
Merci Aditya et Aimi pour cette belle signa et ce beau vava <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7637-meikyu-kaito-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8239-a-la-recherche-du-passe-carnet-meikyu-kaito#68856
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito Empty
Ven 20 Mar 2020 - 15:55
Atorasu regarda son interlocuteur qui avait l’air dorénavant submergé d’émotion ou de penser suite aux paroles du Ji-Ongu. Atorasu ne lui dit rien de, n’ajouta rien lors de ce moment silencieux, où seul le bruit de la mort et des pleurs environnants venait s’ajouter à l’ambiance morbide du cimetière dans lequel se trouvaient les deux orphelins de père. Pendant l’espace d’un instant le Ji-Ongu pensa qu’il en avait trop dit, pas qu’il avait quelque chose à cacher, mais que balancer sa vie à inconnu était peut-être déplacé.Il se retourna vers ses stèles qui était seulement différentiable par les prénoms qui étaient gravés. Il ne disait pas un mot, et le silence qui régnait était loin d’être gênant, loin de là, un simple moment de réflexion, après tout ce n’était pas comme s’ils parlaient de la pluie et du beau temps.

Son compagnon de stèle cassa le silence en approuvant ce que Frankenstein disait. Il ne le montrait pas, mais ça lui faisait du bien d’avoir quelqu’un qui le comprenait ; ils ne pouvaient que se comprendre, ils ont tous les deux perdu des membres importants de leurs familles.

- J'espère bien qu’on se comprend. On va devoir se supporter tout une vie, on dirait bien. Disait-il avec humour pour faire une pause à cette ambiance trop pensante et morbide que procurait cette discussion. Il soupira et gratta l’arrière de sa tête à travers la capuche. J'espère bien qu’ils sont plus heureux la haut. On peut jamais être sûre à ce que l’on sait et de ce que l’on nous dit à 100 % n’est ce pas ? Lui demanda-t-il en souriant.

Il écouta la suite de questions que lui posait son partenaire, et il était totalement d’accord avec ce qu’il lui disait. Avec le temps, Atorasu ne savait plus vraiment ce que c’était la vie de civil. Son enfance était paisible et heureuse, mais il a fallu attendre qu’il eut un poile sur le visage pour qu’il sorte du monde des Bisounours. “Tu…” Mais il ne finit pas sa phrase, il se perdit à son tour dans ses pensées, se rendant compte qu’il ne prenait même plus la peine de réfléchir à tous ces gens qui ne se battaient pas. Pourtant, lui, il se battait pour eux. “ Comment ai-je pu les oublier ?” se répéta-t-il. .. Il continua un petit moment à regarder les stèles sans dire un mot. Pendant l’espace d’un court instant, il avait l’impression d’avoir perdu la notion d’être un Shinobi : se battre pour ceux qui étaient sans défenses et non ceux qu’il aimait. Il y avait un problème et sa tête était maintenant accablée sur sa main comme si celle-ci devait la supporter. Il prit une brève inspiration. Enleva sa main et répondit de son ton toujours aussi paisible, mais i le Meikyu écoutait bien, il y avait un problème… Plutôt une subtilité dans son discours

- Tu as totalement raison. Il y a plusieurs axes. Nous ne sommes pas tout seul après tout. De la mort pour l’honneur à la mort imprévue, il y a un fossé. Il marqua une pause comme s’il dut réfléchir une nouvelle fois puis reprit. Un énorme fossé que tu as su discerner. Ce qui change n’est pas seulement l’acceptation, mais aussi la volonté, ou pas, du futur mort, ce qui influe sur l’état de ses proches. Il ne faut pas être égoïste, il ne faut pas vivre dans le passé, mais il ne faut pas non plus l’oublier car en oubliant cette personne, ce passé, nous oublions une partie de nous-mêmes. Et alors que cette vie a l’air de se baser sur des serments et des promesses, je doute qu’un deuil… Puisse être comparable à un autre.

Atorasu était littéralement perdu dans ses pensés, plusieurs fois il s'était répété dans son discour, il essayait d’être le plus clair possible mais songer à ce qui n’est pas en accord avec ce que l’on dit.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 http://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Meikyû Kaito
Meikyû Kaito

Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito Empty
Sam 21 Mar 2020 - 20:20
Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito Tumblr_p413g8MeFs1w7g9yjo1_500

NOTRE VRAI TOMBEAU N'EST PAS DANS LA TERRE, MAIS DANS LE CŒUR DES HOMMES


La discussion semblait autant perturbé et faire réfléchir le Meikyû sur différents axes de sa vie, que le mystérieux homme qui se tenait face à lui depuis quelques minutes maintenant. Sans animosité et sans vulgaires à priori les deux hommes échangeaient sur un sujet un peu risqué, mais néanmoins très important pour des shinobis comme eux. La mort concernait tous ceux qui avaient décidé de prendre les armes, comme le soulignait si bien l'encapuchonné. Pourtant, Kaito lui faisait comprendre également qu'elle touchait toute les personnes de ce bas monde, dans des circonstances moins valeureuse et héroïque que la mort au combat.

Après le jeune homme au sceau, ce fut à l'homme aux lèvres noires de se perdre peu à peu au fond de son esprit. Peut-être que les nombreuses qu'ils avaient affrontées, toute sous le même étendard, lui avait fait perdre quelque peu la notion de mort en elle-même, la plaçant simplement au rang de preuve de courage et de sacrifice. Il avait l'air néanmoins comprendre ce que le Meikyû essayait de lui faire comprendre.

Plus que ça encore, il vint à répondre aux questions rhétoriques de l'échalas sans pour autant le contredire ou en restant buté sur sa vision. Malgré son allure quelque peu cadavérique, cet homme était bel et bien une personne avec une grande intelligence, ou du moins un bon discernement. L'âme en peine et le Meikyû avaient tous les deux la même vision de la mort au final, simplement qu'il ne l'exprimait pas de la même manière. Et comme il le disait, un deuil ne peut être comparable à un autre.

-" Finalement vous aviez raison. Nous avons tous les deux la même vision de la mort en général, simplement nos antécédents, nos pertes et nos proches nous poussent à l'interpréter différemment."

Marqua Kaito d'une pause, regardant une nouvelle fois en direction de la stèle de son défunt père.

-" Je suis ravi de vous avoir rencontré en tout cas. Puis-je au moins savoir votre prénom avant de vous laisser en paix?"

Il est vrai que depuis le début de la conversation, l'homme n'était que mystère et une énorme brume entourait sa personne ainsi que sa personnalité. Malgré tout, avec les quelques échanges qu'ils avaient pu avoir, Kaito savait que l'encapuchonné n'était pas un démon comme le prétendait bons nombres, mais un véritable homme ayant affronté beaucoup de difficulté avec énormément de courage.


_________________
Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito 9oyr
Merci Aditya et Aimi pour cette belle signa et ce beau vava <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7637-meikyu-kaito-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8239-a-la-recherche-du-passe-carnet-meikyu-kaito#68856
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito Empty
Dim 22 Mar 2020 - 10:34
- Tu as raison. Une nouvelle fois. Et bien que le chemin à son importance, le résultat l’a encore plus. La mort est importante. Non ? Comme les religions qui vont toutes vers un même point, mais n'empruntant pas le même chemin ; notre interprétation n’est qu’un détail si notre vision est même.

Il le dit bizarrement mélangeant sa manière légère et lugubre de parler. Il commença à faire quelques mouvements dans sa manche voyant la conversation s’éteindre lentement. Une nouvelle fois, la tête toujours dans le sol, il ne put voir le visage de son partenaire, le son de sa voix, restera sauvegarder dans la mémoire d'Atorasu, du moins, normalement.

Une goutte tomba aux pieds d’Atorasu. Ça faisait longtemps, peut-être trop longtemps qu’il n’avait pas tout lâché, et c’était maintenant, en explicitant ses émotions, qu’on dirait que la surcharge d'événement devait se libérer du monstrueux corps de ce jeune garçon rempli de peur, de tristesse, de haine… Même peut être d’exécration. Une goutte tomba aussi aux pieds de son compagnon. Ça faisait longtemps, peut-être trop longtemps qu’il n’avait pas tout lâché, et ce n'était pas maintenant que ça allait arriver. Les cieux pleuraient pour lui et la personne qui se trouvait à sa droite ainsi que toutes les personnes dans ce cimetière. Mais cela n'arrangeait rien à son état actuel.

- Mon Nom ? Eh bien…


Alors qu’il allait dire son prénom, un vieil homme, un parapluie au-dessus de la tête, totalement habillé en noir mais d’un costume luxueux, sans aucun pli qui vint interrompre les deux autres hommes en pleine conversation pour lui chuchotaient quelques paroles qui lui firent faire des petits mouvements de tête, acquiesçant chaque parole, chaque mot, chaque syllabe provenant de la bouche du vieil homme. Il détruisait toutes règles de bienséance en ne prenant plus en compte le Meikyû et cette petite conversation s'arrêta sur un coup de tête sec et lui fit un signe de main pour lui dire de s’arrêter. Il se tourna vers Meikyû Kaito.

- Ji-ongu. Ji-ongu Atorasu. C’est mon nom.

Au même moment il lui tendit une fleure fait entièrement de fils noir qu’il sortit de sa manche.

- Je dois y allez. Le temps se dégrade. Vous offrirez cette fleure à votre… Proche... défunt… Toutes mes condoléances.

Effectivement, le temps se dégradait, le ciel éclatait en sanglots. Une fois, la fleur prit, le vieil homme fit un sourire aux Meikyû, avant de passer sa main derrière le dos d’Atorasu qui fit un geste d’au revoir avec la tête. Après quelques pas dans l’optique de partir, il se retourna vers l’homme et lui dit sans perdre son ton habituel, mais en cherchant à être aimable et compatissant envers son compagnon : “ J’habite non loin du centre-ville, dans un manoir, tu ne peux pas le louper, si tu veux encore parler, viens donc. Ce sera un plaisir d'accueillir. Nous nous retrouverons hors de ce cimetière, j’en suis convaincu.” Et sans attendre de réponse de celui-ci, il se mit dos à lui une nouvelle fois et partit du cimetière, seul, en compagnie de son majordome qui restera à ses côtés jusqu’à la fin...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 http://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Meikyû Kaito
Meikyû Kaito

Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito Empty
Dim 22 Mar 2020 - 13:46
Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito Tumblr_p413g8MeFs1w7g9yjo1_500

NOTRE VRAI TOMBEAU N'EST PAS DANS LA TERRE, MAIS DANS LE CŒUR DES HOMMES


Comme un signe véritablement angélique et comme si les personnes présentes sous ses stèles avaient pu entendre la conversation des deux shinobis, le ciel vint à lâcher des larmes. Une pluie, peu forte, mais terriblement symbolique s'abattait maintenant sur les âmes en peine errant dans le cimetière. Les deux hommes restaient face à leur disparu respectif, l'encapuchonné semblait vouloir répondre à la requête de l'homme aux sceaux, quand une apparition soudaine et remarqué arriva à son niveau.

Un homme plutôt âgé, habillé presque dans le même style vestimentaire que Kaito fit son apparition, parapluie à la main, s'approchant du mystérieux sans prêter attention au Meikyû qui se tenait à leurs côtés. L'échalas semblait quelque peu perturbé par cette apparition soudaine. L'encapuchonné n'était donc pas un solitaire comme il aurait pu l'imaginer. Et finalement, Kaito pouvait dorénavant mettre un nom sur son homologue du jour, Atorasu. Il accompagna la parole, d'un geste, tendant une fleure peu banale en direction du Meikyû.

Kaito ne se fit pas prier pour saisir l'objet lui étant tendu. Une fleur toute noire, semblant être fait main par une multitude de fils noirs.

-" Merci beaucoup. Il sera ravi d'accepter cette fleur."

Répondit instinctivement le jeune homme, un léger sourire aux coins de ses lèvres. Le vieil homme aux côtés du Ji-ongu lui renvoya le sourire. Il paraissait être une personne énormément attentionnée, surtout envers l'homme qu'il était venu rejoindre, notamment à la manière qu'il eut à le couvrir du parapluie avant de passer sa main dans son dos pour l’amener à aller se mettre à l'abri. Alors que le Meikyû se retourna une dernière fois vers la stèle au nom de son défunt père pour un dernier mot, avant de lui aussi se mettre à l'abri, une dernière phrase du mystérieux Atorasu lui vint aux oreilles.

C'était une invitation directe, dans un manoir. Finalement, l'homme aux allures de fantôme semblait être une personne plus importante que ce que les gens auraient pu imaginer. Kaito ne l'oublierait pas. Son manque de confiance en lui disparaissait peu à peu ses derniers jours, une bonne occasion pour oser se rendre chez quelqu'un. Il le ferait.

_________________
Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito 9oyr
Merci Aditya et Aimi pour cette belle signa et ce beau vava <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7637-meikyu-kaito-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8239-a-la-recherche-du-passe-carnet-meikyu-kaito#68856

Notre vrai tombeau n'est pas dans la terre, mais dans le coeur des hommes ∥ Meikyû Kaito

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: