Soutenez le forum !
1234
Partagez

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka

Hideaki Midori
Hideaki Midori

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Empty
Lun 27 Jan 2020 - 1:11
le vent marchande avec la foudre;


La guerrière blonde. Celle qui a fait la plus grande impression dans l’esprit de Midori. Assise à côté de Kaku’, elle observe tranquillement tout ce beau monde. Il l’aura suivie jusque-là, hein ? L’albinos l’observe, sans même se rendre compte que cette manière de le regarder peut être lourde, voire gênante. Mais il est là. Son ami de toujours, son partenaire. Le seul être en ce monde en qui elle ait suffisamment confiance pour en faire son acolyte. Lorsqu’elle réalise qu’il y a bien trop de temps qui s’est écoulé depuis qu’elle a posé ses prunelles sur lui, elle décide de faire un trait d’humour.

« Comme t’as d’beaux yeux, Kaku’. »

Un sourire idiot sur les lèvres. Nul, son trait d’humour. Au ras des pâquerettes. Mais c’est une tentative comme une autre. Elle a l’air moins ridée, comme ça. Moins coincée que quand elle lance de longs discours compliqués, avec des mots chiants et des négations sur lesquelles Midori appuie bien. Bref, moins intello. Malheureusement, ce style-là ne lui sied peut-être pas si bien qu’elle ne l’aimerait. Mais peu importe.

L’immaculée se redresse doucement. Elle tire sur le bas de son t-shirt pour le remettre en place. Un bruit attire son attention, non-loin. Ne sont-ils pas seuls ? Ils se sont tous éparpillés, pourtant, pour vaquer à leurs occupations. Midori arque un sourcil, dans l’incompréhension. Qui pourrait bien vouloir venir les voir ici et maintenant ?

En regardant plus attentivement, la Kazejin se rend compte qu’il s’agit simplement de Sazuka et de la fameuse guerrière blonde. Umeka, ont-ils dit pendant la réunion. Un sourire étire les lèvres de l’albinos. Elle ne sait pas tellement quelle relation ces deux-là entretiennent, mais les voir débouler toutes les deux, d’un coup, c’est qu’il doit y avoir quelque chose. La grande dirigeante du groupe et celle qui a le plus profondément marqué l’esprit de l’immaculée. Là. Ensemble. Dans leur direction.

Midori les laisse approcher, intriguée. Que peuvent-elles bien leur vouloir ?

« Bonjour, toutes les deux ! On peut vous aider ? »

Kaminari, Kaze. Umeka et Sazuka, Midori et Kakusareta. Là, ensemble, face-à-face. Pourquoi ? Les informations font tilt dans la tête de l’albinos, les neurones transmettent les informations, font leur travail. Peut-être viennent-elles proposer de parler affaires ? Après tout, Hoshiyo a bien parlé d’une colossale récompense, peut-être que c’est là la raison de leur venue ?

Midori se laisse aller à rêver de lingots d’or et d’argent comme s’il en pleuvait. Alors, les expatriés auraient un tel magot sous leurs capes ? Il fallait le dire plus tôt ! Elle aurait rappliqué plus vite encore, voyons ! Si on dit que l’argent appelle l’argent, c’est qu’on ne connaît pas l’albinos. La véritable expression devrait être : l’argent appelle Midori. Parce que c’est comme ça qu’on l’attire, la Kazejin. C’est comme ça qu’on en fait son mercenaire.

Mais peut-être que c’est encore autre chose, qui sait.

Spoiler:
 

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7935-hideaki-midori-complete http://www.ascentofshinobi.com/u804
Uzumaki Sazuka
Uzumaki Sazuka

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Empty
Lun 27 Jan 2020 - 4:13




Sous la tente, la gladiatrice sembla contrariée. Cela faisait environ une heure que la réunion avait touché son terme et depuis je la voyais ruminer, à ses plissements succins de paupières et ses longs silences succédant chacune de mes phrases. Puis, alors que je me préparais à sortir rejoindre les deux nouveaux venus, dont "l'albinos" qui avait tenu ces quelques longues palabres, la blonde dévoila enfin ce qui a tracassait.

« Ils font quoi ici ? Est-ce qu'on a vraiment besoin de chasseurs de trésors ? »
-Je ne sais pas, je n'ai eu le droit qu'à de maigres explications de la part de Raizen et sa comparse. Avais-je répondu, passablement surprise de sa question. Qu'importait qu'ils furent des chasseurs de trésor ou des pêcheurs, tant qu'ils étaient des shinobi. Mais j'allais justement m'entretenir de ce sujet avec eux. Tu n'as qu'à m'accompagner ? Haussais-je les épaules.

Ainsi nous avions quitté la petite tente nous servant d'abri depuis notre établissement dans la région, traversâmes le camp animé par les préparatifs de départ et trouvâmes sans trop avoir à les chercher Midori et Kakusareta. J'arquais un sourcil en entendant la jeune femme, sans trop en tenir compte...

-Il y a un malentendu. Je ne suis pas à l'origine de la lettre que vous avez reçue. Commençais-je par expliquer rapidement. Ils m'ont seulement dit qu'ils envoyaient une lettre à une personne qu'ils connaissaient. Je parlais évidemment d'Hoshiyo et Raizen, qui n'étaient pas vraiment entrés dans les détails de la missive. Vous êtes des chasseurs de trésors. Mais aussi shinobi ? Interrogeais-je les deux Kazejin. Nous ne refusons aucune aide, mais si vous n'avez aucune compétence... il faudrait mieux que vous repartiez chez-vous, à Kaze. Avais-je repris avec sérieux.

Nous avions notre lot de civils au sein du fukkatsu, sur ce campement. Des jeunes gens, d'autres un peu moins; qui n'étaient là que par dépit, ou parce qu'ils accompagnaient l'un des shnobi du groupe. Des personnes qui, si elles étaient importantes pour nous et Kumo; n'avait aucun intérêt lorsqu'il s'agirait de livrer bataille...

-De quelle récompense vous ont-ils parlé ? Soupirais-je finalement.




_________________

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Ws3x
☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐


Dernière édition par Uzumaki Sazuka le Mar 28 Jan 2020 - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157
Senshi Umeka
Senshi Umeka

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Empty
Lun 27 Jan 2020 - 17:57



De mieux en mieux non ? Vous aviez donc accueilli des gens, des étrangers, sans même que Sazuka, que vous aviez désignée comme leader… ne sache rien d’eux ? L’expression de surprise sur ton visage avait dû lui en dire long, à Sazuka.

T’étais pas hyper chaude à l’idée de les savoir dans votre campement, tout proche… Mais à priori… Ils connaissaient Raizen, Sharrkan et d’autres… Alors; si ils faisaient quoi que ce soit… Tu préférais pas imaginer quelles seraient les conséquences pour le groupe.

« Ok »

Avais tu tout juste répondu à sa question. Et encore si elle te l’avait pas demandé, beh t’y serais allée quand même, pour avoir le coeur net. Les ayant retrouvé; tu leur fis signe de la main et Sazuka entama rapidement la discussion. Oué voilà, ce qu’elle disait… le problème était là.

En vrai à part Raizen et Hoshiyo personne d’autre savait la raison de leur venue. Pour vous aider ? Pour s’enrichir ? Pour… Pourquoi ? Et pourquoi aider des Kumojin ? Parcequ’un beau parleur et une traitresse leur avait demandé ? Tu dévisageas la jeune femme et son acolyte au nom à coucher dehors avant de toi même ajouter ton mot.

« J’sais ce qu’ils sont Sazuka… Oué, des mercenaires, très exactement. Comme il y en a plein Mizu et le Yuukan. Mais vous êtes quel genre de mercenaire ? Du genre à tuer et piller ? Ou du genre à aider ? »

T’allais leur paraître très “revêche” comme disait Sazuka souvent de toi. Mais tu ne les connaissais pas. Et tu savais pas avec qui avaient bien pu trainer le Meikyû par le passé; et cette Hijin qui vous avait rejoint; t’en parlais même pas. Pour toi y avait deux types de mercenaires, ceux se battant pour les mauvaises raisons ou les mauvaises personnes, et ceux qui étaient vertueux. Eux, ils étaient quoi ?

Attendant de voir leur réponse et leur réaction face à tes agressions, tu passas les doigts entre les mailles de Gyomo enroulé autour de ton buste. Oué t’étais vraiment très impatiente d’entendre tout ça.

Ils pouvaient aussi croire que malgré tout vous vous permettiez de faire la fine bouche, mais c'était pas le cas; vous vouliez pas vous liez à n'importe qui non plus. Aucune tâche ne devait venir salir le tableau que vous étiez en train de peindre, avec le Fukkatsu.



_________________
le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Wk97
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783
Takaramono Kakusareta
Takaramono Kakusareta

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Empty
Mar 28 Jan 2020 - 6:07

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Rpaos10


Elle ne pouvait pas voir mon visage, mais si je pouvais lui expliquer mon expression : une mine blasée. Rien de plus, son humour était aux antipodes de sa capacité à négocier, c'était pour dire ! Mais qui ne tente rien n'a rien comme on dit ! Mais à peine le temps de lui faire remarqué avec un rire faux et appuyé, deux autres personnes vinrent à notre rencontres.

Apparemment, il y avait eu méprise, si je comprenais bien le contexte, c'était un peu une décision isolé plutôt qu'une demande du groupe... Avais-je fais tout ce chemin pour rien ?! Au moins, j'avais pu récolter des souvenirs sur la route, et au pire, je pourrais toujours me mettre en quête de cette fameuse targe !

Je n'avais pas grand chose à faire dans cette discussion, j'avais déjà émis ce que je voulais à la réunion, avec la réponse que cela avait engendré. Bien que je passais souvent pour un demeuré à force de ne pas beaucoup d'exprimer ou de réduire ça au minimum nécessaire, mais je n'appréciais pas le ton de la deuxième personne...

Se faire juger était régulier pour nous, et leur avis ne m'importais peu, mais pour autant, me faire venir pour me faire cracher dessus... J'avais autre chose à faire, comme trouver le bouclier ! Si Midori s'était engagée assez vite, pour ma part leur attitude ne plaisait pas, particulièrement celle qui s'accrochait à son filet.

J'aurai pu lui répondre, mais je m'étais contenter de tourner ma tête masquée vers elle et de la fixer. De l'extérieur, cela semblait sûrement très dérangeant, et c'était le but. Après de longue seconde, je la pointais du doigt en regardant Midori :


- Je ne l'aime pas.

Il n'y avait toujours aucune haine, juste une affirmation, simple, basique. Pas de dédain, pas de colère, juste un constat. Je n'allais pas me tapir devant des personnes sous prétexte qu'elles n'aiment pas ce que je cherche dans la vie,si vous n'aviez pas besoin de nous, il suffisait de pas nous faire venir.

Tout simplement.





ps:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7984-c-est-par-ou-le-tresor-takaramono-kakusareta-terminee
Hideaki Midori
Hideaki Midori

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Empty
Mar 28 Jan 2020 - 19:42
le vent marchande avec la foudre;


L’heure de vérité. Celle qui arrive toujours, tôt ou tard, qu’on le veuille ou non. Midori accueille les deux femmes avec un sourire amusé. Au fond, c’est normal, non ? Deux étrangers, qui viennent du bout du monde, en n’expliquant qu’une seule chose : ils sont chasseurs de trésors. Ils pourraient très bien être là pour les planter dans le dos, ils pourraient attendre l’opportunité idéale pour leur voler tous leurs biens et repartir comme ils sont venus. Le pire, dans tout ça ? C’est que les victimes n’y pourraient rien. L’albinos ne comprend que trop bien ce qui se passe ici. Kaku’, malheureusement, n’est pas de son avis. Si, un peu plus tôt, il se foutait cordialement de sa poire, il est devenu beaucoup plus sérieux. L’énorme masque sur son visage lui donne un air repoussant, contrairement à l’accoutumée. Il est ce démon inconnu, qui met mal à l’aise et ne donne pas envie de l’approcher. Midori pose une main avenante sur son épaule.

« Tu sais, Kaku’, elles ont raison d’être méfiantes. Tu imagines si une personne que tu ne connaissais pas se joignait à nous pour une chasse ? Tu la laisserais faire sans rien dire ? »

La Kazejin sourit à son acolyte, pleine d’une bienveillance dont elle ne fait preuve qu’avec lui.

« Ce n’est pas qu’elle ne nous aime pas, c’est qu’elle ne sait pas qui nous sommes. Laisse-lui du temps. Et laisse-toi du temps, à toi aussi. Fais-moi confiance. »

Kakusareta. De nombreux masques, qui cachent une figure dont on ne sait pas grand chose. Une absence d’émotions physiques, une impossibilité de savoir ce qu’il pense. Midori espère avoir fait mouche, parce qu’il est le point déterminant de toute cette aventure. S’il considère que ces gens ne sont pas dignes de confiance, l’albinos le suivra sans broncher. Il a toujours été le plus prudent des deux, malgré son air de clown.

Elle inspire profondément. Sa main se retire de l’épaule de son partenaire pour retomber lentement le long de ses hanches. Ses prunelles détaillent d’abord Umeka, puis Sazuka. Elle a l’impression d’être dans une scène de miroir, bien que les reflets soient fondamentalement différents. Une scène de négociation au sommet, où toutes les informations sont importantes, où chaque mot prononcé aura son impact. Il faut tout mesurer, tout réfléchir. Leur prouver leur bonne foi. Un sourire étire ses lèvres. Avenant, d’une part, mais aussi joueur d’autre part. Midori se sent étonnamment dans son élément. La diplomatie, ça la botte. Peut-être même un peu trop.

« Comme l’a dit Umeka, dans notre situation actuelle, nous sommes plus ou moins des mercenaires. Je vous ai mentionné plus tôt notre carrière de chasseurs de trésors, mais je n’ai pas pensé à mentionner que cette occupation nous oblige à être des shinobi. »

Midori hausse doucement les épaules.

« Kaze est un pays dangereux pour les civils, mais il est encore moins doux avec les chasseurs de trésors. Il n’est pas rare que nous devions nous battre contre bon nombre de bandits, ou encore d’autres ninjas mal-intentionnés, qui nous en veulent plus à nous qu’à notre butin. Vous vous doutez bien qu’à terme, nous avons appris les arts ninjas. »

Elle lève le bras, ouvre la main bien à plat. Une sculpture de cristal naît de rien, d’abord une forme incompréhensible, relativement laide, d’ailleurs. Puis, au fur et à mesure, une petite dague de cristal apparaît. Elle la tend à Sazuka, pour lui montrer une petite partie de ses compétences. Ses prunelles se reposent sur la guerrière blonde.

« Nous faisons partie des mercenaires qui aident. Je n’aurais pas fait tout ce chemin pour me contenter de vous planter dans le dos. Encore moins quand, parmi vous, se trouvent des amis à moi, d’une part, et quand, d’autre part, j’ai moi-même quelqu’un à sauver, dans l’Empire. »

Un sourire étire ses lèvres. Elle désigne Kakusareta du regard.

« Quant à mon acolyte, s’il est récompensé pour ses efforts, il fait n’importe quoi. » Courte pause. Une seconde, peut-être deux. « Mais en aucun cas, ni lui, ni moi, ne trahirons notre code. Si vous nous missionnez pour quoi que ce soit, quelle que soit la nature de la mission, nous irons jusqu’au bout. Nous avons un honneur, quand même. »

L’albinos pouffe doucement.

« Vous avez d’autres questions ? Et toi, Kaku’, mes explications te semblent satisfaisantes ? »

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7935-hideaki-midori-complete http://www.ascentofshinobi.com/u804
Uzumaki Sazuka
Uzumaki Sazuka

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Empty
Mar 28 Jan 2020 - 20:27




J’esquisse un sourire gêné lorsque l’un les deux chasseurs, Kakusareta, précise ne pas aimer… Umekka, à priori. A vrai dire, je ne l’aimais pas non plus lui; je n’aimais pas les personnes dissimulant leur visage alors que leur interlocuteur tentait de leur faire confiance. Mais il était des coutumes, peut-être liées à Kaze, que je ne comprenais ni ne comprendrai jamais. Et, au fond, dans le cadre de notre situation; cela ne changeait pas grand-chose.

-Je vois. Répondis-je lorsque la jeune femme eut fini de m’expliquer en quoi consistait exactement leur mercenariat. Et là où elle marquait un point, c’était indéniablement sur le lien qu’elle entretenait avec plusieurs des Kyoujins, en lesquels j’avais une grande confiance. Que vous ayez des compétences me suffit, vous n’avez pas besoin d’en faire la démonstration.  Avais-je repris en observant l’acolyte masqué. Durant la réunion, j’ai compris que vous étiez intéressés par un artefact. Un genre de bouclier. Étrangement, l’un des Kyoujin l’a en sa possession, mais il ne l’échangera pas contre vos services.  

L’histoire de cet écu ou quoi qu’il fut m’était totalement inconnue, je savais seulement que la Metaru disposait d’un tel artefact sans pour autant l’avoir jamais vu à l’oeuvre. Un puissant objet dont elle ne se séparerait pas, étant d’un trop grand intérêt pour la forgeronne qu’elle était. S’offrir les services de mercenaires était extrêmement onéreux, j’en savais quelque chose…

-Par le passé, j’ai été mercenaire. Votre prix doit être… important. D’autant plus que la mission que nous pourrions vous confier est dangereuse. Nos finances sont au plus bas, alors je crains que nous ne puissions… combler vos attentes.  Soupirais-je en les observant. Il était sûr que l’Artefact d’Itagami valait plusieurs dizaines de millions de Ryos, et qu’il aurait suffit à ces deux chasseurs pour accepter notre demande. Mais il était hors de question que je force un Kumojin à abandonner ses biens, davantage encore tel que celui-ci. Ils auraient dû me prévenir de leur idée, je vous aurais éviter un voyage… sans intérêt final.  

J’aurais au moins eu le mérite de voir à quoi ressemblaient des chasseurs de trésors, même s’ils n’étaient pas bien différents de personnes “normales”. Si cela se finissait ainsi, ce serait sans mal, ce qui était déjà bien pour l’époque que nous vivions. J’observai un instant la Senshi restée silencieuse. Cela devait l’arranger que nous ne puissions traiter avec eux…




_________________

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Ws3x
☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157
Senshi Umeka
Senshi Umeka

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Empty
Sam 1 Fév 2020 - 1:04



Les mercenaires qui aident ? C’était drôle ça comme dénomination. Toi tu connaissais que les mercenaires qui obéissaient à l’argent, et rien d’autre. Aussi des mercenaires qui ne tenaient pas leur parole, et d’autres qui comprenaient rien à rien… Ton regard posé sur eux débordait de suspicion, légèrement plissé.

Et oué comme l’avait la grande brune, vous aviez rien à leur donner, pas qui soit disponible en tout cas ! Intérieurement c’était un tant mieux qui rugissait, bon débarra, t’aimais pas les mercenaires… pas fiables. Oué mais eux… ils avaient la confiance de plusieurs personnes à vos côtés. Et donc celle de Sazuka…

Alors peu avant que l’échec de cette affaire retentisse, tu lâchais un soupir…

« J’ai peut être… une solution… C’est bien… des trésors que vous cherchez... »

Tu caressas Gyomo enroulé autour de ton buste. L’idée qui te traversait te déplaisait encore plus que les mercenaires. Mais avoir de l’aide de personnes compétentes… c’était pas facile ces temps ci. Un nouveau soupir de dépit en pensant à ce que t’allais dire. Le filet magique glissa le long de ton bras

« Je vous présente… Gyomo. C’est… une “arme” légendaire… Si vous nous aidez, je conscends à vous payer. Gyomo en échange de votre aide. »

Le filet que tu tenais entre tes doigts sans y exercer la moindre pression ou force serpenta le long du sol, s’arrêtant devant la jeune femme, se dressant devant elle, comme s’il était vivant.

« Mais ce sera qu’après qu’vous vous soyez acquitter de votre mission. Pasque j’me bats avec. »

Bon ils savaient pas que tu perdais peu à peu ton lien avec lui et que bientôt tu pourrais plus être son “hôte”, et ils n’avait pas besoin de le savoir.

Et cette proposition montrait aussi une chose, que tu faisais passer Kaminari avant tes propres intérêts.



_________________
le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Wk97
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783
Takaramono Kakusareta
Takaramono Kakusareta

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Empty
Lun 3 Fév 2020 - 6:40

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Rpaos10


Si Midori maniait la négociation avec brio, elle n'était pas moins doué dans la maitrise du mensonge éhonté... Les brossées dans le sens du poil, c'était bien ça ? Cependant, quelque chose m'avait dérangé dans son discours, et juste pour préciser mon point de vue, à la fin de sa première phrase qui suivait mon commentaire sur l'une des Kunoichi, je levais l'index vers elle, en faisant non de la tête :

- Nous n'avons pas joint, nous avons été appelés pour un contrat.

Une des premières premières phrases complètes que j'avais prononcé, d'un ton sec, pour l'instant. Je souhaitais juste remettre les choses à leur place, nous n'étions les clients ici, ce n'était pas à nous de nous adapter !

Bonne précision de mon acolyte, si elle semblait lié intimement avec ce groupe, pour ma part, je n'avais aucune relation avec eux, donc récupérer ce que je voulais à la fin ou même pendant, restait une option. J'ai mon honneur, mais j'ai surtout mon prix : les trésors !

Même si ma demande ne venait pas à aboutir, j'avais au moins obtenu la preuve que le bouclier existait et surtout l'identité de celui qui le possédait, c'était déjà suffisamment d'information pour établir un plan...

Pas de récompense ?! Venir pour rien ?! Après tout ce voyage ?! Je pivotais ma tête masquée vers Midori, en relâchant un grognement d'énervement. Décidément, elle était plus efficace quand elle ne connaissait personne...

Cependant, la blonde semblait vouloir proposer quelque chose...

Mon visage se redirigeant vers elle, comme l'aiguille d'une boussole vers le nord, j'acquiesçais quand elle parla de trésor ! Elle tendit le filet qu'elle portait, il semblait se déplacer de lui même !

Gyomo ? Me grattant la tête, cherchant si j'avais déjà entendu le terme « d'armes légendaires »...


- hmmm... J'ai déjà lu des choses sur ces armes, un vieux clan de combattant je crois, ou plutôt un groupe ! Quelque chose du genre, je ne savais pas que vous en aviez une...

Mais problème, le paiement n'allait être procédé qu'après la mission, donc il n'était pas garantit, n'importe quoi pourrait arriver entre : Mort de la porteuse, destruction de l'armes, perte de l'armes, vole de l'arme, fuite de la porteuse... Trop de différente possibilité à perte.

Tournant ma tête sur le côté, tout en observant la blonde de bas en haut au travers de mon masque, je m'approchais du filet et de la jeune femme :


- La seule condition dans laquelle j'accepterai ce paiement plus que risqué, qui ne correspond pas non plus à nos manières de faire...

je laissais un petit silence, je n'étais, moi-même, pas sûr que ce soit une bonne idée :

- Je ne quitterais pas le trésor tant que la mission ne sera pas terminé.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7984-c-est-par-ou-le-tresor-takaramono-kakusareta-terminee
Hideaki Midori
Hideaki Midori

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Empty
Mar 4 Fév 2020 - 23:08
le vent marchande avec la foudre;


Kaku’ rebondit, joue sur les mots. Génial, sa seule phrase, de toute cette rencontre, c’est pour la reprendre. Autant dire que c’est selon son bon vouloir, hein. Mais il n’a pas tort, au fond. Ils ont été appelés ici pour un contrat, ils sont les mercenaires de ces gens. Néanmoins, un problème se pose : Si Sazuka a foi en leurs capacités, il semblerait qu’elle n’ait pas de paiement. Le sang de Kakusareta ne fait qu’un tour, il grogne bruyamment. Quelle déception, faire tout ce chemin pour … Pour rien ? Midori arque un sourcil. Hoshiyo lui a pourtant dit qu’ils obtiendraient de l’argent ? Qu’ils venaient pour quelque chose de gros, en lien avec l’argent ? Cette situation la laisse perplexe, au moins un court instant.

Les prunelles de l’albinos se déposent sur son acolyte masqué : s’ils ne peuvent pas payer, la situation se simplifie. Ils repartiront à Kaze sans les aider. Peut-être partiront-ils, ou elle seule, en direction de Kaminari pour réceptionner Mei, mais ils ne feront rien pour ce petit groupe. Après tout, ils sont mercenaires. Ils ne vont pas risquer leurs vies s’ils n’ont rien à y gagner. Kumo, l’Empire du Feu, Yamanaka Rei, tout ça, Midori n’en a rien à faire. Ils ne sont pas concernés par ces débats.

Mais Umeka n’a pas dit son dernier mot. Elle a l’air peinée, pourtant, elle décide d’offrir Gyomo. Apparemment, il s’agit de son arme, une arme légendaire qu’elle utilise pour se battre. La Kazejin regarde attentivement la réaction de Kakusareta, pour s’assurer qu’il soit partant. Il faut un grand courage pour accepter de se séparer de son compagnon de bataille. Cette femme n’est pas qu’une bonne oratrice, c’est aussi une guerrière accomplie, qui sacrifie des objets d’une valeur inestimable si ça peut aider à sauver sa patrie. Midori ne peut réprimer un sourire. Elle suscite chez l’immaculée un profond respect.

Pour Kakusareta … Il ne lui faut pas longtemps pour rentrer dans le tas. Le trésor l’intéresse. Une arme légendaire, il n’en voit pas tous les jours. Ça détournera son attention du bouclier, au moins un instant. Oui, parce que Midori le connaît : il a vu le trésor. Il sait où il se trouve, dans quelles mains. Il ne lui faudra pas longtemps pour remettre le sujet sur le tapis. Et quand sonnera l’heure, une autre chasse débutera. Quelle histoire, ça aussi.

Ce qui est amusant, c’est de voir à quel point il devient loquace quand un trésor est sur le tapis. Il perd toute sa timidité. Il pourrait presque enlever son masque pour sentir la camelote, s’assurer qu’il s’agit bien d’un trésor. Midori ne serait même pas étonnée qu’il le tripote pour en tester la qualité.

Mais non. Parce que Kaku’, il est encore plus imprévisible que l’imprévisible.
Ce n’est pas assez de demander à tester la marchandise, non non. Kaku’, il lui faut plus.
Kaku’, il faut qu’il colle Umeka. Parce que, après tout, si on la vole, y a plus d’arme. Si on la tue, y en a plus non plus. Donc Kaku’, il veut rester là. Et ça n’a rien à voir la blonde, la blonde, il s’en fiche. Kaku’, il veut l’arme.
Le trésor, encore, toujours.
Le trésor, parce que c’est son unique amour.

Midori pouffe doucement. Il ne changera jamais.

« D’abord, merci, Umeka. C’est un grand sacrifice que tu fais là. »

Remettre en contexte, tout de même. Poser les bases. Il oublie vraiment tout, le Kakusareta. Heureusement que Midori s’occupe de la logistique et du relationnel, hein !

« Quant au reste, mon acolyte a raison, nous ne prenons pas les paiements après coup. Mais il s’agit d’une situation particulière, alors nous ferons avec. »

Elle hausse les épaules.

« Pour son comportement, eh bien … »

Midori hésite. Son panache est reparti. Il faut trouver les bons mots, les mots justes. Ceux qui résumeront l’état d’esprit du chasseur de trésors sans le rendre bizarre. Enfin. Est-ce possible, ça ? Instant de réflexion supplémentaire.

« Le trésor, c’est le trésor. Je ne peux rien y faire. Si sa condition vous convient, alors nous sommes vos alliés. »

Non, ce n’est pas possible. Résumer son caractère obsessionnel est impossible. Le dédouaner, pareil. Il faut simplement faire avec. Parce qu’elle ne fera rien sans, de toute façon.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7935-hideaki-midori-complete http://www.ascentofshinobi.com/u804
Uzumaki Sazuka
Uzumaki Sazuka

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Empty
Mer 5 Fév 2020 - 15:58




Les premiers sensés que prononçait cet étrange Kazejin me laissèrent perplexe, mais plus que la proposition que venait de faire Umeka. Je connaissais les problèmes qu’elle rencontrait depuis la résonance, l’impact de cette dernière sur le lien qui l’unissait au filet légendaire de sa famille. Etait-elle réellement prête à le céder afin que nous puissions compter sur l’aide de ces mercenaires. Evidemment, cet arrangement convenait aux deux Kazejin…

-Hum… un instant. Je leur tournai le dos, les observant fugacement, et tirai avec moi la blonde. Tu es sûre ? On peut trouver une solution pour… Lui chuchotais-je, mais avant que je trouve un autre argument la jeune Gladiatrice m’interrompit. Oué c’est bon. Surprise, je soupirai, me rendant compte qu’il serait compliqué de lui faire changer d’avis, d’autant plus qu’elle le savait, cette solution dont je parlais n’existait probablement. Elle devait avoir une idée en tête dont je n’étais pas au courant.

-Bien… nous acceptons vos conditions. Repris-je en reportant mon attention sur les deux comparses du désert. La Senshi n’y était pas obligée, elle le savait; quel que fut le titre que je portais à cet instant; la décision n’appartenait qu’à elle, elle seule. Nous n’avons qu’une parole… Assurais-je en leur tendant la main pour conclure la négociation. A moins que vous préfériez que cela soit écrit, et marqué du sceau de la Raikage ? L’un ou l’autre m’importait peu, je ne trahissais jamais une parole donnée, mais eux n’en savaient rien, alors si cela pouvait les rassurer…

J’espérais seulement que leur côté ils tiennent leur parole, la mienne était d’or, mais celle de mercenaires… Nous ne pouvions nous fier que sur leur bon vouloir, et éventuellement ce qui liait l’albinos aux autres Kumojin de notre unité.




_________________

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Ws3x
☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐☐
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157
Senshi Umeka
Senshi Umeka

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Empty
Mar 11 Fév 2020 - 21:42



C'était vraiment bizarre comme arrangement... et tu te demandais si t'avais bien fait le bon choix. Même si ton lien se rompait avec Gyomo; est ce que c'était une bonne idée de leur donner comme paiement pour leur aide ? Tu savais déjà que ça allait engendrer des problèmes cette histoire; pas avec eux... Mais avec ta "famille". C'était sûr. Mais tes liens familiaux et claniques valaient ils de laisser ton pays adoptif dans cette situation ? t'en étais pas sûre.

Puis quand l'autre posa ses conditions, tu soupiras...

« Tu fais ce que tu veux, j'm'en fous, mais si tu m'gênes... »

Tu hausses les épaules... C'était pas une menace mais t'étais pas non plus une garde-chiourmes, bon, histoire qu'ils soient au courant, tu consentais quand même à leur donner quelques informations, pour les rassurer ou un truc comme ça.

« De toute façon si il m'arrive quelque chose, vous aurez qu'à le sceller... puis y a que moi qui peut le soulever alors il risque pas de s'enfuir. »

En vrai ça t'en savais rien. Gyomo avait sa propre conscience et probablement sa propre volonté et il consentait t'obéir que parceque t'étais une descendante du clan des Gladiateurs, et une Senshi. Pour eux il n'était qu'un "trésor", rien de plus. Un paiement...

« Enfin, j'espère que vous tiendrez votre engagement. A Mizu ceux qui ne respectent pas les contrats, on leur fait respirer de l'eau. »

Et là comme Sazuka, tu leur tendis la main. Et tu donnas lui donnas un coup de coude en lui parlant, les dents serrées.

« T'es à peine notre nouvelle Raikage que t'as djà un sceau ? »
« Non pas dutout... »

Tu soupiras...



_________________
le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Wk97
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3605-senshi-umeka#27783
Hideaki Midori
Hideaki Midori

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka Empty
Mar 18 Fév 2020 - 3:42
le vent marchande avec la foudre;


Une hésitation. Le choix d’Umeka n’a pas l’air d’être connu de Sazuka, qui tique naturellement. Un sourire étire les lèvres de Midori. Ce sacrifice vient d’elle et d’elle seule. Personne ne l’y a forcée. C’est un choix difficile, pris pour une raison encore plus complexe. Mais voilà. Le paiement, c’est le paiement. Si la guerrière blonde choisit de mettre une telle rareté sur le tapis, le jeu doit drôlement en valoir la chandelle.

L’albinos ne rebondit pas. Elles ont sûrement besoin de mettre cette histoire à plat, juste pour avoir la certitude que tout soit bon. Ce n’est pas tous les jours qu’on offre sa propre arme en guise de récompense pour une mission. Mais, lorsqu’elles ont l’air d’accord, Sazuka revient vers Midori et Kakusareta. Elle est beaucoup plus sérieuse que d’habitude, plus froide. On sent que ce n’est pas la même ambiance que pendant la réunion. Pourtant, l’albinos l’accueille avec un charmant sourire. Pas de douceur déplacée, ni d’hypocrisie, simplement cette grande satisfaction d’avoir trouvé un accord. Kaku’ récupère une super arme, ils vont passer une aventure haute en couleurs, bref. Tout a l’air d’aller dans la meilleure des directions. C’est dangereux, oui. Ça a beaucoup plus de valeur que le reste, aussi.

Mais c’est une mission, au fond. Avec une très, très belle récompense à la clé.
Sans compter toutes les autres, évidemment.

Après avoir piqué Kakusareta sur son obsession, Umeka donne quelques informations primordiales au sujet de Gyomo. Si quelque chose tourne mal, il suffira de le sceller. En gros, rien de trop compliqué pour deux spécialistes du Fûinjutsu. Une information que Midori garde bien en tête pour ne pas la perdre. Après tout, on ne sait jamais. Peut-être que Midori ou Kaku’ ne reviendront pas, peut-être que la guerrière blonde non plus. Que se passera-t-il dans cette reprise de territoire ?

La Kazejin hoche doucement la tête face à la dernière phrase prononcée par la blonde. Respecter leur engagement, hein ? Ils ont un honneur, tout de même. Et le paiement est immanquable. Faire une croix sur un tel trésor ? Kaku’ ne le supporterait probablement pas. Autant dire qu’ils les ont à la bonne, comme le dit le dicton.

Sazuka termine, les deux femmes tendent la main. Naturellement, son acolyte masqué saisit celle de la guerrière blonde, pendant que l’albinos choisit la brune. Un grand sourire sur ses lèvres, Midori glisse sa dernière remarque, entre blague et réalité.

« Je n’ai pas besoin d’un accord frappé du sceau de la Raikage pour une telle mission. Néanmoins, peut-être que ce tampon aura une valeur inestimable, un jour, alors si je peux l’obtenir, je ne suis pas contre. »

Alors qu’on attendrait un rire, ou n’importe quelle marque d’humour, l’albinos ne pouffe pas. Elle reste simplement souriante. Si l’idée est drôle, la réalité sous-tendue est on ne peut plus véridique. Un jour, peut-être, ce sceau deviendra un trésor, lui aussi. Il faut le chérir, autant que les autres. Ce sera sa récompense à elle, une sorte d’avance sur le salaire promis.

Parce que, finalement, peu importe sa valeur, un trésor est un trésor !

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7935-hideaki-midori-complete http://www.ascentofshinobi.com/u804

le vent marchande avec la foudre; Kakusareta, Umeka, Sazuka

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Jôheki no Kuni, Pays du Rempart
Sauter vers: