Partagez | 

[MISSION C] Chp 9 : Elémentaire, mon cher genin [PV : Ikezawa Shojito & Chôkoku Daedra]


Ven 11 Aoû 2017 - 19:44
Encore un jour se lève sur, la planète Kumo, et je sors doucement de mes rêves, je m'en vais au boulot. Et pour cause ! Une nouvelle mission m'attendait, toujours pas aux côtés du Raïkage ou de Washi. Soit, j'étais tout de même un peu déçu. Cette fois-ci, j'avais été choisis et prévenu deux jours avant le début de la mission, ce qui était plutôt extraordinaire. En règle générale, les Genins se présentaient et la demoiselle de l'accueil - qui a finit par m'accorder mon rencard - nous donnait le premier papier traînant sur une grande pile de d'autres papiers. Rien de bien folichon me direz-vous. Mais pas cette fois ! Il s'agissait d'une véritable enquête, si j'avais bien compris la note. Attendez que je me rappelle des termes exacts ... Ah voilà :

Sur une note on a écrit:
Des intrusions ont eu lieu lors de l'élèction du Raïkage. Chôkoku Daedra, Hotaru Köda, Ikezawa Shojito, vous aurez pour mission, dans deux jours, d'enquêter sur ces intrusions, des motivations des agresseurs à leur méthode pour entrer. Vous devrez ensuite préparer un rapport récapitulant la situation et, éventuellement, proposer des améliorations vous semblant intéressantes ou nécessaires à la sûreté du village.

C'était du lourd. On entrait enfin dans le vif du sujet. Enfin par on, j'entendais "je", car mes deux coéquipiers ne représentaient, sur le papier, que des outils pour moi. A trois nous avions trois fois plus de compétences et d'expériences qu'à moi seul et cela n'allait pas beaucoup plus loin dans mon esprit. Nous avions rendez-vous non loin du bureau des missions, à l'extérieur, sur le toit de la maison d'en face. Rien de bien compliqué à trouver en somme. Après avoir soigneusement vérifié tout mon attirai, je me dirigeais sans trop me hâter vers le point de rende vous. Oui, j'étais parti assez en avance pour cela, comme toujours. Sautant de toits en toits, je remarquai qu'il y avait de plus en plus de ninjas au service de Kumo. Ou plutôt, de plus en plus de Ninjas en service simultanément. Ah moins que ce ne soit une journée particulièrement chargée pour le Nuage. Et cette information, seuls le Raïkage et la demoiselle d'accueil du bureau des mission la possédaient.

Une fois sur place, et attendant mes collègues, je m'étirais puis je regardais une nouvelle fois les photos des deux heureux élus. Aucun des deux ne m'était famillier mais je connaissais, de nom, et de réputation, le clan Chôkoku. Ils étaient, de mémoire, principalement implantés à Iwa selon mes souvenirs de l'académie. Ils avaient un pouvoir très intéressant leur permettant d'utiliser une forme d'argile explosive ou quelque chose du genre. Etrangement, un sentiment de dégoût me vint en pensant à cet argile mais sans vraiment savoir pourquoi. D'un coup d'oeil circulaire, je vis qu'ils étaient tous les deux en chemin. Une fois les trois mousquetaires réunis, je lâchais simplement :

Hotaru Köda, utilisateur du Haïton. On s'y met ?

Je voulais vraiment entrer dans le vif du sujet et, d'une certaine manière, cela s'entendait à mon ton froid qui contrastait avec l'excitation vivace qui habitait mon regard. Oui, j'étais entrain de changer. Mais je ne m'en rendais pas encore compte.

_________________
« Un farm de qualité pour un RP saint ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t493-hotaru-koda-finie http://www.ascentofshinobi.com/t615-equipe-4-meian-kumo http://www.ascentofshinobi.com/t557-hotaru-koda-les-peregrinations-d-un-avide

Ven 11 Aoû 2017 - 21:07
Comme un éclat de rire vient consoler tristesse, comme un souffle avenir vient raviver les braises, comme un parfum de soufre qui fait naître la flamme, Daedra lève-toi ! C’était là le réveil personnalisé de Daedra, qu’il n’utilisait par ailleurs que très peu. Si peu que c’était la première fois ; et c’était pour une bonne raison, aujourd’hui était le grand jour, sa première véritable mission ! Il s’agissait d’enquêter sur les intrusions qui avaient eue lieu, les motivations des intrus, le moyen par lequel ils y étaient parvenus. Il fallait également préparer un rapport très complet. Alors Daedra se leva aussitôt que le réveil l’ordonna. Une boule au ventre, principalement due au stress, Daedra ne but qu’un verre d’eau avant de s’habiller, de vérifier si ses sacoches étaient complètes : argile, OK, kunaïs, OK, shurikens, OK, fumigène, OK. En dernier, il attrapa son bandeau et sortit, tout excité, de son appartement. Bandeau maintenant au cou, il sauta sur le toit de son appartement pour avoir une vue plus dégagée, d’autant plus que le point de rendez-vous était sur un toit.

Rapidement, Daedra identifia le bureau des missions. Il n’avait plus qu’à s’y diriger, le point de rendez-vous n’était après tout qu’en face. Sans se presser, car il voulait se donner le temps de réfléchir, mais aussi de se calmer, Daedra commença le trajet. Beaucoup de ninjas étaient déployés, peut-être que cela avait quelque chose à faire avec ces intrusions.

Aujourd’hui, Daedra était en mission avec deux autres ninjas : Hotaru Köda, dont il n’avait jamais entendu parler ; puis Ikezawa Shojito, qu’il avait rencontré une fois seulement, mais qu’il voyait bien en coéquipier.

Encore quelques toits et Daedra arriverait au lieu de rendez-vous. Il apercevait maintenant le ninja qui lui était encore inconnu, certainement était-ce Hotaru Köda, donc. Il atterri finalement à ses côtés alors qu’il se présentait, Ikezawa Shojito ayant eu le même timing que Daedra. Jugeant inutile de perdre du temps à tergiverser, Daedra voulu passer très vite aux choses sérieuses ; d’abord, établir une base d’informations sur laquelle se reposer, et alors ils pourraient enquêter.

- Chôkoku Daedra, manipulateur d’explosifs, si on veut… Avec plaisir qu’on s’y met, je n’attends que ça ! Alors, qu’est-ce qu’on sait ?

Il sortit alors un carnet de note, accompagné d’un pinceau, et commença à vérifier les informations qu’il avait déjà notées sur ce dit carnet.

- Alors, pour la Grande Bibliothèque, nous savons que l’intrus s’est présenté aux portes du village avant de disparaître, et qu’il n’est réapparu que dans la salle commune de la Grande Bibliothèque. Avant cela, nous manquons d’informations sur ses faits et gestes. La question ici est donc de savoir ce qui l’intéressait dans cette bibliothèque, et ce qu’il compte en faire. Quant à la Raffinerie, nous manquons sévèrement d’informations. Ou tout du moins je manque d’informations, alors si vous avez quelque chose.

Daedra n’était pas du tout serein, ni même sûr de lui. Derrière toutes ces informations déballées à la seconde, il ne savait pas bien par où commencer. Mais il s’efforcerait à présenter le meilleur de lui-même, et ce, durant l’intégralité de la mission.

_________________

« Kneel to Kumo, Invité. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t716-daedra-le-prince-de-l-argile-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1297-equipe-01-mirai http://www.ascentofshinobi.com/u287

Dim 13 Aoû 2017 - 6:59
Aujourd'hui cela était un grand jour pour Shojito. Enfin, normalement il aurait du être un grand jour si en réalité le blondinet prenait le temps de réaliser qu'il entrait enfin réellement dans le monde shinobi. Mais comme à son habitude il se levait extrêmement tôt se préparant pour l'entraînement avant de se rappeler qu'il avait une mission de prévue aujourd'hui. Il soupirait avant de regarder la missive en question. Il ne pouvait alors s'empêcher de penser qu'il n'y avait pas de quoi casser trois pattes à un canard et que la mission serais vite régler. Il n'était pas très doué pour résoudre des enquêtes cela l'ennuyait, mais il avait été assigné à cette mission. C'était probablement là une tentative de faire valoir ses dons en tant que shinobi expérimenté dans un domaine particulier, mais il était incapable de se mentir, ce côté du monde shinobi n'était pas à se portée.

Il se préparait regardant dans ses affaires si tout était en ordre, kunai, shuriken, parchemin, tout était minutieusement rangé dans sa besace, et pour cause, il ne l'avait encore jamais utiliser. Qui pouvait le blâmer de ne s'armer que d'un seul kunai pour allez s'entraîner lorsque l'on connait ses capacités à se défendre sans ? Surtout qu'il ne quittait que très rarement l'enceinte du village. Quoi qu'il en soit il avait à peine le temps de s'échauffer il tenait bien être en forme pour au moins faire bonne figure face à ses compagnons du jours.

Sur le chemin du point de rendez-vous le blondinet s'échauffait, il courait en sautillant, esquivant des attaques invisible, parfois il sautais sur un toit avant d'en redescendre avant d'arriver sur les lieux. Il n'y avait alors encore personne sur ce toit, il décidait donc de se mettre à faire des pompes. A le voir, on aurai pu le confondre avec un de ces mecs avide de sport ne pouvant pas s'empêcher de s'entraîner et montrer les pecs à la moindre occasion, mais en réalité cela ne pouvait pas être plus faux puisqu'il ne faisait que s'échauffer. Soudainement il entendait du bruit à sa droite et voyait un blond sauter de toit en toit, il avait l'impression de le reconnaître, avant de se rendre compte qu'il était en réalité deux toit plus tôt que le point de rendez-vous. Il riait ensuite bêtement avant de suivre Daedra dans sa course et d'arrivé au même moment.

L'inconnu prenait la parole, Shojito le regardait alors de haut en bas comme s'il jaugeait ce dernier. Il n'avait pas la moindre idée de ce que pouvait bien être son fameux "Haïton", ses connaissance s'arrêtait effectivement là, il n'était pas très doué pour écouté la théorie, il apprenait bien mieux en combattant la personne. Il soulevait un sourcil en remarquant son tond plutôt hautain, lui même était loin d'être un exemple en termes de sociabilisation mais il essayait au moins de paraître sympathique envers les personnes faisant partie de son village. C'était ensuite au tour de Daedra de se présenter, lui au moins il le connaissait déjà et savait à quoi s'attendre, soudainement il se rendait compte qu'ils avaient tout deux annoncer leurs capacités précéder de leurs noms et prénoms, il était déjà agacer par cette mission qui n'avait pas encore commencer et ajoutait en roulant les yeux.

"Ikezawa Shojito, maître du Teikō-sei no Hifu. Oui, finissons en rapidement."

Il semblait savoir que le nom de sa capacité ne dirait rien à Köda, mais il se vengeait en quelques sorte pour avoir écourter les présentation, lui qui semblait être le moins emballé à effectuer cette mission avait bien envie d'apprendre à mieux connaitre les kumojin et ce n'était pas vraiment la réaction à la quel il s'attendait lorsqu'il était venu au départ. Soudain, Daedra se mettait à déblatérer des choses sur la mission, soucieux de s'investir un minimum le blondinet décidait tout de même de proposer à son tours des solutions afin d'avancer dans la dites enquêtes, même si cela ne valait pas grand chose, il ne perdait rien à essayer de faire en sorte d'optimisé la réussite de cette mission.

"Mmh, pour ce qui est de savoir comment ils sont entrer, je pense qu'il faudrait simplement essayer d'entrer et de sortir sans se faire repérer, c'est en essayant de plusieurs façons différente qu'on l'on pourrait tenter de déduire comment ils sont entré... Mais nous manquerons surement de temps. Nous pourrions essayer d'imaginer les théories les plus folles et les mettre en oeuvre, mais cela ne nous dirais pas non plus comment eux sont entré, cela nous aiderait seulement à aider au renforcement des sécurités... "

Il semblait faire fonctionner ses méninges à cent pour-cent et il ne savait même pas si son raisonnement était logique mais il se sentait tout de même obliger par fierté de donner son avis sur les questions posées.

"Ensuite pour ce qui est de leurs but, cela me semble un peu plus simple à déterminer. Que fait-on dans une bibliothèque ? Pourquoi risquer sa vie à entrer dans un village shinobi, si c'est pour simplement disparaître ? Il faudrait interrogé le ou la bibliothécaire, savoir s'il y a un livre manquant, l'homme disait ne pas avoir trouvé ce qu'il cherchait mais comment le croire ? Cela lui prendra certainement un long moment avant de savoir nous répondre, c'est pourquoi il faudrait surement l'aider. Mais encore une fois nous manquerons de temps. Mais si l'ont prend en compte le risque prit, cela réduira alors la possibilité des ouvrages potentiellement visé. Et si nous trouv trouvonsons le ou les ouvrages visés, nous pouvons déduire ses objectifs. Ce n'est que du brute sortir de ma tête actuellement mais c'est mon avis..."

Il ne faisait pas attention aux dires ou aux réactions de ses coéquipier mais ajoutait tout de même ses pensées pour ce qui est de l'autre intrusion.

Pour ce qui est de la raffinerie, il est complexe de déterminer ce que voulait l'intrus, après tout il n'a absolument rien dit sur ses intentions et c'est la toute la complexité de l'affaire. Mais posons nous alors les bonnes question une nouvelle fois ? Pourquoi s'introduire dans une raffinerie ? Quels secrets pourrait caché un endroit aussi atypique ? De ce que nous savons il était assez puissant, et aurait probablement pu se défaire de nos chères Kumojin sans trop se forcer. C'est peut-être une conclusion rapide, mais il me semble selon les rapports, qu'en aucun car l'assaillant se sentait en danger. Quoi qu'il en soit, il n'y a pas beaucoup de raisons valable de s'infiltrer dans une raffinerie. Il nous faut interrogé les membres du personnel et cela veut aussi dire qu'il nous faut en apprendre d'avantage sur la raffinerie, autrement dit. J'espère que Shodaime à le temps car si nous n'avons pas plus d'indices, l'affaire autour de la raffinerie me semble impossible.

Il soupirait aussitôt se rendant compte qu'il avait simplement pensé à l'orale. Il était maitenant persuadé de n'avoir soulevé que de simple évidences et qu'il n'était en aucun cas nécessaire de les prononcer à haute voix. Légèrement ennuyer par tout cela, il ne voulait pas passer pour ce qu'il n'était pas du tout, un enquêteur, il ajoutait l'air de rien.

"Enfin, après moi j'dis ça, c'est juste des idées..."


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Mer 23 Aoû 2017 - 1:19
Et ils n'étaient pas stupides, en plus. Et même bien plus au-fait que moi de tout cela, à vrai dire. Je me devrais donc de maintenir mon utilité, soit par des déductions logiques et ingénieuses, soit par mes capacités sensorielles. Bien, réfléchir efficacement. Que pouvait-il y avoir d'intéressant dans la Grande Bibliothèque de Kumo, siège de la connaissance et de la culture.

Procédons méthodiquement : les intrusions. Normalement, lorsqu'on essaye de s'infiltrer quelque part, on prend le chemin le plus court puis on le dévie au fur et à mesure en fonction des besoins de la mission. De ce fait, il ne s'agira pas d'examiner toutes les défenses du village mais seulement les passages proches des lieux qui ont été attaqués, diront nous. Et, tu as raison, il est probable que nous ne trouvions pas la méthode employée par les intrus, mais nous pourrons toujours trouver un moyen de renforcer l'ensemble.

En réalité, cela me parraissait être la partie la plus problématique de toute cette investigation. Pour bien faire, il faudrait questionner les ninjas en poste, vérifier qu'aucun genjutsu n'avait été appliqué, procéder à plusieurs essais ... Parce que, soyons honnêtes, seuls des pros avaient pu entrer aussi rapidement dans Kumo, atteindre leurs objectifs et repartir pour certains.

Il ne s'agît peut-être pas d'un livre. La bibliothèque de mon clan sert aussi à conserver des objets précieux et ou rares. C'est une pratique très courante même. Un tatami à soulever, une étagère à pousser, une porte dans le mur ... Pourquoi pas la Grande Bibliothèque ? On nous hurle "ici ne se trouvent que des livres". Rien d'intéressant, il suffit d'entrer de jour. Mais cela en fait un lieu idéal pour dissimuler quelque chose d'autrement plus précieux et, pour le coup, je suis prêt à mettre ma main à couper qu'il n'y a bel et bien aucun livre manquant dans la Bibliothèque, et ce qu'importe l'aile. Néanmoins, s'il s'agît d'aider, je peux laisser cinq clones sur place comme main d'oeuvre, pendant qu'on s'occupera du reste.

L'avantage des clones étant qu'ils pourraient me transmettre immédiatement les résultats de leur recherche instantanément, juste en explosant. Bon ... Cela dispersait beaucoup de cendres, mais bon, cela nous dédouanerait d'une de nos trois tâches. Restait maintenant le cas de la Raffinerie. Encore une fois, je tentais de poser les hypothèses me paraissant les plus viables. La Raffinerie était très largement liée au clan Metaru, les forgerons, comme Kira, l'ex-jonin.

Je suis assez d'accord pour la Raffinerie : il s'agit du cas le plus épineux. Mais il faut penser au fait que l'un des trois clans principaux du village est lié à cet endroit : les Metarus. Il y a peut-être quelque chose à creuser de ce côté et, si je ne me trompe pas, c'est une Metaru qui est à la tête de la Raffinerie, ou haut placée tout du moins. De ce fait, une entrevue avec elle pourrait largement nous faciliter la tache. D'ailleurs, la Grande Bibliothèque est étroitement liée aux Suzuris ... Deux des trois clans ayant largement aidé à installer Kumo, tous deux liés et coordonnés par les Naras, si je ne m'abuse.

Ca commençait à faire une bonne base d'informations. J'essayais désormais de clarifier tout cela. Par où commencer ? Après quelques instants, une ébauche de plan commençait à se former dans mon esprit :

Si cela vous va, je propose qu'on commence par la Raffinerie et la Grande Bibliothèque, c'est là le nerf de cette affaire. Du coup, j'propose d'envoyer mes clones à la bibliothèque. Vu qu'ils peuvent exécuter des ordres simples, j'en envoie cinq, le premier se détruit après qu'il ait échangé avec un responsable histoire qu'on en sache un peu plus et les autres feront de même après avoir vérifié les inventaires aux cotés des employés pour que nous sachions s'il manque quelque chose. Pendant ce temps, on se charge de la Raffinerie.

Dans la réalité des faits, il était probable que certains de nos supérieurs s'attendent à ce que nous nous chargions du comment avant le pourquoi. Et c'était, d'un point de vue théorique, la chose à faire. Mais ma vision des choses était complètement différente. De mon point de vue, le trajet de nos intrus pouvait avoir été largement modifié par la raison de leur venue. S'agissait-il d'un objet, d'une personne, d'une action ? Trop de questions s'interposaient entre nous et nos proies, si vous me le permettez. Nous avions besoin d'un maximum de transparence pour comprendre le mode opératoire de ces personnes et ainsi parasiter de futures tentatives.

Des objections ?

_________________
« Un farm de qualité pour un RP saint ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t493-hotaru-koda-finie http://www.ascentofshinobi.com/t615-equipe-4-meian-kumo http://www.ascentofshinobi.com/t557-hotaru-koda-les-peregrinations-d-un-avide

Mer 23 Aoû 2017 - 9:37
Ils étaient encore au point de rendez-vous et déjà les questionnements fusaient. Daedra écouta attentivement ce qu’avait à dire Shojito, qui semblait penser à haute voix. Il avait bien raison sur un point, l’on ne pouvait pas croire sur parole l’intrus qui avait dit n’avoir pas atteint son but dans la Grande Bibliothèque. Enchaînant très rapidement, il posa une nouvelle fois une bonne question : que pouvait-on donc voler dans la Raffinerie ? Si voler quelque chose était bien leur intention, évidemment. Si intention de vol il y avait, il paraissait évident que ce que les intrus désiraient avait une valeur, monétaire ou pas. C’était là que la question de leurs motivations se posait. En connaissant leurs motivations, l’on pourrait émettre des hypothèses sur ce qu’ils visaient. Et Daedra doutait que leurs motivations soient purement monétaires. Etaient-elles bellicistes ? L’idée ne pouvait être écartée. Leur attitude semblait trop agressive pour qu’ils ne soient que de simples voleurs.

Celui qui s’était présenté comme Hotaru Köda prit la parole à son tour. Il ramena sur la table l’hypothèse qu’un livre n’était peut-être pas l’objet visé dans l’intrusion de la Grande Bibliothèque. Il proposa rapidement une solution à notre manque de temps et d’effectif : le multiclonage. S’il était capable de créer des clones, il se montrerait d’une grande aide. L’idée était bonne, très bonne même. Et même si aucun livre ne manquerait à l’appel, l’on pourrait toujours hypothétiquement déduire ce que cherchait l’intrus. Köda passa donc dans sa réflexion au cas de la Raffinerie. Il était vrai que celle-ci était intimement liée au clan Metaru et proposa d’interroger une responsable du lieu. Le Hotaru proposa donc que les trois Shinobis se rendent à la Raffinerie, pendant que ses clones iraient à la Grande Bibliothèque. D’une pierre deux coups, c’était très bien.

- Aucune. Je voudrai juste rajouter que leurs intentions, au vu de leur agressivité, pourraient être très inquiétantes. À la Grande Bibliothèque, je pense qu’il faut chercher quelque chose de potentiellement dangereux, quelque chose qui leur donnerait un avantage… M’enfin bref, je pense que tu le sais déjà très bien, envoie tes clones et nous partirons.

Rapidement, les clones de Hotaru Köda apparurent et partirent pour la Grande Bibliothèque. Espérons qu’ils tiennent suffisamment longtemps pour apprendre quelque chose d’utile. Daedra le jalousa un instant, il n’était toujours pas capable de créer de clones. Mais enfin, qu’importe, son jour viendrait. Daedra rangea son petit carnet et son pinceau dans une de ses besaces et releva son regard vers ses camarades Kumojins.

- Allons-y, si c’est bon pour tout le monde, conclut-il.

Les trois compères se mirent alors à sauter de toit en toit, direction la Raffinerie. Daedra ne s’y était encore jamais rendu, et il s’y rendait aujourd’hui en mission officiel. Cela lui procurait un certain sentiment de fierté. Il esquissa un sourire avant d’accélérer la cadence.

La Raffinerie se forma dans leurs champ de vision et ils se retrouvèrent sans problème et vite à l’entrée de celle-ci. La chaleur se faisait déjà ressentir. Cela changeait pour Daedra. Il pourrait rester là tous les jours, en fait. Quelqu’un les regardait, interrogateur.

- Hm, bonjour. Nous sommes en mission pour le Raikage. Nous souhaiterions nous entretenir avec la responsable de la Raffinerie. Nous aurions quelques questions à lui poser.

Daedra se demandait à quoi pouvait bien ressembler la femme qui dirigeait un tel endroit… Sévère et peu attirante, conclut-il hâtivement.

_________________

« Kneel to Kumo, Invité. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t716-daedra-le-prince-de-l-argile-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1297-equipe-01-mirai http://www.ascentofshinobi.com/u287

Jeu 24 Aoû 2017 - 15:40
Le dénommé Köda avait prit la parole énonçant les points positif et négatif dans les réflexions de Shojito. Cela le rassurait d'un côté car tout deux avaient maintenant oublier le moment de lucidité du blondinet mais de l'autre côté plusieurs point l'embêtait. Ce n'était pas le fait qu'il ait raison, car c'était une option qu'il n'avait pas exploré et il était content que son collègue du jour y avait pensé non. C'était pour la raffinerie. Il se demandait pourquoi, simplement pourquoi la raffinerie ?

"Il est vrai que les Metaru sont liés à la raffinerie, mais en quoi cela a-t-il un rapport avec une intrusion ? Si l'intru avait voulu nuire au clan il aurait décidé de s'y prendre autrement la raffinerie ne fais que produire les armes pour tout les ninjas de Kumo. Non ce n'est pas le clan qui était viser, cet option n'est pas bonne il ne faut pas la prendre ne compte. Si j'était un shinobi... D'ailleurs était-il shinobi ? Oui, il a été capable de mettre l'un des nôtres en difficulté sans vraiment se forcer. Un shinobi réalise des missions, mais l'homme ne possédait pas de bandeau, travaillait-il pour son compte ? C'est très probable. Mais dans ce cas, pourquoi un shinobi sans faction voudrait-il s'introduire dans une raffinerie ? Du sabotage ? Si cela avait été le cas on le saurai depuis bien longtemps, non c'est peu probable. Je suis persuadé de passer à côté de quelques chose. S'il avait voler des armes, nous ne nous en serions même pas aperçu mais tout ses risque prit pour cela se ravitailler en arme ? Ca ne colle pas non plus. Rah... je vais y passer la journée si je fais le détaille de tout ce qu'il aurait pu voler dans une raffinerie ! Il a raison, nous devons interroger la Metaru en chef, mais que lui demander ? On ne sais nous même pas ce qu'on cherchent ! Son plan n'est pas mauvais mais... plan...plan... Des plans, bien sur, dans une raffinerie il y a des plans, je ne sais pas ce qu'il en ferai mais en réalité c'est une piste et pour le moment la seule qu'on ai."

Il relevait alors la tête avait de regarder ses deux compères et d'ajouter l'air tout à fait sérieux.

"Oui allons à la raffinerie, j'ai une question à posée à la Metaru qui tien l'endroit. J'ai pas mal réfléchis Köda et ta théorie sur les Metaru me semble complètement nulle. Dans le sens ou s'il avait voulu atteindre les Metaru il s'y serait prit autrement. Cependant dans une raffinerie il y a plein de chose à voler, mais considérant qu'il a prit beaucoup de risque il ne pouvait pas juste venir voler des armes, en tout cas, pas à lui seul, cela n'aurait eut aucun sens de risquer ainsi sa vie pour des armes. Considérant également qu'il est shinobi et qu'aucun des membres présent n'a vu qu'il possédait de bandeau on peut conclure qu'il agissait pour son compte, ou du moins il n'agissait pas pour un village. Mais admettons qu'il avait besoin d'arme, qu'elle était le plus efficace ? Voler directement plusieurs armes et le seller dans un parchemin, ou voler des plans pour en refaire lui même à sa guise ? Même si tout de suite je ne vois clairement pas pourquoi il avait besoin d'arme ou si il avait réellement besoin d'arme. Mais c'est ma seule piste et je penses qu'elle est potentiellement bonne à suivre."


En réalité le blondinet n'était pas du tout confiant vis à vis de sa théorie, non pas qu'il la trouvait mauvaise, mais il avait peur qu'elle s'avère être erroné car si c'était le cas, ils se retrouveraient de nouveau dans le flou le plus totale avec cette histoire de raffinerie et cette enquête deviendrai encore plus complexe que ce qu'elle était déjà. Il regardait alors ses compagnons avant d'ajouter suite à la remarque de Köda.

"Je n'y voit aucune objection ! Allons-y sans perdre de temps."

Arrivé à destination un homme était posté à l'entré et Daedra lui comptait la raison de leurs venue celui-ci acquiesçait de la tête et accueillait chaleureusement ses hôtes leurs indiquant la direction du bureau de la chef Metaru. C'était une fois arrivé et les présentations de tous faites que Shojito entrait dans le vif du sujet venant lui poser une suite de question.

"Comme vous le savez, il y a eu une intrusion il y a peu dans votre raffinerie et nous aimerions savoir ce que vous savez sur ses événement ? Nous savons que plusieurs de vos employer son mort et nous vous présentons nos condoléance pour cela cependant nous aimerions tout de même savoir s'il est possible d'avoir les coordonnés de ceux-ci afin d'interrogé les familles, peut-être avaient-ils des ennemis qui aurait pu en vouloir à leurs vie, nous n'excluons aucunes pistes. En parlant de piste nous aimerions également savoir si par tout hasard vous n'auriez rien qui à disparu ? Je suppose que vous ne faites pas un inventaire des armes quoi que il est possible que si... Mais aussi, quelques choses d'autres aurai put être dérobé, des mécanismes de rechange pour vos machines, des informations confidentielle sur votre entreprises, des plans pour vos machines et vos armes, tout document est une piste à suivre."


Il finissait son discours par un léger soupire de soulagement, il avait aujourd'hui plus que jamais parler intelligemment et ce n'était pas quelques chose qu'il faisait souvent. En générale il se contentait simplement de garder ses réflexions pour lui. Quoi qu'il en soit il croisait ensuite les bras venait regarder son interlocuteur dans les yeux attendant patiemment sa réponse.

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Ven 22 Sep 2017 - 4:02
Metaru Hinami eut un sourire. Elle était peut-être surnommée la vierge d’acier en raison de son caractère glacial ; mais il n’en demeurait pas moins que voir ces jeunes mûrir lui donnait l’impression que l’avenir de cette cité était assurée. Si Daedra avait donc raison sur un point la concernant, c’était bel et bien celui concernant sa sévérité. Elle l’était avec elle-même, mais aussi avec tous les hommes qui travaillaient d’arrache-pied pour faire fonctionner correctement la raffinerie. Par contre, la Metaru était une beauté à en couper le souffle. L’une de ces femmes fatales qui alliaient joliesse et formes plus que bien enrobées. Le moins qu’on puisse dire d’ailleurs, c’est que la nature l’avait gâtée…

« Je vous ai suivi depuis le début. »

Cette mission n’en était pas vraiment une. Disons que le Shodaime Raikage n’irait jamais en confier une d’une importance aussi capitale à de simples genins. Par contre, Seijuro pouvait se targuer d’être un cérébral et un très bon chasseur de tête. Cette idée lui servait à repérer des profils et former les futures têtes pensantes de ce pays. Hinami aurait pu les laisser continuer leur petite enquête, mais elle n’en voyait plus vraiment l’intérêt. Ils avaient fait preuve d’une très bonne logique en s’attaquant immédiatement au plus gros du problème puisque l’objectif des intrus avait vraisemblablement été de voler des parchemins très importants pour le clan Metaru. Des pertes qui pourraient chambouler le monde shinobi.

« Koda, je te félicite pour avoir utiilsé de tes clones. C'est un énorme gain de temps. Ils te reviendront sans doute avec quelques informations, mais la véritable cible des intrus était la raffinerie. Je suppose d'ailleurs que le bibliothécaire t’a indiqué que rien n’a vraiment été dérobé dans la bibliothèque, n’est-ce pas ? »

L’utilisateur des cendres hocha la tête. Ses clones avaient surement déjà fini du côté de la bibliothèque…

« L’objectif des intrus était effectivement de nous dérober quelque chose : Dans notre cas, ce sont des parchemins sur la confection d’armes massives. Et effectivement jeune Ikezawa il y a eu des morts et un blessé grave. »

Metaru Kahei ne fut donc pas la « seule » victime de cette infiltration. Hinami s’évertua à leur expliquer ce qui s’était passé. Elle ne s’attarda pas sur certains éléments comme l’impuissance de son chef de clan ou celui d’un autre jônin, mais elle insista sur le fait que des parchemins de valeurs avaient malheureusement été dérobés ici, à la raffinerie. Intérieurement, la jeune femme se doutait également qu’ils ne trouveraient pas les moyens par lesquels les inconnus s’étaient infiltrés dans le village caché des nuages, mais ce fait était normal. Même la sécurité du village planchait encore sur ce dossier épineux. En parlant de dossier, nul doute que ces jeunes devaient avoir à faire maintenant. Elle ne doutait plus tellement de leurs compétences.

« Je toucherai un mot sur votre performance au raikage. Maintenant jeunes gens, allez-vous concerter pour rédiger votre rapport. »

Hinami les salua poliment et retourna à son poste. Un petit rapport sur ce trio l’attendait avant le travail habituel. Pas une mauvaise journée, finalement…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[MISSION C] Chp 9 : Elémentaire, mon cher genin [PV : Ikezawa Shojito & Chôkoku Daedra]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: