Derniers sujets
Partagez | 

[Mission B] Les montagnes du Seigneur (Ft - Inuzuka Haruko & Suzuri Misory)


Ven 11 Aoû 2017 - 21:27
Je haïssais les voyages et les explorateurs. Mais cette fois-ci je devais accomplir mon devoir de Second. Seijiro ne pouvant s'aventurer à l'extérieur du village ayant bien trop d'occupation sur la sécurisation du pays, il m'avait chargé d'organiser une mission de rang B pour aller à la rencontre du Seigneur de Kaminari no Kuni. En plus de la rencontre, nous avions pour objectif d'inviter le Daymio à Kumo afin de le rallier de façon permanente au conseil du village, ainsi que d'effectuer la cartographie de la région. Les montagnes Teitetsu possédant les principales mines de fer de la raffinerie Metaru, Nara Seijiro avait estimé qu'il était primordial de créer une cartographie de la région.

Pour cela, j'avais décidé de prendre ma propre équipe pour effectuer cette mission mais une imprévue avait amenée Detzu à manquer à l’appel de son Sensei. Le jeune homme s'était vu désigné une autre mission à la raffinerie. Mais heureusement pour lui, Haruko avait répondu à l’appelle de son professeur.
Pour compléter notre équipe, j'avais passé quelques heures dans les fiches de shinobis du village et mon choix s'était arrêté sur Suzuri Misory. La jeune demoiselle était une spécialiste de l'encre et d'après les données que j'avais, elle possédait une grande assiduité dans son travail.

Je me retrouvais donc à l'arche grise du village en attendant l'heure de rendez-vous que j'avais établi relativement tôt sur l'ordre de mission. J'étais en train d'achever les derniers préparatifs pour effectuer le voyage en toute tranquillité. Étant déjà passé par les Montagnes Teitetsu, je savais qu'il allait nous falloir deux jours entiers de voyage en comptant le travail de cartographie. Je connaissais également la route menant à Taketomi, la ville situé dans la vallée des montagnes. Cette ville était en effet située au centre de cinq montagnes formant approximativement un fer à cheval. Elles avaient d'ailleurs hérité de leurs noms grâce à cette coïncidence. Et je savais également que la ville ne possédait qu'une seule voix de passage.

Une fois les apprêts achevés, je n'avais plus qu'a m’asseoir sur les trois sacs de campement que j'avais prévu pour l'excursion en terre inconnue. Quelques minutes plus tard, je pouvais apercevoir, descendant sur le chemin, mes deux acolytes venant à ma rencontre. Je saluais Haruko et je présentais également Misory à celui-ci suivit de ma présentation. Les deux adolescents ayant le même âge, je ne doutais pas de la bonne ambiance qu'il pouvait y avoir entre eux deux.

-
Avant de partir, je dois vous donner ceux-ci.
En donnant un sac à chacun.
- Dedans, vous trouvez le matériel de base pour le voyage. Une tente, un tapis de matelas, une couverture, de la nourriture et de l'eau pour trois jours. L’essentiel, en fait !
- Mise à part pour toi Misory. Je t'ai rajouté en plus des parchemins vierges ainsi que plusieurs encres de différentes couleurs. Comme tu as pu le voir sur l'ordre de mission, nous devons faire la cartographie des montagnes et connaissant Haruko, je sais que tu es la plus qualifier pour le faire.
Disais-je avec un léger sourire à la jeune femme.


Je précisais également que nous allions cartographier la route jusqu'à la ville de Taketomi. La flore et les reliefs allaient être des points très importants.

- J'aimerais savoir si vous avez des questions avant de prendre la route.


Je disais cela en prenant mon pactage sur le dos et en vérifiant que nous n'avions rien oublié à l'arche.


_________________

"Un farm de qualité pour un rp saint !"

Spoiler:
 


Dernière édition par Ogawa Kintaro le Mer 16 Aoû 2017 - 0:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

Sam 12 Aoû 2017 - 18:34
Misory avait eu quelques jours plutôt son premier ordre de mission. Elle le lut et sut alors qu'il s'agissait de cartographier les Montagnes Teitetsu, d'établir un contact avec le Daimyo pour lui transmettre un message du Kage et de le convaincre de venir à sa rencontre. Elle avait été convoquée par un Chûnin de Kumo dont elle ne connaissait que le nom : Ogawa Kintaro. Elle avait fait quelques recherches sur lui afin de savoir avec qui elle s'embarquait et la façon dont elle devait se préparer. Mais elle n'avait rien trouvé de bien alarmant l'intimant à se méfier. Il était même plutôt apprécié dans le village et elle découvrit même qu'il était le second du Kage, ce qui était une bonne chose quant au dénouement de cette mission.

La genin avait rendez-vous avec Kintaro au niveau de l'Arche Grise. Elle ne savait pas combien ils allaient être, alors elle partit du principe qu'ils ne seraient que deux. Le jour J elle prit donc quelques affaires et se dirigea au point de rendez-vous. Elle n'habitait pas tout à fait à côté de l'arche grise mais elle partit de bonne heure pour être sûre de ne pas arriver en retard.

Mangeant une petite collation sur le chemin histoire de ne pas tomber dans les pommes, Misory croisa un autre shinobi qui prit la même direction qu'elle. Elle n'y prêta pas vraiment attention, se contentant de hocher la tête discrètement en signe de salut. Ce n'est qu'en arrivant à l'Arche Grise qu'elle comprit que le shinobi en question était très certainement de la partie puisqu'il était toujours à côté d'elle.

Un homme se trouvait là, attendant, assis sur un gros sac de randonnée. Il n'y avait pas de doute, il s'agissait du second du Kage. Il était très grand et avait un physique plutôt commun. Ses cheveux noirs faisaient ressortir le bleu de ses yeux ce qui lui donnait un regard plutôt hypnotisant. Il avait un masque assez étrange que Misory n'arrivait pas à identifier, mais elle n'y prêta pas plus attention.

Après s'être présentée, Kintaro lui présenta son deuxième partenaire du jour, Inuzuka Haruko. Celle-ci le salua réellement cette fois-ci. Il sembla être dans la même tranche d'âge qu'elle. Cela permettra certainement une meilleure entente. Ou pas. A voir. Kintaro se présenta également en bonne et due forme et les choses sérieuses commencèrent.

Chaque genin reçut un des sacs de randonnée qui étaient posés au sol. Ils étaient un peu lourd mais Misory pouvait le supporter. Elle s'empressa d'y transférer ses propres affaires pour éliminer son petit sac à dos qui la gênerait pendant le voyage. Comme pour faire écho aux paroles de Kintaro, la Suzuri y trouva des affaires pour passer la nuit à l'extérieur. Le voyage allait être long. Elle découvrit également qu'elle avait une quantité monstrueuse de parchemins. Elle serait en charge de créer la cartographie des Montagnes. Ce à quoi elle s'attendait. Elle sortit une carte aux aspects très ancien de son sac à dos.

« Je me suis permise de ramener une carte des Montagnes de Teitetsu. Elle était dans les archives de mes parents. Elles sont très anciennes, pour sûr, mais la date en est effacée. Je me suis dis que cela pourrait peut-être nous aider, ou que ce serait juste intéressant de la comparer avec la nouvelle que nous allons faire. »

Sur les ordres de Kintaro, la cartographie commencerait dès la sortie de Kumo et ce jusqu'à la ville de Taketomi. Misory prit donc tout le nécessaire entre les mains pour ne pas perdre de temps. Ce n'était pas la première fois qu'elle dessinait une carte, alors elle savait y faire. Elle vérifia son paquetage, sa réserve d'encre et de parchemins et se releva, mettant le sac sur son dos.

« Je suis prête. »


Dernière édition par Suzuri Misory le Sam 12 Aoû 2017 - 23:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t756-suzuri-misory-a-la-recherche-du-savoir#3532

Sam 12 Aoû 2017 - 23:07

Les montagnes du Seigneur - ft. Ogawa Kintaro & Suzuri Misory

Comment survire à autant d’excitation en aussi peu de temps ?! D’abord il y avait eu les ‘vacances’ avec la famille dans la vallée et les nouveaux plans avec le cousin pour rétablir la Meute dans sa gloire d’antan. Puis, il y avait eu mon affectation à une équipe avec Detzu-kun et Kintaro-sensei. Et maintenant, je me voyais confier ma première mission ! Enfin, je ne serais pas seul bien entendu, j’allais être accompagné de Miyuki et de mes deux coéquipiers de l’équipe six.

L’ordre de mission m’était parvenu la veille par messager. Maître Ogawa nous conviait à l’arche grise pour le départ avec un paquetage qu’il préparerait lui-même. Surement pensait-il que nous n’étions pas habitués à ce genre de voyage, donc qu’il devait le préparer pour nous. C’était se tromper que de croire cela. Je n’étais pas à mettre dans le même bateau que les autres pour tout ce qui était question de voyage et d’expédition. Mon clan était nomade après tout, j’ai grandi sur les routes, dans la forêt. Je savais donc ce qui m’attendait. Nous devions nous rendre au nord, à la rencontre du Daimyo du Pays de la Foudre pour l’inviter à rejoindre Kumo pour je ne sais quel dessein politique. Je n’avais lu que ce qui m’intéressait de l’ordre de mission : voyager jusqu’aux montagnes de Teitetsu et de cartographier toute la région en chemin. C’était sur quoi j’avais l’intention de concentrer mon attention et je laisserais la politique à Kintaro-sensei.

En chemin vers l’arche grise, lieu de rendez-vous avec notre sensei, Miyuki trottait lentement derrière moi. Prête pour l’aventure, elle portait aujourd’hui fièrement le tout nouveau cadeau qu’elle avait reçu de la part de l’administration militaire du village – probablement une tentative de la part du Shodaime Raikage de nous amadouer. Telle une véritable shinobi de Kumo, elle portait à présent la marque du village, autour du cou en guise de collier une écharpe verte sur laquelle était fixé la même plaque métallique frappée du logo de Kumo que je portais autour du bras.

En chemin, aucune trace de Detzu-kun. Quelques reniflements me confirmèrent qu’il n’était pas dans les parages non plus. Étrange. Et dommage aussi puisque j’aurais aimé pouvoir échanger un peu avec lui avant de rejoindre le maître aux portes du village. Cependant, alors que je descendais le long de la rue menant au lieu de rendez-vous, c’est une jeune kunoichi aux cheveux blonds que l’on croisa dans la rue. Avec surprise, elle se dirigeait vers l’Arche grise également. Un ajout à notre équipe? Étonnant, car j’aurais surement été mis au courant plutôt. Je me contentai de répondre au petit signe de tête qu’elle me dit lorsque je passai à ses côtés.

Au bas de la route, je pus bientôt apercevoir – et sentir – Kintaro-sensei. Il était assis sur un monticule de petits bagages et nous attendait impatiemment. « Oïe ! Kintaro-sensei ! Content de vous revoir ! » Pour ajouter à mes salutations, Miyuki jappa amicalement et s’approche de lui pour le renifler un peu et lui licher les pieds. Rapidement, je compris que Detzu-kun ne se joindrait pas à nous. Il avait été exceptionnellement affecté à une autre équipe pour une autre mission. C’est une certaine Suzuri Misory qui le remplaçait pour le voyage – la jeune fille que j’avais croisé plus tôt et qui était arrivée en même temps que moi. L’Ogawa nous expliqua rapidement le contenu des sacs qu’il nous avait préparé. « Comme tu as pu le voir sur l'ordre de mission, nous devons faire la cartographie des montagnes et connaissant Haruko, je sais que tu es la plus qualifier pour le faire. » ajouta-t-il en rigolant. « J’me débrouille quand même en dessin, hein ?! » Miyuki – pour ajouter à l’humiliation – me donna un coup de tête sur les fesses en guise de désapprobation. « Bon, bon d’accord ! Vous avez raison, je suis une merde en dessin. » dis-je en éclatant de rire à mon tour.

Je pris le temps de vérifier le paquetage que sensei avait préparé pour moi et j’y ajoutai les quelques autres trucs que j’avais pris la peine d’apporter en plus, comme quelques gâteries pour Miyuki et quelques projectiles supplémentaires au cas où nous tomberions sur des embrouilles en chemin. Je mis le gros sac sur mon dos et d’un signe de tête et d’un sourire niais je fis comprendre à mes coéquipiers que j’étais prêt à partir également. Nous n’avions pas encore franchi l’Arche grise que Miyuki avait déjà pris les devants, galopant le long du sentier devant le village, pour faire du repérage en amont de notre route.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t643-inuzuka-haruko-dc-d-akimoto-termine#3093 http://www.ascentofshinobi.com/t731-equipe-6-gosuto-kumo

Mer 16 Aoû 2017 - 1:15

Les préparatifs étaient maintenant terminés, chacun de mes deux camarades avait leur sac sur le dos prêt à entamer la marche. Je remarquais également que Misory avait ramené une ancienne carte et il était vrai que cela pouvait être intéressant de voir les changements en plus de nous aider dans notre mission. Je me lançais en premier sur la route pour entamer le trajet. Les deux jours de voyage allaient nous amener aux pieds des montagnes Teitetsu. J'avais également en mémoire que nous passerions dans une des plus grandes forêts du pays et aussi que nous allions longer un des plus beaux lacs de la région.
L'enthousiasme qui envahissait mon corps était immense. C'était la première fois que j'exerçais mon rôle de second du Raikage et pour remercier la confiance qu'avait portée Seijiro à mon égard, je comptais bien convaincre par tous les moyens de ramener le Daymio à Kumo.

-----------------------------------

Cela faisait environ trois bonnes heures que nous étions partie. Les deux genins qui m'accompagnaient tenaient très bien le rythme et nous avancions rapidement. Nous avions descendu la montagne de Kumo et nous avions maintenant dépassé la vallée du village. Derrière nous, nous pouvions entrevoir à travers le lointain brouillard le chemin menant à notre point de départ ainsi que le plus grand bâtiment de Kumo, la grande bibliothèque. Nous étions passé par la route principale du pays croisant diverses charrettes et voyageurs. Mais il était maintenant l'heure de commencer la première partie de notre mission, la cartographie.

Devant un croisement à trois voix, je m’arrêtais avec mes deux compagnons pour leur donner les premières instructions. Nous étions seuls à ce carrefour et les champs nous entouraient. Le temps d'habitude capricieux de Kaminari n'avait toujours pas changé et nous laissait entrevoir un voyage agréable. Je profitais de cette halte pour faire une pause et boire de l'eau fraîche avant mes consignes. Mais avant de commencer, je demandais à Misory de sortir la carte qu'elle possédait.

- Bon, maintenant que nous allons sortir du chemin principal, nous allons commencer le travail.


Je mettais la carte sur le sol en l’étalant de tout son long. Regardant rapidement le relief de la zone, je mettais un plan en place.

- Nous allons nous séparer pour tenir une ligne sur huit cents mètres. Cette route passe par la forêt d'Etako et nous allons suivre la route en prenant en compte le relief de la zone. Étant relativement grande, nous allons traverser les lieux sur les cimes des arbres pour ne pas perdre le visuel entre nous.
- Vous trouverez au fond de chacun de sac un petit parchemin. Il fera office de brouillon pour qu'une fois la forêt traversée, Misory puisse retranscrire les plans sur le parchemin officiel.
- Je me tiendrais au milieu de la formation pour pouvoir communiquer avec chacun d'entre vous. Mes capacités permettant de vous entendre et également de vous parler, comme ça si vous avez le moindre problème je pourrais intervenir rapidement.


Je regardais une dernière fois le plan que la jeune Shinobi avait emmené avec elle. Si les informations étaient bonnes, à la sortir de la forêt nous devions atterrir à côté du lac où nous pourrions passer la nuit.

-----------------------------------

Nous voilà enfin en dehors de cette forêt, le lac était en face de nous et aborder une grande prairie d'herbe fraîche. Le soleil au loin commençait déjà à ce coucher et nous n'avions plus beaucoup de temps pour installer le campement. Je transmettais à Haruko et Misory l'ordre de me rejoindre et d'aller s'installer au bord du rivage de l'eau.

Une fois installé, nous pouvions enfin donner les informations que nous avions récoltées à Misory. Ayant suivi le chemin, je n'avais malheureusement pas eu beaucoup de relief mis à par la bande de terre que je suivais. Je comptais bien sur mes deux camarades pour apporter leur rencontre et ce qu'il avait vu dans cette forêt.

_________________

"Un farm de qualité pour un rp saint !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

Mer 16 Aoû 2017 - 17:03

Les montagnes du Seigneur - ft. Ogawa Kintaro & Suzuri Misory

Les préparatifs et les présentations achevés, on se mit bientôt en route pour notre destination. Je n’avais jamais exploré les régions les plus au nord du pays de Kaminari. Mon statut de genin ne me permettait dans de quitter les environs du village, de la vallée en contrebas aux petits sommets derrière Kumo, tel était mon terrain de chasse habituel. Au-delà des murs, Miyuki jappait énergiquement pour nous faire signe qu’elle était prête au voyage et qu’elle nous attendait impatiemment. Je souris et je me lançai à sa poursuite.

Comme à chaque fois que je quittais le village et son air souillé, j’humai l’air frais de l’extérieur, de la vallée, des montagnes, de la nature sauvage. Tout était si frais, si pur. J’étais content d’avoir été choisi pour cette mission. Non pas parce que je cultivais un quelconque intérêt pour la politique ou pour le Seigneur de ce pays – j’avais une très mauvaise opinion des Daimyo après tout, vu celui qu’il y avait à la maison et tout ce qu’il avait fait – mais j’en étais plutôt heureux, car cela allait nous permettre à Miyuki et moi de se dégourdir les pattes. Également, nous allions pouvoir atteindre des lieux que nous n’avions jamais visités encore, voir ce qui se cache au-delà de la vallée du village.

Tout au long du trajet de trois heures qui nous amena jusqu’à un premier carrefour, nous avions suivi la route principale. Alors que mes collègues l’empruntaient tout simplement, ma ninken et moi avions préféré marcher en bordure de la route, les pieds et les pattes dans l’herbe et la boue. Dans les quatre dernières années, alors que j’avais exploré cette vallée en long et en large, pas une seule fois j’avais suivi cette route principale. On y croisait toujours – comme aujourd’hui – des caravanes et des petits groupes de voyageurs qui se rendaient à Kumo. Lorsque je sortais dans la vallée, c’était pour chasser, retrouver mes racines, je tentais donc toujours de me tenir le plus loin possible de tout être humain. Mais aujourd’hui c’était différent. Nous gardions un bon rythme de marche, plus élevé que ce que je le croyais. C’était ma première sortie en dehors du village avec quelqu’un d’autre que Fujin, je ne savais donc pas de quoi le autres shinobis étaient capable.

Au croisement des trois voies, on s’arrêta le temps d’une brève pause, ce qui permit à Kintaro-sensei de nous expliquer la suite des choses. Le premier embranchement traversait la forêt d’Etako. Nous allions la traverser – le groupe réparti sur une ligne imaginaire de huit cent mètres – afin de cartographier les lieux. Par la suite, nous allions pouvoir établir notre campement pour la nuit, le bord d’un lac de l’autre côté de la forêt. « Bien compris, Kintaro-sensei ! À tout à l’heure ! » lui dis-je énergiquement en allant rejoindre ma position. De quelques bonds entre les branches, j’atteignis facilement la cime des arbres. D’ici, la vue était magnifique, j’avais une vision complètement dégagée de la vallée derrière moi, de la forêt à mes pieds et des champs tout autour. C’était magnifique. « On se rejoint de l’autre côté Miyuki ! Si tu vois quelque chose d’intéressant, préviens-moi! » criais-je à ma grande sœur restée au pied de l’arbre.

La forêt était plus longue à traverser que je ne le croyais. Ce n’est qu’en fin de journée – alors que le soleil se couchait – que je finis par en voir le bout. Au final, j’avais pu indiquer pas mal de choses sur ma petite carte. Et Kintaro-sensei avait définitivement raison, j’étais loin d’être doué pour la cartographie. Heureusement que c’était Misory qui s’en occupait. Sur mon bout de parchemin, j’avais réussi à gribouiller quelques trucs, tentant de peine et de misère à respecter les distances et une échelle relativement constante. Pendant mon périple, je m’étais d’abord aperçu que je voyais près de l’extrémité gauche de la forêt. Pas plus d’une ou deux centaines de mètres plus loin, je pouvais voir son orée. Immédiatement après sa frontière, l’entrecoupant même à certains endroits, il y avait une sorte de promontoire rocheux, qui formait un petit plateau et une petite plaine le long des bois. Quelque part le long de cet escarpement de pierre, Miyuki m’avait signalé la présence d’une tanière de lièvres. J’avais même pu les entendre et les sentir détaler pour aller se cacher au plus profond de leur repère à l’approche de ma compagne canine – au plus grand désarroi de celle-ci qui aurait aimé pouvoir s’en mettre un sous la dent. Également, en plein milieu de la forêt, j’avais croisé un petit étang, duquel s’échappait une petite rivière. J’avais entrepris de le suivre depuis les hauteurs puisque mon instinct me disait qu’il devait rejoindre le lac. Et se fut effectivement le cas.

Lorsque Kintaro-sensei donna l’ordre de le rejoindre, j’étais déjà en train d’émerger de la forêt et de retour sur le plancher des vaches. Dans mes mains, je tenais trois beaux poissons que j’avais réussi à récupérer à main nue dans la rivière – avec l’aide de Miyuki bien entendu. « J’ai déjà de quoi souper ! » leur disais-je en salivant déjà. Je n’avais pratiquement rien mangé depuis le petit-déjeuner et mon estomac n’aimait pas ça, il me le démontrait en produisant des gargouillis monstrueux. « Rien de très intéressant de mon côté. J’étais prêt de la limite de la forêt…Il y a un promontoire qui forme une plaine qui rejoint les champs plus loin…Un petit étang en plein cœur de la forêt avec une rivière qui rejoint le lac, pleine de poissons ! » dis-je en agitant mes trouvailles. Je déposai les trois poissons sur une roche, puis je tendis la carte que j’avais faite à Kintaro. « Vous aviez raison, je ne suis pas très doué en carte, hahah. » ajoutais-je en rigolant. « Je vais m’occuper du feu, si ça ne vous dérange pas, j’ai l’habitude. » Je partis aussitôt chercher de quoi faire le feu : quelques branchages secs et des petites buches mortes. En quelques minutes à peine, nous avions déjà de grandes flammes pour nous réchauffer et de quoi faire cuire le poisson.


Carte d'Haruko:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t643-inuzuka-haruko-dc-d-akimoto-termine#3093 http://www.ascentofshinobi.com/t731-equipe-6-gosuto-kumo

Jeu 17 Aoû 2017 - 23:53
Le périple des trois ninjas commença. Ils marchèrent un peu, suivant un rythme régulier. Le groupe était accompagné d'un quatrième membre, un petit animal nommé Miyuki qui suivait Haruko partout. Les deux semblant être particulièrement complices, cela ne pouvait que faire sourire Misory. Celle-ci prenait frénétiquement des notes, décrivait sur le parchemin tout ce qu'elle voyait, faisant attention à mettre correctement un pied devant l'autre tant elle passait son temps à avoir le nez sur son carnet. De temps, elle s'arrêtait quelques secondes devant un arbuste ou un arbre, en prenait un petit échantillon et le plaçait dans son sac à dos. Cela lui servirait bien à compléter sa carte et ses archives. Cette première étape dura environ trois heures. Il n'y avait pas grand chose de bien intéressant à la sortie de Kumo. Elle observa dans certains arbres des nids d'oiseaux qu'elle ne connaissait pas. Elle se dit alors qu'elle repasserait dans le coin afin d'en savoir plus à leur sujet. Là, ce n'était pas le moment.

Un premier carrefour se présenta. Il y avait deux voies apparentes. L'une d'elle se dirigeait vers les montagnes qui les intéressaient. C'est à ce moment que Kintaro décida que la réelle mission allait commencer. Les trois personnes allaient maintenant se séparer afin de couvrir un maximum de surface pour que la carte soit la plus précise possible. Misory prit un deuxième parchemin. Il ferait office de brouillon pour le moment.

La Suzuri se positionna le plus à droite de la formation. La randonnée continua alors. Sur ce long chemin, elle découvrit des arbres. Beaucoup d'arbres assez communs, un petit point d'eau qui était apparemment investi par une multitude d'espèces sous-marine. Encore une fois, Misory se promit de revenir ultérieurement pour en savoir plus. Plus elle avançait, plus elle sentait la fatigue monter en elle. La fin de journée allait être difficile et le repos bien mérité. Avançant encore, la jeune femme se retrouva à côté d'un marécage et en décrit sur son papier tout ce qu'elle pouvait y voir. Au loin, une grande montagne, un mont dont elle avait déjà entendu parlé mais dont le nom ne lui revenait pas.

Le chemin ne semblait pas avoir une fin. Les premiers rayons du soleil commencèrent à disparaître. Petit à petit, l'obscurité gagna du terrain, indiquant qu'il était bientôt l'heure d'établir un campement pour la nuit. Et cela tombait plutôt bien, puisque le lac Atikia était au bout de la route. Haruko et Misory rejoignirent Kintaro au bord du lac afin d'établir un campement. Haruko avait trois poissons dans les mains, ce qui eut pour effet de faire gargouiller le ventre de la jeune femme. Elle n'avait touché à aucun des fruits qu'elle avait emmené dans son sac à dos tant elle avait été concentrée sur sa tâche. Tandis que ce dernier s'occupait d'allumer un feu, Misory observa avec Kintaro tous les brouillons de cartes qu'ils avaient fait aujourd'hui. Niveau artistique, la jeune femme avait connu mieux. Mais les détails étaient là et c'était très utile. Elle commença donc à faire une première esquisse de la carte finale afin de voir ce que cela pouvait donné, mais aussi pour pouvoir observer l'évolution des alentours de Kumo au travers de l'ancienne carte.

Les poissons étaient en train de cuire, Misory se réchauffait près du feu tout en terminant le dessin du lac Atikia.

« Voilà. Je pense que c'est pas trop mal pour le moment. J'ai vu une montagne et beaucoup de verdure de ce côté mais comme nous n'y sommes pas allé c'est un peu sommaire. Les lumières là-bas sont sûrement celles d'un village, je l'ai donc indiqué ici-même. »

Elle pointait du doigt plusieurs directions tout en montrant sa carte. Elle avait l'habitude de faire ça mais se doutait bien que tout le monde n'arrivait pas toujours à la suivre. Elle regarda donc ses deux camarades pour voir s'ils avaient compris et passa la carte à Kintaro afin qu'il puisse juger lui-même de l'authenticité des informations récoltées.

Les poissons avaient l'air succulents. Il était temps de passer à table.

Carte de Misory:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t756-suzuri-misory-a-la-recherche-du-savoir#3532

Dim 20 Aoû 2017 - 16:00
Haruko allumant le feu et préparant les poissons qu'il avait pêchés avec Miyuki, Misory profitait de ce temps libre pour reprendre les vulgaires schémas qu'avaient dessinés les hommes de l'équipe. Ses talents n'avaient pas d'égale par rapport aux notre et cela pouvait se voir à dix kilomètres. Pendant le travail de mes deux accompagnateurs, je m'occupais d'un document que je devais remplir pour un de mes élèves. En effet, j'avais pris dans mon équipe Haruko et Detzu. Mais je savais déjà que les deux ne resteraient pas longtemps ensemble. Detzu m'avait rejoints pour une seule raison, je devais l'évaluer pour qu'il puisse devenir sensei. Et le document que je remplissais tranquillement à côté du feu maintenant allumer était ma validation pour sa monter en grade.

Une fois que nous avions tous fini notre travail, nous nous retrouvions autour des chaudes flammes pour manger le fabuleux repas que nous avait préparé Haruko. La nuit était déjà tombé sur les bords du lac Atikia et les lumières du petit village qui se situait en face de nous se reflétaient sur les eaux calmes. J'en profitais pour parler de la suite de la mission entre deux bouchés de poisson.

- On a fait du bon travail aujourd'hui et nous sommes dans les temps. Demain, nous devrions arriver dans le début de l'après-midi.


J'expliquais ensuite à mes deux compagnons que nous n'allions pas prendre de note sur le terrain durant le trajet. Seulement la cartographie de la forêt était demandé pour la région. N'étant pas très souvent traversé, le village n'avait pas beaucoup d'informations sur elle.

- Aux portes de la ville, nous rejoindrons directement le Daymio. Il a déjà été informer de notre venue donc cela devrait se faire rapidement.


Je leur donnais comme information que nous allions nous présenter au village ensemble, mais que par la suite Misory et Haruko devraient me quitter. J'avais effectivement besoin de parler en tête à tête au Seigneur du pays sur des points sensibles et je ne pouvais pas permettre des jeunes gens comme eux être au courant. Cela n'était pas une question de confiance ou autres, mais seulement pour assurer leurs propres sécurités. __

- Donc pendant ce temps, vous aurez comme tâche de faire la cartographie du village et surtout des cinq montagnes l'entourant.


Je précisais d'ailleurs qu'ils devraient faire attention sur ses gigantesques amas rocheux. Les montagnes Teitetsu étaient les principaux fournisseurs de fer du pays. Elles étaient parsemé de mines et de galeries souterrains ce qui était potentiellement dangereux à ceux qui s'y aventuraient sans préparatif. Cette richesse minérale avait d'ailleurs permis à Yukazen, la ville du Seigneur de Kaminari no Kuni, de devenir extrêmement riche.

Il se faisait tard maintenant et nous avions encore pas mal de route à faire demain.

- Il est l'heure, reposez-vous bien car c'est vous qui aller le plus vous dépensez demain.
Disais-je avec un petit sourire moqueur.

-------------------------------------------

Le soleil au zénith, nous arrivions enfin à Yukazen. Les cinq montagnes entourant le village abordaient un magnifique blouson blanc. La température, dû à la saison et à l'altitude, ne dépassait pas plus d'une dizaine de degrés et c'était déjà des températures élevées pour la saison. La porte du village était une arche fait en métal. Elle était décorée par des dorures et avait à son sommet un symbole de taupe. Le petit rongeur était effectivement l'animal symbolique des lieux. Fouillant et se déplaçant dans la terre, il représentait très bien les mineurs qui composaient en grosse majorité la population de la ville.

Je m’approchais d'un des gardes postés au pied de la structure métallique pour m'adresser à lui. Tout en lui présentant notre ordre de mission avec son cachet officiel.

- Bonjour. Nous sommes les émissaires de Kumo attendu pour rencontrer le Daymio. Pouvez-vous m’emmener à sa rencontre ?


Le jeune homme accepta ma requête sans broncher, il devait sûrement être au courant de notre arrivée.Tout en s’enfonçant dans le village, je fis un signe de tête à Misory et Haruko pour leur signifier qu'ils pouvaient eux aussi commencer leur mission. La ville de fer était grande et regorgeait de merveille et je ne parlais pas des montagnes environnantes qui étaient à mon avis bien plus fantastiques. Les mines, la faune et la flore étaient toutes trois réunies donnant des spectacles magistraux et le goût des habitants d'Yukazen pour l'écologie rendait les lieux bien plus beau.

Après quelques minutes de marche accompagnée de mon guide, j'arrivais enfin devant la porte du Seigneur. L'homme avec moi entrait en toquant et annonça ma présence. J'entrais donc dans la superbe pièce pour adresser pour la toute première fois à l'homme qui avait permis la construction du village caché du pays.

- Enchanter Seigneur de vous rencontrer !

_________________

"Un farm de qualité pour un rp saint !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

Dim 20 Aoû 2017 - 23:12

Les montagnes du Seigneur - ft. Ogawa Kintaro & Suzuri Misory

Pendant que je terminais de préparer le poisson, la Suzuri s’était affairée à mettre au propre nos cartes. Il va sans dire que le résultat final – que la jeune fille nous présenta avec soin – était impressionnant. Je comprenais mieux pourquoi Kintaro-sensei l’avait sélectionnée elle plutôt que moi pour le travail. Elle était une Suzuri après tout. Les membres de ce clan étaient réputés pour être des rats de bibliothèque, ce n’était certainement pas la première fois qu’elle retranscrivait une carte au propre.

Lorsque la nuit tomba complètement, nous étions enfin prêts à déguster le poisson. Tout au long de sa cuisson, les quatre gros poissons embrochés au-dessus des flammes projetait leur odeur salivante aux quatre vents. Alors que nous mangions, Kintaro-sensei nous expliqua la suite de la mission. Selon lui, nous devrions arriver à destination le lendemain à la mi-journée. Il nous informa également qu’une fois à destination, nous allions nous séparer et que seul lui rencontrerait le Daimyo de la Foudre. Pendant qu’il allait papoter avec le vieux, Misory et moi allions devoir se taper tout le travail, celui de cartographier le village est les montagnes voisines l’entourant. L’idée ne me déplaisait pas du tout. Je n’avais pas vraiment d’intérêt à rencontrer un vieux Seigneur. S’il était ne serait-ce qu’un peu semblable à celui de Hi no Kuni, j’aurais envie de lui mettre une baffe bien rapidement, et la dernière chose que j’avais envie de faire, c’était de nuire à la mission. Alors que nous discutions, je donnais mes restants à Miyuki, qui se faisait un malin plaisir à les ronger.

Après le repas, j’étendis mon petit matelas coussiné sur le sol et je me couchai pour la nuit. Entre la chaleur des flammes et la fourrure de Miyuki qui était venu se coller directement contre moi, je n’avais pratiquement pas besoin de me couvrir. Durant la nuit, mon sommeil fut agité comme à de nombreuses reprises par des cauchemars, des souvenirs qui ne cessent de me hanter. Je me retrouvais, gamin, avec mes parents et les autres Inuzuka dans la forêt luxuriante de Hi no Kuni. La meute, même si déjà fracturée à cette époque, était en santé. Nous combattions les hordes du terrible démon Daimyo puis, soudainement, le champ de bataille s’embrasait et il ne restait plus que Miyuki et moi, entouré des corps carbonisés de mes semblables. C’est toujours à ce moment précis que je me réveillais en sursaut, tremblotant.

Le matin venu, on reprit la route après avoir grignoté quelques provisions en guise de petit-déjeuner. La route jusqu’au village de Teitetsu fut des plus ennuyantes. Si les paysages étaient magnifiques, le manque d’action et de divertissement commençait à me démanger. Fujin me manquait. Avec lui, je pouvais tout le temps faire tout et n’importe quoi. Mais avec Kintaro-sensei, je préférais limiter les bêtises.

Lorsque l’on atteint finalement les portes du village de Daimyo, le soleil était bien haut dans le ciel. Kintaro-sensei discuta quelques instants avec les gardes avant de nous laisser en plan avec notre mission de cartographie. Quelques instants plus tard, je pus porter mon attention sur la silhouette des cinq montagnes qui débordaient au-dessus du village, sur son pourtour. « Ça nous en fait grands à couvrir. On devrait peut-être se séparer, non ? Chacun cartographie un côté et on se retrouve de l’autre côté du village, au centre. Tu en penses quoi? » dis-je en regardant ma coéquipière. Pendant ce temps, je m’étais agenouillé pour fouiller dans mon sac, afin de sortir le nécessaire pour dessiner. « Je te promets que je vais faire mieux que la dernière fois cette fois-ci. » ajoutais-je en rigolant et en souriant bêtement. Miyuki, elle, était déjà prête à partir. Une petite promenade en montagne allait faire du bien !

Une fois en accord avec ma coéquipière sur la marche à suivre, on se sépara finalement. Accompagné de Miyuki qui avait déjà pris les devants, je me dirigeai vers la gauche du village. Au loin, je pouvais apercevoir une sorte de sentir - enfin, plutôt un escarpement - qui montait progressivement et qui me permettrait de rejoindre un premier plateau en hauteur. De là, j'aurais surement une bonne vue sur les environs et je pourrais déterminer le meilleur chemin pour parcourir ces montagnes.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t643-inuzuka-haruko-dc-d-akimoto-termine#3093 http://www.ascentofshinobi.com/t731-equipe-6-gosuto-kumo

Mer 23 Aoû 2017 - 22:24
Les trois kumojins avaient dîné tout en parlant de la mission qui allait principalement avancer le lendemain. D'un côté Kintaro allait s'entretenir avec le Daymio. De l'autre côté, les deux genins iraient cartographier les montagnes. Une organisation qui convenait parfaitement à Misory. N'étant pas encore bien ancrée dans la civilisation comme pouvaient l'être ses deux compatriotes, Misory était plus que contente de commencer par une tâche qu'elle savait maîtriser parfaitement. Celle-ci avait peaufiné sa carte juste avant de s'endormir, préparant le terrain pour la suite du territoire qu'ils allaient cartographier avec Haruko pendant que le chûnin de l'équipe s'occuperait de la politique.

La Suzuri dormit d'une traite, rien ne vint perturber son sommeil. Ses compagnons de route ne semblaient pas agités, mais elle était trop profondément dans les bras de Morphée pour se rendre compte de quoi que ce soit. Misory se réveilla la première et se leva doucement pour préparer ses affaires. Il était temps de repartir.

La route de la matinée fut très rapide, Misory n'eut pas besoin de dessiner des brouillons pour sa carte, ce qui ne l'empêcha pas de temps en temps de créer des petites esquisses de la végétation qu'elle croisait. Tant de choses inconnues dans ce monde et si peu de parchemins pour en parler... Misory prit une nouvelle feuille en calant la dernière dans son sac pour ne pas l'abîmer. Lorsque les jeunes gens arrivèrent au village du Daymio, ils ne tardèrent pas à trouver un garde pouvant emmener Kintaro auprès de la personnalité qu'il était venu voir. Il laissa donc les deux genins entre eux pour la suite des événements.

« Ça nous en fait grands à couvrir. On devrait peut-être se séparer, non ? Chacun cartographie un côté et on se retrouve de l’autre côté du village, au centre. Tu en penses quoi? »

« Absolument, bonne idée. Je vais aller par là je pense. Si ça te convient bien sûr. »

Haruko prit ses affaires pour le dessin, Misory en fit alors de même. Le genin, en riant, dit qu'il dessinerait mieux que la première fois, ce qui eut pour effet de faire rire la jeune femme également.

« Tu es dur, c'était pas si mal. »

Faisant signe à son coéquipier, Misory se dirigea sur la droite du village et commença à dessiner tout ce qu'elle voyait devant elle. Tout en marchant, le long du sentier, Misory esquissa le moindre arbre et la moindre fleur qu'elle croisait. La plupart des arbustes qu'ell pouvait voir ne lui était pas inconnue. Elle ne découvrit aucune espèce étrangère et continua sa route tout en faisant quelques annotations sur ses dessins.

Arrivant au pied d'une première montagne. La jeune femme s'arrêta un instant. Elle la regarda brièvement et, jugeant que celle-ci n'était pas très haute, elle commença son ascension. Cela ne lui prendrait pas très long. Sur ce premier mont, il y avait de nombreux pâturages. Quelques bêtes se nourrissaient ici et là et avant même d'en déduire quoi que ce soit, Misory vit une petite ferme un petit peu plus haut. Elle l'annota sur son croquis, caressa l'une des chèvres qui s'étaient approchées et continua sa route. Elle salua les quelques personnes qu'elle aperçut au niveau du bâtiment et continua sa route. Pendant son escalade, elle sentit l'air se rafraîchir sans que cela ne lui donne une sensation de froid. Des petits cours d'eau, des roches parfaites pour de l'escalade. Des chemins sinueux, des statues probablement à caractère historique dont Misory ne connaissait pas la signification. Elle se contenta de dessiner et redescendit cette première montagne. Elle avait marché à un rythme régulier, si bien que tout ceci n'avait pas du lui prendre plus de deux heures et demi – trois heures.

Au pied du premier mont, Misory observa les alentours pour faire face à la deuxième montagne. Elle était beaucoup plus grande que la première. Peut-être ne ferait-elle pas l'ascension entière mais se contenterait-elle de trouver des plateaux qui lui permettraient de contempler la vue et d'observer le paysage environnant avec précision.

Mais avant ceci, elle se permit de prendre cinq minutes de pause pour prendre du nouveau parchemin, se procurer de nouveaux fusains au fond de son sac et mangea quelques fruits, but une gorgée ou deux d'eau et s'assit quelques instants sur des rochers aux alentours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t756-suzuri-misory-a-la-recherche-du-savoir#3532

Ven 22 Sep 2017 - 19:20
« Oh ! Je ne vous attendais plus… »

Le Daimyo de ces terres se permit un petit sourire railleur en regardant le jeune homme qui se tenait devant lui. Il était généralement d’un naturel sérieux, même s’il lui arrivait parfois de « s’amuser » avec ses vassaux et ses sujets. Il s’étonna cependant d’un fait et ne se gêna point pour le mettre en exergue, non sans caresser distraitement sa longue barbe…

« Pas de révérence pour ton seigneur ? C’est discourtois tu sais… »

L’un des gardes présents dans la pièce luxueuse, voulut s’approcher du shinobi pour l’obliger à s’agenouiller devant le seigneur de la foudre, mais ce dernier leva sa main pour stopper l’initiative. Nul besoin de brusquer ce visiteur venu de loin pour s’entretenir avec son maitre. Avachi sur son siège, le vieil homme se redressa tout doucement pour prendre une posture plus convenable.

« Qui plus est, tu ne t’es pas directement présenté… Enfin… Passons. Hormis ton impolitesse, je m’étonne de ne pas voir le reste de ta délégation. Où sont les autres personnes qui t’accompagnent ? »

Le daimyo ne voyait pas tout, mais il savait tout. Ses vassaux lui avaient fait part de l’arrivée de trois kumojins. Devant lui, il n’y en avait qu’un seul. Une volonté de lui montrer qu’il n’avait rien à craindre ? Comme si ces trois gamins pouvaient faire grand-chose… Autant dire qu’il ne doutait pas de sa sécurité. Mais plus que la présence des deux autres, il y avait mieux à faire.

Ce pourquoi il arbora une mine réfléchie.

« Et sinon ? Pourquoi m’avoir demandé audience ? Que veut votre chef ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 22 Sep 2017 - 21:51
Pendant que mes deux compagnons cartographiaient les montagnes Teitetsu, je me retrouvais devant le Daymio de notre pays. Son accueil envers moi était plus ou moins surprenant, en tout cas, je ne m'attendais pas à une telle réaction venant de sa part. Moi qui pensai qu'un homme de pouvoir laissant son peuple choisir un autre homme de pouvoir était une action sage et réfléchie, je m'étais lamentablement trompé. C'était au final un vrai connard.

- Mon Seigneur, sachez que votre ambassade a reçu la missive avec l'heure et la date de mon arrivée. Si votre administration n'est pas compétente, je n'y peux rien.
- Qui plus est, mon équipe est en train de visiter vos montagnes et vos mines comme cela étaient encore une fois stipuler. Et si vous étiez vraiment au courant de cette missive, vous seriez que je suis Ogawa Kintaro, le second du village de Kumo et que je viens vers vous pour un grave problème.


Le ton de ma voix était des plus énervés. Je ne pouvais pas supporter un tel comportement venant d'une personne censée être aussi importante que lui. M'approchant de sa table, je m'asseyais avec vigueur au sol en face de lui. Moi qui voulais me montrer des plus aimables face à lui, j'avais décidé d'en faire tout le contraire.


- Dame Shiroi que vous devez très bien connaitre, sauf si votre mémoire vous faits des tours, m'a donné ceci pour vous.


Je lui tendais en même temps un parchemin encore scellé du sceau du Mouton Blanc.


- Comme vous pouvez le constater, les résultats de l'élection du Raikage ont été faussés. Nara Seijiro n'aurait jamais dû avoir se poste. Pour cela, Dame Shiroi vous demande de venir au village le temps dont vous avez besoin pour élire un nouveau Raikage. Mon équipe et moi devrons vous escorter jusqu'à votre arrivée dans la ville.


Voilà ce qu'il en était de ma mission, parler avec un gros con et lui dire de se bouger son gros cul de bourgeois. Moi qui espérais avoir un vrai rencontre avec un homme qui avait la réputation d'être extrêmement sympathique, c'était foutu.


_________________

"Un farm de qualité pour un rp saint !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

Sam 23 Sep 2017 - 3:40

Les montagnes du Seigneur - ft. Ogawa Kintaro & Suzuri Misory

Mon intuition avait été la bonne. Après avoir grimpé dans les montagnes le long d’un petit escarpement, Miyuki et moi avions atteint un grand plateau rocheux qui donnait une vue imprenable sur le village ainsi que sur les alentours immédiats du côté de l’entrée. Une fois sur ce plateau, je fis une première pause pour dessiner sur un nouveau bout de parchemin ce que je pouvais voir. Il n’y avait rien de particulièrement intéressant à annoter, si ce n’était l’escarpement et le plateau en eux-mêmes. Alors que je m’attelais à la tâche, Miyuki prit une nouvelle fois les devants pour faire du repérage.

Une bonne dizaine de minutes plus tard, je repris ma route la carte en poche. L’ascension de ce premier mont n’allait pas être très difficile. En effet, Miyuki avait débusqué un second sentier qui gravitait en serpentant tout autour de la première montagne jusqu’à son sommet. À l’exception de la chienne-louve qui terrorisait les pauvres chèvres des montagnes, ce premier sommet était des plus calme. À mi-chemin vers les hauteurs, on trouva une petite source d’eau qui provenait de l’intérieur de la montagne et qui cascadait jusque vers le bas dans la vallée. Je profitai de la trouvaille pour me rafraichir un brin et pour ajouter le détail sur ma carte. Franchement, si celle-ci ne les épatait pas, je raccrocherais mes crayons pour de bon!

« Allez Miyuki ! Une montagne de déjà conquise, plus que deux autres avant de rejoindre Misory! » criais-je gaiement alors que je m’élançais vers le versant descendant de la montagne. Ma grande sœur au pelage blanc étincelant se lança à ma poursuite et bientôt, me dépassa alors qu’elle cavalait vers le bas. D’un bond, je m’élançai pour m’agripper à son pelage et monter sur son dos.

La deuxième montagne était beaucoup plus impressionnante que la première, il s’agissait peut-être même du plus grand mont entourant Teitetsu. J’allais en baver pour rejoindre le point de rendez-vous, ça c’était certain !

♦♦♦

Après un nombre incalculable d’heure, je finis par redescendre au pied de la troisième montagne, là où Misory et moi nous étions donnés rendez-vous, devant la seconde porte du village qui donnait sur les montagnes. J’avais mis une bonne partie de la journée pour atteindre cet endroit. Mes bras et mes jambes étaient écorchés à une multitude d’endroits, signe d’une chute violente que j’avais fait en glissant sur une plaque de glace. Tout juste avant d’arriver, j’avais pris le temps d’attraper trois petits lièvres pour pouvoir manger un peu avant de rentrer au village. Attendant ma partenaire, j’avais préparé les trois petites bêtes qui cuisaient maintenant sur le feu. Assis sur un monticule de roche, je regardais le résultat final de ma carte : ce n’était franchement pas mal. Si la première et la troisième montagne avaient été franchement décevantes en termes de trouvailles, la deuxième regorgeait de détails. J’avais trouvé l’entrée de deux mines abandonnées, ce qui semblait être un ancien lieu de culte vu les statues de pierre qu’il y avait, plusieurs sources d’eau et même le début d’un glacier sur le sommet du second mont.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t643-inuzuka-haruko-dc-d-akimoto-termine#3093 http://www.ascentofshinobi.com/t731-equipe-6-gosuto-kumo

Mar 26 Sep 2017 - 21:57
Après avoir prit un petit en-cas au bas de la première montagne, Misory entama l'escalade de la deuxième. Celle-ci semblait plus petite que la première vue d'en bas. Néanmoins, elle était beaucoup plus peuplée. La montée sembla plus rapide. Misory croisa énormément de personnes qu'elle salua. Elle posa même certaines questions à caractère historiques afin de pouvoir remplir ses encyclopédies. Il y avait là des fermes, des bâtiments commerciaux. Elle passa à côté d'un moulin apparemment laissé à l'abandon. En continuant sa marche, elle remarqua que l'air ici était moins respirable. Il y avait plus de fumée aux alentours. Misory répertoria tous les bâtiments qu'elle croisait en essayant d'être la plus précise possible.

Le temps passa, mais la jeune femme ne sut dire combien de temps elle avait mis pour cartographier ce deuxième mont, mais, lorsqu'elle descendit, son partenaire était déjà là. Elle fut d'ailleurs heureuse de voir qu'il avait préparé le dîner.

« Hey ! Tu as terminé de ton côté ? »

Elle était bizarrement souriante par rapport à d'habitude. Peut-être était-elle trop fatiguée pour maintenir la façade qu'elle s'était habituée à porter en permanence. Elle remercia Haruko d'avoir préparé du lièvre car elle mourrait de faim et, tandis qu'elle grignotait discrètement, elle s'attelait à dessiner les détails de sa carte. Elle avait dans un premier temps fignoler la sienne pour ensuite tenter de faire une carte générale avec les croquis d'Haruko.

« Tes dessins sont pas mal du tout. »

Pendant un long moment, la Suzuri dessina la carte en demandant des détails sur les croquis de son camarade, s'étonnant de la diversité des choses qu'il avait trouvé en visitant les trois montagnes. Cette partie de la mission était quasiment terminée, mais la jeune femme tenait à ce que ce soit parfait.

Prenant une petite pause, le temps de changer d'instruments de dessin, elle observa le compagne à quatre pattes de Haruko.

« Est-ce que je peux la toucher ? »

Elle ne voulait pas être trop entreprenante, elle ne connaissait pas l'animal, ni le maître d'ailleurs.

Il ne manquait plus que Kintaro, leur supérieur dans cette mission, qui était depuis un bon moment en rencontre avec le Daymio. Peut-être avaient-ils déjà fini, mais ça ils ne le sauraient pas avant un bon moment, puisque c'était l'Ogawa qui devait les rejoindre une fois que celui-ci aurait terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t756-suzuri-misory-a-la-recherche-du-savoir#3532

Mer 27 Sep 2017 - 2:42
« COMMENT OSES-TU PARLER AINSI A NOTRE SEIGNEUR ?! »

« ADMINISTRATION INCOMPÉTENTE ?! ET LA VOTRE ALORS ?! INVESTIR UN KAGE SUR DES VOTES TRUQUÉS ! C'EST L'HÔPITAL QUI SE FOUT DE LA CHARITÉ ! »

« TU ES DONC UNE ERREUR ! SI LE RAIKAGE A FAIT DE TOI SON SECOND, TU N’AS PAS A TE PRÉSENTER DEVANT NOTRE SEIGNEUR ! »

« ÔTONS-LUI LA TÊTE À CE GAMIN MALPOLI ! »


Alors que les vassaux du daimyo s‘époumonaient face au jeune chuunin, le daimyo pour sa part consultait le parchemin en silence. Contrairement à l’assistance, il ne s’était pas offusqué le moins du monde face aux dires du jeune. On pourrait dire que ses paroles étaient la résultante de ses petites provocations. N’était-il donc pas amusant, cet Ogawa ? Impertinent, certes, mais amusant. Et courageux aussi. Quoique jeune. Trop jeune. S’il avait pour lui la vigueur de la jeunesse, son impertinence prouvait bel et bien qu’il avait beaucoup à apprendre encore. Surtout au niveau de la diplomatie : Se fier aux premières impressions était une erreur. Si le daimyo aimait titiller ses visiteurs, il n’en demeurait pas moins fondamentalement bon. Qu’on le prenne pour un connard importait peu. Il n’avait que faire des impressions et avis des autres. Il était déjà au sommet de la société et n’avait plus rien à prouver ou démontrer.

« Shiroï hein ? Voilà une bonne petite fille. »

Les dires du daimyo calmèrent aussitôt l’ardeur des gardes qui s’approchaient dangereusement du shinobi du village caché des nuages. L’homme montra un sourire salace en caressant sa barbe. Cette gamine en plus d’être belle était également très compétente. Si elle avait missionné ce petit, c’est qu’il y avait bien une bonne raison à cela. Il lui ferait donc confiance comme à son habitude ; d’autant plus qu’elle était la seule à lui demander de se déplacer en personne. En vérité, il avait reçu plusieurs missives des membres de l’assemblée de Kumo. S’il savait déjà le fond du problème, aucune personne n’avait eu le cran de lui solliciter sa présence ou son intervention. Le mouton blanc faisait preuve de grande sagesse. Elle ferait même une bonne raikage dans le futur. Mais pas tout de suite. Pas maintenant. Un seul nom lui vint immédiatement en tête, mais il eut un soupir. Le meilleur forgeron du monde hein… Cet enfant était compétent mais trop laxiste.

Un peu con sur les bords aussi… Mais à l’heure actuelle…

« Ne perdons donc pas de temps, jeune Ogawa. Je m’en remets à toi. » Dit-il, sourire presque railleur aux lèvres. Car il comptait asticoter le ninja sur tout le long du trajet via de petites piques et caprices. Histoire qu’il l’amuse encore un peu…

« Mais ?! Mon Seigneur ! Le daimyo du pays du f… »

« Je n’ai que faire de cette mascarade à Shitô ! Et vous autres, n’aurez qu’à nous suivre de loin. Je n’aime pas les convois voyants ! Préparez mes affaires, nous partons pour Kumo sur le champ ! »

Régler cette affaire ne serait qu’une formalité pour cet homme. Qui plus est, des festivités se profilaient à l’horizon : La fête de la lumière…

C'est sur cette pensée que le seigneur alla se préparer en conséquences et que le départ fut acté quelques heures plus tard, direction Kumo !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission B] Les montagnes du Seigneur (Ft - Inuzuka Haruko & Suzuri Misory)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: