Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Jeu 13 Fév 2020 - 21:43
Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Xhvf

Le paysage tout autour avait des allures de Mizu no kuni. Une mer agitée, quasi infinie, et une épaisse brume qui entourait les côtes. Pourtant, cette description correspondait bien à un pays oublié de tous, du moins jusqu'à récemment : Wasure no kuni.

Le roulis des vagues tapant contre l'embarcation maintenait sans aucun doute éveillé. La traversée fut plus rude que prévue, et la fatigue harassait Shitekka. Il put compter sur ce bruit perpétuel, comme un cri de l'océan à ses oreilles, alors que la gestion du navire lui laissa l'occasion de compter les cloques s'accumuler sur ses mains. Malgré cette torpeur, la vision de la brume, synonyme d'arrivée imminente fut un électrochoc pour le Kaguya. Il réalisait qu'il arrivait bientôt, en compagnie de Wutu-Fuku dans cet endroit que de nombreuses personnes fuirent quelques mois plus tôt. Son objectif se rapprochait minute après minute.

Une vague de palpitant incita le corps du balafré à supporter une énième fois les caprices de l'océan pour que le tandem parvienne à amarrer en toute sécurité sur la seule plage sûre de l'île. En cet instant, Shitekka remercia intérieurement le directeur du Complexe Shinobi de sa présence : son savoir précieux allait dorénavant être mis en pratique. À travers les vents et les remous, le navire urumi se fraya un chemin jusque sur la terre ferme. Avec les pieds à moitié immergés dans l'eau de mer, le Kaguya de sang-mêlé l'avait finalement fait : il avait enfin mis les pieds sur le Pays Oublié.

En guise d'accueil, une bourrasque glacée manqua de renverser Shitekka. Depuis la mer, la brume était intense : sur place, l'humidité était toujours présente, bien qu'atténuée. Par-delà cette purée de pois, les Rocs Briseurs méritaient enfin leur nom. Jusqu'à présent, le Chūnin, faute de visibilité, n'avait pas pu y prêter attention. Maintenant qu'il réalisa le danger invisible que représentait cet obstacle naturel, Shitekka remercia une fois encore Wutu-Fuku de sa présence. Puis, en foulant le sol rocailleux, un frisson le traversa. Cela n'avait plus rien à voir avec la fraîcheur des lieux. Pris d'empathie, le Kaguya songeait à toutes ces âmes condamnés à l'exil, l'isolement à vie, voire pire, la torture. Shitekka prenait conscience qu'il avançait à l'opposé du chemin qu'emprunta Hanae avec pour espoir de fuir cette insupportable réalité qu'elle avait subie durant des années. Cette vision lui glaça le sang, alors qu'il se tourna vers son acolyte.

« Je te suis Wutu. C'est toi qui connais le coin, après tout, indiquait-il péniblement, d'une voix peu assurée. »
Le tandem de Kaguya mit le cap vers la Prison Oubliée, lieu central de l'île. Shitekka, persuadé qu'il s'agissait de l'endroit où ils obtiendraient des preuves flagrantes de ce qu'ils cherchaient, incita la Main de Kiri à presser le pas en direction du centre carcéral secret entretenu par les Seigneurs du monde entier. Entre les rochers de grès, ils avancèrent, lentement mais sûrement vers leur destination. Spontanément, l'enfant de Saroruncasi décida d'assurer ses arrières : un éclair de chakra, et sa signature de chakra s'évapora. En bon chasseur, il tâcha également de ne pas laisser de traces sur leur passage : leur embarcation était elle bien dissimulée derrière les rochers.

Bientôt, un silence de plomb pesa sur les deux hommes. Il n'y avait rien autour d'eux, et pourtant, il fallait s'attendre à tout. Aussi tachèrent-ils de n'échanger qu'en cas d'ultime nécessité, et de se concentrer sur l'exploration de cette terre désolée. Les mugissements du vent accompagnaient leur pas, tandis qu'au loin les grandes ombres des Rocs Briseurs s'effaçaient de manière inquiétante.



tl;dr:
 

_________________
Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Shitenousigna



Dernière édition par Kaguya Shitekka le Sam 15 Fév 2020 - 8:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-FukuEn ligne

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Ven 14 Fév 2020 - 20:55
Une brume épaisse, écho lointain au pays natal des deux Kaguyas. Voilà plusieurs heures que l'embarcation Urumi du duo a quitté les abords de l'archipel de l'eau. Une navigation en pleine mer, dangereuse pour n'importe qui n'ayant pas été élevé à Mizu no Kuni, surtout sur une embarcation aussi modeste. Les Mizujins apprennent dès leur plus jeune âge à vivre avec la mer qui relie les îles de leur archipel. D'où le nombre de navigateurs d'élites qui naissent chez les fils de l'eau. Mais difficile de savoir si cela serait suffisant pour se rendre sur les rives de Wasure no Kuni.

Heureusement, Wutu-Fuku est là pour sécuriser le voyage. Véritable phare dans cet océan opaque, il guide l'embarcation sans faillir, faisant appel aux souvenirs de son premier “voyage” au Pays Oublié. Les Rocs Briseurs portent bien leur nom : certains obstacles culminent à plusieurs dizaines de mètres de hauteur. Et ce n'est que la partie visible de cet obstacle naturel. Les plus dangereux rocs sont sous la surface de l'eau : un vrai champ de mine pour qui ignore leur existence. En apparence, impossible d'accoster. Du moins en apparence.

Heureusement, le Jônin se souvient de l'itinéraire emprunté par l'envoyé de la seigneurie, quelques mois plus tôt. La barque arrive tant bien que mal à son objectif : une petite plage, au Nord-Est de l'île la plus grande. Aucune satisfaction ne vient saisir Wutu-Fuku quand il pose enfin pied à terre. D'ailleurs, il lance dès son arrivée une technique de détection avancée, afin de repérer d'éventuels ennemis.

Cette île maudite... ici, de nombreux innocents ont souffert. Qui sait ce que cet enfer peut encore cacher. La veille, Wutu-Fuku signalait déjà à son ami que sur l'île principale, des assimilateurs étaient visiblement confinés à l'époque, du moins selon les dires de l'Homme au Chapeau lui-même...

Shitekka, lui, est en terrain inconnu. Il se repose donc bien logiquement sur son cousin pour trouver son chemin. Mais Wutu-Fuku n'est pas satisfait à l'idée de laisser bien en évidence leur bateau, sur la plage. Il en parle à son acolyte. Le Jônin est rassuré de savoir que son cousin a eu la même idée que lui. Le duo dissimule donc son embarcation derrière les rochers. Il serait dommage que leur infiltration échoue tout bêtement à cause d'un oublie aussi grossier.

-C'est bon, on peut y aller.

Si le duo progressera sur les indications du Kaguya pacifiste, les talents de traqueur de Shitekka ne seront pas en restes. Véritable ombre silencieuse, le chasseur efface son chakra rapidement après avoir accosté. Il est bientôt imité par son compagnon, qui coupe donc sa technique de détection. Direction, la Prison Inavouée. Mais avant ça, toute l'île principale du Pays Oublié... et le grand tunnel sous-marin qui relie les deux îles.

Résumé du tour :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800
Narrateur
Narrateur

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Dim 23 Fév 2020 - 14:36
Dans votre dos, la mer s’agite contre les récifs que vous avez réussi à contourner, en usant à la fois de votre expérience en navigation maritime et la connaissance de Wutu-Fuku d’un trajet sûr vous permettant d’arriver à bon port. Vous posez les pieds sur la côte rocheuse, profitant du seul point d’accostage au Nord-Est du pays pour pénétrer sur cette terre autrefois oubliée du reste du monde, point névralgique de nombreuses disputes militaires dans le passé, Wasure no Kuni.

Un lieu chargé d’histoire, de secrets mais surtout de traumatismes, et qui n’est désormais plus que l’ombre de ce qu’il était censé représenter: une terre où la sécurité était de mise, et où les prisonniers étaient encore parfaitement enfermés. Pays fantôme portant moins bien son nom depuis que l’Homme au Chapeau qui y est apparu afin d’y libérer les Fanatiques et une immense horde de prisonniers, révélant au monde shinobi cette choquante réalité d’hommes et de femmes qui comme eux étaient dotés de chakra et qui se sont fait emprisonner comme des bêtes en cage, tous regroupés en un point: la Prison Inavouée.

Lieu qui se situe sur une autre île, plus petite, qui ne sera accessible que si vous traversez la grande île et accédez au passage sous-marin par laquelle le jounin est déjà passé. Tout semble relativement familier, ou presque. La seule différence par rapport au jour où Wutu-Fuku l’a laissé, plusieurs mois auparavant, étant l’atmosphère spectrale qui se dégage actuellement de l’endroit, que tout semble laissé à l’abandon à première vue.

Et pourtant, si l’opacité de la brume n’a presque rien à envier à celle du village auquel vous avez prêté allégeance, la grisaille du ciel se confond avec la désolation de l’herbe ayant perdu de sa verdeur d’antan… Comme si la vie avait quitté cet endroit, la faune aussi bien que la flore semblent s’être complètement éteint, pour ne laisser enfin qu’un paysage désolé qui s’ouvre désormais sous vos pas. Si en arrivant sur place, vous aviez encore des doutes qu’il restait des âmes errantes dans le pays de Wasure, il suffit que Wutu-Fuku exécute son mudrâ de détection pour ressentir sur un large périmètre, deux zones de danger potentiel.

Au sud, vous apercevez un bâtiment de pierre surmonté d’un toit en forme de dôme couvert de lierre... mais qui semble en grande partie intact malgré les circonstances qui ont affecté l’île. Le lieu paraît abandonné, et pourtant, vous ressentez une présence à l’intérieur. Depuis votre position, vous pouvez voir que la porte est fermée (peut-être verrouillée?)

A l’ouest, tout un essaim de chakra… Près d’une dizaine d’individus circulant le long de la plage dont semble se dégager une forte odeur de cendre... encore trop loin pour que vous puissiez les identifier tout à fait à l’oeil nu. Mais vous pouvez déjà entendre des cris... Des braillements confus de plusieurs personnes réunies et dont il est encore difficile de démêler le sens sans vous approcher.

Vous pourriez aussi tenter de vous glisser entre ces deux zones de danger tout en prenant les précautions nécessaires pour ne pas se faire repérer, et ne pas perdre de temps en risquant d’engager un combat, en suivant simplement le sentier face à vous, et ainsi vous focaliser sur votre objectif initial qui est d’infiltrer la Prison Inavouée… Sachant que vous êtes en territoire hostile, et que le moindre faux pas peut être fatal.
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Mar 25 Fév 2020 - 21:26
Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Xhvf

Terre de contrastes, Wasure offrait à ses deux nouveaux visiteurs un paysage à glacer le sang. Shitekka avait grandi dans une île où la nature était abondante, d'une grande richesse. Bien que cette diversité s'atténua lors de son passage à Kiri, il en appréciait encore la beauté, à travers ses différentes îles. Sa vision du monde s'était construite en harmonie avec la nature : il ne pouvait concevoir la vie sans une nature riche, que l'Homme se devait de respecter. Le Pays Oublié brisa en éclat cette vision utopiste. Ici, le territoire paraissait oublié dans tous les sens du terme : dénué de l'éclat chaleureux du soleil, la vie se limitait à peau de chagrin. Un éclat terne recouvrait en permanence les alentours. Même le vent, souffle vital des cieux, n'était ici que l'expression d'un effroyable râle d'agonie amplifié par les courants.

Le Kaguya tenta au mieux de contenir les frissons qui l'accablaient, et la paranoïa qui le faisait douter. Il pouvait compter à nouveau sur le travail de Wutu-Fuku, dont l'emploi d'une technique de sensorialité lui permit d'avoir une vague idée des alentours. Bien déterminés à poursuivre leur chemin en direction du tunnel sous-marin qui les conduirait à la prison, la présence du dôme de pierre, ou des personnes sur la plage ne firent que renforcer cette conviction. L'endroit n'avait rien de sûr, et le tandem ne tenait en aucun cas à faire de mauvaises rencontres. Après avoir fait l'état des lieux, les deux hommes tentèrent de se repérer dans l'espace pour cerner leur situation.

Entre la plage à l'ouest, et l'édifice intact au sud, il ne restait qu'une mince bande exploitable, absente de présence. Ce sentier menait certainement au tunnel, et Shitekka comptait bien l'emprunter coûte que coûte. Dans cette situation, où chaque présence constituait un potentiel ennemi, le balafré préféra économiser sa salive. Il se contenta au mieux de signes de la main pour indiquer qu'il était plus disposé à poursuivre le chemin vers le tunnel, quitte à serpenter entre les deux positions repérées par Wutu-Fuku.

Comme une précaution supplémentaire, l'enfant de Saroruncasi laissa son homologue de clan mener la marche, tandis qu'il désactiva provisoirement sa protection invisible. Son troisième œil s'éveilla, tout comme ses dons innés d'Urumi. À son tour, il ressentit les présences mentionnées par Wutu-Fuku.

« Je prend le relais. »
Jusqu'ici, la concentration requise par sa technique le privait de toute autre technique supplémentaire. Il lui était par conséquent impossible de suivre avec précision la position des personnes détectées précédemment par la Main de Kiri. En d'autres termes, ils avançaient dans le noir, sans la moindre idée de qui allait les accueillir. Quitte à prendre un risque, Shitekka décida de le mitiger en faisant montre de ses capacités de sensorialité. Et ainsi être aux aguets au moindre déplacement suspect.

tl;dr:
 

_________________
Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-FukuEn ligne

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Dim 1 Mar 2020 - 17:43
Shitekka n'est pas rassuré par ce qui l'entoure. Wutu-Fuku garde sa contenance, mais n'est pas beaucoup plus rassuré que son cousin pour autant. Si Wasure no Kuni était déjà sinistre lors de sa première “visite”, cela n'a rien à voir avec aujourd'hui. Un territoire de cauchemar. Le Kaguya se sent soudainement empli d'une envie de punir les responsables de cette situation, qu'ils soient roturiers, chefs de clans ou Daimyos. Toute vie semble avoir abandonné ces terres maudites, rendant le pays encore plus fantomatique qu'il ne l'était à l'époque.

Toute ? Non. Wutu-Fuku se sert de ses capacités en sensorialité pour ressentir les présences chakratiques qui sont dans les environs. Et il en sent plusieurs. Voir que l'île est encore occupée n'étonne pas le Kaguya, même si dans un sens il aurait préféré le contraire.

Une dizaine de présences, proche de la plage. Un groupe plus où moins soudé, détermine-t-il avec le peu d'informations qu'il a à sa portée. Des voix, dont il est impossible de saisir le sens, mais qui ne ressemblent pas à des bruits de luttes pour autant. Une odeur de cendre. Le Kaguya espère qu'ils n'ont pas trouvé le bateau avec lequel ils sont arrivés.

Au sud de leur position actuelle, une sorte de dôme couvert de végétation, mais étrangement intact. Alors que le reste de l'île semble avoir été dépossédé de toute vie... et à l'intérieur de ce dôme dont la porte est fermée, une présence. Il est aisé de comprendre que si cette structure a été épargnée par les derniers événements, c'est parce que les occupants actuels de l'île ont peur de ce qui s'y trouve, et veulent éviter de “le” libérer. Tout en sachant que la Prison Oubliée comportait dans ses rangs des combattants capables de rivaliser avec l'élite du monde shinobi.

Quoi qu'il en soit, toute prise de risque inconsidérée est à éviter. Engager un combat maintenant compromettrait la “mission”. Après avoir informé discrètement son homologue de la situation, le chûnin décide de prendre le relais au niveau de la détection. Wutu-Fuku hoche la tête, tout en maintenant sa technique de camouflage. Alors que l'Urumi sonde les environs, Wutu-Fuku se place devant Shitekka, aux aguets, à la recherche de n'importe quelle menace potentielle.

Résumé du tour :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800
Narrateur
Narrateur

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Dim 8 Mar 2020 - 0:39
Entre les présences chahutant à l’ouest de votre position, près de la plage de laquelle se dégage une forte fragrance cendrée qui vous fait craindre pour votre embarcation laissée derrière, même s’il est toujours possible pour vous de revenir sur vos pas, vous décidez de poursuivre dans la direction du sentier menant jusqu’au bout de l’île. Ce qui demanderait de votre part de vous glisser entre les mailles du territoire ravagé par les razzias et la haine vengeresse d’hommes privés de leur liberté. Un brouillard vous empêche de distinguer la plage au loin, mais il vous est possible distinguer à travers des lueurs rouge orangées, comme des flammes s’élevant vers le ciel. Ce qui vous fait comprendre qu’il ne s’agit guère de brouillard naturel mais bien d’un épais nuage de fumée constamment nourri par le feu et qui s’est mis à obscurcir le champ de vision à Wasure, lui conférant cet aspect grisâtre et cette odeur omniprésente de cendre qui imprègne vos vêtements à mesure que vous vous en approchez.

Sur votre gauche, vous passez devant le fameux dôme à l’apparence si calme et dans laquelle vous avez pourtant détecté une présence. De l’extérieur rien ne transparaît, ce qui ne vous empêche pas pour autant de penser qu’à l’intérieur pourrait se trouver un danger si terrible que le reste des habitants de cette île maudite n’ont jamais osé y mettre les pieds. Par prudence, et en restant concentrés sur votre objectif, vous empruntez la voie la plus directe et potentiellement la moins dangereuse de toutes en laissant de côté votre curiosité pour les habitants encore piégés dans le Pays Oublié. C’est un paysage en ruines qui s’offre à vous, des casernes détruites et pillées, des entrepôts mis à sac, tout un système logistique basé sur la coopération des seigneuries s’est effondrée avec la fatidique libération des prisonniers.

A l’horizon du chemin sillonnant à travers la plaine désolée, vous localisez enfin votre destination. Une forêt lugubre derrière laquelle se situe probablement le passage sous-marin dont vous connaissez déjà l’existence. Mais alors que vous pensiez y parvenir sans encombres tant le territoire est déserté, une présence, une seule, apparaît aussitôt dans le champ de détection de l’Urumi. Ce qui vous permet de le repérer avant que lui ne vous aperçoive dans son champ de vision - à moins qu’il ait lui aussi effectué une détection de chakra, il continue de marcher dans votre direction d’un pas régulier et ne trahissant pas la moindre précipitation, du moins aucune réaction singulière de sa part. En le détectant en avance, vous arrivez à identifier un point qui se meut au loin dans votre champ de vision. En vous concentrant, vous croyez voir une armure qui fait penser à un garde de Wasure. Aucune présence de chakra alentours, ce qui écarte les probabilités d’une embuscade.

En regardant autour de vous, peu d’éléments du décor vous permettraient de vous dissimuler, si ce n’est ce puits avec toiture situé à une longue distance de votre position et qui vous écarterait temporairement du chemin, et qui nécessiterait de votre part de courir très rapidement pour vous y cacher avant qu’on ne vous repère visuellement. Mais encore, est-ce vraiment utile sachant que vous avez peut-être été déjà repéré? Sachant que l’attaquer risquerait d’attirer l’attention d’autres individus errant encore à Wasure, chaque option comporte son lot de risque…
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Dim 15 Mar 2020 - 11:51
Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Xhvf

Chaque mètre gagné pour le tandem représentait à la fois un soulagement et une angoisse supplémentaire. Dans ce brouillard de fumée irritante, la pression était insoutenable pour Shitekka. Ses vieux démons ressurgissaient à la moindre erreur d'inattention. Si son chakra sondait les alentours, et pistait la position des quelques présences sur la côte, ses yeux confirmaient l'absence de vie aux alentours. Et ce désert humain fut vite comblé par les images mentales de Kaguya disséqués, éprouvés mentalement, que l'enfant de Saroruncasi avait appris à visualiser lors de cauchemars.

La présence stagnant au sein du dôme de pierre sembla réveiller le Kaguya. Grâce à ses dons innés, il ressentait ce chakra presque inerte, immobile au sein de l'édifice étrangement intact. Une lutte interne opéra chez le Chūnin, visant à ne pas céder à son imagination fertile pour déduire l'identité de ce chakra. Par précaution, il préféra mémoriser cette signature singulière, et s'abstenir d'aller plus loin. Shitekka passa ensuite son chemin, concentré à nouveau sur les signatures de chakra l'entourant lui et son acolyte.

Autour de Wutu-Fuku et Shitekka, le paysage évolua radicalement. Des plaines sauvages, les Kirijins passèrent à présent à proximité d'anciennes bâtisses, que le temps et la révolte mirent à mal. Guidé par une imagination aussi féconde que sordide, le balafré retraça mentalement l'histoire de ces ruines. Il songea aux batailles qui firent rage entre les évadés et leurs geôliers. Au déchainement des uns. A la stupeur des autres. Au chaos ambiant qui régna quelques mois plus tôt avant que le Pays Oublié en oublie sa propre existence.

La vue de cette sylve sinistre soulagea à peine Shitekka. La végétation n'avait pas fière allure, ce qui contrastait péniblement avec son souvenir des forêts de son île natale. Il se contenta cependant d'abandonner les terrains vagues et les champs de ruine pour s'enfoncer dans la dernière étape avant le tunnel sous-marin. Le tandem n'eut guère le temps de pénétrer dans le bois qu'une présence suspecte alerta aussitôt le Kaguya. Si jusqu'à présent ils furent tranquilles, une personne se rapprochant d'eux décida de mettre un terme à leur exploration en solitaire. Pris de panique, Shitekka essaya de garder son calme, et se tourna en sursaut vers Wutu-Fuku.

« … Quelqu'un arrive. »
Il s'abstint de demander au Jōnin quoi faire, pour ne pas trop exposer son angoisse. Au lieu de ça, il s'appliqua à confirmer la trace de cette présence suspecte. Ce n'était pas le fruit de son esprit; quelqu'un approchait effectivement, et si les deux Kirijins ne faisaient rien, ils risquaient de le voir. Et lui de les démasquer. Quelques secondes s'écoulèrent. L'attaquer était hors de question; Kaguya Shitekka n'avait pas pour objectif d'attirer l'attention sur l'île. Cette idée ne lui vint pas un instant à l'esprit. Alors, que faire ?
« Il a l'air de suivre notre chemin. On va dévier du nôtre pour voir s'il nous suit vraiment ou pas, pour commencer. »
Ce n'était pas grand chose, mais cela permettrait d'écarter au moins l'hypothèse d'une filature. Les deux hommes s'écartèrent ainsi du chemin les conduisant au tunnel pour faire un détour, à travers les arbres à l'allure fantomatique. Après quelques mètres, et cette présence qui continuait de réduire la distance les séparant, Shitekka décida de se fier à Wutu-Fuku.
« Je continue de suivre sa trace. Pendant ce temps, tu aurais un moyen de masquer notre présence ? »
A vrai dire, le balafré avait un peu honte de s'en remettre ainsi à la main de Kiri, sans plan concret. Mais au vu de son répertoire, le Kaguya n'avait rien de solide pour espérer échapper à ce qui ressemblait à un garde sans attirer son attention.

tl;dr:
 

_________________
Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-FukuEn ligne

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Lun 16 Mar 2020 - 22:48
Wutu-Fuku n'aurait pas cru, quelques minutes plus tôt, que le Pays Oublié pourrait avoir l'air encore plus pathétique et misérable. Les flammes que les deux Kaguyas arrivent à distinguer depuis leur position semblent bien trop importantes pour n'avoir comme source que leur modeste embarcation. La curiosité du Jônin est très vite éteinte quand il se rappelle quels sont ses objectifs ici.

Un nuage de fumée, conséquence de ce mystérieux feu, vient se mélanger au brouillard déjà présent, réduisant le champ de vision de quiconque s'y trouve, et imprégnant leurs vêtements d'une odeur de brûlée. Le Kaguya ne peut s'empêcher d'y voir un avantage : leur propre odeur est théoriquement plus difficile à détecter puisque l'odeur de cendre imprègne les environs. On se satisfait de ce qu'on a.

Alors que le duo continue son excursion, les craintes liées au mystérieux dôme semblent se confirmer. C'est bien le seul bâtiment intact sur lequel ils sont tombés jusqu'ici, et ce n'est pas pour rien. Cela ne peut pas être anodin. Le reste du paysage offre parfois la vision d'une ruine. Un reste de caserne, des entrepôts dont il ne reste plus que la charpente... que peut-il donc bien y avoir sous ce maudit dôme ? Encore une fois, Wutu-Fuku se reconcentre sur son objectif initial. Si sa curiosité doit être rassasiée, cela ne se fera qu'au prix d'une sécurisation absolue des informations qu'ils pourront trouver sur le clan Kaguya. Et sans que cela ne puisse mettre en danger Shitekka.

Les quelques arbres qui se dessinent à l'horizon n'arrivent même pas à consoler les deux Kirijins, tant leur apparence lugubre, promesse de la présence de quelque monstre ou divinité mineure maléfique, semble tout droit sortie d'un vieux conte destiné à effrayer les enfants pour qu'ils ne s'aventurent pas seuls dans les bois.

Mais les divinités maléfiques peuvent prendre bien des formes et ici, elle prend la forme d'un garde en armure. Détecté par l'Urumi, cette silhouette avance dans leur direction. Impossible de savoir s'ils se croisent par hasard ou si cet individu se dirige dans leur direction. Un garde ? Difficile à croire qu'un garde de Wasure, en admettant qu'il ait survécu aussi longtemps, se promène paisiblement comme il semble le faire.

Une nouvelle échéance pour le commando : cet individu arrive vers eux et s'ils ne font rien, ils vont se croiser. Impensable pour les Kirijins. Impensable également d'engager le moindre combat. Ils attireraient l'attention d'encore plus d'ennemis potentiels.

Guidé par la détection de Shitekka, Wutu-Fuku suit son cousin et se décale de la “trajectoire” de l'individu. Toujours concentré sur sa détection, l'Urumi ne peut se concentrer sur la moindre dissimulation. Cette tâche repose donc sur les épaules de la Main de Kiri. Alors, quand son cousin formule clairement sa demande, le Kaguya répond sans détours.

-Oui.

Dit-il alors que ses mains commencent à former des signes incantatoires.

-Reste à côté de moi. Je ne veux pas avoir à te chercher une fois qu'on ne verra plus rien.

Une fois la série de mudrâ terminée, un brouillard commence à se répandre dans la zone. Un brouillard seul, ça aurait pu être suspect. Mais les conditions météos particulières sur Wasure, cumulé à l'espèce de purée de pois qui provient de ce mystérieux brasier, pourrait aider à éteindre toute suspicion chez le “garde”.

Résumé du tour :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800
Narrateur
Narrateur

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Dim 22 Mar 2020 - 21:15
Difficile de rencontrer âme qui vive en un milieu si désolé, et pourtant vous vous retrouvez presque nez-à-nez avec une de ces autres personnes frappées par la déréliction du Pays Oublié, un homme dont la tenue vous fait immédiatement penser à un garde. Mais il suffit de voir ce à quoi est réduit le pays tout entier, plongé dans le chaos, pour réaliser que le fait qu’il y ait encore des survivants parmi les gardes de Wasure est peu probable… Aussi prenez-vous vos distances en échafaudant un plan pour contourner cette présence suspecte qui ne vous a visiblement pas encore repéré, en vous séparant du chemin pour vous approcher de la forêt.

Tout est fait pour maintenir votre couverture, à commencer par la détection de Shitekka, vous aidant à rester en alerte en cas de mouvement déviant de la personne que vous tentez d’éviter, et le voile brumeux lancé par Wutu-Fuku, qui a l’avantage de vous y dissimuler au milieu de votre déplacement. Vous comptez sur la fumée produite localement et qui colore le paysage pour qu’elle se mélange à la brume, et ainsi faire en sorte que le jutsu ne soit pas découvert.

Vous-même progressez à l’aveugle dans la Brume, en espérant ne pas tomber sur un obstacle que vous n’auriez pas mémorisé et qui pourrait compromettre votre position. Si ce n’est quelques débris sur votre route et un coup d’épaule de Wutu-Fuku dans un muret qui faillit faire s’effondrer toute la structure déjà abîmée alors qu’il menait la marche, votre premier instinct est donc de vous retourner pour vous assurer que vous n’êtes pas suivi. Par chance, la distance qui vous sépare de l’individu est telle qu’il n’a rien entendu. Aucun bruit, seulement le silence de plus en plus pesant de l’île de Wasure. Soulagés, vous poursuivez jusqu’à entendre les soupirs des feuillages de la Forêt des condamnés.

Vous vous retrouvez à la lisière, et déjà, vous pouvez sentir l’atmosphère macabre qui s’en dégage, un silence funèbre qui étaye la perpétuelle isolation du pays du reste du monde. En tentant de pénétrer votre regard plus loin dans l’obscurité de la futaie, vous pouvez remarquer des sortes de cabanes en hauteur, et des ponts soutenus par des cordes mais qui sont pour la plupart endommagés. Ici et là, des trous dans le sol, et au fond, des pieux dans lesquels des corps se sont empalés, leur état de décomposition indique qu’ils sont là depuis plusieurs mois. Il vous faudra naviguer à travers ce labyrinthe sylvestre dans lequel vous risquez peut-être de tomber sur des ennemis ou des pièges, quoique la détection de Shitekka vous confirme qu’aucune émanation de chakra ne s’y trouve en ce moment.

Il vous faut alors décider de la meilleure stratégie pour passer une éventuelle surveillance jusqu’à l’entrée du sous-terrain se trouvant probablement au bout du chemin, qui sait quels dispositifs sont toujours actifs à l’intérieur de la forêt? Des surprises pourraient vous y attendre...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Lun 23 Mar 2020 - 19:33

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Xhvf


Grâce aux efforts combinés de la détection de Shitekka, mais surtout de l'invocation d'une épaisse brume par Wutu-Fuku, le tandem parvint à s'extirper du danger représenté par cette présence inconnue. Le présumé garde de Wasure continua sa route à travers le sentier principal de cette lugubre forêt. Au même moment, changeant de cap, les deux Kaguya évitèrent de croiser son chemin.

Néanmoins, rien n'est encore gagné à ce stade. Après avoir semé la présence, le duo de Kirijins dut évoluer dans un dédale de fumée, de brume, et d'arbres parsemés d'obstacles en tout genre. Ils n'eurent le temps de prendre une courte pause que déjà l'appel de l'exploration les incitait à reprendre leur route. Il n'avait pas de temps à perdre. En pénétrant dans la Forêt des Condamnés, Wutu-Fuku et Shitekka furent confrontés à un panorama sinistre. Une carte postale digne de l'ambiance moribonde qui régnait sur l'ensemble de l'archipel. Le brouillard cadavérique accentuait les contrastes, et transformait la moindre ombre en une silhouette cauchemardesque. Les arbres devenaient dès lors une légion de démons aux griffes fines et acérées.

Si en levant les yeux, la vision d'horreur s'étendait aussi loin que la brume le permettait, Shitekka apprit vite à ses dépends à ne pas négliger le plancher des vaches. Si plus tôt, son homologue fit s'écrouler un muret par mégarde, au détour de leur errance dans les bois de Wasure, le balafré manqua de chuter dans un piège. De justesse, le Chūnin prit appui pour reculer, avant d'observer la fin qui lui était destinée : une fosse tapissée d'épieux acérés.

« Cet endroit est truffé de pièges… C'est pire que chez moi. »
Il hésita à réaliser à voix haute que la brume salvatrice de Wutu-Fuku s'avérait constituer une contrainte supplémentaire. Mais l'aide apportée précédemment par cette technique l'empêchait de se retourner contre son acolyte. A la place, l'enfant de Saroruncasi essaya de trouver le moyen de progresser dans ce lieu. Après quelques minutes d'errance, les deux explorateurs constatèrent tout un réseau de sentinelles installées dans les cimes. Initialement, ces postes étaient connectés par tout un tas de pontons de fortune. Mais le travail du temps et des affrontements usa ces liens, au point de les rendre instable.

Cela n'empêcha pas le Kaguya d'envisager d'exploiter ce réseau de fortifications pour progresser dans cette épaisse forêt embrumée. A proximité d'un solide arbre, où reposait en son sommet un de ces fameuses sentinelles, il se tourna vers Wutu-Fuku afin de lui exploiter son idée.

« Avec cette brume dans les parages, continuer au sol est trop risqué. Qui sait quels pièges nous attendent encore si on continue… je pense qu'on ferait mieux de poursuivre en hauteur, le temps qu'on se soit suffisamment éloigné de ce… "garde". Après quoi on pourra envisager de faire sans la brume. »
Il était conscient de l'usure des ponts reliant les différents postes de garde. Mais pour rassurer son acolyte, Shitekka présenta une bobine de fil d'acier, qui leur permettrait probablement de mieux progresser à travers les passages endommagés. Il indiqua enfin disposer de quelques techniques leur permettant d'évoluer dans les hauteurs. En attendant que la Main de Kiri prenne une décision, le Kaguya de sang-mêlé décida d'observer attentivement les alentours. Et d'affronter par la même les ombres démoniaques nées du fruit de son imagination.

_________________
Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-FukuEn ligne

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Jeu 26 Mar 2020 - 23:20
Shitekka et Wutu-Fuku déploient des efforts monstrueux pour ne pas se faire repérer par le moindre être vivant, ici le fameux “garde” dont le Jônin doute sincèrement qu'il puisse s'agir d'un garde. Et dépensent du chakra en conséquence. Les deux Kirijins ont une réserve bien dodue et ont encore beaucoup de réserves, mais il ne faut pas que cette situation perdure trop sur la durée... car ils pourraient avoir besoin de leur chakra plus tard, dans un contexte plus martial.

Au moins, le plan se déroule sans accroc jusqu'ici. Le “garde” passe comme si de rien n'était. Rien dans sa trajectoire n'indique qu'il a repéré le duo infiltré. Les Kirijins, une fois l'homme mystérieux assez loin, continuent donc leur progression non sans mal. Wutu-Fuku manque même de faire s'effondrer une structure en donnant un coup d'épaule dans ce qu'il croit être un muret. Heureusement, personne n'a rien remarqué et les deux Kaguyas finissent par atteindre une sorte de... forêt ?

La vue d'une quelconque végétation devrait remonter le moral du duo mais il n'en est rien. Le vent souffle dans les feuilles de ces arbres lugubres, créant une impression de murmure, comme si les âmes damnées de l'île tentaient d'égarer les vivants. Aucun oiseau, un silence de mort, si on fait fi des “murmures”. Wutu-Fuku, toujours dans un soucis d'économie de chakra, rompt son camouflage dans la brume, mais les deux Kaguyas vont devoir attendre un peu avant que leur champ de vision ne revienne à la normal.

Mais déjà, on peut distinguer plusieurs éléments notables. Déjà, la présence de cabanes dans les arbres, reliées ici et là par des ponts suspendus en plus ou moins bon état. Et au sol, des fosses tapissées de pieux acérés. Shitekka manque d'ailleurs de trébucher dans l'un d'eux. Wutu-Fuku se doute bien que l'Urumi aurait survécu à une telle chute sans trop de problèmes (le Jônin doute que le bois pourri puisse percer une armure Kaguya, même érigée dans l'urgence), cela aura au moins épargné au Chûnin une visite à quelques cadavres en décomposition qui n'ont pas eu autant de chance que lui. Des corps qui sont ici depuis plusieurs mois à en juger par leur état. Certainement à l'époque de l'évasion.

-Ça doit être sympa, chez toi.

Peut-être reste-t-il d'autres pièges comme ceux-là. Voir d'autres, qui n'ont pas été déclenchés par les prisonniers en fuite. Progresser au sol risque d'être un exercice délicat. Progresser d'arbres en arbres paraît déjà plus sage, même s'il faudra rester vigilant. Shitekka est du même avis que son homologue.

-J'ai rompu ma technique. On est assez loin de lui, je pense. On peut peut-être trouver des choses intéressantes dans ces cabanes, en attendant que la brume se disperse.

Qui sait ? D'un bond, Wutu-Fuku rejoint l'extérieur de l'une des cabanes et, sans y entrer, jette un coup d’œil à l'intérieur.

Résumé du tour :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800
Narrateur
Narrateur

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Mer 1 Avr 2020 - 19:13
A l’orée de la forêt vous apercevez les pièges qui se trouvent à terre, vous dissuadant d’emprunter la voie terrestre, un amas de corps consumés par le temps et des résidus de pièges, résultat d’un affrontement sanglant au coeur de la forêt. Si votre vigilance vous impose de regarder d’abord à vos pieds, où certains pièges risquent de vous conduire à une mort inéluctable, des postes sentinelles vous interpellent par leur architecture suspendue en hauteur sur les arbres, mais profondément endommagée par les échauffourées qui ont eu lieu quelques mois plus tôt. Sans survivant visible dans les alentours, l’endroit est semblable à un champ de bataille, pour ne pas dire un cimetière.

Le silence inonde vos sens, mais la brume artificielle émise par Wutu-Fuku se dissipe afin de dégager le passage. Peu dépaysé par la disposition des structures en bois, Shitekka s’enfonce en prenant soin de ne pas chuter en posant pied sur les ponts de singe, il expose à Wutu-Fuku son intention de passer par les différents ponts reliant les arbres jusqu’à atteindre leur point d’arrivée: le tunnel dont la position est bien connue du jounin pour y être passé la première fois.

Sans même avoir à regarder à l’intérieur de la cabane, il peut déjà sentir une odeur nauséabonde se dégager, un homme tranché au niveau de la gorge, adossé contre l’un des quatre murs de la tour de garde… Complètement déshabillé. Il pourrait certainement s’agir de l’oeuvre de ceux qui l’ont tué, des bouts de mégot renversés au sol avec le cendrier, des des giclées de sang séché à l’intérieur-même vous évoquant la violence du combat ayant eu lieu entre l’homme et son assaillant. En essayant de retracer l’ordre des événements de vos yeux captivés par le macabre, votre oreille vous interpelle subitement sur un grincement au coeur de la forêt. Comme une corde balançant quelque chose au rythme du vent.

En prenant de la hauteur vous donnant une vue d’ensemble, une scène des plus singulière s’offre à vous dans la Forêt des Condamnés dans laquelle vous observez des dizaines de formes pendues au bout d’une corde, des hommes calcinés, méconnaissables par leurs blessures. Il était possible de voir autour de leur cou des pancartes, à côté des insultes et des mots réfléchissant la haine des prisonniers envers les seigneuries, la barbarie de la scène côtoie une étrange beauté.

Alors que votre attention est encore concentrée sur les corps suspendus en hauteur, vous poursuivez vos recherches en continuant à suivre la même méthode de déplacement, un cri perçant, attirant votre regard ailleurs. Vous apercevez du coin de l’oeil une entrée caverneuse au bout du chemin sillonnant à travers la forêt, votre ticket de sortie, le même cri strident s’échappe une nouvelle fois du tunnel, ceux d’un animal que même Shitekka ne parvient pas à identifier. Peut-être parce qu’il ne s’agissait pas d’un animal justement? Mais d’une créature dépassant l’entendement? Quel que soit le danger que représente cette chose, il s’agit manifestement du seul point de passage possible pour atteindre les entrailles marines, afin de ne pas vous perdre dans les courants cinglants de la mer wasurejine.

Face au tunnel plongé dans la pénombre, il vous restait à franchir le pas. Mais le franchiriez-vous, sachant ce qui se trouve de l'autre côté?
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Dim 5 Avr 2020 - 22:42

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Xhvf


Ce n'était que des visions au départ. Un sentiment de malaise, accentué par l'atmosphère lugubre de la forêt. Aux formes floues qui se dessinaient dangereusement derrière la brume, les cauchemars de Shitekka refaisaient surface. Le jeune homme luttait péniblement contre cette paranoïa qui l'empêchait de se consacrer pleinement à la détection des cibles alentours. Le balafré n'avait pour ainsi pas fière allure aux côtés de son comparse Kaguya.

Tout changea lorsque le rideau se leva.
Le théâtre des horreurs qu'était la forêt des Condamnés révéla alors son véritable visage.

Progressant lentement sur les hauteurs construites par les précédents gardiens des lieux, le tandem de Kaguya fut confronté à une réalité atroce. À mesure qu'ils évoluèrent sur ces plateformes décrépies, la vision des cadavres dans des mises en scène plus macabres les unes que les autres forcèrent les deux hommes à faire preuve d'un moral d'acier pour continuer leur exploration. Avec près d'un an d'expérience en tant que Kirijin, jamais Shitekka n'avait été exposé à pareille vision. Il y avait bien cette tragique mission de patrouille, au cours de laquelle il fit la découverte des victimes de Hanae. Mais l'avalanche de violence et de sévices qui restaient visibles sur les corps n'étaient en rien comparables avec cette mission.

Shitekka manqua de flancher. À plusieurs reprises, la rencontre succincte avec un cadavre l'immobilisa de surprise. L'escalade de terreur se poursuivit jusqu'à atteindre son paroxysme, au moyen d'un final infâme. L'assemblée de pendus paracheva de briser les nerfs du Kaguya. Le bruit de la corde peinait à supporter le poids des malheureux n'avait suffisamment pas préparé Shitekka à ce qu'il observait péniblement. Un tel déferlement de haine et de mort lui arracha un genou à terre. Puis, l'Urumi fut forcé d'écorcher le renard.

« Je… urgh… »
Il essayait de se justifier face à la main de Kiri. Mais entre le risque d'être repéré, son incapacité à trouver les mots justes, et les quelques restes qui irritaient sa gorge, le balafré fut contraint au silence. Il toussota de son mieux en étouffant sa présence afin de s'éclaircir la gorge, avant de repartir au plus vite, loin de la cabane où il avait piqué le renard.

Le Chūnin progressa seulement de quelques mètres lorsqu'un hurlement inconnu perça à travers la Forêt des Condamnés. Manquant de sursauter, le chasseur braqua son regard immédiatement en direction de ce qui ressemblait à une caverne. Était-ce le tunnel sous-marin dont lui avait fait mention Wutu-Fuku ? Son oeillade ambrée chercha la confirmation de ce dernier, avant que le cri ne retentisse à nouveau. Pourtant accoutumé à la faune et à ses manifestations, Shitekka fut bien incapable d'identifier la nature de ce bruit menaçant. Face à la menace, l'enfant de Saroruncasi s'était ressaisi. Si sa sensorialité cherchait initialement à détecter la moindre présence autour du tandem, le Kaguya décida à présent de réduire son attention sur cette présence surnaturelle.

Il ferma les yeux l'espace d'un instant. Lorsque Shitekka laissa la maigre lumière de Wasure inonder à nouveau ses pupilles mordorées, son troisième œil s'était également ouvert. Il ressentait un chakra étrange se manifester avec fracas au sein du tunnel. Dans cette énergie, il y avait quelque chose de tristement familier. Le Kirijin n'arrivait pas à savoir quoi. À défaut de pouvoir mettre le doigt dessus, il parvint en revanche à visualiser la silhouette de ce qui, au prime abord, tenait plus de la bête sauvage que de l'humain.

« Wutu-Fuku. Je suis à la trace cette présence. Ça me dit rien qui vaille. T'as moyen d'envoyer un clone dans ce tunnel pour savoir vraiment à quoi on a à faire ? »
Faire usage de sa sensorialité était une chose. Mais Shitekka saisissait bien les limites de son art. Pour cette raison, il décida une nouvelle fois de se reposer sur le répertoire décidément plus vaste de son aîné afin de déterminer une bonne fois pour toute la nature de cet obstacle qui se dressait entre le tandem et la Prison Oubliée.


tl;dr:
 

_________________
Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-FukuEn ligne

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Lun 6 Avr 2020 - 9:10
Les tableaux macabres qui s'offraient aux Kaguyas jusqu'ici n'étaient qu'un avant-goût de la réalité de l'horreur de Wasure no Kuni. C'était, bien sûr, prévisible, au regard de l'histoire de ce pays et des derniers événements qui l'ont secoué. Mais Wutu-Fuku et Shitekka restent, malgré le fait qu'ils soient d'honorables shinobis, jeunes et inexpérimentés face aux horreurs de ce monde. Wutu-Fuku a déjà tué un homme, une fois. Sans en être particulièrement traumatisé, car il s'agissait d'empêcher la libération de la Fanatique “La Déesse”, il n'en a tiré aucun plaisir ni aucune fierté. Le Jônin ignore si Shitekka a déjà retiré la vie à un de ses semblables mais penche plutôt du côté du non, au regard de sa consternation quand son ainé lui a présenté la possibilité de devoir tuer son grand-père.

Devant Wutu-Fuku, dans cette cabane suspendue, le corps d'un homme, égorgé et nu. Un garde, certainement. S'il fallait au Kaguya une preuve que l'habit ne fait pas le moine, il l'a sous les yeux. La Main de Kiri détourne le regard et se concentre sur les points les plus stables des ponts de singe, suivant l'itinéraire emprunté par son cousin manifestement plus expérimenté dans ce domaine que lui. Le silence de la forêt des condamnés est bientôt percé par une série de grincements. Alors qu'ils continent leur progression et que la brume précédemment générée par le Jônin se dissipe, des dizaines de silhouettes de pendues apparaissent. Des individus défigurés. Des gardes, encore, à en juger par les pancartes d'insultes autour de leurs cous. Des insultes indirectement dirigées vers les deux kirijins qui restent, techniquement, des soldats d'une seigneurie.

Si le spectacle écœure Wutu-Fuku, il casse quelque chose en Shitekka. L'urumi vomit. Wutu-Fuku ne peut pas s'autoriser de parole réconfortante à son cousin afin de ne pas attirer l'attention sur eux. Il ne peut que placer une main réconfortante sur son épaule.

Alors que le Chûnin se remet de ses peines et que le duo reprend sa progression, un cri ignoble perce le silence de la forêt des condamnés. Un cri qui provient du fameux tunnel qui relie les deux îles de Wasure, qui est désormais visible au loin. Aucune erreur possible, c'est bien leur objectif. Et il semble que quelque chose leur barre la route. Une créature impossible à identifier même pour l'Urumi. Devinant une question du héro de Mizu, Wutu-Fuku hoche la tête.

-Oui, c'est le passage. Et à moins que tu ne m'aies caché une capacité de vol, nous n'avons pas d'autres choix que de l'emprunter.

Malgré la prudence dont ils ont fait preuve, la spécificité du terrain empêche les deux Kaguyas de contourner cette menace. Envoyer des clones dans le tunnel est la chose la plus raisonnable à faire pour l'instant. Shitekka est incapable d'identifier précisément ce qui leur barre la route. Seul un témoignage visuel pourra les aider à y voir plus clair. Le Jônin exécute le mûdra caractéristique du Kage Bushin. Deux clones apparaissent aux côtés de Wutu-Fuku. Un des clones quitte les arbres sur lesquels les Kaguyas sont suspendus pour s'engouffrer dans le tunnel.

Résumé du tour :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800
Narrateur
Narrateur

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Ven 10 Avr 2020 - 12:08
Il n’y avait aucun doute que les cris venaient du tunnel dont l’entrée se trouvait face à vous. N’arrivant pas à déterminer ce qui pourrait être à l’origine de ce bruit, vous préférez rester sur vos gardes quant à ce qui se cache à l’intérieur. C’est donc d’un commun accord que Wutu-Fuku fait apparaître des clones à ses côtés et en envoie un dans le tunnel en éclaireur… Vous pouvez l’entendre s’éloigner pas à pas de votre position, puis les échos de sa marche retentir entre les parois du passage sous-marin, indiquant qu’il y avait certainement beaucoup de vide autour… Vous remarquez que le cri s’est subitement arrêté à partir du moment où le clone est entré.

Quelques minutes s’écoulent sans que ne s’échappe le moindre son, si ce n’est celui de votre propre respiration, tandis que Shitekka continue de balayer l’intérieur au détecteur de chakra… Il perçoit enfin quelque chose, une créature bipède sautant sur le clone avant que celui-ci ne se rende compte de la présence. Et soudain, le cri revient, plus agressif et strident, et à ce même instant, Wutu-Fuku est frappé par une sorte d’épiphanie indiquant le retour d’expérience de son clone vraisemblablement détruit et lui permettant de revivre mentalement ce qui s’est passé.

Le clone est comme prévu descendu dans le tunnel pour avoir au moins une image de la créature, sauf que l’intérieur est aussi obscur que vu de l’extérieur, n’offrant guère la moindre visibilité à moins de se servir de moyens de détection pour éclairer le tunnel, ou alors se repérer au chakra comme l’a fait Shitekka. Le clone envoyé en éclaireur avance donc à tâtons en essayant de retrouver l’origine du bruit qui s’est éteint, trébuchant de temps à autre sur des objets relativement mous et dégageant une odeur infecte. En inspectant le sol de plus près, et malgré l’obscurité, il peut se rendre compte qu’il s’agit d’un corps inanimé, un cadavre.

Ses pupilles s’habituent peu à peu à l’obscurité, lui permettant de distinguer une silhouette dans le néant… mais ce qu’il voit n’a simplement rien d’humain ni d’animal, il était à présent nez-à-nez face avec un monstre voûté et chevelu, aux longs doigts crochus qui était en train de se nourrir de la carcasse d’un prisonnier, dont le torse avait été complètement ouvert et sa tête décapitée. Les bruits de mastication de la chair et le broyage des os résonnaient dans la tête du clone Kaguya qui était témoin d’un acte cannibal d’une horreur telle qu’elle était à peine descriptible.

Spoiler:
 

Le visage avait des orbites en guise d’yeux et une rangée de dents desquelles pendaient des lambeaux de chair humaine, la créature était d’une taille avoisinant les trois mètres. Celle-ci resta immobile pendant quelques instants semblant renifler quelque chose, la présence du clone… mais avant que celui-ci ne puisse réagir, elle charge subitement dans la direction de la copie de Wutu-Fuku et allonge ses griffes d’os pour le décapiter sur-le-champ.

La vision se termine, ne vous laissant que peu d’informations afin d’établir une stratégie.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Ven 10 Avr 2020 - 19:16

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Xhvf

Le hurlement avait forcé Shitekka à sortir de cet état perpétuel de hantise. Ce bruit surnaturel avait éveillé chaque fibre de son être dans une stupeur sans précédent. Niché sur son arbre, il observa timidement le clone de son acolyte partir en reconnaissance pour en apprendre davantage sur cet obstacle qui les empêchait d'emprunter ce tunnel sous-marin. Cette fois-ci, plutôt que d'attendre passivement que Wutu-Fuku agisse, le balafré avait choisi de faire usage d'une technique de détection avancée afin d'en savoir plus sur la menace.

Dans cet tunnel d'une noirceur quasi-extrême, l'enfant de Saroruncasi sentit une présence inhumaine. Seule sa bipédie semblait la rapprocher de l'être humain. Une taille démesurée, des membres faméliques aux proportions monstrueuses… Shitekka manqua presque de remercier la cohorte de pendus de l'avoir préparé au pire (et accessoirement de contenir ses reflux). Il s'apprêtait à dresser un portrait sommaire de ce que son troisième œil percevait auprès de Wutu-Fuku. Il se tourna naturellement vers lui, mais observa subitement la Main de Kiri prit d'un sursaut. Son clone venait de disparaître brutalement, et son créateur digérait péniblement la silhouette de son assassin. L'écho de la créature résonna à travers la cavité. Shitekka hésita, puis quelques secondes plus tard, brisa le silence.

« Alors… ? Qu'as-tu … vu ? »
Il réalisait qu'avec une telle obscurité, la description qu'allait dresser Wutu-Fuku serait sommaire, mais cela serait bien suffisant pour la suite. À ce stade de leur exploration, Shitekka hésitait à agir encore en toute discrétion. Les cris que poussaient l'abomination allaient bientôt alerter les présences aux alentours. Mais pour l'heure, une autre priorité s'imposait aux yeux du Kaguya de sang mêlé.
« On doit impérativement dégager cette… chose, du tunnel. Que ça soit pour traverser, voire l'affronter, dans l'obscurité, on est à sa merci… »
Tandis qu'il déglutissait, son regard dévia des alentours - guettant alors toute apparition imminente - pour se poser sur la copie restante de la Main de Kiri.
« Tu peux envoyer ce clone attirer son attention ? On aura une meilleure vision comme ça pour agir. En hauteur, on a l'avantage pour l'instant. »
Perché depuis la cabane dans les arbres, Shitekka en profita pour annuler sa technique, et se soustraire de la vue repoussante de cette silhouette monstrueuse. Il ne lui était plus vraiment nécessaire de localiser la menace : elle se tapissait à l'entrée du tunnel, et il espérait dorénavant que le clone de Wutu-Fuku parvienne à l'en déloger. Au vu des informations dont il disposait à l'heure actuelle, le Kaguya hésitait encore entre tenter d'éviter ou se confronter à la créature…


tl;dr:
 

_________________
Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-FukuEn ligne

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Sam 11 Avr 2020 - 11:54
Wutu-Fuku n'a jamais rien rencontré de semblable à ce qui se terre dans le tunnel, quel qu'en soit son origine. Aussi décide-t-il d'envoyer un clone inspecter la zone tout en étant réaliste sur les chances que ce dernier a de revenir. Peu importe, un clone détruit rapporte son expérience à l'original. Dès l'instant où le clone pénètre dans le tunnel, les cris de la créature inconnue cessent. Plusieurs minutes de silence oppressant attendent les deux Kaguyas, jusqu'à ce que le clone infortuné disparaisse sous les cris encore plus stridents de la créature, rapportant son expérience au véritable Wutu-Fuku.

Le clone progresse sans grande visibilité dans le tunnel, manquant de trébucher à plusieurs reprises sur ce qu'il identifie comme étant des cadavres en décomposition. Ils ne sont plus à ça près. Enfin, le clone arrive jusqu'à l'origine du cri. Les yeux du clone se sont habitués à l'obscurité, aussi peut-il distinguer sommairement ce à quoi ils ont affaire. Un humanoïde bien plus grand que Wutu-Fuku, qui est déjà plutôt bien bâti. Dans les trois mètres, peut-être plus. Mais d'une maigreur extrême. La créature a semble-t-il eu des yeux fut un temps, mais ce n'est plus le cas. Le fait qu'elle repère le clone à l'odorat corrobore l'hypothèse qu'elle est aveugle.

Mais plus important, le clone interrompt le repas de la créature. Depuis ses dents acérées pendent des lambeaux de chair humaine, provenant d'un malchanceux prisonnier dont il ne reste plus grand-chose. Mécontente d'être dérangée en plein déjeuner, elle charge le clone et le décapite avec une technique qui ressemble à du Shikotsumyaku. Couplé au cannibalisme, une caractéristique que l'on a retrouvé chez Hanae Kaguya, ce que Wutu-Fuku sait car il a pu consulter son rapport d'autopsie grâce à Shitekka, Wutu-Fuku fait une conclusion immonde, mais logique.

Ils ont en face d'eux un Kaguya. Du moins, ce qu'il en reste.

Mais rien à voir avec Hanae Kaguya, qui, malgré des troubles mentaux, restait capable de communiquer oralement. Ce qui ne semble plus être le cas de cette... chose. Reste donc à informer
Shitekka sur ce qu'il a vu. Wutu-Fuku n'épargne au chûnin aucun détail, aussi morbide soit-il, allant de ce qu'il a vu de la créature

-Ce qu'il y a dans ce tunnel, c'est l'un des nôtres, Shitekka. Il a allongé ses phalanges pour détruire mon clone.

Problème : cette créature ne semble pas décidée à sortir du tunnel et il n'y a aucun autre point de passage pour accéder à la prison. Aller affronter cette chose sur son propre terrain est suicidaire.

Paradoxalement, Wutu-Fuku est “rassuré”. Cette créature semble avoir élu domicile dans le tunnel depuis un petit moment à en juger par son “garde manger”. Les cris peuvent donc potentiellement n'alerter personne puisqu'ils seraient “habituels”.

Cela veut aussi dire que personne, depuis qu'elle est installée dans le tunnel, n'a pu passer d'un côté à l'autre. Peut-être auront-ils la chance de ne voir personne une fois au niveau de la prison.

S'ils y arrivent.

Le second clone du Kaguya quitte son perchoir pour se positionner quelques mètres avant l'entrée du tunnel. Juste assez proche pour espérer attirer l'attention de la créature et juste assez éloigné pour ne pas être surpris à nouveau par une attaque éclaire, offrant à ce second clone la possibilité d'esquiver si nécessaire, ce que son prédécesseur n'a pas eu.

-Quelle infamie pour le clan. Quel sort funeste.

Commence le clone.

-Comme tu as dû souffrir, toi, mon égal. Mon semblable. Comme tu dois encore souffrir.


Un ton fraternel que Wutu-Fuku n'accorde à aucun Kaguya en temps normal. Mais son décalage avec le clan le pousse à se retrouver dans cette créature. Peut-être est-ce inutile de tenter le dialogue. Mais s'il reste une seule fraction de conscience à ce qui a certainement un jour été un Kaguya, alors cela vaut la peine d'essayer.

-Nous ne serons pas des ennemis à moins que tu ne le décides. Mais si malgré tout, nous luttons à mort ici et que j'en réchappe, je fais le serment de punir les connards qui t'ont fait ça.

Résumé du tour :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800
Narrateur
Narrateur

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Lun 13 Avr 2020 - 21:45
La créature émaciée et immonde rôdait dans le tunnel obscur, tapissé de cadavres… Malheureusement pour vous, elle bloquait le passage et vous empêchait d’atteindre la petite île que vous souhaitiez ardemment explorer pour trouver les réponses à vos questions sur le clan. Plusieurs centaines de mètres vous séparaient donc de cette vérité, vous n’aviez pas le choix… La nage n’était pas envisageable et les vagues bien trop houleuses pour risquer d’y marcher.

En dépit de l’apparence hideuse de la chose, ne ressemblant aucunement à Kaguya Hanae qui pouvait encore communiquer, même si elle avait manifestement perdu à l’esprit au point de se nourrir du tissu osseux de ses victimes et ainsi se régénérer. Votre instinct vous dit pourtant qu’il s’agirait d’une créature semblable, et au vu de la technique qu’elle a utilisé pour éliminer le clone, il n’y a aucun doute, il s’agit pour vous d’un Kaguya.

Malgré tout, Wutu-Fuku souhaite investiguer l’hypothèse de la communication en tentant de dialoguer avec l’abomination. Il envoie donc le dernier de ses clones en leurre, sans pour autant le sacrifier inutilement. Il s’agissait ici de le poster à l’entrée, à la lumière tamisée du jour et ainsi avoir de meilleures chances de riposter.

Les paroles de la doublure de Wutu-Fuku résonnaient contre les parois de la caverne, répondus ensuite par le cri strident de la chose qui réagissait à la voix compatissante et appelant à faire la paix, essayant de vérifier s’il restait encore une once d’intelligence ou d’humanité chez la créature… Il se dit que cela ne coûte rien d’essayer.

Des projectiles émergent soudainement du voile obscur pour transpercer le clone et le dissiper. Des bruits de pas annoncèrent que le monstre s’approchait lentement, mais étant donné l’épaisseur de la pénombre il était peine perdu d’y apercevoir quoi que ce soit, surtout de l’extérieur. Quand enfin les contours de silhouette difforme se tracèrent, ils virent de leurs propres yeux les traits squelettiques, le sang, les restes humains et les vers se mélanger à ses haillons couvrant sa peau cadavérique.

Une fois à l’extérieur, elle apparaît encore plus bossue et impressionnante que dans les ténèbres du tunnel sous-marin. Vous aviez réussi à l’attirer dehors mais il restait encore à faire le choix de lui faire face ou de l’éviter. Vous remarquez qu'effectivement, elle n’a plus d’yeux mais qu’elle semble se repérer autrement, puisqu’elle tourne subitement la tête dans la direction de Wutu-Fuku, faisant craqueler les os de son cou… autour duquel vous apercevez un collier reliant ce que vous méprenez au départ pour des pierres mais qui sont en réalité… Des morceaux d’os? Impossible d’identifier la partie du squelette dont ils sont extraits, puisqu’ils sont taillés dans une forme différente de celle originale.



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Mar 14 Avr 2020 - 9:37

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Xhvf

L'annonce de Wutu-Fuku fut fracassante, mais quelque part, Shitekka devait s'y attendre : leur adversaire n'était nulle autre qu'une Kaguya. Elle aussi prisonnière de Wasure, elle était sans doute une des nombreuses expériences du clan, à l'image de Hanae. Mais son apparence monstrueuse ne ressemblait en rien à celle de l'évadée qui mit la puce à l'oreille à l'Urumi. Jusqu'à ce que la créature ne sorte de l'obscurité, Shitekka se refusait à l'imaginer totalement, à accepter qu'elle appartenait à son propre clan. Il accepta difficilement la description de son confrère, le discours de sa copie.

Et alors, il vit la Kaguya sortir du tunnel. Ce qu'il avait ressenti avec son chakra précédemment approchait difficilement le portrait abominable de cette personne. Si jusque lors dans leur exploration, le balafré luttait avec ses cauchemars, il faisait dorénavant face à une manifestation réelle de ses visions démentes. Retour à la réalité saisissant pour l'enfant de Saroruncasi. Il avait laissé son acolyte tenter des pourparlers avec cette victime du Byōkotsumyaku. Au discours compatissant et conciliant du clone, la créature décida de répondre d'une volée de phalanges à bout portant. Prenant son courage à deux mains, le Kaguya de sang-mêlé prit une grande inspiration dans un profond soupir.

« … on dirait qu'on a pas d'autres choix que de la neutraliser. »
Shitekka n'évoquait pas encore la possibilité de l'éliminer pour de bon. Même si cette Kaguya n'avait plus grand chose d'humain, elle restait tout de même un être vivant. Shitekka ne la diabolisait pas : il éprouvait un grand respect pour la vie, qu'importe sa forme, de par son culte des kamuys. Ses préceptes en tant qu'Urumi l'empêchaient moralement de songer à la tuer, sous peine d'être condamné pour l'éternité à errer en spectre dans le monde des vivants après sa mort. Un supplice qu'il n'envisagerait jamais pour rien au monde.

Le Kirijin décida de quitter son perchoir. D'un bond, il se retrouva au sol, au même niveau que la géante Kaguya. Une bonne dizaine de mètres les séparait cependant. Cela ne l'empêchait pas de se confronter à la silhouette inhumaine et monstrueuse de la Kaguya. Le balafré résista péniblement à la tentation de détourner son regard, avant de se reconcentrer. Shitekka entama alors une série de mudras, puis, avant de la finaliser, adressa un regard à son partenaire d'infamie.

« Je vais tenter de l'entraver, je te laisse la suite. »
Il se concentra ensuite sur sa cible, et apposa immédiatement après sa main au sol. Il y eut comme un gargouillis venant de la terre entourant la créature. Puis soudain, la terre et la pierre se changèrent en un épais marécage recouvrant une importante zone. Le Kaguya de sang-mêlé cherchait à immobiliser la Kaguya afin que Wutu-Fuku puisse s'en occuper facilement. De par son statut de Kaguya, et ses nombreux affrontements avec ses pairs, Shitekka était conscient qu'affronter au corps à corps un Kaguya relevait du suicide. Cette précaution s'avérait particulièrement pertinente en face d'une personne atteinte du Byōkotsumyaku, l'impulsion morbide des os, une version dégénérée du kekkei genkai des Kaguya.


tl;dr:
 

_________________
Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-FukuEn ligne

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Mar 14 Avr 2020 - 13:55
Wutu-Fuku espérait en son for intérieur qu'il restait un semblant d'humanité dans le corps meurtri du Kaguya mutant. Un espoir auquel il ne croyait pas vraiment mais que sa morale l'obligeait à envisager. Il ne s'en formalise donc pas quand son second clone est balayé par une nouvelle attaque de leur adversaire. Au moins, le sacrifice de la copie aura eu le mérite de faire sortir la bête de sa tanière. Sous la lumière du jour, le duo Kirijin peut admirer toute l'horreur de leur opposant.

Une créature sans yeux mais dont l'apparence laisse voir qu'elle a un jour été humaine. Des haillons couverts de sang préservent le reste de sa dignité. La présence d'un collier d'os autour du cou de la chose intrigue le Kaguya. Ce collier n'est pas là par hasard. Mais le Jônin n'a pas le temps de se poser plus de questions car déjà, la créature tourne la tête vers lui, présage d'une nouvelle attaque à venir.

Shitekka, jusqu'ici piégé dans une forme de déni, ne peut que constater la vérité. Ils n'ont pas d'autre choix que d'affronter cette créature. L'Urumi utilise le mot “neutraliser”, qui peut être interprété de bien des manières. Wutu-Fuku sait à quel point ôter la vie est un tabou absolu pour Shitekka. La Main de Kiri a déjà accepté de prendre sur lui ce fardeau. Si quelqu'un doit tuer cette chose, c'est lui.

Cela ne lui fait pas plaisir mais maintenant qu'il est convaincu qu'il n'y a aucun espoir pour la sauver, il n'existe plus aucune muraille dans son esprit qui l'empêchera de lui administrer un coup fatal. Tuer cette chose deviens d'ailleurs pour lui un acte de miséricorde, un moyen d'abréger les souffrances de ce qui a un jour été son semblable. Il n'a pour elle aucune haine, comme il n'aurait aucune haine face à un animal sauvage qui attaque par instinct.

Il regarde son cousin et hoche la tête silencieusement. Shitekka quitte son perchoir et une fois au sol, utilise son Doton afin de faire naître un marécage sous les pieds de la créature. Difficile de dire à quel point elle va s'enfoncer dans la boue au vu de son gabarit. Mais Wutu-Fuku compte bien s'assurer que cette chose y reste.

Le Jônin saute à son tour de la branche et fait appel à son don héréditaire afin d'utiliser une technique qu'il avait inauguré face à Sanbi : la Grande Paume. Comme face au Dieu de l'Eau, le but ici n'est pas de frapper latéralement mais horizontalement. De haut en bas, pour clouer cette chose au sol, dans la boue, en l'immobilisant en plus de ça sous l'énorme masse osseuse qui résultera de la technique.

Il avait fallu au Kaguya plusieurs grandes paumes, combinées à une technique Suiton similaire dans les grandes lignes à ce que Shitekka utilise, pour neutraliser une des queues de Sanbi. Il espère reproduire le même résultat ici. Atterrissant aux côtés de Shitekka, il attend, en alerte, le résultat de leur combinaison et les éventuelles actions de leur ennemi.

Résumé du tour :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800
Narrateur
Narrateur

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 0:35
L’expression du visage de la condamnée n’avait plus rien d’humain, elle avait perdu la vue mais semblait avoir développé un odorat qui lui permettait de vous “sentir”, quelque chose en vous l’ayant certainement appâté dans votre direction. Alors que la tentative diplomatique a définitivement échoué, le jounin n’a d’autre choix que de montrer son autre visage, celui du combattant. L’affrontement était inévitable contre la créature cauchemardesque attiré à l’entrée de la caverne et dans une position relativement désavantageuse, et propice à une embuscade pour les deux Kaguya de la Brume qui prirent l’initiative avant qu’elle ne passe à l’action.

Après avoir prononcé quelques paroles à l’intention de son coéquipier afin de lui communiquer sa tactique, il tomba de son perchoir et posa ses mains au sol. Si la bête osseuse était jusque-là attiré par la présence de Wutu-Fuku, elle se tourna subitement vers Shitekka en relâchant un cri strident comme surprise par la présence d’un deuxième ennemi.

Sous les pieds de la créature, la terre se ramolissait soudainement, piégeant d’abord ses jambes, ce qui provoqua chez elle une réaction instinctive où elle tenta en vain de retirer ses pieds malgré les efforts répétés. Alors qu’elle était déjà immobilisé par le marécage boueux, elle vit arriver depuis le ciel une météorite osseuse de la forme d’une main venant s’écraser sur elle, dans le but de la clouer définitivement dans les abîmes de la terre.

Deux fentes se créèrent de son dos pour laisser sortir ses omoplates qui s’allongèrent à la façon d’ailes qui se déployaient et qui se joignirent au-dessus de sa tête dans l’optique d’intercepter la puissante paume de la Main de Kiri. Le choc fut d’une violence telle qu’elle fit vibrer le sol de la forêt jusque-là si silencieuse, et c’est au grand soulagement du jounin qu’il vit l’impact faire descendre davantage la Kaguya plus profondément dans les tréfonds de la terre jusqu’à disparaître complètement de la surface… Elle n’était plus.

Le plan avait fonctionné.

L’espace de quelques secondes, il n’entendaient plus aucun bruit ou le moindre signe de vie de leur ennemie. Avaient-ils gagné? Ils avaient seulement oublié un détail, un avantage caractéristique qui faisait des Kaguya des guerriers redoutables. Il était encore trop tôt pour crier victoire, étant donné qu’ils pouvaient voir des lames d’os géantes extrêmement acérées jaillir très subitement du sol de façon à empaler tout ce qui se trouve à portée, prenant Shitekka par surprise et risquant de le blesser mortellement si jamais il ne rompait par le contact avec la terre. Auquel cas la créature parviendrait sans mal à se libérer de l’entrave et refaire surface.

Quant à Wutu-Fuku, il put constater une nuée de lames d’ampleur similaire jaillir du sol à ses pieds, jusqu’à une hauteur égalant celle des arbres de la Forêt des Condamnés. Le terrain venait d’être complètement remodelé en une forêt osseuse de très grande densité.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 9:31
Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Xhvf

Bien qu'ils n'aient eu que très peu d'occasions de combattre côte à côte, Wutu-Fuku et Shitekka faisaient preuve d'un bel esprit de coopération. Face à la créature émaciée, les efforts des deux Kaguya furent joints pour la neutraliser. Tandis qu'elle luttait péniblement contre les marécages qui se formaient sous ses pieds, l'abomination fut face également à la technique qui avait fait la renommée de la Main de Kiri. Malgré une parade impressionnante de sa part, le choc de l'impact l'enfonça davantage au sol. Bientôt, il ne restait plus de trace de cette créature osteophage. Un léger brin de soulagement s'empara du balafré, qui continua malgré tout à alimenter en chakra ce marais salvateur.

L'espace d'un instant, l'affrontement sembla se stopper. L'adrénaline, elle, ne s'était pas évaporée pour autant. Shitekka échangea un bref échange de regard avec son acolyte, puis se focalisa sur sa technique. Ses yeux étaient rivés sur ses paumes. Dans ce silence pesant, il n'entendait que sa respiration fébrile et son pouls effréné. Puis soudain, la contrattaque. Une myriade d'épieux d'ivoire surgit du sol, à un rythme fou et chaotique. La forêt des condamnés fut repeuplée en un instant par une horde de piques acérées d'os dont l'envergure n'avait rien à envier à leurs homologues sylvestres. Tout autour de lui, Shitekka voyait le terrain recouvert par ce tapis de lames géantes. Le stress s'empara de son être, et il n'eut d'autre choix que d'annuler l'emprise de sa technique sur le sol. Son chakra s'affola au niveau de son torse, et généra aussi vite que possible un mur à partir de ses côtes.

Une lame traversa le sol juste devant lui. Elle fendit l'air avec tellement de violence qu'il en eut le souffle coupé. Il reprit sa respiration, haletant plus que jamais, alors que sous ses pieds s'érigeait la défense qui devait lui assurer la vie. Son torse faisait face à la terre, alors que le mur prenait forme. Il entendit les lames surgir du sol et se heurter à cette même fortification. De ses côtes, épaissies et agrandies, il put sentir les impacts répétés et violents avec les lames de la créature. L'égide d'ivoire s'affaissa progressivement, et en quelques secondes, se fissura dans un fracas constant. Lorsque la forêt osseuse prit enfin sa forme finale, Shitekka était à bout de force.

Il lui restait encore des réserves de chakra pour poursuivre la route et surtout cet affrontement surnaturel. Mais la crainte de voir sa vie emportée par une lame en os l'avait considérablement épuisé mentalement. Tous ses efforts furent alors redirigés à la seule construction de ce mur qui se dressait entre lui et le trépas. À nouveau, il jeta un coup d’œil autour de lui, pour constater l'étendue des dégâts. Les colonnes d'os étaient si imposantes qu'il apercevait à peine le perchoir où se trouvait Wutu-Fuku.

L'enfant de l'os réalisa finalement : sa technique rompue, son adversaire était libre à présent. Il fallait par conséquent agir vite. Il se concentra, essaya de retrouver son calme et se tourna face à la dernière position de la sorcière. Son chakra afflua de tout son corps vers ses deux paumes. Il avait un nouveau plan en tête. Initialement debout, il s'agenouilla une seconde fois pour apposer ses mains sur ce sol exempt d'os tranchant. Lui aussi déchaîna les profondeurs de la terre. Le sol gronda, trembla, avant de se mouvoir. La zone toute entière devint alors un immense piège à loup, garnie de multiples épieux de pierre et d'os. Shitekka avait choisi comme centre un point particulier, à équidistance de son adversaire et de lui-même. L'objectif était clair : emporter son adversaire au centre d'un piège constitué d'épieux de pierre et de ses propres lames en os afin de la neutraliser complètement. En cet instant, le Kaguya de sang-mêlé ne songeait plus à tuer ou épargner cette femme ; seule sa survie et celle de Wutu-Fuku importaient.


tl;dr:
 

_________________
Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-FukuEn ligne

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 11:46
Le coup porté par Wutu-Fuku est si violent qu'il crée une onde de choc qui se répand dans le sol de la forêt des condamnés. La Main de Kiri en oublie parfois sa propre puissance. L'attaque a l'effet recherché, mais le Kaguya a le temps de voir la défense employée par sa “cousine” pour amortir le choc : les omoplates de son dos déforment sa peau pour former des protections ressemblant vaguement à des ailes. L'espace d'un instant, le Jônin est prit d'un frisson en imaginant que cette chose soit capable de voler. Mais peu importe si elle est capable de se protéger des dégâts occasionnés par la grande paume, ce n'est pas l'effet recherché. L'objectif de l'attaque, à savoir enfoncer le monstre encore plus profondément dans le marécage, est atteint.

Mais il n'est pas question de crier victoire tout de suite. Wutu-Fuku et Shitekka sont des guerriers aguerris, aussi se doutent-ils que cela ne suffit certainement pas. Ils échangent un regard. Shitekka est très tendu, mais il s'en sort bien. L'adversaire qu'ils ont en face d'eux est redoutable, mais il n'a rien à voir avec Sanbi. Avoir affronté un monstre aussi gargantuesque a rendu Wutu-Fuku bien plus difficile à impressionner, car tout nouvel ennemi est immanquablement comparé au Dieu de l'Eau, et ne peut qu'être très modeste face à lui.

Et le monstre donne raison à la méfiance de la Main de Kiri car après quelques secondes de silence qui semblent durer des siècles, un nombre incalculable de lames d'os jaillissent du sol sous les pieds des deux Kirijins. Shitekka n'a pas d'autre choix que de rompre son marécage des limbes pour survivre, aidé d'un mur d'os de sa création. Mais la forêt d'os créée par la technique est tellement dense qu'il perd Wutu-Fuku de vue.

De son côté, la Main de Kiri n'est pas épargnée par cette redoutable technique. Dans un réflexe de survie, une structure osseuse complexe entoure le corps du Kaguya à la manière d'une armure, juste à temps pour que la première lame d'os ne rencontre non pas la chair du Kirijin, mais une plaque d'os assez solide pour résister. La lame est bientôt accompagnée dans son geste par d'autres, qui viennent s'écraser avec une même violence sur l'armure de Wutu-Fuku, qui résiste tant bien que mal le temps que la Danse des Jeunes Fougères Arborescentes prenne sa forme finale. Les lames d'os sont aussi hautes que les arbres de la forêt des condamnés et s'étendent sur un large périmètre, rendant les déplacements à l'intérieur difficiles.

Wutu-Fuku a à peine le temps de se remettre sur pied qu'un nouveau tremblement secoue la terre sous ses pieds. Il ne le voit pas mais à quelques mètres de lui, dans cette épaisse forêt d'os, Shitekka emploie une nouvelle technique Doton de grande ampleur. La Main de Kiri fait un rapide bilan de la situation : son armure lui a sauvé la vie mais ne le protège plus complètement. Les nombreuses lames d'os ont, çà et là, pulvérisé plusieurs parties de l'armure. Faisant appel à son don héréditaire, il répare son armure. Son instinct lui dit qu'elle peut encore servir.

Puisqu'il n'était pas très éloigné de Shitekka au moment de l'attaque, Wutu-Fuku arrive sans problèmes jusqu'à son cousin.

-C'est moi.

Wutu-Fuku s'identifie vocalement, conscient que son apparence actuelle puisse créer un doute puisqu'il n'est plus reconnaissable. L'armure osseuse peut être interprétée comme un miroir du Kaguya qui l'utilise, car chacune est unique. Lors de son Agni Kai, Shitekka a montré au monde son armure : une forme effrayante et pleine de pics osseux. L'armure de Wutu-Fuku est, elle, dépourvue de tout aspect esthétique de ce genre. Il n'a aucune identité Kaguya à revendiquer avec cette technique.

Le Jônin peut voir toute l'étendue de la technique employée par Shitekka. La forêt a été balayée sur une large zone, comme un piège se refermant sur leur adversaire. Wutu-Fuku se place dos-à-dos avec Shitekka et lance une technique de détection afin de localiser l'ennemi. Pour voir s'il est encore vivant. Voir s'il se déplace sous terre. Ou, qui sait, dans les os ?

-Ce n'est peut-être pas terminé, restons sur nos gardes.

Le Jônin reste en alerte, plus que jamais.

Résumé du tour :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800
Narrateur
Narrateur

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Dim 19 Avr 2020 - 18:59
Les lames d’os étaient sorties de la terre, fruits d’une maîtrise bien supérieure du Shikotsumyaku, l’engeance de Wasure avait surpris les deux Kaguya par l’utilisation d’une technique encore inédite dans leur répertoire, consistant à modéliser leurs os de façon à créer des formes plus dangereuses encore que ce qu’ils auraient pu faire auparavant. Grâce aux défenses respectives des deux Kirijins, ceux-ci purent résister à la puissance des attaques qui parvinrent à les surprendre par leur soudaineté, ceux-ci n’eurent donc d’autre choix que de se protéger in extremis pour éviter de se faire empaler par l’une des armes létales qui ne finissaient de croître dans un ordre imprévisible qui ne laissait que très peu d’échappatoires.

L’incroyable démonstration de force n’eut aucune conséquence sur leur raison, celle-ci ne céda pas à la panique et leur permit individuellement d’alterner en deux temps trois mouvement avec un posture défensive, alors que leur cible venait d’être engloutie dans le marécage boueux. Une telle technique relevait de l’impossible pour les maîtres de l’os, et pourtant, elle venait de leur prouver tout le potentiel de leur Kekkei Genkai, poussée à son paroxysme.

Un cri carnassier signalait la présence de la créature famélique, elle venait de s’extirper du piège terrestre auquel Shitekka l’avait condamné mais qu’il a dû abandonner au risque d’être touché par l’une des lames osseuses. Leur manoeuvre pour immobiliser la créature venait d’être annulée par une seule attaque, mais le chuunin réfléchit à un moyen de se servir des lames osseuses qui venaient d’être créées et les retourner contre la Kaguya. Soudainement, la terre se brisait et se soulevait à la façon d’une mâchoire tentant de capturer sa proie, faisant apparaître des pics de terre acérés de chaque côté qui menaçaient de la transpercer de toutes parts.

Le réflexe du monstre fut de s’extirper de la zone en effectuant un bond, prenant appui sur l’une des dents géantes, pour charger à très grande vitesse dans la direction de celui qui tentait de l’emprisonner de nouveau dans les entrailles de la terre. Elle ne se ferait pas avoir cette fois. Sans la moindre préoccupation pour son propre corps qui venait d’être lacérés à certains endroits par les pieux de terre, son instinct carnassier l’avait dont accoutumé à un style de combat très agressif qui ne pouvait être comparé à ceux d’un combattant normal se souciant de sa propre sécurité.

Au milieu de son saut rapide vers Shitekka, elle plaça son dextre dans son dos pour en sortir sa colonne vertébrale qu’elle allongea jusqu’à prendre la forme d’un fouet tranchant qu’elle lança en direction des bras du balafré pour l’empêcher de s’enfuir. De l’autre bras, elle forma une lance osseuse extrêmement pointue, menaçant de transpercer en plein ventre le chuunin sur lequel elle arrivait à très grande vitesse, la distance se réduisant grâce au fouet qui lui permet de l’attirer vers elle. Armant sa lance d’une main, tirant sur le fouet de l’autre, la Kaguya tenta de porter le coup fatal à Shitekka. Une vision que beaucoup des victimes de la Shiro Majou avaient dû apercevoir dans leurs derniers instants.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-FukuEn ligne

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku] Empty
Lun 20 Avr 2020 - 20:16
Tous les sens du Kaguya sont mobilisés afin de détecter depuis quel endroit leur adversaire va jaillir. Même son sixième sens chakratique y est dédié. Alors quand le monstre charge vers eux, Wutu-Fuku le sent, bien avant que l'information n'arrive au cerveau grâce à ses yeux. Son geste suivant n'est pas animé par la raison. À l'image de son adversaire, la Main de Kiri est désormais guidée par son instinct. Mais dans son cas, il n'est pas question d'un instinct meurtrier.

Depuis sa plus tendre enfance, Wutu-Fuku est différent des autres Kaguyas. Bien plus nonchalant et pacifiste, méprisé par les siens à cause de sa différence, il sait reconnaître la valeur d'une véritable amitié. Celle-ci ne pouvait se développer qu'avec un autre paria.

Il n'est pas faible pour autant. Par sa position de Jônin, Kiri le reconnait comme étant l'un de ses enfants les plus puissants. Pourtant, qui peut se vanter de l'avoir vu réellement combattre en donnant son maximum ? Lors du coup d'état de Kewashiioke, son combat a été plus ou moins avorté. Face à Sanbi, il devait gérer une queue du Dieu et non pas un adversaire à taille humaine. Ce sont les seuls occasions où il aurait accepté de se donner à fond. Car il n'affrontera jamais un allié avec toute sa volonté, malgré tout le respect qu'il pourra avoir pour lui. Il ne se battra jamais au maximum de ses capacités face à un adversaire qu'il ne veut pas tuer.

L'instinct qui s'éveille en lui en voyant le monstre foncer sur Shitekka, c'est un instinct de protection. En face d'eux, il aurait pu y avoir Sanbi, le Dieu du Désert, l'Homme au Chapeau. Peu importe.

Quel que soit le moyen qu'utilise cette créature pour repérer ses adversaires, elle sera certainement surprise de voir qu'au lieu de chercher à éviter son attaque, on lui fonce dessus.

Wutu-Fuku charge, à l'image de la créature cannibale. Il intercepte la combinaison initialement destinée à un Shitekka qu'il estime vulnérable. Lui, prêt et en armure, peut survivre. Le fouet ne fait pas grand-chose à son ultime armure osseuse, mais attire inexorablement les deux Kaguyas l'un vers l'autre pour un impact qui promet d'être spectaculaire.

Le Jônin compte sur son armure pour le protéger de l'attaque qu'il voit se former sur l'avant-bras de la créature. Une Danse de la Clématite. L'armure le protègera, même si elle sera pulvérisée par l'impact. Lui, c'est dans ses deux bras qu'il concentre son chakra. Une Danse du Chêne naît sur chacun de ses bras. Au moment du choc des deux combattants, il abattra ses deux attaques sur la tête de la créature, depuis la droite et la gauche, afin de réduire son crâne et ce qui se trouve à l'intérieur en bouillie.

Ce coup doit tuer. Pour que ce ne soit pas Shitekka qui vive avec la responsabilité de l'avoir fait. Pour que les souffrances de celle qui a un jour été une Kaguya cessent.

Résumé du tour :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

Le secret des Kaguya [Partie 2 — PV Wutu-Fuku]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Wasure no Kuni, Pays Oublié
Sauter vers: