Soutenez le forum !
1234
Partagez

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume

Ginka Fû
Ginka FûEn ligne

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Sam 15 Fév 2020 - 21:32
Après une mission bien remplie après d'un charpentier local à Kaminari no Kuni, Fû prit plaisir à accepter l'invitation de son employeur à dîner. Les deux hommes s'était réuni autour d'un bon verre de saké et d'un porc sauté préparé par l’aimante femme de l'homme. Les discussions s'enchaînait et désormais il posait une question à la quel Fû n'avait jamais vraiment réfléchit. 

-Fû, vous êtes un majordome extraordinaire et j'ose dire qu'il n'y a rien que vous ne puissiez faire. Cette semaine vous m'avez été d'une utilité sans pareil. Si bous n'étiez pas venu remplacer Hotâ, je n'aurai jamais pu boucler ce chantier. Mais vous êtes un bourreau de travail, ne prenez vous donc jamais de vacance ? J'aime à croire que pour garder la forme il faut de temps en temps s'octroyer une pause.

D'abord reconnaissant pour les compliments et ensuite surpris par la question Fû finissait sa coupe de saké et souriait à son interlocuteur avant de déposer délicatement le contenant vide sur la table face à lui. 

-Eh bien disons qu'il m'est déjà arrivé de prendre quelques jours pour moi afin de m'occuper des mes tâches quotidiennes mais si pas vacances vous sous entendez, voyager vers d'autre horizon. Non en effet, je ne prends jamais de vacance. J'ai à cœur de rencontrer la personne qui sera mon nouveau maître. Pour cela je ne peux pas me relâcher et doit continuer d'effectuer des missions. J'ai également un savoir à transmettre alors j'aimerais trouvé une personne d'un jeune âge de préférence. 

Avait-il avoué avant que l'homme quelques peu désemparé par l'annonce s'était un instant figé avant de reprendre la discussion. 

-C'est bien surprenant qu'un homme de mon âge aussi dévoué dans tout ce qu'il fait, oses encore vouloir servir quelqu'un d'autre que lui même. C'est tout à vôtre honneur. Vous savez, je travail un peu partout dans le monde et à Kaze no Kuni se trouve la banque Sabaku. Si vous cherchez absolument un maître, peut-être vos chances de le trouver la bas. De plus, s'il est fortuné j'imagine que cela vous arrange. 

Finissait l'homme alors qu'il ne savait pas à quel point son conseil avisé allait été suivre à la lettre.

------------------------------------------

Kaze no Kuni, voici donc que Fû se retrouvait à l'étranger lui qui n'avait jamais véritablement voyagé depuis qu'il s'était installé à Kaminari no Kuni. C'était dans un bar qu'il décidait de faire une halte et bien qu'il ne connaissait pas les coutûmes de la région sa politesse de mojordome prenait rapidement le pas lorsqu'il s'adressait au tenancier. 

-Bonjour tavernier. Désolé de vous importuné alors que je vois que vos affaires vont de bon train, j'aurai aimé savoir s'il était possible de vous commander un verre d'eau ainsi qu'une carte de la région si vous en possédez une.


Avait-il demander non-sans faire attention de ne pas prendre de haut son interlocuteur. Un langage soutenu pouvais parfois être mal interprété, heureusement ce n'était pas la cas ici. De bonne foi le tavernier apportait une boisson fraîche à notre majordome tandis qu'il lui annonçait qu'il ne possédait aucune carte. D'un regard rapide dans la salle il scrutait les gens qui avaient l'air de voyageur et pointait une femme assises non loin. Elle avait la démarche d'une voyageuse, une dégaine digne des plus grands voyageur.

Fû s'approchait alors d'elle et venait lui adresser la parole tout aussi poliment qu'il avait pu le faire avec le tenancier ayant remarqué que cela fonctionnait parfaitement. 

-Bonjour dame, navré de vous importuné. Je me prénomme Fû, je viens de loin afin de trouver un maître digne de mes compétences. A en jugé par vôtre accoutrement, j'ose espérer que vous êtes une voyageuse et j'aimerai savoir s'il vous était possible de me fournir une carte de la région ou de m'indiquer ou se trouve la banque Sabaku.


Finissait-il en s'inclinant face à la femme qu'il venait tout juste de saluer. Il espérait avoir enfin trouvé quelqu'un pouvant l'aider dans sa quête bien qu'il n'allait pas baisser les bras si celle-ci n'était pas en mesure de l'aider.


Dernière édition par Ginka Fû le Dim 23 Fév 2020 - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee
Imai Nobume
Imai Nobume

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Dim 16 Fév 2020 - 0:57
Je n'avais pas beaucoup d'argent et je passais mon temps à être fauchée. Mais dés lorsque je ramassais quelques pièces, j'allais immédiatement au bar. L'argent avait tendance à filer entre mes doigts - pour aller dans mes clopes ou dans des jeux de casino - c'était pourquoi je devais le dépenser le plus rapidement possible avant que ça ne disparaisse.

Ce soir-là, j'allai donc au bar, un petit bar de bonne réputation situé dans la capitale. Dans ces pays aux températures chaudes, le soleil se couchait relativement tôt. Cela avait pour avantage de raccourcir les journées et par conséquence de rallonger les soirées. Un grand nombre de personnes s'amassaient alors autour des endroits animés tels que les bars et restaurants. L'ambiance y était agréable tout comme l'alcool qui y était en quantité.

Je pris une table seule légèrement sur le côté de la pièce où je pouvais savourer mon breuvage. Le plaisir de boire.. Je me devais de boire une bonne bouteille de sake tous les soirs pour me sentir bien. C'était comme les français qui aimaient boire un café après un repas, ou prendre un dessert pour terminer sur une note sucrée. C'était pareil pour moi avec le Sake, il me fallait un bon verre pour bien terminer la journée, sans quoi il y avait comme un manque.

Toutefois, je fus rapidement surprise par l'arrivée d'un inconnu qui vint m'adresser la parole.

« Un voyageuse ? J'imagine que oui ? À cause de mon chapeau de paille. Les vrais habitants du pays n'ont pas besoin d'un tel accessoire.. Mais je suis native du pays du vent. »

Effectivement, c'était un pays que je connaissais bien. Mais je devais avouer que c'était un inconnu assez particulier, tant dans son apparence que dans sa façon de parler qui était... Très soutenue, au point d'en devenir déroutant...

« Mh ? La banque sabaku ? C'est dans le nord du pays. C'est un bâtiment construit en marbre blanc situé au milieu du désert visible à plusieurs kilomètres de loin. Qu'allez-vous faire là-bas ? Demandai-je d'un ton intriguée.En général les personnes qui cherchent un maître sont les samuraïs, mais vous n'avez pas l'air d'être un samuraï...Si ? Pourquoi cherchez-vous un maître ? Vous pensez pouvoir le trouver dans le pays du vent ? »

J'étais mercenaire, de la même manière, je cherchais également un maître - ou client - mais je n'avais aucune loyauté, alors que lui, semblait déborder d'une grande loyauté. Un dos droit. Un regard sérieux. Un langage soutenu. Soit, tout le contraire de ce que j'étais. Je me demandais d'où pouvait venir ce curieux personnage... En tout cas, c'était vraiment une figure qui ressortait du lot.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Ginka Fû
Ginka FûEn ligne

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Lun 17 Fév 2020 - 21:17
Les réactions vit à vit de l'arrivé du majordome ne s'étaient pas fait attendre et désormais Fû avait un aperçu du genre de personne qu'était la femme en face de lui. Pour lui il était de coutume de se présenter avant même d'engager une discussion et visiblement ce n'était pas le cas des gens natif du pays du vent. Le Ginka eut un sincère sourire en apprenant qu'elle n'était en réalité pas vraiment une voyageuse, du moins pas actuellement puisqu'elle semblait sous-entendre qu'elle était de retour dans la région.

-Navré pour la méprise dame. Je ne souhaitais en aucun cas vous offusquer. Si cela avait été le cas, je vous présente mes plus plates excuses.

Avait-il rétorqué en faisant la révérence avant de relever à nouveau la tête et écouter attentivement son interlocutrice. Bien entendu la nature voulait l'humain curieux et désormais à peine avait-il rencontré cette inconnue qu'elle l'assaillait de question sans même avoir prit la peine de se présenter. A la fois amusé et consterné par la présente il souriait sans laissé transparaître ses émotions et d'un ton des plus calmes il laissait échapper un léger rire de surprise avant de prendre à nouveau la parole.

-Pardonnez moi... Je n'ai pas entendu votre nom. Signifiait-il avant de reprendre de plus belle afin de répondre au mieux à l'interrogatoire improvisé. Je ne suis en effet pas un samurai. Je suis ici sous les conseils d'un ancien employeur. Il paraîtrait que nombres de personnalité influente se rendent à la banque et j'oses espérer qu'un majordome sur-qualifié pourrait en convenir plus d'un.

Une légèreté dans la voix malgré la grande prétention dont il avait fait preuve en se qualifiant de majordome sur-qualifié. Du moins, cela n'avait de prétention que d'être vrai. Fû s'était entraîné durant toute une vie pour devenir ce qu'il était aujourd'hui et peu de majordome pouvait encore prétendre avoir atteint son niveau de perfection. Désormais il était satisfait de sa réponse et toujours sur -ce même ton posé et soutenu il reprenait avec une pointe de curiosité cette fois.

-Vous disiez être native de Kaze, et pourtant... Je remarque le contraste avec un habitant du coin et vous même. Il me semble vous l'avoir entendu dire : Les personnes véritablement native de la région n'ont pas besoin d'un tel accessoire. Alors... Pourquoi revenir à, l'endroit que vous aviez surement voulu quitter pour de bonnes raisons Kaze ?

Demandait-il alors qu'il ne connaissait véritablement pas cet esprit de voyage que beaucoup dans ce monde partageais. Rien ne vallait un foyer bien entretenu d'après Fû et sa condition de majordome n'allait pas vraiment prouver le contraire. Voyager avait toujours été fait dans un but précis pour lui, jamais il ne se targuerai de se rendre à un endroit par nostalgie. Il en concluait donc une chose, soit cette personne aimait véritablement voyager sans but, soit elle avait un métier nécessitant de voyager énormément.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee
Imai Nobume
Imai Nobume

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Lun 17 Fév 2020 - 22:34
Offusquée... Pas tellement. Je n'étais pas le genre de personne à m'offusquer aussi facilement. On pouvait même me traiter de chien errant ou de chat de gouttière que cela m'importait peu. Au final, ce n'était que des noms et des images que se faisaient notre interlocuteurs de nous. Ce n'était en rien ce que l'on était vraiment.

En plus de sa politesse et de ses manières soignées, je remarquais qu'il était également du genre un peu coincé sur les bords. Ce n'était pas dans mes habitudes de me présenter à tout bout de champs à toutes les personnes que je rencontrais où à qui j'adressais la parole. Disons que cela faisait perdre du temps, et parmi les mercenaires la fin primait plus que sur les procédés. Les politesses n'étaient que des choses facultatifs. Enfin, si le bonhomme y tenait, je ne voyais pas d'inconvénient à lui dire.

« Mukuro, profession mercenaire. Pour te répondre, c'est un concours de circonstances qui m'a fait quitter le pays. La vie est parsemée d'embûches et d'imprévus, j'ai simplement été victime de ce courant qu'est la vie. Si je reviens aujourd'hui.. Je dirais que c'est par nostalgie..? Envie de soleil. Envie de bronzage. Mais ça fait tellement longtemps que je n'ai posé les pieds que ma peau ne résiste plus bien aux fortes chaleurs. »

Finalement, ce n'était pas un teint basané que j'allais obtenir, mais un teint rouge grillé par le soleil. Je lâchai un rire. En réalité, plus que de la curiosité à l'égard de cet homme, j'étais d'avantage intriguée.

« Majordome surqualifié dites-vous... Vous êtes plutôt confiant en vos compétences dans vos domaines. Dites-moi si je me trompe, mais si je ne m'abuse les majordomes sont les personnes qui travaillent dans les manoirs auprès de nobles bourgeois riches et influent. Vous cherchez donc un maître riche ? »

Auquel cas, la banque Sabaku était effectivement un lieu idéal pour trouver un bon maître. Mais d'ailleurs Kuuli n'était-elle pas maîtresse d'un manoir riche ?

« Je ne sais pas si ça peut vous intéresser, mais je travaille également pour une propriétaire de manoir plutôt riche. Quoique.. Assez particulière en son genre, mais comme beaucoup à Kaze je dirais.. »

Des propriétaires normaux.. Je n'en connaissais pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Ginka Fû
Ginka FûEn ligne

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Mer 19 Fév 2020 - 2:39
Finalement les présentations avait été faites en bonne et due forme même si Fû arrivait relever une pointe de lassitude dans la voix de la jeune femme ce qui l'amenait à la conclusion qu'elle n'avait prévue de se présenter avant celà. Bien ,entendu il trouvait ça plus qu'impoli mais n'allait pas juger le livre à sa couverture. Également, elle lui annonçait que la force des choses l'avait fait quitté son foyer d'origine mais surtout elle révélait qu'elle était une mercenaire. En y repensant bien, lui non plus n'était pas véritablement habitué à une tel chaleur, même en été il ne faisait pas aussi chaud au pays de la foudre. Pour cette raison, il se tamponnait régulièrement le front d'un mouchoir en tissu présent dans la poche de son costume.

-Je comprends assés bien le fait de vouloir se prémunir d'une protection contre ce soleil plus que dominant. Rétorquait-il toujours le sourire aux lèvres tandis qu'il qu'il apportait le verre d'eau commandé plus tôt, à sa bouche buvant ce dernier du traite. J'imagine que mon remède consiste à m'hydraté le plus possible. Finissait-il semblant amusé. Parlant d'amusement la suite n'allait très certainement pas l'être bien longtemps puisque la curiosité sans faille de son interlocutrice reprenait le pas sur la discussion.

-Travailler dans des manoirs auprès de noble... C'est très réducteur envers ma profession mais ce n'est pas totalement faux en tout cas. Cependant même si j'apprécierai un maître possédant de quoi se payer mes services enfin que je puisse subvenir à mes besoins, je ne suis pas avare. Si je le trouve digne, qu'importe sa fortune. Avait-il déclarer avant de sourire, en effet Fû avait dans l'idée que ses services méritait un salaire à hauteur de ses moyens mais n'était pas contre le fais d'avoir un maître moins aisé financièrement. Sans filtre le majordome répondait à toute question mais il avait du mal à ainsi accepté de se livré sans vraiment connaître la ou les personnes avec qui il discutait. Peut-être était-ce de la méfiance ? Quoi qu'il en soit la suite allait désormais l'intrigué davantage.

-Une mercenaire travaillant pour une noble ? Vous avez donc des capacités capable d’intéressé suffisamment de riche personnalité. Il est en effet possible que cette information puisse m'être utile à termes cependant j'ai désormais un tout autre type de question. Déclarait-il en prenant un air plutôt sérieux. Fû avait vécu ces dernières années en ermite et désormais il ne savait plus trop comment abordé le monde, il lui fallait donc une base un peu plus solide. Que se passerait-il s'il était trop vieux jeu ? Qui serait intéressé par les services d'un vieillard hors de son temps ? Que pouvez-vous me dire sur la région ? Y a-t-il quelques chose de primordial à savoir ? J'ai longtemps vécu coupé du monde, j'aimerai savoir les avancés majeur qu'à subit ce monde et cette région en particulier. Du moins... Si cela ne vous dérange pas de prendre quelques minutes pour me l'expliquer. Finissait-il en tirant une chaise pour s'y asseoir. D’ordinaire Fû aurait demander la permission mais il avait bien compris que les manières qu'il possédait était désormais inutile avec cette personne en particulier.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee
Imai Nobume
Imai Nobume

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Mer 19 Fév 2020 - 11:32
Un maître digne... Tout dépendait donc de sa définition du maître digne... Pour ma part, j'offrais mes services à celui qui acceptait de me payer. Je me fichais pas mal s'il en était digne ou pas. La seule chose qui comptait, c'était l'argent qu'il avait en poche. Il pouvait être le plus gros des salopards, mais s'il était bourré de fric, ça suffisait pour me faire accéder à sa requête.

Je n'étais pas très difficile en terme de client. Peut-être parce que je n'en n'avais pas le luxe ? Je prenais ce qui venait à moi. D'ailleurs, dés l'instant que l'on acceptait tous les types de travail, il était facile d'attirer vers soi les clients riches. Vous savez bien, plus les missions sont risquées et dangereuses, plus on vous payait cher... Bien que souvent, c'était également pour vous faire taire une fois la mission accomplie...

« Des informations concernant la région ? Je ne sais pas à quel point tu as vécu coupé du monde. L'année dernière le pays du vent a subi une révolte. Le village caché de la foudre est venu fourrer son nez et ils ont aidé la population à destituer le gouvernement pour y placer une démocratie. Depuis, l'esclavage est interdit - même si entre nous, il y en a toujours dans l'ombre et à l'abri des regards. C'est une démocratie, mais on sait tous qu'elle est bien fragile.

Durant la même période, l'Homme au Chapeau a tenté de libérer le dieu du vent. Enfin, il a été à nouveau scellé juste avant sa complète libération. Ça, c'est ce qui se dit à Kaze. La même année, il y a eu un grand tournois réunissant des participants des quatre coins du monde. Le vainqueur et héros de Kaze, Meikyu Raizen..
»

Je marquai une pose.

« Sinon, les évènements importants dans le monde de cette année, c'est sans doute l'émergence de l'Empire du feu. lLhomme au chapeau a libéré un vilain dieu dans le pays du bois. Les p'tits villages cachés de shinobis ont été attaqués. Kiri par le dieu de l'eau. Iwa par une armée de pantins manipulés par une illusion. Et Kumo doit faire face à des ennuis internes avec sa seigneurie...

Cette année, le pays du vent contrairement à tous les pays que je viens de citer est resté plutôt calme. Il n'y a rien de primordial à savoir concernant le pays, si ce n'est que désormais c'est une démocratie où l'esclavagisme est illégal. Il n'y a pas eus d'autres changements pour l'heure... Ah si, la banque sabaku ou tu souhaites aller à subi dernièrement un faux braquage, mais c’est tout.
»

Personnellement, je savais que les choses allaient bouger, ce n'était pas pour rien que Kuuli m'avait engagé. Toutefois, il m'était difficile d'en parler, les choses n'étaient pas suffisamment avancées et manquaient d'ampleur à l'heure actuelle. Pour le moment, ce n'était encore que des plans écrits et prévus sur papier.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Ginka Fû
Ginka FûEn ligne

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Jeu 20 Fév 2020 - 11:29
Finalement la question qu'avait posé le majordome obtenait une réponse des plus détaillés qu'il soit. Fû c'était contenté d'écouter sans un mot le long monologue explicatif de son interlocutrice. Bien qu'il avait eut vent de certaine chose s'étant passé au village caché des nuages, il ne s'était jamais vraiment intéresser à l'histoire de ce monde et aujourd'hui encore il allait le démontré en laissant un sourire désolé sur ses lèvres avant de prendre la parole.

-Merci et navré de vous avoir fais compté cette longue et ennuyeuse histoire de notre monde. Avait-il déclarer en s'inclinant une fois de plus. Désormais il se disais que qualifié l'histoire du monde comme ennuyeuse pourrait directement inscrire une cible sur son crâne. Enfin, lorsque je veux dire qu'elle est ennuyeuse, je parles du fait qu'elle soit longue à raconter. Se rattrapait-il pour faire bonne figure bien qu'il n'en pensait pas moins. Après tout Fû n'avait qu'un seul objectif à atteindre et c'était celui de pouvoir servir comme il avait toujours du le faire. Servir quelqu'un et se voué à cette personne jusqu'à son dernier souffle. Qu'importe ce que le monde encourait comme danger désormais, il n'avait plus aucune attache.

-Ainsi le monde à bien évolué. Je ne connaîtrait très certainement pas le dénouement de tout ceci alors tout ça ne me regarde pas. Se confessait-il désormais avant de sourire à nouveau normalement à Mukuro. Qu'avez-vous apporté à ce conflit ? Se questionnait-il désormais. Lui n'avait prit part à rien de tout cela mais si elle était présente à Kaze, c'est qu'elle avait un rôle à joué comme tous dans ce monde. Je veux dire. Quel a été votre rôle dans tout cela ? N'avez-vous été que spectatrice de tout cela ? Ou au contraire avez-vous tenu à participé à ces évènements qui ont changé la face du monde ? Interrogeait-il en se saisissant de son verre d'eau buvant une autre gorgée de ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee
Imai Nobume
Imai Nobume

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Jeu 20 Fév 2020 - 12:37
Je demeurais légèrement perplexe face à mon interlocuteur. À vrai dire, je trouvais cela quelque peu étrange... Peu à importe à quel point on pouvait vivre coupé du monde, il était difficile de passer à côté des derniers évènements surtout au vu de leur ampleur. La libération du démon des cinq éléments avait libéré une énorme résonance sur tout le continent. À moins de vivre dans une grotte, difficile de ne pas en entendre parler. Enfin, difficile mais pas impossible. Peut-être vivait-il vraiment dans une grotte ? Tout était possible dans ce monde.

« Ennuyeuse dans sa longueur, mais palpitante dans ses faits. Du moins selon les personnes. »

Pour ma part, je ne faisais qu'observer les évènements de l'extérieur. Je n'avais pas grand objectif dans la vie. Vivre mon petit quotidien de mercenaire ambulante dans mon coin m'allait très bien et j'avais moins de chances de mourir. Les guerres et les villages shinobis, tout cela ne m'intéressait pas vraiment, ils pouvaient tous crever, je n'en n'avais rien à faire. Toutefois, suite à ce qui était arrivé au pays du bois, je me sentais vaciller...

« Jusqu'à présent je suis restée plutôt spectatrice, mais peut-être bien que je vais prendre part aux prochains évènements... » Dis-je avec un sourire.

Je serai restée sans rien faire jusqu'à présent car rien ne me contraignait à prendre part à ces hostilités. Je n'étais pas un shinobi moi. Mais on avait libéré le démon des cinq éléments, et cela ne me plaisait guère. D'autant plus que durant la libération de celui-ci, j'étais prisonnière d'une illusion qui m'avait forcé à attaquer Iwa. Je détestais que l'on prenne contrôle de mon corps et de mon esprit pour m'obliger à faire des choses que je n'aimais pas. J'en gardais une terrible amertume.

« Sinon et vous ? Que faisiez-vous avant pour ne pas être au courant de ces évènements ? Vous n'aviez pas envie de prendre part à la suite ? Les maîtres de nos jours adorent lancer des actions de grandes envergures.. Selon celui que vous servirez, vous serez peut-être contraint à effectuer de grandes choses... D'ailleurs, c'est quoi un maître digne ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Ginka Fû
Ginka FûEn ligne

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Jeu 20 Fév 2020 - 13:33
Désormais le majordome avait une idée assez précise de son interlocutrice. Celle-ci ne vivait que par profit mais n'hésiterai pas à prendre partit si son quotidien était mis à rude épreuve. Quant à lui, il avait fermé les yeux sur toute cette histoire. La résonance qui avait été perçue sur tout le continent ne l'avait même pas empêcher de fermer l’œil. C'était dire à quel point il n'en avait que faire. Les réponses et question qui s'en suivait rendait la discussion un peu plus amusante au yeux de Fû qui allait pouvoir désormais observer les réactions d'une personne admirant une autre n'ayant véritablement rien à perdre. Était-il devenu sans coeur ? Était-il devenu un monstre ? Ou était-il tout simplement réaliste ? Le regard de la mercenaire allait définir ce qu'il était au yeux du commun des gens.

-Ce que je faisais avant tout ceci ? Je m'occupais de mes affaires. Je subvenais à mes besoin vivant paisiblement dans ma petite maison au pays de la foudre. Si j'ai envie de prendre part à la suite ? La face du monde va probablement changé et je suis persuadé que j'aurai un rôle à jouer mais honnêtement, je n'en ai rien à ciré. L'homme au chapeau pourrait bien tué toute vie et dominé par la force, je n'en aurai que faire. Toute ma vie n'a été destinée qu'à servir et même si je n'ai plus de maître à servir pour l'heure je me contente de servir les personnes qui en ont besoin. Peut-être n'ai-je aucune conviction ? Peut-être ne suis-je devenu avec l'âge qu'un être dénué d'une conscience ? Attention, j'ai à coeur d'aider les personnes dans le besoin et si je voyais une personne en difficulté, je me sacrifierai s'il le fallait pour lui sauver la mise. Mais pourrions nous dire à l'aube de notre fin à tous que j'essayerai d'aider le monde entier pour autant ? Je n'en suis pas capable. Sauf votre respect, vous non plus. Me battre n'a jamais été qu'un moyen de protéger les convictions des autres, arrivé à mon âge, je n'ai pas encore décidé d'agir autrement. Tout cela m’indiffère.

Il avait conclu son long monologue de façons brutale pour bien signifié ce qu'il était et désormais il observait les réactions de la femme avant de lever la main en direction du barman afin de commander une bouteille de saké et deux coupelles. La générosité était aussi l'une de ses qualité, et boire seul ne l'avais jamais intéressé. Après quoi il décidait de répondre à la toute dernière question.

-Un maître digne de mes compétences est une personne qui à de grande conviction à défendre. Qui malgré ma vision des choses m'utilisera en sachant que je suis sacrifiable pour sa personne. Une personne qui n'est pas un bourreau avec ses gens ou bien qui n'essaye pas de régner par la terreur. Une personne capable de me faire croire à son idéal et capable de tout pour l'atteindre. Une personne capable de me mettre fin à mes jours. Concluait-il en laissant libre interprétation à sa dernière phrase. Voulait-il qu'elle comprenne qu'il est un puissant majordome ou voulait-il qu'elle sache qu'il a compris que quelques soit l'issu des conflits de ce monde, l'arrivée était la même pour tous. Il relevait alors la tête vers le tenancier ayant apporté la boisson et deux coupelles comme il le lui avait demander. Désormais il souriait à nouveau en direction de la femme et ajoutait. Vous joindriez-vous à moi pour partager cette bouteille ? C'est un gage de remerciement pour cette discussion qui m'a foi peu soit s'arrêter ici ou continuer.

Fû n'était d’ordinaire pas un grand bavard mais sa vie de solitude lui avait un peu délié la langue. Vivre seul durant autant d'année pouvait rendre fou alors parfois parler à quelqu'un peu libéré l'esprit.

-Sans indiscrétion, puis-je vous demander pourquoi de spectatrice vous comptez passé actrice ? Demandait-il avec un certain détachement alors que pour servir les coupelles ses gestes de majordome refaisait surface. Il saisissait à nouveau un linge blanc dans sa poche et laissait désormais celui-ci sur le cul de bouteille avant de verser le contenu dans les récipients. Ce geste était à l'origine pour éviter de tacher les nappes dans les maisons qu'il avait pu servir autrefois, aujourd'hui il n'était plus qu'un réflexe acquis après des nombreuses années à servir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee
Imai Nobume
Imai Nobume

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Jeu 20 Fév 2020 - 15:34
« Oy oy, c'est pas mal de vivre dans sa bulle, mais si l'homme au chapeau venait à tuer toute forme de vie, tu ne seras pas épargné. Et s'il venait à dominer par la force, tu ne pourras plus choisir ton maître, tu seras contraint de servir ce monstre. Ce qui est le contraire de la définition de maître digne que tu viens de me donner. »

L'homme au chapeau avait la caractéristique de réussir à se mettre tout le monde de dos, même ceux qui voulaient vivre une vie paisible dans son coin. Si le majordome voulait servir un maître en supposant qu'il soit suffisamment fort pour résister au PnJ SSS, encore fallait-il qu'il reste un quelconque maître à servir. En toute franchise, je ne savais pas grand chose de cet homme au chapeau. Je n'avais aucune idée de sa puissance et de ses intentions. Toutefois, le démon des cinq éléments, je le connaissais bien... Et le savoir libre dans la nature ne me rassurait pas.

« Nous avons tous des choses à protéger au final.. »

Je pris la coupe de sake et la porta à mes lèvres. À vrai dire, je ne trouvais pas qu'il était dénué de conscience. Au contraire, je trouvais que les personnes trop altruistes étaient irréalistes. Pourquoi quelqu'un qui n'avait rien à faire voudrait sauver tout le monde jusqu'au dernier innocent ? Les personnes comme ça vivaient, selon moi, dans l'illusion d'être un héros. Pour moi, le majordome était le genre de personne "normal" avec une bonne volonté d'aider les personnes dans le besoin. Pour ma part, il m'était rare d'aller aider les autres sans bonne raison. Toutefois..

« Pourquoi je voudrais passer actrice ? L'homme au Chapeau a libéré le démon des cinq éléments. C'est un terrible monstre capable d'engloutir un pays tout entier. Il doit être capturer et être scellé à nouveau.. Il se trouve qu'un homme que j'admirais beaucoup a sacrifié sa vie pour ce rôle... Sauf que voilà, il est à nouveau en liberté. »

J'avais légèrement trop bu et je commençais à parler légèrement trop. Je me posais moi-même la question, pourquoi je me sentais concernée par ce monstre et ce pays ? Ah.. J'avais encore mes racines ancrées là-bas... J'étirai un léger sourire avant de boire une nouvelle coupelle de sake.
« Et toi ? Si une personne quelconque se trouvait dans le besoin, l'aiderais-tu ? Si je te disais, aide-moi à battre l'homme au chapeau, aide-moi à desceller le démon des cinq éléments, m'aiderais-tu ? » Demandai-je d'un ton ironique. « En vrai, je n'ai pas vraiment de conviction. Même très peu contrairement à mon employeur actuel qui rêve grand. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Ginka Fû
Ginka FûEn ligne

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Jeu 20 Fév 2020 - 17:14
-Le démon des cinq éléments... Je n'y connais rien à la mythologie et aux démons. Mais je supposes aisément que la chose puisse faire pas mal de dégâts et comprends la peur qu'on les gens vis à vis de cela. Je suis navré pour vôtre ami. J'espère pour vous que vous arriverez à vos fins en participant au scellement de cette créature. 

Laissait-il échapper de ses lèvres avant de boire une gorgée de ce précieux liquide alcoolisé. En soit Fû avait véritablement envie de se consacré à ses propres affaire et aspirait à vivre sous le joug de quelqu'un. Était-ce de la soumission que d'agir ainsi ? Ou simplement une volonté de rester à la place qu'on lui avait confié toute sa vie. Peut-être qu'une personne ayant de grande aspiration un jour pourrait lui donner envie d'un changement de vie tardif, mais il est doutais fortement. Désormais il laissait échapper un soupir et se repositionnait sur sa chaise bien qu'il n'était pas avachi, il avait toujours cette prestance qui le définissait parfaitement. Le dos bien droit et la tête haute. 

-J'imagine que si vous étiez désespérée au point de demander l'aide d'un parfait inconnu, dans ce cas je serais possiblement prompt à vous apporter mon aide. Mais je crois savoir que ce n'est pas le cas. N'est-il pas ? Demandait-il en buvant a nouveau une gorgée. C'était que ce majordome là avait la descente facile, à croire qu'une dizaine d'année à vivre en ermite l'avait rendu résistant à l'alcool. L'alcool... Nectar si doux et violent à la fois, la dernière compagnie du vieille homme, celle qui l'aura aidé à tout oublié des années durant. Il n'en avait pas vraiment conscience mais l'alcoolisme le menaçait et cela dénotait d'une profonde dépression. Accepter sa condition de servant ? Foutaise qu'il déblatérait à longueur de journée sans se rappeler de ses belles années ou son obéissance était soumise à son jugement avant tout. Car après tout Fû avait été élever par un noble qui n'aimait pas les moutons. Peut-être un jour s'en souviendrait-il. 

-Votre employeur actuel, vous me parlez énormément de lui depuis le début de notre conversation. Est-il ce genre de personnage capable de vous faire réfléchir ? Vous a-t-il marqué au point que vous en parliez si souvent à cause des questions qu'il vous à apporté ? Questionnait-il curieux d'observer que la jeune femme qui disait ne pas avoir de conviction était en train de sur-vendre son employeur. A raison ou non dame Mukuro, vous me dépeigné cette personne comme une personne capable de grande choses. J'imagine que cela n'est pas sans raison mais vous qui disiez être sans grande conviction, vous semblez convaincue par les capacités de cet employeur. J'affirmes donc que ce dernier à su faire preuve d'un grand talent d'orateur pour vous faire ainsi changer sans que vous ne vous en rendiez compte. Concluait-il avant de servir deux nouvelles coupelles. Approchant à nouveau l'une des deux à ses lèvres il eut un sourire amusé. 

-Navré, je ne voulais pas tirer de conclusion hâtive. J'ai jugé sans savoir. Ajoutait-il persuadé qu'il avait peut-être fais erreur en analysant son interlocutrice. Quoi qu'il en soit, vous avez une vision des choses intéressante. Vous avez encore quelques chose à défendre comme vous l'avez dis et c'est peut-être ce qui vous différencie le plus de moi. Je ne défends que mon mode de vie tandis que vous aspirez à défendre la mémoire de votre ami mort pour une juste cause. Hélas, je n'ai rien d'autre à défendre ni nation, ni ami, ni famille. Il ne reste que moi et cette bouteille de saké. Déclarait-il avant d'avaler cul sec la dernière coupelle servie et de s'en reservir un n'oubliant pas ses manières et en resservant la femme si tant était que son verre était vide.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee
Imai Nobume
Imai Nobume

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Jeu 20 Fév 2020 - 20:08
« Ce n'est pas qu'un mythe, mais bel et bien une créature vivante et qui existe dans ce monde... Même si sa puissance équivaut effectivement à celle d'un mythe...

Pour vous répondre, mon employeur est une femme assez incroyable avec beaucoup d'ambitions. Je n'irai pas dire qu'elle va jusqu'à me faire réfléchir, elle a sa propre manière de penser et moi la mienne, mais je me plais à travailler sous ses ordres. C'est assez fun,
dis-je avec un sourire.

Si vous cherchez un maître avec beaucoup de projets et beaucoup d'objectifs ainsi qu'une vision fortement ancrée, vous pouvez venir faire un tour dans son manoir. Elle est plutôt riche... Mais assez particulière en son genre. Si vous n'aimez pas l'odeur de la cigarette, vous risquez d'avoir du mal avec elle... Ne vous excusez pas à chaque parole, si vous les avez énoncées assumez-les ou sinon ne les prononcez pas.

Si vous voulez mon avis, je trouve que vivre en défendant son mode de vie est amplement suffisant. Il n'y a pas besoin de nation, d'amis ou de famille. Je n'en ai pas et je le vis très bien. Toutes ces choses ne sont bonnes qu'à pourrir. Ceux qui ont peur de la solitude s'accrocheront à trouver des comparses. Ceux qui ne sont pas intéressés vivront bien tout seul. Tout est question de personnalité.
»

Sceller à nouveau le démon des cinq éléments, c'était peut-être la première et dernière chose à faire pour moi... Je pris la bouteille et me servis un nouveau verre. Je n'avais pas la meilleure descente au monde, mais j'aimais beaucoup boire. L'alcool, c'était la seule boisson qui était capable de me déshydrater - enfin, façon de parler hein ! Je buvais aussi de l'eau en journée, je n'étais pas une si grosse alcoolo que ça, même s'il était vrai que j'aimais me bourrer en fin de journée..

« D'ailleurs, une question qui m'intrigue. Lorsque je vous ai demandé la définition d'un maître digne, vous m'aviez parlé d'une personne capable de mettre fin à vos jours. Vous considérez-vous comme dangereux ? Ou souhaitez-vous mourir ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Ginka Fû
Ginka FûEn ligne

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Jeu 20 Fév 2020 - 21:30
Il avait dû mal s'exprimé pour qu'elle croit qu'il pensait que tout ceci n'était qu'un mythe. Bien entendu il avait compris que cet histoire de démon des cinq éléments n'était pas une farce, mais avait d'être devenu réalité il était un mythe. Du moins c'était ce qu'il avait supposé, quand bien même il avait laissé la méprise tel quel ne souhaitant pas trop en rajouter. Lorsque Mukuro lui demandait de ne pas toujours s'excuser il eut un sourire, toutes les paroles sortant de sa bouche étaient assumées il n'avait cependant pas envie de s'attirer des ennuies avec une inconnue. Aussi sympathique pouvait-elle être, elle restait une mercenaire et Fû en connaissait plus d'un qui n'étaient pas commode. 

-Amusant, vous êtes donc de ce genre de personne. Riait-il légèrement en rebondissant sur le monologue un peu long. Ce qui l'amusait n'était pas tant qu'elle parle de façons aussi ouverte mais surtout qu'elle était passé du tutoiement au vouvoiement. Il en faillait peu pour l'amuser. Une nouvelle question et cette fois-ci pas des moindres. Si je me considère dangereux ? Riait-il de bon coeur cette fois-ci en buvant une nouvelle fois sa coupelle cul-sec. Tout dépends de ce que vous appelez dangereux. Mais non, de manière générale je ne le suis pas. Avait-il rétorqué à la première question avant de sourire bêtement en se rendant compte du sens véritable de la question. Il semblait légèrement perdu comme s'il ne se rappelait pas ses propres mots. Comme s'il était soudainement devenu sénile. C'est vrai.. J'ai dit cela. Mettre fin à mes jours. Confirmait-il comme pour se persuadé lui-même. Il prenait alors une grande inspiration silencieuse avant de finir la bouteille d'une traite.

-Je ne souhaites pas mourir, j'ai juste simplement... Non, plus je cherches moins je trouve de raison à cela. Je ne sais pas pourquoi j'ai prononcé ces mots. Avouait-il en riant avant de regarder la bouteille de saké qu'il avait fini juste avant. L'alcool avait fait effet bien plus rapidement qu'il ne l'aurait imaginé, avec une descente pareil rien d'étonnant. Cependant il décidait d'apporter une réponse plus limpide pour son interlocutrice. Les mots ont du dépassé ma pensée. Je suis un cinquantenaire qui a encore beaucoup de chose à léguer avant de partir, j'ai simplement compris que ma vie n'avait pas grande valeur. Du moins pour un maître. 


"Réveille toi lavette, tu n'es même plus l'ombre de ce que tu étais autrefois, tu t'entends parler ? Tu es une loque... S'ils te voyaient, s'ils voyaient ce qu'il est devenu le grand Ginka Fû. Celui qui a traversé le monde pour sauver sa peau et celle de sa brigade. Tu me fais honte..." La voix retentissait dans son crâne comme si la personne lui gueulait les mots au creux de l'oreille. Bien entendu la mercenaire n'avait pas entendu cela, il s'agissait ici d'une conscience enfoui qui avait été réveillé par cette longue discussion.

-A vrai dire, je crois que je commence à être un peu trop alcoolisé. J'ai parfois du mal à me rendre compte des propos que je tiens. Riait-il à nouveau avant de décider de changer de sujet. Sinon... Quel genre mission pratiquer vous en générale ? Êtes-vous adepte des missions avec de grande sensation ? Ou peut-être êtes-vous l'une de ces mercenaires accomplissant les quêtes les plus facile pour simplement subvenir à ses besoin ? La question n'avait pas vraiment la prétention d'avoir une véritable réponse mais plutôt de véritablement changer le court de la conversation. Il avait en effet deviné qu'à choisir elle choisirait la grande sensation car elle était bien plus onéreuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee
Imai Nobume
Imai Nobume

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Ven 21 Fév 2020 - 12:50
Il n'était pas très cohérent dans ce qu'il disait. D'un côté, il avait beaucoup de choses à léguer avant de partir. Mais d'un autre côté, il me disait que sa vie n'avait pas grande valeur. Parlait-il de biens matériels comme une assurance vie ? Cherchait-il un petit-fils à qui reléguer toute sa richesse ?

J'étais légèrement curieuse de ses antécédents. Il avait un maître autrefois, pourquoi n'était-il pas resté à ses côtés ? Peut-être que celui-ci était mort, mais il devait avoir un héritier... Enfin, tout cela ne me regardait pas. Ce n'était qu'un majordome de passage que le hasard m'avait fait rencontré un soir autour d'un verre.

Je pris ma coupelle et bus de nouveau avant de me rendre compte que celle-ci était vide tout comme la bouteille. Je levai la main et appelai une serveuse qui vint en ramener deux autres. Je me servis et je servis mon partenaire, avant de reprendre la parole.

« Quel genre de mission j'effectue ? Je n'ai aucune préférence pour ma part. Si j'avais à choisir, je préférerais faire la sieste toute la journée. Mais malheureusement, ce n'est pas vie viable. Je prends ce qui rémunère le mieux. Il m'arrive d'accomplir des travaux faciles comme il m'arrive d'en effectuer des plus difficiles.

Enfin, les travaux faciles sont rarement bien payés, c'est pourquoi j'en prends très rarement - sauf quand le commanditaire est bourré de frics. Et à l'inverse, les travaux difficiles et ceux où on doit se salir les mains sont.. Très bien rémunérés. Donc j'imagine que je suis plus adepte des missions à grande sensation ?
»

Enfin, adepte, non. Je le faisais avant tout pour l'argent et ma survie.

« Sinon, and you ? You travailler dans les manoirs, mais you dire que ce n'est pas la seule chose que you faire. You faire quoi d'autre ? »

Oui, il m'arrivait de passer du tutoiement au vouvoiement et du vouvoiement au tutoiement. Et comme je n'arrivais pas à me décider lequel choisir, j'avais décidé de faire les deux à la fois - c'est-à-dire le you anglais !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Ginka Fû
Ginka FûEn ligne

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Ven 21 Fév 2020 - 19:44
Comme il l'avait pu le prédire, le changement de sujet se faisait très rapidement. Lorsqu'elle décidait de commander deux nouvelles bouteilles de saké, Fû inclinait du chef en guise de remerciement pour l'invitation à continuer la soirée à boire autour d'un verre. Finalement demander son chemin l'avait amener à avoir une discussion fort sympathique avec cette jeune femme. Peut-être était-elle même en mesure de lui apporté quelques piste de commencement pour trouver un maître. Tout bénéfique mais alors que la discussion continuait et qu'il allait devoir répondre à une question, la mercenaire se mettait à parler d'une manière bien singulière et étrange pour ainsi dire. "You ?" pensait-il en l'observant d'un sourire amusé en relevant un sourcil de surprise. 

-Vous êtes sur que cette nouvelle bouteille est une bonne idée ? Questionnait-il en riant légèrement avant de boire cul-sec sa coupelle qu'il dépose ensuite face à lui en faisant une grimace annonciatrice qu'il était proche de l'ivresse. Je réalises comme vous beaucoup de mission dans ma raison. Cependant la plus payante n'est pas forcément celle que je vises, je suis plutôt dans le pratique. Non loin de chez moi et rapide, de quoi payer mon loyer et manger. Rien de plus. Mais j'avoue qu'être ici à Kaze et rencontrer du monde tel que vous, me donnes des envies de voyager un peu plus. Peut-être notre rencontre me fera changer d'avis sur ma condition d'ermite passif. Du moins à condition que je ne trouve pas de maître avant cela. Répondait-il en se servant une nouvelle coupelle n'oubliant pas servir Mukuro si tant est qu'elle avait vidé son verre

Suite à cela il plongeait sa tête dans la coupelle l'air pensif. Les mots se bousculait dans sa tête, était-ce cette jeunesse qui lui donnait envie de changer de vie ? Se rendait-il compte qu'il avait changé et était devenu aigri durant toutes ces années ? Rien n'était sur alors il secouait la tête avant de la relever et de déposer son regard sur son interlocutrice. Il est tout de même intéressant d'observer le monde autour de nous n'est-ce-pas ? Cela faisait bien des années que je ne l'avais plus fait. Déclarait-il en observant les gens autour d'eux. Dans un coin du bar, des pochtron riait et chantait, dans l'autre... La même chose, seule une personne semblait être là pour une toute autre raison et c'était justement ce qu'il l’intéressait. Ce contraste des plus furieux, une personne d'un tel acabit était forcément louche. Fû le fixait un instant en souriant avant de se lever. Veuillez m'excuser un instant, je reviens. S'excusait-il avant de se dirigé vers cet homme mystérieux seul dans son coin.

Arrivé prêt du gaillard il s'inclinait comme il avait pu le faire précédemment pour se présenter avant de parler à l'homme. Si tant était que Mukuro possédait une bonne oreille malgré tout ce vacarme, elle entendrait alors s'adresser à lui ainsi. Bonjour, je me présente, Ginka Fû. Je suis navré de vous avoir dévisagé de la sorte pour commencer. Je ne voudrais pas vous empêcher de faire vôtre métier ou quoi que vous allez entreprendre mais j'aimerais beaucoup pouvoir terminé la discussion que j'entretien actuellement avec la jeune femme que je viens à l'instant de quitter alors... Si vous pouviez éviter de malaxer votre chakra et attendre un moment plus propice pour faire ce que vous avez à faire je vous en serait gré. Avait-il annoncé en souriant à pleine bouche tandis que l'homme mystérieux avait regardé bouche-bée le majordome comme un enfant prit dans le sac il se levait quelques peu agressivement tandis que Fû lui passait sa main droit sur son veston à la place du cœur, serein.

Malgré les demandes du majordome l'homme était insistant et continuait de malaxer du chakra. Je vous déconseille vivement cela. Je vous l'ai dis, je ne souhaites pas dérangé votre travail mais je doute fortement que vous ayez bien compris la situation dans la quel vous êtes. De nombreux shinobi sont réunit ici de tout horizon, s'attaquer à l'un d'eux en groupe et ce même s'ils sont acloolisé ne vous serait pas favorable. Excusez moi du peu mais vous frôler l'amateurisme à ce niveau. Ajoutait-il tandis que l'homme face à lui avait à peine le temps de sortir sa main de sa cape qu'il se retrouvait soudainement face contre la table, maîtrisé en l'espace d'une seconde à peine. Je croyais vous avoir déconseillé cela... Disait-il en souriant tandis qu'il laissait de sa main sortir une fine aiguille de raiton qui venait s'introduire dans le crâne de l'homme l'endormant quasiment instantanément. Il relevait alors la tête en direction du tavernier qui l'avait vu faire et lui souriait. Je crois qu'il à un peu forcé sur l'alcool sir. Je n'ai fais que lui retenir la tête pour qu'il ne se blesse pas. N'est-il pas ? Demandait-il sourire aux lèvres tandis que le barman visiblement habitué avait simplement hausser les épaules et était retourné à ses verres et ses alcools. 

Finalement comme si de rien était il laissait roupiller l'homme qui était probablement venu pour accomplir une mission d'assassinat alors qu'il retournait s’attabler en compagnie de Mukuro. Navré pour l'attente. Vous vouliez un aperçu de ma force j'imagine. Je n'avais pas véritablement envie que cette discussion finisse brutalement. Finissait-il en buvant le contenu de sa coupelle une fois de plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee
Imai Nobume
Imai Nobume

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Sam 22 Fév 2020 - 23:27

« Dans la pratique, c'est pas mal aussi, oui, j'aime bien. »

Mais c'était aussi plus difficile à trouver. Il fallait que quelqu'un à côté de chez moi requière mes services et que ce service soit dans mon domaine de compétences. Je savais typiquement que le genre de travail comme garde-enfant, baby-sitting ou garde-animal n'était pas dans mes cordes. Encore l'animal, je pouvais trouver un moyen de le dompter. Mais l'enfant, ce n'était pas clairement pas ma tasse de thé - même si le forum est composé de 80% d'enfants. Et aussi, il ne fallait pas que le contrat m'empêche de fumer, auquel cas cela risquait d'être frustrant pour moi.

Au même instant, je vis le bonhomme se lever de sa chaise pour aller voir à une autre table. Dans un premier temps, j'affichai un air interrogateur. Mais observant de plus près et écoutant leur conversation, je compris qu'il venait de retenir une tentative d'assassinat. Je fus légèrement surprise. Le majordome était plutôt fin et prêtait attention à son entourage alors que pourtant, son attention était rivée sur notre conversation. Je l'observais maîtriser l'assassin tout en tapant des mains pour l'applaudir d'un air légèrement ahuri. J'attendis qu'il revienne pour reprendre la parole.

« Wahou... De quelle grotte venez-vous ? Vous ne savez pas grand chose du monde extérieur ni même de ce qu'il s'y passe, mais m'avez l'air d'en savoir des choses sur les arts du combat. Votre maître était constamment pourchassé ou quelques chose comme ça pour que vous développiez des techniques pareil ? »

Je notais qu'il maîtrisait le raïton - oui derrière mon air d'ahuri, je prenais note de certaines informations. En tant que mercenaire, on était tout le temps sur nos gardes encore plus lorsque notre interlocuteur se révélait être un plus gros poisson qu'il n'en n'avais l'air. Il était vraiment particulier dans son genre. Que ce soit dans ses manières de faire et de se présenter à n'importe quel inconnu à tout bout de champs - vous noterez sa politesse - ou dans son incroyable maîtrise et sa propreté. Je n'étais pas du genre à chercher les noises aux inconnus, et dés que je le faisais, je le faisais de façon barbare et je ne perdais pas de temps à la présentation.. Je me demandais d'ailleurs si dans une situation de danger extrême ou face à un PnJ SSS il prendra également le temps de se présenter.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Ginka Fû
Ginka FûEn ligne

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Dim 23 Fév 2020 - 15:57
Bien qu'usuellement les compliments ne fonctionnait pas sur Fû, le fait d'être ainsi applaudit et qu'une inconnue plutôt séduisante s'interesse à ses capacité avait réussi à le flatter. L'alcool y avait jouer pour beaucoup puisqu'il aurait juste remercier la personne avec modestie s'il n'avait pas bu. Quoi qu'il en soit il riait légèrement a la question se rappelant peu à peu le genre de personne qu'il avait servit toute sa vie. Yuki Hamura était un noble du clan n'ayant pas acquis la capacités spécial. Il avait prit Fû, le gamin des rues sous son aîle et l'avait formé à devenir majordome. Le garde du corps du Yuki avait ,pour une raison qui lui échappait encore aujourd'hui, trouver que le gamin avait un potentiel incroyable et l'avait formé en ce sens. Ainsi depuis son plus jeune âge il fut entraîner à devenir un majordome des plus spécifique. Une arme de servitude et de mort au cas ou. 

-Je suis née dans un petit village du pays de l'eau. J'y ai vécu la plus grande partie de ma vie, un orphelin des rues. Un jour mon maître me pris la main dans le sac à le voler et plutôt que de me punir et de faire de moi une victime des nobles supplémentaire, il m'a pris sous son aile et apprit le métier de majordome tandis que son garde du corps personnel m'a apprit les arts martiaux. Disons qu'il est préférable pour une personne haut placé d'avoir un entourage bien entraîné afin de paré à toute éventualité. Aujourd'hui je peux dire avec fierté que je suis aussi bon shinobi que majordome. Disait-il avant de boire une nouvelle coupelle qui sec. Son nez et ses joues étaient devenue rosée, il n'était pas soudainement intimidé par la jeune femme loin de là, ce visage rubicond dénotait tout simple sa consommation d'alcool qui commençait à faire effet. La modestie ne l'avait pas étouffer cette fois-ci, lui pourtant si modeste d'ordinaire.

D'une certaine manière Fû s'était mis à vivre l'espace d'une soirée en compagnie d'une inconnue, bien plus qu'il ne l'avait fais depuis longtemps. Son histoire qui n'était pourtant pas si tragique que cela avait fait de lui un vieillard aigri et en attente du temps qui passe mais en cet instant, il s'était un peu oublié et détendu. Allez savoir pourquoi cela se produisait aujourd'hui et non avant mais pour l'heure il servait deux nouvelle coupelle et tendait ensuite la sienne en direction de la femme. 


-A une rencontre agréable autour d'une bouteille de saké ! S'exclamait-il maladroitement, porter un toast n'était visiblement pas sa tasse de thé et qui aurait pu s'en plaindre ? Le simple fait qu'il prenne cet initiative était en soit déjà un miracle. Suite à cela il prenait une grande inspiration et buvait cul-sec le contenu ce précieux nectar.

-Dites moi... Laissait-il s'échapper de ses lèvres. Quel est votre objectif dans la vie ? Vous savez déjà ce que moi je recherches et ce avec une assez grande précision alors je m'interroges. Quel peut bien être l'objection d'une mercenaire vivant quasiment au jour le jour ? Finissait-il en plongeant son regard dans les yeux de son interlocutrice, il avait beau être un vieillard cynique il n'en était pas pour autant désintéresser des gens avec qui il discutait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee
Imai Nobume
Imai Nobume

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Dim 23 Fév 2020 - 21:54
« A cette belle rencontre. »

Je portai mon verre vers le sien avant de le boire d'une traite. Il était désormais inutile de me demander le nombre de doigts en face de moi, à tous les coups j'allais répondre le double ou le triple du chiffre attendu.

Dans d'autres situations, j'aurais trouvé son histoire ennuyante. À combien d'années remontait son récit ? Ce n'était que le passé d'un vieil majordome recueilli et élevé par un noble, qui aujourd'hui devait avoir plus d'une cinquantaine d'années. Toutefois, derrière cette histoire des plus banales et des plus courantes, j'y retrouvais le reflet de ma propre histoire. Oui. Je n'étais pas bien différente de lui. J'avais moi aussi une histoire des plus banales et des plus courantes tout comme la sienne.

J'étais un de ces gamins charognards qui tuaient les bêtes comme les humains pour se nourrir et survivre. J'avais les mains tâchées de sang et j'avais le regard aussi morne que celui d'un cadavre. Et ce, jusqu'à ce que cet homme vienne me tirer de cet enfer. De la même façon, il m'avait appris à vivre convenablement.. Bien que vers la fin, ce dernier avait fini par m'abandonner, me laissant de nouveau seule dans ce néant...

« Aucun. Je n'ai aucun objectif particulier. Comme vous le dites, je vis ma vie au jour le jour. Je ne cherche rien, je n'attends rien, je me laisse simplement aller là où le vent m'emportera. Avec un peu de chance, ce sera un endroit doux, paisible et tranquille, et avec un peu de malchance, ce sera un endroit de chaos et de guerre. Tout dépendra de mes contrats et de mes rencontres. »

Et il se trouvait que celui qui me retenait à Kaze était fort bien rémunéré. J'ignorais encore comme celui-ci allait se terminer. Peut-être y laisserais-je la vie ? Ou peut-être triompherais-je ? Mais tout cela m'importait peu. Le fait de n'avoir aucune attente faisait que je n'avais pas peur de la déception.

Bien sûr, il y avait encore l'homme au chapeau qu'il me fallait attraper, mais il m'était difficile de dire pour qui je le faisais. Pour lui ? Pour moi ? Était-ce un objectif ? Ou juste un sentiment d'obligation passagère ? De réel objectifs, de réelles ambitions, je n'en n'avais pas. Ma vie était dénuée de sens depuis qu'il m'avait abandonné seule.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Ginka Fû
Ginka FûEn ligne

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Lun 24 Fév 2020 - 18:15
Bien que la mercenaire avait une personnalité des plus intéressante sa conversation laissait grandement à désirer. Las de mener les hostilité, Fû décidait de se saisir d'une dernière coupelle et de la boire cul-sec avant de se lever. Toujours aussi maniéré et respectueux il s'inclinait légèrement en direction de la femme pour lui faire comprendre qu'il était sur le départ. A nouveau le sourire aux lèvres il se redressait le dos bien droit tandis qu'il place sa main gauche dans le bas de son dos et la droite sur le cœur. Cette position était principalement une démonstration de noblesse plutôt qu'être véritablement utile. 

-J'ai apprécié ce moment passé avec vous Mukuro, merci de m'avoir tenu compagnie. J'espère bien pouvoir vous revoir un jour si tant est que cela vous intéresse. Finissait-il avant de saluer une nouvelle fois sa compagne de beuverie du soir.

C'était en tournant les talons qu'il réalisait les bienfaits du voyage. Bien qu'il n'en avait jamais prit l'habitude le cinquantenaire réalisait qu'il pourrait véritablement prendre goût au voyage et aux nouvelles rencontre. Arrivé face au comptoir des lieux, il glissait un billet en guise de pourboire avant de partir vers de nouveaux horizons.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee
Imai Nobume
Imai Nobume

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume Empty
Lun 24 Fév 2020 - 18:48
Et cela marqua la fin de notre conversation... Elle avait duré plus longtemps que prévue. Initialement il était simplement venu demander le chemin vers la banque sabaku, mais finalement cela avait tourné en longue discussion sur le présent et sur le passé. Je saluai à mon tour le majordome avec toutefois, bien moins de manières que lui, mais juste un sourire jovial.

« Oui, moi de même. Peut-être nous reverrons t-on ? Si le hasard nous y amène. »

Nous voyageons tous les deux énormément, il n'était pas sûr que l'on puisse se recroiser à nouveau... Quoique, étant donné que j'étais partie pour rester un certain temps à Kaze, s'il ne partait pas, il était fort probable que le hasard nous réunisse de nouveau... Le monde était petit.

Après que ce dernier ait quitté l'auberge, je pris mon temps pour terminer le reste de ma bouteille - de quoi avoir le visage encore plus rouge que pivoine. Soit, environ deux heures plus tard, on pouvait me retrouver entrain de plonger mon visage dans un bac d'eau froide pour faire passer la température de l'alcool et reprendre mes esprits.

« Aaaaah ! J'ai la tête qui tourneeeee. »

C'était des choses qui arrivaient quand je buvais trop. À coup sûr, demain j'allais me retrouver avec un mal de tête pas possible... D'ailleurs, n'était-ce pas demain que je devais aller rencontrer Shacho pour.. Je ne savais plus quoi...


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 http://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 http://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302

Demander son chemin. [Ft.Imai Nobume

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: