Soutenez le forum !
1234
Partagez

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei]

Yawa Seika
Yawa Seika

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Empty
Lun 24 Fév 2020 - 18:59
La force d’un shinobi réside souvent dans sa capacité à collaborer avec ses semblables. Dans le cas de Seika, ce n’est pas une chose bien difficile que de s’allier à quelqu’un, étant donné que dans neuf cas sur dix, la jeune fille ne recule devant rien ni personne. Néanmoins, ses capacités sont telles que la châtaigne se refuse bien souvent à demander de l’aide à quelqu’un d’autre pour devenir plus forte, de peur de les blesser involontairement. D’aucuns diront que la Genin a choisi sa voie en apprenant à maîtriser les portes célestes, mais les plus malins comprendront que c’est surtout un choix « par défaut » du fait qu’elle n’ait pas été dotée de Kekkai Genkai comme bon nombre des ninjas du Yuukan. D’une certaine façon, ce choix l’a souvent forcée à mieux contrôler sa force, et ce n’est donc pas sans raisons qu’elle est aujourd’hui très impliquée, investie et concentrée dans sa manipulation du Hachimon. Par ailleurs, il reste le problème du contrecoup, car quand bien même l’adolescente préfère se blesser elle-même qu’autrui, son géniteur se retournerait dans sa tombe si elle employait ce pouvoir d’une manière inconsidérée.

Heureusement, de temps en temps, certaines personnes formidables aux pouvoirs exceptionnels parviennent à voir au travers des problèmes des autres sans que rien ne leur soit demandé. Une personne en particulier les surclasse toutes, aux yeux de l’enfant, qui bien que facilement impressionnable, a su juger de l’extraordinaireté de celle-ci au premier coup d’œil. Qui est-ce ? Eh bien, simplement sa Sensei, Chiwa Aimi, qui l’a conviée à un entrainement, constatant sans doute dès leur première entrevue que son élève devait s’isoler de plus en plus pour ne pas faire de mal à ses camarades d’entrainement en perdant en concentration, à cause de la fatigue notamment. Si la Yawa se sent trop faible pour faire honneur à l’Eiseinin, la rubiconde quant à elle a dû vouloir aider la brune à devenir plus forte, ou simplement souhaite-t-elle tester ses capacités.

C’est donc le visage anormalement fermé pour une fille d’ordinaire si joyeuse que Seika se rend sur le terrain d’entrainement, situé sur les hauts plateaux. Rien à voir avec un petit entrainement de routine, puisque la personne en face sera bien plus forte qu’elle, et sans aucun doute que le doux visage de la flamboyante ne sera pas aussi gentil que la dernière fois. Peut-être que ce sera le cas, au fond, mais la Yawa ne part pas dans cette optique. Il en faut beaucoup pour l’abattre, et la crainte de blesser mêlée à la peur de décevoir forment un beau combo, qui sera peut-être vite effacé par les mots que lui dira Aimi en arrivant. La Genin traîne donc des pieds et emmène sa carcasse sur la roche qui forme le sol de ce terrain. Sera-t-elle la première arrivée ? Rien n’est moins sûr, pour une fois.

Spoiler:
 

_________________
Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Empty
Mar 3 Mar 2020 - 13:49


Jouons à Casse-casse






Le poids de la responsabilité sur les épaules de chacun était supportable ou non, en fonction de la personne qui le recevait. Aimi, quant à elle, avait travaillé monstrueusement pour que ses deux parties soient si résistantes, qu’elle pourrait soulever le monde de sa propre volonté. Elle savait ce qu’elle voulait, ce qu’elle valait et ce qu’elle était. Plus le temps passait et plus on lui donnait de l’importance, toujours très humble, la jeune femme était honorée qu’on croit en elle, parce qu’elle avait tout donné pour cela.

La Chiwa était fière de devenir sensei, elle aimait partager et aider son prochain. Mais la personne qu’elle avait sous son aile était d’autant plus spéciale, qu’elle l’appréciait déjà beaucoup. Cette vigueur, cette détermination, lui rappelait son jeune âge et elle se revoyait en elle. Ayant du temps pour elle cette semaine, la rubiconde avait décidé de convoquer la Yawa sur les hauts-plateaux. Elle ne savait pas vraiment se comporter en sensei et comptait bien appliquer ce que lui avait appris Toph.

Arrivant en avance sur les lieux, la kunoichi alla se placer sur le côté, à l’abri des regards. C’était un petit quelque chose qu’elle avait de Yanosa, qui appréciait la prendre par surprise. Cette fois-ci, elle voulait sonder la jeune fille et voir comment elle se sentait, face à cette rencontre. Et ce fut une vision bien triste et morne qui s’offrit à la rubiconde, surprise par le peu d’enthousiasme dont elle faisait preuve. La rousse avait en souvenir une boule d’énergie prête à tout surpasser et à apprendre. Que se passait-il dans sa tête ?

Aimi décida de quitter sa cachette et de sauter avant d’atterrir devant son élève et apprentie. Elle s’approcha alors et l’observa inquiète.


« Bonjour Seika, je suis contente de te voir. J’espère que c’est le cas pour toi aussi, tu me sembles bien plus triste que la dernière fois… Veux-tu m’en parler ? Avant que je te parle de cette convocation. »

Parce que le bien-être de la châtaigne passerait avant toutes les obligations ou les entraînements qu’un shinobi devait faire. La Chiwa pencha la tête sur le côté et avant de décider de s’asseoir et de l’inviter à en faire de même.


_________________
Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] 59386_s


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Empty
Mar 3 Mar 2020 - 22:10
Trainant les pieds d’une façon bien rare – si ce n’est unique – Seika ne remarque pas que Aimi est déjà présente. Peut-être est-ce voulu de la part de la rubiconde qui souhaite observer la Yawa dans son état naturel, c’est-à-dire la façon dont elle se comporte lorsqu’elle n’a personne en face d’elle. En temps normal, elle aurait pu apercevoir une jeune fille pleine d’énergie, en train de courir partout pour se préparer à ce qui va suivre, mais ce n’est pas le bon jour. Pour une fois dans sa vie, ou bien est-ce la deuxième fois, la Genin a besoin qu’on la rassure, qu’on lui explique qu’elle n’a rien à craindre, qu’elle ne va pas faire de mal à autrui en ne se contrôlant pas. L’apparition soudaine, mais majestueuse, de la magnifique rougeoyante surprend Seika qui recule d’un pas, les yeux un peu plus ouverts que tantôt, néanmoins la châtaigne reprend son air tristounet, ne contrôlant pas vraiment son état.

« Bonjour Sensei. »

Dit-elle simplement en écoutant la suite des propos de sa professeure. Celle-ci a rapidement remarqué l’inratable, mais ce qui est étonnant est qu’elle l’a sans doute vu de loin, avant même d’engager la conversation. L’adolescente est prise d’un battement traitre lorsqu’elle se rend compte de l’intérêt immédiat que porte la Chiwa à son état. Elle n’a jamais douté que la flamboyante soit du genre à écouter et à aider, ni même du fait qu’elle l’apprécie sans doute déjà, car les gens ne peuvent pas la détester – sans prétention aucune – de toute façon. Cependant, la petite a tellement monté son cerveau dans un mélange de stress et de crainte qu’elle en a oublié le but d’une Sensei. Ouvrant un peu plus les yeux, lui permettant de voir les rayons du soleil parcourir la chevelure extraordinaire d’Aimi, la laissant perplexe quant au fait que ce soir l’astre lumineux ou la beauté de l’Eiseinin qui l’aveugle, la brune tente de prendre une voix presque normale, mais l’effort n’est pas des plus convaincants.

« Je… Je n’ai pas envie de te faire mal, Sensei. Je sais que tu es plus forte, mais le pouvoir que j’ai mis du temps à maîtriser est dur à contrôler, et je peux faire autant de mal aux autres qu’à moi-même en l’utilisant de travers. Même si tu ne crains rien parce que tu es super balèze, j’ai aussi peur de te faire honte en tant qu’élève en n’étant pas super douée ou en perdant le contrôle sur mes capacités. »

Ses yeux se remplissent de larmes, mais ces dernières ne parviennent pas à couler. Elle a promis à sa mère de ne plus pleurer de peine, la dernière fois remontant aux funérailles de son géniteur. Elle essuie ses yeux, et contient au mieux sa tristesse, affichant une grimace un peu particulière, sa bouche faisant pensant à celle d’une enfant qui boude, et son souffle ne trouvant plus le chemin de ses narines ni de ses lèvres, ce qui va vite la mener à l’asphyxie, sans doute. Mais comme cela, elle parvient à retenir son liquide oculaire. Que dira donc la Sensei pour réconforter son élève ? Va-t-elle lui mettre une baffe pour que les idées se remettent en place dans sa caboche ? Ou simplement la rassurer… ?



_________________
Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Empty
Jeu 5 Mar 2020 - 9:50






La surprise était de mise. Aimi n’était pas le genre de personne qui aimait s’immiscer dans la bulle intime de quelqu’un, mais elle avait besoin de voir les réactions spontanées de son élève. Comprendre et la connaître étaient très importants. Elle lui offrit un doux sourire, lorsque celle-ci la salua. La Chiwa, interpellée par ce comportement qui ne lui ressemblait pas, la questionna directement, ne souhaitant pas tourner autour du pot. Ne s’attendait-elle pas à cette attention vis-à-vis de sa personne ? La rousse savait être juste et pouvait être dure et « brute » lorsqu’il le fallait, mais elle restait une personne très douce et compatissante. Elle attendit donc que la Yawa assimile ses paroles et sa présence. Lorsque celle-ci prit son courage à deux mains, elle lui offrit ses confessions et ses craintes.

La rougeoyante ne s’attendait pas à cela et ne put cacher sa stupeur fasse au désarroi et à ses inquiétudes. Ses doutes étaient entendus, la rousse comprenait plus que quiconque. Ces perles dont les coins de ses pupilles marron, l’Irou nin ne voulait pas les voir, elle préférait tellement la jovialité de cette demoiselle. La rubiconde apposa doucement une main sur le sommet de sa tête, avant de la glisser derrière et d’attirer Seika contre sa poitrine. Pas trop fort, juste histoire qu’elle ressente cette chaleur réconfortante et rassurante.


« Tu as un don Seika, tout ne peut pas être parfait, il faut du travail et de l’entraînement pour arriver à maîtriser ses capacités. Et je sais que tu y arriveras, car je serai là pour te soutenir. N’aie pas peur de me faire du mal et si tu te blesses, je serai là pour te soigner. J’ai aussi mes faiblesses, tout n’est pas parfait et combien de fois je me suis blessée ? Mais ça fait partie de l’apprentissage, se relever de ses erreurs. Et sache que je suis plus que fière de t’avoir comme élève et apprentie, nous accomplirons de belles choses ! »

L’Eisei nin l’attrapa alors doucement par les épaules pour pouvoir encrer ses rubis dans ses ambres, elle lui envoya un regard déterminé et confiant.

« C’est d’ailleurs pour cela que je t’ai convoqué ici. C’est un endroit où nous n’avons pas à nous retenir, où la terre partage nos maux et nos déterminations. J’ai envie de te connaître d’une manière différente, par l’échange du combat. Mais nous pouvons aussi s’attarder sur un point auquel tu voudrais t’améliorer, en savoir plus. Apprendre ou s’entraîner, les deux sont possibles. À toi de me dire ce que tu souhaites avec moi en tant que Sensei. »

La châtaigne avait sûrement des motivations précises, elle sentait que le combat n’était pas sa tasse de thé, craignant de blesser son prochain. Cela restait un échange qui était important pour la kunoichi, mais elle ne forcera pas, et préfère laisser l’initiative à la genin. Ses pas reculèrent légèrement alors, croisant les bras, attendant un signe de sa part, cette étincelle qu’elle avait vu dans son regard et qu’elle souhaitait revoir.

_________________
Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] 59386_s


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Empty
Jeu 5 Mar 2020 - 18:43
La peine de Seika est aussi palpable que l’est sa joie habituellement. Beaucoup trouveraient risible qu’une personne d’ordinaire si joyeuse puisse être triste pour des raisons si bêtes, pourtant il s’agit probablement des seules raisons qui peuvent entamer la bonne humeur de l’enfant. Faire mal aux autres est sa pire hantise, sans parler d’aller plus loin encore, comme par exemple tuer quelqu’un. Du reste, la Yawa souhaitant toujours bien faire, elle est donc très craintive quant à ce qu’elle peut démontrer à sa Sensei qui est une personne si formidable. Montrer des larmes ne lui plaît pas et c’est la raison pour laquelle elle tente de les contenir au maximum, mais devant la rubiconde, elle s’est au moins permise de se montrer franche et de s’ouvrir sur des sentiments que certains professeurs auraient pu voir comme des freins à sa progression. La châtaigne n’a rien d’une kunoichi, et on lui a souvent répété, mais parvenir à trouver un moyen de lier sa gentillesse sans failles à son « métier » et surtout à ses capacités, voici une tâche qui prouvera à tous que Chiwa Aimi est la meilleure des professeurs, si elle y parvient.

La petite est plutôt surprise du contact que crée la Chûnin, l’amenant jusqu’à son propre corps dans un câlin tout de même réconfortant, mais ce sont les mots de la jeune femme qui l’atteignent le plus, en plein cœur. Il ne faut pas beaucoup des mots dorés de la douce doctoresse pour réduire drastiquement les doutes de l’enfant perdue. Lorsque les rubis de la jeune femme s’ancrent dans les prunelles de la brune, elle sent comme un regain d’énergie dans tout son corps. Il lui faut alors quelques secondes pour que son sourire revienne, fébrilement, et encore un peu plus de temps pour que celui-ci soit fort et sincère.

« Merci Sensei, je pense que c’est ce que j’avais besoin d’entendre. Tu as raison, c’est à moi de travailler encore plus dur pour que je contrôle mon pouvoir, et avec toi à mes côtés, je sais que j’y parviendrai ! »

Le poing serré, la petite reprend vite du poil de la bête. Aimi ne va pas la gronder parce qu’elle est moins forte qu’elle, ce serait bête et méchant, et c’est tout l’opposé de ce qu’est cette idole de la jeune fille. Elle réfléchit un instant à la dernière phrase de la rubiconde, et se décide à prendre son courage à deux mains :

« J’accepte de m’entrainer avec toi. Comme tu l’as si bien dit, tu es trop forte pour craindre mes pouvoirs, et je me moque que tu me casses en morceaux parce que tu peux me réparer derrière, héhé ! »

Reculant d’un pas, la châtaigne attend de voir ce que va faire sa Sensei pour commencer. Son éventail de techniques est trop restreint pour se permettre de lancer les hostilités, alors la jeune fille laisse la chance à la Chiwa de démarrer, en espérant ne pas recevoir une frappe Irou en pleine poire d’entrée de jeu.



_________________
Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Empty
Mer 11 Mar 2020 - 19:35






Aimi avait beaucoup d’espoir en son élève. Il était hors de question de la laisser se démonter ainsi, alors qu’elle aspirait à devenir une kunoichi digne de ce nom. En tout cas, la jeune femme fera tout pour l’aider à prendre cet envol qui semble ralenti par cette peur en elle. Même s’il y avait des décisions et des choix qui avaient été très durs à prendre, les valeurs de l’Irou nin en restaient les mêmes. Dans tous types de situations, tuer l’autre n’était pas un acte à commettre. Elle préférait la parole qu’aux solutions extrêmes. L’écarlate n’oubliera jamais les vies qu’elle a ôtées à Tetsu, chaque visage continuera de la hanter et tout ce qu’elle pouvait faire, c’était d’avancer et de sauver le plus de personne possible. Alors si la Yawa ne voulait pas en être, elle fera tout pour l’aider, sans pour autant ne pas la préparer au jour où ses actions pourraient aller à l’encontre de ce qu’elle souhaitait. Parce qu’elle comptait bien être un appui et un soutien, un mentor et un pédagogue à la hauteur de ses motivations.

La chunin ne put s’empêcher de sourire en voyant le regain d’énergie se lire sur son adorable minois. L’entendre le dire était plus qu’une satisfaction personnelle, c’était une fierté sans nom ! Aimi hocha de la tête assurément. Celle-ci accepta alors de s’entraîner avec elle, ce qui était un bon moyen de faire connaissance avec plus de… combativité. La suite de ses paroles la surprit, avant de rire légèrement derrière sa main. Elle secoua alors ses deux mains en tournant la tête négativement.


« Oula non Seika ! Ce n’est pas vraiment ce que je voulais dire. J’ai eu un sensei qui… m’a encaissé des coups au point de rentrer chez moi sur ses épaules car je ne pouvais plus marcher… Ca m’a appris à vivre avec la douleur et à me battre sans relâche. C’est pour cela que je te dis de ne pas avoir peur de me faire mal, j’encaisserai autant qu’il le faudra. De mon côté, je compte bien ne pas y aller doucement, tu es une kunoichi qui mérite qu’on la mette en estime. Alors montre moi de quoi tu es capable, et je serai là pour penser tes difficultés et tes doutes, d’accord ? Bien, je me lance ! »

Ce fut au tour de la rubiconde de se mettre en position. Le but de cet échange était de connaître les compétences de la demoiselle, son tempérament, mieux la comprendre et pouvoir l’aider plus tard. Et puis, ça faisait toujours du bien un petit combat ! La jeune femme fit craquer ses doigts avant de se mettre en position. Première offensive, possibilité de voir comment la châtaigne réagira et si elle était capable de contre-attaquer dignement. La rousse commença alors par sa précieuse technique, celle qu’elle avait le plus utilisé sûrement. Ses mains érigèrent des signes incantatoires tandis qu’elle fit apparaître une lame de vent tranchante qui se lançait dans la direction de l’apprentie médecin.

Spoiler:
 

_________________
Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] 59386_s


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Empty
Jeu 12 Mar 2020 - 19:14
Seika a fini par accepter l’idée de se battre contre Aimi. A l’inverse de certaines personnes, la rougeoyante possède des capacités lui permettant de ne pas risquer la mort en cas d’attaque un peu boostée. D’un côté, cela peut aussi donner l’occasion à la Yawa de se battre avec les Portes Célestes – celles dépassant la première – et ainsi se tester sérieusement, tout en apprenant à en maîtriser les limites et en les contrôlant au mieux. Sans parler du contrecoup éventuel, la jeune fille préfère ne pas frapper trop fort pour ne pas blesser la Chiwa, mais d’un autre côté, si elle frappe à sa pleine puissance, même dans le cas où la rubiconde s’en sortira plus ou moins indemne, la châtaigne quant à elle risque gros. L’avantage, c’est que sa Sensei est médecin, et pourra de ce fait la remettre sur pied. L’inconvénient, c’est que les blessures de la quatrième porte et des suivantes sont trop importantes pour que de simples soins – aussi exceptionnels soient-ils – suffisent à la remettre en forme sans passer par la case lit d’hôpital.

« D’accord Sensei ! Alors … je ne risque pas de te faire bien mal, mais si ça arrive, tu sauras encaisser ? Je comprends ça, moi aussi je peux encaisser ! Osu ! »

Dit-elle en serrant les poings des deux côtés de son corps, orientés vers le ciel et à hauteur de ses hanches. Le combat est donc décidé et commence sans plus attendre. Que montrer à la jeune femme, qui ne soit pas prévisible ? Eh bien, même si celle-ci s’attend à voir du Taijutsu de haute volée, il se peut qu’elle soit surprise dès lors que son élève ouvrira une première porte. Mais l’heure n’en est pas encore à l’extravagant, et lorsque l’offensive venteuse d’Aimi part droit sur Seika, celle-ci fait apparaître une armure de terre qui reçoit le choc de plein fouet. Cela suffit à la faire s’effriter, mais pas à retenir la contre-attaque. La brune se jette sur l’Eiseinin afin de la bousculer d’un coup d’épaule pour la déstabiliser un peu.

Si tout se passe comme elle l’a prévu, elle n’aura qu’à revenir se placer en arrière et s’attendre à une rouste monumentale, ou un assaut plus sérieux, cela n’est pas en son pouvoir. Les capacités des ninjas médecin ne se limitant pas aux soins, la petite sait qu’elle pourrait recevoir un coup bien plus fort que ceux qu’elle peut donner, même avec l’activation des deux premières portes. Mais c’est à la Chiwa de se décider sur son prochain assaut, et Seika attend son prochain geste.



Spoiler:
 

_________________
Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Empty
Dim 15 Mar 2020 - 22:17






Un stress étrange circulait dans le corps de la jeune femme. Le fait d’être sensei et de devoir se montrer à la hauteur, mais elle était son apprentie Iroujutsu aussi. Plus de devoirs, plus de responsabilités et donc plus de pression. Ce n’était pas une anxiété trop oppressive, un bon stress qu’elle devait l’alimenter pour montrer le meilleur d’elle-même. Cet entraînement sera un moyen de se jauger l’une de l’autre, de se comprendre à travers les poings, la fatigue, la douleur, et c’était ce qui l’encourageait encore plus. De plus, elle était assez curieuse de voir ce que donnait cette capacité qui semblait forte, mais qui avait des conséquences drastiques sur son état de santé. La rousse comptait bien être là pour lui soigner ses maux à la fin de l’échange, si c’était nécessaire. Encaisser, oui, c’était souvent la clé de beaucoup de contre-attaques. Enfin, la Yama le verra très vite.

L’air décidé, les poings serrés et brandis vers le ciel dégagé, c’était tout ce que la Chiwa cherchait dans le comportement de la jeune fille. Les hostilités pouvaient commencer. La rubiconde se plaça et réalisa des mudras pour lui lancer une simple lame de vent. Celle-ci lui fit démonstration de son don de la terre, se forgeant une armure qui encaisse totalement son attaque. L’affinité doton était forte défensivement, il allait falloir qu’elle y aille fort si elle voulait l’atteindre. Mais ce n’était pas là le but de ce combat, il fallait qu’elle en découvre plus. Celle-ci arriva aussitôt en se lançant pour la bousculer à l’épaule. Aimi décida alors d’utiliser son avant-bras pour parer la tentative, repoussant sa main. Elle enchaîna ensuite par un coup-de-poing chargé de chakra de vent qui ne faisait pas vraiment mal, mais qui relâchait une légère bourrasque pour déstabiliser, elle enchaîne alors, profitant de cette opportunité, pour lui asséner un coup-de-poing sur le visage.

Un petit combat qui pouvait faire mouche pour embêter son adversaire le plus possible. C’était léger, mais cela ne servait à rien de la mettre KO non plus. Comment allait-elle se défendre face à tant d’offensives ? Qu’allait-elle lui montrer, donnera-t-elle toutes ses tripes ? Elle l’espérait sincèrement en tout cas. Parce qu’un médecin devait se donner à fond, un shinobi tout autant, faire ses preuves commençait par les actes, et non pas que par les mots.


« Aller Seika, montre-moi tout ce que tu as ! »

Spoiler:
 




_________________
Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] 59386_s


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Empty
Mar 17 Mar 2020 - 12:52
L’ambiance de l’entrainement semble déjà s’imprégner en Seika, qui se plaît bien plus à cet exercice qu’elle ne l’aurait imaginé. L’assurance d’affronter quelqu’un qui n’en ressortira pas amoché en subissant ses coups la pousse peut-être à moins stresser et de ce fait, elle n’a pas peur de donner des coups à quelqu’un, pour une fois. D’aucuns diraient que cela est dû à un manque d’intérêt ou d’affection pour Aimi, mais ce serait faux, puisqu’elle a une place déjà très haute dans son cœur et que lui faire du mal chagrinerait la Yawa au plus haut point. Son esprit efface ces idées toxiques, qui ne feront que la déstabiliser et la rendre inefficiente, pour se concentrer sur le moment présent. Son coup est bloqué par la Chiwa, qui se sert d’un brassard pour encaisser sans broncher.

Une fois le coup encaissé par la rubiconde, la châtaigne se retrouve plutôt exposée, et reçoit l’attaque suivante sans pouvoir l’éviter. Elle se retrouve donc quelque peu projetée en arrière, et avant de pouvoir se remettre sur pied, un coup de poing vient heurter son doux visage, lui infligeant peu de dégâts mais une douleur tout de même bien présente. Se replaçant rapidement, la Genin arbore un petit sourire presque satisfait. Si elle l’avait voulu, Aimi aurait pu lui asséner un coup dévastateur voire même se débarrasser d’elle en une fois. Il y a des ouvertures dans le « jeu » de la jeune fille, et il faut y palier d’une façon ou d’une autre. La distance s’est un peu élargie entre les deux demoiselles, et la plus jeune utilise son chakra pour se propulser directement au contact de la rougeoyante.

« D’accord Sensei, alors… »

Elle commence à envoyer son poing gauche vers le côté droit du visage de la Chûnin, mais son coup s’arrête en chemin, tandis que le poing droit démarre pour venir frapper le côté gauche du visage de la Chiwa, finalement. Il s’agit d’une attaque qu’elle a pensé pour leurrer l’adversaire, et qui devrait normalement fonctionner… Ou pas. Tout ce que regrette l’adolescente c’est que si elle touche le visage de sa Sensei, cela risque de l’amocher un peu, et elle n’a pas envie de voir le si beau faciès de l’Eisei nin perdre de sa splendeur. Cela dit, la force de l’attaque n’est pas si grande, et à part un éventuel bleu, elle devrait bien s’en sortir.



résumé:
 

_________________
Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Empty
Dim 22 Mar 2020 - 16:00






Voir la Yawa s’investir autant lui faisait vraiment plaisir. Cette crainte et cette humeur triste qu’elle avait en arrivant semblait avoir complètement disparu, laissant place à une fière kunoichi qui s’entraînait avec son sensei. Le fait de l’avoir rassurée y était sûrement pour quelque chose. Ne pas se contraindre de donner des coups parce qu’on aurait peur de blesser. Il fallait qu’elle sache que ce n’était rien, et surtout avec Aimi qui pouvait se soigner derrière. Petit à petit, la jeune femme espérait que son élève n’ait plus peur et qu’elle se lâche totalement.

Le coup encaissé laisse un son métallique résonner entre les deux kunoichis. Un échange au corps à corps, dans les règles de l’art qui fait très plaisir à la rubiconde. En effet, elle use beaucoup de son futon et n’est pas la plus adepte en Taijutsu. Pouvoir s’entraîner dans ce domaine chaque jour allait l’aider à se renforcer. Car oui, ce n’était pas que l’élève qui apprenait, mais aussi le maître. Sans laisser la jeune fille reprendre son rythme, la rousse abattit son poing qui ne causait pas de dommage, il était surtout là pour faire relâcher le vent de celui-ci afin de déséquilibrer son adversaire. Quoi de mieux pour ensuite le combiner avec une attaque qui sera encore plus embêtante à esquiver. Elle n’y avait pas mit toute sa puissance, fort heureusement, tandis qu’il s’abattait sur son adorable minois.

La genin semblait satisfaite de cet échange. Aimi se demandait bien à quoi elle pensait sur le moment. Peut-être qu’elle comprenait que l’esprit de ce combat n’était pas d’être dans l'expéditif, mais qu’au contraire, la Chiwa voulait tout voir de la Yawa. Et ce fut ce qu’elle lui dicta, lui lançant un regard écarlate plein de défi et de détermination.

La châtaigne y répondit au plus grand plaisir de l’Irou nin en chargeant sur elle. Se préparant à l’assaut, la doucereuse vit le poing venir vers elle, et prépara la parade. Seulement, celui-ci ne parvint pas au contact avec son brassard, sous l’étonnement de la kunoichi. Et à peine qu’elle comprit ce qu’elle se passait, que son poing droit vint cogner la joue d’Aimi. Ca picote, ça saigne un peu à l’intérieur de la bouche, mais ça fait surtout sonner. Cela lui rappelle des souvenirs. Ce fut à son tour de sourire, très fière de cette stratégie plus qu’intelligente. Il lui fallut reprendre appui pour pouvoir se concentrer de nouveau, se secouant la tête.


« C’était, parfait. Voyons comment tu vas réagir à ça.»

Ni une ni deux, la jeune femme chargea sans attendre dans sa direction. Elle concentra alors du chakra dans ses poings, ses genoux et ses pieds de manière intense, mais pas aussi fortement que d’habitude, car le but n’était pas de la rendre incapable de combattre. Bien sûr, elle ne la sous-estimait pas du tout, mais ce n'était pas en lui brisant les os si jamais elle prenait l'attaque, qu'elle pourra en apprendre plus. Le premier coup droit attaqua le visage, avant d’enchaîner par le gauche dans les côtes et de finir par un coup de pied visant la rotule. Les trois encaissés causeront une douleur non négligeable à la Yawa si elle ne s’en protège pas, mais elle pourra se relever et continuer, avec une gêne supplémentaire.



Spoiler:
 


_________________
Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] 59386_s


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Empty
Dim 22 Mar 2020 - 20:43
Les coups vont bon train, entre Seika et sa Sensei, qui reçoivent toutes deux des dégâts légers, consécutifs, ne mettant pas leurs vies respectives en danger, loin de là. Jusqu’ici, de fait, la Yawa n’a pas vraiment de raison de s’inquiéter, et ne repense plus à ses doutes passés. Elle monte petit à petit en puissance sans pour autant se lâcher totalement, afin qu’Aimi puisse jauger sa force et ne pas se trouver dépassé par une montée subite de la force de son élève. La châtaigne vient donc tenter son coup feinté pour frapper le visage de la Chiwa, s’en voulant un peu sur la réussite, non pas qu’elle soit apeurée de lui faire mal, mais plutôt par crainte de gâcher sa beauté. Une chance que ce ne soit qu’une attaque assez basique, au final. La jeune fille aime l’intensité des échanges, même si les coups sont pour l’instant assez modérés, car cela ne laisse pas vraiment le temps à l’ennui, sans pour autant empêcher chacune de réfléchir à quoi faire. Aussitôt son coup placé, la petite voit donc trois attaques la prendre pour cible. Elle ne peut rien faire vis-à-vis de la première, qu’elle encaisse difficilement, sa tête partant un peu sur le côté et la douleur étant vive sur le moment, puis s’éjecte en arrière lorsqu’elle s’aperçoit qu’un autre allait arriver. En fait, il y en avait deux, mais elle ne s’en rend compte qu’après.

« Sensei, j’aimerais essayer quelque chose de plus fort, je te fais confiance. »

Confiance pour ne pas être blessée sévèrement si elle ne parvient pas à se contenir. Confiance pour la soigner si le contrecoup est trop lourd. La première porte céleste – qu’elle active aussitôt – ne laisse pas un contrecoup si violent que ça, lorsqu’on le compare au contrecoup des portes au-delà de la troisième, mais la brune ne l’a jamais vraiment utilisé en combat, et au mieux, elle ne l’a maintenu que quelques secondes dans ses entrainements, pour en apprécier les limites. Dès lors que son chakra fuse dans tous les sens, preuve que sa force a décuplée et que les « choses sérieuses » peuvent commencer, Seika tente une combinaison assez forte, mais également très ambitieuse, qui combine à la fois son affinité à sa capacité durement acquise et ses compétences de corps à corps. Elle frappe cinq fois sa Sensei – ou du moins essaie – en tentant de faire vite et fort, visant principalement son ventre, sur les trois premiers coups, puis ses deux cuisses. Son idée est que viser les bras serait fourbe et contre-productif, car si la rubiconde est privée de ses mains, elle ne pourra pas soigner, ni elle-même, ni son élève. Qu’en sera-t-il réellement ?




résumé:
 

_________________
Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Empty
Sam 28 Mar 2020 - 13:38






Ce coup dans le visage était celui de la réussite, de la fierté. Seika y était allée, elle n’avait pas hésité et c’était ce qu’Aimi souhaitait, que son élève se donne à fond. Alors ça faisait mal, ça sonnait, mais ce n’était pas grave, car elle était robuste et résistante et qu’elle pouvait encore encaisser. La kunoichi décida alors de monter d’un petit cran pour assurer la demoiselle et voir comment elle s’en sort dans ces circonstances. La charge et l’offensive la prennent de cours tandsi qu’elle reçoit son poing dans la tête. Mais bonne réaction à la suite où la Yawa comprend qu’elle doit éviter et bondit en arrière, laissant les deux dernières attaques frapper le vent. C’était bien, très bien même.

L’adorable Seika lui annonça vouloir monter d’un cran aussi. Aimi lui sourit, tout simplement, lui offrant dans son regard écarlate une assurance certaine. Non elle ne se trouvait pas plus forte ou plus douée, mais elle était prête à recevoir son élève, même si cela devait la mettre à terre. Très rapidement, l’aura autour de la châtaigne change. L’irou nin le perçoit peu, mais suffisamment pour comprendre ce qu’il se passait. La jeune femme recule alors légèrement, comprenant qu’elle y mettait du sérieux. Et elle attaqua. C’était rapide, plus rapide que ce qu’elle aurait pensé. La jeune femme encaissa alors un coup dans le ventre avant de concentrer du chakra dans ses jambes et de bondir en arrière tout en réalisant des mudras. Sa poitrine se gonfla avant de rejeter d’un coup une puissante bourrasque qui ne s’étendait pas trop, mais sa force en faisant une repousse redoutable qui allait empêcher la kunoichi de continuer son enchaînement.

C’était impressionnant, ce qu’il venait de se passer. Son souffle en avait été même coupé, et la rousse reprenait sa respiration tranquillement. La douleur était là, dans le ventre, plus vivante que jamais. Que serait-il arrivé si elle n’avait pas réagi ? Aimi ne pouvait s’empêcher de sourire à la jeune fille. C’était à son tour de faire une jolie démonstration de sa force. Brute, emplie de chakra. Son poing se ferma alors, tandis qu’il se recouvrait d’une essence bleutée intense. Pieds écartés, dos courbé, le bras se leva alors avant de s’abattre sur le sol devant elle. Une onde se fit ressentir avant que la terre se fissure et se fracasse jusqu’à sa cible. Les projectiles de terre menaçaient Seika alors.


Spoiler:
 


_________________
Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] 59386_s


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Empty
Dim 29 Mar 2020 - 15:29
Seika se lâche, dans cet entrainement, au point d’en ouvrir la première porte céleste. Quelques jours auparavant, elle en avait fait usage également contre Kagura, et par chance, elle n’avait pas eu l’occasion de frapper plusieurs fois, ne blessant que légèrement son amie – malgré son esquive. Sa force, sa vitesse, ses réflexes sont énormes lorsqu’elle est dans cet état, et il ne s’agit que de la première porte. La seconde n’apporte pas vraiment de plus, à part celui d’annuler les effets néfastes de la première porte, tout en donnant un coup de boost au corps de l’utilisateur. Il faudrait donc passer directement à la troisième pour que cela ait une vraie valeur dans un combat, et que le changement soit effectif au point de rendre vraiment Seika surpuissante. Le problème est que cette porte cause des dégâts déments au corps, et la Yawa ne l’a utilisé qu’une fois de manière convenable, passant une semaine à l’hôpital ensuite. Quoi qu’il en soit, la petite restera sur cette seule ouverture, et va tenter de ne pas l’éterniser.

Son enchaînement de coups telluriques semble porter ses fruits… à moitié. Un premier coup heurte Aimi, faisant serrer les dents à son élève, qui ne s’arrête pas pour autant. Elle voit sa Sensei s’éloigner et contenir son assaut grâce à une nouvelle bourrasque de vent. Cela fait un peu reculer la châtaigne, mais pas au point de la faire s’envoler, et elle regarde dans les yeux son professeur, pleine de confiance en elle, mais aussi en elle-même. La rubiconde frappe alors le sol, faisant surgir une multitude de morceaux de terre coupants. Dans un réflexe étonnant, la jeune fille fait surgir un mur du sol, mais celui-ci ne suffit pas à contenir toute l’attaque de la Chiwa, qui vient la blesser à plusieurs endroits, lui tranchant les bras, les jambes, et lui laissant même quelques bleus au niveau de l’abdomen, ainsi qu’un beau cocard à l’œil gauche, alors qu’elle a tenté de protéger son visage, pourtant.

Un œil fermé, le souffle court et des douleurs sur à peu près tout son corps, la brune se dit qu’il est temps de montrer sa détermination à la Chûnin. Elle n’est pas son élève pour rien, après tout. D’une impulsion presque magique, au vu de son état, elle se jette tout droit sur Aimi, et au dernier moment, elle bondit le pied en avant. Cela pourrait bien la blesser sérieusement, selon sa façon d’y réagir, et le temps est limité. L’état de la Genin est préoccupant, mais celui de la plus gradée le sera encore plus si elle ne se défend pas de l’assaut violent de son élève.


résumé:
 

_________________
Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Empty
Dim 29 Mar 2020 - 17:06






Pouvoir découvre les capacités de ses camarades était toujours un vrai plaisir, c’était comme un nouveau défi à chaque occasion d’échange combatif. Bien qu’elle connaissait un peu les portes célestes, Aimi le découvrait en puissance aujourd’hui et n’était pas au bout de ses peines. C’était avec fierté qu’elle échangeait les coups avec la Yawa. La soif de connaissance et la curiosité donnaient à cette joute une note encore plus alléchante. La rubiconde n’oubliait pas les répercussions de l’utilisation de ce pouvoir et ne comptait pas l’emmenait aussi loin, même si elle pourrait la soigner. La saveur de la douleur était exquise dans le sens où cet échange offrait un résultat plus que satisfaisant, cette sensation rendait en plus, la jeune femme plus que vivante et pouvoir se donner faisait du bien.

Pour répondre à Seika, pour lui montrer qu’elle la portait en estime et qu’elle ne voulait pas la traiter comme une poupée, la jeune femme monta en puissance et frappa dans le sol. Sa réaction fut telle qu’un mur de terre surgissait du sol pour la protéger, mais pas suffisamment. Une petite grimace se dessina sur la bouche de la kunoichi qui n’appréciait pas la voir ainsi blessée. Cet entraînement avait bien duré et l’état de son élève laissait penser qu’il serait peut-être temps de stopper le tout. Mais la détermination de la châtaigne ne la laissait pas s'abattre tandis qu’elle chargeait dans la direction de la jeune femme. Ni une ni deux, l’Irou nin réagit aussitôt, ne souhaitant pas voir Seika finir par se désintégrer. Elle posa ses mains au sol après quelques mudras et fit sortir très rapidement un solide mur de pierre qui encaissa pour elle son pied, avant de se fissurer en morceaux.

Sa main se leva alors vers le ciel, signe que l’échange était terminé. Elle en avait assez vu et en avait appris bien plus que durant une simple conversation. Un fin sourire s’afficha à ses lèvres, tandis qu’elle se rapprochait de la jeune fille. Une main se posa sur sa joue, de manière à faire remonter son visage pour mieux analyser l’état de son œil. Une lueur triste passa dans ses yeux, elle n’aimait pas ça, définitivement.


« Tu as très bien combattu Seika, je suis très fière de toi. Pendant mes soins, referme ta porte et laisse-moi apaiser toutes tes blessures, d’accord ? »

Celle-ci l’invita à s’asseoir, la Chiwa s'accroupit à côté avant de concentrer une très grosse quantité de chakra dans ses mains. Un vert perçant émanait de ses mains, tandis qu’il commençait à s’occuper du visage de la genin. Cela prendra du temps de tout soigner, mais elle ira très vite mieux.

« Ces portes ont un pouvoir phénoménal, je comprends mieux tes capacités, même si je n’ai pas encore vu ses contrecoups. Ce qui me plaît le plus, c’est de voir cette détermination que tu as eue, même en étant si blessée. Je me revois en toi, mais attention, il faut savoir poser tes limites quand tu vois que ça ne va pas, surtout en simple combat comme cela, ce n'est pas presque morte que tu pourras sauver les gens. Mais je comprends ta volonté et tu dois la garder, juste faire attention à ce qu'elle ne t'aveugle pas. »

L'enseignante termina ses paroles par un doux sourire, avant de se concentrer de nouveau sur ses soins.



Spoiler:
 




_________________
Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] 59386_s


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Empty
Mar 31 Mar 2020 - 10:52
En donnant beaucoup d’elle-même, Seika est parvenue à placer quelques coups sur la douce peau d’Aimi, et si sa partie trop gentille lui fait regretter, sa fierté d’élève est tout de même satisfaite de cet exploit. Son dernier coup peut-être très violent, pourtant la châtaigne ne doute pas une seconde que la Chiwa saura s’en défendre. Est-ce un instinct qui s’est développé au cours du combat, lui permettant de mieux comprendre la force de son adversaire du jour, ou simplement une confiance aveugle en la rubiconde qui lui laisse penser qu’elle ne peut connaître la défaite si facilement ? La Yawa elle-même ne sait pas, mais fonce plus ou moins tête baissée. Elle finit par percuter un mur – qui vole en éclat sous le choc – et est prête à continuer encore malgré son état, du fait de l’activation de la première porte céleste qui lui a donné un grand boost mais qui n’aidera pas sa vitalité à revenir, néanmoins.

Le signe de la main de sa Sensei la fait réagir. C’est fini ? Eh bien, soit, la brune désactive sa porte, et affiche une grimace en ressentant le contrecoup, doublé de ses autres blessures. Elle s’effondre devant la rougeoyante, tremblante de douleur, et n’a pas d’autres choix que de laisser l’Eiseinin la soigner – même si elle n’aurait pas refusé dans tous les cas. Les félicitations d’Aimi sont encore plus plaisants que son chakra qui s’étend pour refermer les plaies et soigner les blessures de Seika. Elle sourit béatement, heureuse d’avoir pu montrer ses capacités à la Chûnin, et de ne pas l’avoir déçue. Certes, la petite possède bien plus en elle, mais aller plus loin dépasse le stade du simple combat amical, et même dans un cadre officiel, elle aurait du mal à y aller à fond contre quelqu’un qu’elle chérit.

Le rôle de professeur sied parfaitement à la Chiwa, qui profite de prodiguer ses soins à la Yawa pour lui rappeler qu’en tant que future médecin, elle devra faire attention à ne pas continuer à se battre dans un état aussi pitoyable. C’est vrai, la jeune fille ne peut se permettre d’être la première hors combat si elle doit soigner ses alliés, ensuite, car cela pourrait coûter beaucoup de vies, dont la sienne. Elle en est consciente, même si elle s’est un peu laissée aller aujourd’hui :

« Oui, Sensei, je ferai plus attention ! Je me suis dit que comme c’est un combat d’entrainement, je pouvais me le permettre, mais en mission, je serai vigilante ! »

En répondant, elle esquisse un mouvement qui lui arrache un gémissement de douleur. Elle n’avait jamais activé première porte dans un état déjà peu réjouissant, et même avec les soins de la belle doctoresse, il lui faudra un peu de repos pour s’en remettre totalement. L’examen des Chûnin approche, une chance que la flamboyante ait stoppé le combat avant que son état ne soit handicapant pour la suite.

« Un jour, je serai aussi forte et belle que toi, et un aussi bon docteur, je te le promets ! Mais pour l’instant, je dois m’en remettre à toi pour me soigner, Aimi-Sensei… »

Elle sourit, montrant tout son respect et toute son affection pour la rouge, pour qui elle a une confiance sans bornes. Il faut dire qu’elle n’est pas des plus méfiantes et que la jeune femme qui lui fait face dégage une espèce d’aura qui attire facilement les autres, ainsi que leurs sentiments et leur confiance.


_________________
Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Empty
Hier à 19:53






La Yawa se lança corps et âme dans la direction de la jeune femme. Elle ne savait pas ce que valait la puissance des portes, mais n’avait pas trop envie d’y goûter de plein fouet. La kunoichi utilisa alors sa défense la plus rapide et fit apparaître d’un sceau un mur de pierre qui encaissa l’attaque surpuissante. Celui-ci céda sous le coup et les projectiles firent apparaître des entailles sur ses avant-bras, lacérant sa peau. C’était très impressionnant… Mais quand l’Eisei nin voyait l’état de son élève, c’était terminé de l’entraînement pour elle. Son bras se leva, sa main fit signe de stopper. Alors qu’elle activait sa porte, Aimi lut sur son visage la fatigue et la douleur ressentie.

Celle-ci s’effondra mais la Chiwa eut le réflexe de se lancer vers elle pour la rattraper afin qu’elle ne se blesse pas davantage. Dans ses bras, la combattante n’osait pas la bouger davantage, s’imaginant la douleur qu’elle pouvait ressentir. Pour apaiser la châtaigne, Aimi la félicita pour cet échange qui témoignait d’une détermination aussi solide que la roche tsuchijin. Son chakra médical, invoqué de manière intense, commençait déjà à soigner les blessures apparentes de la genin. Bien évidemment, le professeur n’oubliait pas le côté moral du combat et comptait bien expliquer à son apprentie les failles qu’elle pouvait voir. La plus importante était, qu’en tant que futur médecin, elle ne devait en aucun cas risquer sa vie.

Seika semblait comprendre et expliquait qu’aujourd’hui, elle s’était autorisée à se laisser aller. Comprenant bien, la rubiconde hocha de la tête et sourit à la demoiselle : c’était tout ce dont elle avait besoin d’entendre. Ses mains passaient sur chaque parcelle endommagée, et tentaient d’apaiser autant la douleur que les marques sur sa peau. Elle savait que le contrecoup était tel que même le ninjutsu médical ne pourra pas tout réparer et qu’il faudra du repos. Son regard rubis se posa sur le visage fatigué de la kunoichi qui la complimentait assez pour la faire rougir.


« Tu possèdes déjà tous ces traits, et je dois même dire que ton cœur est aussi beau que les tournesols, plein de chaleur et de bonté. Je vais tout faire que tu n’aies plus aucune blessure, mais il te faudra un peu de repos. Est-ce que tu veux que je te raccompagne ? Je peux te porter si tu le souhaites. »

Aimi avait confiance en ses capacités. Mais même si elle ne le laissait pas paraître, elle s’inquiétait pour la jeune fille. Seulement la première porte avait été ouverte, qu’en serait-il des autres sincèrement ? L’Irou nin comprenait mieux son souhait d’apprendre l’art médical. Une grande quantité de chakra était utilisée pour palier à tous les maux de l’adolescente, mais ça en valait le coup.


_________________
Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] 59386_s


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente http://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa http://www.ascentofshinobi.com/u1037
Yawa Seika
Yawa Seika

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Empty
Hier à 22:05
Les soins de sa Sensei sont un véritable bonheur pour Seika. Les blessures subies avant l’activation de la première porte céleste étaient déjà importantes, et suite à cela, elles sont pratiquement doublées, lui causant nombre de douleurs. En cas de situation de guerre, l’attitude de la Yawa aurait été dangereuse, et indigne d’un médecin, mais pour l’instant elle ne fait que se préparer à ses deux choses : la guerre et son avenir en tant qu’Eiseinin. Par ailleurs, si elle peut éviter le premier au maximum, ça l’arrange. Le compliment de la rougeoyante la fait rougir, et pas qu’un peu, sans doute que la fatigue et ses blessures lui font tourner la tête, rendant ces quelques mots encore plus puissants pour elle. Elle bégaye quelques mots, agréablement surprise d’entendre cela de la part de la Chiwa :

« Je… merci…Sen..sei, c’est… merci… »

Rouge comme une tomate, elle sent que son corps pourra la porter de nouveau, suite à la puissante technique d’Aimi, et se relève, mais manque de chuter, se rattrapant tant bien que mal sur la Chûnin. Ses blessures sont moins graves, mais elle aussi a pris quelques coups aujourd’hui, et porter la châtaigne ne sera pas de tout repos. Souriant de nouveau, l’adolescente tente de tenir seule, sur ses deux pieds.

« Je peux marcher, mais je ne suis pas contre un peu d’aide ! Si tu peux juste t’assurer que je ne tombe pas dans les escaliers, ce sera déjà une grande aide ! »

Et le chemin peut démarrer. Dans cette idée que la rubiconde la raccompagne chez elle, c’est le fait de pouvoir montrer à l’une des personnes qu’elle respecte le plus au monde, et qu’elle aime énormément, le lieu où elle réside qui l’enchante tout particulièrement. Lui présenter le restaurant de ramen, et l’inviter à venir quand elle le souhaite, pour parler médecine, ou de n’importe quoi d’autre, c’est une chose qui la fait brûler d’excitation. La brune reste plutôt silencieuse, au début, mais avant la fin de la descente des marches, elle lance à Aimi :

« Merci pour aujourd’hui, Sensei, grâce à toi j’aurai moins peur de me battre sérieusement, même si j’avoue avoir gardé pour moi une partie de ma force, non pas par peur de te faire mal, mais plutôt pour moi… La troisième porte, elle est déjà douloureuse, mais ce n’est pas la plus haute que je puisse atteindre, et la suivante m’a déjà clouée à un lit d’hôpital pendant une semaine. »

Elle affiche une mine gênée, comme si elle racontait à sa mère une bêtise qu’elle aurait faite. Il est indéniable que, dans n’importe quel moment de sa vie, utiliser une porte dépassant la troisième sera un acte dangereux et qui devra être murement réfléchi par Seika. En fait, c’est ce que l’on peut appeler une situation de vie ou de mort, un moment où elle sait que rien d’autre ne sera possible, dévoiler l’apogée de son art, en somme. Après avoir guidé la belle rougeoyante au travers de différentes rues, elles finissent par arriver toutes deux devant le restaurant. Cela aura été plus rapide que prévu, mais ce n’est que partie remise. Tenant difficilement sur ses jambes, la jeune fille se place devant Aimi et vient se serrer contre elle, dans un élan d’affection assez puissant.

« Je t’aime énormément, Aimi-Sensei, et j’ai hâte de te revoir ! J’ai beaucoup avancé dans la lecture des livres que tu m’as conseillés, je pense que je serai bientôt capable de passer à la prochaine étape ! »

Elle se détache d’elle, et recule en boitillant, puis s’incline. Après la familiarité, elle propose une sorte de forme de respect étrange. Pour beaucoup, cela serait stupide, mais à ses yeux, c’est une façon de montrer qu’elle l’aime autant qu’elle la respecte. Elle se sépare donc de la rubiconde sur quelques derniers mots :

« Tu es la bienvenue dans le restaurant de maman, viens quand tu veux, pour manger ou pour me voir, ou les deux ! »

Son sourire toujours bien présent, la petite s’en retourne donc à sa demeure pour dormir… Pendant un bon moment.




_________________
Jouons à casse-casse [Aimi-sensei] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983

Jouons à casse-casse [Aimi-sensei]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: