Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le réfugié des montagnes Noires

Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Le réfugié des montagnes Noires Empty
Mer 26 Fév 2020 - 11:23

Hi no kuni
Automne de l’année 203

L’examen se déroulant à Kumo venait juste de se terminer que déjà Hiko devait repartir. Après avoir parlé un petit moment avec les autres membres de la Résistance, Hiko avait dû repartir vers Hi pour une mission dans les habits de son nouveau rôle. Car oui, il avait été récemment promu Lieutenant de l’Empire suite à l’examen. Et bien que cela ne soit qu’une étape par rapport aux ambitions qu’il avait, Hiko s’en contenterait pour le moment. Le reste devait encore être gardé secret… Il ne servait à rien de s’épancher dessus.

Après quelques jours de trajet où rien ne s’était réellement passé, Hiko arriva donc à la Capitale, lieu où il devait récupérer son ordre de mission. Il passa rapidement aux appartements qui lui étaient alloués à la Cité pour se rafraîchir et s’équiper pour un voyage de plusieurs jours. Les missions étant tellement aléatoires, il ne savait pas vraiment combien de temps il devrait partir. Autant être paré à toutes les éventualités.

Emmitouflé dans sa cape de voyage de couleur beige foncé, le jeune garçon prit donc la direction de la porte Nord de la Cité. Lieu où il devait rejoindre son unique partenaire de mission. Un dénommé Sora, qu’il n’avait jamais rencontré jusque-là. Mais Hiko avait lu son rapport, et il connaissait le profil de l’individu. Bien sûr, il ne lui dirait pas et jouerait les ignorants, mais cette mission était aussi une façon pour lui de découvrir qui faisait partie de son unité. Une façon de savoir quels étaient les profils des membres de l’Unité Territoriale.

En arrivant, il fut accueilli par une bourasque de vent qui lui donna des frissons. Décidemment l’hiver approchait à grands pas et il ferait mieux de s’habiller en conséquence. Si seulement il avait des bases en fuinjutsu, il aurait pu trimballer plein d’affaires sans être trop lourds… Mais ses choix et capacités faisaient qu’il devait faire autrement, tant pis ! Et alors qu’il commençait à faire les cent pas pour se réchauffer, le second protagoniste de la mission arriva, pile à l’heure !

Okinawa Sora je présume… ?
Simple introduction, Hiko savait très bien qui il était.
Je m’appelle Hiko, Sairyo Hiko. Je serai ton partenaire pour cette mission ! Bien… T’as déjà une idée de comment tu veux procéder ?
Dit-il tout en emboîtant le pas à son partenaire de mission. La route était longue jusqu’aux montagnes se trouvant au Nord-Est. Ils auraient le temps de discuter en chemin.

_________________
Le réfugié des montagnes Noires X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Okinawa Sora
Okinawa Sora

Le réfugié des montagnes Noires Empty
Jeu 27 Fév 2020 - 1:51
Ta première excursion à Kumo avait été pour le moins intéressante. Là-bas, tu avais rencontré des gens intéressant. Une culture différente. Un fonctionnement encore différent de tout ce que tu avais connu. C’était agréable, de découvrir un autre mode de fonctionnement. Une autre mentalité. Cependant, ce que tu détestais et prohibais par dessus tout était particulièrement bien visible : les stigmates de la prise de Kumo par la force rouvrirent légèrement une blessure encore sanguinolente dans ton coeur. L’assemblée calcinée te faisais revoir le désastre de la destruction de Hikari. Le fantôme de La Cité Brisée te suivais à travers tes voyage, et le souvenir fantomatique de la destruction presque totale s’était superposé aux paysages que tu observais auparavant avec curiosité. Tu avais essayé de t’habituer, mais sans grand succès.

Finalement, tu étais partis aussis rapidement que tu étais arrivé. Après l’examen, tu retournas chez tes parents, à Urahi, par le convois de soldats Hijins qui faisaient comme toi. Cependant, quelque chose avait changé. Maintenant, tu étais lieutenant. Lieutenant de l’unité territoriale. Quel pied, n’est-ce pas ? Mouais. Pas pour toi. Tu n’as pas d’ambition, dans l’armée du Teikoku. Tu es là pour apprendre. Développer tes capacités de combat et acquérir de l’expérience. Bien qu’acquérir de l’expérience semble facilement faisable, le ninjutsu allait devoir attendre, ou se développer uniquement de ton fait. Tu aurais préféré rester soldat du rang, ne pas avoir de promotion pour ne pas devenir important pour le Teikoku : tu n’es pas là pour le pays ni son armée, après tout.

Ces questionnements trottèrent dans ta tête pendant tout le trajet retour, qui fut plutôt court d’ailleurs. Urahi se profilait devant les yeux du cortège, et finalement, ses rues ne furent plus si lointaines que ça. Ton premier réflexe fut d’aller chez tes parents. En tant que fils de dix-sept automnes, tu vivais encore avec eux, et ce même si ta solde et l’armée te permettraient facilement d’obtenir une habitation personnelle décente. Mais tu appréciais rester vivre avec eux. Après tout, ce sont tes seuls proches. Ta seule famille. Surtout depuis l’épisode du Dieu des Élements… Tu n’avais plus rien de ce passé dont le souvenir te hantais à chaque instant. Seulement une bibliothèque de souvenirs, quelques vêtements, et cette trace du Dieu des Éléments que tu gardera à jamais en toi.

Rapidement, on t’informa. Un nouvel ordre de mission. Il est vrai que tu as été intégré dans l’Unité Territoriale il y a peu, ce qui augurait du bon pour acquérir de l’expérience. Agir sur le territoire de Hi était certainement ce qui se rapprochait le plus de ce que tu connaissais et avais fait toute ta vie : protéger. Tu avais donc intégré l’Unité avec un certain espoir de rester dans ta zone de confort, et aujourd’hui, tu devais retrouver un confrère à la porte Nord d’Urahi pour partir en mission. Un bilan plutôt positif, dans l’ensemble. Une cape de voyage beige de l’armée, tes outils de shinobi, un sac à dos contenant des provisions et de quoi tenir un bon moment, et tu étais parti.

Pile à l’heure. Tu aurais préféré être un peu en avance, comme à ton habitude, mais ce n’était rien. C’est bien comme ça aussi, n’est-ce pas ? Ton coéquipier t’attendait ici, et avait l’air d’avoir l’oeil fin, puisqu’il te reconnu tout de suite comme un confrère de l’armée. Sairyo Hiko, si l’ordre de mission disait vrai. Un jeune homme a l’air vif - ou du moins, c’est ce qu’il dégage. La mission risquerait d’être intéressante, bien que compliquée. Capturer un déserteur Kumojin réfugié en altitude, dans des hautes montagnes boisées occupées par des peuplades marginales. Vous allez voir du pays, pendant ce voyage.

Tu emboîtas le pas au jeune homme, avant de lui répondre.

- On peut y aller de front, mais nous sommes en territoire “inconnu”. Je peux nous henge via un sceau qui nous permettra de ne pas perdre notre apparence. Donc on peut procéder par infiltration, si jamais il se terre dans une communauté précise.

Tu proposas cela a celui qui, malgré ta méconnaissance de ceci, deviendrait bien vite ton capitaine. La route risque d’être longue, donc vous aurez tout temps de discuter stratégie pendant ce temps là.

_________________
Merci à Midori/Ema pour l'avatar cadeau ! Sa galerie : Galerie du sucre; Midori
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7488-okinawa-sora-en-cours#62771 http://www.ascentofshinobi.com/u1205
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Le réfugié des montagnes Noires Empty
Jeu 27 Fév 2020 - 11:59
Sora semblait plutôt dynamique et suivait le rythme imposé par le Sairyo. C’était bien, il disposait d’une bonne condition physique, ce qui était essentiel lorsque l’on voyageait sur de longues distances. Et tandis que les paysages défilaient sous leurs yeux, les deux jeunes garçons échangeaient des banalités, tentant d’en découvrir un peu plus sur l’autre à chaque nouveau sujet. Le premier concerna la marche à suivre.

Sora tenait un point important dans son raisonnement, attaquer de front semblait être une mauvaise idée. Hiko aussi préférait une approche plus melliflue pour la prise de contact. Il était important de ne pas se mettre toute une population à dos dès leur arrivée, car à deux shinobis, aussi talentueux puissent-ils être, ils ne feraient pas long feu.

Je suis d’accord avec toi. Foncer dans le tas n’est pas la solution. Cependant, j’ai de très mauvaises expériences avec les sceaux Fuinjutsu, je vais donc passer mon tour. Mais ne t’en fais pas, je suis capable de me faire passer pour quelqu’un d’autre sans problème.
C’était un euphémisme. En tant que chef de la Résistance Kumojine, il avait réussi à gravir les échelons du Teikoku au nez et à la barbe de plusieurs candidats bien plus motivés et légitimes que lui. Même si dire qu’il n’avait pas de motivation serait faux, car il était animé par une motivation et une flamme bien plus ardente que n’importe qui dans les rangs de l’Empire du Feu.

Et tandis qu’ils avançaient dans leur périple, Hiko imposa une pause après plus de trois heures de course. Leur rythme commençait à diminuer, il était temps de reprendre des forces. En étant près de la route principale, Hiko s’appuya sur un gros rocher et sortit deux barres de céréales de son sac. Il en lança une à Sora et dévora la sienne en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire.

Bon et sinon, à part le Fuinjutsu tu sais faire quoi ? Car je pense qu’il serait bon que l’on connaisse nos capacités respectives pour la suite de la mission. Tu sais… Si jamais les choses venaient à se compliquer.
Hiko marqua une pause tandis qu’il observait attentivement le lieutenant de son unité. Il voulait voir à quel point ce dernier allait se livrer sur ses capacités.
Moi j’maîtrise le Shôton, du coup j’peux utiliser toutes les formes possibles et inimaginables de cristal. C’est assez cool ! Et sinon j’suis plutôt agile sur un terrain, mais frapper les autres c’est pas vraiment mon truc… Du coup j’espère que t’as de quoi faire des dégâts ah ah ! Sinon on est mal si un combat s’engage…
Se grattant l’arrière du crâne, Hiko la jouait modeste. Même s’il n’avait pas menti lorsqu’il avait prononcé ces paroles.

Une fois que Sora lui aura répondu, ou non, les deux garçons reprendraient alors leur route jusqu’à ce qu’ils purent apercevoir les prémices des montagnes noires alors que la nuit commençait à tomber… Il serait bientôt temps de s’arrêter pour la nuit.

_________________
Le réfugié des montagnes Noires X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Okinawa Sora
Okinawa Sora

Le réfugié des montagnes Noires Empty
Ven 28 Fév 2020 - 1:07
Le voyage continue. Tu apprend à connaître un de tes coéquipiers d’unité. C’est intéressant, d’ailleurs. Tu vas certainement être amené à souvent travailler de concert avec le garçon à la chevelure immaculée. Plutôt énergique, le jeune adolescent tenait une marche que tu suivais avec entrain, ne rechignant pas à l’effort. Découvrir un nouveau membre de l’armée et un nouveau camarade était toujours agréable.

Il a de mauvaises expériences avec le fuinjutsu, hein ? Intéressant à savoir. Il a aussi quelques tours dans sa manche. C’est noté. Quelqu’un qui maîtrise bien le henge, du coup ? Probable. Même si tu persiste à penser que ton sceau henge est plus facile et moins contraignant. De toute façon, tu ne le forceras pas. Ce n’est pas à toi de décider ce qu’il doit faire, n’est-ce pas ? Tu finis par lui répondre simplement.

- Oui, je vois, pas de soucis.

Et le chemin continua pendant de longues heures, jusqu’à une pause plutôt bienvenue. Hiko a la gentillesse de t’envoyer une barre de céréale, que tu réceptionne et dévore avec appétit. C’est qu’ils font des trucs plutôt nourrissant, au Teikoku… A Hayashi, tu avais tendance à manger différemment. C’était agréable, tout cela. Mais la nourriture d’Hikari te manque, quand même… Bref. Pas le temps pour les regrets. Hiko engage une fois de plus la discussion. D’autres capacités ? Pour sur, que tu en as. Lui manipule le shoton, donc ? Très intéressant, en tous cas. Une affinité aussi rare ici. Tu le note, puis tu parles à ton tour.

- Le ninjutsu de manière générale, c’est mon rayon. Katon, Raiton, même Doton. Pour l’attaque, ca devrait aller, j’ai de quoi faire. J’ai plusieurs cordes à mon arc. Shoton te permettra de nous défendre et de mettre une distance entre nous et les adversaires. Parfait pour que moi, j’agisse.

Tu croques une nouvelle fois dans ta barre de céréale, la terminant, avant de continuer.

- Je pense qu’on devrait s’en sortir. On a l’air d’avoir des capacités qui vont bien ensemble.

Il est vrai que cette mission paraissait prometteuse, au vu de vos capacités. L’avenir vous tend les bras, et les montagnes du Nord-Est aussi.

_________________
Merci à Midori/Ema pour l'avatar cadeau ! Sa galerie : Galerie du sucre; Midori
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7488-okinawa-sora-en-cours#62771 http://www.ascentofshinobi.com/u1205
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Le réfugié des montagnes Noires Empty
Mar 10 Mar 2020 - 11:17
La nuit approchait et les deux partenaires de mission venaient de prendre une pause bien méritée. Et tandis que l’obscurité faisait son apparition, Hiko prit la décision qu’il était temps pour eux de monter leur campement. Allumant un feu, le jeune garçon proposa alors au Lieutenant de s’organiser pour la nuit.
Je prends le premier tour de garde, va te reposer. Tu peux dormir sur tes deux oreilles, il ne devrait rien arriver pour le moment.
Puis il laissa Sora seul, prenant alors conscience de l’environnement alentour. Le but ici était de repérer la topographie de l’endroit pour ne pas se faire surprendre. En soit, rien de bien dangereux. Ils avaient choisi un endroit légèrement surélevé, leur offrant une belle vue sur les alentours. La prise de risque était donc minimale, élémentaire pour tout membre de l’Unité Territoriale.

Et c’est ainsi que se déroula la nuit, paisible comme on pouvait l’imaginer. Hiko n’avait réveillé Sora qu’à l’aube, ne ressentant pas le besoin de se reposer. Son corps était entraîné, son esprit affûté. Il pouvait donc continuer sans avoir dormi, ce n’était pas un véritable problème.

Bien… Allons-y !
Et ils remirent alors en route, empruntant la route principale menant aux montagnes noires… Et à la forêt qui les entourait. En à peine une demi-journée, ils furent alors à l’orée des bois. En arrivant, Hiko se rendit alors compte que ces bois, paraissant si petit à l’origine, regorgeaient d’arbres sûrement bien plus vieux que les premiers villages cachés. La Nature était surprenante, et ces bois situés aussi hauts en altitude le prouvaient.

Et tandis qu’ils pénétraient dans la forêt, Hiko fut parcouru d’un frisson. Il ne sut dire si cela provenait de l’ambiance lugubre ou de la fraîcheur installée dans ces lieux. Mais cela le fit s’arrêter. Il comprenait qu’ils venaient d’entrer en territoire hostile, leur vigilance devait donc être renforcée !

Bien… A partir de maintenant on avance doucement. Selon l’ordre de mission, les membres de l’Empire ne semblent pas être les bienvenus. Je propose donc d’utiliser un camouflage et de nous faire passer pour des vagabonds…
Sans attendre l’aval de son Lieutenant, Hiko prit les devants et modifia son apparence. Il se transforma alors en un homme d’une trentaine d’année, barbe mal rasée de plusieurs jours, plusieurs cicatrices sur le visage. L’homme était légèrement plus grand que lui et disposait d’un physique assez impressionnant ; le genre de gaillard ayant vécu à la dure pendant de nombreuses années. Et tandis qu’ils avaient à peine faits quelques centaines de mètres sur le sentier étriqué menant vers les Montagnes Noires, un bruit de branche cassée se fit entendre sur leur gauche…

_________________
Le réfugié des montagnes Noires X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Okinawa Sora
Okinawa Sora

Le réfugié des montagnes Noires Empty
Lun 16 Mar 2020 - 22:52
Une journée de marche. La mission commençait comme toutes les autres, après tout : se rendre sur les lieux. C’est la première étape, n’est-ce pas ? Mais le trajet allait-être long. Même si vous êtes des shinobis plus que des ninjas, cela va bien vous prendre deux jours, quand même. La nuit commençait à tomber sur votre petite colline, et Hiko décida de monter le campement pour la nuit. Le feu crépita sans tarder et les couchettes furent installées sans tarder lorsque le jeune garçon au cheveux blanc décida de prendre le premier tour de garde.

- Pas de soucis. Réveille-moi quand tu vas dormir.

C’est donc ainsi que la couchette accueilli ton corps las de cette action qu’est la marche. Tu plongeas dans un profond sommeil qu’Hiko ne dérangea pas, à ta plus grande surprise et à ton plus grand malaise. Tu aurais préféré qu’il dorme un minimum, que ce soit par respect pour lui ou pour des questions d’efficacité. Mais bon, maintenant, le Soleil s’était levé, et il était temps de continuer votre route vers les Montagnes Noires. Vous allez certainement atteindre le lieu de mission pendant la journée, donc il aurait été intéressant que ton compagnon dorme au moins un minimum. Malheureusement, ça n’a pas été le cas.

Vous continuiez à marcher, inlassablement, accompagnés uniquement par le bruit du vent et le mouvements des branches des arbres bordant la route que vous suiviez maintenant depuis plusieurs heures. Finalement, presque au zénith, devant vous se dressa un adversaire de taille. Les Montagnes Noires, boisées de leurs forêts bien plus lugubres et sinistres qu’à l’accoutumées, se dressaient devant vous. Le chemin avait déjà vu du dénivelé s’ajouter discrètement, ajoutant à votre effort un poids presque invisible. Mais la, ça devient plus sérieux. Plus sinistre. Plus froid. Et apparemment, le Sairyô est d’accord avec toi puisqu’il fut parcouru d’un frisson. Suivant sa recommandation, tu décidas de t’apposer un Eien no Henge. Alors que ta main passa sous ta cape, et sous ta veste céruléenne, se glissant dans ton col pour toucher ton coeur, les lignes d’inscriptions étrange se répandirent sur ton torse, et tu changea d’apparence dans un souffle.

Désormais, tu est un peu à l’image de ton coéquipier. Un homme grand et musclé d’une quarantaine d’automnes se tenait à ta place, arborant fièrement une barbe bien fournie et des cheveux mi-longs arborant un noir de jais. Un gros bâton noueux, probablement récupéré à même un arbre épais et solide, te servait d’appuie pour ta marche. Un T-Shirt de lin simple et saillant aux manches courtes accompagnait un pantalon de grosse toile épaisse et solide, légèrement rapiécée par le temps et l’usure. Ainsi, vous étiez tous les deux prêts à avancer sur le sentier, et braver les dangers des Montagnes Noires.

Les sens aux aguets, vous avanciez. Vous êtes en territoire Hijin, mais certainement inhospitalier. C’était délicat. Mais bon, après tout, vous êtes l’unité territoriale : la gestion et la connaissance du terrain est certainement votre spécialité. L’air est sec et plus froid que dans d’autres contrées, et l’hiver pointant le bout de son nez ne vous laissait pas indifférent face aux températures baissant à vue d’oeil. C’est seulement une centaine de mètres plus loin que la branche cassée attira ton attention. Une main sur ton bâton, tu ne surréagis pas. il ne faut rien laisser transparaître. Mais tu es aux aguets, et tu cherches la provenance de ce bruit de ton regard perçant.


_________________
Merci à Midori/Ema pour l'avatar cadeau ! Sa galerie : Galerie du sucre; Midori
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7488-okinawa-sora-en-cours#62771 http://www.ascentofshinobi.com/u1205
Narrateur
Narrateur

Le réfugié des montagnes Noires Empty
Mar 17 Mar 2020 - 8:21
Le réfugié des montagnes Noires Cfqj

Au loin, elles apparaissent déjà tel de sinistres chimères touchant le ciel.
Alors que vous arrivez en ayant suivi l'étrange bruit de craquement de branche, vous pouvez remarquer le fleuve Yugure qui frémit en gisant aux pieds de ces monuments naturels, dans ses remous bleus et pâles.
Devant vous se dressent enfin les Montagnes Noires. De l’autre côté du fleuve agonisant, effleurant les nuages avec leur crêtes sordides faites de craie ébène, elles trônent comme une funeste forteresse, ultime rempart d’une terre profane. L’atmosphère est soudain saturée par l’étrange aura de danger qui émane autour de vous, comme si derrière il n’y avait que les enfers : l’air se refroidit d’un coup. Les Montagnes Noires vous guettent. Voilà un monde interdit, une réalité sauvage où vous ne trouverez ni arbres, ni terres fertiles : tout ne semble être que la peau nue et carapacée d’un immense reptile de pierre. Hi no kuni offre un autre visage que celui luxuriant qui fait sa notoriété : le voilà sous son jour le plus sombre.

Pourtant, de la plaine où vous contemplez le massif luciférien, vous vous rendez à l’évidence que s’en dégage une force magnétique qui vous attire et empoigne d’ores et déjà votre âme. Seule votre détermination saura vous faire vaincre les ténèbres qui émanent de cet obscur paysage. Vous voilà l’otage de votre destin profane.

Vous percevez enfin une ombre qui se glisse dans les taillis, et fuit en direction de ce territoire de tous les dangers.

Revenir en haut Aller en bas
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Le réfugié des montagnes Noires Empty
Dim 22 Mar 2020 - 14:35
Tandis que vous étiez désormais deux gaillards d’un âge bien avancé pour le monde qu’était le Yuukan, l’atmosphère autour de vous devenait de plus en plus sinistre… Le froid de l’hiver vous mordait à chaque pas, intensifié par le vent polaire qui balayait la plaine sur laquelle vous vous trouviez.

Les monts infernaux vous faisaient face, toujours plus impressionnants à force que vous avanciez vers votre destination. Son coéquipier équipé d’un bâton de marche, Hiko ne prit pas cette peine ; avoir les mains libres était essentiel pour lui… Si un danger se profilait, il aurait besoin de faire des mudras rapidement.

Bien, désormais nous utiliserons des noms d’emprunt. Tu seras Shirin, et moi Gecko… Nous sommes de simples voyageurs venus inspecter cette région de Hi afin de la cartographier. J’ai de nombreuses cartes vierges de la région dans mon sac…
Ayant bien étudié la région de par son rôle de Capitaine, Hiko connaissait désormais plutôt bien ce qui se profilait aux alentours, il saurait répondre à quelques questions basiques. Pour le reste, il faudrait alors improviser.

Le nouveau nommé Gecko avançait désormais prudemment, faisant attention à son environnement. Il ne voulait pas donner l’impression d’être un combattant aguerri qui arrivait en terrain hostile, il fallait donc jouer l’indifférence, et repérer ce qui pouvait l’être de manière plutôt subtile. L’atmosphère étant pesante, il fallait prétendre y être sujet, sans pour autant que cela rende plus méfiant que ne le serait un simple voyageur. Un exercice difficile, mais que tentait de réaliser au mieux le jeune garçon aux cheveux blancs.

Et ce fut à ce moment-là que se passa la première alerte. Une ombre se glissa au loin dans un taillis, fuyant la position des deux voyageurs. Un détail qui n’avait pas échappé à notre jeune héros, mais ce dernier préféra jouer la carte de l’innocence. Inutile d’alerter les habitants de ces lieux, il fallait la jouer de façon ignorante. Ce fut pourquoi notre jeune héros s’arrêta quelques instants après, enlevant son sac et le fouillant par la suite.

Il en sortit une épaisse gourde de fer, assez lourde car elle était encore bien remplie. Dévissant le bouchon, il but de longues rasades du liquide transparent avant de s’essuyer la barbe avec sa manche d’un mouvement brut, comme pour signifier qu’il était bien repu de cette petite pause. Revissant le bouchon, il s’exclaffa alors dans un rire gras.

Gwa ah ah ! Ça fait du bien de boire !! J’en pouvais plus ! Tout va bien pour toi Shirin ?!
Et tout en se tournant pour remettre la gourde dans son sac, il rajouta ces quelques mots, d’une voix beaucoup moins forte pour que seul Sora ne puisse l’entendre.`
N’agit pas bizarrement, nous sommes sûrement observés… Avançons comme si nous n’avions rien vu, on avisera en cas de danger.

Ce fut bref et clair.

Une fois son sac remis sur le dos, le trentenaire dont Hiko avait pris les traits reprit sa route, avançant vers l’inconnu, les montagnes noires… Et sûrement le danger.

_________________
Le réfugié des montagnes Noires X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko

Le réfugié des montagnes Noires

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: