Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» [Mission/B/Kiri] Arriver à bon port
Wars [Hiko] EmptyAujourd'hui à 20:03 par Sakkaku Haise

» Un ciel étoilé de promesses
Wars [Hiko] EmptyAujourd'hui à 19:49 par Sakkaku Haise

» Les idéaux ardents de l'Empire
Wars [Hiko] EmptyAujourd'hui à 19:35 par Uzumaki Gozen

» The Hunt [Kaya]
Wars [Hiko] EmptyAujourd'hui à 19:35 par Yuki Kaya

» 09. Toji vs Meho
Wars [Hiko] EmptyAujourd'hui à 19:06 par Nihito Meho

» [MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON
Wars [Hiko] EmptyAujourd'hui à 18:35 par Narrateur

» La Loi du Silencieux
Wars [Hiko] EmptyAujourd'hui à 18:20 par Asaara Ôji

» Préparation à l'épreuve des lames [PV Nô]
Wars [Hiko] EmptyAujourd'hui à 18:09 par 

» Sauver Humy (Missions de rang B) feat. Abe Taro, Ayame
Wars [Hiko] EmptyAujourd'hui à 18:07 par Hikari no Eiichirō

» L'âme d'Ame [PV Ashura]
Wars [Hiko] EmptyAujourd'hui à 17:43 par Bakuhatsu Ashura

Partagez

Wars [Hiko]

Shirō
ShirōEn ligne

Wars [Hiko] Empty
Sam 21 Mar 2020 - 11:42
Shirō quitta le Complexe scientifique de bonne heure pour une fois. Seulement vingt heures. Une véritable journée de repos ! Il se retrouva à l’air frais qui vint lui agresser la peau de sa morsure sèche. Les cous étaient engoncés dans d’épaisses écharpes et de larges manteaux épaississaient la silhouette des passants. En ce qui concernait le légiste, il n’avait pas vraiment adapté sa tenue. Il ressentait les températures fraîches autour de lui mais ne s’en préoccupait pas. Elles lui permirent de se réveiller et de regagner un peu d’énergie après son labeur. Il avait beau avoir abattu une charge de travail monstrueuse, il n’avait pas prévu de rentrer immédiatement. Yasue serait sûrement absente elle aussi et il ne souhaitait pas de retrouver seul chez eux à ne rien faire. Autant s’occuper « sainement ».

Sa marche l’emmena dans les ruelles étriquées des quartiers de nuit, qui n’étaient pas encore très actifs. Leur horaire habituel ne serait que d’ici deux heures au moins. Ce qui permit à Shirō de se balader sans qu’aucun malotru ne l’intercepte ou l’empêche d’avancer. Il pouvait également s’assurer que personne ne le suivait. Au détour d’une ruelle, il profita d’un parfait couvert pour invoquer une parfaite copie de lui-même. Un cadavre qui allait décrire un autre parcours que le sien jusqu’à son appartement. Son apparence ne laissait rien paraître de sa vraie nature et le caractère de Shirō rendait crédible l’absence de paroles. S’il était suivi, il suffirait à berner un éventuel traqueur. Après plusieurs minutes d’attente, le légiste quitta sa ruelle pour reprendre son chemin jusqu’aux quartiers pauvres. Quelques squatteurs se réunissaient ici et là sans faire attention à la silhouette du shinobi.

Ce dernier ne tarda pas à entrer dans une maison abandonnée. A peine en avait-il pris la direction qu’il avait remarqué la présence de l’homme sur le porche qui devint blême en le voyant arriver. Sans même lui accorder un regard, Shirō entra sans se départir de son mutisme. Le clochard resta à sa place, regagnant un peu de ses couleurs tandis que le légiste disparut au sous-sol de la maisonnée. L’endroit était timidement éclairé et comportait quelques meubles primaires. Des tables en acier et de quoi déposer du matériel médical. Des dons de Shirō pour aménager l’endroit dans le but de poursuivre les expériences qu’il avait prévu de base avec ses compères Ayanokoji et Hiko. Leurs objectifs avaient divergé depuis mais ils restaient tous les trois unis dans leurs idéaux.

Shirō profita d’une chaise pour s’installer un peu et réfléchir. Il s’était dit que venir s’isoler ici lui ferait du bien mais il avait besoin d’occuper son esprit comme ses mains. Il lui fallait un projet. Différent de ceux en lien avec la Résistance, le Complexe scientifique ou l’Institut. Assez rapidement, il se retrouva debout aux côtés de la table d’opération. Il fouilla à sa ceinture pour en sortir un parchemin. Son contenu fut descellé et installé sur la table alors que le légiste entamait sa besogne. Il fut cependant alerté par un bruit provenant du dessus. Rien à voir avec le gardien des lieux mais rien d’alarmant non plus. Il reconnaissait le pas léger qui vint à le rejoindre au sous-sol.

- Bonsoir Hiko, comment te portes tu ?

_________________
Wars [Hiko] Cl26
Merci pour le kit Aimimolette ♥️
Le coin des artistes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6209-quatre-terminee#51259 http://www.ascentofshinobi.com/u993
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Wars [Hiko] Empty
Sam 21 Mar 2020 - 12:56
Kumo no kuni
Quelques jours après le fameux incident…

Voici maintenant plusieurs jours que Hiko avait ôté la première vie de son existence. Une décision forte qu’il avait dû prendre, envers tout ce en quoi il croyait auparavant. Il avait renié alors ses principes, lui qui accordait pourtant une telle importance à la vie. Mais il n’avait pas eu le choix, il devait faire passer les siens avant tout, et leur sécurité était sa priorité. Et c’était pour eux qu’il avait fait ce choix, pour que chacun puisse rentrer chez soi sans cette épée de Damoclès maintenue au-dessus de leur tête.

Mais ce n’était pas une mauvaise chose au final. Car le jeune garçon s’était rendu compte qu’au final Shikarin était réellement un espion envoyé par le Teikoku. En effet, le jeune garçon aux cheveux blancs avait finalement travaillé sur une enquête portant sur le meurtre du membre du clan Nara. Ainsi, sa conscience avait donc été apaisée. Il s’agissait d’une vie prise pour le plus grand bien, et non un sacrifice inutile… Voilà qui était venu soulager sa conscience.

Désormais que tout s’était un peu calmé, le jeune garçon aux cheveux blancs avait envie de retrouver ses partenaires de toujours pour refaire le point. Il avait besoin de se ressourcer auprès d’eux. Car ils étaient sa famille, ils représentaient ses proches les plus importants et essentiels à sa vie. Et c’était donc pourquoi il avait besoin de les voir, pour leur partager ses pensées. Et pour ce faire, rien de bien difficile. Il savait exactement où aller.

Durant la rude nuit d’hiver qui s’abattait sur le village caché de Kumo, Hiko venait de terminer sa journée et avait quartier libre jusqu’au lendemain. D’ordinaire, il aimait bien se pavaner un peu dans le village, puis il rentrait généralement dans son appartement. Mais pas ce soir. Il avait pris un petit détour, lancé une technique de détection avancée lui permettant de repérer toute personne l’ayant pris en filature.

Pour l’instant rien. Il était temps d’y aller. N’y allant pas par quatre chemins, le nouveau Capitaine de l’Empire du Feu passa alors devant l’homme chargé de garder leur repère puis il descendit au sous-sol, lieu qu’ils avaient aménagé pour leurs petites discussions « privées ». Ce fut donc sans surprise, qu’en arrivant il fut accueilli par le plus intelligent de la bande, Shirô. Ce dernier avait bien repéré le fait que ce soit Hiko qui arrivait.

Plutôt bien et toi ? Ça fait du bien de se retrouver un peu au calme…
Tout en disant ces mots, le jeune garçon aux cheveux blancs posa son regard sur la nouvelle expérience sur laquelle travaillait Shirô. Un sentiment mitigé se passa en lui lorsqu’il se rendit compte qu’allongé sur la table, se trouvait Nara Shikarin.
Tiens d’ailleurs… Je suis passé Capitaine du Teikoku, et j’ai eu la confirmation que ce traître en était réellement un… La Régente a demandé qu’une enquête soit faite sur les circonstances de sa disparition… Même si je ne pense pas que cela porte ses fruits !
Rentrer dans le vif, il n’y avait que ça de vrai.

_________________
Wars [Hiko] X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Shirō
ShirōEn ligne

Wars [Hiko] Empty
Sam 21 Mar 2020 - 14:51
Le sourire habituel du légiste se fraya un chemin au coin de son faciès. Il avait été peu commun pour lui d’entamer ainsi une conversation de manière anodine comme deux amis qui se retrouvent au café. Il n’y avait là ni caféine ni saccharose pour agrémenter le breuvage. Scalpels et chair humaine en prenaient la place. Ce qui amusait Shirō était surtout l’honnêteté et le franc parler du garçon. Leur dernière rencontre ne s’était pas déroulée sous les meilleurs augures. La faute à un jeune homme un peu trop impétueux qui n’avait pas su rester à sa place.

- Il est vrai que le calme est devenu une denrée précieuse, souligna simplement le légiste.

Pas tant que ça quand on considérait le travail qu’il menait justement à la morgue. Cependant il se garda bien de faire directement la remarque à son acolyte. Le jeune garçon qui se trouvait avec lui avait dû se confronter à une épreuve extrêmement compliquée. Celle de prendre une vie. Shirō l’avait expérimenté des années auparavant. Les contextes étaient différents, la finalité était la même : survivre. Sauf que dans un cas, la survie concernait plusieurs individus réunis sous un même étendard. Le Sairyo avait expérimenté l’amer choix manichéen de la vie et de la mort. Celui qui en avait fait les frais était justement étalé devant eux sur la table.

Les formules de politesse avaient laissé place au sujet d’expérience. Au moins il n’y aurait pas besoin de tourner autour du pot pendant cent sept ans. Toujours méticuleux, Shirō procédait à sa méthodologie de base lorsqu’il procédait à une autopsie. Elle n’était pas nécessaire pour connaître la raison de la mort. Ils la connaissaient tous deux. Non ici il était plutôt question de savoir localiser et identifier les dégâts causés à l’organisme. Shirō ne s’était pas assuré de récupérer le corps pour la seule raison de le faire disparaître. Son pouvoir lui permettait d’appréhender les choses avec un peu plus…d’imagination.

Il allait entamer sa découpe en « Y » mais il retint sa dextre. Les outils étaient encore bien alignés et immaculés sur l’inox du petit présentoir à côté de lui. Sa tête pivota légèrement dans la direction de son jeune interlocuteur.

- Je suppose que ta décision doit être un peu moins lourde à porter dans ce cas.

Shirō s’empara d’un scalpel et débuta le dessin de son entaille. Il lui fallait encore briser la cage thoracique mais il n’était pas encore totalement sûr de la fiabilité du mental du garçon. même s’il était d’ordinaire indifférent à ce genre de principes, il préférait que son équipier garde tous ses moyens. L’impact mental n’était pas à négliger et pouvait devenir un handicap sur le long terme.

- Félicitations pour ta promotion. Cette nouvelle place nous assure un lien supplémentaire avec l’Empire. Tâche de bien faire attention à toi cependant.

Conseil ou menace ?

_________________
Wars [Hiko] Cl26
Merci pour le kit Aimimolette ♥️
Le coin des artistes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6209-quatre-terminee#51259 http://www.ascentofshinobi.com/u993
Sakana Ayanokoji
Sakana Ayanokoji

Wars [Hiko] Empty
Dim 22 Mar 2020 - 14:06
Après l'examen...

Explosé, à la limite du démembré, voilà ce que j'étais dans ce lit d'hôpital. Pendant plusieurs jours, on m'avait vu et revu et rerererevu pour que je puisse aller mieux. En effet utiliser le Hachimon, bah ça avait des avantages mais aussi un tas d'inconvénients pinaise. Comme d'habitude, j'avais pris la sauce et j'étais resté bien une semaine dans un lit, à me faire soigner dans tous les sens.

« Vous allez bien Ayanokoji-san ? »

De la part des infirmières, j'ai dû l'entendre des dizaines de fois. Différents docteurs étaient passés à mon lit pour m'appliquer leur soins. Ils étaient trop balaises avec leur chakra vert, à chaque fois que je criais, c'était pour une bonne raison ! J'avais transpiré des litres et des litres mais c'était pour la bonne cause. À chaque fois, je me retenais un maximum mais c'était un peu trop beaucoup dur.

À la fin de mon séjour, on m'avait offert un kit de bandage. J'avais l'impression d'être une momie vivante. Durant la réunion de la résistance, mon corps n'était pas complètement remis d'ailleurs mais au moins, je n'avais plus eu besoin d'utiliser des béquilles héhé... contrairement à ma sortie d'hôpital. J'avais sincèrement douillé et je savais que ça ne serait pas la dernière fois.

Honnêtement au fond de moi, j'étais un peu résolu. Je savais qu'utiliser la dernière porte causerait ma mort et pourtant... j'étais prêt à le faire pour le bien de Kumo. Même si c'était un peu morbide de dire ça, au moins la mort ne me causerait pas autant de souffrance non ? Booon, de toute façon c'était un peu trop tôt pour parler de ça ! Je n'avais pas encore dit mon dernier mot.

Après la réunion du mouvement...

De l'eau avait coulé sous les ponts comme disait mon vieux ! Malgré tout, je voulais discuter de cette réunion avec mes copains de la résistance, ceux qui en étaient à l'origine. Je savais où les trouver de toute façon, je n'avais qu'à suivre l'odeur-... nan je blaguais, j'avais juste à rejoindre la petite maison abandonnée, à l'abri des regards. Cette maison elle devait nous servir de repaire, à la base on voulait faire un tas d'expériences...

L'attaque, la résistance, nos plans avaient été un peu chamboulés certes mais moi, j'étais toujours chaud pour poursuivre. La science je trouvais ça cool, même si ici, j'étais plus cobaye que scientifique héhé.

Bref, j'avais rejoint le lieu en espérant trouver mes copains. Presque à destination, j'entendis Hiko-kun discuter de sa promotion avec le scientifique. Le sourire aux lèvres, j'entrai alors sereinement dans la pièce où ils se trouvaient.


« La cavalerie est arrivée ! »

Balançais-je, le bras levé, un sourire gigantesque aux lèvres. Sauf qu'en entrant... bah je vis le cadavre du Nara sur la table. C'était vraiment dégôlasse. Ma première envie fut de vomir mais comme entrée, il y avait mieux. En tant que Shinobi, se contrôler c'était un peu la base alors une grande difficulté, après avoir pris une grande inspiration et une dose de courage, j'y étais parvenu ! Essayant d'éviter du regard le cadavre, je rejoignis mes partenaires. Je fis une petite tape à l'épaule de mon copain Hiko-kunette, de façon à le féliciter pour sa promotion. Elle nous aiderait à coup sûr !

« Comme l'a dit le dégôlasse. Fais attention à toi ! Les mecs là-bas, ils ont des Yamanakoukou, je crois qu'ils sont balaises et ils peuvent vraiment entrer dans ta tête... Après vu ton niveau d'aujourd'hui, il en faudrait un assez fort mais bon... Gaffe quand même hein ? »

Je tenais à mon Hiko-kun moi, mon copain d'enfance...

« Sinon les gars, on s'est un peu vautré hein pour la première réunion ? Un traître, un sceau assez nul dévoilé au grand jour... Bof bof, je ne suis pas content de nous. Honnêtement je me sens nul. Je n'imagine même pas comment tu te sens toi Hiko-kun. Tu as porté le coup de grâce, ça n'a pas dû être facile ! »

Le Nara ne serait certainement pas le dernier à mourir pour Kumo...


_________________
Wars [Hiko] 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Wars [Hiko] Empty
Dim 22 Mar 2020 - 15:32
Après la brève mise en garde formulée par le légiste, tout s’accéléra rapidement. Déjà son intervention chirurgicale, enfin si on pouvait appeler ça comme ça sur un macchabée. D’une précision sans égale, Shirô venait d’ouvrir le défunt grâce à son scalpel aussi aiguisé qu’une dent de tigre. Oui la comparaison était un peu foireuse, mais on s’en fout. Retenant ses tripes, Hiko serra les dents et leva les yeux au plafond, préférant largement cette vue à celle du Nara qui lui rappelait son geste dans cette clairière de pierre.

Mais fort heureusement, des bruits de pas mal assurés se firent entendre. Hiko ne stressa pas, il reconnaissait cette démarche, l’ayant entendue si souvent. Il s’agissait de son ami le plus proche, Ayanokoji. Pas de doute, il savait comment faire son entrée. Il fit forte impression en rentrant dans la pièce morose, ramenant avec lui un souffle de fraîcheur qui faisait du bien dans cette pièce moribonde. La joie fut de courte durée, car lui aussi, sembla mal à l’aise avec la vue du cadavre.

Oui, je prends plus de risques en étant exposé de la sorte. Mais j’ai aussi plus d’autorité, et je doute qu’un malin s’amuse à sonder l’esprit d’un Capitaine impunément…
Loin de se sentir invincible, le jeune garçon avait cependant la tête sur les épaules. Il avait beaucoup mûri ces derniers temps, après avoir affronté de rudes épreuves. Le regard des gens était le plus difficile, se voir rejeter par ses anciens amis, voisins, collègues… Tous ne comprenaient pas les choix du Sairyo, et il devait vivre avec encore quelque temps.

Mais là n’était pas l’essentiel, car c’était bien si le Sakana venait d’arriver. Ils pouvaient désormais tenir un « conseil » de la Résistance en se recentrant sur leurs prochaines activités, tout en tirant des conclusions de ce qui s’était passé. Ayanokoji fut d’ailleurs le premier à prendre la parole sur le sujet qui fâchait. Tout comme il partageait ses impressions, Hiko hochait la tête. Il partageait totalement le point de vue de son ami.

Je suis d’accord… À part le fait que nous ayons découvert l’existence d’un traître, toute la réunion a été un véritable fiasco… Nous n’avons pas été à la hauteur de l’évènement… Pas du tout.
Le constat était clair, net, sans appel.

Le trio n’avait pas été à la hauteur et avait complètement foiré leur réunion. Les plus fortes têtes s’étaient détachées en apparence du mouvement, d’autres avaient pleuré… On sentait la Résistance plus fragile que jamais, et cela ne devait pas être le cas.

Je prends ma responsabilité… Imposer de se réunir n’était pas la meilleure des idées et je ne pense pas qu’il faille reproduire ce schéma les prochaines fois. Le risque est trop grand… Et surtout, nos recrutements ont peut-être été faits trop à la hâte…
Le cas Shikarin avait fait jurisprudence, Hiko espérait désormais que les prochaines recrutements soient un peu plus poussés. Ils avaient déjà un bon noyau, un groupe solide. Tout nouvel élément devra donc redoubler d’efforts pour les rejoindre.

Du moins, c’était son point de vue… Qu’il ne partagea pas pour le moment. Ses prises d’initiatives n’avaient rien apporté de bon à la Résistance pour le moment… Il laissait donc la parole à ses amis… Qui avaient sûrement de meilleures idées.

_________________
Wars [Hiko] X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Shirō
ShirōEn ligne

Wars [Hiko] Empty
Dim 22 Mar 2020 - 16:15
La petite réunion improvisée fut rejoint par le troisième larron de la bande. Tous réunis dans ce lieu que le jeune Hiko et le légiste avaient dépisté pour leurs expérimentations. Un endroit qui était rapidement devenu le centre de leur réflexion au sujet de la Résistance. Le bâtiment avait perdu sa vocation première que Shirō essayait de lui ramener à ce jour. Il resta concentré sur sa besogne même après l’arrivée remarquée d’Ayanokoji et son talent naturel d’apaiser une situation. Le légiste n’était pas pleinement serein, il restait troublé sur un point qu’il préférait taire pour le moment.

De sa légèreté habituelle, le Portier Céleste entama de suite avec ses constatations sur la dernière réunion du mouvement. La finalité de cette dernière se trouvait toujours allongée face au légiste qui changeait maintenant d’outil. Son premier tracé était fait mais il lui restait quelques étapes avant de procéder à l’ouverture. Heureusement qu’il avait pris soin de la bonne conservation du corps sinon l’endroit empesterait de cette odeur si prenante qu’il côtoyait depuis plusieurs années. Le scalpel termina dans un bac vide pour ne pas salir les autres ustensiles. Shirō s’équipa alors d’un costotome, sorte de pince dont la pression était suffisante pour sectionner les côtes. Il la garda dans sa dextre alors que les premiers échanges avaient lieu entre les deux jeunes garçons.

- Un échec par l’erreur de certains.

Cette fois, le légiste lâcha son occupation pour se retourner et faire face à ses acolytes. Appuyé contre sa table bien fixée au sol, il croisa les bras sur son torse tout en laissant son outil en l’air pour ne pas le gêner dans ce mouvement. Ses yeux se portèrent instinctivement sur le Sairyo. Ils n’avaient pas reparlé de l’incident mais non seulement d’avoir ce patient derrière lui, il y avait eu un autre impair.

- A l’avenir la prudence sera de mise. Que ce soit dans le recrutement ou dans les réunions de ce type. Nous ne pouvons plus nous permettre des erreurs d’étourderie comme la dernière fois.

Pas besoin de se montrer plus explicite. Ils avaient tous deux compris où il voulait en venir. Il n’était peut-être pas sympathique de rabâcher ça au visage du jeune garçon mais Shirō n’avait jamais eu la prétention d’être le stéréotype du mec sympa. Il préférait que les choses soient dites entre eux. Le mal était fait et ils allaient de l’avant de toute façon. Shirō en était déjà à d’autres considérations mais il lui paraissait primordial de revenir ne serait-ce qu’une seconde sur cet écart qui aurait pu leur coûter bien plus. L’unification de la rébellion était encore à travailler mais comme ses compères l’avaient souligné : ils possédaient maintenant un noyau à leur mouvement. Le légiste fit de nouveau volte-face pour se remettre au travail. Cette fois, le bruit sec des os qui cèdent sous la pression de l’acier vint perturber la quiétude du sous-sol. Néanmoins, Shirō se comportait comme s’il était seulement en pleine découpe d’un poulet lors d’un repas de famille.

- Nous serons mieux préparés à l’avenir c’est l’essentiel. Mais ne vous méprenez pas, aussi complexe est le fait de réunir autant de gens, nous devrons le refaire, au moins pour souder l’ensemble fragile que pour les premières directives importantes. Pour le reste nous arriverons à nous débrouiller.

A présent que les côtes du cadavre étaient sectionnées, Shirō déposa son outil et entreprit d’ôter la moitié de la cage thoracique pour libérer son espace de travail. Alors qu’il déposait l’armature de calcium rougeoyante sur la table d’à côté, il reprit de nouveau la parole pour poser une question assez troublante.

- Avez-vous déjà été amenés à donner votre sang ?

_________________
Wars [Hiko] Cl26
Merci pour le kit Aimimolette ♥️
Le coin des artistes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6209-quatre-terminee#51259 http://www.ascentofshinobi.com/u993
Sakana Ayanokoji
Sakana Ayanokoji

Wars [Hiko] Empty
Lun 23 Mar 2020 - 4:32
C'était pas faux, s'attaquer à un Capitaine, il fallait le faire quand même. Bien que l'Empire était loin d'être très puissant puisque jeune, il y avait quand même une tite hiérarchie à respecter ! Hiko-kun voulait prendre la responsabilité des bêtises qui s'étaient produites, bof, j'étais pas trop trop chaud cacao pour ça ! Nous étions une équipe, on perd ensemble et on gagne ensemble, c'est un peu le jeu non ? En tout cas une chose était sûre, nous devions être bieeeeeeen plus prudents à l'avenir ; au risque de se faire encore une fois épier par un méchant Nara.

« Pas soushi Hiko-kun, tu n'es pas le seul responsable ! Comme hier, à l'avenir on travaillera ensemble afin que ces choses n'arrivent plus. »

Mon regard se tourna spontanément vers le scientifique qui faisait encore des trucs dégueulasses. Les bruits que provoquaient ses trucs là, ça me faisait des frissons de déglingos. J'en avais limite les larmes aux yeux tellement c'était beurk. Après avoir pointé du doigt des erreurs -façon de parler- il se retourna pour nous faire face. Sans être le fils d'Albert et avoir un QI élevé à 650, je voyais vraiment où il voulait en venir. Mon copain à la chevelure angélique, tout comme moi, bah il avait aussi un peu foiré l'histoire de la confidentialité. Disons... que c'était pas fou quoi. Mais c'était le genre de chose qu'on pouvait se dire, afin de corriger nos erreurs.

« Oui tu as raison, il faudra à nouveau se rencontrer. Sûrement pas dans le même format mais bon, il faut qu'on soit plus qu'une association sportive qui discute du budget de la buvette, ouep ! Par contre faisons en sorte de mieux gérer nos entrées pour ne pas avoir à imposer des tatouages effaçables à l'eau pas cool hein ? »

Le fameux sceau, je voulais d'ailleurs me le faire enlever. À la fin de notre petite réunion, je demanderai à Shiro-sama-senpaï de le faire. C'était un peu lui l'expert après tout héhé.

Tandis que notre copain continuait à jouer à Docteur Maboul, il nous posa une question sur... notre sang. Don de sang ? Non je n'avais jamais fait ça. Je n'en avais jamais entendu parler d'ailleurs... je crois ? Ahhhh mais si, c'était le truc rigolo où les gens allaient pour se remplir la panse en échange de quelques gouttelettes de sang ? On m'avait parlé d'un buffet de fou pour reprendre des forces après coup héhé.

« Euh non, jamais pour ma part. Et toi Hiko-kun ? »

Dis-je en jouant avec mon index collé à mon crâne, afin de faire signe à mon copain que le scientifique était maboule. Cette question, il ne l'avait pas posée pour rien. Je voyais bien un truc dégôlasse à la clef. En vrai notre docteur adoré, il ne faisait rien au hasard alors ça ne m'étonnerait pas que cette réunion tourne en séance don de sang.

« Il faudra que je vous parle du clan Nara après, je pense que je ne vais pas tarder à aller les voir. Je ne sais pas ce que vous en dites mais ce clan fait parti de Kumo, il en est l'un des pilliers et ils rejoindront notre cause à coup sûr. Ce contretemps nous aidera peut-être d'ailleurs. »

Balançais-je en pointant du doigt la table sans trop regarder le carnage.

_________________
Wars [Hiko] 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Wars [Hiko] Empty
Lun 23 Mar 2020 - 6:38
C’était prévisible.

Hiko s’y attendait, un jour ou l’autre, à recevoir une petite claque derrière la tête de la part de Shirô. Mais il fallait l’avouer, il n’avait jamais pensé que cette claque lui ferait autant de peine. Sa relation avec le légiste était bien différente de celle qu’il entretenait avec le maître des portes… Plus froid, plus distant, sûrement un poil plus calculateur… Shirô était le réfléchi de la bande. Si quelqu’un les voyait tous les trois ensembles, à première vue, il se demanderait alors ce que fichait le scientifique avec ces deux gamins…

Et pourtant, il l’appréciait particulièrement. Sans doute car ils partageaient la même volonté, la même histoire, et la même droiture dans leurs cœurs. Et ce fut pour cela que sa remarque, qui était totalement justifiée soit dit en passant, lui fit tant de mal. Baissant les yeux, il ne put grommeler que quelques sons, juste de quoi dire…

Désolé Shirô-san…
Et alors que son moral commençait à chuter de façon vertigineuse, Ayanaokoji fut là pour lui donner une main secourable ! Il était toujours de bonne humeur, ou presque, et il réussit alors à faire reprendre pied à Hiko grâce à ses encouragements, en disant qu’ils étaient tous dans la même galère.

Souriant tristement, Hiko apprécia le geste même s’il savait que c’était lui qui avait fauté. Mais bon, c’était du passé, et comme l’avait dit le scientifique, il ne fallait pas rester là-dessus, ils devaient continuer à avancer pour le bien du village. Shirô affirmait d’ailleurs qu’ils devraient recommencer ce genre d’expérience, mais en étant plus précautionneux à l’avenir, et surtout sans faire de boulettes aussi énormes que celle faite par le Sairyo lors de la dernière réunion.

Il avait raison, et Hiko opina du chef pour montrer son adhésion à ses paroles. Généralement, lorsque Shirô proposait quelque chose, c’était toujours réfléchi et utile pour le mouvement. Il venait, une nouvelle fois, de le prouver de par son intervention. Mais ensuite, alors qu’il faisait on ne sait quoi avec la dépouille, dégageant des bruits à vous glacer le sang… Il posa une question très étrange aux deux garçons… Donner son sang ?

Beurk !

Euh non… Jamais fait ça non plus… Mais pourquoi tu nous demandes ça Shirô-san ?
La question bizarre, les bruits effroyables, la pièce bercée d’une lumière tamisée artificielle… On se croirait dans un remake un peu pourritos d’un film d’horreur où les deux enfants allaient se faire manger à la fin… !

Hiko blémit.

Fort heureusement, une nouvelle fois encore, Ayanokoji réussit à le distraire et à lui changer les idées en évoquant le clan Nara ; un clan Kumojin ! Il avait raison, ces êtres doués d’une intelligence supérieure,- sauf Shikarin apparemment -, étaient membres du village depuis très longtemps. Hiko en avait connu un sous le nom de Nara Kansei, un homme dôté d’une intelligence supérieure et d’un sens du combat qu’Hiko avait rarement vu. Il avait été son sensei pendant un petit moment, avant de disparaître dans les méandres de l’AFK…

Oui je pense que c’est une très bonne idée copain ! Par contre faut faire gaffe que le clan soit pas sous les ordres de l’Empire… Ça j’avoue que j’en sais rien. Peut-être que Shikarin était là aussi pour le compte de son clan… Ça peut être dangereux, faudra que tu fasses gaffe…
Bah oui, on sait jamais hein…
En parlant de clans… Vous pensez qu’il faut aussi qu’on essaie d’aborder le clan Suzuri ?
Hiko n’y connaissait pas grand-chose en clans. Il savait juste que Suzuri, Nara et Metaru formaient la majeure partie de la puissance Kumojine… Le troisième était déjà rallié à leur cause… Restaient les deux premiers !

_________________
Wars [Hiko] X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Shirō
ShirōEn ligne

Wars [Hiko] Empty
Mar 24 Mar 2020 - 13:56
Bien sûr le Sairyo présenta ses excuses à son camarade pour sa bourde. Ils n’en avaient pas reparlé aussi était-ce l’occasion idéale. Après s’être exprimé plus qu’explicitement là-dessus, Shirō ne revint pas sur l’incident. Il appartenait au passé et l’avenir leur incombait désormais. Ayanokoji était intervenu pour à son tour apaiser le sentiment de culpabilité qui devait gagner son acolyte. Il est vrai que ce ne serait pas le légiste qui prendrait ce rôle. Il avait lui-même pris de l’avance en posant sa question si particulière. Elle désarçonna d’ailleurs les deux jeunes garçons qui ne voyaient pas où ce genre de demande pouvait mener.

Aussi rapidement que leurs réponses étaient venues, ils avaient abordé l’histoire des clans de Kumo. Une vieille idée concernant la Résistance qu’ils avaient eue aux balbutiements de la formation du mouvement. Le fait que le clan Metaru avait rallié la cause rebelle leur avait inspiré l’idée d’en faire de même avec les deux autres familles emblématiques de Kumo. Suzuri comme Nara devraient être approché afin d’avoir leur avis sur la situation, leur proposer une alliance. Ce genre d’appuis était non seulement avantageux en cas de conflit, s’il venait à avoir lieu par la force, ou pour légitimer la cause auprès du peuple. Si l’Empire jouait les bonnes cartes, il pouvait s’accorder les faveurs de la populace, faisant ainsi passer la Résistance pour de simples anarchistes. Ce qui n’était absolument pas leur prétention. Ce serait une cause que le légiste aurait pu embrasser mais ses intérêts étaient ailleurs pour l’heure.

- Dans la même optique que le clan Metaru, nous devons réussir à nous assurer certains supports solides. Il y a de fortes chances qu’un mouvement, dont deux gamins et un légiste sont à l’origine, déplaise à beaucoup. Si nous voulons rendre tout ceci crédible, leur soutien serait une bonne chose. Malheureusement, au vu des évènements, il faudra être d’une extrême prudence en ce qui concerne les Nara. Quant au clan Suzuri, il serait logique de les consulter également.

Shirō pensa à Takara bien qu’il doute de son avis sur la situation. Il ne l’avait vu depuis quelques temps et il doutait que son cœur balance du côté de la Résistance. Il devrait étudier la question. Les deux autres auraient peut-être un lien un peu plus solide parmi leur réseau de connaissances.

- Si vous avez des connaissances dans l’une des deux familles, il serait temps d’en jouer.

A mesure qu’il s’était exprimé, Shirō n’avait pas levé le nez de son travail pour autant. Il s’attelait à ramener à la normale certaines zones extrêmement abîmées lors de l’assaut du Sairyo. La dépouille du Nara devait avoir bonne mine pour la suite des évènements. Le légiste entamait là un travail d’une grande minutie et d’une extrême patience. Le genre de boulot qui le passionnait. Il arrivait pourtant à suivre le cours de la discussion et de sa pensée. Il n’avait pas oublié son histoire de don de sang, seulement le débat s’était orienté sur d’autres sujets. Le sien pouvait attendre un peu.

_________________
Wars [Hiko] Cl26
Merci pour le kit Aimimolette ♥️
Le coin des artistes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6209-quatre-terminee#51259 http://www.ascentofshinobi.com/u993
Sakana Ayanokoji
Sakana Ayanokoji

Wars [Hiko] Empty
Mar 24 Mar 2020 - 20:24
Oui oui oui Hiko-kun avait raison, il était possible que Shikarin soit venu au nom de son clan. C'était poussible mais pour moi pas très probable, le clan Nara était intelligent ok mais aussi loyal à son pays. En fait ils avaient permis à Kaminari no Kuni de se développer, les mecs de là-bas sont vraiment des têtes ! Un jour j'étais en mission avec un Nara et j'étais devenu complètement fou. Le monsieur avait anticipé le moindre mouvement de notre cible. OKAY, c'était une mission rang D « à la recherche d'un chat perdu » mais il avait quand même fait un truc de fou. Chaque truc était millimétré et il avait même prévu mon incompétence dans son plan -c'était pas le truc le plus dur en effet-.

« D'accord je ferai attention ! Je vais essayer d'enquêter un p'tit peu avant et après je demanderai à la vieille Metaru, vous savez la belle gosse ? »

Oui je parlais bien de la Metaru Aya de compétition. Affinée 1592 mois, elle était la Doyenne du clan et à la tête de la « Communauté des Anciens ». Elle pourrait à coup sûr m'arranger une entrevue avec les intellos de Kaminari.

Les Metaru, je les considérais un peu comme acquis pour notre cause. Ils portaient les mêmes idéaux et même si d'accord, ils ne voulaient pas faire couler le sang à flot, ils étaient chauds pour nous aider !

« Suzuri, pourquoi pas oui... Après je ne sais pas trop comment ils fonctionnent. La dernière fois que j'ai entendu parler d'eux, c'était en rapport avec l'Ogura. Si vous avez des contacts... pourquoi pas ? Ces clans sont pro-Kumo après tout, les habitants de Kaminari aussi... »

Marquant une pause quelques instants, je mis mes deux mains derrière ma tête avant de regarder le plafond, un peu délabré.

« Comment un peuple pourrait apprécier un envahisseur qui a ôté la vie de nombreux de nos hommes ? Un envahisseur qui en arrivant à nos portes, ont détruit des bâtiments... Faut quand même pas déconner... On doit utiliser cet avantage ! »

C'était quelque chose d'évident. Le peuple était de notre côté, même si tous n'étaient pas encore décidés, la plupart l'était. Des traîtres, il y en avait dans toutes les guerres d'après mon oncle. J'étais sûr que des Kumojins ingrats rejoindraient l'Empire, soit-disant pour un idéal de paix gnagagna ; bien sûr un argument facilement défendable si on accepte l'idée de poser un cake sur nos frères d'armes morts au combat. « Gnagnagna mais c'est eux qui ont commencé... » Voilà comment un soit-disant Empire a justifié son acte, super encourageant pour la suite non ?

Raaaah, penser à tout ça, ça me foutait vraiment les nerfs ! Je ne pouvais pas tenir sur place. Il fallait que je me concentre plutôt sur la conversation et qu'on puisse planifier nos prochaines actions.

Le scientifique m'avait intriqué avec son sang là, ça m'était revenu d'un coup et je n'arrivais pas à le sortir de ma tête... en même temps, j'avais peur d'entendre la réponse.

« Et ton truc de don du sang... »

On allait passer du bon temps entre copains, ça c'était certain.

_________________
Wars [Hiko] 1564043156-aya
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4992-sakana-ayanokoji-done
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Wars [Hiko] Empty
Mer 25 Mar 2020 - 7:39
La discussion prenait une tournure des plus intéressantes. Alors que Hiko était venu pour prendre un peu la température, il ne s’attendait pas à de telles discussions, juste après un tel fiasco. Le meilleur moyen, c’était de remonter directement à cheval. Ce que faisaient notre trio infernal, ne se laissant ainsi pas le temps de s’apitoyer sur leur sort, ou sur les différentes erreurs commises. Mais qu’on ne s’y méprenne pas, ils passaient à autre choses, ils n’oubliaient pas.

Ce fut donc fort de leur expérience avec les Metaru que les trois garçons se mirent à discuter des potentiels clans. La menace planait sur le clan Nara. Vu ce qui s’était passé avec Shikarin, c’était normal. Mais Ayanokoji, malgré ses airs d’étourdis, était plus fûté qu’on le pensait. Il saurait prendre les précautions nécessaires à sa sécurité, Hiko avait une totale confiance en lui pour ça.

Oui, je pense que la vieille peut servir de facilitateur pour les discussions. Pour ma part, je vais voir. J’ai sûrement un contact pour le clan Suzuri. Il y avait bien Takara, mais de ce qu’elle m’avait dit à l’époque, ses intérêts sont bien loin de toutes ces considérations… Je vais donc tenter une autre approche, si cela vous va.
Il voulait bien prendre cette part de responsabilité.
Je suis d’accord avec toi Shirô, c’est donc pourquoi je cacherai mon identité dans un premier temps. Il faut qu’ils nous rejoignent pour nos idées, et pas pour qui nous sommes. S’ils s’arrêtent aux apparences… Jamais ils ne nous rejoindront !
Un Capitaine de l’Empire. Un gamin des plus insouciants. Un légiste obnubilé par les cadavres… Sur le papier, ça faisait pas rêver, je vous l’accorde. Et pourtant, lorsqu’on voyait tout ce que ces trois bonshommes avaient accompli, on pouvait avoir de l’espoir.

Et tandis que chacun commençait à prendre la mesure de ce qu’il lui restait à faire, Ayanokoji revint sur la demande un peu spécifique qu’avait formulé le légiste quelques minutes auparavant. Il parlait de don du sang. Une bien étrange requête, qui avait titillé l’intérêts des deux garnements… Qu’est-ce que ça venait faire ici ? Ils se le demandaient bien, et ils espéraient donc que le scientifique allait répondre à leurs interrogations.

En parlant de ça, notre jeune héros en avait une nouvelle. Lorsqu’il reposa ses yeux sur Shikarin, il se rendit compte que Shirô tentait de le retaper du mieux qu’il le pouvait, faisant en sorte d’effacer les traces qui avaient été introduites par le cristal de Hiko. Il avait emmené le corps, mais Hiko ne pensait pas qu’il tenterait de le retaper à neuf… Ce qui amenait donc la question suivante.

Est-ce que ta question sur le don du sang a un rapport avec ce que tu comptes faire avec le corps Shikarin… ? Qui est… ?
Tout en posant la question, Hiko redoutait déjà la réponse…

_________________
Wars [Hiko] X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Shirō
ShirōEn ligne

Wars [Hiko] Empty
Mar 31 Mar 2020 - 14:06
Au moins Ayanokoji avait conscience de l’importance de ce soutien clanique dont ils parlaient tous les trois. Il s’étonnait que le peuple puisse apprécier un Empire qui avait mis à mal le pays. Seulement ils n’étaient pas à l’abri des manœuvres de fidélisation impériales. En effet, l’organisation de l’examen impérial avait été une première marche vers la légitimité de l’autorité de l’Empire du Feu. Une manière de conclure l’ambiance glaciale d’après-guerre pour mener à une dynamique bien plus productive. Hiko s’investissait également dans la conversation en s’appuyant sur ses contacts. Il connaissait lui aussi Takara. Seulement il semblait avoir bien plus d’informations que le légiste sur la question. Ce qui confirmait ses doutes. La Suzuri risquait de ne pas les faire avancer dans leur projet. C’était chose bien dommage.

- Le problème Ayanokoji c’est que le peuple ne soutiendrait pas une puissance militaire. En revanche, un Empire qui cherche à reconstruire ce qui a été détruit et prôner l’unité, c’est un danger qui peut retourner les foules contre notre mouvement. Même si ça nous paraît naturel, il y en a ici dans la cité qui considère que le Teikoku a énormément apporté de bienfaits à Kumo. Notre rôle est de leur prouver qu’ils ont tort.

Même en parlant, Shirō travaillait toujours sur son fameux patient. La victime de la Résistance et son bourreau non loin qui devait jeter quelques coups d’œil au cadavre. Une épreuve qui l’avait pas mal remué. Le légiste ne comptait pas reporter cette opération. D’une part car il ne savait pas quand est-ce qu’il aurait de nouveau l’occasion mais aussi pour permettre au bambin d’intégrer le fait qu’il avait ôté cette vie. Il ne pouvait pas rester plongé dans ses remords toute sa vie. La technique pouvait paraître brutale mais ils étaient en guerre contre un adversaire puissant aux ressources bien supérieures aux leurs.

Comme il s’y attendait, sa demande avait titillé la curiosité, ou l’inquiétude, des deux garçons. Hiko s’avança même à demander si cela avait un lien avec Nara Shikarin. Une interrogation que Shirō balaya d’un revers de main comme s’il chassait un insecte nuisible. Il se retourna en même temps vers son audience réduite pour soutenir leurs regards. Il avait cette éternelle tendance à effrayer ses interlocuteurs, de par son pouvoir et ses occupations. D’ordinaire il ne se justifierait pas de ça devant du monde mais là il s’agissait d’Ayanokoji et Hiko. Depuis ses débuts en tant que shinobi au sein du village, ils s’étaient soutenus. Aujourd’hui, leur unité était primordiale pour la bonne tenue de leurs projets, il n’était pas question que tout se fissure dès maintenant.

- Non rien à voir avec lui. La bonne préservation et l’aspect de son corps m’importe car quelle que soit la finalité de ce conflit, il pourrait nous servir. Mais ma demande n’avait rien à voir avec ça. Elle découle surtout d’une inquiétude qui m’est venue il y a quelques temps lors d’un discours en pleine place publique où une kunoichi souhaitait que nous soyons unis avec le Teikoku. Depuis ce jour, une idée me taraudait l’esprit et j’ai pris le temps d’y réfléchir pour peaufiner au mieux cette stratégie.

Il délaissa enfin le corps pour se tourner vers la table où reposaient tous ses outils. Allant du matériel médical à celui de shinobi, Shirō s’empara de quelques rouleaux ornés de sceaux qui indiquaient leur contenu. Il en déplia un face à lui en levant ses bras, plongeant un bref instant la cave dans une légère fumée pour finalement laisser place à deux Shirō. L’un tenait toujours le rouleau maintenant vierge, l’autre était face à lui : debout mais semblant absent. L’original enroula de nouveau son parchemin pour le déposer sur la table. Ses mains libérées il put en lever une pour désigner la copie parfaite de lui-même.

- J’ai travaillé dessus à partir de mon reflet. Un travail haletant pour mes débuts mais extrêmement satisfaisant. Un cadavre avec mes traits qui répond à mes ordres. Il a la même apparence que moi mais ne peut s’exprimer ou penser. Un simple pantin. Mais son intérêt peut-être extrêmement intéressant pour nous. A condition d’avoir également une certaine quantité de sang.

Un autre parchemin vint jusqu’à sa dextre pour être à son tour utilisé. Son contenu : à savoir un récipient assez grand contenait un liquide rougeâtre, reconnaissable entre mille. La main vint se déposer sur le couvercle alors que les yeux froids du légiste se posaient sur les deux gamins.

- C’est le mien. Je l’ai prélevé et conservé pour qu’il soit utilisé le moment venu. Tout cet attirail peut nous aider plus que ce que vous pouvez l’imaginer. Et j’aurais aimé que vous puissiez bénéficier de ce même atout.

Cette fois, il délaissa son nécessaire de shinobi pour se concentrer sur celui du scientifique. Il s’empara d’une seringue à laquelle était liée un tuyau lui-même raccordé à une poche de même volume que le récipient qu’il avait invoqué. Il fixa de nouveau ses interlocuteurs avec un petit sourire en coin.

- Qui veut commencer ?

_________________
Wars [Hiko] Cl26
Merci pour le kit Aimimolette ♥️
Le coin des artistes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6209-quatre-terminee#51259 http://www.ascentofshinobi.com/u993

Wars [Hiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: