Partagez | 

Le début d'une nouvelle histoire [PV Chôkoku Daedra & Ikezawa Shojito]


Dim 13 Aoû 2017 - 20:47
À mes yeux, Kumo était un village très animé, animé à tel point que c'en était fatigant, mais ce n'était pas un reproche. J'avais juste besoin de m'habituer à tout cela, déjà, j'avais moins peur de la foule dan les rues et j'arrivais à peu près à tenir une conversation correct avec des inconnus. Maintenant, je devais essayer de tisser des liens avec des ninja, c'était primordial si je voulais effectuer correctement mes missions à venir. La protection de la bibliothèque durant les élections m'avaient fait réaliser que je devais faire attention à mes alliés, essayer de les connaître et apprendre à travailler en équipe. Il fallait par la même occasion que j'apprenne à être plus confiante, mais ça, je savais que cela risquait de mettre du temps...

Le soleil tapait plutôt fort à cette période de la journée. Ses rayons étaient réellement aveuglant et m'empêchaient de poser mon regard sur le ciel, surement magnifique. Même si je m'habituais petit à petit à la vie en société, une chose n'avait pas changé et risquait de me poser problème pendant longtemps... Je n'arrivais toujours pas à me repérer dans le village caché des nuages et j'étais complètement perdue ! J'étais assise en tailleur, dans une petite rue qui était peu fréquentée, à mon grand bonheur, me demandant comment j'avais pu faire pour en arriver là... Pourtant, dans les forêt où j'habitais auparavant, je ne me perdais jamais, ou presque, et il m'arrivait même de servir de guide.

Hors de question de parler de ça à mon père, il m'avait déjà passé un savon lorsque je m'étais perdue quelques jours plutôt. C'était le jour où j'avais rencontré Shuuhei à la raffinerie, il m'avait bien aidé en me défendant lorsque l'on m'avait prise pour une voleuse et puis, il m'avait même inviter à manger. Ce qui me dérangeait était le fait que je me sois perdue alors qu'il avait pris de son temps afin de me faire faire une petite visite guidée du village. Je devais vraiment être stupide pour m'être égarée après ça et je me sentais vraiment mal vis à vis de lui...

Je me demandais ce à quoi devaient bien pouvoir penser les passant en me voyant accoutrée comme un homme, assise à même le sol, regardant les personnes qui passaient sans rien dire. Oui, je n'osais même plus demander mon chemin maintenant que j'avais essayer trois fois sans obtenir le moindre résultat. Une fois, j'étais entrée dans une maison en courant et saluant gaiement les premières personnes que j'avais vu, pour me rendre compte, quelques secondes plus tard, que j'étais chez de parfaits étrangers et que je devais leur avoir fait peur. Bien entendu, je suis ressortie aussitôt, puis je me suis enfuie à cause de la honte qui m'avait envahie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t239-une-premiere-approche-du-clan-yagi-fini http://www.ascentofshinobi.com/t873-equipe-7-heiko

Dim 13 Aoû 2017 - 22:48
Chôkoku Daedra avait finalement reçu une missive l’invitant à rencontrer son sensei ainsi que son camarade. À sa grande surprise et pour son plus grand bien, il connaissait déjà ce camarade : il s’agissait du fameux Ikezawa Shojito, qu’il voulait en effet dans son équipe. Apparemment, même sans choix, Daedra avait une bonne étoile. La missive ressemblait à quelque chose comme cela :

Citation :
Ikezawa Shojito et Chôkoku Daedra sont priés de rencontrer leur sensei, Yagi Aoi, au parc de verdure à la lisière du village, côté Est, demain matin, 8h00.

Il existait plusieurs parcs à Kumo, du plus petit au plus grand, et nombreux étaient ceux se trouvant à la lisière du village. La missive, heureusement, était précise à ce sujet, personne ne pouvait s'y perdre avec tant de précision. Yagi Aoi… Ce nom sonnait féminin à l’oreille de Daedra. Son sensei allait probablement donc être une femme. Pas de problème, non, il était même content qu’une femme ait le droit d’avoir des élèves, dans ce beau village qu’est Kumo. Il se demandait à quoi elle pouvait bien ressembler. S’il s’agissait d’une vieille femme très expérimentée ou bien d’une jeune jolie femme qui aurait néanmoins (puisqu’elle était le sensei et eux les élèves) tout autant à leur apprendre. Pendant un instant, Daedra pensa à la chance qu’auront maintenant les jeunes qui deviendront Genin au début de leur adolescence. Tout se savoir qu’ils recevront si tôt, grâce aux villages cachés. Il les enviait, ces jeunes, la situation n’était pas la même, encore quelques années plus tôt.

Lorsque Daedra sortit de chez lui, il se frigorifia instantanément, et ce malgré le soleil qui semblait si proche et si chaud. Il remonta alors immédiatement dans son appartement et pris avec lui une couche de vêtement en plus : Son manteau préféré ; un long manteau beige à capuche. Il lui portait chaud et le couvrait presque entièrement. Le manteau de ses rêves, globalement. Finalement, il arriva à supporter l’air froid qui semblait n’habiter aujourd’hui que sur les pores de sa peau tant le reste de Kumo semblait émerveiller face à un si beau soleil en hiver, si tôt le matin. Aussitôt, Daedra pris le chemin du parc de l’Est, qui se trouvait à une bonne quinzaine de minutes de marche en partant de chez lui, qui habitait un peu plus au Nord du village. Au bout de sa rue, il prit un café à emporter au tenancier de son échoppe préféré (qui le matin préférait plus vendre du café que du saké) et l’en remercia d’un pourboire de quelques petits Ryos. La matinée semblait lui plaire, le rendre très joyeux. Entrer dans une équipe était, paraissait-il, le début de tout pour un Genin, même pour un Genin de 22 ans.

Daedra trouva rapidement le chemin du parc, mais aucun signe apparent d’un ou d’une sensei. Il y avait bien quelques personnes qui s’y baladaient, ou encore d’autres qui y faisaient un footing, mais aucun signe de ninja, si ce n’était Daedra, qui s’était alors assis sur un banc et avait sorti son fameux livre : Le Taijutsu pour les Nuls, de Maito Rhodd. Il avait quelque peu avancé sur le livre, et comptait bien rentabiliser le retard de Shojito et du sensei Yagi Aoi.

_________________

« Kneel to Kumo, Invité. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t716-daedra-le-prince-de-l-argile-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1297-equipe-01-mirai http://www.ascentofshinobi.com/u287

Lun 14 Aoû 2017 - 20:56
Ce matin Shojito s'était lever tôt comme à son habitude pour s’entraîner quand soudainement une missive arrivait à sa porte lui signalement qu'à huit du matin précise il devait se rendre au parc de verdure à la lisière afin de rencontrer son sensei ainsi que son coéquipier. L’enthousiasme montait chez ce chère Shojito qui était réellement presser de rencontrer les personnes avec qui il allait devoir travailler à partir de maintenant. Il connaissait bien entendu déjà Daedra mais cela ne faisait que renforcer son engouement pour la chose, quant au nom de la personne censé être leurs sensei il semblait ne jamais avoir entendu parler d'elle, elle oui car son nom sonnais comme féminin. Le blondinet alors déjà prêt pour partir se contentait de sourire et rangeait la missive dans sa poche avant de se diriger vers le centre ville sachant qu'il avait deux heures de libre il comptait bien ne pas gâcher son précieux temps à procrastiner.

C'était dans une course plutôt lente qu'il était en train de s'imaginer quel genre de femme pouvait-être cette sensei. Allait-elle être une belle femme qui prenait soin d'elle ? Le genre de femme que Shojito n'aimait pas à toujours plus prendre soin de son apparence que de son corp ? Ou au contraire, une femme pour qui l'apparence comptait moins que la condition physique, prête à sacrifié une journée de repos pour une journée d'entrainement. Son goût pour les femmes tiens... C'était une question qu'il n'avait pas souvent l'occasion d'abordé, la seule petite amie qu'il n'ai jamais eut était de son clan et leurs relation c'était rapidement finie pour des raisons de préférence à l'entrainement plutôt qu'à elle, c'était en y repensant ridicule pour le blond de penser que quoi que ce soit pouvait passer avant l'entrainement, dans sa tête tout était clair, la seule chose passant avant son entrainement était Kumo. Quoi qu'il en soit c'était le genre de pensé qu'il avait lorsqu'il courait dans les rues du centre.

Après plusieurs longue minute à courir Shojito s'arrêtait soudainement et s'écriait.

"Et si elle était méchante !"


Ses pensées venait tout d'un coup s'embrouiller, il s'était maintenant mit à penser qu'elle pourrait être insupportable et toujours en vouloir plus. Il ne pourrait pas s’accommoder d'une femme tel que sa mère en temps que sensei, cette dernière était la pire femme qu'il connaissait, toujours en quête d'amour à câliner son fils, il n'aimait vraiment pas cela et ça lui donnait des frissons rien qu'à penser qu'elle pourrait être trop câline. Après tout que connaissait-il des femmes lui hein ? Comment pouvait-il savoir qu'elle n'était pas toute pareille. Il essayait de chasser ses pensées et se décidait à essayer de trouver le genre de femme qu'il aurait pu apprécié en regardant dans la foule se plongeant dans ainsi dans de pure réflexion intensive.

"Celle-ci ? Non, sa démarche n'est pas sûre, j'ai l'impression qu'elle pourrait tombé à tout moment. Et celle-ci ? Elle est grosse, elle doit détester le sport, ceci dit j'aime bien manger aussi... Oui mais le sport, non ! Et elle ? Elle est plutôt belle et en plus elle court, ca pourrait le faire mais... Ah... C'est un garçon, non du coup. C'est quoi mon type de fille à moi alors ? J'en sais vraiment rien ! Et puis pourquoi il faut absolument se projeté dans le futur lorsqu'on pense à une fille ? On peut pas juste être ami ? Qu'est-ce-qu'il disait le vieux déjà ?... Ah oui, ne choisis pas, attends d'être choisis, moi c'est ta mère qui ma choisis. Ouais bah tu aurais pu un peu choisir le vieux...Enfin, après tout elle est pas si chiante que ça la vielle et ça reste ma mère, je l'aime."


Toute ces pensées n'était que futilité mais alors qu'il s'était remit à courir depuis quelques instant il trébuchait sur une personne qui était assise et se retournait alors brutalement vers cette dernière et s'excusait vivement visiblement gêné de ne pas l'avoir vue.

"Désolé monsieur ! Vraiment désolé !"
Il regardait l'heure voyant que l'heure du rendez-vous commençait à approcher, il savait qu'il n'avait plus de temps à perdre pour se rendre au lieu de rendez-vous et espérait que la personne accepte rapidement ses excuses afin qu'il puisse filer. "Heu écoutez, je n'ai pas de temps à perdre je dois rejoindre des gens dans le parc alors écoutez, je vous donnes mon nom et prénom et vous allez à l’hôpital et si vous avez quelques chose de fracturé vous demandez qu'on me facture les soins ! Je m'appel Ikezawa Shojito !"

Il s'éloignait à toute vitesse de la personne qui n'était autre que Aoi et il se dirigeait vers le point de rendez-vous sans même se retourner. C'était arrivé à l'endroit qu'il y apercevait Daedra et lui faisait signe en s'approchant de lui avant de s'excuser pour son retard.

"Yo ! Désolé, j'ai trébucher sur un mec en venant et j'ai du lui donner mes coordonnés au cas il aurait été blessé, je n'arrive jamais en retard normalement, surtout que j'était réveiller bien avant l'heure mais bon... Comment tu vas l'explosif ?"

Il se grattait alors l'arrière de la tête espérant qu'il acceptait ses excuses mais surtout qu'il ne trouve pas sa blague de mauvais goût.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Mar 15 Aoû 2017 - 11:51
Quelle idée franchement de sortir de chez moi sans carte ! Je l'avais prévu ce fichu retard... J'avais prévu que je me perdrais... Raison pour laquelle j'étais partie de chez moi trois heures avant le rendez-vous qui avait lieu au parc de verdure à la lisière du village. Bien sûr, j'habitais à même pas une demie heure et j'étais toujours pas arrivée alors que je devais y être d'ici même pas cinq minutes.... Vous auriez voulu me demander à quoi ça m'avançait de rester assise en tailleur dans une petite ruelle de Kumo. Moi, je vous aurais répondu que de cette manière, ma situation ne pouvait pas empirer... Ni même s'améliorer, mais c'était un détail à mes yeux... Franchement, j'allais être sensei et diriger une équipe, mais j'étais même pas fichue de trouver ce stupide lieu de rendez-vous et puis, avec le retard que j'allais avoir, mes élèves allaient me détester... Et puis, j'étais un peu jeune pour être sensei, non ?

Un soupire s'échappa de mes lèvre lorsqu'un type que je n'avais pas vu trébucha sur moi, me faisant une peur bleue. Un peu plus et il me tombait dessus... Puis, je captai qu'il m'avait appelé "monsieur", ce simple mot m'avait fait bien mal, mais je me reprenais en me disant qu'il devait avoir une mauvaise vue en plus d'être pressé. J'avais pas l'habitude qu'on m'appelle "monsieur", en général, on ne se trompait pas sur mon sexe... J'avais peut-être un style vestimentaire très proche de celui des hommes, y avait même des fois où j'empruntais les vêtements de mon frère, mais j'avais quand même des formes comme l'avaient si bien remarqué une partie des Metaru... En tous cas, j'étais certes moins embarrassée que lorsqu'on me complimentée, mais c'était vraiment gênant qu'il se soit si facilement trompé sur mon compte.

"Heu écoutez, je n'ai pas de temps à perdre je dois rejoindre des gens dans le parc alors écoutez, je vous donnes mon nom et prénom et vous allez à l’hôpital et si vous avez quelques chose de fracturé vous demandez qu'on me facture les soins ! Je m'appelle Ikezawa Shojito !

Ikezawa Shojito... Rendez-vous dans le parc... Ah ! C'était un des Genin de mon équipe ! Suite à cette pensée, je me levai en vitesse et me mit à courir dans la direction qu'il avait pris, sautant sur un toit pour ne pas le perdre de vue. Je veillais à bien rester en arrière, car je n'avais pas envie qu'il me prenne pour une personne louche, et puis, passer devant n'aurait aucun sens puisque je ne connaissais pas la route... Je ne comprenais vraiment pas cette difficulté que j'avais à me repérer dans une ville... Vivement que j'ai une mission en extérieur !

Une fois arrivé au parc, Shojito s'approcha d'un homme et entama une discussion, finalement, j'avais eu de la chance ! Je m'étais arrêtée pour me poser sur la branche d'un arbre et j'observais les deux hommes un moment. Enfin, encore fallait-il qu'ils soient bien de mon équipe... Je descendit de mon arbre, marchant avec un grand sourire vers les deux que je soupçonnais d'appartenir à mon équipe... Je ne savais pas vraiment si sourire était adapté étant donné que j'étais en retard, mais j'étais arrivée et c'était le principal ! Je me plaçai entre les deux avant de prendre la parole d'une voix faible, mais audible.

- Excusez-moi, je me nomme Yagi Aoi... Je voudrais savoir si vous êtes bien Genins de mon équipe ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t239-une-premiere-approche-du-clan-yagi-fini http://www.ascentofshinobi.com/t873-equipe-7-heiko

Mar 15 Aoû 2017 - 13:14
Ikezawa Shojito arriva relativement vite au lieu de rendez-vous, trouvant un Daedra toujours assis avec son livre, qu’il rangea lorsqu’il remarqua celui qui serait son coéquipier à compter d’aujourd’hui. Ce dernier semblait avoir couru un long moment. Il raconta même avoir trébuché sur quelqu’un, avant d’enchaîner sur une blague qui arracha un petit rire sincère à Daedra.

- D’humeur explosive ! Haha, dit-il en le regrettant aussitôt.

Parfois, Daedra ne savait pas se taire quand il le fallait. C’était ce genre de moment. En guise de gêne, il se gratta l’arrière du crâne en souriant bêtement.

- Finalement, on est bien dans la même équipe, hein ! J’espère que tu ne me gêneras pas pendant nos missions, enchaîna-t-il en riant. T’aurais pas croisé notre sensei par hasard ? Elle est en retard elle aussi.

Daedra avait vraiment hâte de faire sa rencontre. Si elle était leur sensei, elle ne pouvait être qu’une Chûnin ou une Jûnin. Elle aurait probablement beaucoup à leur apprendre ; Daedra ne pouvait plus attendre. Il avait hâte de découvrir ce qu’elle avait prévu pour leur première rencontre. Quel genre de personne pouvait-elle bien être ? Du genre autoritaire ? Laxiste ? Strict ? Daedra espérait que c’était un mélange proportionnel de tout cela.

- Ce serait bien qu’elle arrive, maintenant, quand même…

Daedra en avait assez d’attendre ; Ce qui semblait certain, c’est qu’elle avait déjà la manie d’être en retard. Il en venait à se demander comment l’on pouvait se perdre ou être en retard dans Kumo, un village –à ses yeux– si bien organisé. C’est à cet instant qu’une jeune femme aux cheveux bleus fit irruption devant les deux genins. Elle semblait jeune, peut-être même plus jeune que Daedra. Après l’avoir écoutée parler, il n’y avait plus aucun doute. Cette demoiselle était leur Sensei. Malgré son apparence jeune et son attitude peu confiante qu’elle venait de démontrer, Daedra ne l’a pris pas à la légère ; ne jamais sous-estimer qui que ce soit. Et puis, si elle avait été promue chef d’équipe, il devait y avoir une raison. Elle ne pouvait qu’avoir d’enseignements à prodiguer.

Néanmoins, la dame semblait désorientée, un peu perchée peut-être. Elle devrait le savoir, qu’ils sont ses élèves, non ? Du moins voilà ce qu’en pensait Daedra. Sa première impression : Elle ne semblait pas prête. Mais qui étaient-ils pour lui en vouloir, dans ce monde où tout va trop vite ? Et puis, rien ne lui empêcherait de lui prouver le contraire plus tard. Daedra se leva du banc de bois sur lequel il était assis depuis près d’un quart d’heure.

- Vous devez être Aoi-sensei. Enchanté, moi c’est Daedra, la salua-t-il en baissant la tête pour signe de respect, les mains croisées derrière le dos, jambes collées, comme le lui avaient appris toutes ces années au service du clan Nara.

Nul doute que l’Ikezawa ne serait pas aussi solennel.

_________________

« Kneel to Kumo, Invité. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t716-daedra-le-prince-de-l-argile-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1297-equipe-01-mirai http://www.ascentofshinobi.com/u287

Mer 16 Aoû 2017 - 2:38
Shojito avait entamé une discussion avec Daedra quand soudainement venait s'interposer l'homme qu'il avait bousculé plutôt... Serait-il possible que le blondinet dans la précipitation l'ai prit pour un homme ? Le voici qu'il était embarrassé plus que jamais et regardait en direction d'elle et baissait la tête en guise d'excuses et il se mettait à bégayer s'excusant du mieux qu'il pouvait.

"Heu...Je.. Enchanté ! Dé..désolé pour tout à l'heure... je..je J'était persuadé que tu.. vous ! Étiez un homme ! Désolé..."

Des excuses ? Oui enfin, il essayait, il n'avait jamais connu de situation similaire et le blondinet était plutôt du genre à apprendre de ses erreurs, il le saura, une femme, à le droit de s'habiller en homme. Quoi qu'il en soit il revenait soudainement à lui et souriait comme si rien ne s'était passer se mettant à imaginer quel genre de technique pouvait bien maîtriser son sensei pour se retrouver gérante d'une équipe en étant si jeune. Dans un élan d'enthousiasme Shojito frappait des mains avant de regarder les deux personnes le sourire au lèvres.

"Yosh ! Enchanté de vous connaitre Aoi-sensei ! Je suis Ikezawa Shojito, désolé pour la méprise de tout à l'heure."

C'était une nouveauté pour le blondinet, il semblait presque sociable. Sa présence ici montrait en réalité qu'il avait hâte de découvrir quel sorte d'équipier pouvait-être Aoi en situation de combat et il s'attendait à tout moment qu'elle rentre dans le vif du sujet, qu'elle propose un entrainement de groupe et que tous allait directement préparer de folle combinaisons. Oui, il rêvassait un peu en écoutant les deux personnages parler. Soudainement, il décidait de prendre les choses en main et de poser une question des plus indiscrète à la jeune femme.

"Quel genre de technique maîtriser vous ? Je ne sais pas comment vous comptez nous leader sensei, mais j'aime à croire qu'on se connais mieux en se combattant, que diriez-vous d'un combat équitable entre nous trois ? Ou simplement un entrainement, pour apprendre à se connaître ?"

Shojito semblait très presser à apprendre à connaître son sensei, et pour lui c'était évident qu'il fallait se battre pour cela... Logique typique d'un bourrin tel que les Ikezawa.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Ven 18 Aoû 2017 - 11:35
-Vous devez être Aoi-sensei. Enchanté, moi c’est Daedra.

J'étais plutôt contente, je n'avais pas fait d'erreur, alors, je hochai brièvement la tête en guise de salutation ainsi que de réponse. Puis, je me retournai vers celui qui avait trébuché sur moi un peu plus tôt.

"Heu...Je.. Enchanté ! Dé..désolé pour tout à l'heure... je..je J'était persuadé que tu.. vous ! Étiez un homme ! Désolé..."

J'aurais préféré oublier cet épisode peu flatteur, qu'il n'en parle pas et passe à autre chose, mais il ne semblait pas se rendre compte qu'il était en train de remuer le couteau dans la plaie, je pris donc la parole en espérant que cela réussisse à le convaincre de ne plus aborder ce sujet.

- Ce n'est pas grave, c'est déjà oublié.

"Yosh ! Enchanté de vous connaitre Aoi-sensei ! Je suis Ikezawa Shojito, désolé pour la méprise de tout à l'heure."

Pourquoi fallait-il qu'il se répète ? J'avais compris qu'il était désolé et c'était un peu pénible de me remémorer ça... Cela ne me vexait pas que l'on me prenne pour un homme, mais je ne savais pas vraiment comment le prendre alors ça me mettait mal à l'aise... Et puis, j'avais toujours du mal à faire face aux différents habitants de Kumo, la plupart d'entre-eux étaient très différents et il fallait donc les aborder différemment... Ils n'étaient pas intéressés par les mêmes choses et ils ne s'énervaient pas non plus pour les mêmes histoires.

"Quel genre de technique maîtrisez vous ? Je ne sais pas comment vous comptez nous leader sensei, mais j'aime à croire qu'on se connais mieux en se combattant, que diriez-vous d'un combat équitable entre nous trois ? Ou simplement un entrainement, pour apprendre à se connaître ?"


Nous y voilà... La question des techniques et du style de combat... Je m'y attendais, mais je ne pensais pas qu'elle arriverait si tôt, pas que cela me dérange, au contraire, j'étais très curieuse sur ce point-là. J'accueillais donc cette question avec un sourire et je ne tardais pas à répondre d'une voix plutôt assurée.

- Je n'excelle nulle part, mais je pense que ma palette de capacité peut être intéressante. Je ne possède pas de technique très puissante, destructrice, ni de technique défensive très élaborée. Je me concentre surtout sur des techniques de soutien à l'aide du Fuinjutsu, de mes capacités sensorielles et de ma capacité spéciale. Quant à ma nature de chakra, c'est le Raiton et là encore, mes techniques sont plus handicapantes que puissantes.

Je fais une petite pause pour observer Daedra, puis Shojito avant de reprendre la parole. J'étais intéressée par leurs compétences, je n'avais rien contre la pratique et par extension, le combat, mais je préférai faire un peu de théorie avant ça.

- Je n'ai rien contre un petit entrainement, mais j'aimerai aussi en savoir plus sur vos capacités avant que l'on s'y mette.

Je me demandais quels aspects de leurs aptitudes ils allaient bien pouvoir mettre en avant... Puissance ? Rapidité ? Endurance ? Technique ? Réserve de Chakra ? J'avais hâte d'en apprendre plus sur ceux qui allaient devenir mes partenaires, ceux auprès de qui j'allais me battre, ceux avec qui j'allais risquer ma vie... Le sujet des jutsu était de loin mon préféré, c'était le genre de sujet qui me mettait à l'aise et de bonne humeur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t239-une-premiere-approche-du-clan-yagi-fini http://www.ascentofshinobi.com/t873-equipe-7-heiko

Sam 19 Aoû 2017 - 10:10
À la surprise de Daedra, l’Ikezawa fut tout aussi solennel que lui. Il semblait que l’homme sur lequel il pensait avoir trébuché était en vérité leur sensei. Sans perdre de temps, il ramena sur la table l’idée d’un entraînement. Il n’avait pas tort, Daedra aussi aimerait beaucoup découvrir quel genre de techniques pouvait maîtriser leur sensei. Le Chôkoku se demandait ce qu’elle leur avait réservé. Peut-être allaient-ils tous les deux se battre contre elle ? Elle en vint rapidement à énoncer ses talents. Elle semblait très humble, très modeste. Elle parla de Fuinjutsu. Cela intéressait Daedra. Il n’en connaissait pas long à ce propos, mais le peu l’intéressait grandement. Il semblait que le Fuinjutsu permettait beaucoup de choses. Si elle maîtrisait bien le Fuinjutsu, elle pourrait se relever véritablement redoutable. Daedra esquissa un sourire. Elle acquiesça ensuite l’idée d’un entraînement, d’un combat, avant de demander d’en savoir plus sur les capacités respectives de l’Ikezawa et du Chôkoku.

- Alors comme le veut mon sang, j’ai la capacité, en malaxant mon chakra dans de l’argile, de créer différentes bombes aux puissances explosives variantes. Autrement, j’ai, semble-t-il, un chakra de nature Doton, bien que je n’en mène pas long sur ce plan. Je suis donc spécialisé notamment dans les explosions. En combat, je préfère réfléchir avant d’agir, et mettre fin à celui-ci rapidement, avec des stratagèmes, par exemple. À terme, j’aimerai devenir un grand stratège de Kumo. Quand à mes points faibles, ils viendront après l’entraînement, si vous le voulez bien.

Daedra voulait également la laisser réfléchir à ses points faibles pendant le combat, sinon cela ne serait pas drôle.

- Vous avez parlée d’une capacité spéciale. Pourrions-nous en savoir plus, ou la verrons-nous le moment venu ?

Le Chôkoku se demandait ce que pouvait être cette capacité. Il n’avait jamais entendu parler d’un clan nommé Yagi, combien y avait-il de clans aux capacités plus folles les unes que les autres ? Il avait le sentiment de rencontrer tous les jours de nouvelles personnes aux capacités nouvelles. Peut-être un jour rencontrerait-il un autre Chôkoku ? Il espérait ne pas avoir à se battre sérieusement, si cela devait arriver. L’idée de tuer quelqu’un qui pourrait très bien être son cousin ou sa cousine ne lui laissait pas le meilleur des sentiments. La présentation de Shojito et de ses capacités extirpa Daedra de ses pensées. C’est vrai, lui aussi l’intéressait beaucoup. Rien de mieux qu’un combat pour en apprendre plus sur lui, sur ce corps modelable. Le laissant finir, il enchaîna rapidement.

- Hm, je ne pense pas qu’il soit bien vu de combattre ici, peut-être pourrions-nous nous enfoncer un peu plus dans le parc. Il y a plus loin un plateau difficilement atteignable pour de simples civiles, il y a même un cours d’eau, nous pourrions nous y rendre.

_________________

« Kneel to Kumo, Invité. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t716-daedra-le-prince-de-l-argile-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1297-equipe-01-mirai http://www.ascentofshinobi.com/u287

Sam 19 Aoû 2017 - 14:22
Le réponse que reçu le blondinet était de plus étonnante car il ne s'entendait pas à être servit aussi rapidement et il ne souhaitait alors qu'une chose dés lors c'était commencer les hostilités mais alors qu'il s'imaginait déjà pouvoir s’entraîner le sensei retournait la question ce qui faisait tout son sens étant donner qu'ils ne se connaissaient par encore. D'un tond plutôt calme le blond se mettait à prendre la parole juste derrière le maître des explosions.

"Pour ma part je maîtrise le Teiko-Sei no hifu, autrement dit, la maîtrise de l'épiderme. Cela me permet entre autre de moduler ma peau afin de la rendre plus solide, ou encore de transformer mes doigts en arme tranchante capable de découpé la chaire. Tout comme Daedra, si je devais affilié ça à une affinité, il semblerait que cela collerai également au dôton même si il y a des variantes, je pense que c'est le plus plausible. Cependant, tout comme je suis capable de durcir des zones de ma peau je suis aussi capable de les ramollir et ainsi grandir, ou rétrécir à volonté, enfin... Dans une certaine limite. Après... Quoi vous dire d'autre ? Mes points faible ? Ils sont rare."
Il ajoutait à cela un large sourire avant de continuer la conversation.

Les deux shinobi l'écoutaient attentivement avant que Daedra prenne la parole faisant remarquer au reste qu'il était préférable de ne pas opérer un entrainement sur place au risque de blesser des civiles. Enfin, il ne l'avait pas annoncer comme cela mais c'était tout à fait légitime de penser ainsi car qui pouvait prédire comment allait se déroulé les choses ? Pour Shojito il n'y voyait d'un simple entrainement, même pas un combat, juste une démonstration de pouvoir afin d'arriver à s'évaluer les uns les autres c'était pourquoi il ajoutait l'air de rien.

"Je suis du même avis, mais même si j'ai très envie de vous combattre tout les deux, j'aimerai si vous le permettez sensei que l'on se contente d'une simple démonstration de nos capacités avant de réellement passer à une pratique ou l'on se retrouverai à se battre. L'optique que j'ai ici est d'apprendre à mieux vous connaître tout deux et je penses qu'il est préférable de ne pas précipité les choses. Enfin après tout c'est à vous de décider, c'est pourquoi je me contente d'émettre des propositions."


Le blond savait pertinemment que si elle avait été choisis pour être leurs sensei elle serait en mesure de les mettre tout deux au tapis, sans trop réellement se forcer c'était aussi pour cet raison qu'il préférait d'abord voir ce dont elle était capable puisqu'un combat se terminerait bien trop rapidement que pour l'analyser assez en profondeur. Mais encore une fois son attrait pour les personnes commençait à déteindre sur sa personnalité, si il n'était pas en train de devenir sociable, il était réellement entrain de devenir accro à ce qu'il appelait la soif de connaissance... Enfin dans le cas présent il s'agissait plutôt d'une soif de connaissance visant uniquement les capacités spécial. Heureusement pour lui ce n'était pas encore devenu une obsession, et vu que c'était nouveau pour lui, cela lui passerait probablement à un moment ou à un autre.

"Concernant l'équipe sensei... Pouvez-vous nous dire avec les informations que l'on viens de vous donnez dans quel domaine nous opérerons à l'avenir ? Je suis curieux de savoir si il y a un style de missions qui nous conviendrai le mieux."


Ce n'était peut-être pas la façons la plus subtile de demander mais que voulez-vous ? Il s'agissait ici de Shojito et son incroyable tact résistant à toute épreuve. Il espérait tout de même que les questions et les suggestions en chaîne qu'il posait, ne mettait pas mal alaise leur nouvelle sensei...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Sam 2 Sep 2017 - 15:28
Un bon point pour commencer, mes deux partenaires avaient des compétences qui se complétaient, Shojito devait être plus axé défense grâce à sa capacité spéciale tandis que Daedra semblait avoir des techniques plus offensives. Un combat un contre deux risquaient d'être difficile si l'on prenait en compte leur affinité et mes aptitudes. Mes compétences n'étaient véritablement utiles qu'en groupe car elles étaient efficaces qu'à condition d'avoir une certaine stratégie, d'effectuer des combos. Enfin, même si j'avais peu de chance de gagner face à ces deux, j'étais sûre de pouvoir les embêter et leur apprendre deux-trois trucs plutôt utiles.

-Vous avez parlée d’une capacité spéciale. Pourrions-nous en savoir plus, ou la verrons-nous le moment venu ?

- Je n'ai rien à cacher concernant mes compétences. Ma capacité spéciale me permet de me transformer entièrement ou partiellement en félin et d'en gagner les caractéristiques.

-Hm, je ne pense pas qu’il soit bien vu de combattre ici, peut-être pourrions-nous nous enfoncer un peu plus dans le parc. Il y a plus loin un plateau difficilement atteignable pour de simples civiles, il y a même un cours d’eau, nous pourrions nous y rendre.

"Je suis du même avis, mais même si j'ai très envie de vous combattre tout les deux, j'aimerai si vous le permettez sensei que l'on se contente d'une simple démonstration de nos capacités avant de réellement passer à une pratique ou l'on se retrouverai à se battre. L'optique que j'ai ici est d'apprendre à mieux vous connaître tout deux et je penses qu'il est préférable de ne pas précipité les choses. Enfin après tout c'est à vous de décider, c'est pourquoi je me contente d'émettre des propositions."

- Nous ne pouvons effectivement pas nous battre ici, cependant comme l'a dit Daedra, nous pouvons nous éloigner. Bien sûr, ce ne sera pas un combat sérieux, il nous servira à jauger nos compétences et nos zones d'actions. Une démonstration ne serait sans doute pas suffisante pour que l'on se connaisse mieux et pour nous permettre un travaille d'équipe efficace. C'est pourquoi je pense que le combat est quelque chose d'essentiel, nous devrions donc nous éloigner comme nous l'a suggérer notre attaquant.

"Concernant l'équipe sensei... Pouvez-vous nous dire avec les informations que l'on viens de vous donnez dans quel domaine nous opérerons à l'avenir ? Je suis curieux de savoir si il y a un style de missions qui nous conviendrai le mieux."

- Pour l'équipe, je ne peux pas en être sûre avant de vous avoir vu dans le feu de l'action, je pense cependant que notre équipe étant équilibrée pourra effectuer toutes sortes de missions. Bien que je privilégierai les missions d'éclairage ou d'enquête de part nos chances de survie plus élevée que les autres équipes de part nos spécificités.

La conversation était devenue intéressante et plus nous parlions moins je me sentais intimidée et gênée. J'étais de plus en plus à l'aise et j'étais sûre que ma passion pour les justus et les différentes stratégies se voyaient sur mon visage. J'étais peut être jeune, mais pas stupide, je connaissais mes limites et faisais tous pour les pallier grâce aux différentes sortes de pièges que j'ai appris à mettre en place grâce mes entraînements.
Mon choix de missions s'orientait vers les missions d'éclairage et d'enquête de part le manque d'informations lié à la nature de celle-ci ce qui signifie une prise de risques plus importante. En prenant en compte les informations que je possède, je suis en mesure de mettre en place une formation où Daedra serait à l'arrière, assurant notre force de frappe tandis que Shojito serait à l'avant, de part l'endurance que lui confère sa capacité spéciale. Quant à moi, je resterai en mouvement grâce à ma grande mobilité et en profiterai pour mettre en place des pièges ou soutiendrai mes partenaires. La diversité de compétences nous permettait sans doute d'assurer notre survie et de devenir une équipe capable de s'adapté à la situation avec facilité.

HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t239-une-premiere-approche-du-clan-yagi-fini http://www.ascentofshinobi.com/t873-equipe-7-heiko

Le début d'une nouvelle histoire [PV Chôkoku Daedra & Ikezawa Shojito]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: