Soutenez le forum !
1234
Partagez

Horizons [Solo].

Oreishii Roku
Oreishii Roku

Horizons [Solo]. Empty
Mer 1 Avr 2020 - 7:45


Les ruines du temple du désert étaient sans nul doute une des attractions les moins connues des étrangers dans le Pays du Vent. Pour l'instant. Le lieu était source de crainte chez les habitants, et encore aucun d'entre eux n'avait eut l'idée de commercialiser l'accès au lieu pour les touristes en manque de sensation forte.

L'effroi est bien souvent ce qui vend le plus au chaland, toujours en mal de vivre de nouvelles expérience.

Pourtant, il y'avait bien une catégorie de personne, qui ne craignait ni les dieux, ni les malédiction, ni même la mort elle même : Les pilleurs de tombes. Une vraie plaie pour les richesses archéologique du Pays, mais surtout un danger pour tout les amateurs d'histoire. En plus de détruire l'accès à des vestiges antiques, ils détruisaient également toutes chances de les voir un jours aux mains du Pays auquel ils appartenaient. Rajoutez à cela qu'ils étaient capable de tuer pour de l'argent, et vous comprendrez que leur présence n'était jamais ni demandé, ni mérité.

Il y'a des choses comme ça, qui vous tombe dessus sans crier gare.

Ajin et son équipe était sans nul doute la plus chevronné, la plus crainte et la plus terrible des équipes de pilleur des sables. Ils ne reculaient devant rien pour faire un peu de profit, bien que la mort ne soit pas leur première intention, ils n'en avaient pas peur. Être maudit ? C'était bon pour les enfants à qui l'on comptait des histoires, pas pour de vaillants adultes comme eux. La prison ? C'était un bien doux sort qui pouvait les attendre, comparé à tout ce dont on leur rabachait les oreilles à longueur de journée ; Les dieux, les monstres et les ninjas qui peuplaient le désert étaient bien plus redoutables qu'un maléfice imaginaire.

Imaginaire ? Peut être pas tant que ça ...

- Kojima, Sû-ling, la pioche je vous prie... Et on se dépêche on a pas toute la nuit !
Fit-il à l'aveuglette aux deux silhouettes qui l'accompagnait. Ajin était plutôt intransigeant comme patron, très porté sur les horaires, et surtout, impatient. Nul ne doutait plus de sa déraison légendaire, qui avait fait le tour de marché plus d'une fois. Il allait de déconvenue en déconvenue, mais ne faiblissait jamais dans l'effort. Malgré des échecs toujours plus nombreux, il tentait des coups de plus en plus audacieux. Comme galvanisé.

Aujourd'hui il tentait le tout pour le tout pour un commanditaire anonyme, qui voulait qu'il récupère un objet particulier, dans cette tombe là en particulier. En soit, les morts le restaient, et tout le monde serait content. Malgré tout, il restait prudent, autant pour les patrouilles qui grouillaient dans le désert alentour, que pour le temple en lui même ... Qui savait quels pièges avaient pu être tendus contre le genre de personne qu'ils représentaient ? Après tout, c'était bien pour cela que les deux autres étaient là... De la chaire à canon, rien de moins.

Par expérience, il savait que la première porte n'était que rarement un problème, il s'en occuperait lui même, pour éviter que ce soit son tour à la prochaine, qui serait sans doute plus retorse et dangereuse que celle-ci. Un vrai stratège, se dit-il en attrapant à pleine main son outil. Il leva bien haut la pioche, et s'apprêtait à faire sauter le premier sceau en pierre qui gardait la porte lorsqu'une voix s'élança derrière lui, comme sortie de nulle part.

- Si j'étais toi, je ne ferais pas ça.

_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8885-si-tu-plonges-longtemps-ton-regard-dans-l-abime-l-abime-te-regarde-aussi-roku#74872
Oreishii Roku
Oreishii Roku

Horizons [Solo]. Empty
Mer 1 Avr 2020 - 8:00
Si on lui avait dit qu'il remettrait les pieds dans ce pays un jour. Il se serait esclaffé, aurait même pu s’étouffer de rire. Il n'avait presque que des mauvais souvenirs dans ce pays, que ce soit avec sa famille de dégénéré, a peine capable de penser par elle même ; Qu'avec ses anciens camarades et professeurs, qui l'avaient condamné à une mort certaine sans autre forme de procès, pour une erreur de jeunesse qu'il regretterait d'avoir commise aussitôt après avoir comprit ce qu'il avait fait. Pas le droit à l'erreur dans le monde impitoyable des Ninjas, le moindre faux pas, et c'était la mort assurée.

Pouvait-il vraiment en vouloir aux gens qui entretenaient se système ? Et qui ne faisait que se conformer à leur vision étriquée du monde ?

Pourtant, il était là. Présent pour son pays malgré tout, protégeant son sanctuaire le plus sacré d'une attaque de pilleur. Non, attendez. Était-ce vraiment sa « mission » ? Pourquoi intervenir aussi tard alors qu'il les avait vu venir depuis très loin, leur lanterne à la main et des cliquetis plein les bottes ? S'il voulait vraiment prouver sa valeur, et revenir dans les bonnes grâce de Kaze no Kuni, pourquoi prendre autant de risques ?

La vérité est souvent simple et absolue : Il n'était là que pour lui, dans un objectif purement égoïste et solitaire.

Ne touchez pas cette stèle, c'est un conseil d'amis.
Qu'il fit, sous son masque qui cachait sa bouche, son menton et son coup également. Il portait une tenue moulante, noire, qui dissimulait très mal sa maigreur malingre, et ses arguments inexistants. De fait, un simple rire lui répondit, Ajin étant le genre d'individus sûr de lui, imbu de sa personne malgré les échecs répétés qu'il subissait, et sûr de son coup, pour une fois.

- Kojima, occupe toi de lui, je ne veux pas de gêneur pendant que je travaille, t'es au courant !

Kojima était un escogriffe, mal peigné et mal luné de nature, aux cheveux noirs comme la nuit qui descendait sur ses épaules la journée. Mais quand il travaillait, il ramenait toute cette masse capillaire en un chignon désordonné, qui lui permettait de mieux y voir. Un nez épaté, des lèvres rosâtre, des yeux enfoncés dans leur orbites.... Il n'était pas très beau, mais compensait avec une puissance hors norme, ayant été entraîné tout jeune par un père forgeron. Autant dire qu'il était plutôt sûr de son coup.

Je ne cherche pas les ennuis … Commença le Kazejin, en levant les deux mains bien haut, loin du poignard qui seul, ceignait sa hanche... Sa réaction provoqua un sourire de la part de Kojima, qui s'avança vers lui, certain de vaincre le petit gars qui lui faisait face.

Il arma son bras, une sorte de cimeterre à la main -arme traditionnelle à Kaze no Kuni, et commença sa descente à un rythme si lent, qu'il parut presque immobile aux yeux du chasseur de monstre... Mais apparemment, vous, si. Termina-t-il en se reculant vivement, esquivant la lame d'un centimètre, comme il l'aurait fait de cent mètres. Jamais un type pareil n'arriverait à le toucher. Pas aujourd'hui, ni demain. Jamais.

Au même moment, la pioche percuta le sceau de protection qui retenait l'entrée orientale du temple, et une explosion emporta Ajim et son comparse, bouscula Kojima, et mit Roku à terre.

Je vous avais prévenu, pourtant. Fit-il en se redressant le premier, époussetant son vêtement juste au corps, et poussant du bout du pied la lame de son adversaire, le regarda en penchant la tête sur le côté... Qu'est-ce que je vais faire de toi, hein, l'ami ?

_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8885-si-tu-plonges-longtemps-ton-regard-dans-l-abime-l-abime-te-regarde-aussi-roku#74872
Oreishii Roku
Oreishii Roku

Horizons [Solo]. Empty
Mer 1 Avr 2020 - 12:41
Sifflotant comme s'il était guilleret, il tira son adversaire jusque derrière une petite stèle, à peine affleurant au sable, qui lui faisait de l'oeil depuis le départ. Apparemment, on avait pensé à faire respirer les gens qui voulaient s'entretenir en secret, dans les tréfonds du temple du désert. C'était sans doute sa porte d'entrée.

Pour le moment néanmoins, il n'était là qu'en repérage. Il voulait voir si des résidus ou des tissus du dieu du désert n'existaient pas encore, conservés quelque part dans le temple. Des crocs, des griffes ou bien une quelconque fourrure ? Quelque chose avec lequel il pourrait travailler, et créer un monstre encore plus frappant que ceux qu'il construisait actuellement. Ils manquaient de réalisme selon lui, bien qu'ils fassent leur petit effet.

Parfois, vouloir s’améliorer n'était pas la meilleur qualité que l'on pouvait avoir, cela menait à des situations … Compliquées. Vouloir s’introduire dans un temple séculaire et maudit, pour gagner sa croûte, c'était avoir les yeux plus gros que le ventre, en plus d'un appât du gain évidemment maladif. Il fallait bien avoir une motivation dans la vie, et c'était son petit côté mercenaire, qui ressortait.

- Vous pouvez sortir de votre cachette, vous respirez plus fort qu'un bœuf depuis au moins dix minutes. Fit-il au désert, qui lui répondit par un silence gênant. Il fit le tour, et arpenta la dune qui jouxtait l'entrée du temple. Il fit un saut pour se retrouver sur le pilier écroulé qui semblait appartenir à un autre âge. En fondant sur sa proie comme un aigle, il se réceptionna en fléchissant les genoux, et attrapa fermement le col du voyeur.

C'était un enfant de treize ou quatorze ans, un jeune ninja de faction au ruines, pour les sécuriser en temps de paix comme en temps de guerre. Il était brun, petit, fluet, comme lui à son âge ou presque, un bandeau blanc dans les cheveux. Son air apeuré inspirait la pitié instantanément.

- Alors petit, on se promène tard la nuit ? Qu'il fit d'une voix mielleuse, presque sucrée. Pour le rassurer quelque peu. S'il criait, qui sait quelle créatures obscure traverserait la nuit pour venir les trouver ? Il chasse les monstres, mais les monstres le chasse aussi. Nous chassons ceux qui nous chassait.

_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8885-si-tu-plonges-longtemps-ton-regard-dans-l-abime-l-abime-te-regarde-aussi-roku#74872
Oreishii Roku
Oreishii Roku

Horizons [Solo]. Empty
Sam 4 Avr 2020 - 10:22


Avant que le petit n'est le temps de donner alerte, Roku l’assomma d'un coup du plat de la main, directement sur la nuque. Avec assez de force pour le mettre dans les pommes le temps de ses petits projets, mais pas suffisamment fort pour qu'il soit hors service après coup. Il était important de toujours laisser un bon souvenir de son passage à ses "clients". Roku le savait pertinemment depuis qu'il gérait sa vie d'une main de maestro, seul et sans aide, comme une petite entreprise qu'il faudrait pérenniser. Il devait sans arrêt se vendre, parfois même se brader, tout ça dans le simple but de survivre. Il recouvrit ses victimes d'une toile, avant d'en faire un monticule de sables comme un autre pour les rondes qui ne manqueraient pas de passer après le garçonnet.

Il savait très bien que tout cela mettrait le jeune garçon dans la panade, mais son sens moral s'arrêtait là ou son sens du commerce commençait.

Après tout, il était capable de détruire beaucoup, pour gagner de quoi vivre un jour de plus. Il était capable de détruire des bâtiments, des possession, et parfois il se demandait même s'il n'était pas capable de tuer. Si l'on regardait dans son historique, il n'avait qu'une, voire peut être deux morts sur la conscience. C'était peu, dans notre monde actuelle, mais c'était déjà beaucoup pour le Kazejin, qui n'avait jamais supporter les constats établis, et les faits irrévocable, permanent et définitif.

- A nous deux "Dieu du désert". Il devait se dépêcher avant que l'on ne se rende compte qu'un sceau de protection avait sauté, et un enfant avait disparu. Si on l'attrapait il serait sans aucun doute dans une sacrée panade. Il faut dire que les autorités en place, ne rigolait pas avec la sécurité du temple. En moins de deux minutes, il avait déjà du apposé son sceau de désactivation une dizaine de fois. Mais le jeu en valait sûrement la chandelle. Ce n'était pas tout les jours que l'on pénétrait le tombeau du désert, le centre de la religion Kazejin, et une telle preuve de compétence de la part de ses contemporains.

Il se laissa glisser le long de la conduite d'évacuation de l'air vicié du temple qui se tenait sous le désert, au dessous du niveau de la terre. Petit et fluet, le jeune Kazejin était parfaitement tallé pour ce genre de mission. C'était dans ses cordes que de se glisser dans les petits espaces, sans jamais devoir aliéner sa position. Une prérogatives que lui donnait sa taille, mais aussi ses compétences.

Après tout, il aimait à se glisser dans des endroits plus ... Compliqués à atteindre. Sans mauvais jeu de mot.

_________________


L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8885-si-tu-plonges-longtemps-ton-regard-dans-l-abime-l-abime-te-regarde-aussi-roku#74872

Horizons [Solo].

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Ruines du Temple du Désert
Sauter vers: