Soutenez le forum !
1234
Partagez

[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE

Uzumaki Ko
Uzumaki Ko

[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE Empty
Sam 4 Avr 2020 - 20:41
☽ ☾


À ce moment précis, personne ne se doute de la tempête qui approche.
La tempête du changement.
La tempête du renouveau.
La tempête des Asaara.

Le sablier doit bientôt être tourné, ses petites particules de minéraux ne se comptent pas à l’oeil nu, mais il est visible que l’étape se termine : la première de ce grand acte qu’est l’ascension du clan Asaara. Une famille qui renaît peu à peu de ses cendres, si nous pouvons décrire cela ainsi. Non, Ko ne porte pas ce nom, mais une femme qui possède le don du sable, lui accorde une confiance sans faille. Aux côtés de la mort, de la guerre et bien sûr la conquête, elle-même surnommée famine, suit le mouvement. Un évènement faussement maladroit qui l’a mené dans une telle aventure. Devant la banque Sabaku, elle se demande comment sa voix pacifique réussira à charmer un institut si large et important. Heureusement, son pêché préféré se tient à ses côtés, l’Orgueil.

Mais lui accorde-t-elle la même confiance que Kuuli à envers sa médecin ?
Qui sait.

Dans quelques minutes, ils vont entrer dans le bâtiment et débuter une longue négociation. Un petit oiseau lui a murmuré qu’une jeune Asaara sera présente et que son aide est précieuse. Une information cruciale qui apaise les craintes de la porte-parole. Mentalement, elle se prépare pour offrir la perfection face à son audience. Elle réunit l’ordre de la mission, les points à aborder, ceux à éviter. L’exercice lui pince le coeur, mais son visage est toujours aussi neutre.

Il est bientôt l’heure d’entrer.

« Keiji. »

Avant de se glisser sur le territoire inconnu, Ko s’arrête à quelques mètres de l’ouverture et dépose lentement une main ferme sur l’épaule de son accompagnateur. Le mot maître s’est presque échappé, mais actuellement, elle est la supérieure. La rudesse de sa paume se calme. Ses doigts viennent ajuster le col du jeune homme et elle caresse quelques poussières et sable visible sur sa tenue.

« Nous allons assister et participer à une rencontre dont l’importance n’est pas imaginable. Je considère que nous allons mettre le meilleur de nous-mêmes pour accéder à la réussite. Je m’occupe de la communication, mais si tu souhaites ajouter des points importants ou si tu vois que je me perds, tu as tous les droits de m’arrêter. Je te fais confiance pour surveiller discrètement l’activité autour de nous et plus loin. Si tu sens un danger ou une inquiétude, pince ma cuisse. Allons-y. »

Elle pince doucement la joue du jeune homme et lui fait un bref sourire. En une fraction de seconde, son expression redevient neutre. Ko avance de façon normale, sans montrer signe de sa peur. À la porte, elle lève son index.

« Incliner, vouvoyer, remercier. »

Les trois règles à respecter.
Ils entrent dans le bâtiment.


Objectifs

SE RENDRE À LA BANQUE SABAKU
CONVAINCRE LA BANQUE D'AIDER L'ORGANISATION
(OPTIONNEL) ACCEPTER LE MARCHÉ PROPOSÉ PAR LA BANQUE
CONCLURE UN ACCORD DE PARTENARIAT

ordre


☽ ☾
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8480-ko-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#76008 http://www.ascentofshinobi.com/t8508-carnet-de-route-ko
Asaara Keiji
Asaara Keiji

[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE Empty
Jeu 9 Avr 2020 - 15:44


Keiji avait réussi à se creuser sa petite niche dans les rues dégueulasse de ce pays, un projet qui valait le coup, quelque chose qui lui tenait à cœur, faire changer les choses dans ce pays qui en avait tant besoin.
Il avait rejoint les rangs de la nouvelle génération, plus motivée, de son clan qui avait de grand projet notamment sous la houlette d’une dénommée Kuuli qui voulait que les Asaara retrouvent leur splendeur d’antan.
Il ne considérait pas comme un fanatique, il avait vu comment cela avait détruit sa famille et son pays, mais il croyait en ce projet, en ce soleil que pouvait devenir Kaze, pour illuminer le peuple et apaiser les esprits.

C’était grâce à des rencontres qu’il avait pu se faire à cette grande aventure et la rejoindre, mais pas qu’avec des gens avec qui ils partageaient des capacités un peu spéciales, mais aussi et notamment de part sa rencontre avec Ko, la médecin du désert. Une rencontre qui avait tout d’improbable tant la situation avait été amusante, c’était grâce au briquet qu’il tenait dans sa main qu’il avait pu faire sa connaissance et il en était tout à fait ravi à vrai dire.

Cette dernière l’avait un peu pris sous son aile dans l’organisation à vrai dire puisqu’elle avait été la première à lui parlé de ce grand projet et a le pousser pour le rejoindre, il lui devait beaucoup et était content de « travailler » avec elle aujourd’hui.

Il avait été convoqué très simplement pour une mission auprès de la banque Sabaku, pour mener une révolution, il fallait des fonds et cette institution, plus vieille que lui à la vue de ces murs usés, pouvait fortement les aider.

Il avait donc rejoint Ko peu de temps avant de se rendre vers le lieu de leur mission, une dernière cigarette sur la route en marchant sans un mot à ces côtés, la concentration se faisait ressentir. Keiji savait très bien qu’ici il aurait plus le rôle d’un serviteur que véritablement celui d’un négociateur et  ça ne le dérangeait pas plus que ça, après tout il était prêt à déclencher une vraie tempête sur quelconque ennemi qui se trouverait devant lui.

Une main sur l’épaule à l’appel de son nom le sortit de son silence, Ko avait au moins fait l’effort de pas encore une fois l’appeler maître, après tout le jeune errant n’appréciait pas trop toute ces formalités, il n’avait jamais été et ne serait jamais le maître de cette dernière. Elle paraissait d’ailleurs un peu stressée en passant ces doigts si fins sur son épaule, le poids de ne pas échouer, de ne pas décevoir cela se faisait sentir. Mais Keiji savait qu’il pouvait tout à fait avoir confiance en elle, elle saurait les guider à travers les méandres de cette institution.

Un bref récap après tout, il savait totalement ce qu’il avait à faire après tout, d’autant plus que le duo avait été averti de la présence d’une autre asaara à l’intérieur de la banque qui agirait en leur faveur.

- Ne t’inquiètes pas je serais là à tes côtés, et surtout crois en toi.


La cuisse donc, il y avait peut-être plus simple comme signe pour avertir de la présence de quelconque ennemi puis bon pourquoi pas. Après tout, il aviserait sur le coup. Le jeune Asaara se baissa pour tout bêtement remettre son bas proprement, réajuster sa chaussure et aussi déposer le mégot qu’il avait fini de consumer par terre.

Incliner pour le respect, vouvoyer pour le respect, remercier après avoir pillé négocier. Très bien.

Il emboîta le pas à la jeune fille, ils étaient prêts maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8814-asaara-keiji-finie
Asaara Fuu
Asaara Fuu

[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE Empty
Sam 11 Avr 2020 - 0:14
Fuu a été convoquée ici, à la banque Sabaku, elle se demandait bien pourquoi elle, Eirin devait encore être à Iwa on dirait ... enfin, la demoiselle est tout de même venue, ayant revêtit la cape ornant le symbole de la banque, histoire de montrer son appartenance à cette institution. Il y a deux kazejins qui souhaitaient faire part d'un projet, et donc il fallait qu'une représentante de la banque soit en présence d'un supérieur de la banque, c'est avec lui qu'elle décidera de ce projet, mais ce sera lui qui aura le dernier mot, pas l'assimilatrice. C'est une première pour la demoiselle à la peau mat, elle va devoir faire bonne impression, même si la création d'une filiale à Kiri semble avoir fait son petit effet aux supérieurs de la banque. Mais maintenant, il s'agissait de son pays, elle va devoir y prêter une attention qu'elle n'avait pas pour Kiri. C'était son côté patriotisme qui lui dictait ceci donc ...

- Bonjour monsieur, madame, bienvenue à la banque Sabaku.

Dit-elle en se levant et en accueillant le duo avant que son supérieur n'arrive, elle allait devoir les faire patienter pendant que son supérieur arrive, et elle pose son regard sur la femme qui possède un masque, celle qui semblait prendre les devants du duo.

- Je me nomme Asaara Fuu, représentante de la banque, mon supérieur va bientôt arriver. Je vous demanderais cependant de devoir ôter ce masque madame, ce sont les nouvelles mesures de sécurité qui m'impose cette demande.

Toute personne venant ici le visage voilé sera automatique renvoyé à la sortie si elle ne retiré pas son cache, pour éviter qu'il y ait un nouveau braquage et avoir en mémoire le visage de chaque personne entrant et ressortant de la banque.

_________________
[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Narrateur
Narrateur

[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE Empty
Lun 13 Avr 2020 - 21:30
Le bâtiment de la banque Sabaku trônait fièrement au centre de la vallée sablonneuse, réfléchissant l’éclat du soleil du désert de son marbre blanc, des gardes portant des armures en or étaient postés à l’entrée, surveillant les allées et venues des visiteurs, contrôlant bien chaque personne selon le nouveau protocole de sécurité mis en oeuvre par les dirigeants de la Banque. La grandeur de la structure lui donnait une apparence à mi-chemin entre une forteresse et un palais, étant donné l’impénétrabilité du bâtiment et l’architecture haut de gamme dont elle était parée.

La représentante de la banque attendait les deux émissaires de l’organisation en anticipation du rendez-vous qui allait avoir lieu à l’intérieur. Remarquant la tenue très discrète de la femme aux allures de membre d’un secte religieux, Fuu lui demandait donc de se plier aux consignes de sécurité en enlevant le voile qui couvrait ses yeux pour que les gardes puissent correctement l’identifier.

Voilà à peine arrivés à l’entrée que les gardes vous soumettent comme pour le reste des personnes souhaitant pénétrer la structure nacrée à une fouille au corps de quelques secondes, vous demandant de leur confier vos armes qu’ils mettront de côté jusqu’à ce que vous reveniez les réclamer à la sortie. Une fois à l’intérieur, de nombreuses files de clients patientant derrière chacun des comptoirs où ils pourraient avoir accès aux services de la banque, et par-delà ce comptoir séparant les employés de la clientèle, on observe une porte flanquée de gardes donnant sur un dédale de corridors.

Des hommes armés et proprement habillés sont disposés à chaque angle du hall, tels des statues de marbre visant à être contemplés, car s’il est important pour le siège d’une banque de renommée internationale de se pourvoir de la meilleure sécurité possible, il est tout aussi essentiel de ne pas effrayer sa clientèle, tout en leur conférant un sentiment d’entrer dans un lieu qui soit à la hauteur de leur richesse.

Alors que vos yeux sont probablement absorbés par l’architecture raffinée ou la haute surveillance des lieux connotant avec un sentiment de sécurité, des bruits de pas résonnent sur les dalles du grand hall et se dirigeant vers votre position où Fuu s’était déjà occupé de l’accueil. Accompagné de deux gardes, une grande silhouette avoisinant les deux mètres, portant une tenue formelle cintrée noire de jais avec un turban faisant ressortir ses pupilles mordorées, et une barbe tressée avec soin. Il vous fixe quelques instants de cette expression stoïque et vous salue d’un court hochement de tête avant de se présenter. Puis il vous enjoint de lui emboîter le pas.

Yamaji, Intendant de la Banque Sabaku

Par ici je vous prie.

Le poste d’intendant était la position la plus prestigieuse qu’un employé pouvait recevoir, confirmant à la fois la confiance des dirigeants envers lui et son rôle prépondérant dans les opérations. Il vous emmène à l’écart du grand hall animée par les visiteurs faisant la queue, pour finalement entrer dans un bureau au bout d’un couloir, après avoir passé d’autres bureaux d’employés et de conseillers de la banque, vous atteignez celui qui se situe au bout, une pièce parfaitement rangée et reflétant l’ascétisme du personnage. Les deux gardes restent à l’extérieur et gardent l’entrée tandis que vous pénétrez la salle.

Des étagères remplies de dossiers, et une autre pile de papiers demeurait dans le coin de sa table, un encrier et une plume d’une qualité rare dont il se servait au quotidien. Trois chaises sont déjà apprêtées pour l’occasion: une pour Fuu sur le côté, et les deux autres en face. Posant ses coudes sur la table, il joint les mains en face de lui (vous remarquez une bague en or avec le logo de la banque) tandis qu’il entame sereinement la conversation:

Je vous écoute, quel est votre besoin? Pourriez-vous me présenter votre projet, et la personne pour laquelle vous travaillez?

Il avait bien sûr déjà pris connaissance du dossier, notamment certaines informations qu'ils souhaitait vérifier au préalable avec le groupe que ces personnes représentaient.


Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Ko
Uzumaki Ko

[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE Empty
Mar 14 Avr 2020 - 17:15
☽ ☾


« Oh, bien sûr! » dit-elle en commençant à défaire quelques pinces qui tiennent en place son masque et voile. « Pardonnez-moi maître Fuu, un tel détail m’a échappé, je dois avouer que cette rencontre m’occupe l’esprit jour et nuit. Désolé pour cette faute. »

Ko retire ce qui cache sa tête et ses cheveux. Une chevelure rose tressée se dévoile, ainsi qu’un visage doux et sympathique, ce qui ne colle pas à l’accoutrement sinistre. Elle ne se sent pas totalement à l’aise, elle se considère dénudée, mais une règle est une règle. Avant de poursuivre vers l’intérieur, Ko accepte la fouille corporelle en suivant les directives des gardes. Elle ne possède pas d’arme, mais sous un voile de sa robe se cache une ceinture à multiples poches. Elle la retire et la remet en précisant qu’il y a des scalpels, ciseaux, aiguilles et d’autres instruments utilent à ses travaux de médecines. Elle garde un œil discret sur son partenaire pour s’assurer qu’il respecte la démarche de la banque Sabaku.

L’intérieur du bâtiment est unique et prestigieux. Ko entre dans un autre monde et ses yeux s’accrochent à une tonne de détails. Quelques minutes, lui est utile pour retenir la position des gardes et remarquer un bon nombre de clients. Ce point ne l’étonne pas.

Lorsqu’un homme à la fière allure s’approche, Ko s’incline légèrement vers l’avant, se doutant qu’il est le supérieur de la jeune Fuu. Elle le suit suite à sa demande, rejoignant ainsi le bureau où la négociation se déroule. Ko pratique une respiration lente et agréable pour garder son calme et ne pas déformer ses propos. Dans la pièce, elle opte pour la chaise du centre, en face-à-face avec l’homme.

Ko sourit, le dos droit, les jambes croisés et les mains sur son genou dominant. Ses prunelles remarquent encore une fois des objets qui lui plaisent, particulièrement la plume, moins la bague très aguicheuse.

« Avant tout, je vous remercie de nous accueillir dans votre bureau et prendre de votre temps pour nous écouter. Je m’appelle Ko et voici mon coéquipier Asaara Keiji. Je vais débuter une explication et une mise en contexte de notre vision pour ensuite préciser pour qui je travaille, ce sera plus simple. »

Elle marque une courte pause de quelques secondes pour laisser la parole à quelqu’un s’il le désire.

« Ce n’est pas un secret pour les yeux du Yuukan : notre désert est dans une mauvaise position. Des événements, parfois étranges comme planifiés, s’attaquent à nos terres, nos familles, notre avenir. Ce n’est qu’une question de temps avant que l’une des trois grandes nations s’approprie Kaze. Ce jour est proche. À tout moment une vague de shinobis peut arriver et conquérir notre pays. Nous avons de grandes forces, mais celles-ci ne sont pas ou peu exploitées. Regardons nos clans, Meikyû, Asaara et Yasei. Des noms qui se retrouvent à tous les coins du monde, des shinobis qui ont préféré quitter le désert parce qu’ils se sont fermés à la possibilité de voir un futur positif. Personne n’a offert un grain d’espoir au peuple Kazejin depuis un temps incalculable. Pour voir un mouvement, une influence, il faut une tête à ce projet. Depuis quelques mois, je suis au service de personnes qui souhaitent faire revivre le Kaze que nous méritons tous. »

Emportée dans son discours, Ko est maintenant inclinée vers le bureau avec des mains qui bougent au pouvoir de ses mots. Avec un ton beaucoup plus neutre et sérieux, elle continue :

« Si demain Kiri arrive, Teikoku ou Iwa, vous êtes l’une des premières cibles. Je ne doute pas que vos gardes soient capables de tenir face à des shinobis, mais il suffit d’un nombre supérieur pour réduire nos chances de défenses. »

Objectifs

SE RENDRE À LA BANQUE SABAKU
CONVAINCRE LA BANQUE D'AIDER L'ORGANISATION
(OPTIONNEL) ACCEPTER LE MARCHÉ PROPOSÉ PAR LA BANQUE
CONCLURE UN ACCORD DE PARTENARIAT

ordre


☽ ☾

_________________
[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE C6as
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8480-ko-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#76008 http://www.ascentofshinobi.com/t8508-carnet-de-route-ko
Asaara Keiji
Asaara Keiji

[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE Empty
Jeu 23 Avr 2020 - 22:14

Le duo fut très rapidement arrêté par un employé de la banque sûrement l’asaara qui devait les accueillir et qui pria Ko de retirer son masque avant de se présenter. Voici donc le dénommé Fuu, encore un membre de son clan, mais combien donc pouvaient-ils être ?. En tout cas, il s’avérait que ce dernier connaissait la commanditaire du duo du jour ce qui était un bon point très clairement.

Keiji se laissa fouiller en meme temps que sa partenaire, on lui retira alors de ces poches quelques kunais ainsi que son paquet de clopes et son briquet, les armes furent conservées mais au moins il pouvait conserver son briquet et sa nicotine. On n’est jamais que trop attaché à ses petits plaisirs. Mais c’est après que le garde s’écarta que Keiji pu admirer le secret que cachait le masque de Ko, il n’avait encore jamais pu voir son visage et il ne faisait certainement pas partie des pires choses qu’il avait pu voir dans sa vie. Au contraire, la chevelure rose qui entourait son visage si fin lui donnait presque un air angélique qui tranchait radicalement avec sa tenue. De surprise en surprise dis donc.

Enfin ils pouvaient pénétré à l’intérieur de ce bâtiment dont les murs et le plafond paraissaient si hauts, dignes représentant de la puissance de la banque Sabaku. Le grand hall est parsemé de plusieurs files d’attentes qui montraient la réputation de l’établissement, plus une banque a de clients plus ces coffres doivent être surs. D’autant plus que les responsables n’avaient pas lésinés sur la sécurité, marchant un tout petit peu derrière sa cheffe du jour Keiji pouvait clairement voir que le niveau de surveillance du lieu était assez élevé, pas de risques de mourir ici au moins.

C’est alors que des pas, différents de ceux de simples clients, les pas de quelqu’un qui connaissait cet endroit et qui vivait pour celui-ci indiquèrent l’approche de leur interlocuteur du jour. L’homme s’approcha, encadré de deux gardes qui rajoutaient du crédit à sa fonction il se présenta simplement et les invita à le suivre.  Suivant al mimique de sa coéquipière, Keiji salua respectueusement l’intendant, il ne s’agissait pas de n’importe qui et surtout il ne fallait pas foirer cette mission.

Le rendez vous se poursuivit alors dans le bureau de ce dénommé Yamaji, un lieu ou résidait savoir et pouvoir et ce dernier le savait et le montrait, il passa directement au fait ne laissant que le temps aux deux shinobis de s’asseoir avant de prendre la parole.

Keiji laissa sa coéquipière s’exprimer, c’était elle qui était à la tête de cette mission et qui avait la responsabilité de sa réussite (ou de son échec), il ne fit qu’un simple signe de tête de salutation à l’écoute de son identité.

Il était clair que Ko savait parler, et surtout savait bien parler, elle le lui avait déjà prouvé par le passé mais son explication était largement compréhensible. Jusqu’à ce qu’elle commence à s’emporter, il savait la ferveur que cette dernière avait pour le projet de cette Kuuli, mais aujourd’hui leur cible était tout autre. Ils ne parlaient pas à un soldat ou à un paysan, ils étaient en face de quelqu’un qui possédait de l’argent et donc du pouvoir, et si il voulait placer cet argent il ne ferait que si on lui en donnait les bonnes raisons. Il fallait guider et garder la barque de cette conversation pour qu’elle mène à leur but souhaité.

Cependant Keiji se garda de rajouter quelque chose, les consignes étaient claires pour le coup, prendre le temps et installer peu à peu la conversation. Mais il fallait être très attentif aux réactions de Fuu et surtout celle de cet intendant, en quelque sorte le futur de l’organisation reposait sur ce qu’il allait penser de leur discours. Après tout, l’argent paie les armes alors que les bonnes volontés pas trop trop.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8814-asaara-keiji-finie
Asaara Fuu
Asaara Fuu

[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE Empty
Ven 24 Avr 2020 - 17:41
Eh bien, au moins, ce n'était pas un masque utilisé pour camouflé des blessures graves au visage, c'était même surprenant qu'une aussi belle femme qu'elle cache son visage, serait-elle recherché ? Non, son visage ne lui dit rien, elle doit donc vouloir garder son identité secrète ou son visage à l'abri pour une autre raison. Mais là n'est pas le moment de lui poser ce genre de question : Fuu accompagne la jeune femme et son cousin jusqu'à la salle de réunion où son supérieur l'attendait, elle et leurs futurs clients, du moins, elle l'espère. Fuu a beau avoir rejoint l'organisation de Kuuli, il fallait qu'elle reste magnanime et objective pour ce qui touche à la banque, après tout, en tant que responsable, elle ne veut pas salir la réputation de l'établissement pour laquelle elle travaille, car après tout, la réputation de la banque et de Kaze était pratiquement la même, si l'établissement va mal, pour le reste du Yukan, cela voulait dire que Kaze allait mal.

Kô fit une mise en contexte, Fuu l'écouta, s'étant assise au côté de son supérieur qu'elle a saluer poliment avant de se mettre à ses côtés. Elle croisa les bras, observant ces deux compatriotes, son cousin était plutôt silencieux, contrairement à la jeune femme qui expliqua la situation du pays de son point de vue. Elle expliqua l'exode des membres qui préfèrent partir vers les grandes nations comme Kiri, Iwa, Kumo ou encore récemment le Teikoku car plus personne ne voulait croire au pays du Vent. Il est vrai que l'épisode du premier cercle, puis celui du faux cambriolage de la banque n'a pas aider à faire de la nation du vent une nation puissante et attractive, sans oublier que peu de gens survivent aux températures élevés du désert. Elle parle aussi d'une possible conquête des autres grandes nations, d'une possible attaque de Kiri, d'Iwa et du Teikoku, désignant la banque comme la première cible de ces attaques s'il y avait une conquête.

- L'exode de nos kazejins est en effet très problématique, il n'y a plus beaucoup de shinobis qui sont restés au pays du Vent, beaucoup trouvent les grandes nations plus attractives. Cependant, pour ce qui est de la conquête de Kaze et du potentiel ciblage de la banque, je dois vous mettre au courant de certaines choses.

Elle inspire profondément, puis commence à parler à son tour.

- La banque a un partenariat avec Kiri, une filiale de la banque est en cours de construction sur le territoire mizujin, nous permettant de plus facilement entrer en contact avec les citoyens kirijins tout en simplifiant des opérations qu'on pouvait difficilement effectuer à cause des mers qui nous sépare du pays de l'Eau. Une autre responsable, Sabaku Eirin, s'est rendu à Iwa pour tenter de faire un partenariat avec le pays de la Roche, mais le projet est en pause pour l'instant. Même si rien n'empêche que ces deux villages attaquent Kaze pour tenter de conquérir le pays, surtout Iwa avec qui on a des tensions datant de la fin du Premier Cercle, la banque essaie d'avoir des bonnes relations économiques avec ces deux nations.

C'était tout ce qu'elle avait à dire, une partie à été démenti, mais pas la totalité, cependant, elle voulait rajouter quelque chose d'autre.

- Cependant, quels projets voulez-vous lancer pour contrecarrer tout cela ? Nous connaissons votre but et vos motivations, mais comment souhaitez-vous y remédier ?

En espérant que l'intendant ait quelque chose à dire, pour l'instant, elle a juste posé le terrain.

_________________
[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Narrateur
Narrateur

[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE Empty
Jeu 30 Avr 2020 - 2:20
Les pupilles mordorées et impénétrables de l’Intendant se déposaient sur sa jeune interlocutrice qui rayonnait de confiance et de déférence en se présentant sous le nom de Ko, ainsi que son associé venu l’épauler, Asaara Keiji. L’homme de la banque se contenta d’un hochement de tête en direction de ce dernier, avant de revenir vers la femme qui préférait commencer par une explication du contexte (du moins leur vision) afin de mettre en perspective le but de son employeur et du groupe qu’elle représente. Il se munit de sa plume et ouvrit son dossier sur une page vierge sur laquelle il nota des choses au fur et à mesure à reprendre après que son interlocutrice aie terminé.

Elle rappelait la situation à Kaze, la menace constante qui plane sur le pays de se voir un jour annexer par un des villages shinobis ne cessant de gagner en puissance. La dispersion de leur clan aux quatre coins du Yuukan ajoute à la fuite de leurs meilleurs éléments dressent un tableau relativement noir du Pays du Vent, perméable à toutes sortes de tentatives qui pourraient être faites de la part des autres factions, en particulier celles qui lui sont hostiles. Un exposé visant probablement à persuader le responsable de la banque qu’il était dans son intérêt de les aider afin de redresser le pays, en faisant vibrer sa corde patriotique.

C’est pourtant avec une certaine indifférence qu’il répondit à la belle tirade de la jeune femme.

Avant d’aller plus loin, si vous le permettez, je souhaiterais apporter un peu de nuance à votre mise en contexte. Rien n’empêche une des grandes nations de nous attaquer si l’envie leur prenait, pour peu qu’ils aient une raison de le faire, nous restons en bons termes avec Kaminari, Mizu se trouve à l’autre bout du Yuukan, et Tsuchi est ennemi de Tetsu, qui sont aussi nos ennemis depuis la prise de pouvoir de Taira Fugaku et la fin de l'alliance des Trois Piliers avec Johêki. Je conçois que nous ne sommes pas dans la meilleure des situations dans l’échiquier international, mais elle n’est pas aussi alarmante que ce que vous décrivez.

Ses paroles étaient fluides et ses lèvres bougeaient à peine malgré le flot continu de ses mots parfaitement articulés, si bien qu’il était difficile de suivre ce qu’il disait pour celui qui ne faisait qu’à moitié attention. Il poursuivit son argument sur la neutralité de la banque concernant la politique du pays.

Quand bien même le pays connaît une émigration d’une grande partie des clans de Kaze, c’est un phénomène que nous ne pouvons malheureusement pas contrôler, et qui ne nous concerne que dans une moindre mesure, à moins que cela n’ait de réelles conséquences sur notre activité. Nous ne choisissons pas nos clients pour leur opinion politique, mais pour le potentiel et la faisabilité de leur projet.

Il déplaça discrètement son regard vers un petit sablier en verre sur la table duquel s’écoulait de l’or en poudre, on pouvait voir que depuis que la discussion avait commencé, un sixième de son contenu a eu le temps de se déverser dans la partie inférieure… Il se penche ensuite légèrement en avant en recentrant son attention sur les deux invités dans son bureau. Il s'appuie sur une citation de la jeune femme qu'il a noté sur son papier.

Vous dites aussi que “personne n’a offert un grain d’espoir au peuple Kazejin depuis un temps incalculable, qu’il faut un mouvement, une influence”... J’imagine que c’est le cas pour votre employeur et votre groupe? S'agit-il d'un parti politique? Sauriez-vous me donner plus de détails sur votre activité et ce projet?





Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Ko
Uzumaki Ko

[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE Empty
Sam 9 Mai 2020 - 9:32
☽ ☾


« Pardonnez-moi, je dois revenir sur un point, je crois m’être mal exprimé et je ne souhaite pas que ça influence la suite de notre rencontre. J’ai cité les autres nations comme des menaces, Kaze possède effectivement un historique… Pimenté, avec certains noms, mais nul est notre désir d’amplifier les tensions. Notre idéal serait de maintenir des liens stables et favorables à notre progression dans le Yuukan. Si nous pouvons avoir la chance de collaborer avec un autre territoire, nous ne refuserons pas. Le passé de tous est lourd, mais le futur peut être allégé. J’ai abordé un ton très patriotique et penché sur les différentes menaces, je ne cacherai pas que c’est tiré de mon habitude à calculer toutes les possibilités, et bien sûr il y a le point de l’actualité mondiale. Rien ne prouve mon honnêteté, seulement mes mots, je vous assure que nous ne souhaitons pas broyer du noir. »

Toujours attentive et souriante, Ko ne manque pas la chance de se rapprocher un peu pour capturer tous les mots de l’homme. Elle note mentalement tout ce qu’elle doit approuver, questionner, commenter, un schéma se forme. Ce n’est pas choquant de voir l’intendant être si neutre, au contraire, Ko s’attendait à une réaction démoralisante ou un refus. Se lancer dans un discours presque chauvin, était un risque à prendre.

« Mes propos vont devenir un peu plus provocateurs et sans preuve, mais sachez que je ne cherche pas à provoquer un conflit, je suis intriguée par la réponse que vous allez m’offrir. Vous avez dit : à moins que cela n’ait de réelles conséquences sur notre activité. Si je peux me permettre, c’est le cas, non ? Je réfléchis avec la logique que trois clans complets sont plus favorables pour vous que trois clans fantômes. Je crois comprendre que vous avez un intérêt économique et non-politique, ce qui est juste pour une banque, mais j’ai de la difficulté à croire que l’émigration n’a pas affecté vos dossiers. »

Ko se lance dans une question qui ne concerne plus le « nous », mais plutôt le « je ». Ce n’est pas difficile de remarquer la curiosité sur le visage de la femme. Elle se repositionne au prochain tour.

« Est-ce politique ? J’ai bien peur que ma réponse ne va pas vous satisfaire, je suis mitigée. Pour certains, notre mouvement est vu comme politique, mais à mes yeux, nous ne le sommes pas. Pas pour l’instant. Je ne peux pas nier la possibilité que, si nous réussissons, il y aura effectivement une branche diplomatique. » cela répond à la première interrogation. « Nous cherchons à monopoliser les piliers de Kaze pour endurcir la base de notre projet, ce qui est déjà en processus. Nous tissons des liens pour former une toile qui va nous permettre d’avoir un visuel sur les différentes activités du pays. Ainsi, nous pourrons plus facilement communiquer avec le peuple, soutenir la croissance de l’économie et réduire au maximum le taux de criminalité. Je le répète, notre but est de remettre en marche le désert et motiver, protéger les habitants. » Ko prend quelques secondes pour souffler et mijoter la suite. Encore le dos droit, le regard bienveillant, sa voix baisse d’un cran, promettant un point crucial dans son dialogue. « Tout cela, nous le faisons de façon honnête. Nous ne forçons personne. Nous avons eu des refus, comme nous avons eu des accords. Nous pourrions procéder avec la force, ce ne sont pas les bras qui manquent, mais notre philosophie est plus ou moins passive. Peut-être trop me direz-vous, mais nous croyons que si nous réussissons avec honnêteté et patience, les habitants se sentiront en confiance. Nous ne voulons pas les effrayer, ni les manipuler, la confiance doit régner. »

Ko lâche un petit rire et ses joues deviennent rouges. Elle affronte toujours le regard de son interlocuteur en signe de respect, bien que ses prunelles souhaitent se diriger ailleurs. Le temps est compté, elle le remarque en suivant les yeux de monsieur Yamaji. Cette pression est nécessaire. Ko se sent habituellement à l’aise de réclamer l’aide d’une personne, après presque une soixantaine d’années de vie, ce n’est pas ça qui va le tuer. Par contre, devant l’intendant aux allures imposantes, la tâche se montre un peu plus difficile. Ko conserve un visage rayonnant pour se rassurer et pousser sa confiance au maximum.

« Comme j’ai dit, notre activité actuelle est de regrouper les ressources importantes de Kaze. La banque Sabaku est la plus importante à nos yeux, et je ne le dis pas pour vous flatter, je le dis en faveur des preuves qu’à fait la banque depuis sa création. Nous vous demandons votre aide pour contribuer à notre projet. Par contre, nous ne cherchons pas simplement à demander, nous souhaitons retourner le geste. Nous avons beaucoup à offrir, que ce soit au niveau visibilité ou protection, nous considérons que ce sera favorable pour vous, comme pour nous. »

Objectifs

SE RENDRE À LA BANQUE SABAKU
CONVAINCRE LA BANQUE D'AIDER L'ORGANISATION
(OPTIONNEL) ACCEPTER LE MARCHÉ PROPOSÉ PAR LA BANQUE
CONCLURE UN ACCORD DE PARTENARIAT

ordre


☽ ☾

_________________
[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE C6as
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8480-ko-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#76008 http://www.ascentofshinobi.com/t8508-carnet-de-route-ko
Narrateur
Narrateur

[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 15:48
@Asaara Keiji est hors délai. Au prochain retard, il sera exclu de la mission. Au tour de @Asaara Fuu de poster!
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Fuu
Asaara Fuu

[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 16:57
Fuu était plutôt fière d'elle : tout ce qu'elle avait dit, son supérieur pensait la même chose, mais elle garda cette fierté pour elle, elle devait rester sérieuse pour l'instant. La jeune femme, Kô, commence à se reprendre, elle leur disait qu'ils n'étaient pas pour créer encore plus de tensions entre la banque Sabaku et les autres territoires, que sa vision était un peu trop patriotique, Fuu verrait plus cette vision conservatrice, après tout, Fuu est une patriote aussi, mais ça ne l'empêchait pas de penser que des liens avec d'autres pays seraient bénéfiques pour Kaze. Enfin, l'assimilatrice continuait d'écouter ce que les autres ont à dire, mais visiblement, seule la femme parlait, l'autre semblait plus être là en tant que garde du corps, vu qu'il était muet comme une carpe.

Fuu l'imita sur ce coup, elle était en pleine réflexion et la jeune femme n'a fait que répondre à l'intendant de la banque, donc elle n'a pas à se mêler à cette réponse. C'est à lui de dire si cette réponse lui convenait ou non, et seulement après Fuu pourra parler. Elle patienta, les bras croisés, attendant la réponse de l'intendant, mais ce silence n'est pas gaspillé. Elle réfléchissait à, si la banque accepte ce partenariat et décide de se lancer, il fallait qu'ils prouvent leur bonne foi, et justement, en tant que membre de cette organisation, elle pouvait tenter d'influencer sur comment l'organisation peut aider la banque. Mais ce n'est pas encore gagner, la décision sera surtout prise par cet homme qui est son supérieur, elle, elle doit se contenter de lui prêter main forte et poser d'autres questions pour éclairer un peu l'intendant.

_________________
[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

[MISSION/A/KAZE] OKANE WO DASHITE

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Banque Sabaku
Sauter vers: