Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

NUIT BLANCHE PV YUKINO SHIZUNE

Arashi Rein
Arashi Rein

NUIT BLANCHE PV YUKINO SHIZUNE Empty
Mar 7 Avr 2020 - 18:19


Quand Rein ne trouve pas le sommeil, il a tendance à venir s’entrainer contre un mannequin ou simplement passer ses frustrations contre une cible, se soir n’était pas exception pour le jeune homme qui après une journée d’entrainement au sabre lambda se dirigeait vers les terrains libres du village avec l’intention de pratiquer son lancé de Kunaï.

Zigzagant entre les rues, évitant les toits pour le bruit, il courait à s’en faire chauffer les poumons jusqu’à arriver à ça destination, ses sandales glissèrent sur le sol pour freiner sa course, libérant un faible nuage de poussière par la même occasion. Un grillage de fer le séparait désormais des divers terrains, certain en pierre, d’autre en terre, il y avait vraiment de tout. Comme à son habitude, il entra sur un emplacement muni d’un mannequin d’entrainement en bois, celui-ci avait la forme d’un homme d’environ un mètre quatre-vingts, deux bras et un tronc au lieu des jambes. Un bandeau sans emblèmes se trouvait sur son front et un grossier visage avait été gravé dans ce qui lui servait de tête.

Rein pris position à distance raisonnable du mannequin et sortit son arsenal pour l’installer sur une petite table amovible à ses côtés. Il avait en tout, une vingtaine de Kunaïs préalablement attacher à ses bobines de fil de fer. Il voulait vraiment améliorer ses capacités non pas à toucher ses cibles, sur cet aspect il était assez bon, mais plutôt à les déstabiliser avec de nouveaux mouvements. Rares étaient les Shinobi incapables de bloquer un simple lancer d’arme blanche, mais s’il arrivait à donner une courbe à son projectile et utiliser le fin fil de fer pour changer sa trajectoire au bon moment, il aurait plus de chance de prendre un adversaire par surprise et prendre l’avantage en combat.

Pour le premier exercice, il lança quelques Kunaïs en direction tu bandeau de ça cible, utilisant les fils pour stopper net l’arme dans son lancé, s’habituer aux distances et éviter de toucher le métal.

Le premier coup beaucoup trop fort laissa une petite pointe incrustée dans le bandeau, grosse comme l’aurait fait un Sénon et assez pour frustrer le Shinobi.

Le deuxième fut beaucoup mieux, mais Rein n’aimais pas la distance entre son arme et la cible, cette fois il y avait trop de distance, il devait s’habituer à narguer son ennemi, ayant l’image d’une guêpe en tête, il se pratiqua encore et encore jusqu’à se que le mouvement soit aussi naturel que possible.

Concentré, il ne remarqua qu’à la dernière seconde l’entrée d’une autre personne sur les terrains, il n’était donc pas le seul insomniaque de Kiri.

Le dernier lancé toucha à peine le dessous du bras gauche de son ennemi de bois, puis d’un mouvement sec, Rein appliqua une tension sur son fil de manière à faire tournoyer son arme autour du mannequin. Ce n’était toujours pas l’effet désirer, avec un Kunaï, l’arme ne pénétrerait pas la chair, merde il devait travailler encore plus fort.

_________________
“He who fights with monsters should look to it that he himself does not become a monster, when you gaze long into the abyss the abyss also gazes into you”
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8984-presentation-d-arashi-rein-termine
Yukino Shizune
Yukino Shizune

NUIT BLANCHE PV YUKINO SHIZUNE Empty
Mer 8 Avr 2020 - 8:57

Mauvais rêve



Il faisait encore bien sombre. Les reflets de la lumière lunaire filtrant par la fenêtre, n’éclairant qu’une moitié de visage que fixait d’un air absent les toits des habitations. Dans cette chambre sans dessus dessous, le lit avait ses draps dans tout les sens, les effets habituellement rangés à leur place jonchaient le sol. Shizune se tenait là, devant sa fenêtre, le visage transpirant, ayant à peine eut le temps de prendre une serviette pour s’éponger. Tout ceci ne lui ressemblait pas…


Je ne comprends plus ce qu’il m’arrive. Je trouve difficilement le sommeil ces derniers temps, une fois sur trois, ma nuit est agitée et je me réveil en sursaut. Cela à commencé l’année dernière, quand je suis revenu au village, ensuite, ça a empiré pendant la traversée… Je ne me reconnais plus.

Pourtant, jusqu’à présent, j’ai toujours su encaisser la perte de mes camarades de formation. Après tout, quand on s’engage dans le renseignement, en plus de la médecine, on doit pouvoir encaisser. Je commence à croire, que j’encaisse de moins en moins. Je perds pied, et cela de plus en plus.

Est-ce je suis vraiment digne d’être chûnin aujourd’hui ? Est-ce que je ne commencerais pas à flancher ? Jai cette impression que j’enchaine les mauvaises passes, les erreurs.

Je doute.


Sur un coup de tête, et pour se changer les idées, Yukino avait changé de vêtements et décidé de prendre l’air. Elle ne supportait plus d’être dans sa chambre, surtout au vu des nuits qu’elle passait à présent. Dernièrement, elle doutait même de ses capacités, pensant régresser, la kunoichi avait prit gout à taper des mannequins pour se défouler, et tenter de se remettre au niveau. Cette nuit-là, exit son habituel manteau blanc, elle avait attrapé ce qui lui passait sous la main en quittant ses appartements : un pourpoint bleu et pantalon sombre, elle en avait même oublié de se chausser. Non pas que cela la dérangeait, on pouvait ne pas sentir les cailloux en malaxant légèrement son chakra, exercice non compliqué pour la trentenaire qui avait passée des années à ramper dans les lieux les plus sordides pour le compte de Kiri. Il était regrettable qu’il se fasse si tard et que les bars avaient tiré le rideau, Shizune aurait bien noyé sa détresse dans l’alcool. Sans doute était-ce un mal pour un bien, au fond-elle, elle le savait que ça n’arrangerait pas les choses.


Son périple là conduit en périphérie, une sorte de parc découpé en compartiment d’entrainement, chacun ayant sa touche et ses mannequins. A sa grande surprise, une personne s’y trouvait, par curiosité, elle s’approcha du terrain à pas de chat. C’était un garçon, elle ne connaissait pas son visage, celui-ci avait méticuleusement préparé son attirail, déposé sur une petite table de manière très carrée. Ce qui laissa échapper un sourire de la part de Shizune, qui se reconnaissait dans ce genre de méthode, bien qu’elle soit totalement en roue libre depuis son retour. La demoiselle l’observa pratiquer un petit moment, le lancer de kunaï et la méthode pour en dévier leur trajectoire au fil de fer. Elle se remémora ce genre de cours qu’elle avait pu donner en formant certaines recrues, sans doute l’un des plus frustrants, mais les résultats venaient à force de pratiquer, si on avait la bonne méthode et un encadrement adéquat.

Un dernier lancer au résultat prometteur, bien plus que les précédent, Shizune prit les devants, il n’était pas bon de rester dans son coin à stalker son prochain. L’insomniaque rejoint doucement son collègue shinobi, affichant un sourire radieux malgré ses yeux marqués par le manque de fatigue et ses cheveux plus en bataille que d’habitude :

- Il faut être bien courageux pour pratiquer le Jettojutsu avec ce manque de lumière. ( Elle se tourna à présent vers le mannequin, analysant sa position. ) Distance réglementaire pour les examens, cela me rappelle les cours avec mes élèves. ( Elle reporta son attention sur le jeune homme, le fixant intensément avec ses yeux de biche. ) Je pourrais connaitre ton nom, jeune homme ? Yukino Shizune, Chûnin, j’aimerais te proposer mon aide dans ton entrainement, si cela t’intéresse.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4276-yukino-shizune-retour-au-pays#33014 http://www.ascentofshinobi.com/t9281-kiri-yukino-shizune
Arashi Rein
Arashi Rein

NUIT BLANCHE PV YUKINO SHIZUNE Empty
Mer 8 Avr 2020 - 15:38


Malgré la frustration reliée à ses derniers lancés, Rein se retourna et aperçu la jeune femme qui avait su échapper à son attention, puis elle prit formellement le temps de se présenter en bonne et due forme. Il n’avait aucune raison de se méfier, elle semblait assez calme et sûre d’elle, en plus de se présenter comme étant Chûnin. Il se demandait simplement pourquoi n’était-elle pas couchée, quoiqu’il ne l’était pas non plus. Il espérait simplement ne pas l’avoir réveillé, mais un rapide coup d’œil autour de lui lui confirma qu’il était pourtant bien loin du quartier résidentiel.

Relevant sa remarque, il rétorqua avec un visage stoïque et froid.

-Aurais-je le luxe d’attendre la bonne lumière lors d’un réel affrontement ?

Il y avait certes une pointe d’arrogance dans sa réponse, mais le jeune homme pouffa un énorme soupir de découragement en s’ébouriffant les cheveux de la main gauche alors que la droite trouvait son pantalon pour en éliminer la sueur, main qu’il tendit ensuite vers sa supérieure tout sourire. Son commentaire n’était pas méchant, mais plutôt une réponse pour démontrer à la gradée qu’il avait au contraire vue plus loin que ce que l’académie avait à offrir. Il avait vu la terreur dans les yeux de l’homme et côtoyé la mort d’un peu trop près.

-Rein, Arashi Rein. C’est un plaisir de vous revoir, enfin de vous rencontrer officiellement ! Et il va de soi que je ne peux pas refuser votre expérience non plus ! J’accepte donc volontiers votre aide.


Non sans lui dire qu’il avait déjà espionné une ou deux de ses classes, Rein aimait rester discret, mais de plus près il reconnaissait cette femme pour l’avoir déjà vue à l’académie du village et savait qu’elle l’aiderait comme elle l’avait fait tant de fois sans le savoir. Le jeune homme n’avait jamais attiré l’attention à l’académie, enfin jamais sur papier, il était de l’école de la pratique et savait qu’il ne réussirait jamais un livre à la main…

Bref, il lui expliqua brièvement ce qu’il tentait de faire, puis lui montra son arsenal. Demandant par le fait même comment son nouvel enseignant envisageait une approche avec des Kunaïs. Il n’était pas question de changer la trajectoire avec une autre arme, simplement d’utiliser le fil de fer pour toucher une cible d’un angle imprévisible, en faire une véritable technique.

-Si vous le permettez, j’apprends plus vite quand je suis moi même dans le feu de l’action, j’aimerais donc regarder votre technique et m’offrir pour prendre la place du mannequin, il n’y aurait pas d’effet de surprise, mais je pense que si je me mets à la place de la victime, je n’en deviendrais que meilleur. Ou du moins c’est l’enseignement de Sasaki !

Finit-il par dire fièrement en nommant son maitre, l’un des plus grands et anciens épéistes de Kiri.


_________________
“He who fights with monsters should look to it that he himself does not become a monster, when you gaze long into the abyss the abyss also gazes into you”
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8984-presentation-d-arashi-rein-termine
Yukino Shizune
Yukino Shizune

NUIT BLANCHE PV YUKINO SHIZUNE Empty
Mer 8 Avr 2020 - 19:42

Savoir-faire



Il ne manquait pas de répondant, l’avantage des kirijins était qu’ils avaient pour la plupart du mordant, une particularité qu’affectionnait la kunoichi. Bien évidemment, les élèves dociles étaient aisément malléables, ceux comme Rein avait la niac et l’envie d’apprendre. La brune fit les grands yeux après la première réponse du jeune homme, aussi tranchante que la lame de ses kunais. Elle s’en amusa, voyant bien qu’il ne pensait pas à mal, il marquait même un point sur cette remarque. Mais Shizune ne répondit pas de suite, lui laissant le temps de se présenter à son tour. A sa grande surprise, elle apprit que ce garçon prometteur avait déjà assisté à certain de ses cours, de façon distante. Intéressant… Il accepta volontiers l’aide qui lui était proposé, lui demandant même d’assister à son explication, elle acquiesça d’un signe de tête.

Son exercice était complexe, l’art du lancer d’arme était déjà une discipline en soi, mais en modifier la trajectoire au fil de fer, c’était une autre paire de manche. Elle écouta silencieusement ses explications, mirant l’arsenal sur la table. Ce qui l’étonna plus par la suite, c’était l’ancienne affiliation de Rein, qui disait avoir été formé par maitre Sasaki, une grande surprise pour sûr.

- En voila une personnalité, Sasaki-san semble avoir trouvé un élève à son image en tous les cas. Je ne l’ai que peu connu, mais sa réputation n’est plus à faire. ( Sans quitter la table des yeux, vérifiant les fixations des kunais à leur fil. ) Aussi tu as bien raison, la plupart des combats se font dans des conditions qui ne sont pas idéales. Les shows en plein jour sont rarissimes, mais impressionnant. ( Elle releva la tête et l’observa avec un sourire en coin. ) Mais parole d’ancien agent du renseignement, on accomplit plus sous couvert pour son village.

La demoiselle venait d’emprunter l’un des kunais sur la table, faisant à présent face au mannequin. Elle tenta d’abord de se faire au poids en le pesant dans sa main, rien de particulier, une arme réglementaire que l’on confiait à tout les shinobi, la balance était plus dans la lame. Elle arma son bras et le balança, laissant filer le projectile entre ses doigts, le fil de fer glissant contre sa paume. Elle attendit un instant puis tira un coup sec, juste à temps pour arrêter la lame devant la cible. Une information cruciale sur la distance de son opposant, elle fit un petit nœud dans le fil à l’endroit où elle venait de l’arrêter. Avant de recommencer le lancer elle expliqua :

- Je ne promets pas de réussir du premier coup, je dois bien t’avouer que ça fait un moment que je ne me suis pas plié à l’exercice. Enfin, ceci dit, voyons voir ce que ça donne avant de remplacer le mannequin.

Avant de procéder au nouveau lancer, elle se retourna vers Rein, lui montrant comment elle comptait s’y prendre, détaillant chaque démarche :

- Je n’ai rien à reprocher à ta méthode pour lancer le kunai, parfait en tout point. Par contre, c’est le placement de ton fil qui flanchait légèrement. ( Elle posa la lame sur la paume de sa main, son index et son majeur formant un crochet sur la poignet. ) Ma méthode est peut-être plus compliquée, mais je procède ainsi, je n’utilise pas la main pour diriger le câble. ( Le fils pendant sous avant-bras avant de s’enrouler au niveau de son coude. ) Ainsi, une fois que j’aurais lancé, j’orienterait en balançant mon buste dans la direction que désir, en conservant la possibilité d’utiliser mes deux mains, pour faire un mudra par exemple.

Moins de blabla, plus de pratique, elle s’arrêta là-dessus et tenta de démontrer ses propos. Elle refit face au mannequin et lança avec force le kunai dans sa direction. L’air se fendait et l’on entendait légèrement le câble se démêler et frotter la manche de son vêtement. Avant le contact, Shizune pivota sur sa gauche en baissant le coude, tirant sur le fil de fer, le kunai effectua un virage à droite avant d’atteindre sa cible. Dépassé celle-ci, la kunoichi pivota l’ensemble de son corps dans l’autre sens tout en effectuant à mouliné du bras, gardant les mains jointe pour montrer qu’elle pouvait, si elle le désirait, exercer un jutsu à tout moment. Malheureusement, malgré sa trajectoire plus que correcte, le kunai avait perdu de sa vitesse dans son second virage, il rebondit contre la tête en bois du mannequin d’en un son métalique désagréable. Shizune se pinça la lèvre inférieure, mais elle avait au moins fait mouche à défaut de planter le projectile :

- Voila qui confirme mes dires, je suis effectivement un peu rouillée, ça ne me fera pas de mal de m’entrainer avec toi. ( Elle considéré son élève du soir pendant qu’elle rembobinait son fils. ) Changer la trajectoire est la partie la plus simple, conserver l’inertie et l’orientation du kunai est de suite plus complexe. Je te propose de recommencer des lancers avant de servir de cible. Comme tu semble motivé, on va oublier la méthode de base utilisant les doigts pour diriger ton câble, utilise ton corps et ton bras à la place dans un premier temps.

La grande brune se retourna, lui tendant le kunai qu’elle venait d’utiliser, affichant un sourire confiant et encourageant.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4276-yukino-shizune-retour-au-pays#33014 http://www.ascentofshinobi.com/t9281-kiri-yukino-shizune
Arashi Rein
Arashi Rein

NUIT BLANCHE PV YUKINO SHIZUNE Empty
Jeu 9 Avr 2020 - 18:24


Les conseils de Yukino portaient fruit. Après seulement une vingtaine de lancés, le fait de changer son centre de gravité et d’utiliser tout son corps pour changer la trajectoire des fils apportait des résultats beaucoup plus intéressants. C’était comme jouter une dimension à une image et le tout, avec les encouragements de la Chûnin, permirent à l’épéiste de mieux comprendre la réalité entourant les armes de jet. D’autant plus que d’avoir un modèle sur qui se baser, était se dont Rein avait besoin. Sasaki toujours de plus en plus occupé, il ne le voyait presque plus, mais s’était quelque chose de normal de temps en temps le bougre devait accomplir son devoir.

Bientôt, ses fils arrivaient à contourner les obstacles et les deux Shinobis, l’espace d’un instant se laissèrent prendre au jeu, oubliant la gravité du monde, leurs problèmes et l’insomnie, profitant d’un pur moment d’entrainement entre camarades de la brume. Bientôt ils changeaient les mannequins de place, alternait les positions des faux arbres et ajoutait divers autres objets, ajoutant parfois des défis à leur séance de tir dévié jusqu’au lancé ou pour la première fois, Rein accompli se qu’il était venu maitriser.

Un lancer parfait, un corps épuisé, un bras en feu. Voilà qu’il voyait la lame de son Kunaï trancher net au travers d’un parchemin retenu par une ficelle, continuant ensuite sa course jusqu’au moment ou d’un mouvement puissant, le Genin fouetta son fil pour donner la force et la tension à l’arme. Celle-ci pivota vers la droite et en un arc de cercle parfait, fil le tour du mannequin d’entrainement pour que le Shinobi ajoute enfin la touche finale, un dernier mouvement du corps qui eut pour but de resserrer son collet autour de sa proie. L’arme se logea directement dans le cou de son adversaire de bois après l’avoir étranglé avec le fil de fer.

-Enfin ! Regarde Yukino ! J’ai réussi !

Fier de lui, il regardait son maitre du jour en espérant la suite de l’entrainement. S’il continuait ainsi, les efforts seraient assez grands pour appeler cette technique, une véritable technique. Quelque chose de tangible qu’il pourrait utiliser en combat.

-Au fait, je n’ai jamais demandé, cette technique possède un nom officiel ? J’ai lu quelque part que les gens des sables utilisent quelque chose de similaire, mais d’une manière également beaucoup trop complexe pour rivaliser avec un simple lancé.

Non sans lui avouer qu’il désirait apprendre à maitriser cette technique pour éventuellement rivaliser contre eux, il rassemblait son matériel pour la suite de l’entrainement.




_________________
“He who fights with monsters should look to it that he himself does not become a monster, when you gaze long into the abyss the abyss also gazes into you”
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8984-presentation-d-arashi-rein-termine
Yukino Shizune
Yukino Shizune

NUIT BLANCHE PV YUKINO SHIZUNE Empty
Jeu 9 Avr 2020 - 19:28

Labeur et résultat.


Les minutes passèrent à une vitesse folle. La notion du temps devenait toute relative quand l’on se dédiait complètement à une activité. Observant son élève, prodiguant ses conseils à chaque fois qu’il était nécessaire, retravailler le placement, jusque expliquer la composition d’un kunai pour en comprendre son équilibrage. Tout ceci pouvait paraitre futile, mais avait son importance, et comme tout ceci se passa comme pour un cours particulier, les progrès se firent rapidement sentir. L’un après l’autre, les lancers se firent puis précis, plus rapides, plus subtils. Chaque geste était finement observé par le professeur, qui devina le prochain mentalement pour les meilleurs résultats. Le jeune Rein y allait du sien et pouvait se satisfaire de ses résultats. Exultant au bout d’un certain temps d’un coup de haute voltige dont il pouvait être fier.

- Félicitation, complimenta la belle brune en applaudissant avec une certaine élégance.

Elle s’amusait vraiment, reprenant gout aux cours particuliers, bien différent de la gestion d’une classe d’enfants qui découvraient tout juste l’univers dans lequel ils allaient évoluer. Rein, bien informé, demanda si leurs rivaux du Pays du Vent disposaient de techniques aussi élaborées que la précédente, mais surtout si sa prouesse avait déjà été utilisée par un autre shinobi. Shizune, qui l’avait rejoint au niveau de la table où s’étalait le matériel d’entrainement, haussa les épaules en argumentant :

- Pas à ma connaissance, mais il faut toujours partir du principe que l’on finira par copier un jour, même sans le vouloir. C’est son utilisation répétée et parfaitement exécutée qui donne naissance à une véritable technique, pas seulement un coup d’essai. ( Elle décrocha une petite sacoche rectangulaire de l’arrière de sa ceinture, la déposant sur la table. ) Concernant le kazejins, je partage les mêmes origines, j’ai même pu observer leur art de mes propres yeux… Autant dire qu’ils savent faire sifflet bien et juste l’air qu’ils fendent de leurs projectiles. Passons à quelque chose de plus sérieux, situationnel dirons-nous plutôt.

Déclipsant la boucle, elle souleva le cache de sa pochette, révélant une rangée soignée de kunais dont on ne voyait que la poignée. Elle en attrapa un en passant son doigt dans la boucle de l’un d’entre-deux, le tirant de son fourreau individuel, le révélant à son élève.

- Ceux sont les miens, je les ai faits forger à ma façon, et pour mieux correspondre à l’utilisation que j’en fait. ( La kunoichi présenta la lame longue et très fine dans le creux de main. ) Bien plus léger que les projectiles réglementaires, légèrement plus long, plus pointues mais moins tranchant. Enfin, rien de grave pour une utilisatrice des techniques médicales, je peux le rendre aussi acéré que la lame d’un sabreur. Ce dont j’ai besoin, c’est d’une pointe très fine et précise. ( En posant le bout de son doigt sur celle-ci lui suffit à faire perler le sang. ) Je m’en sers comme scalpel, arme de défense et occasionnellement de lancer, seulement si je suis certaine de le récupérer par la suite, fit-elle en soupirant, signifiant qu’ils n’étaient pas donnés à produire. Bon, voila ce que l’on va faire. Tu vas exercer ta nouvelle technique sur moi, ça changera du mannequin. A la différence que je bougerais, peu au début, on ira crescendo par la suite. Je prends l’un de mes kunais avec moi, pour dévier tes tirs frontaux. Cela te vas ?

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4276-yukino-shizune-retour-au-pays#33014 http://www.ascentofshinobi.com/t9281-kiri-yukino-shizune
Arashi Rein
Arashi Rein

NUIT BLANCHE PV YUKINO SHIZUNE Empty
Ven 10 Avr 2020 - 18:47


Non seulement l’offre de Yukino était intéressante, mais Rein l’accepta aussitôt. Elle se mit en position et lui donna le signal une fois prête. Il pourrait donc enfin tester cette nouvelle technique, avec espoir de la peaufiner jusqu’à la catégoriser d’utilisable. Quand il se l’était imaginé, toute son énergie était rassemblée afin de concocter une technique capable de saisir un membre adverse par mégarde, comme un collet à lapin. L’épéiste prit donc le fil et le Kunaï avec lequel il pratiquait et se mit en position à son tour. L’avantage de s’entrainer avec une chûnin, enseignante également, s’était qu’il n’avait pas vraiment à se retenir, elle avait due à mainte reprise faire ses preuves et c’était toutes l’information dont il avait besoin pour relâcher la tension dans ses muscles. Rein joua un instant avec l’arme comme un cowboy aurait joué avec son lasso, puis pris l’arme en main, il était prêt.

En premier, il commença à bouger, courir en zigzag tout en gardant une distance d’envions cinq à dix mètres avec la brune, Il se demandait à cet instant de quoi les armes spécialisées auraient l’air dans le feu de l’action, car voir leur forme, peser leur poids et tester leur tranchant était certes excitant pour un mordu des lames comme lui, mais rien ne valait un réel test sur le terrain.

Quand il se sentit prêt, Rein lança son arme de jet en direction de son nouveau mentor, visant volontairement quelques centimètres à droite de son bras gauche, avec la ferme intention de faire pivoter son arme au dernier moment. Gourmand, il essayait à l’instant de créer un arc de cercle autour de la chûnin pour enfermer son corps et ses deux bras à l’intérieur du fil.

Voyons voir comment ses longs et fins Kunaïs pareront cette attaque si longuement pratiquée. Quand il vu le premier mouvement de Yukino, Rein lança un deuxième projectile avec l’intention cette fois de lui saisir une jambe au passage, abandonnant l’idée que son premier coup ne fonctionne et profitant du fait d’être dans un espace ouvert, il s’était dit qu’une double attaque ne devrait être trop dur à contrer pour celle qui lui avait enseigner cette même technique.


_________________
“He who fights with monsters should look to it that he himself does not become a monster, when you gaze long into the abyss the abyss also gazes into you”
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8984-presentation-d-arashi-rein-termine
Yukino Shizune
Yukino Shizune

NUIT BLANCHE PV YUKINO SHIZUNE Empty
Sam 11 Avr 2020 - 19:46

Défi


Shizune s’étira tranquillement une fois en place, se chauffant avant la reprise de l’activité. Sa proposition avait clairement motivé son élève qui manifesta immédiatement son empressement. Elle l’observa de ses yeux de biche, lui faisant signe qu’ils pouvaient commencer. La nuit était sombre, l’on se voyait à peine, mais cela faisait parti de l’exercice. Viser lui serait plus compliqué qu’à l’accoutumer, mais ses dernières performances semblaient indiquer le contraire. Après tout, l’entrainement avait commencée la lune déjà bien haute, leurs yeux avaient eut le temps nécessaire pour s’accommoder. Elle perçu un mouvement, Rein s’activa à troubler sa perception avec une course frénétique, sans réel paterne. C’est alors qu’elle aperçu un éclat dans la pénombre.

Un moment qu’on ne lui avait pas lancé une lame dans sa direction, même dans le cadre d’un entrainement, elle sentait l’adrénaline monter en elle. La première passe était évidente, la kunoichi, dans tous les cas, ne comptait pas faciliter la tâche de Rein, il lui fallait apprendre en situation, là où rien ne se passe comme prévue. Alors que s’approchait le premier kunai, la brune le fixa tout en levant mécaniquement son bras gauche, le poing serré sur son propre kunai. Prête à dévier et annuler cette ouverture, elle remarqua du coin de l’œil le jeune homme procéder à un autre lancer, plus bas, visiblement convaincu que son leurre ferait l’affaire pour laisser passer le second. La kunoichi dû réfléchir rapidement pour se sortir de cette passe, la solution lui paru évidente. Réduire la distance, entraver les prochains lancers.

Le premier kunai passa au niveau de tête, lançant approcher au plus près. Avant qu’il n’ait le temps dans changer la direction, la kunoichi plaqua sa lame contre le fil qui suivait derrière. D’un crochet du poignet, elle l’orienta vers le bas, laissant alors le second projectile passer au-dessus, un autre crochet et un retour en arrière, Shizune entremêla les câbles d’un sourire amusé, signifiant à son apprenti : * Il va falloir se montrer plus créatif pour m’avoir. * Sa main armée glissa sur le fil, son kunai semblable à une aiguille de couture manié avec dextérité.

Afin de lui laisser une ouverture plus évidente, mais aussi lui mettre la pression, Shizune bondit pour prendre de la hauteur. Dans sa valse aérienne, son bras droit passa dans son dos, attrapant à l’intérieur de sa ceinture deux shurikens qu’elle lança en direction de Rein, visant les épaules. Les étoiles filèrent en ligne droite, leur trajectoire était évidente, mais elle avait aussi préparé un autre coup d’avance : sa propre bobine de fil de fer prête à être déployée pour le second round. Elle se permit de motive son élève comme il se devait :

- Pour détourner mon attention, prévoit quelque chose de plus sensationnel. Je ne dois pas remarquer le moindre reflet de tes lames ou de tes câbles, trouve une astuce, je ne compte pas me relâcher.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4276-yukino-shizune-retour-au-pays#33014 http://www.ascentofshinobi.com/t9281-kiri-yukino-shizune

NUIT BLANCHE PV YUKINO SHIZUNE

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: