Soutenez le forum !
1234
Partagez

Entrainement de l'armée n°1 : la discipline

Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Empty
Ven 17 Avr 2020 - 16:21
Printemps 204 – C'est le bordel !

L'armée impériale est renommée dans tout le pays, et par-delà de nos frontières. Mais détrompez-vous, elle l'est pour de mauvaises raisons... En dehors d'un effectif limité, beaucoup la considère comme 'peu fiable'. Et c'est peu dire, mercenaires, revanchards, opportunistes constituent le gros de nos troupes. L'Empire est jeune et il a puisé dans la principale ressource disponible pour grossir ses rangs : les milices et autres gros bras qui constituaient alors la force du Pays du Feu. Une putin de honte ouais !

Alors qu'elle participait à l'examen chûnin de Kumo, où elle obtint d'ailleurs son grade de lieutenant, Sakka remarqua le peu de respect des soldats du Feu envers leurs concitoyens des Nuages. Galvanisés par leur victoire, les occupants bafouaient leurs droits et les humiliaient. Cette vision de l'armée impériale horripila la jeune soldate qui a une attention toute particulière pour la hiérarchie et l'honneur.
Des mois sont passés et rien ne semble avoir changé. Les différentes garnisons qui sont passées par la capital sont d'un niveau si médiocre qu'un seul rebelle suffirait à l'écraser. Et par les temps qui courent, cela risquerait fort d'arriver. La lieutenant Inuzuka avait donc pris à cœur de former l'armée de base, puisque son unité était actuellement en exercice avec sa capitaine, en dehors de la ville et pour plusieurs mois.

Les troupes sont mobiles. Elles ne restent jamais au même endroit trop longtemps sous peine de s'encroûter sur place. Selon un roulement prédéfini, elles sont stationnées d'une ville à l'autre aux quatre coins de l'Empire. Leur point commun : Urahi. Au moins une fois par an, chaque corps d'armée siège dans la capital pour être passé en revue. Afin d'éviter des voyages inutiles et fatiguant, Sakka profita de ce roulement pour corriger ce qui devait l'être, division après division.

« Je crois bien qu'on se lance dans une mission impossible mon loup. » dit-elle à son compagnon canidé en lui tapotant le flanc.

Le duo avait à peine franchi le portail de la principale base militaire du pays, qu'il pouvait déjà goûter aux relents de sake. C'était un incroyable bordel. Pour certains, la permission accordée se transformait en une occasion de se bourrer la gueule sur place. Le long des murs de l'enceinte, les corps éméchés s'y reposaient. A tous, leur tenue vestimentaire donnait une piètre image de l'Empire, des cols retournés, des boutons manquant, des manches longues arrachées, des ceintures pas assez bouclées et des lacets défaits. Leur pilosité ? N'en parlons pas ! Des cheveux longs et gras ainsi que des barbes fournies. Et sur le chemin, Sakka observa la ronde de certains d'entre-eux sur les remparts, elle était complètement désorganisée, laissant des brèches dans notre système de surveillance. Un ninja aguerri pouvait pénétrer nos murs sans se faire repérer. Après plus de dix six passés en province, cette garnison confondait son retour à Urahi avec une semaine de vacances !

Certes, l'Empire était victorieux et l'on pouvait se délecter de ce doux parfum. Mais le mal qui sommeil à Kumo devait nous alerter. L'armée menée par l'Empereur lui-même avait gagné la guerre, mais sans lui pour la commander, elle ne valait plus rien. Elle devait s'organiser, se fortifier et se hiérarchiser d'avantage pour gagner les batailles à venir.
Avec eux et cette semaine, Sakka devait remettre de l'ordre et les discipliner. Il en sera de même avec la garnison suivante, et celle d'après encore. Mais elle espérait bien qu'après plusieurs mois, elles se passeraient le mot et rentreraient dans le rang par elles-mêmes.

« On va leurs montrer comment ça se passe dans une meute. On dirait des bulldogs, à la fin de la semaine ceux seront des caniches qui donneront la papatte à maman. »

Dans la cour exceptionnellement calme, pour la plupart ils ronflaient, résonnaient les intenses expirations d'un individu en pleine action. Comme une mouche survolant un silence, il attira l'attention du lieutenant. Un jeune homme aux cheveux blancs s'entraînait. Des exercices dignes d'un soldat impérial. Ses efforts furent remarqués et Sakka s'approcha de lui.

« Tu sembles bien seul, parmi tous ces hommes... » s'indigna Sakka.
« Pourquoi ne fais-tu pas comme eux ? Tu mérites un peu de répis. » tenta-t-elle de le piéger.

Shiroi, son loup, s'approcha également pour renifler le soldat intrépide.


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Nuy Ozuka
Nuy OzukaEn ligne

Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Empty
Ven 8 Mai 2020 - 18:51
Un échec ? Je l'avais vécu comme ça, ma dernière mission n'avait pas été aussi concluante que je le pensais. Lors d'une altercation, je n'avais pas été à la hauteur, que ce soit au niveau tactique ou endurance, si mes camarades n'avaient pas été en soutien, je serais mort. Certain se dirait que c'est le risque, que tout shinobis peut mourir à n'importe quelle mission, c'est notre devoir de mourir pour notre pays. Personnellement, mourir n'était pas en option, si j'étais en difficulté, la solution devait être de progresser encore et encore, jusqu'à pouvoir gérer n'importe quelle situation.

Pour cela, je devais arrêter de m'entraîner seul, mais bien avec quelqu'un. Même si je n'étais pas spécialement sociale, pour progresser je n'avais que ce moyen-là.

Aujourd'hui peu de personnes voulaient s'entraîner, les missions étaient déjà assez dures comme ça, pourquoi donc continuer lors de nos jours de repos ? La perfection, tout simplement pour éviter de mourir, pour éviter d'échouer lors d'une mission. Parfois nous avons la vie de nombreuses personnes entre nos mains, sans pour autant nous mettre la pression, c'était un sentiment qui devait exister dans nos têtes. Nous ne nous battons pas pour le plaisir, mais bien pour toujours continuer d'avancer. J'avais donc en tête de trouver un adversaire voir plusieurs, être en infériorité numérique lors d'un combat pouvait aussi arriver, cela pouvait être un vrai challenge.

La cour était très calme malgré les plusieurs personnes sur place. Deux personnes debout avaient l'air de discuter dont l'un d'entre eux très en jambes. Voilà ce dont j'avais besoin, des gens sérieux prêt à en découdre avec comme seul but de progresser. J'arrivais donc à côté d'eux, m'immisçant dans la conversation.

« Bonjour, je vois que vous avez l'air d'être en forme camarade. J'ai besoin d'aide pour peaufiner mes techniques, vous êtes partant ? »

C'était direct, mais je ne voulais pas perdre de temps, l'entraînement ça prenait du temps. Pratiquer et ensuite débriefer sur ce qui allait ou n'allait pas. J'attendais leurs réponses, l'air sérieux, montrant que je n'étais pas ici pour m'amuser mais bien pour de l'entraînement sérieux.

_________________
Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Cmi_de10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8692-ozuka-nuy-complet
Bakuhatsu King
Bakuhatsu King

Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Empty
Dim 10 Mai 2020 - 17:08


97… 98… 99… … 100. Centième pompe de la on ne sait plus quantième série pour King ce matin. Cette dernière pompe marqua la fin de la l’entrainement routinier matinale du soldat pour les deux dernières semaines, visant à se renforcé toujours plus aussi bien physiquement que mentalement. Le bakuhatsu était si engagé dans son programme, que les efforts et la souffrance qui en découlait en étaient presque devenu le pain qui nourrissait a la fois son corps et en esprit, le rendant a prêt à attaquer chaque journée avec autant de vigueur que possible.

Une autre journée assez calme se profilait à l’horizon pour le jeune soldat, aucune mission dangereuse de prévu, aucune mission du tout en fait. Pour la journée, le soldat devait simplement se rendre à la base militaire du retour de flamme afin d’y effectuer quelques contrôles routinier et assurer un tour de garde plus tard. Alors qu’il prenait sa douche froide immédiatement après sa séance d’entrainement en intérieure, afin de limiter le plus possible les congestions qui suivaient ce genre d’entrainement intense. Le blond ne cessait de penser a toujours plus de moyens de progresser plus vite et rattraper son retard, il fallait qu’il progresse rapidement s’il voulait respecter la promesse qu’il avait faite à son frère.

Plein d’énergie, le bakuhatsu sautait de toit de toit pour se rendre a la base d’Urahi depuis son appartement, ce qui ne lui pris pas plus d’une demi-douzaine de minutes a compléter le trajet étant donné sa proximité avec base.

Alors qu’il traversait la base militaire d’une démarche lente avec assurance, base qui était d’ailleurs rempli comme d’habitudes de soldats endormis ou tirant au flanc, n’attendant que la fin de la semaine afin de toucher salaire hebdomadaire. Salaires qu’ils devaient aussi tôt s’empresser de dépenser en liqueur voir dans les jeux aussi tôt rentré en sa possession au vu de leur pitoyable état. Le soldat put intercepter une conversation qui l’intéressa fortement, l’occasion pour lui de faire un petit entrainement de groupe avec quelques shinobis, facilement dissociable des simples soldats vu qu’ils n’avaient pas obligation de se mettre une uniforme pour exercer.

- Yo, je peux me joindre a vous ?

L’appelle d’une séance d’entrainement était plus fort que tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Empty
Dim 10 Mai 2020 - 17:58
Automne 203 - Réchauffer les troupes

Dans l'enceinte militaire, des centaines voire des milliers de soldats étaient présents, et pourtant, un seul d'entre-eux se présenta devant la lieutenant. Alors que la rébellion se pavanait à Kumo et faisait planer une épée de Damoclès au-dessus de leurs têtes, l'armée picolait et pavoisait. Il fallait remettre de l'ordre. Le problème quand la puissance de votre leader est comparable à celle d'un dieu, c'est qu'elle suffit à terrasser l'ennemi à elle seule ; au risque de voir l'armée se reposer sur ces lauriers. Était-ce ce sentiment qui habitait ces hommes ? Peu importe, sauf ce garçon, aucun d'entre-eux n'étaient dignes de porter le titre de soldat impérial.

Avachis contre les murs de pierre qui gardaient le camp, ces poltrons donnaient une piètre image de l'armée à son peuple. Les rares civils qui passaient par là grimaçaient devant ce triste spectacle. Sakka fut témoin du manque de respect des soldats basés à Kumo envers les villageois, elle ne pensait jamais voir ça dans la capital. L'animal qui sommeille en elle s'éveilla peu à peu. Il profita de la colère montante de l'adolescente pour trouver une faille, il avait besoin de se dégourdir les jambes.
Tremblante face à Ozuka, ce dernier aurait pu croire qu'il avait sorti un mot de travers. Il n'en était rien, la gamine tentait simplement de contenir le monstre en elle. Finalement, ils l'avaient bien mérités. Pour la discipline, ils verraient son vrai visage.

« Donne moi une petite seconde. » demanda Sakka à Ozuka.

La lieutenant contourna son futur adversaire en lui frôlant l'épaule. Un pas plus loin, elle marqua une pause. Les dents serrées, ses lèvres se décollèrent pour afficher deux énormes canines. Aux extrémités, ses ongles s'aiguisèrent en griffes. Quelques secondes plus tard, elle courba l'échine, fléchit les jambes et posa les deux mains au sol. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, elle ne souffrait pas. Son esprit humain, entre autre capable d'empathie, s'écarta pour laisse place à l'autre. Je m'amuse toujours à dire qu'il s'agit d'une bête qui vit en elle, une façon de justifier ses actes. Mais en réalité, il s'agit bien d'elle, et uniquement d'elle, de ses propres accès de colère dont elle n'est pas maîtresse.

« Vous allez vous foutre en rang quand un lieutenant se présente à vous bande de putin de larves !!!! » vociféra-t-elle de toutes ses forces.

Shiroi, son loup blanc, habitué à ce cinéma, recula malgré tout de quelques pas, surpris de la puissance du hurlement.
Abrutis par l'alcool ou tout autre chimie, les pauvres soldats se réveillèrent néanmoins. Les moins hébétés sursautèrent à la féroce vocalise. Toutefois, les plus irréductibles, ou les plus éméchés, s'enfoncèrent d'avantage dans les confortables bras de Morphée. Ceux là, elle leurs réservait un traitement de faveurs.

« Va les chercher Shiroi. »

D'un sourire malicieux, le loup blanc n'attendait que cet ordre. Trépignant d'impatience, il se jeta avec sa dresseuse dans la mêlé générale causée par les cris. Leur charge renversa les plus désorientés tandis qu'ils fondaient sur les murs. Rasant les élévations de pierre, ils tendirent leurs griffes et leurs crocs pour lacérer les plus feignants. Deux avantages, l'entaille les réveilla et les marqua. Ainsi, durant l'exercice, la lieutenant saurait sur qui maintenir la pression.
D'une énergie sauvage, quelques secondes leurs suffirent pour faire le tour du camp. Au milieu de la cour où se tenait le Nuy, les fantassins accourraient de terreur. Face au jeune homme, la garnison forma les rangs, prêt pour la revue.

« Tu seras exempt de l'inspection. Tu es un exemple. Tu pourrais peut-être m'aider à remettre en ordre CETTE GARNISON. » finit-elle en gueulant.
« Les mentons doivent être rasés ou les barbes entretenues, les cheveux courts ou coiffés, l'uniforme propre et raccommodé, et surtout, qu'ils n'empestent pas le rat crevé. » demanda-t-elle à Ozuka.
« Ceux qui ne respectent pas ces critères, remet les sur le droit chemin, par quelque moyen que se soit. Cette bande de mercenaires doit comprendre que l'armée impériale n'est pas une milice, elle est un exemple. L’État se saigne pour nous nourrir, rendons le lui comme il se doit. Je prends l'aile gauche, toi l'aile droite. Tu me feras un rapport. Et si j'estime que tu as bien travaillé, je te donnerai ce que tu veux : un combat. »

* Avec cette première étape, je verrai si tu as compris ce qu'est être un lieutenant. *

_________________
Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Dibrug13
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Nuy Ozuka
Nuy OzukaEn ligne

Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Empty
Lun 11 Mai 2020 - 12:05
Un monstre ? Une bête ? Une tornade ? J'avais demandé à la mauvaise personne pour finir mon entraînement. Au départ elle semblait comme les autres, bien plus réveillés, ça ne faisait aucun doute, mais à part sa tenue vestimentaire, rien ne pouvait faire d'elle ce qu'elle allait devenir. J'aurais dû prêter plus longuement attention à son loup blanc, quelqu'un qui traîne avec un animal pareil, il fallait que lui aussi ai cette capacité vorace et instinctive.

Je ne pus m'empêcher de sursauter au son de sa voix, j'étais très sensible des oreilles, un talent naturel, mais qui avait parfois de petits désavantages.

Assistant à une scène plutôt violente, je me demandais si j'allais sortir vivant de ce futur affrontement. Elle n'hésita pas à lacérer les plus fatigués, au moins ils allaient être réveillés pendant un bon bout de temps maintenant. Grimaçant à chaque fois que je voyais les traces sur leur ventre parfois bien trop dodu, j'avais mal pour eux...

Finalement après un affrontement à sens unique, les soldats se mirent en rang devant nous. J'étais donc un exemple, mon dieu que j'étais content de ne pas être de l'autre côté du terrain. J'allais donc devoir les inspecter à mon tour et les punir pour les plus dégueulasses. Diriger n'était pas vraiment mon fort, mais je compris rapidement que je n'avais pas le choix.

Dans toute cette agitation, notre lieutenant préféré oublie un camarade. En effet celui-ci était arrivé juste au moment de la grosse gueulante, préférant se lancer dans un carnage en public, elle ne pris pas la peine de lui répondre. En réalité, il fallait mieux que ça soit moi qui m'en occupe, au moins il n'y aurait pas de vague. Je pris un ton assez détendu, même si je sentais toujours le souffle de son cri dans mes oreilles.

« Salut, comme tu peux le voir c'est un peu tendu par ici, mais tu as l'air plus réveillé que la moyenne et bien mieux habillé. Tu es donc embauché pour inspecter ce beau monde, j'imagine que tu as entendu notre lieutenant... Le contraire serait plus étonnant haha... Une fois ce boulot fait on pourra enfin commencer notre entraînement ! »

J'avais fait passé le message, faisant signe à mon collègue quelle rangé de l'aile droite il devait inspecter, je commençais ma part de travail. Il fallait avouer que peu de personnes respectaient les règles sanitaires mise en place par notre empire. Un bon virus bien sale pourrait décimer notre armé, nous serions tous mort avant même d'avoir commencé à nous battre. Le kunai sortis, je donnais des coups de scalpes à quiconque devaient se raser la tête, au moins ils n'auraient pas d'autre choix à moins de rester avec une tête à moitié rasé. Quand certains empestaient, je leur balançais un sceau d'eau à la figure pour leur faire comprendre que l'odeur, même si ça peut tuer quelqu'un, ça peut aussi tuer vos camarades.

Après de longues minutes à faire la police, je me dirigeais vers mon lieutenant pour lui faire mon rapport.

« J'ai fait en sorte que les plus dégueulasses, puant et mal coiffé change d'attitude. J'ai pris comme exemple votre manière de faire si instinctive, ainsi j'ai surement gagné du temps. Moins de blabla et plus d'action !! »

Voilà que je m'amusais à jouer ce rôle, je me prêtais aux jeux en espérant que cela ne soit pas mal vu par la bête féroce qui se tenait face à moi...

_________________
Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Cmi_de10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8692-ozuka-nuy-complet
Bakuhatsu King
Bakuhatsu King

Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 9:40


Du silence de mort, le camp vira très vite au grabuge intenable lorsque la jeune Inuzuka lieutenante de l’empire, décida de faire régner la discipline. Son cri avait résonné tel un rugissement à travers tout le camp, obligeant la plus part des soldats à sauter hors de leur sommeil, pour se tenir debout comme pour faire mine d’être éveillé depuis longtemps. Totalement désorienté c’est à peine si ces soldats auraient été capables de dire ce qu’il passait autour d’eux, déjà qu’ils avaient beaucoup de mal a tenir sur leurs deux jambes. L’Inuzuka ne comptait s’arrêter là. Chargeant dans la foule bien accroché sur le dos de sa bête, elle renversa bon nombre de ces poivrot, lacérant la plus part au passage.

Se grattant l’arrière du crane d’une main, King restait ébahi par la scène qui se déroulait sous ses yeux. Heureusement pour lui il avait réussi a s’écarter de la bande d’oisifs avant que la lieutenante ne passe a l’assaut, il n’aurait pas aimé être confondu a l’un de ces crétins. Lorsque l’Inuzuka eue fini avec la bande de glandeurs, ces derniers se digèrent au pas de course pour se mettre en rang dans la cour. Une façon assez original de se réveiller, il s’en souviendrait pendant longtemps.

Si la lieutenante bientôt furieuse contre la poigné de mercenaires n’avait pas remarqué la présence du Bakuhatsu, ce dernier ne passa pas inaperçu aux yeux de l’autre shinobi a ses cotées. Ce dernier lui proposa lui proposa de lui donner un coup de main histoire d’en finir au plus vite avec cette séance de contrôle disciplinaire et passer au véritable entrainement. Proposition que le Bakuhatsu accepta tout naturellement, même s’il n’était pas trop sûr de la manière avec laquelle il devait procéder.

Se dirigeant vers le cadran qu’il était chargé d’inspecter, le blondinet se tint du haut de son mètre cinquante face aux autres soldats passaient pour des géants face à lui, mais sa confiance en lui lui permettait de tenir tête et de regarder dans les yeux tous ces soldats qui les regardaient de haut et les inspecter sans retenu.

Jetant un coup d’œil à droite puis a gauche pour s’inspirer des méthodes de ses collègues, King sortis à son tour un Kunai qu’il tenait dans sa main croisé derrière son dos alors qu’il se déplaçait lentement entre les rangs de soldats, les observant avec minutie, inspirant la terreur en eux à chaque fois qu’il se tenait devant eux. Le Bakuhatsu faisait comme ses camarades, tranchant sans pitié les pilosités les plus mal entretenues, et rappelant à l’ordre les boules puantes avec des sermons et une petite brulure a l’épaule, provoqué par une petite explosion bien maitrisé.

Très vite la ronde était terminé, les soldats avaient êtes passé en revue les uns après les autres, leur rappelant l’importance de la discipline au sein de l’armé du Teikoku. Se rendant au cotes de ses collègues, le blondinet fit lui aussi son rapport à la attendant sa réaction alors qu’il n’y avait pas été invité personnellement par elle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Empty
Dim 17 Mai 2020 - 15:28
Hiver 204 – Nettoyage de printemps hivernal

Au cœur de l'enceinte militaire, les fantassins étaient rentrés dans le rang. Difficile pour d'anciens mercenaires ou des opportunistes de se plier aux règles de fer qui régissent le corps militaire impériale. C'était pourtant la dure réalité. Néanmoins, l'administration militaire sait se montrer généreuse envers ceux qui la servent avec dévotion. Peu importe vos origines, peu importe votre rang social, seuls vos exploits comptent. Vous êtes les maîtres de votre destinée. Simple roturier, à la force de votre courage, vous pouvez vous hisser au rang de capitaine émérite et vous sortir de la misère. C'était la leçon du jour.

Les genoux cliquetants, la langue râpeuse, les dessous de bras suintants, nombreux étaient ceux à pouvoir à peine tenir debout. A naviguer entre les colonnes et les lignes humaines, Sakka éprouvait un profond dégoûts. Ses hommes, ceux-là même qui à Kumo s'orgeuillaient de leur victoire, sont devenus de misérables rats puants imbibés d'alcool. Noyés dans leur complaisance, ils omirent le sacrifice du peuple du Feu à se doter d'une armée de cette taille. En effet, le budget militaire était le plus important du pays, par conséquent, chaque soldat devait respecter l'uniforme qui lui était confié, et renvoyer la pareille à ses citoyens. Soit ils rentraient définitivement dans le rang, et accepter les codes, soit ils dégageaient une bonne fois pour toute.

« Vos barbes fournies et vos cheveux longs sont autant d'occasion que vous donnez à votre ennemi de vous faire mal ! » dit-elle en voyant Ozuka et King couper les premières touffes.

A son tour, elle aiguisa les griffes de ses mains et d'un geste vif tailla de biais les boucs non-conformes. Shiroi agrippa les barbes défraîchies avec sa gueule et claqua leur visage de barbouze contre le col. Les deux inspecteurs du jour se contentaient de simples seaux d'eau pour rafraîchir les idées des plus répugnants ; quant à elle, la lieutenant laissa son loup leurs uriner dessus, ils iraient à la douche d'eux-mêmes.

* Quelle honte de conduire des hommes de cette trempe... Si l'Empereur revient et qu'il voit son armée dans cet état... Il s'en prendra en premier à leurs responsables. Il est temps de réagir.*

« La force d'une armée est sa discipline ! Vous unir dans le rang et obéir aux ordres de vos capitaines sont vos principales missions. Et elles sont la clef de notre victoire sur le champ de bataille. La droiture du corps et de l'esprit sont indispensables à votre vocation. Soyez rigoureux tant sur l'entraînement que sur votre hygiène de vie, là est la base de tout bon guerrier.
Imaginez la tête de notre Empereur quand s'il vous voit dans cet état... »
rajouta-t-elle finalement.

Ces derniers mots suffirent à resserrer les rangs. Leurs quatre membres s'alignaient parfaitement entre-eux et avec ceux de leurs voisins, droits comme des lances, rigides comme des lames. Sous la menace suprême, la garnison prenait enfin conscience du rôle qui lui incombait. Dans peu de temps, ce mode de vie sonnerait comme une évidence, ces geste seraient leur quotidien.

Le quatuor se retrouva devant la formation. Ozuka et King transmirent leur rapport que Sakka écouta attentivement. Une nouvelle fois, son flair ne l'avait pas trompée. Ces deux-là avaient compris le rôle du lieutenant : tenir les troupes en ordre de bataille, prêtes à suivre les instructions du capitaine. Un jour, elles les conseilleraient à ce poste.

« Avant de vous donner ce que je vous ai promis, ceux-là doivent faire place nette ! »

Shiroi se ramena tout dandinant une lance d'arrosage dans la gueule et la confia à sa maîtresse. Ni une ni deux, elle ouvrit la vanne et déclencha un véritable torrent d'eau qui renversa les premières lignes. En quelques secondes, l'aire se retrouva sous quelques millimètres de précipitation.

« Toi là, va chercher les rasoirs, les paires de ciseaux et du savon. » ordonna-t-elle au premier venu.
« Taillez vos barbes, je ne veux voir tout au plus qu'une courte barbichette bien dessinée. Coupez vos cheveux, je ne veux voir tout au plus qu'une courte queue bien ficelée. Et lavez vous putin, vous schlinguez la pisse !! » vociféra-t-elle à nouveau.

« C'est l'occasion de créer un cercle vertueux dans cette unité. Maintenant, l'alcool ne les entraînera plus dans les tréfonds de l'âme humaine, au contraire, la volonté du Feu les hissera au sommet du courage et de la bienveillance.
King, j'ai aperçu ta capacité. Peux-tu aller faire péter le petit local là-bas dans le fond, c'est la réserve d'alcool. »
pointa du doigt Sakka, une petite cabane en bois remplie de bouteilles.
« Ozuka ? Peux-tu t'assurer de la bonne cohésion du groupe ? Assures-toi que ceux qui n'en sont pas dignes, le quitte définitivement. L'unité coloniale sera exemplaire !
Dès que cette douche collective est terminée, nous attaquerons tous les choses sérieuses. »


Shiroi à ses côtés, Sakka veillait sur ses hommes, la lance toujours en main.

Hrp:
 

_________________
Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Dibrug13
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Nuy Ozuka
Nuy OzukaEn ligne

Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Empty
Mar 19 Mai 2020 - 11:53
La discipline était le maître mot, l'hygiène ne semblait pas faire partie du vocabulaire de nos troupes, il faut dire que certains préféraient dormir plutôt que de sentir bon. Personnellement je ne pouvais leur en vouloir, même si le laisser aller était présent, il fallait essayer de se mettre à leurs places. La vie d'un shinobis était tout sauf tranquille alors un peu d'alcool et de relâchement de temps en temps ne pouvait pas faire de mal. La devise de la tortue possédait une étape « repos » donc tous devaient avoir du temps pour ne rien faire, car ne rien faire permet de réfléchir, de penser et de prendre des décisions.

Notre lieutenant n'était pas de cet avis, un bon coup de jet d'eau pour réveiller les plus faibles et laver les plus sales. On pouvait reconnaître que Sakka savait où elle allait, son expérience en tant que chef n'était pas à remettre en compte. Je ne sais pas si j'avais l'étoffe d'un chef, diriger quelques hommes, j'en avais la capacité, mais diriger une armée, la responsabilité était toute autre. Pour l'instant la question ne se posait pas, rien d'officiel en tout cas.

Passant dans les rangs, je devais sévir les plus flemmards, frapper les plus reniflards et dégager les ignares. Même si certains seraient passés à la trappe avec Sakka, j'étais bien plus clément laissant leurs chances à ceux qui mettaient plus de temps. J'estimais que si un homme parmi eux souhaitait partir, il le ferait sans en demander la permission. Nous n'avions pas besoin de lâche, sauver sa peau par peur de mourir, c'était un choix comme un autre. Lors des missions nous sommes à même de faire des choix parfois très compliqué, il faut donc que quiconque ici sache choisir où il veut aller.

Voilà que tout était en ordre, les hommes propres, beau (pas pour tous) et la discipline bien rentrée dans leur tête. Maintenant il fallait que les choses sérieuses commencent, car je n'étais pas venu pour tailler des barbes, mais plutôt pour limer des griffes.

L'exercice en question allait être intéressant, nous étions trois or je trouvais bien trop triste de s'attaquer à deux contre notre lieutenant. Je me plaçais à plusieurs mètres de Sakka, une bonne distance pour commencer un combat, c'est d'ailleurs le cas en situation réelle, même si nous pourrions simuler une attaque surprise. Bref, les idées de contexte étaient multiples et nous n'avions pas tous les éléments pour cela.

« Je suis prêt pour ma part, je ne sais pas si vous voulez un 2 vs 1 chef ? Pourquoi ne pas laisser notre camarade choisir sa cible, changer quand il le souhaite, ça rajouterais du piment ! Ou bien sommes nous tous ennemis ? »

_________________
Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Cmi_de10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8692-ozuka-nuy-complet
Bakuhatsu King
Bakuhatsu King

Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Empty
Mer 20 Mai 2020 - 2:14


Le rapport du blondinet ne fut finalement pas rejeté, ce fut même le total opposé, la lieutenante accepta avec beaucoup de reconnaissance les propos du jeune Bakuhatsu, lui confiant même un rôle à jouer dans la suite de l’exercice de discipline qui était infligé aux soldats.

- Bien reçu, je m’en charge.

Arrosé de la tête aux pieds par l’Inuzuka a l’aide d’un tuyau d’un tuyau d’arrosage que lui avait apporté son loup, les soldats se recroquevillèrent sur eux même en raison du changement de température drastique que subissait leur organisme. La Kunoichi semblait vraiment avoir à cœur de discipliner la bande de soldat, mais ses méthodes restaient tout de même très peu Orthodoxes. A ce rythme, ce qui devait être un simple rappel à l’ordre tournerait très rapidement à la torture, la lieutenante serait très vite ravi qu’il n’y ait aucun soldat fragile ou malade qui souffrirait de complications après ses agissements.

Le Bakuhatsu qui aurait été incapable d’infliger pareil humiliation a ces humiliations était bien content d’être simplement chargé de la destruction des liqueurs non autorisé dans un lieu comme celui où ils se trouvaient, Il s’en donnerait à cœur joie pour tout réduire en miette.

Un pas après l’autre, King avança vers le local en question. Dans un premier temps, il fit un tour a l’intérieur afin de prendre conscience des ce que recelait véritablement ce petit local. Aux premier abords, ça semblait être un simple atelier ou était entreposé le linge sale, en fouillant quelque peu, King pu trouver facilement une bonne dizaine de bouteilles de liqueurs en tout genre, de mauvaises qualité qui plus est, même pas de quoi emporter.

Bien conscient que ses trouvailles ne représentais que la pointe l’iceberg, le Bakuhatsu ne souhaitant pas s’éterniser dans une chasse à la bouteille interminable, balança contre les murs du local en bois, les quelques bouteilles qu’il avait pu trouver. Une fois cela fait, le soldat du local pour y mettre le feu. Il ne maitrisait pas le Katon, mais les explosions étaient sa spécialité. Le vieux local dépravé et isolé n’était pas d’une bien grande valeur, il faudrait moins d’une demi-journée a ces soldats pour la remettre sur pieds si besoin, alors sans remords le Bakuhatsu fit voler en éclat petit bâtiment.

Une fois sa tache accompli, le Bakuhatsu retourna vers ses collègues laissant ce qu’il restait du local être consumé par les flammes. Ozuka décidément chaud comme la braise, parlait déjà combat, de quoi éveiller des envies en King.

- Au fait moi c’est King. Va pour un battle royal ?

Si le shinobi faisaient comme ça, le déroulement type serait de joindre leurs forces pour vaincre la lieutenante avant de se livrer un face à face pour déterminer le vainqueur.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 22:43
Hiver 204 - C'est l'heure du duel !

Armée de sa lance menaçante, Sakka inquiétait la garnison d'un violent jet. Sous la contrainte pour certains, une résurrection pour d'autre, l'armée leurs offrait le salut auquel ils n'auraient jamais prétendu. Certes, les méthodes martiales de la lieutenant paraissaient brutales et disproportionnées, mais c'est dans la discipline que réside la victoire. Elle est la principale qualité des bataillons sur le champ de bataille. Le respect de la hiérarchie est aussi une valeur propre au clan Inuzuka. Ce mot a bercé l'enfance de l'adolescente. Et je peux témoigner et vous dire que ce dogme lui a plutôt bien réussi. C'était l'essence même du Teikoku.

Ozuka parcourut les rangs de ces coiffeurs improvisés. Sous leur menton, sur leur tête, aucun poil ne dépassait. Sa première mission était remplie. Quant à la seconde, d'un regard Sakka savait distinguer les moins vaillants et les moins honnêtes. Ceux-là, il aurait dû les écarter. Mais le jeune homme était doué d'une compassion qui faisait parfois défaut à Sakka. Son instinct maternelle surdéveloppé, elle avait cette fâcheuse tendance à surprotéger, au point de dégager inconsciemment de la défiance.
Quant à King, il exécuta avec passion la demande de la lieutenant. Le cabanon de bric et de broc fit soufflé par son explosion. Le don qu'il possédait était tout à fait merveilleux, il détonerait sur le champ de bataille.

* Je veux ce jeune homme dans mon équipe ! Dès qu'un pays refuse notre autorité, BOUM, on fait tout péter ! * s'égara quelque peu Sakka.

Exaltée par le spectacle auquel elle venait d'assister, l'adrénaline se diffusait désormais dans son sang. Son rythme cardiaque s'intensifia et elle ne put retenir le passage de sa langue sur ses babines, le signe qu'elle avait faim, faim de se battre.
La cheffe se retourna vers Ozuka qui prit la parole. Les fantassins avaient eut le temps de ranger le matériel et de se mettre en rang, profitant du vacarme de l'explosion pour faire une surprise à la gradée. Maintenant, un frisson de fierté hérissa sa peau. Ébranlée par l'émotion, excitée par le feu, elle se pinça la lèvre. Elle voulait à tout prix éviter de montrer ne serait-ce qu'une once de ses sentiments. Mais la garnison entière comprit finalement ce qu'il y avait sous l'épaisse fourrure.

« Bien messieurs. Je vois que tout est en ordre. Retenez cette leçon, enseignez-là aux autres armées et nous serons craints et respectés à travers tout le Yûkan. Et quand règne l'ordre vient le désordre ! C'est l'heure de la baston ! » vociféra-t-elle cette fois pour haranguer cette section l'unité coloniale.

Shiroi se pointa à nouveau auprès de sa maîtresse, un nouvel objet en bouche. Il s'agissait d'une bouteille. La gamine la saisit et leva le bras ne l'air.

« Voici la dernière bouteille d'alcool du campement. Je vais respecter le choix de nos deux soldats, va pour une battle royal. Le dernier d'entre-nous qui tient encore debout aura le droit de la boire, toute entière s'il le veut ! Ahahah »

Ce simple argument suffirait à donner à ses hommes une force herculéenne. Ozuka, King et Sakka n'avaient réellement que faire de la boisson, du moins je l'imagine. Seul l'exaltation d'un combat pourrait étancher leur soif.

« Alignez deux formations, la première en carré le long des murs de la cour, la seconde, en carré plus petit à l'intérieur du premier. Les deux rangs se feront face. En formation ! »

Ozuka s'aligna dans le carré le plus large, celui à l'extérieur. Sakka lui faisait face dans le plus petit. Quant à King, il était dans la même formation que l'Inuzuka, sur le côté opposé. Shiroi à ses côtés, elle s'apprêtait à lancer les hostilités.

« Que le meilleur gagne ! Goooooo ! »

De l'ordre naît le chaos. Les deux carrés parfaitement géométriques s’effacèrent pour ne faire plus qu'un cercle au contour sinueux. Sakka courut en direction d'Ozuka, profitant de la mêlée générale pour surgir sur lui et le menacer de plusieurs coups de poings brutaux.

*Je dois en éliminer un au plus vite avant qu'ils ne se lient contre moi et finissent en un contre un.*

Récap:
 

Hrp:
 

_________________
Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Dibrug13
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Nuy Ozuka
Nuy OzukaEn ligne

Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Empty
Lun 25 Mai 2020 - 10:10
Il était temps de se lancer pleinement dans cet entraînement, j'allais enfin pouvoir la voir à l'œuvre même si sa légère démonstration d'autorité me faisait déjà froid dans le dos. Une fureur pareille pour quelques barbes mal rasés, je n'imaginais pas ce que ça devait être face à un ennemi.

Les formations étaient faites et prêtes à se lancer à corps perdu dans un entraînement très réaliste. Une mêlée générale qui n'allait pas me laisser beaucoup d'occasions, même si je pouvais toujours guider mon son vers des oreilles précises, impossible d'utiliser des techniques trop dévastatrices sous peine de blesser mes compagnons d'armes.

Sans attendre le combat commençait, aucune tactique d'élaborer, je verrais au feeling comment les choses avancent. Dans la foule qui s'apprêtait à heurter celle de Sakka, j'eus la surprise de la voir arriver si vite vers moi, déjà prête à me foutre une bonne raclée. Qu'est-ce que j'avais fait pour mériter ça ? Mon visage ne lui revenait peut-être pas, toujours est-il qu'elle s'apprêtait à le reformer à sa guise. Un coup violent venant d'en bas frapper mon menton, s'en suivi deux coups dans la mâchoire, autant vous dire que j'étais déjà bon pour aller faire un tour chez le dentiste. Elle avait pleinement profité de cette mêlée pour se glisser parmi eux et m'attaquer par surprise. Je n'avais pas eu le temps de la repousser, juste de constater la puissance de ses frappes.

Malgré tout j'étais un shinobis, réagir vite était une qualité indéniable voilà pourquoi j'eus la clarté, durant son assaut, d'attraper une fumigène dans ma sacoche. Elle aimait le corps à corps, moi pas du tout, rétablir une certaine distance était indispensable pour contre attaquer. Alors que son dernier coup venait atterrir sur ma joue de bébé, je lâchais le fumigène au sol créant une purée de pois mauve permettant de l'aveugler quelques instants. D'un bon en arrière je prenais quelques mètres, me faufilant à travers les batailles qui se passaient autour de nous. Exécutant plusieurs signes, je voulais créer un peu plus d'espace, je me sentais trop oppressé.

* Maintenant c'est à mon tour, il y a trop de gens par ici... *

D'un coup de griffe, je lançais une taillade de vent dans sa direction. Je ne savais pas si elle était toujours là, la purée de pois étant encore présente, elle allait se dissiper pour de bon avec ma technique. Dans tous les cas j'allais mettre KO plusieurs compagnons, il y avait trop de monde pour un combat, de plus je ne devais pas oublier King et ses explosions, s'en sortir indemne allait être compliqué.


PS: Un peu de mal à situer où je suis face à King...

Spoiler:
 

_________________
Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Cmi_de10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8692-ozuka-nuy-complet
Bakuhatsu King
Bakuhatsu King

Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Empty
Mer 27 Mai 2020 - 23:49


La bataille royale était donc validé, si dans un premier temps King s’attendait à un simple affrontement entre lui et les deux autres shinobis, la lieutenante avait vu plus en compliquant les soldats a cette entrainement, et quoi de mieux pour les remotiver que de laisser pendre sous leur narines, la dernière bouteilles de leur petite réserve d’alcool qui venait d’être détruit sous leurs yeux. Pauvres soldats, après un lynchage générale dans les règles de l’art par la lieutenante, voilà qu’ils allaient se faire ridiculiser une fois de plus par les shinobis impériaux, tout en quête de quelques cent litres de liqueur.

L’Inuzuka organisa les rangs initiaux avant le lancement du grand affrontement, positionnant le Bakuhatsu dans un secteur totalement opposé à celui où elle se trouvait avec Ozuka, finement joué donc, elle avait déjà certainement planifié de venir à bout du soldat en un contre un, les mercenaires n’étant que pure distraction, avant de se retourner pour affronter le Bakuhatsu à son tour. Mais c’était sans compter sur le fait le blondinet ne la laisserait certainement pas faire.

Une fois le coup d’envois donné, alors que la première intention du Bakuhatsu était de se retourner pour se lancer à l’assaut de la lieutenante, les soldats n’étaient clairement pas pour le laisser, ces derniers se jetaient sur le Bakuhatsu les uns après les autres au fur et à mesure qu’il se débarrassait d’eux a l’aide d’enchainement de coup de pieds et de coup de coup de poings, qui étaient si bien exécutés qu’on aurait dit un artiste s’amusant avec ses pantins. Croulant sous les assauts, le Bakuhatsu dû faire appel à deux clones identiques de lui-même pour l’aider à venir rapidement à bout des nuisibles tandis que ses collègues étaient occupés dans le nuage de fumée. Nuage qui fut d’ailleurs dissipé par un puissant assaut Futon, ouvrant la voie au Bakuhatsu pour s’élancer en direction de ses collègues.



Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Empty
Dim 31 Mai 2020 - 15:51
Hiver 204 – Attention, chien méchant

Le loup solitaire est un mythe. Sans sa meute, l'animal n'est rien d'autre qu'un chien errant, voué à la désuétude ou à la mort. Le clan Inuzuka n'avait pas encore retrouvé sa fougue légendaire, alors l'adolescente se concentra d'avantage sur son unité, la Coloniale. La lieutenant profita de la présence d'une garnison de cette armée à Urahi pour remettre un peu d'ordre. Bien que l'autorité et la discipline l'accompagnaient comme deux fidèles alliées, elle éprouvait néanmoins de la compassion pour tous ces hommes, comme une louve pour ses louveteaux. Elle avait besoin d'eux, comme ils avaient besoin d'elle, du moins, c'est ce qu'elle s'efforçait à croire.

Se fondant dans la foule agitée, la chienne s'approcha sournoisement de sa proie. Seule, elle n'arriverait peut-être pas à l'approcher, alors elle tira partie de la cohue générée par sa meute pour l'attaquer et lui enseigner une première leçon :

« La dissimulation, la tromperie et la fourberie sont des armes de l'arsenal ninja. Les jutsus à eux seuls ne suffisent pas ! » lui inculqua-t-elle avant de lui envoyer le premier coup.

L'Inuzuka se louva entre ses camarades pour jaillir devant l'entrejambe d'Ozuka. Son poing ascendant solidement fermé percuta sa mâchoire avant de lui cogner les paumettes, la droite puis la gauche. Shiroi s’apprêtait à lui asséner le coup de grâce qu'il disparut dans une purée de pois. Le plan était simple, se débarrasser facilement du premier, pour s'occuper aisément du second. A deux contre un, la tâche serait plus ardue et la lieutenant ne voulait pas perdre la face devant ses hommes.

* Bien, je vois qu'il apprend vite. Un élément prometteur. *

Avant le début du combat, alors en formation dans le petit carré, Sakka avait insidieusement suggéré à ses fantassins de s'en prendre à King, une manière comme une autre de le divertir le temps qu'elle s'affairait avec Ozuka. L'absence du Bakuhatsu suggérait que les soldats remplissaient leur mission à merveille.
La guerrière usait elle aussi régulièrement de fumigène pour camoufler ses attaques, son flair légendaire lui assurant de connaître avec exactitude l'emplacement de sa cible. Elle s'attendait donc à recevoir un sort d'une seconde à l'autre et elle ne comptait pas sous-estimer ce garçon, plutôt discret jusqu'à présent.

* Voyons voir ce que tu me réservais. *

Shiroi à ses côtés, elle signa quelques mudras avant que la fumée violette qui l'entourait se mit à tournoyer. Autour de l'axe que représentait Sakka et son loup, le vent circula de plus en plus vite. Rapidement, une imposante tornade l'entoura et dissipa le nuage nébuleux. Dans le même temps, les malheureux fantassins qui se battaient à proximité s'envolèrent à plusieurs mètres en arrière. Un mal pour un bien puisqu'ils évitèrent tous de se prendre l'attaque bestiale du manipulateur de vent.

« Et bien, je ne suis pas la seule à sortir les griffes on dirait. » s'amusa l'Inuzuka.

Les griffes venteuses furent absorber par la tornade qui s'estompa avant de s'effacer. Le vol plané des guerriers créa un espace libre dont Ozuka, King et Sakka définissaient les angles. Une zone désormais libre où ils pourraient s'écorcher dans la joie et la bonne humeur, sans risque pour les autres.
Toutefois, la douleur et le sang se répandraient dans la cour, il ne fallait pas oublier pourquoi l'Empire entraînait son armée. Sakka posa ses deux mains au sol et prit une posture animal, c'est du loup. Ses griffes s'allongèrent et crissèrent sur le sol bitumeux tandis que ses crocs poussaient et apparaissaient au grand jour. Un fin film de chakra bleu recouvrait sa peau signe qu'elle attaquerait maintenant avec férocité. King était sa nouvelle proie.

Après que sa maîtresse le lui ait ordonné, Shiroi courut en direction d'Ozuka. L'animal devait distraire l'utilisateur du fûton pendant qu'elle tentait cette fois de s'en prendre au blondinet, au trois blondinets plutôt. Ils couraient dans sa direction, très bien, elle en fit de même. Dans sa course, elle déploya les cinq phalanges de ses mains du bout desquelles scintillaient de longues griffes affûtées. A proximité du trio, elle les allongea d'avantage grâce à son chakra fûton, pour finalement les abattre sur ses trois objectifs. Sa main droite balaya devant elle vers la gauche, et inversement pour la seconde.


Récap:
 

_________________
Entrainement de l'armée n°1 : la discipline Dibrug13
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka http://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994

Entrainement de l'armée n°1 : la discipline

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: