Soutenez le forum !
1234
Partagez

Toute aventure commence par du tabac, un couteau et un verre. (Avec mon boi Oroshi)

Shido Shuunsuke
Shido Shuunsuke

Toute aventure commence par du tabac, un couteau et un verre. (Avec mon boi Oroshi)  Empty
Dim 19 Avr 2020 - 17:07
« OUCH! »

La lame qui avait créé six belles entailles dans la vieille table à moitié moisi et à moitié taché des restants de bières et de saké vint finalement faire couler le sang de l’homme légèrement pompette qui avait offert sa main en pari, croyant aux talents d’armes blanches de celui qui venait de faire une centaine d’aller-retour d’un bout à l’autre de la vieille surface de bois.

« Putain… T’as beau avoir rempli le pari, on t’avait pas demandé de faire le double de coups, enfoiré. »

« Hey, faut bien qu’les spectateurs voient mes talents de joueur de couteau. »

Le coupé cracha par terre, se releva et se dirigea vers les toilettes, voulant certainement vidé sa vessie qui avait commencé à se remplir de liquide plus ou moins utiles pour le fonctionnement du corps humain. L’homme restant, ayant démontré son habilité à manipuler la lame malgré le fait qu’il était clairement ivre, jouant maintenant avec en la jonglant d’une main à l’autre tout en sortant du bar ou il se trouvait alors pour prendre l’air. Il était épuisé de cette taverne et de son ambiance et se cherchait un nouvel endroit pour boire énergiquement, voulant célébrer un travail bien fait.

Car en effet, il avait réussi un vol assez efficace plus tôt dans la journée. Ayant pénétré dans la maison d’un artisan pendant que ce dernier travaillait, il avait réussi à dérober de nombreux bijoux et a les revendre le jour même, pouvant maintenant se payer de grandes quantités d’alcool et de tabac pour célébrer, puisque la célébration était la première étape vers une opulence de corps et d’esprit. Sortant sa pipe taillé à la main, maladroitement mais avec le cœur, il remplit cette dernière de tabac et se prit quelques pouffé de vapeur toxique, le relaxant à travers la nuit humide de Murashigure.

Shido se mit à marcher vers le sud, dans la grande rue ou il se trouvait, remplis de bordels, de maisons de pari et de bars crasseux. Son objectif était de trouver la taverne la moins crasseuse de l’ensemble, désirant savourer son alcool sans avoir à se soucier de potentiels rats et vermines qui iraient se faufiler sous sa table. Une autre pouffé fut prise pendant qu’il passait devant un paquet d’établissement dans lesquels il avait dépensé son argent sale et qu’il était presque certain qu’il ne fréquenterait plus de par les expériences quelques peu désagréables qu’il y avait vécu.

Il finit par repérer un bar dans une allée qui semblait plus ou moins fréquenté, ce qui était toujours un bon signe dans la capitale du pays de la pluie. Moins de mondes, moins de connards à gérer. Shuunsuke prit la direction de l’établissement, titubant légèrement, prenant une lourde pouffé de tabac avant d’ouvrir les portes de l’endroit de sa main libre. Les lieux étaient sympathique, quelques petites tables rondes composant l’endroit et un comptoir large offrant une vue agréable sur des rangées de bouteilles d’alcool. C’est donc sur un des tabourets vis-à-vis ce spectacle que le gangster s’assit, a côté d’un des seuls autres clients de l’établissement. Voyant que ce dernier n’avait pas encore de boisson et voulant un partenaire de discussion, il offrit.

« Hey, vous, j’vous paie un verre! »
Revenir en haut Aller en bas
Toyohara Oroshi
Toyohara OroshiEn ligne

Toute aventure commence par du tabac, un couteau et un verre. (Avec mon boi Oroshi)  Empty
Lun 20 Avr 2020 - 2:18
Oroshi connaissait probablement Murashigure comme sa propre poche, il y avait passé toute sa vie. De sa plus tendre enfance jusqu’à aujourd’hui, il avait traîné dans ces rues et ruelles, dans les quartiers chics comme malfamés. Il en avait vue de toute les couleurs et il s’était forgé un certain caractère dans cette ville. Les gens qui connaissaient cet homme savaient qu’il ne ressentait pas vraiment de la pitié pour les individus.

Lentement mais sûrement, l’homme mettait en place ces projets qu’il avait en tête pour cette ville. Était-ce de la folie ? Peut-être dans une certaine mesure oui, après tout, il désirait contrôlait le monde du crime du pays. Et cet objectif allait se heurté au Collectif, ce grand groupe de criminel dont les ressources étaient immenses, mais pourquoi craindre un tel géant ? Il était confiant de pouvoir les vaincre et de même les exterminer jusqu’aux derniers. Il n’était pas nécessaire de les épargner, non, il voulait tous les voir mort pour s’assurer que personne n’aie un jour l’envie ou l’idée de prendre sa vengeance.

L’heure n’était pas à réfléchir sur comment il allait tuer l’ensemble du Collectif car il en était encore loin ! Il allait surtout s’intéresser au moment présent et celui-ci se résumait à s’occuper un peu ou bien à se changer les idées. Qui sait, il pouvait espérer tomber sur un individu suffisamment intéressant pour le recruter ou… Une simple femme pour lui tenir compagnie pour quelques heures.

Il traversait d’un pas tranquille les ruelles de la ville dans son costard et son visage couvert de son masque de tissu. Il était facilement reconnaissable et beaucoup de gens qui vivaient dans cette ville depuis un bon moment le connaissaient. Ce n’était pas vraiment à son avantage, mais la chose lui convenait pour le moment. Sa marche l’emmena vers un établissement qui n’était pas aussi miteux que beaucoup pouvaient être dans ces quartiers. Même si certains lieux avaient leurs avantages, il n’était pas forcément traîner dans les coins remplis de vermines.

Il observait les gens présents avant de se diriger vers le comptoir pour y prendre place. Il passait sa main gantée sur sa cravate comme pour s’assurer qu’elle était encore bien en place. Il n’avait pas le temps de commander quoi que se soit qu’un inconnu pris place juste à côté de lui. Naturellement Oroshi tournait la tête en sa direction, hochant la tête en guise de remerciement pour son verre.


Merci à toi.

Disait-il dans un ton plutôt calme et froid. L’inconnu semblait plutôt bien entamé et le verre qu’il allait reprendre n’était certainement pas le premier qu’il allait avoir pour cette soirée. En soi, cela importait peu à Oroshi pourvu qu’il ne comptait pas lui briser les couilles.

Et que me vaut ta générosité ?

Demandait-il l’air de rien, il était plutôt étonné par ce geste, même s’il n’en montrait rien. Il retirait le masque de tissu qui couvrait son visage, qui n’avait rien de particulier, et le rangea soigneusement dans sa poche. Il récupéra le verre que le barman lui servi pour en prendre une petite gorgée.

Tu es du coin ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8879-toyohara-oroshi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8892-carnet-de-toyohara-oroshi#74933
Shido Shuunsuke
Shido Shuunsuke

Toute aventure commence par du tabac, un couteau et un verre. (Avec mon boi Oroshi)  Empty
Mar 21 Avr 2020 - 19:25
Il se trouvait que le Gangster n’était pas doué pour s’asseoir près d’individus a l’apparence normal, ce qui était très bien démontré par la situation actuelle, ou il venait de s’installer et d’offrir un verre à un homme ganté, masqué, habillé d’un costard qui devait coûter la peau des fesses en comparaison au large kimono ouvert de Shido. Peut-être que s’il n’avait pas fixé son regard sur les rangés d’alcool du barman, il aurait choisi une autre place, mais il était trop tard pour ça. Il fit tomber des piécettes sur le comptoir et se commanda une bouteille de saké chaud, tandis que son camarade de beuverie improviste prenait ce qu’il voulait.

Prenant une gorgée de ce liquide sacré, réchauffant son œsophage et lui faisant pousser une magnifique expiration typique des grands buveurs, il se tourna vers son voisin, qui avait retiré son masque, par politesse et utilité. Peu importe à quel point Shuunsuke examinait celui à qui il avait payé un verre, il ne pouvait logiquement pas penser qu’il était un civil. Il avait clairement affaire à un autre criminel. Après tout, qui d’autre porterait un masque en publique comme ça? Le pseudo criminel demande, avec raison, ce qui lui valait de l’alcool gratuit.

« A quoi bon boire seul? T’as l’air d’un mec intéressant à qui taper une discussion, comparé aux mecs qui noient leur chagrin comme des clodos partout. Entre individus qui semblent profiter de cette ville, faut partager nos joies, non? »

Et hop, un autre verre de calé, la bouteille fumante se vidant tranquillement mais sûrement à l’intérieur du corps du Gangster d’Ame. L’ambiance présente dans l’établissement le remplissait d’un sentiment de calme, laissant ses épaules et ses muscles se détendre légèrement par rapport à son état plus tôt lors de ses démonstrations de manipulateur de couteau. Le peu de gens présents lui permettait en plus de pouvoir discuter sans avoir l’air de quelqu’un en train de fomenter un dangereux complot. Mais avant qu’il ne puisse continuer de se perdre dans ses sordides pensés, une autre question fut lancé.

« J’suis arrivé ici y’a quelques mois. J’viens d’la campagne à la base, mais y’a pas autant de plaisir ou d’argent à se faire la bas comparé à ici. C’quand même fantastique tout ce qu’on peut trouver dans la capitale, j’en crois toujours pas mes yeux. Et toi, tu viens d’où? »

Un autre verre de fini. Un regard perdu sur le mur de bois de la taverne. Un questionnement lui vint alors dans son ivresse.

« T’as pas l’air d’un simple civil, tu fais quoi dans la vie, toi? »
Revenir en haut Aller en bas
Toyohara Oroshi
Toyohara OroshiEn ligne

Toute aventure commence par du tabac, un couteau et un verre. (Avec mon boi Oroshi)  Empty
Jeu 23 Avr 2020 - 19:01
Tout comme son voisin de fortune, Oroshi se prit un peu de Saké. Un bon verre d’alcool n’était jamais une mauvaise chose, tant qu’il gardait un esprit suffisamment clair pour pouvoir agir et réagir en fonction de la situation. La vie lui avait enseignée une dure leçon et il n’était pas prêt de commettre cette erreur. Il ne pouvait jamais savoir avec certitude qui voulait sa peau et qui ne le voulait pas dans cette charmante ville de Murashigure.

Il laissait son regard rapidement parcourir la pièce, observant vaguement les quelques têtes présentes. Ils n’avaient pas l’air vraiment prometteur, mais au besoin ils pouvaient servir de chair à canon, du moins si c’était bien de cela dont on avait besoin. Il reportait de nouveau son attention sur son voisin de fortune, il n’avait pas tord au moins sur les gens présents.


J’imagine que tu n’as pas de chagrin à noyer ?

Demandait-il, juste au cas où, on ne pouvait jamais savoir mais il avait l’air bien trop vivant pour une telle activité. Il se servait lui-même un peu de saké pour prendre une première gorgée du petit liquide magique tout en écoutant son voisin. Il en arrivait à se demander s’il n’était ici que pour les plaisirs ou l’argent, ou s’il avait d’autres motivations plus profondes ?


La campagne est donc si chiante que ça ?


Il affichait un très léger sourire, reprenant une autre gorgée pour ensuite lui répondre.

Je viens d’ici. Il marquait une courte avant de rajouter. De Murashigure pour être plus précis.

Il ne provenait pas de l’établissement, mais il savait que les gens pouvaient être idiots. Il ne doutait pas que l’homme l’avait bien compris dans ce sens !

Si tu sais où chercher, tu peux tout trouver ici.

Il semblait plutôt observateur et il se doutait qu’Oroshi n’était pas un simple civil et c’était vrai. Après tout, quel civil bien habillé irait s’aventurer dans un tel coin sans finir volé et tué ?

Je ne suis pas un vendeur de tapis, c’est certain.

Il jetait un regard vers l’homme avant de reprendre une gorgée.

Ça dépend des moments. J’aide dans les contrats, je fais quelques affaires par-ci et par-là… Et si certaines n’ont pas froid aux yeux, je peux les embaucher pour certaines activités.

Il arrêtait de boire, pour le moment, laissant son index caresser le contour du verre.


Alors, tu veux gagner de l’argent comment ? La méthode ennuyeuse ou amusante ?

Une autre façon pour lui de demander s’il voulait jouer au petit citoyen honnête ou se salir les mains pour mieux mériter sa bourse pleine. Après tout, la prise de risque n'était-elle pas plus intéressante ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8879-toyohara-oroshi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8892-carnet-de-toyohara-oroshi#74933
Shido Shuunsuke
Shido Shuunsuke

Toute aventure commence par du tabac, un couteau et un verre. (Avec mon boi Oroshi)  Empty
Ven 24 Avr 2020 - 3:57
« Y’a rien de plus chiant que la campagne. Y’a rien à part des fermiers, des petites villes sans opportunité de faire du fric et des bandits que personne peut combattre parce que quatre-dix pourcent des gens sont des chochottes faibles. »

Rallumant sa pipe qui ne laissait maintenant qu’une fumée témoin des précédentes inspirations du gangster montré qu’elle était fonctionnel, il prit une grande bouffé, fixant ses yeux derrière le bar, sur une bouteille de Sochu qui était très clairement son prochain achat dans ce très noble établissement.

« Mais effectivement, j’ai pas d’émotions négatives à noyer dans ce merveilleux endroit. La capitale est fantastique pour un homme de mon calibre. Un véritable repaire de rêves qui n’attendent que d’être réalisé. »

Il versa un autre verre de saké à son camarade de beuverie avant de se gâter de la même façon, souriant la pipe à la bouche tandis qu’il voyait de liquide encore fumant remplir à nouveau son verre, annonçant plusieurs délicieuses gorgées qui viendraient réchauffer son estomac refroidit par la température qu’on ne pouvait qualifier que de merdique qui empestait le territoire du pays de la pluie. Il écoutait le reste des paroles du masqué attentivement, la façon que ce dernier avait de parler le laissant supposé qu’il était quelqu’un qui sortait clairement de l’ordinaire.

Un petit rire en réponse à la blague de tapis du gantelée, une autre bouffé de merveilleux tabac qui était thérapeutique pour les pauvres nerfs de Shido et une autre gorgé de ce liquide divin qui ne possédait que quatre lettre pour le désigné. La réponse plus sérieuse concernant l’occupation de l’autre buveur plongea Shuunsuke dans une écoute très active, libérant quasiment son esprit du poids handicapant de l’intoxication alcoolique. Des contrats et l’embauche d’individus au sang chaud semblait le parfait accessoire pour se propulser vers le sommet de l’échelle sociale encore plus rapidement pour le gangster aux ambitions explosives.

« Un vrai homme ne choisit jamais que la façon la plus excitante pour se faire du pognon. S’ennuyer dans l’acquisition de bien matériel est d’avouer son échec avant même d’avoir commencé. Je m’ennuierais quand je serais riche. »

Il lança un sourire carnassier a son interlocuteur, lui laissant voir sa nature qu’il ne cachait point aux gens, celui d’un chasseur de succès et d’argent agissant comme un requin a l’odeur du sang. Il s’était rendu dans la capitale pour ce genre d’opportunité et il ne laisserait pas celle-ci partir.
Revenir en haut Aller en bas
Toyohara Oroshi
Toyohara OroshiEn ligne

Toute aventure commence par du tabac, un couteau et un verre. (Avec mon boi Oroshi)  Empty
Dim 26 Avr 2020 - 21:58
L’homme ne semblait pas porter la campagne dans son coeur, plus parce qu’il n’y avait rien d’excitant mais n’était-ce pas normal ? Bien sûr, mais certaines personnes avaient une préférence pour vivre des aventures et tremper dans la merde comme de vrais hommes !

S’ils savaient aussi bien se défendre qu’ils savent labourer un champ, ils pourraient conquérir le monde, n’est-ce pas ?


Disait-il en affichant un petit sourire, une petite blague pour l’occasion. Oroshi pouvait voir ce que l’homme était réellement, pourvu qu’il était réellement honnête ! Il restait à savoir quelle était sa réelle valeur, savait-il utiliser du chakra ou n’était-il que l’un des clampins sans grand intérêt et juste bon à sacrifier ? En soi, ce n’était pas grave, mais Oroshi avait toujours une préférence pour les individus au chakra. Ils étaient les éléments les plus puissants et ceux qui auraient le plus grand point pour son organisation à venir.

Et pourtant… Je suis certain qu’il a des endroits encore plus fantastique que Murashigure dans ce monde, mais avec les bons contacts, tu pourras en découvrir des lieux.


Il fallait bien donner envie aux gens de prendre des risques, mais il semblait naturellement enclin à aller se salir les mains pour de l’argent. Il reprit une gorgée de son saké en restant silencieux, le temps que l’homme termine son propre monologue. Il avait une drôle de philosophie, mais elle avait le mérite d’être clair et de correspondre à ce qu’il recherchait. Il fallait juste voir s’il allait être fidèle ou non, même si la notion de fidélité dans le monde du crime pouvait être vaseuse.


C’est plutôt une belle approche, elle me plaît. Je pourrais sûrement t’aider à trouver ton bonheur.


Il marquait de nouveau une pause, observant son verre avant de reprendre.


Si cela t’intéresse, j’aurais un premier travail pour toi. Il ne devrait pas être trop difficile à faire, bien qu’il amène ses risques…

Il tournait son regard vers lui pour voir sa réaction avant de rajouter.

Ça t’intéresse ?

Il avait déjà l’idée parfaite pour tester l’homme, si cela allait réellement l’intéresser. Il allait ainsi pouvoir voir la vraie valeur de celui-ci, était-il qu’un beau parleur ou était-il prêt à prendre des risques et à se salir les mains ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8879-toyohara-oroshi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8892-carnet-de-toyohara-oroshi#74933
Shido Shuunsuke
Shido Shuunsuke

Toute aventure commence par du tabac, un couteau et un verre. (Avec mon boi Oroshi)  Empty
Sam 2 Mai 2020 - 21:13
« Et encore! C’pas tous les fermiers qui savent par quel bout utiliser leurs faux et leurs bâtons! Ça en est pathétique. »

Son camarade de beuverie avait un côté beaucoup plus philosophique quant aux complaintes de Shuunsuke que ce dernier avait l’habitude avec les différents saoulons parcourant les rues et établissement nocturne de Murashigure une fois le soleil disparu à l’horizon, ce qui lui faisait bien plaisir. Après tout, quelqu’un qui ne faisait que rétorquer des réponses vides ne méritait pas de partager le liquide fermenté sacré avec Shido.

Il servit un autre verre de saké à celui qui l’observait maintenant après avoir écouté sa rétorque, avant de prendre une bouffé de tabac, soufflant le nuage empoisonné vers les tablettes de l’autre côté du bar contenant le liquide tueur de foie. Cela faisait longtemps qu’il avait discuté autant sous l’influence de l’alcool, un exercice qui n’était pas des plus faciles, ce qui le poussa tranquillement à prendre un peu moins de Saké, attendant de se désintoxiquer légèrement pour mieux entendre ce que l’individu avait à dire, puisqu’il soupçonnait que ce serait fort intéressant.

Des endroits plus excitants que Murashigure? Il y en avait certainement. Les légendaires villages cachés, la capitale de Kaze No Kuni, brillant dans le désert, la capitale du violent et brutal Empire du Feu devait tout autant être impressionnante de par sa grandeur et importance mondiale. Il hocha la tête à la mention de l’importance des contacts. Un homme n’était rien sans des liens, vrais ou non, avec les organisations et puissances de ce monde. La vraie force et utilité de quelqu’un découlait directement de cela.

Il haussa les sourcils. L’aider à trouver son bonheur? Par une excitante course au pognon à travers la pluie épaisse couvrant chaque jour le pays du même nom? Par une entreprise louche comme on en trouvait à travers les multiples rues et ruelles de la capitale du pays de la pluie? Peu importait le moyen pour Shuunsuke, si le masqué démasqué avait réellement un plan qui lui permettrait de s’enrichir tout en vivant quelque chose qui ferait battre son cœur et circuler son sang à travers ses veines, il accepterait. Puis, l’homme lui proposa finalement ce qu’il se préparait à offrir depuis bientôt plusieurs minutes ; une mission.

« Si c’est aussi intéressant que le mystère qui t’entoure, je suis partant. »
Revenir en haut Aller en bas
Toyohara Oroshi
Toyohara OroshiEn ligne

Toute aventure commence par du tabac, un couteau et un verre. (Avec mon boi Oroshi)  Empty
Lun 4 Mai 2020 - 21:01
L’homme semblait intéressé par le petit travail qu’il lui proposait, certes cela n’allait probablement pas être une mission fort excitante ni une aventure épique durant laquelle on allait affronter un grand vilain qui cherchait à conquérir le monde, mais elle allait permettre à Oroshi de juger l’homme en question et de savoir où le catégoriser. Ce détail avait son importance pour savoir ce qu’il allait en faire ensuite, le recruter ? Le tuer ? Autre chose ? Les possibilités étaient nombreuses, pour l’heure, il allait lui proposer un lieu de rendez-vous.

Je n’irais pas dire que c’est une mission très passionnante, mais elle apporte son lot de dangers.


Il glissa une main à l’intérieur de sa veste de costume, sortant un morceau de papier ainsi qu’un bic pour l’occasion. Il y notait une adresse avant de lui tendre le morceau de papier.


Vient à cette adresse demain au levé du soleil. Il va de soi que tu viens seul.

Il s’arrêtait à cela, il n’était pas nécessaire d’en dire davantage, mais il devait bien se douter que s’il ne respectait pas cette simple règle, le prix à payer en serait cher… Pour ne pas dire mortel ! Mais c’était là une autre question. Après cela, il se releva, glissant une main dans sa poche pour récupérer quelques billets qu’il déposait sur le comptoir. Il donna une tape amicale sur son épaule.

Tâche d’être là à l’heure, à demain.


Et sur ces dernières paroles, Oroshi quittait l’établissement pour rentrer chez lui. Il avait quelques petites choses à préparer pour le lendemain et il avait déjà sa parfaite idée.

Le lendemain, Oroshi était déjà présent, bien avant l’heure question de s’assurer que tout était prêt pour la petite mission. Il avait hâte de pouvoir tester cet individu et de pouvoir juger de ces capacités et de ce qu’il est capable de faire. Le lieu de rendez-vous en lui-même était un bâtiment située à la périphérie de la ville donc non loin de l’extérieur, un lieu parfait pour ce qu’il voulait faire. L’édifice en lui-même était abandonné depuis très longtemps et squatté de temps à autre par divers individus pour divers intérêts : Fêtes, trafics, consommations de drogues, sexe ou toute autre activité que l’on pouvait juger utile à faire ici.

Autant dire que l’endroit était plutôt pourri et délabré, entre les déchets, les odeurs parfois désagréables, moisissures dû à l’humidité, on pouvait dire que l’on était servi dans cet endroit mais cela ferait l’affaire. Il attendait le jeune homme au rez-de-chaussée, l’entrée du bâtiment menait à une pièce centrale de taille moyenne, on pourrait supposer à un salon ou ce qui devait être un salon. En face de l’entrée se trouvait deux autres pièces, mais qu’il était difficile à savoir juger depuis l’entrée, peut-être une cuisine ou encore un couloir.

Quelques meubles étaient encore présents dans le bâtiment, en mauvais état comme on pouvait se douter, certains semblaient plus récent que d’autres et ils étaient probablement amené par divers squatteurs qui venaient occasionnellement. Pour sa part, Oroshi restait collé contre une armoire face à l’entrée, attendant sagement la venue de cet individu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8879-toyohara-oroshi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8892-carnet-de-toyohara-oroshi#74933
Shido Shuunsuke
Shido Shuunsuke

Toute aventure commence par du tabac, un couteau et un verre. (Avec mon boi Oroshi)  Empty
Dim 10 Mai 2020 - 18:40
Suspect, mais réaliste.

L’homme avec qui Shido avait eu la chance de partager de nombreux verres de bons sakés chauds avait finalement fait le pas final nécessaire au début d’une, Shuunsuke l’espérait, sympathique entreprise entre les deux hommes qui aiderait grandement le gangster à s’enrichir et accomplir ses grandiloquents objectifs au sein de la capitale. Bien sûr, étant plus que moins intoxiqué par l’alcool, il n’avait pas les idées très claires et, plus tard, il se dirait qu’il aurait clairement pu se faire avoir, mais à ce moment, ce genre de risque lui importait peu et c’est pourquoi il acquiesça avec enthousiasme et retourna dans son maigre appartement pour attraper quelques précieuses heures de sommeil avant la mission.

Disons que le réveil fut… difficile le matin venu, malgré la très bonne résistance aux substances alcoolisées de Shido. Il but une jarre entière d’eau avant d’aller vider sa vessie et cracher des crachats qui ressemblaient plus a du vomi qu’a de la salive. Il dévora ensuite quelques concombres qu’il avait volés d’une cargaison perdu et parti de chez lui, ayant enfilé un nouveau kimono plus propre pour être présentable lors de l’accomplissement de la tâche devant lui. Il voulait faire bonne figure, après tout, pour être sûr d’avoir des chances d’accomplir plus de mission lucratives dans le futur.

Murashigure au petit matin était une cité étrange, puisque la moitié de la population dormait très dur et l’autre moitié s’attelait à faire des travails honnêtes et légitimement utiles à la survie de la cité. Les premiers grognaient sur le bruit que faisaient les derniers, tandis que les derniers grognaient sur le grabuge de la nuit précédente causé par les premiers. Un spectacle qui était toujours aussi intéressant à observer puisque la ville n’avait pas du tout le même look quand l’astre solaire l’éclairait de ses rayons chaleureux perçant les lourds nuages nationaux.

Le rendez-étant loin du centre-ville ou le gangster avait établi résidence, ce qui fit en sorte qu’il dut marcher une bonne heure avant d’atteindre le bâtiment en retrait du reste de la ville, délabré, ayant une apparence qui criait le mot louche a pleine gorge a tout ceux aux alentours. Sachant très bien que le masqué n’était pas ce qu’on appelait un citoyen exemplaire par son comportement de la nuit précédent, Shuunsuke ne s’inquiéta pas trop, bien qu’il se disait en marchant que si son camarade de beuverie décidait de lui faire une embuscade et de le poignarder dans le dos, il ne pourrait pas faire grand-chose.

Il entra dans le sale bâtiment, apercevant le masqué l’attendant à l’entrée. Par précaution, le gangster avait glissé un long couteau dans sa manche, étant prêt à s’en servir si problème advenait. Il sourit et hocha la tête en direction de son « employeur ».

« Je suis là. Allons-y. »
Revenir en haut Aller en bas
Toyohara Oroshi
Toyohara OroshiEn ligne

Toute aventure commence par du tabac, un couteau et un verre. (Avec mon boi Oroshi)  Empty
Mer 20 Mai 2020 - 22:44
Oroshi ne devait pas attendre très longtemps avant que la potentielle nouvelle recrue n’arrive sur les lieux du rendez-vous. Il n’avait visiblement pas totalement compris ce que la mission allait impliqué, mais ce n’était pas très grave car il allait, bien entendu, l’apprendre très rapidement. Oroshi fit simplement un hochement de la tête en sa direction en guise de salutation avant de prendre la parole.

Je ne compte pas t’accompagner pour cela. C’est un travail que tu feras tout seul.

Bien entendu que cela allait se faire sans lui, mais il n’allait pas lui dire qu’il allait être surveillé car c’était bien ça la base. Après tout, il voulait tester l’individu, il était donc important pour Oroshi que cela se fasse sans la présence de l’Amejin. Il comptait bien le tester sur une autre chose, mais cela, il allait le découvrir le moment venu.

Ton travail sera simple, tu devras faire disparaître un paquet hors de Murashigure. La façon dont tu t’y prend ne m’intéresse pas, il doit juste disparaître sans que qui que se soi ne le sache.


Il maintenait son regard posé sur l’homme, marquant une courte pause avant de reprendre, agitant la main en direction de la pièce à sa droite.


Le paquet se trouve là, il a également une pelle si tu te sens l’âme de creuser.


Il pouvait aussi bouffer le paquet si la chose l’enchantait, après tout le but était de faire disparaître le paquet et en parlant de paquet, c’était bien un sac de la taille d’un humain, probablement un homme si on pouvait en juger du poids. Et s’il se sentait l’âme d’un grand pervers curieux en allant tripoter la marchandise, il allait se rendre compte que c’était bel et bien un homme !

Tu as… Disons… Il regardait sa montre, se laissant quelques secondes pour réfléchir. 2 heures pour le faire. On se retrouve ici. Il relevait la tête vers lui. Des questions ? Si non, je ne te retiens pas plus longtemps pour ta mission.

Oroshi allait répondre à ses potentielles interrogations avant de le laisser entamer son travail, pourvu qu’il avait envie mais… Ce n’est pas comme s’il avait un quelconque choix maintenant. Il avait accepté et il en savait de trop, il ne pouvait que terminer du mieux qu’il pouvait la mission. Bien entendu, Oroshi s’était abstenu de lui dire qu’il serait surveillé car après tout, il voulait voir ce qu’il comptait réellement faire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8879-toyohara-oroshi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8892-carnet-de-toyohara-oroshi#74933
Shido Shuunsuke
Shido Shuunsuke

Toute aventure commence par du tabac, un couteau et un verre. (Avec mon boi Oroshi)  Empty
Mer 27 Mai 2020 - 18:58
Un travail en solo serait la première tâche attribué au gangster de Murashigure par l’homme masqué avec qui il avait pu échanger paroles et boissons dans un bar moyennement respectables de la capitale du pays de la pluie. Le soleil perçait doucement les nuages gris et noirs couvrants le ciel, éclairant timidement la nation qui n’était que trop habitué au flot constant venant des landes célestes. Quelques maigres rayons venaient faiblement éclairer l’intérieur du bâtiment abandonné ou un paquet de taille vaguement humaine avait été laissé pour être transporté et débarrassé par Shuunsuke, tâche qui ne lui semblait pas particulièrement difficile à priori.

Il écoute le reste des consignes d’Oroshi, lui indiquant qu’il avait deux heures et une pelle pour accomplir la disparation du colis qui était probablement un cadavre humain, ce que Shido confirma assez rapidement en l’empoignant et en le balançant sur son épaule droite, gardant la pelle dans sa gauche. Il était encore tôt le matin alors il avait l’occasion d’accomplir la tâche vite fait bien fait avant que des gardes commencent à faires leurs tournées quotidiennes à travers la capitale polluée de criminalité. Le gangster lança un sifflement en voyant la taille légère du cadavre. Ce n’était pas quelqu’un de bien nanti durant sa vie, ça s’était sûr.

« Bon bah, on se revoit dans deux heures, boss. »

Puis il quitta le bâtiment, sifflant joyeusement tandis qu’il avançait vers une rivière à proximité du quartier à l’écart ou ils se trouvaient présentement. L’heure très matinale fit en sorte que le peu de gens qu’il croisât préférèrent l’éviter et détourner leurs regards que de le confronter avec le large paquet et la pelle qu’il traînait. La discrétion n’était définitivement par le fort de Shido Shuunsuke les jours de gueules de bois. La musique sifflante s’échappant de ses lèvres rappelait une chanson grivoise qu’on pouvait entendre dans toutes les tavernes du pays de la pluie, mais dont le gangster ne se rappelait que de l’air et pas des paroles.

Arrivé près de la rivière, il se mit à creuser très rapidement, utilisant son chakra pour mieux performer, creusant trois trous. Puis, saisissant son couteau, il découpa le paquet en deux en continuant de siffloter, puis chaque partie en deux. La chair et le sang tombant du paquet ne sembla pas le déranger, ce dernier se lavant les mains dans la rivière avant de balancer un des quarts du paquet dans le cours d’eau et d’enterrer les autres parts dans les trous préalablement fait, continuant de siffloter d’un air joyeux et enjoué. Cela lui prit un peu plus d’une heure, lui laissant le temps de retourner au bâtiment abandonné ou son contracteur l’attendant, balançant au préalable l’outil dans une ruelle sur son chemin.
Revenir en haut Aller en bas

Toute aventure commence par du tabac, un couteau et un verre. (Avec mon boi Oroshi)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Ame no Kuni, Pays de la Pluie :: Murashigure
Sauter vers: