Soutenez le forum !
1234
Partagez

Brise annonçant l'orage [PV Teruyo]

Okunote Senken
Okunote SenkenEn ligne

Brise annonçant l'orage [PV Teruyo] Empty
Mer 13 Mai 2020 - 2:54
En cette belle fin de soirée, les Hauts-Plateaux commençaient à être désertés par les moins valeureux, arrêtant leur entraînement quotidien pour rejoindre leur famille qui les attendait quelque part. Les derniers rayons de soleil fournissaient pourtant une quantité de lumière suffisante à la pratique, tandis que les douces températures du printemps étaient parfaites pour l’exercice.
 
Au sommet d’un des nombreux rochers, un fin observateur pouvait de temps à autre apercevoir un flash lumineux, apparaissant puis disparaissant tel le signal d’un phare en pleine tempête. En décidant de s’approcher, celui-ci pourrait alors découvrir un adolescent aux cheveux mauves, vêtu d’un long manteau noir et usé. Plus loin par terre se trouvait une jarre opaque de la couleur de sa matière, la limaille de fer. Celle-ci semblait abandonnée à son sort par son propriétaire qui ne lui vouait pas d’intérêt aujourd’hui.
 
En effet, le balafré avait décidé de vouer cette soirée à son affinité primaire. Après s’être concentré sur son satetsu pendant plusieurs semaines, le Genin avait pris un peu de retard sur son raiton qu’il souhaitait bien combler. Ainsi, cela faisait quelques heures que l’homme aux yeux parmes essayait de former, à l’aide de ses mains, un projectile assez performant pour impressionner son futur senseï. Il lui fallait, comme Yugure, un jutsu tape-à-l’œil et bien offensif qui lui permettrait de se démarquer. Pour l’instant, la session était un lamentable échec, mais rien ne semblait capable de le décourager de son objectif.
 
Deux mudrâ plus tard, ses mains s’élevèrent pour tenter de concentrer son chakra électrique en leur sein. Cette étape était plus ou moins réussie, car même si l’on comprenait l’idée, l’instabilité de la manipulation sauterait aux yeux de n’importe quel shinobi plus expérimenté. De ce fait, lorsque Senken tenta d’envoyer sa « création » contre un rocher plus loin, celle-ci s’éparpilla dans l’air. Un fiasco total.

 
- Putain, fait chier ! Yugure casse le sol et mon mur en même temps d’un coup de poing, et moi j’suis là j’peux même pas toucher un rocher à 2 mètres. D’la merde le Raiton.

Sa phrase à peine prononcée, l'Okunote s'était déjà lancé dans un nouvel essai.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 http://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure http://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Brise annonçant l'orage [PV Teruyo] Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 19:23

Ouvrant les yeux doucement, un monde encore embrumé s’offrait à moi. Il me fallu quelques secondes de plus pour que mon regard reprenne sa clarté habituelle. M’étirant de tout mon soûl, mon dos craqua à deux reprises, laissant échapper une petite décharge agréable. Pour autant, ma position n’avait rien de confortable. Voulant me lever, je déchantais rapidement, les jambes molles, des fourmis plein les pieds. Cela m’apprendra à m’endormir par terre au milieu de la journée.

Assis comme un benêt, j’attendais sagement, enfin, pas vraiment, avec de petits rictus que les millions d’aiguilles qui me picotais les guibolles ne cessent leur effet. Patientant sagement, attendant que la nature termine son œuvre, j’en profitais pour assister à un spectacle lumineux un peu plus loin devant moi. Si j’avais passé une partie de la journée à m’entraîner, une autre à dormir, je constatais que certains travaillaient dur. Quoi qu’à la réflexion, ma remarque n’était absolument pas pertinente dans la mesure où l’inconnu qui s’illustrait de lueurs électrique aurait très bien pu arriver à son emplacement depuis seulement dix minutes. Quoi qu’il en soit, enfin débarrassé de mon handicap, c’est avec une certaine curiosité que je prenais la direction des lueurs flashantes.

Sur place, un jeune homme qui se démenait pour maîtriser je ne sais quel jutsu. Assis sur un rocher en hauteur, je regardais la scène avec curiosité et un certain amusement mes vaines tentatives qui n’inquiétaient même pas sa cible caillouteuse. C’est après plusieurs ratés que l’énervement prit la forme d’une certaine colère vocale. Si je voulais agir, c’était maintenant.

« C’est pas comme ça que tu vas y arriver tu sais. » finis-je par dire du haut de mon piedestal.

D’un geste volontairement peu agile, je descendais de ma hauteur afin de me mettre à celle du jeune balafré.

« Oh, jolie cicatrice. Je te regarde depuis un petit moment déjà et je dois te dire que c’est pas comme ça que tu vas réussir à produire quelque chose. Tu es trop énervé, du coup, tu malaxes mal ton chakra, il est instable et chaque tentative est un échec. Si tu veux arriver à réussir ce que tu veux faire, il te faudra un peu plus de concentration. »

Sur ces mots, et après quelques mudras, une lance d’air fit son apparition dans ma main, un jutsu que je lançais en direction du même rocher qui était prit pour cible depuis le départ. Seulement cette fois, la masse rocheuse se sépara en deux sous la force d’impact de mon attaque.

« Un peu de concentration et de conseils peut-être. Tu vois, avec calme, ce n’est pas compliqué. Tu voulais faire quoi exactement ? »

Souriant, je me rendais compte que depuis quelque temps, ce n’était plus moi le « jeune » shinobi, mais qu’une nouvelle vague de vitalité et d’enthousiasme était déjà là. Cette simple pensée me fit me demander si je devais me réjouir ou m’inquiéter de voir encore des enfants engouffrés dans ce système de shinobis. Mais au moins, même si je n’approuvais pas totalement la situation en place, aider ce jeune lui permettrait sûrement d’avoir plus d’atouts dans sa manche pour s’en sortir. Ce n’était pas grande chose, mais faute de mieux, ce serait déjà ça.

Regardant mon interlocuteur avec satisfaction, je lui tendais la main en souriant.

« Teruyo, enchanté. »


_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Okunote Senken
Okunote SenkenEn ligne

Brise annonçant l'orage [PV Teruyo] Empty
Ven 15 Mai 2020 - 15:58
Ne soupçonnant pas la présence discrète d’un inconnu l’observant, l’adolescent s’était en effet laissé aller dans quelques injures prononcées uniquement dans le but de calmer sa frustration. Cette pression constante qu’il se mettait lui permettait d’avancer sans coup de mou, sans jamais remettre l’entraînement au lendemain. L’homme aux améthystes savait que le travail paierait tôt ou tard, comme ça avait été le cas avec sa limaille qu’il avait pris du temps à maîtriser.

Se rappelant des conseils avisés que lui avait prodigué Sad quant à la maîtrise de son affinité primaire, l’Okunote se concentrait sur l’intensité de sa foudre. Cependant, contrairement à l’exercice qu’il avait pratiqué en compagnie de l’estropié, il tentait ici d’en former un projectile assez travaillé pour être lancé et infliger des dégâts à distance. S’il réussissait à matérialiser et concentrer son Raiton au creux de ses mains grâce au samuraï, la suite était plus compliquée. Concluant sur un nouvel échec, une voix étrangère parvint aux oreilles du garçon, qui tourna la tête pour observer le nouvel arrivant.

N’appréciant pas être épié, encore moins lorsqu’il prenait la peine de s’isoler expressément pour que ce ne soit pas le cas, Senken accueillit le nouvel arrivant d’un regard aux antipodes des chaleurs de son pays d’origine. Glacial, les traits de son visage ne devinrent pas plus avenants lorsque Teruyo osa une remarque sur la cicatrice bien visible et contrastée par son teint mat. Alors qu’il s’apprêtait à répondre de manière offensive et puérile, déjà prêt à se battre contre le Tsuchijine s’il le fallait, le chûnin étonnement bavard ne lui laissa pas en placer une.

Baignées dans un sourire chaleureux, les paroles se succédèrent donc les unes aux autres sans qu’il n’ait le temps de réagir. La seule pause, qu’il eût envie d’exploiter l’espace d’un instant, servit à lui faire une démonstration qui le scotcha sur place. Le Miyamoto venait de découper le rocher en deux d’une facilité déconcertante. Si une partie de lui avait envie d’envoyer balader le blond, une autre l’obligeait à ravaler ses paroles qu’il – heureusement – n’avait pas encore eu le temps de prononcer.


- Senken.

Non, il n’était pas enchanté. Ses iris parmes ne quittèrent celles de son interlocuteur qu’après quelques secondes, suffisantes au manipulateur de limaille pour le jauger. Il n’aimait pas les iwajins, souvent trop intrusifs, et ce dernier ne dérogeait pas à cette règle. Cependant, Teruyo semblait tout de même empli de bonnes intentions. De plus, le balafré avait cruellement besoin de ses potentiels bons conseils, se souvenant à quel point la séance avec Sad l’avait fait progresser rapidement. Toute expérience était bonne à prendre.

- Je...

L’enfant du désert soupira, expiant la nervosité présente dans son corps. Il se devait de faire des efforts pour ne pas repousser l’homme qui, certes maladroit, voulait l’aider. Si Yugure n’avait pas piqué Senken dans son égo au précédent entraînement, ce dernier n’aurait sûrement pas pris le temps de faire autant d’efforts pour le membre du Manazuru.

- J’aimerai faire ce que tu viens de faire, en fait. Quelque chose dans le genre, en tout cas. J’arrive à canaliser mon Raiton dans mes mains, mais dès lors que je tente d’en faire un projectile, il devient bien trop instable… Comme t’as pu le voir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 http://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure http://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Brise annonçant l'orage [PV Teruyo] Empty
Dim 17 Mai 2020 - 16:42

Quelque peu étonné par l’accueil glacial qui m’était réservé, je tentais malgré tout de ne pas m’arrêter à cela. Après tout, après quelques minutes de réflexions, j’aurais pu comprendre que la solitude du genin était un choix et que son désir d’apprentissage se fasse dans des conditions où il n’aurait pas à dévoiler ses plans. Si j’avais atteint les hauteurs des plateaux, c’était moi aussi pour m’entraîner, m’entraîner seul. Au final, pourquoi débarquer ainsi et proposer mon aide de cette manière ? J’avais assisté à quelques essais et qui me dit que ce Senken n’aurait pas réussi dans deux, trois ou quatre tentatives. Était-ce ma position de chunin qui me faisait agir ainsi ? Peut-être, mais pas que. Rendre à autrui ce que l’on m’avait offert était aussi pour moi un moyen de remercier ceux qui m’avaient aidés jusqu’à maintenant en aidant moi-aussi celles et ceux qui le nécessitaient. Mais jusqu’à présent, lors de mes apprentissages, j’avais toujours fait le premier pas, or cette fois, ce n’était pas le cas, c’est moi qui m’engageait dans une voie dans laquelle je n’étais pas attendu. Si cette aide pouvait tout de même apporter beaucoup pour le jeune balafré, je me rendais compte qu’elle était aussi très intrusive finalement.

Cependant, malgré un air peu avenant de prime abord, le brun sembla accepter mon aide par la suite, et d’autant plus après ma petite démonstration. Sa demande, finalement, me fit sourire. Ce que je venais de lui montrer était en quelque sorte ma technique signature, et s'il parvenait à la maîtriser, ce serait aujourd’hui la troisième personne à la maîtriser. Comme quoi, créer ce jutsu avait été une chose très avisée de ma part.

« Hum, à moins que tu ne maîtrises le futon, ce dont je doute vu tes aptitudes à manipuler la foudre, je ne pourrais pas t’apprendre littéralement cette technique. En revanche, je peux t’aider à apprendre une technique dérivée de celle-là pour que tu puisses lancer une lance de foudre. En revanche, je pense que tu peux oublier le côté perforant de ma lance et te concentrer sur les dégâts. En revanche, je suppose qu’à la place, on peut se focaliser sur les dégâts internes de ta foudre. »

Fixant la zone autour de moi, je me tournais rapidement vers quelques arbres proches, m’approchant d’eux afin d’évaluer la faisabilité de notre cible.

« Tu devrais t’entraîner sur ces arbres au lieu de ce rocher. Et entre nous, sache que ton raiton est supérieur au doton si vos deux techniques venaient à être confrontées l’une à l’autre. Bref, passons à la suite. »

M’asseyant en tailleur sur l’ancienne cible caillouteuse de Senken, il allait devoir reprendre la suite de son entraînement, certains éléments à zéro.

« Bien, pour commencer. Il va falloir te calmer. Plus tu seras énervé, moins ton contrôle de chakra sera bon. Pour ça, on va méditer quelques minutes, et après, j’aimerais que tu me décrives quelles seraient les étapes unes par unes que tu ferais pour maîtriser ma technique. »

Souriant, je tendais la main à mon jeune élève pour l’inviter à prendre la suite.

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Okunote Senken
Okunote SenkenEn ligne

Brise annonçant l'orage [PV Teruyo] Empty
Lun 18 Mai 2020 - 13:48
Le membre du Manazaru eût la bonne idée de sourire à l’adolescent qui l’avait pourtant mal accueilli. Le Kazejine, tendu, n’aurait sûrement pas supporté une réaction plus agressive de la part de son interlocuteur. Sans savoir que celui-ci s’était en réalité remis en question, Senken pouvait au moins deviner qu’il n’était pas mal intentionné. Le Miyamoto semblait plus maladroit que profondément méchant, comme la plupart des natifs du pays de la terre. Ainsi, motivé par son envie d’apprendre cette technique offensive qui ajouterait une belle corde à son arc, le shinobi fit des efforts pour délier sa langue et échanger avec son professeur du jour.

- En effet, à l’académie je ne me suis trouvé que deux affinités particulières, la limaille et le Raiton. Je ne pense pas être capable d’apprendre le futon sans ralentir mon apprentissage des deux premières. Je préfère me concentrer sur celles-ci pour l’instant, le temps de les maîtriser. Une lance de foudre serait... parfait, du coup.

Ecoutant les paroles de son précepteur, les pas du balafré le conduisirent jusqu’aux arbres plus loin. Il arqua un sourcil. Personne ne lui avait encore parlé de « supériorité affinitaire ».

- Supérieure ? C’est à dire ? Enfin, je pense comprendre ce que tu veux dire car c’est logique mais... Le Raiton a-t-il une faiblesse particulière ?

Il ne fallait pas être un génie pour deviner que l’eau battait le feu, mais l’Okunote n’imaginait pas d’élément particulier capable de vaincre sa foudre. Après tout, l’enfant du désert n’avait jamais vu d’éclair naturel stoppé par quoi que ce soit. Ses iris parmes suivirent le chûnin jusqu’à ce qu’il ne s’installe en tailleur sur le rocher.

- Méditer ?

Les yeux du manipulateur de limaille parcoururent les environs comme s’ils recelaient de réponses à ses questions. Nerveux, ce n’était pas le genre d’exercice qu’il pratiquait souvent. Sans réellement savoir quoi faire, il s’installa en tailleur à même le sol. Après quelques secondes qui lui paraissaient déjà trop longues, Senken reprit.

- Premièrement, bah... Je malaxe mon chakra pour invoquer ma foudre. Ensuite... je la transmets dans mes mains et contrôle son intensité pour tenter d’en faire un projectile ? Puis... J’l’envoie.

Une description cruellement simpliste, témoignant de son manque de connaissance au niveau de la théorie. Jusqu’ici et mis à part la leçon de Sad qui l’avait beaucoup aidé, le Genin avait appris par lui-même en explorant ses capacités. Beaucoup de pratique lui avait permis de créer ses premières techniques, mais sa gestion du chakra était pour l’instant catastrophique. Grosse lacune pour un shinobi principalement adepte du Satetsu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 http://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure http://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Brise annonçant l'orage [PV Teruyo] Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 12:15

Si entamer la conversation avec un inconnu en faisant mention d’une particularité bien visible comme une cicatrice pouvait être malvenu, dans la situation actuelle, l’erreur n’en était pas une et la petite provocation volontaire, et ce, pour tester la réaction du jeune homme face à une petite pique gratuite. Mais au final, il avait plutôt bien réagi et désormais, après quelques échanges et explication, notamment concernant son entraînement, Senken semblait plus enclin à la discussion, même s'il ne faisait nul doute que les conseils et méthodes d’apprentissage que je lui prodiguais n’étaient pas quelque chose d’habituel chez lui. Assis sur mon rocher, j’écoutais sagement avant de prendre le temps d’un petit cours de rattrapage.

« La limaille ? Je serais curieux de voir ça. Quant au fait que tu maîtrises le raiton, tu as raison sur un point. Pour l’heure focalises-toi là-dessus avant de vouloir développer d’autres affinités élémentaires. Il vaut mieux être bon dans un ou deux domaines plutôt que moyen partout. »

Puis, pour imager la suite, ramassant un bout de branche à côté de moi, je commençais à dessiner sur le sol, creusant quelque peu la terre pour y laisser ma marque. Il ne me manquait plus qu’à être chauve et avoir une longue barbe blanche pour me sentir comme un vieux maitre.

« Tu vois, tu as là les cinq affinités primaires. Le suiton, le katon, le futon, le raiton et le doton. La Foudre est efficace contre la Terre. La Terre contre l’Eau. L’Eau contre le Feu. Le Feu contre l’Air et de fait, l’Air contre la Terre. »

Tout en expliquant, je traçais quelques arcs de cercle, reliant chacun des éléments à sa force et ses faiblesses.

« Ainsi, si tu as l’avantage contre quelqu'un qui utilise le doton si tu attaques avec du raiton, à l’inverse, si j’utilise mon futon contre ton raiton, c’est moi qui serais avantagé. C’est important de connaître ses faiblesses. Pour autant, cela ne veut pas dire que tu vas systématiquement perdre contre quelqu’un qui maîtrise le futon. Il sera avantagé d’une certaine manière, mais à côté de cela, tu auras ta limaille pour t’aider, là où quelqu’un avec du doton aura possible d’autres choses dans ses manches pour s’en sortir. Analyser son adversaire avant d’agir aveuglément est important. Bref. Continuons. »

Si pour moi, c’était quelque chose de classique, récurent même, la vitesse à laquelle le jeune genin expédia notre méditation en disait long sur beaucoup de choses. Armé de ma baguette de bois mort, me levant de mon siège de pierre, je m’asseyant à nouveau par terre tout en invitant Senken à se mettre en face de moi à quelques pas de là en indiquant l’endroit de ma tige sylvestre.

« La patience. Si tu veux parvenir à t’entraîner convenablement et à apprendre avec plus de facilité, il te faudra d’abord être plus patient. Si je t’ai dit de méditer, ce n’est pas pour perdre du temps, au contraire. Ton esprit est plein d’un fourre-tout d’idées et d’émotions, de ressentis divers et variés et d’un tas de tout autres choses que tu ne dis pas à mon avis. Commence déjà par te vider la terre pour te concentrer uniquement sur ce qui est important. Premièrement ton chakra, avoir un flux régulier. Deuxièmement, la technique. Pour l’un comme pour l’autre, tu vas commencer par méditer. D’une part, tu vas te focaliser sur un calme intérieur, ce qui te permettra de mieux canaliser ton chakra, et en même temps, je veux que tu réfléchisses sérieusement à la manière dont tu vas procéder pour ta technique. Je dirais pas que ta réponse est bâclée, mais elle manque de détails. »

Attendant que Senken s’installe et commence à se concentrer, je me levais et marchais en rond.

« Ferme les yeux et passe à la suite. Quant à la technique. Tu dois réfléchir à comment tu la crées. D’où provient ta foudre ? De toi ? D’ailleurs ? Ensuite, comment tu augmentes son intensité ? Et puis, songe à la forme. Quelle largeur, quelle longueur. Comment vas-tu la lancer ? Ainsi de suite. Maintenant, tant que je ne te dis pas d’ouvrir les yeux, reste comme ça, réfléchit, et répond à mes questions. »

Continuant ma ronde, d’un air faussement grave, je poursuivais.

« Et si tu ouvres les yeux ou te lèves avant que je te dise que c’est bon, je te botte les fesses. »

Avant de rire de bon cœur.

« Non en fait c’est pas vrai, mais je trouvais ça drôle de le dire comme ça avec une voix grave. Aller, au boulot. »

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Okunote Senken
Okunote SenkenEn ligne

Brise annonçant l'orage [PV Teruyo] Empty
Ven 22 Mai 2020 - 16:25
L'énonciation de la limaille de fer fit voyager le regard du Genin jusqu'à sa jarre déposée quelques mètres plus loin. D'un geste de main, il la désagrégea en un essaim de minuscules particules qui prirent alors sa direction en serpentant dans les airs. Cette créature inconsciente, pilotée par le chakra du Kazejine, vint le couver l'espace d'un instant en tournoyant autour de lui dans une danse apaisante, avant de s'amasser à ses côtés pour reformer le récipient initial. Cette démonstration n'avait rien d'impressionnante, mais permettait peut-être d'assouvir légèrement la curiosité de son interlocuteur.

- Les professeurs que j'ai eu à l'académie m'ont donné les mêmes conseils, c'est rassurant de savoir que cette idée semble partagée par tout le monde.

Il serait tout de même idiot de suivre des idées erronées transmises par de mauvais enseignants. Une chose était certaine, le chûnin en face de lui avait aisément découper un rocher en deux, ce qui prouvait qu'il avait une longueur d'avance sur le balafré. Etrangement, Senken sentait qu'il pouvait lui faire confiance sur le ninjutsu, le blond vénitien semblait maîtriser son sujet.

Ainsi, l'Okunote suivit sagement la leçon donnée par son précepteur, assimilant ses paroles pour ne pas gâcher cette séance d'apprentissage. Il était rare de croiser des shinobis avenants, surtout avec les étrangers, et l'enfant du désert ne comptait pas cracher sur l'expérience que pouvait lui apporter le membre du Manazuru. Apprendre que l'air battait naturellement la foudre, par exemple, lui sera obligatoirement très utile pour son futur.

Il ne prit pas la peine de répondre au sujet des affinités, jugeant que Teruyo avait fait le tour de la plus claire des manières. S'adapter à son adversaire en jugeant ses forces et ses faiblesses était la base du combat, fallait-il encore apprendre à les discerner. S'il était sûrement important d'apprendre plusieurs affinités pour combler ses lacunes, Senken n'en était pas encore là. Il allait d'abord devoir apprendre à gérer son chakra. Que ce soit dans son utilisation, son intensité ou encore sa gestion.

S'installant donc face au Tsuchijine, l'homme aux cheveux amarantes prit sur lui pour ne pas paraître désagréable. Il n'aimait pas être mené à la baguette, au sens figuré et d'autant plus au sens propre, mais préférait éviter de froisser son compatriote. Il avait besoin de sa leçon. Les paroles de Yugure résonnaient dans sa tête, l'invitant à faire les efforts nécessaires pour ne pas se faire un nouvel ennemi au village. Si son interlocuteur avait eu le même âge que lui, le manipulateur de limaille n'aurait sûrement pas réussi à se contenir.


- La patience, hein... murmura-t-il dans sa barbe inexistante.

Les yeux fermés, plongé dans un début de réflexion baffouée par les centaines d'idées qui lui traversaient l'esprit, l'Okunote comprit directement la complexité de l'exercice. Il n'était pas du genre à aimer se vider la tête, car c'était dans ces moments-là qu'il retombait dans une espèce de mélancolie qu'il fuyait comme la peste. Concentré sur l'exercice du jour, l'impatient souffla à plusieurs reprises, cherchant à contrôler sa respiration pour s'apaiser. Ce ne fut pas chose aiséé, la méditation n'était pas parfaite, mais Senken ne pouvait pas vraiment faire mieux pour l'instant.

- La foudre... Provient de moi. De mon chakra, que je brûle à l'intensité nécessaire pour la former. Je la fais parcourir mon corps jusqu'à ce qu'elle atteigne ma main. Puis... Puis, je la transforme, je la module, c'est là que je dois en faire une lance. Un mètre, ce qui me permettrait de condenser mon Raiton pour la rendre plus puissante... Puis je l'envoie à partir de ma paume en direction de ma cible. Un geste ample, vif, précis. J'ai l'habitude de le faire en Satetsu. Oui, je sais même déjà faire des javelots... En fait.

C'est alors que le Genin au bandeau resserré sur le front réalisa sa bêtise. Depuis le départ, l'inexpérimenté aurait pu se servir de son expérience pour se faciliter la tâche quant à la création d'un projectile de foudre, mais... Sans réfléchir, en sautant l'étape de la théorie, il était simplement passé à côté. La pédagogie utilisée par le Miyamoto était bien différente de celle de Sad, mais toute aussi efficace. La blague de ce dernier était d'ailleurs passée à travers les oreilles de son apprenti du jour, complètement absorbé par la technique qu'il visualisait désormais parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 http://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure http://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Brise annonçant l'orage [PV Teruyo] Empty
Hier à 22:26

C’est amusé que j’écoutais le retour de mon explication et surtout satisfait du savoir que je dispensais là.

« Ouf. Ça me rassure ce que tu dis. Au moins, je donne les mêmes informations que les professeurs de l’académie. Preuve qu’ils font bien leur travail vu que je m’en souviens encore, et ce, bien que les professeurs aient changé depuis l’époque où j’étais à l’académie. Mais bref, continuons. »

Invitant le genin à une méthode pédagogique sûrement bien différente de celle qu’il avait pu expérimenter jusqu’à présent, la méditation pouvait enfin commencer malgré une certaine réticence évidente, peut être même une certaine gêne à agir de la sorte avec un inconnu. Pour autant, s'il s’agissait là d’une manière d’apprendre qui avait fait ses preuves avec moi, j’étais totalement conscient qu’elle ne fonctionnerait peut-être pas avec tout le monde, Senken y compris. Pour autant, cela pouvait peut-être aussi lui permettre de voir les choses sous un autre angle, quelque chose de moins académique.

Les yeux fermés, au bout de quelques instants trop court à mon goût, il commença à me donner ses explications. S'il jouait totalement le jeu, je ne pouvais pas lui reprocher d’agir ainsi, peu habitué à l’exercice et peut être aussi peu volontaire. Ramassant quelques graviers au sol, je les faisais sautiller dans ma main en tournant autour du genin.

« Bien, c’est bien mieux. Une explication bien plus détaillée. Rien qu’à t’entendre décrire tout cela, je t’imagine déjà ce jutsu en main contrairement à tout à l’heure. Maintenant, reste comme ça, et on va faire un dernier exercice avant que tu ne testes réellement le jutsu. »

Continuant à tourner en rond, le son de ma voix fluctuant en fonction de mes pas, je reprenais mon laïus.

« Bien, malaxe donc ton chakra maintenant, et quand tu estimes que c’est suffisant, crées quelques étincelles dans ta main. Ca te permettra de t’entraîner sur la concentration de ton chakra et sur la gestion du flux. »

Ainsi donc, l’exercice se poursuivait. Pour autant, je décidais de lui rendre les choses un peu plus complexe et au fur et à mesure que l’auburn s’entraînait, je lui jetais régulièrement quelques graviers, quelques petites piques gratuites dont le but n’était pas de l’empêcher de travailler, mais uniquement de tester sa patience.

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine

Brise annonçant l'orage [PV Teruyo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: