Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission/A/Coalition] Apprendre auprès de Sen'sei Mokkô

Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

[Mission/A/Coalition] Apprendre auprès de Sen'sei Mokkô Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 15:26
PAYS DU BOIS | 戦国森林


Etrange retrouvaille. Lorsque la silhouette du Shinrin se distingua de la lisière des bois tel un spectre sortant des brumes et dévoré par le jour, une fragile émotion se mit à parcourir son corps au point qu’il eut l’impression de ne plus être qu’un spectateur de sa propre personne, naufragé au pays du passé.

Le Pays du Bois n’était pas une nation quelconque perdue dans une jungle quelconque. Il ne s’agissait pas d’un terrain vague et sans histoire qui séparait les frontières du Pays de la Foudre et de celui du Feu. Il représentait pour celui qui avait hérité de l’esprit du Bois Ancestral une terre d’origine, un mythe aussi lointain que les heures brumeuses de son enfance défigurée par la guerre civile de Hi. La question de sa propre identité, bouleversée par cette rencontre de troisième type, tapissait abondamment le fond de sa pensée comme si d’aventures on avait décidé de le mettre au parfum d’une histoire qu’il ne connaissait pas et qui transcendait tout ce qu’il avait pu croire au sujet de ceux qui l’avaient avorté dans le chaos d’un monde défiguré par une destruction perpétuelle ; mouvant, tremblant, sujet à tant de voyages, de remous et de pertes que parmi les siens nombreux étaient ceux qui nageaient en eaux troubles, sans repère à l’horizon pour guider ce naufrage de l’âme.

Était-ce seulement cette part d’inconnu qui vivait à l’intérieur de lui qui le décontenançait, ou n’était-il pas déjà ensorcelé par cette sorte d’énergie mystique invisible à l’œil nu qui se répandait au cœur des plateaux déstructurés ourlant cette nation aux décors sauvages ? En dépit de n’en connaître la cause, il semblait au moins conquis par l’impression vague d’un monde nouveau affluant dans son esprit et creusant le délitement de toutes ses certitudes. A croire que l’Entaille du monde s’était poursuivie jusqu’à déchirer tous les tissus de sa chair.

Cependant qu’il paraissait désarmé psychologiquement à l’aune de cette découverte à la fois pénible et nécessaire, il n’en perdait pas pour autant les ambitions qui l’avaient poussé à passer des plaines du Feu aux denses houppiers du Bois, comme s’il était le dernier et unique emblème de toute une nation. Difficile de dire s’il était hâté de vivre ce moment ou s’il espérait le repousser au plus tard possible, tant l’idée de rencontrer Mokko pouvait avoir de l’emprise sur lui et le tourmenter de l’intérieur. Cela n’était pas hasardeux, non. Car autrefois Mokko régnait en chef sur le clan Shinrin, originaire du pays dont le moine sôhei était à présent Seigneur. Shinpachi ne se contenterait pas d’un Kinjutsu promis pour vaincre l’Homme au Chapeau. La situation était davantage semblable à la rencontre entre un grand-père et son petit-fils qui jusque-là ne s’étaient jamais rencontrés, et tout cela se déroulait cruellement sous le symbole d’une Coalition qui reléguait au second plan toute cette dimension du cœur humain.

« Mais tu ne me fuiras point, Mokko. Je surgis d’un passé qui sera toujours suspendu à ta mémoire en dépit de tout ce que tu voudras être ou non. Vois comme le destin semble vouloir te jouer des tours… »

Celui qui se faisait nommer le Monarque des Bois s’avança, éminent symbole de l’Empire du Feu, ses yeux rutilants dardant son objectif comme s’il était lui-même rempli de flammes vengeresses. Il n'était ni très grand, ni très fort, mais à l'intérieur de lui dormait une créature sombre et féroce dont les crocs d'écorce pouvaient fendre la pierre. Aussi troublant que ténébreux, beau comme un enfant mais cruel comme l'hiver, il se dévoilait en fantôme du passé marchant d'un pas tranquille pour faire le procès à toutes les fautes commises naguère.

Son pavois et sa lance dans le dos, sa tunique noire ornée de nuages de feu flottant dans la brise, ses mains abîmées chassant les dernières branches, il progressa en souplesse avec un pas de félidé et se débusqua sans bruit en attendant qu'on le discerne, semblable à un murmure assassin que l'on ne peut entendre qu'au moment où la lame glisse déjà sous la gorge.

Tel était Shinpachi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 http://www.ascentofshinobi.com/t8912-dossier-shinobi-shinrin-shinpachi http://www.ascentofshinobi.com/u1170
Hyûga Toph
Hyûga TophEn ligne

[Mission/A/Coalition] Apprendre auprès de Sen'sei Mokkô Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 15:48
Le pas assurée, Toph avançait dans la pénombre verdoyante. Le Pays du Bois aurait pu, pour elle, également s'appeler le pays de la jungle. Pour autant, l'environnement de lui déplaisait pas. Elle avait l'impression de marcher à la rencontre d'un Homme qu'elle avait connu, il y a longtemps. Un exilé, mort depuis lors. Contre un fanatique, avait mentionné une lettre anonyme, corroborée par les dires d'Ema. Son sensei Senku avait donc arpenté ces grandes forêts. C'était presque un pèlerinage.

L'endroit avait une dimension mystique, bien entendu. Et cela serait encore plus évident une fois qu'elle serait arrivé à la ville des Gardiens.

Son objectif n'était néanmoins pas spirituel. Il était très rationnel, au contraire. Elle voulait apprendre un de ces kinjutsus pour retenir une bête aux pouvoirs dantesques. Un kinjutsu qu'ils devraient déployer à plusieurs pour entraver un de ces démons, le temps qu'il soit scellé. Toph avait des connaissances en fuin, mais elle ne se sentait vraiment pas à l'aise pour apprendre des techniques complexes. Le ninjutsu, par contre, semblait nettement plus à sa portée. Après tout... elle était une maitresse dans cet Art, comme il n'y en avait bien peu dans le Yuukan.

Pour autant, il lui faudrait d'abord retrouver cette fichue ville et un guide ou quelqu'un qui puisse l'aider à trouver Hikari. Son regard aperçu un shinobi qu'elle suivit et héla au loin, se présentant et demandant la direction vers Hikari. Elle aurait également pu utiliser son Byakugan sur une longue distance, mais elle préférait tout d'abord conserver son chakra pour une tâche pragmatiquement plus efficace.

Ola ! Je cherche Hikari ! Pouvez-vous m'aider ?

Dans son dos étaient accrochés deux daishos, de part et d'autres de sa taille, ainsi qu'un arc, un carquois et une besace. Elle portait un kimono vert jade aux longues manches, avec des broderies en jaune couleur or. Elle était équipée comme une véritable samouraï, car il fallait être prête à tout, et surtout à une intervention de l'Homme enchapeauté - on était Paranoïaque, ou on ne l'était pas.

Telle était Toph.

_________________
[Mission/A/Coalition] Apprendre auprès de Sen'sei Mokkô Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Akiyama Tatsuya
Akiyama TatsuyaEn ligne

[Mission/A/Coalition] Apprendre auprès de Sen'sei Mokkô Empty
Ven 15 Mai 2020 - 10:55





Kinjutsu



Le Chûnin de la brume arriva sur les lieux en troisième, ayant fait le chemin en compagnie de Yuki Kaya, qui devait elle aussi se rendre sur les lieux pour une raison similaire à la sienne, ce qui rendait le voyage plus agréable, après tout, il était son élève fût un temps. Il soupira un peu en pénétrant la forêt... Lui qui avait quitter le Temple, il revenait souvent au pays du bois. Peut-être même un peu trop à son goût. Il n'avait pas d'attache particulière à cet endroit, pas plus qu'il n'en avait forcement de bons souvenirs d'ailleurs. Il ferme calmement les yeux, se disant que c'est pour le bien du village. C'est quelques minutes plus tard qu'il remarque deux personnes, une femme, visiblement assez jeune, et un homme. Il se disait dans un premier temps que les rejoindre pourrait être bénéfique, vu qu'ils étaient probablement là pour les mêmes raisons, mais en s'approchant un peu plus, il pesta, grognant presque en observant l'homme.. Il venait de reconnaître la femme, une konoichi d'Iwa, Hyuga Toph si sa mémoire était bonne, mais le second, il ne lui disait rien. Non, le problème était son appartenance à l'Empire.

- Tch... Pourquoi est-ce qu'il faut que ces chiens pointent le bout de la gueule ici...

Le pire dans tout ça, c'est qu'il devrait coopéré avec lui, possiblement. Il serra la mâchoire alors, grinçant un peu des dents, la simple idée ne lui plaisait pas, pas du tout même. Il en venait presque à espérer une attaque ou quelque chose comme ça... Chose qui avait peu de chance d'arriver, normalement. Cela dit si l'homme au chapeau était au courant de la Coalition... Il était plus que probable qu'il tente de ralentir voir stopper net les agissements du groupe. Après tout, si la Coalition mettait la main sur le Dieu Renard avant lui, ça contrecarrerais tout ses plans.

Il regarde du coin de l’œil sons ancienne senseï, qui était parfaitement au courant de sa haine profonde envers le Teikoku. Il secoua légèrement la tête, faisant ainsi comprendre qu'il prendrait sur lui, même s'il était absolument hors de question de copiner avec l'un de ces impériaux. Oh que non, aucune chance. Et puis de toute façon, il en était presque à prier pour une mort aussi brutale qu'accidentel de cet homme et tous ses compagnons de l'Empire, en fait, il espérait même secrètement que l'homme au chapeau ne les écrasent durant ses attaques... Et si ça n'était pas le cas... Ça confirmerais la théorie du jeune chûnin.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7360-la-montagne-faisant-des-vagues-fiche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t7369-carnet-de-akiyama-tatsuya
Yuki Kaya
Yuki Kaya

[Mission/A/Coalition] Apprendre auprès de Sen'sei Mokkô Empty
Sam 16 Mai 2020 - 1:22

Eh bien, en ce moment Kaya n’avait que très peu de temps à passer auprès des siens. Invitée à être l’une des première à apprendre un Kinjutsu avec l’un des derniers gardiens, ce qui était un grand honneur il faut le dire, elle avait dû repartir assez vite de Kiri pour se rendre au pays du bois. Son ancien élève, Tatsuya, était lui aussi de la partie. Elle espérait qu’il avait mûri avec le temps et qu’il saurait se tenir convenablement en toutes circonstances.

Pour éviter tout désagrément avec leur professeur et ses croyances, Kaya arriva sur ces terres assez mal connues de sa part les épaules couvertes. En effet, elle avait préféré porter une robe plutôt qu’une tenue plus proche du corps et montrant plus la couleur de sa peau. Inutile d’attirer l’attention pour des futilités.

Lorsqu’ils arrivèrent au lieu de rendez-vous, non sans avoir eu un peu de mal à localiser le village, ils se rendirent compte que les autres prétendants à l’apprentissage étaient la fameuse Hyuga, Toph de son prénom, la jeune femme qui avait participé au sommet et avec qui elle avait brièvement discuté après ce dernier.
La seconde personne, en revanche, lui était bien moins connue. Un homme, visiblement. Elle essayera d’en apprendre d’avantage assez vite.

Mais alors qu’ils s’approchaient, voilà que son ancien élève se mit à ronchonner vis à vis de ces deux autres personnes. Il ne cachait pas sa haine, et Kaya se contenta de le fusiller du regard, littéralement. Le but n’était surtout pas d’attirer l’attention de façon négative, ce qui serait une bien mauvaise première impression à la formation de ce petit groupe.

“Tiens ta langue, ce n’est vraiment pas le moment de laisser s’exprimer tes rancoeurs.”

Lui lance la blonde, sur un ton très bas afin de ne pas être entendus. Son hochement de tête était un brin rassurant, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de penser qu’il allait probablement faire des siennes aux côtés de ceux qu’il n’aimait visiblement pas. Une fois plus proche, elle prit les devants pour se présenter de façon très amicale.

“Bonjour, Yuki Kaya, enchantée. Vous avez trouvé facilement? Je sais pas si c’est parce que je ne suis pas du coin, mais ce n’était pas trivial.”

Rien de mieux qu’une petite conversation banale pour briser la glace, après tout. Sous ses aspects froids, et derrière un regard tout aussi glacial, se trouvait parfois un coeur un peu plus chaleureux. Telle était Kaya.

_________________
[Mission/A/Coalition] Apprendre auprès de Sen'sei Mokkô 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Mokkô
Mokkô

[Mission/A/Coalition] Apprendre auprès de Sen'sei Mokkô Empty
Lun 18 Mai 2020 - 20:15
C’était dans un temple monial loin d’égaler l’ancien Grand Temple que Sen’sei Mokkô attendait ses invités, repérés plus tôt dans le pays par les siens. S’il ne revenait pas sur tout ce qui avait été décidé lors du Sommet des Shinobis, il ne cessait de se demander s’il n’avait pas fait une erreur ce jour-là. Même si le risque que représentait l’Homme au Chapeau était immense, celui de donner tant de connaissances et de pouvoirs aux ninjas des grands pays ne l’était-il pas davantage ? Il avait pris le parti de dire que non pour différentes raisons.

La première était toute trouvée : leur ennemi commun était d’un niveau inatteignable. Et surtout, une fois qu’il aurait un chakra sans limite grâce au Dieu Renard, ses intentions étaient aussi obscures qu’incontrôlables. Si une fois son objectif final atteint il décidait de réduire des pays en poussière, il le pourrait probablement.

La seconde découlait de la première. Les shinobis étaient dès lors plus « humains » et leur puissance davantage équilibrée. Si après avoir vaincu l’Homme au Chapeau un village shinobi ou un pays décidait d’utiliser les Dieux pour de funestes desseins, ils trouveraient rapidement leurs prochains sur leur route. Pour cela, Mokkô comptait à la fois sur la bienveillance des uns que sur l’intérêt égoïste des autres. Là où l’Homme au Chapeau était au-dessus de tous les autres, les villages shinobis et les grands pays étaient nombreux et continueraient de se disputer ces « sources » de puissance.

La troisième était finalement la moins possible mais la plus positive. Le Maître des Moines était persuadé que cette épreuve ô combien historique et marquante saurait servir de leçon au monde entier. Ils en sortiraient tous plus unis. Mais n’était-ce pas là une naïveté propre aux religieux ?

« Maître, les envoyés shinobis arrivent, les faisons-nous entrer ? »

Le Seigneur du Pays du Bois hocha rigoureusement la tête. On ouvrit alors la porte, faisant découvrir à ce dernier une poitrine des plus… avantageuses.

Sen’sei Mokkô, Daimyô de Hayashi no Kuni, Maître des Moines et Charpentier bondit.

« LES SEEEEEEEEEEEEINS ! »

Mais cette poitrine appartenait à Yuki Kaya, qui avait participé au Sommet des Shinobis comme Représentante de Kirigakure no Satô.

Mokkô se redressa aussitôt et toussa.

« Ahem ! Les Saints vous accueillent, mes amis ! Ha ! Ha ! »

A dire vrai, tandis qu’il tentait de retrouver son calme, le Sen’sei put reconnaître certains visages. Il n’aurait d’ailleurs pas cru que la Roche et la Brume enverraient leurs représentants pour cette tâche, aussi ardue était-elle. C’était une bonne chose, pensa le vieil homme, y voyant une preuve de l’investissement des villages cachés.

Un sourire pour les accueillir et ce dernier rappela rapidement ce pourquoi ils étaient tous réunis.

« Bien ! Ne perdons pas de temps, vous êtes venus pour apprendre le Kinjutsu permettant de contenir la puissance des Dieux, n’est-ce pas ? J’espère que vous êtes prêts, car tout d’abord… »

Il frappa de ses deux mains, comme s’il était impatient de ce qui arrivait.

« … il va falloir que vous mourriez. »
Revenir en haut Aller en bas
Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

[Mission/A/Coalition] Apprendre auprès de Sen'sei Mokkô Empty
Mar 19 Mai 2020 - 11:19
PAYS DU BOIS | 戦国森林



Sitôt qu’il entra et fut accueilli par l’élan de générosité assez déroutant du sohei, ses doigts se contractèrent en se fermant comme s’il cherchait à étrangler dans sa main le cou d’une vipère. La mâchoire serrée, il tenta de ne rien laisser transparaître d’une colère intérieure qui pourtant semblait vouloir prendre l’emprise de son corps et faire abdiquer sa patience. Cette colère l’avait conquis dès le premier échange. Il avait entendu parler de l’ancien chef du clan Shinrin. Un personnage célèbre. Il avait entendu parler d’un homme qui avait tourné le dos aux siens et au lieu de les suivre sur les terres du Pays du Feu avait choisi de s’isoler dans une vie monastique tout en prenant parallèlement la tête du Pays du Bois. Il avait entendu parler d’un homme conquis par un âge avancé et orné de mythes en tout genre, emblème interdit du clan des manipulateurs de bois, seigneur profane mais légendaire. Il avait entendu parler d’un homme, enfin, qui avait sans aucun doute préféré la voie de la raison à celle du cœur et qui pour un motif encore obscur avait consenti à sacrifier sa réputation en devenant un exilé de son propre clan ; paradoxalement, il avait hérité d’une notoriété mondiale. Il était probable qu’occupant la cité de Hikari et ayant acquis de nombreux savoirs liés de près ou de loin à l’extraordinaire Homme au Chapeau, Mokko s’était couvert de prestige. Le fait qu’il fusse le porteur de la Coalition en disait long sur son importance et sur l’influence qu’il pouvait avoir dans le Yuukan, ce qui concourrait inévitablement au charisme qui résonnait avec son nom chaque fois qu’il était prononcé. Le Grand Mokko, Seigneur du Pays du Bois, Maître des Moines, Père de la Coalition, rien que ça. Il s’était attendu à rencontrer un fier guerrier, peut-être aussi sombre que lui, sûrement plus impressionnant et paré de tous les honneurs. Il s’était attendu à ce que la seule aura de cette légende du présent le grise voire le prostre. Mais il était tombé sur un vieillard rabougri dont l’ostentatoire joie de vivre mêlée d’impertinence frôlait le ridicule et lui paraissait être le symptôme d’un benêt bien mal embouché. Triste constat.

Tel était Mokkô.

Au lieu d’observer ce dernier et comprenant par ses propos que l’apprentissage du Kinjutsu allait les pousser jusque dans leurs ultimes retranchements, il se concentra un instant sur chacun des protagonistes qui s’étaient invités et qu’il avait respectueusement salué en les découvrant. Désormais il convenait de révéler sa véritable identité et de donner son avis sur la situation qui s’éclaircissait à travers les mots terribles que venait d’exprimer Mokko, Seigneur du Pays du Bois.

« Mes respects, à chacun d’entre vous. Je suis Shinrin Shinpachi, Lieutenant de l’Empire du Feu. »


Il observa d’abord la plus petite d’entre eux, songeant que sans doute derrière cette apparence enfantine se cachait potentiellement une dame d’un âge plus avancé, peut-être autant que Mokko. User d’une allure candide pour dissimuler sa véritable apparence ne lui paraissait pas inconcevable comme stratégie, et il trouvait même la chose plutôt bien pensée. Ses yeux glissèrent ensuite vers les Kirijines pour s’immobiliser sur le visage de cet étrange protagoniste dont le faciès, qui lui semblait fort rigide, pouvait être celui de quelqu’un de stressé par quelque chose ; il ignorait encore que c’était du fait de sa présence. Il songea que cet homme devait avoir à juste raison une certaine réticence à se déplacer jusqu’au Pays du Bois pour apprendre ce Kinjutsu et, pour ce que Shinpachi connaissait des Kirijines qu’il avait rencontré par le passé, il n’était nullement surpris que les ressortissants de l’archipel montrassent quelques suspicions légitimes. Enfin, ses yeux tombèrent sur Kaya mais à l’inverse des autres il ne s’attarda pas sur ses formes, préférant la richesse de l’âme à celle du corps… hum… Elle semblait à l’inverse de son compagnon plus sereine et cela ne pouvait que la rendre plus charismatique.

La situation lui paraissait dès lors relativement stable. Observant finalement Mokko il s’attarda un peu à le parcourir des yeux comme s’il découvrait un monument historique. Il s’agissait d’un bien étrange personnage et il avait du mal à se dire que cet homme avait autrefois pu appartenir à son clan. Sans doute qu’en se présentant Shinpachi ne l’avait pas laissé indifférent, car le nom Shinrin était évocateur d’un grand passé. Mais le Monarque des Bois était en mission et ne pouvait décemment s’attarder à étudier les cicatrices du temps. Il se croqua le pouce et posa sa paume au sol, générant une petite fumée ainsi qu’un vague courant d’air. De la nappe brumeuse qui s’éleva de sa paume se dégagea une petite forme qui se mit à grimper sur son corps accroupi en tournant plusieurs fois autour de sa silhouette à une vitesse importante. Fort d’une remarquable agilité, c’est un petit rongeur qui vint se poser sur son épaule. Le museau de ce dernier était fendu comme si on avait tenté de lui arracher le visage, et à la place de son œil gauche un bandeau noir camouflait une orbite vite. Il portait une sorte de petit costume ninja qui laissait du reste dépasser son pelage par touffes de poils. Fruit de ses cicatrices et d’un air particulièrement froid, l’écureuil paraissait bien plus sinistre que n’importe lequel de ses congénères. A la vue de Mokko, le seul œil qu’il lui restait s’écarquilla. Originaire du Pays du Bois où vivait autrefois le clan Shinrin auquel le peuple écureuil était lié, notamment pour tous ceux qui obéissaient à la dynastie Rizu no Zugaikotsu, Bunbô, l’animal ninja invoqué, eut comme des flashs de son passé, mais ne pipa mot. Sa mission consistait à obéir, rien de plus.

Shinpachi quant à lui passa d’une position accroupie à une position toujours aussi proche de la terre, en pliant ses deux genoux pour les poser au sol et venir s’asseoir sur ses talons. Au demeurant, il ôta son pavois ainsi que sa lance qu’il mit sur le côté, calmement, et posa devant lui un kunai. Débarrassé de son attirail de guerre et dans une posture de prière, il scruta Mokko, l’écureuil toujours dressé sur son épaule.

« Maître Sen’sei Mokkô, cette méthode semble particulière mais ne me surprend pas. Après tout, il s’agit d’un Kinjutsu. Du reste, eu égard au passif que vous pouvez avoir avec votre clan d’origine, vous comprendrez qu’il me faille prendre quelques précautions. Peut-être connaissez-vous Bunbô, du Pacte des Ecureuils autrefois conclu avec le clan Shinrin. Il tiendra lieu de sentinelle dans le cas où la situation viendrait à révéler une possible félonie de votre part ; du reste, j’obéirais. »

Il s’empara du kunai posé devant lui et le tendit à bout de bras, les deux mains serrées dessus, prêt à se pourfendre le cœur.

« Pour l’Empire… »


Spoiler:
 


Dernière édition par Shinrin Shinpachi le Dim 24 Mai 2020 - 2:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 http://www.ascentofshinobi.com/t8912-dossier-shinobi-shinrin-shinpachi http://www.ascentofshinobi.com/u1170
Hyûga Toph
Hyûga TophEn ligne

[Mission/A/Coalition] Apprendre auprès de Sen'sei Mokkô Empty
Ven 22 Mai 2020 - 9:45
Toph était donc accompagnée pour cette apprentissage par Kaya - réprésentante de Kiri - avec un de ses shinobis qui semblait agité et Shinpachi, lieutenant de l'empire. Elle se présenta rapidement aux deux inconnus - la politesse l'exigeait. Il n'y avait évidemment pas de Kumojin présents, mais ce n'était guère étonnant compte tenu de la situation actuelle.

Toph attendit patiemment de pouvoir voir le seigneur du bois. Lorsque Mokko arriva, elle frappa ses poings ensemble et baissa la tête respectueusement.

Mokko-san, c'est un plaisir de vous revoir.

Toph se releva. Le respect envers le seigneur du bois n'était pas feint. C'était lui qui avait mis sur pied cette coalition, rassemblant les étendards séparées par le manque de confiance, la peur, la haine, et l'histoire passée. Pour autant, la réaction de Mokko était... surprenante. Avait-elle mal entendue ? Ou avait-il parlé d'une certaine partie anatomique de la femme. Toph était confuse, et trop inexpérimentée dans cette discipline.

Elle écouta ses propos.

Elle devait mourir. C'était une métaphore ? Ou il parlait de véritable mort ? C'était assez flou et ambigüe. Le lieutenant semblait prompt à donner sa vie, et avait même invoqué un kuchyiose pour une raison... de sécurité ? Toph était plus sceptique, et prudente. Le seppuku n'était pas un rituel léger à entreprendre.

Un samourai vit pour mourir. Je ne m'attends pas à ce qu'un kinjutsu soit simple à apprendre. Néanmoins, je m'attends respectueusement à quelques explications complémentaires, cher hôte.

Car il était évident qu'il n'allait pas les tuer sans raison. Il avait promis d'apprendre une technique, et non pas promis un meurtre. La modalité de cet exercice serait sans doute proche de la mort, sans en passer outre le seuil. Toph était prête à faire ce genre d'efforts pour protéger son village. Cela ne l'empêchait néanmoins pas de ressentir une boule dans son ventre. Le stress était humain, et signe que son entrainement de Bushi n'était pas encore complètement maitrisé.

Spoiler:
 

_________________
[Mission/A/Coalition] Apprendre auprès de Sen'sei Mokkô Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Akiyama Tatsuya
Akiyama TatsuyaEn ligne

[Mission/A/Coalition] Apprendre auprès de Sen'sei Mokkô Empty
Ven 22 Mai 2020 - 10:48





Kinjutsu



Voilà un tournant pour le moins surprenant, bien qu'assez satisfaisant si on en croyais le soldat de l'Empire prêt à se planter tout seul. Bizarrement, il ne regrettais plus d'être ici pour cette simple raison. Enfin, ça permettrais à Tatsuya de voir si le fait de mourir était effectivement métaphorique comme le soulignait l'envoyée de la roche. Il croise alors les bras et observe calmement, il ne bougerais pas le petit doigt pour dissuadé le soldat de l'Empire de s'étaler les tripes au sol, au contraire, il se retenait même de l'y encouragé. Il observe cependant Mokko, calmement, soupirant légèrement. Il dégaine par la suite son katana et le plante dans le sol en fixant l'hôte calmement.

- Mokko-san... Je suis curieux d'en savoir plus.. Par contre... Si certains ne sont pas dérangés par l'idée de se donner la mort, je m'y refuse, si je dois frôler la mort, ce seras via un combat. Je n'ai pas spécialement envie de me dire que j'ai obtenue ce pouvoir en commettant l'acte de lâcheté suprême. De plus, j'ai du mal à imaginer apprendre quelque chose en état.. Eh bien mort. J'ai quitter le temple il y a des années, en me disant en plus avoir besoin de me préoccuper de ce genre de mystère ou phrases à double sens, mais il faut croire que notre passé nous rattrape toujours, n'est-ce pas ? Mais je dois avouer que c'est quand même plaisant de revoir ce pays, même si je suis parti, ce fût tout de même mon foyer pendant bien des années...

Il croise par la suite les bras contre son torse, calmement, souriant légèrement à Mokko, qui ne se souvenait probablement pas du jeune homme turbulent qu'il était jadis, enfin, il ne se souvenait probablement pas de lui tout court de toute façon, même s'il était déjà assez doué à cette époque, il n'était pas inoubliable pour autant.

- Mais je comprend toutefois quelque chose, ayant passé nombres d'années ici.. Je partage votre inquiétude concernant l'apprentissage des secrets de ces terres. Je ne vais pas vous mentir en prétextant le contraire, je suis moi aussi inquiet à ce sujet, Mokkô-sama. L'avenir m'inquiète, mais si nous n'agissons pas pour vaincre l'homme au chapeau avec tous les moyens en notre possession, je ne suis même pas certain qu'avenir il y auras.

Le jeune chûnin dépose alors un genoux au sol, après tout, même si ce passé lui semble lointain, Mokkô était tout de même le chef des moines, moines qui ont participer à son éducation. Il devait donc le respect à cet homme, à plus d'un titre.

- Comprenez donc ma curiosité concernant vos mots.



Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7360-la-montagne-faisant-des-vagues-fiche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t7369-carnet-de-akiyama-tatsuya
Yuki Kaya
Yuki Kaya

[Mission/A/Coalition] Apprendre auprès de Sen'sei Mokkô Empty
Dim 24 Mai 2020 - 0:48

Le petit groupe s’était rassemblé et avait eu le temps d’échanger quelques banalités avant que la porte ne s’ouvre pour qu’ils puissent rencontrer celui pour qui ils étaient tous ici: Mokko. Le Seigneur du Pays du Bois restait, malgré toutes ses connaissances et ses titres, un homme comme les autres sur certains points. Son regard et sa remarque firent apparaître un petit sourire sur le visage de la dame de glace, qui préférait en rire que de s’offusquer. Et puis ça voulait aussi dire qu’il allait avoir un à priori positif sur elle, ce qui était toujours bon à prendre. Jouer de ses charmes? Jamais…

“Mokko, ravie de vous revoir.”

Elle avait toujours son petit sourire aux lèvres en s’adressant à lui, mais elle gardait évidemment un ton sérieux, elle ne parlait pas à un ami de longue date, loin de la.
Autre information bien importante, elle avait enfin l’identité de celui dont elle ignorait le nom. Il était donc bien de l’Empire du Feu, et visiblement gradé, en plus. Elle se contenta de lui adresser un petit hochement de la tête lorsqu’il se présenta afin de lui répondre silencieusement et de lui montrer qu’il avait reçu son attention.

Cependant, l’ambiance bon enfant retomba vite lorsque Mokko annonça que pour apprendre les fameux Kinjustu, clé de voûte de la stratégie de la coalition, il allait falloir mourir. La jolie blonde fronça les sourcils, un peu étonnée de cette révélation. Elle se demandait s’il était sérieux en parlant de mort au sens premier du terme, c’est à dire une mort physique, ou s’il voulait sous entendre une mort tout autre. Quelque chose de plus spirituel, plus imagé. La renaissance de l’esprit pour s’élever à un rang supérieur, par exemple.

Tous les autres apprentis semblaient vouloir plus d’informations, ce qui était naturel évidemment. Sauf qu’en y réfléchissant un peu plus, la mort toute simple était impossible. Ou alors il userait d’une technique interdite pour les ramener à la vie, car après cette fameuse “mort”, il faudrait bien qu’ils apprennent ces Kinjutsu. Et avec une mort physique, sans réanimation, c’était bien compliqué.

“Je suis aussi étonnée par ce prérequis, mais j’imagine que vous ne parlez pas d’une mort réelle, ou tout du moins physique? Sinon, je ne vois pas bien comment on pourrait apprendre. Je vous accorde cependant ma confiance. Ah, et quoiqu’il arrive, si on peut éviter les cicatrices voyantes...”

Car oui, l’apparence était toujours aussi importante.

_________________
[Mission/A/Coalition] Apprendre auprès de Sen'sei Mokkô 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

[Mission/A/Coalition] Apprendre auprès de Sen'sei Mokkô

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois :: Hikari, Cité Brisée
Sauter vers: