Soutenez le forum !
1234
Partagez

Juge et coupable [Kaicho Kuro]

Itö Luna
Itö Luna

Juge et coupable [Kaicho Kuro] Empty
Ven 15 Mai 2020 - 3:50



Le temps était une chose précieuse pour chaque individu foulant le pied sur cette terre et peu de personnes s’en rendaient compte. Celui qui m’avait été donné n’était pas une chose dont je prenais à la légère et je comptais bien profiter de ce cadeau pour transformer cette vie en une ère plus sure pour toute chose respirant l’air de cette atmosphère sinistre. J’étais revenue à Iwa depuis maintenant quelques semaines et ma fonction m’avait de nouveau été remise. Mon grade et mon retour me permettaient de prendre avec moi un, deux ou trois élèves, ce que je comptais bien faire.

Deux jours, auparavant, je m’étais rendu dans les archives de l’académie Hashira, section -Genin, Chunin & Jonin- . Ici, j’avais pu trouver toutes les fiches de chaque shinobis actifs du village, merci à mon statut. Mon but était bien évidemment de trouver ceux ou celles qui me faillaient et qui me correspondaient et en tournant les feuilles les unes après les autres, j’étais tombé sur lui, Kaicho Kuro. Jeune homme d’une vingtaine d’années, il avait vécu la résonance tout comme moi ainsi que des milliers d'autres personnes, mais c’était un autre point m’avait interpellé sur les mots qui le décrivaient -13 mois de détention pour vol-.

« Un ancien taulard… » Tel était ma phrase quand mes yeux se passaient sur l’encre noire du papier. Dans mon esprit, tout un tas de neurone s’activaient dans tous les sens pour me permettre de mettre mes idées à jour. Mon goût, prononcé pour la loi, était à un point je venais à juger cette personne comme exceptionnel. Une personne lambda aurait pu penser que cela était surement la dernière personne à qui je parlerais, mais je voyais en lui une personne ayant une véritable expérience du monde de la nuit ou tout des moins de ses raclures. Une personne qui pouvait être utile à ses fondations qui ont bâti notre pays et cette terre. Une personne capable de reconnaître au premier coup d’œil ceux qui devraient être jugés pour leurs crimes et leur pécher. Mon objectif à cet instant était clair, je voulais le prendre avec moi pour réaliser mon projet.

Depuis, il avait dû recevoir la convocation que je lui avais destinée et c’était au pied d’une des places des rues commerçantes. Assise sur une chaise d’un des nombreux bars de la ville, mes deux katanas penchaient sur ma droite indiquant à tous mon statuts au sein du village. Le soleil glacial de l’hiver tapait sur mon front tandis que je me remémorais pour je ne sais quelle raison le courrier que se Kuro avait reçu.

Citation :
Kaicho Kuro,

Vous êtes convoqué par Ito Luna, Jonin d’Iwa pour une entrevue. Votre présence est obligatoire et se déroulera dans deux jours à l’adresse indiquée.

Cordialement, l’intendance Tsuchi.

Je ne savais pas comment allait réagir cet inconnu lorsque j’allais lui annoncer ce que j’avais à dire. Allait-il me rire au nez ? Ou tout simplement refuser mon offre . Le choix lui était propre et mes mots allaient devoir être convaincant pour réussir à convaincre un ancien taulard à affronter peut-être ses anciens démons. Et s’il était parti pour me suivre dans cette voie sombre et solitaire, le jugement allait possiblement poser ses yeux sur son âme.





_________________
Juge et coupable [Kaicho Kuro] 1529
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 http://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Kaichō Kuro
Kaichō Kuro

Juge et coupable [Kaicho Kuro] Empty
Ven 15 Mai 2020 - 21:58
Un vent frais soufflait sur le cœur commercial d’Iwa en cette journée d’hiver. Malgré tout, chacun vaquait à ses occupations quotidiennes dans le quartier. Les établissements de rafraichissement étaient bondés de clients à la recherche d’un breuvage chaud ou alcoolisé pour se réchauffer, les commerçants se faisaient les vieux os derrière leur comptoir bien emmitouflé jusqu’au cou dans des vêtements chauds. Par contre, ce n’est pas tout le monde qui semblait si bien vivre avec le froid. Adossé contre un mur au coin d’une ruelle, clope aux lèvres, Kuro grommelait dans sa barde presque inexistante quelques obscénités tout en se frottant les mains pour lutter contre leur engourdissement. Son pays d’origine, Ame no Kuni, connaissait aussi les hivers, mais ils étaient généralement beaucoup plus doux et clément. Jamais le nouvel Iwajin n’avait été confronté à un tel froid.

Humant l’air vicié de sa cigarette, Kuro attendait sagement l’heure de son rendez-vous. Quelques jours plus tôt, alors qu’il s’entrainait sur les terrains de l’Académie Hashira, il avait reçu une missive de l’intendance du village, lui demandant de se présenter à un mystérieux rendez-vous avec une Jônin du village. Pourquoi? Le message n’en parlait pas, ce qui avait piqué la curiosité du jeune homme. Lui qui avait grandit dans les rues d’Ame, il avait encore beaucoup de mal à s’habituer à la droiture et à la rigueur militaire qu’exigeait sa nouvelle fonction de shinobi. C’est probablement ce voile de mystère entourant la missive qui avait poussé le jeune Kuro à se présenter à ce rendez-vous sans broncher. Alors qu’il attendait l’heure annoncée, son regard s’égarait d’une échoppe à l’autre, d’un passant à l’autre. Ces mains lui démangeaient. Non pas uniquement à cause du froid, mais parce qu’il tentait de lutter contre son instinct. Cet instinct qui lui avait permis de survire à une enfance dans la pauvreté. Son esprit calculait les innombrables manières dont il pourrait subtiliser une bourse ou deux, ou encore comment telle ou telle commerce était vulnérable à un cambriolage facile. Kuro sentait qu’il devait lutter contre une part de lui-même, comme un addict devait contrôler ses envies d’opium. Il serra les dents, puis reporta son attention sur le lieux du rendez-vous, le bar de l’autre côté de la rue.

Kuro laissa tomber son mégot de cigarette et l’écrasa du bout de sa botte avant de finalement entrer dans l’établissement. Aussitôt à l’intérieur, la chaleur de l’âtre dissipa le froid qui s’était emparé de ses os et ses joues rosées par l’hiver naissant se réchauffèrent en lui provocant une sensation désagréable de picotement. Ce n’était que son premier hiver Iwajin et il le détestait déjà. Retirant son écharpe, le nouveau Genin scruta la grande salle du bar à la recherche du mystérieux Jônin qui l’avait convoqué. Il n’en fallut pas long pour qu’il débusque celle qui devait être à l’origine de la missive qu’il avait reçu. Sa chevelure blanche comme neige la faisait sortir du lot, tout comme les deux sabres qu’elle portait à la droite de sa hanche. Ce qui frappa Kuro en premier ne fut pas sa beauté, mais bien son âge, la jeune femme paraissait à peine plus vieille que lui.
¬ Ito Luna je présume? Dit-il tout en s’installant à la table de la Jônin sans avoir attendu la moindre invitation.
Maintenant à proximité et bien devant elle, Kuro la scruta plus en détail. Son regard oscilla rapidement entre sa chevelure blanche, ses yeux froids et les sabres à sa taille. Luna semblait peut-être jeune, mais tout chez elle imposait le respect et transpirait la puissance que se devait d’avoir un shinobi aussi gradé qu’un Jônin…Ce qui n’empêcha par le Kaichô d’être lui-même, c’est-à-dire indifférent et presque condescendant. Kuro était installé, les deux bras croisés, sur la chaise directement devant elle et il ne dit pas d’autres mots, attendant que la Jônin lui explique ce qu’il pouvait bien être venu foutre ici.


Spoiler:
 

_________________
Juge et coupable [Kaicho Kuro] Signat10


Dernière édition par Kaichō Kuro le Sam 16 Mai 2020 - 3:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9338-kaicho-kuro-100-termine
Itö Luna
Itö Luna

Juge et coupable [Kaicho Kuro] Empty
Sam 16 Mai 2020 - 1:29



Jambe croisée sur ma chaise, je voyais entrer celui que j’attendais depuis quelques minutes maintenant. En le regardant entrer dans le bar, j’analysais le visage qui allait bientôt se présenter devant, plus qu’une analyse, je jugeais littéralement l’habit du moine. De visage solide, ses traits montraient à tous son expérience de vie et à cet âge cela n’était jamais bon signe. Il fallait dire que pour 20 ans, avoir déjà passé plus d’un an dans des geôles n’était pas commun. Ses cheveux noirs laissaient présager un caractère bien trempé ou du moins difficile, me laissant me questionner si un matage dans les règles allait être nécessaire. Dans tous les cas, je n’étais pas certaine s’il allait accepter de me rejoindre, mais je comptais bien tout faire pour le convaincre quitte à lui forcer la main.

De ce que j’avais pu apprendre dans ses fiches, il avait été pris sur le fait lors d’un vol nocturne. Son passé d’orphelin n’avait pas dû être facile et il avait surement dû se battre pour survivre face à un monde injuste sur le plan de naissance. C’était également un point que j’avais pris en compte dans mon pré-jugement chez lui. Ayant pour obligation de se débrouiller, il s’était relativement bien débrouillé dans un sens. Et malgré le fait de s’être attaqué à plus gros que lui, il avait déjà été jugé pour ses méfaits. Je partais donc d’une base neutre envers lui et c’était une bonne chose pour sa tête. J’espère d’ailleurs qu’il allait pouvoir autant m’apporter que moi, je pourrais lui apprendre. « C’est bien moi. Tu peux t’installer Kuro. » Poussant la chaise avec ma jambe à laquelle sa condescendance s’était adossée, je l’invitais à s’installer sur celle-ci.

Déposant un verre d’alcool sur la table me séparant de mon interlocuteur, la serveuse s’en allait retourner travailler. « J’aimerais un peu parler avec toi pour un projet qui me tient à cœur. » Même si la réalité l’avait obligé à venir ici. « J’ai cru entendre que ta vie n’avait pas été facile et tu es quand même parvenu à réussir les examens Génin et à regagner une certaine confiance auprès du village. Ce n’est pas une chose que tous les criminels arrivent à faire et encore moins les ex-taulards comme toi. » Mes mots étaient aussi crus qu’un Tartare et reflétaient bien ma personnalité aussi riche que juste. « Dans un sens, tu imposes le respect pour ton changement de veste, même si certains doivent maintenant te considérer comme un traité et un lâche. C’est un point que j’admire ! »

Le verre rejoignait alors mes lèvres histoire de réchauffer le timbre de ma voix. « Il faut le reconnaître, ton passé est intéressant. »

« Bon passons pour les raisons de ta convocation. J’aimerais savoir qu’elles sont tes inspirations pour ton avenir et également savoir ta vision sur la justice. » Ses questions étaient relativement vagues et cela était fait exprès, avant de lui proposer de rejoindre mon équipe, je devais m’assurer qu’il serait capable de suivre ma vision de la vie et de mon châtiment. Suivant ses réponses, j’allais surement en lui redemander sur certains critères qui me paraissaient importants et seulement après cela, mon offre ultime pouvait apparaître.


_________________
Juge et coupable [Kaicho Kuro] 1529
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 http://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Kaichō Kuro
Kaichō Kuro

Juge et coupable [Kaicho Kuro] Empty
Sam 16 Mai 2020 - 17:21
À peine installé devant la Jônin, Kuro fit signe à la serveuse de lui apporter un verre de saké également. Il était bien impatient de découvrir pourquoi cette femme l’avait fait venir ici. Toujours les bras croisé en attendant son verre, Kuro l’écoutait parler tout en restant froid et distant. La surprise fut cependant totale - s’emparant même de son visage - lorsque son interlocutrice évoqua son passé criminel. Comment était-elle au courant? Il avait pourtant bien fait attention de n’en parler à personne depuis son arrivé au village, même à ses tuteurs de l’Académie. Le jeune homme ne voyait qu’une possibilité…Visiblement, l’idiot de Jônin qui l’avait fait entrer à Iwa - celui qui devait une faveur à son père d’adoption - n’avait pas bien fait son boulot pour que toutes ces informations se retrouvent connues de quelqu’un d’autre…Il l’avait bien aidé à entrer au village et à accélérer son intégration à l’Académie, mais contrairement à ce que Kuro lui avait demandé, il semblait s’être ouvert la trappe et fait circuler l’information. Soudainement, le jeune homme se sentait bien idiot d’avoir fait confiance à un inconnu, cela aurait pu se retourner contre lui bien plus tôt. Peut-être que c’est ce que Luna voulait? Le faire chanter? Le manipuler en faisant miroiter l’idée de l’exposer? Non, Kuro ne voulait pas y croire. Il ne vivait plus à Ame, il devait cesser de voir le mal partout. Et puis la jeune Jônin venait de mentionner un projet l’impliquant…Si elle avait vraiment voulu le faire chanter, cette conversation ne se déroulerait certainement pas comme cela.
¬ Vous semblez déjà bien me connaître. Répondit-il le sourire en coin. Mes aspirations sont bien claires. Elles doivent même être écrite quelque part dans le dossier que vous avez lu sur moi.
Et puis, quelque chose dans le discours de la jeune femme l’intriguait. Il ne parvenait pas à comprendre pourquoi son parcours si atypique la fascinait de la sorte. À l’écouter parler, elle semblait presque admirative. Plus la discussion avançait et plus le jeune corbeau se sentait enclin à s’ouvrir et à répondre à son interlocutrice de manière honnête. Kuro n’avait pas ressenti son voyage jusqu’à Iwa et son changement de vie comme un retournement de veste. Du moins pas au départ…Mais il est vrai que ses habitudes douteuses de criminels s’étaient amoindries depuis son arrivé. Il se sentait pris entre deux feux, tiraillé entre son passé et son futur. La serveuse s’approcha du duo et déposa le verre de saké qu’il avait commandé sur la table. Kuro s’empressa d’en prendre une première lampé pour chasser ses pensées, puis il reprit :
¬ Comme vous savez sûrement, j’ai été abandonné à Ame lors de ma naissance. J’ai grandi dans la rue, la criminalité, toussa toussa, vous avez lu mon dossier tout y est écrit semble-t-il…Si je suis venu à Iwa, c’est parce que mes parents sont originaires d’ici.
Kuro plongea une main à l’intérieur de son manteau et en ressortit un bout de papier froissé qu’il déposa sur la table. Il s’agissait de la seule pièce du puzzle qu’il avait en sa possession pour l’instant. L’encre avait coulé ou s’était effacé sur la grande majorité du parchemin, seul quelques mots avaient survécu au temps et à la pluie : petite noblesse…pays de la terre…Rokkusu…mariage arrangée…amant…danger…colère d’A…Bo…amie Hinako…au Pays de la pluie…Et en guise de signature du document, un simple nom : Himegimi Soyokaze.
¬ Tout ce que je connais sur ma famille se trouve dans cette lettre. C’est-à-dire presque rien…Mon but est de les retrouver. Et de comprendre pourquoi… Comprendre pourquoi ils ont fait de ma vie un enfer. Pourquoi j’ai dû autant souffrir pour en arriver où je suis aujourd’hui. Il s’arrêta pour réfléchir quelques instants et prendre une gorgée de saké avant de continuer. Pour moi, cet appartenance au monde shinobi est toute nouvelle, mais elle est motivée par cette aspiration… Cela ne fait que depuis l’été dernier que je peux utiliser mon chakra. Les spécialistes de l’Académie que j’ai vu à mon arrivé pensent que c’est la Résonnance qui a réveillé quelque chose en moi. Si je suis devenu Genin, c’est parce que je cherche à développer ces nouveaux dons et apprendre à les maîtriser pour devenir plus fort…Et prouver que malgré l’abandon, le destin aura bien voulu que je devienne quelqu’un…
Kuro s’arrêta de nouveau. Si Luna était aussi observatrice qu’elle semblait l’être, elle devinerait bien vite que malgré la confiance qu’il semblait avoir en ses mots, le Genin était mal alaise de s’être ouvert ainsi à une inconnue. Il reprit son verre de saké et le finit cul sec. Maintenant plus calme et serein, Kuro reprit.
¬ Ma vision de la justice? C’était bien cela l’autre question? Je n’en ai pas vraiment…Dû moins pas encore. À Ame il n’y avait aucune justice. C’est la loi du plus riche qui domine, même pas celle du plus fort. Ceux qui ont les poches les plus profondes et les bourses les plus garnies décident de ce qui est loi, de qui meurt ou survit, de qui peut les rejoindre et de qui reste dans la boue. Il n’y a rien de juste là-bas. Tout ce que je sais de ma vision de la justice pour l’instant, c’est ce que je ne veux pas qu’elle soit.
Le jeune corbeau plongea son regard dans son verre de saké vide. Il chercha la serveuse des yeux pour commander un nouveau verre, mais en vain. Avait-il bien répondu aux questions de Luna? Est-ce que c’est ce qu’elle voulait entendre? Kuro n’en avait pas la moindre idée. Mais chose certaine, il en avait déjà marre de ne pas savoir pourquoi on l’avait convoqué.
¬ Avant d’aller plus loin, j’aimerais savoir une chose. Pourquoi m’avoir fait venir ici? Pourquoi me poser toutes ces questions? Je n’aime pas qu’on me mène en bateau, je préfère aller droit au but.

Spoiler:
 

_________________
Juge et coupable [Kaicho Kuro] Signat10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9338-kaicho-kuro-100-termine
Itö Luna
Itö Luna

Juge et coupable [Kaicho Kuro] Empty
Dim 17 Mai 2020 - 1:23



Contrairement à ce qu’il pouvait penser, son histoire n’était pas entièrement connue des forces Iwajins, plusieurs points d’ombre parcouraient son passé pour les membres du Sazori et ce n’était qu’après son incarcération que toutes les informations importantes le concernant étaient précises. Malgré cela, l’honnête de Kuro me prouvait que son futur n’allait pas ressembler à son précédent parcours. « Je n’avais pas toutes ses infos te concernant, mais tu n’es pas une personne idiote et je pense que tu t’étais douté qu’une enquête ait été ouverte avant ton intégration dans les forces armées du village. En tout cas, malgré tous tes déboires, plusieurs membres ont estimé que tu méritais une seconde chance dans la vie. » Et dans mon cas, cela me réconfortait dans mon choix et j’espérais pouvoir l’aider un jour ou l’autre dans la recherche des ombres de son existence.

« Je comprends une partie de ton âme, moi aussi, j’ai subi la résonance et j’ai également dû apprendre à faire avec ce que j’étais devenue en mettant en pause pendant un long moment la voix que je m’étais tracé. » Cette vague d’énergie avait bouleversé ma vie et il fallait dire que j’avais haï cette forme que j’avais acquise durant un petit moment avant d’en faire une force. « Ce que tu as gagné dans cette résonance, c’est un pouvoir que seul toi peut définir sa puissance. »

Reprenant un coup à boire, j’étais maintenant ce qui m’intéressait le plus dans mes interrogations sur lui. La justice représentait pour moi un corps divin que nul ne pouvait contourner sans en subir les conséquences et suivant le jugement que je décidais d’infliger, mon bras armée se recouvrait souvent de fluide encore chaud. « J’ai ouï ce qui se déroulait à Ame et je peux te certifier qu’un jour la balance de la justice sévira dans ses nids de termites. » Si dame nature ne s’en occupait pas avant moi. « Mais ta vision du bien et du mal est erronée à mes yeux. La justice est un pouvoir absolu que tu es le seul à pouvoir juger, tel un glaive, tu dois écouter ton âme et être le bras guidant cette pure lame. » Dans ses mots, je voulais lui faire comprendre que peu de monde pouvait être se membre armé du jugement dernier et que s’il trouvait la force de le devenir, il serait alors capable d’appliquer les sentences que les impies méritaient.

Quelques gorgées plus tard, les rôles s’étaient inversés et Kuro prenait le contrôle de la discussion en m’interrogeant sur les raisons de sa présence ici. « Je ne suis pas là pour te prendre pour un idiot, comme je te l’ai précisé avant, ce n’est pas ce que je pense de toi. Je t’ai convoqué, car je chercher actuellement à former une équipe, là 11 pour être précise. Ton profil me parlait, tu as vécu des événements que j’ai moi-même eus. Ton passé de criminel ne m’intéresse pas du tout, tu as déjà payé ta dette à la table de la loi. Vois dans ses questions plus un moyen d’apprendre à te connaitre son coéquipier. »

Le verre d’alcool était parti au fond des oubliettes durant ses moments de bavardage avec lui. Mon ressenti était plutôt bon et plus les mots sortaient, plus je me réconfortais dans mon choix. « Maintenant que tu connais la raison, sache que tu n’es pas obligé d’accepter. Ce n’est pas une dictature ici et ton libre-arbitre sera respecté. Mais je pense que nos deux personnalités peuvent être compatibles et je n’hésiterais pas à t’aider dans ta quête de puissance pour que tu découvres ta vraie histoire et également que tu sois capable de justifier tes futurs gestes. » Finissant ainsi, je laissais une très grosse vague de doute dans la formulation de ma phrase. Pour moi, il était encore innocent et le monde que je m'apprêtais à lui faire découvrir le changerait surement à vie.



_________________
Juge et coupable [Kaicho Kuro] 1529
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 http://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Kaichō Kuro
Kaichō Kuro

Juge et coupable [Kaicho Kuro] Empty
Lun 18 Mai 2020 - 0:39
Kuro avait certainement été trop rapide pour juger le Jônin qui l’avait accueilli au village. À en croire celle qui deviendrait peut-être bientôt sa coéquipière, il était de coutume pour les forces militaires du village d’effectuer des enquêtes indépendantes supplémentaire à celles déjà menées lors de l’immigration. Chose tout à fait logique maintenant qu’il y repensait. D’après la jeune dame, les autorités du village étaient bien au fait de son passé. Et malgré tout, ils avaient souhaité le voir intégrer les rangs. Le jeune homme n’était pas habitué à autant de bonne foi et de bonté…Dans le milieu où il avait grandi, on aurait dit qu’ils étaient simplement naïfs ou insouciant de faire confiance de la sorte. Le jeune homme ne savait pas encore ce qu’il devait en penser. Cela ne faisait que s’ajouter à la longue liste des choses qu’il ne comprenait pas encore de ce nouveau monde.

Pendant que Luna lui confiait à son tour avoir été affecté par la mystérieuse résonance, Kuro attrapa la serveuse par la manche pour lui commander une deuxième tourné. Même si la Jônin demeura vague sur les détails, Kuro comprit qu’elle aussi elle avait été transformée par la vague d’énergie. De quelle façon il ne pouvait pas le dire, mais à la manière dont elle en parlait, il devinait que cela avait été un changement marquant pour elle aussi. Le Genin savait bien que la Résonance avait été un phénomène mondial, mais c’était la première fois qu’il rencontrait quelqu’un directement impacté par le phénomène tout comme lui. Luna se révélait être bien plus intéressante qu’il ne l’espérait. Elle enchaîna ensuite par ses propres commentaires sur la justice. Le jeune homme ne comprenait pas encore totalement sa vision, mais il reconnaissait un certain intérêt et une certaine logique dans les paroles de la Jônin.
¬ Je crois comprendre ce que tu veux dire en parlant de justice...Mais je me questionne, se faire le glaive de la justice et se laisser guider par son âme dans l’accomplissement de cette lourde tâche, ne revient-il pas à s’improviser juge, jury et bourreau à la fois? Ne vaut-il pas mieux s’accrocher à des idéaux communs, comme les lois, règles et dogmes d’Iwa par exemple, et s’y fier pour délivrer la justice? Kuro marqua une pause, l’air un peu confus parce qu’il venait de dire. Il prit une première gorgée dans son nouveau verre de saké qui venait à peine d’être déposé sur la table, laissa l’alcool lui réchauffer l’intérieur, avant de reprendre. Mais comment savoir si ces lois et dogmes sont justes? Il faut alors se fier à son âme et non pas suivre aveuglément...Aie aie aie, quel casse-tête! ajouta-t-il cette fois en ce passant une main dans ses cheveux mi-long en faisant mine de se gratter la tête. Je crois que je vais avoir besoin de plus de temps pour me faire une tête. Mais j’ai envi de comprendre ce que tu dis. Je crois me reconnaître dans ta vision du juste. Je te promets, je vais te revenir avec ma propre réponse bientôt, le temps de bien y réfléchir.
La jeune femme continua en révélant finalement qu’elle était son plan pour lui. Les raisons étaient bien plus simple que ce à quoi s’attendait. Il n’y avait pas de mystère, pas d’arnaque ou d’entourloupe. Elle cherchait à mettre sur pied une équipe de shinobis et son profil lui avait tapé dans l’oeil. Son passé de crimes ne l’intéressait guère, pour elle Kuro était un repenti en quête d’une deuxième chance. Son interrogatoire n’était en réalité qu’une simple causerie. Maintenant rassuré et détendu, il ne put s'empêcher de laisser filtrer un petit sourire en coin. Il délia ses bras et pris une énième lampée d’alcool. Bien qu’un peu réticent à l’idée de partager son quotidien avec des coéquipiers, des frères et sœurs d’armes, l’ancien criminel se demandait s’il ne s’agirait pas là de la solution qu’il recherchait depuis son arrivé…Franchir le dernier fatidique pas, celui qu’il lui permettrait d’avancer dans ses objectifs, de devenir plus fort, plus juste, plus droit. Le dernier pied de nez qu’il pourrait faire à son mentor qui l’avait laissé croupir en prison pendant plus d’un an pour lui enseigner une leçon.
¬ À l’équipe 11 alors! Kuro leva son verre en guise de célébration et le finit une nouvelle fois d’une traite. Je ne sais pas trop ce que veux dire appartenir à une équipe, mais ce que tu laisses présager m'intéresse et je compte bien le découvrir. Tu semblais avoir beaucoup de projet pour cette équipe, est-ce que tu peux m'en dire plus? Et est-ce que d'autres doivent nous rejoindre?
À quoi cette aventure allait-il le mener? Kuro n'en avait pas la moindre idée. Sa curiosité l'emportait. Il était peut-être temps pour l’oiseau solitaire de finalement faire un bout de chemin avec de la compagnie, peut-être pas pour tout le temps, mais au moins pour quelques temps.

Spoiler:
 

_________________
Juge et coupable [Kaicho Kuro] Signat10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9338-kaicho-kuro-100-termine
Itö Luna
Itö Luna

Juge et coupable [Kaicho Kuro] Empty
Ven 22 Mai 2020 - 22:46



« Tout le principe est là ! Juge et bourreau à la fois est le seul moyen d’appliquer une justice équitable à tous. L’argent et le pouvoir ne doivent jamais être impliqués dans le respect des lois établies et dans celle de la nature, malheureusement ceux-ci arrivent à s’engouffrer dans n’importe quelle organisation et finissent par corrompre tout ce qu’ils touchent. Être la loi et être son jugement est la réponse que j’ai trouvée face à toute cette pourriture qui gangrène notre civilisation. » Levant mon verre également à cette célébration, je finissais la dernière gorger de celui-ci. La première étape était maintenant finie et la deuxième approchait à grands pas.

Kuro avait l’esprit et la force d’âme que je recherchais depuis si longtemps. « Tu es mon seul élève et cela va durer durant un moment. Sauf exception, je ne pense pas trouver une personne qui remplit mes propres critères rapidement. » Le Génin et le Chunin ne se fabriquaient pas comme ça et sur-mesure, même si cela aurait été une bonne idée. Et peu de personnes avaient les compétences dont j’avais besoin. Le difficile début d’existence du brun lui avait apporté une véritable vision sur le monde qui l’entourait. Les chemins qu’il avait empruntés durant son enfance l’avaient mené où peut d’homme et de femme pouvait s’échapper et il était quand même parvenu à sortir sa tête de ses sables mouvants qui l’avaient dévoré depuis déjà si longtemps.

« Mes projets ? Pour le moment, c’est de te faire monter en puissance. Pour nos deux objectifs, il va te falloir apprendre de nouvelles techniques, de nouveaux styles de combat et surtout acquérir de l’expérience. » Mon but nécessitait que Kuro apprenne à utiliser son cœur et ses muscles, tout en étant capable de rester neutre. Chose qui n’était pas encore le cas d’après ce que tout le long de notre conversation. « Après, te viendra une révélation ! » Sur ses mots énigmatiques, je me levais doucement de ma chaise pour mettre mon épais blouson de laine. « Tâche d’être en force dans les prochains jours, je viendrais te chercher tôt dans la mâtiné. » Remettant en place mes lames, je me dirigeais lentement vers la sortie avant de me retourner vers lui. « Le mégot que tu as jeté avant de rentrer, je le ramasserais à ta place. Si tu ne veux pas perdre une main dans un avenir proche. »

La première leçon était donnée et il ne savait pas dans quoi il avait mis les pieds. Son entrainement allait être rude et épuisant avec des passages à vide. Je ne doutais pas qu’à un moment ou un autre, il allait supplier la mort voir retourner dans sa cage en fer.

Spoiler:
 

_________________
Juge et coupable [Kaicho Kuro] 1529
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 http://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Kaichō Kuro
Kaichō Kuro

Juge et coupable [Kaicho Kuro] Empty
Hier à 17:00
La Jônin répondit aux dernières interrogations de son nouvel apprenti tout en lui lançant un avertissement pour la suite des choses. Visiblement, sa nouvelle vie ne serait pas de tout repos. Loin de là. Dans un premier temps elle voulait que le duo se concentre sur son entraînement, afin qu’il gagne en expérience, en confiance et en puissance. Ce n’était pas une mauvaise chose aux yeux du jeune homme. Il sentait qu’il approchait des limites de ce que ses tuteurs de l’Académie pouvaient lui enseigner et faire un bout de chemin en compagnie de Luna en guise d’élève lui apporterait beaucoup. Elle était jeune, de son âge visiblement, mais elle laissait transparaitre une maturité et une force que Kuro n’avait pas.

Leur équipe serait un duo pour l’instant, ce qui lui plaisait d’autant plus. Il pourrait ainsi se concentrer sur ce qui est important et non pas sur des relations sociales embarrassantes et inutiles.

Après avoir répondu à ses dernières questions, sa compagne quitta son siège et se prépara à partir en lui annonçant le programme des prochains jours. Le calvaire allait commencer aussi tôt que le lendemain dès la matinée. Peut-être tentait-elle de le déstabilisé en le faisant se réveiller à l’aurore pour leur prochaine rencontre, mais elle se rendrait bien vite compte que cela ne marcherait pas. Kuro était un être matinal et de peu de sommeil. Le jeune homme sourit à cette perspective, plus aucun relâchement ne serait permis. Juste avant de tourner les talons et de quitter les lieux, Luna lui jeta un avertissement menaçant qui le laissait imaginer l’intransigeance de sa nouvelle mentor. Un main contre un mégot, était-elle vraiment sérieuse !? Cet avertissement prit Kuro par surprise, il s’arrêta à mi-gorgée et s’en étouffa même.
¬ Hum oui, d’accord sensei. balbutia-t-il ne sachant toujours pas si elle était sérieuse ou non.
Kuro quitta l’établissement quelques instants après la Jônin, le temps de reprendre ses esprits et de régler sa note d’une poignée de ryo sur la table. Dehors, il se pencha dans la neige pour retrouver à tâtons ce qu’il restait de sa cigarette et qui s’était enfoncé dans la fine couche de neige. Objectif en main, il l’enfonça dans sa poche avant de prendre la direction de la maison.

Spoiler:
 

_________________
Juge et coupable [Kaicho Kuro] Signat10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9338-kaicho-kuro-100-termine

Juge et coupable [Kaicho Kuro]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur commerçant
Sauter vers: