Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé

Maître du Jeu
Maître du Jeu

[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Empty
Lun 18 Mai 2020 - 19:39

Partie 2 : Enchaînée à son passé

Contexte et situation

Attendant dans l’ombre d’un bâtiment que les troupes se mettent en mouvement, une femme dont le visage n’est pas inconnu se terre. Elle a vu les membres du Shiden quitter le village, et avance, la tête cachée par une capuche, en direction d’un lieu bien éloigné des diverses entrées de Kirigakure no Satô. Le port Naragasa voit son ombre inquiétante se dessiner, et si personne ne l’a encore remarquée, alors cela ne saurait tarder. Elle sent que son clone, par-delà la sortie sud du village, n’a pas encore disparu. D’après ce qu’elle a pu voir, cela signifie donc que la consigne a été respectée. Maintenant que la Kenpei est occupée à défendre les portes, alors que la menace est déjà en place à l’endroit voulu, elle va pouvoir se déchaîner sur des personnes innocentes, selon son bon vouloir. Malheureusement pour elle, son apparence n’a pas manqué d’attirer l’attention d’un Major de la Kenpei en mouvement, qui n’a pas manqué d’alerter Yamamoto Nâam en personne.

Dans la tente qui remplace le bureau du Mizukage, le temps que le Palais de la brume ne soit fin prêt, des ordres sont donnés. Hors de question de laisser un éventuel criminel agir selon son bon vouloir, mais envoyer des unités au port alors que la menace peut venir de n’importe où, cela représente un choix cornélien pour le Lieutenant-Général. Ses ordres sont simples : trouver trois shinobis pour s’assurer que ce n’est rien. Ils devront interroger cette personne encapuchonnée et confirmer ou infirmer le risque qu’elle représente. Du fait de la situation présente, il le faudra agir avec les plus grandes précautions, sachant qu’à tout moment, une attaque d’une ampleur inconnue peut se déclarer, à un endroit aléatoire.

De son côté, la personne dont on ne peut voir le visage pour l’instant se trouve aux abords du port Naragasa, dans un espace assez ouvert, dont le sol est composé de dalles de pierre, et où il n’y a rien d’autre. Un terrain de combat parfait où se trouve encore une vaste quantité d’habitants de la brume, qui cachent à peine sa présence, tant son apparence est louche. D’ailleurs, les civils laissent une distance de sécurité, ce qui ne l’aide pas à se cacher. Mais le fait-elle seulement ? Ou est-ce une façon d’attirer des ninjas dans son piège ? Des chaînes semblent se trouver sous son manteau, et le vent qui soulève légèrement le tissu les dévoile, de temps à autre, mais à quoi peuvent-elles servir ?

Règles et informations

  • Cette alerte se déroule en Hiver de l'année 204.

  • Seuls les personnages se trouvant dans le village et étant libresPar « libre », nous entendons que votre personnage ne doit pas déjà participer à un Event, une Intrigue ou contrat. peuvent intervenir en postant un premier RP à la suite.

  • Trois personnages au maximum peuvent intervenir.

  • Le temps pour arriver sur le lieu de l'alerte est de 72 heures. Passé ce délai, l'alerte se poursuivra avec ou sans participants.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com
Yasei Zoku
Yasei Zoku

[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Empty
Lun 18 Mai 2020 - 21:09
La journée du polymorphe s’était résumée à une promenade où il avait écoulé quelques litres de liquide. Une soif insatiable qu’il s’était évertuée à combler avant de laisser tomber. Pire, pour une fois il n’avait pas fait appel à de l’alcool. Ce qui ne lui ressemblait pas mais ses économies étaient parties dans quelques achats de matériel shinobi, tandis que le reste dormait à l’abri dans diverses cachettes. Trop pingre qu’il était pour y toucher, il avait préféré se contenter d’eau ou de thé, selon ce qui lui était passé sous la patte. Une soif inexpliquée qui trouvait peut-être sa solution dans l’absence d’alcool justement. Un médecin confirmé l’alerterait sur son alcoolisme mais il y voyait plutôt le goût des bonnes choses. Tout est question de relativité en ce monde.

Bien que la notion prête à des grands discours philosophiques, il y en avait une autre tout aussi tortueuse qui pouvait remplir des ouvrages entiers : celle du Hasard. Un bien curieux évènement qui frappa le Yasei bien décidé à passer une journée à buller tranquillement. Il était revenu de sa mission il y a peu et les récents désagréments du peuple Umimori l’avaient atteint plus qu’il ne voulait l’admettre. Ils avaient pu protéger le pic d’Arata mais un goût d’inachevé le taraudait. Il avait compté sur cette journée pour passer outre mais, alors qu’il se rendait dans son endroit préféré, son instinct primitif lui signala que quelque chose ne tournait pas rond. Une sorte de murmure, une rumeur sinueuse qui se frayait un chemin à travers la foule où il progressait.

Le polymorphe releva son béret pour observer autour de lui avant de réaliser que certains regards convergeaient vers une même direction. Il tâcha de se hisser sur la pointe des pieds pour discerner l’objet de leur curiosité, mais en vain. Au lieu de ça, il fut arrêté par un gradé du village dont la mine confirmait ses doutes.

- C’est pas un exercice soldat. Quelque chose se prépare. Il nous faut des hommes ici pour s’assurer qu’elle n’est pas un danger potentiel.

Sans même fournir d’explications supplémentaires, il s’éclipsa, sûrement contraint de faire un rapport quelque part. Zoku devrait se fier uniquement à son instinct et il prit la direction de l’objet de toutes les curiosités. Ce qui semblait être une femme se tenait là, capuche rabattue sur le crâne et émettant un bruit de cliquetis métallique. Un son dont l’origine semblait être des chaînes qu’elle dissimulait sous son vêtement. Si elle était hostile et qu’elle se battait avec ça, le polymorphe avait ce qu’il fallait pour se tirer d’un mauvais pas. Rien n’indiquait l’affrontement pour le moment mais une certaine tension se ressentait, surtout pour le shinobi et homme-bête qu’il était.

Le Yasei avait repéré des visages connus dans cette foule. Par peur de déclencher quelque chose rien qu’au son de sa voix, il s’était contenté d’un signe de tête en guise de salut, ne doutant pas de la raison de leur présence ici. Il s’avança légèrement, d’à peine un pas, dans l’aire délimitée naturellement par la foule. Il ne faisait plus aucun doute qu’il s’adressait à elle. Son ton était naturel malgré la méfiance qui lui avait dicté de garder ses distances.

- Salut ! J’aurais besoin d’un renseignement, vous êtes du coin ?

A défaut de meilleures approches, il ne tenait pas à engager les hostilités, surtout avec la foule qui restait à proximité. Restait à voir qui lui faisait face et il aviserait en fonction. Il avait gardé ses mains dans les poches pour ne trahir aucune crispation. Il jouait son rôle à merveille, bien que la Bête lui dictait de se tenir aux aguets.


_________________
[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Xvhu

On oublie pas le vavaimi !:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6642-oh-yeah-terminee#55421
Imekanu
Imekanu

[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Empty
Lun 18 Mai 2020 - 21:16

[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Jsf1



Depuis son arrivée au sein de la brume, Imekanu était passée par beaucoup d’épreuve. Elle avait traversé la tempête, le froid et la faim à son arrivée, ne connaissant pas les lieux sur lesquels elle s’était posée. Elle savait que Kiri était connu pour être un grand village shinobi, mais comment faire savoir ce qu’on voulait, quand on ne savait pas parler le dialecte local ? Pourtant, nourrie par la force de son peuple Urumi, la jeune femme a tout fait pour se faire ses marques et s’intégrer auprès des forces de la brume. Même sans maîtriser le chakra, elle faisait tout pour prouver sa valeur. Puis lorsque la résonance vint, comme si ses prières furent entendues, l’azurite pu tenter sa chance et se rangea dans les rangs de Kiri. Depuis et lentement, elle se faisait sa place. Elle avait rencontré des camarades qui avaient un rôle important et des valeurs louables que la jeune femme appréciait. Mais elle, elle stagnait, elle n’arrivait pas à avancer, progresser et à se faire une place. Sa puissance n’augmentait pas, l’archère n’arrivait pas à prouver que tout ce qu’elle avait fait était saluable.

Sa dernière mission s’était très bien déroulée, ce qui la confortait dans ses capacités. Pourtant, lorsqu’elle pensait à son Mata Kotan, elle voulait faire plus, toujours plus. Alors qu’elle testait son arc fraîchement réparé, une présence familière s’annonça à elle. Un peu surprise, elle s’attendait à une mission, comme toujours, mais la requête fut plus étrange. Pas de missive à lire, donc pas de demande de traduction et aucun moyen de l’embêter, bien dommage. Une présence suspecte au port hein ? Avec une capuche ? Vérifier si c’était un danger ou juste une personne timide qui se cachait des autres ? Cela ne semblait pas bien compliqué… Pourtant il lui expliquait que le village était assez agité et que les habitants n’osaient pas s’approcher d’elle car elle avait des chaînes qui sortaient de sa cape. C’était peut-être un nouveau moyen de pêcher…

Bonne nouvelle, le port était pas très loin. Meilleure nouvelle, c’était l’endroit qu’elle connaissait le mieux dans le village pour y aller souvent, surtout pour chasser. Autant faire une pierre de coup. Si c’est une fausse alerte, elle pourra aller pêcher, sinon, elle pourra vérifier qu’il ne se passe rien d’inquiétant. Sa première idée fut de retirer son bandeau ninja sous l’oeil interrogateur de son camarade et de la cacher dans sa poche.


« Quand tu vas à la chasse, tu te fais le plus discret possible. »

Il sourit amusé puis disparut en fumée, comme à son habitude. Après avoir vérifié qu’elle avait toutes ses flèches dans son carquois, sa poche remplie de petites concoctions et ses sceaux étaient bien en place. La jeune femme s’arma de son harpon et de son petit panier de pêcher, plutôt bonne idée pour cacher les apparences si c’était nécessaire. Le petit bois étant tout prêt, la kunoichi ne mettrait pas très longtemps pour s’y rendre. Il ne fallait pas qu’elle se montre imprudente, elle n’était pas encore à l’aise parfaitement avec les arts shinobis bien que son sensei et ses camarades l’aient beaucoup aidé. Autant attendre que quelqu’un d’autre vienne si c’était nécessaire. Enfin, elle espérait qu’elle ne serait pas seule.

Ses pieds posés sur les pavés du port, la kunoichi remarqua très rapidement que les habitants fuyaient une personne immobile et camouflée, comme son camarade le lui avait dit. Elle détourna le regard, ne souhaitant pas le fixer pour se faire remarquer. De toute façon, vu l’aura qui entourait la personne, la traqueuse préféra ne pas s’y attarder. Elle ne savait pas quoi en penser, simplement avancer dans sa direction, tout en restant à une distance certaine. Le son métallique sous sa cape témoignait de ces chaînes étranges qui gisaient sous sa cape. Rien ne laissait penser que c’était quelqu’un de dangereux. Un étranger, comme elle peut-être ? Mais comment s’assurer qu’il n’y avait aucun risque ? Provoquer ? Aller à sa rencontre ? Imekanu n’oserait pas se risquer à faire une bêtise qui coûterait au village.

Ce fut alors qu’elle vit un visage familier se pointer sans vergogne devant la personne à surveiller. Une sueur coula de son échine tandis qu’elle continua son chemin, les dépassant avant de se placer sur le côté, lançant un regard azuré au Yasei qui semblait essayer de trouver un moyen d’en savoir plus. Elle faisait semblant de préparer son panier de pêche, tendant une oreille pour rester attentive.



_________________
[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Imeka
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 http://www.ascentofshinobi.com/u914
Hokazuka Liuqin
Hokazuka Liuqin

[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Empty
Mar 19 Mai 2020 - 13:00
[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Eyes11

Kiri était son foyer. Depuis quelques mois, les forêts d'Hayashi semblaient bien lointaines pour l'Hokazuka qui avait quitté sa patrie pour en rejoindre une autre. Devenir plus fort était son objectif. Il ne souhaitait pas devenir une épée ou un fléau destructeur mais plutôt une Égide, un Rempart, se renforcer pour protéger ceux qui le sont moins. Et c'est dans la Brume qu'il trouvait sa clarté. Il était épanoui. Après avoir tant trimé ne serait-ce que pour rejoindre l'archipel la situation s'était enfin démêlée.

À l'accoutumé, c'étaient de larges vêtements qui paraient le jeune homme, une chimère indicible entre le kimono et le drap. Mais depuis quelques mois maintenant il avait embrassé l'étreinte de l'uniforme kirijin, il ne le quittait pas. Quant à son front autrefois dénudée, il arborait maintenant fièrement un bandeau serti d'une plaque de métal gravée du signe du village. C'est sous cet accoutrement que Liuqin fut interpellé par un Officier.

- Soldat. Ceci n'est pas un exercice, nous avons besoin d'effectif au Port Naragasa. Un individu suspect a été repéré. Son visage ne peut pas encore clairement être discerné mais la personne est facilement remarquable par sa tenue. Encapuchonnée et silhouette recouverte d'un manteau. Restez sur vos gardes et priorisez les civils. Terminé.

L'Hokazuka était accompagné de son cerf, Otsuno, lui-même métamorphosé en son propriétaire lorsqu'ils se déplaçaient en ville. La présence d'un cerf dans le milieu urbain créerait plus de difficultés qu'autre chose. Comme ils étaient inséparables, la plupart des personnes les prenaient pour des jumeaux. Ce qui n'était pas si éloigné de la vérité selon le folklore clanique du Cervalier. Le seul détail permettant de différencier la paire: Otsuno sous Henge gardait de petits bois sur son front. Bien moins grands et majestueux que sous sa forme animale, mais le duo avait eu l'idée d'établir cette distinction physique afin qu'autrui puisse repérer qui est qui suite à beaucoup trop de confusions depuis que la paire jumelle est arrivée au sein de la brume.

Uniforme, arsenal, et bandeau en main, Liuqin et son partenaire se rendaient au port. Ils se sont alors fondus dans la foule en se séparant. De manière assez pratique, il semblerait qu'une distance de sécurité se formait entre les civils et l'individu suspect, donnant naissance à une sorte de cercle entourant l'Étrangère. Le Jeune homme et son cerf métamorphosé étaient dans ce cercle, à deux points différents cela dit afin de jouir d'angles d'attaques plus larges si les choses devaient mal se dérouler. Le mouvement de la foule s'était ralenti lorsqu'un individu avait pris la liberté d'aborder l'Encapuchonnée dans le but d'obtenir des renseignements. Liuqin profitait de cette torpeur urbaine pour traverser le foule et demander à bas-mot aux civils autour de lui de bien vouloir s'éloigner. L'Homme, lui, restait aux aguets.

_________________
"#005800"
[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Ar0e10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8098-hokazuka-liuqin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8180-un-cerf-dans-la-brume-hokazuka-liuqin#68080
Narrateur
Narrateur

[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Empty
Ven 22 Mai 2020 - 13:29
La présence d’une femme encapuchonnée, au milieu du tumulte créé par la prise d’otage massive, n’est pas sans inquiéter certains gardes en patrouille. Si la vision des chaînes sous sa cape a alerté certains civils, qui ont pris leurs distances, d’autres n’y ont pas fait attention et passent à côté d’elle se demandant même pourquoi il y a des mouvements étranges de la foule. Un homme s’approche alors d’elle, et lui pose une question bien étrange. Dans son esprit dérangé, l’Enchaînée hésite un bref instant avant de répondre. C’est à ce moment qu’elle dévoile son visage, qui bien que plutôt normal, sans balafres ou tare particulière, laissera sans aucun doute croire à Zoku qu’elle n’est pas si normale. La folie se lit dans ses yeux. C’est néanmoins avec une voix qui se veut des plus simples, qu’elle lui répond :

Spoiler:
 

« Je viens juste d’arriver en ville, mon bon monsieur, pourquoi cette question ? »

Elle n’a pas fait attention à la présence d’autres ninjas potentiels, et ignore même que celui-ci en est un. Tout est nouveau pour elle, ici. Kirigakure n’existait pas lorsqu’elle commettait ses méfaits, quinze ans auparavant, et elle se demande même si elle trouvera de la résistance après avoir commencé à agir. Tuer, c’est ce qu’elle veut, mais cela ne sera pas aussi simple. Elle laisse tomber sa cape, dévoilant les chaînes qui entourent ses bras, puis fixe le Yasei de ses yeux de vipère.

« Je pense que vous devriez plutôt vous tourner vers ces civils, pour ma part, je vais continuer ma route… »

Sa voix commence à se rapprocher de celle qu’elle fait entendre habituellement. Une voix éraillée, criarde, mais qui cache encore sa vraie nature. Elle recule alors d’un bond, pour mettre une distance raisonnable avec le polymorphe, et les chaînes entourées autour de ses bras commencent à s’étendre, alors qu’elle les fait tournoyer autour d’elle. Son but n’est pas d’attaquer l’homme en face d’elle en particulier. Ses intentions seront vite comprises, au grand dam des potentiels shinobis alentours : elle n’est pas là pour un combat à la loyale, mais pour massacrer un maximum de personnes. Il faudra être pédagogue pour comprendre ce qu’elle est venue faire ici et limiter les victimes, mais une chose est sûre… déjà, une dizaine de personnes innocentes ont trouvé la mort, et il sera de la responsabilité des protecteurs en présence de s’assurer que ce nombre n’augmente pas exponentiellement.



résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yasei Zoku
Yasei Zoku

[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Empty
Mar 26 Mai 2020 - 22:01
Il ne fallait pas être psychologue avéré pour se rendre compte que quelque chose clochait. Son air et sa voix ne dupait personne. En tout cas pas le polymorphe qui, en plus d’être un beau spécimen, en connaissait quelques-uns. Même si ses cordes vocales se voulaient neutres, ses yeux étaient ceux d’une aliénée. La distance qui les séparait était suffisante pour s’en rendre compte. Elle s’interrogeait même sur la raison de sa question. Ce à quoi le Yasei répondit simplement :

- Non comme ça, vous ne sembliez pas du coin.

Pas vraiment le temps de poursuivre la conversation. Celle qui s’était voulu soyeuse devint fougueuse en très peu de temps. Son vêtement tombe au sol, révélant au grand jour les fameuses chaînes qui cliquetaient depuis qu’elle était là. Pas vraiment le meilleur camouflage pour ce genre d’attirail qui faisait un boucan à des kilomètres en plus du vent. Niveau discrétion, ça ne semblait pas être son fort. Une fois découverte, son regard se transfigura jusque sur sa voix qui changea pour devenir éraillée, celle d’une folle s’apprêtant à commettre une grosse bêtise.

Ce qui ne manqua pas. Elle prit de la distance alors que les liens qu’elle arborait s’allongèrent pour venir faucher une large partie de la zone. Zoku avait eu le temps de composer des mudras lorsqu’elle s’était éloignée d’un bond afin de se protéger lui-même, sous la forme d’un rempart terrestre. Les intentions de la suspecte n’étant plus du tout mystérieuses, il fallait réagir. Maintenant qu’un gradé l’avait interpellé, le raton-laveur ne pourrait plus nier sa présence et fuir. Alors qu’il avait déjà entamé de nouveaux mudras, il pesta alors que son rempart était balayé par les chaînes en action.

Il se précipita sur la position de la forcenée et profita de sa vitesse pour donner plus d’impulsion à son coup. La queue du raton-laveur s’était formée afin de venir cueillir l’intruse en plein menton sous la forme d’un uppercut. Lui qui avait espéré une balade tranquille, il se retrouvait aux prises avec Bellatrix Lestrange. La journée ne se terminerait pas bien du tout. Et tout compte fait, une kunoichi qui décime du monde en plein lieu public : elle était peut-être originaire du coin finalement.


Spoiler:
 

_________________
[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Xvhu

On oublie pas le vavaimi !:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6642-oh-yeah-terminee#55421
Imekanu
Imekanu

[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Empty
Ven 29 Mai 2020 - 15:11

[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Jsf1



Ce qui est émanait de cette femme était très effrayant. Et lorsqu’elle quitta sa cape pour se montrer au grand jour, l’archère comprit qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas. Son interaction avec Zoku n’était pas assez audible pour se faire comprendre. Mais les chaînes autour de ses bras qui commençaient à se dérouler, suffisaient à alerter la genin.

« Ah, je crois qu’elle n’est pas venue pour pêcher... »

Lorsqu’elle vit les chaînes qui commençaient à prendre de l’ampleur pour se déchaîner, les cris retentissaient déjà et les corps tombaient. Le harpon et le panier tombèrent de ses mains. Son regard se figea durant une fraction de seconde qui semblait être une éternité. Un frisson lugubre parcouru son échine alors qu’elle sentit une main attraper sa cheville. Tout se passa très vite, le regard apeuré du villageois qui avait vu ses proches se faire faucher et Imekanu qui posa ses mains sur le sol en voyant le projectile métallique arriver sur elle, le sceau dans le creu de sa main s’active et un mur de roche apparut devant elle et l’homme apeuré. Le choc fut très brutal mais arrêta suffisamment l’assaut bien que la protection se brisa en plusieurs morceaux.

La native du Mata Kotan avait peur mais devait agir en conséquence. Cette situation complètement hors de contrôle lui rappelait l’attaque de ce prisonnier sur Saroruncasi. Si au début elle s’était montrée tétanisée, elle avait agi avec les siens pour arrêter l’intrus. Il allait falloir qu’elle se reprenne et qu’elle agisse similairement pour cette monstrueuse femme. De ses petites mains, elle attrapa les épaules de l’inconnu et posa son air le plus sérieux sur son visage terrorisé.


« Vous devez quitter le port, emmenez le plus de sisam... hommes que possible et appelez à l’aide !»

Il ne pouvait rien dire de plus et se contenta de se relever et de s’enfuir en interpellant le plus de personnes possible. La brune porta son attention sur son camarade raton qui s’était aussi protégé et qui se lançait déjà sur la femme. Face à lui, cette mystérieuse ombre serait concentrée et la jeune femme comptait bien utiliser sa position sur le côté pour profiter de son manque de vision pour la surprendre et essayer de l’arrêter. Il fallait impérativement protéger les kirijins et le village, ils ne pouvaient pas la laisser s’en prendre aux gens. Bien qu’elle était faible et qu’elle progressait doucement, Imekanu était prête à donner tout ce qu’elle avait pour Kiri, pour ceux qu’elle aimait, pour Shitekka.

Celle-ci ne semblait pas l’avoir remarqué ce qui était un bon point pour elle, la kunoichi profiter de sa position latérale pour sortir une flèche. Comme le lui avait appris son sensei et compagnon, elle pria Ape-uci et y concentra le ramat du feu pour faire entourer la flèche de flamme. Ensuite, elle arma son arc et le brandit dans la direction de ce démon ambulant. Elle visage sa hanche pour toucher le plus et que la flamme atteigne le plus de tissu possible. En plus de cela, son tir allait être plus puissant et rapide pour pouvoir augmenter les chances de toucher. Lorsque le projectile quitta sa mère porteuse, celui-ci se dirigea à vive allure dans la direction de sa cible, elle espérait vraiment pouvoir la ralentir le plus possible.

Sa couverture serait sûrement dévoilée, mais au moins, elle aura essayé et continuera jusqu’à son dernier souffle.



Spoiler:
 



_________________
[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Imeka
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 http://www.ascentofshinobi.com/u914
Hokazuka Liuqin
Hokazuka Liuqin

[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Empty
Hier à 13:53
[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Confro12

Déambulant dans la foule autour de l'Inconnue, Liuqin continuait de demander à bas mot aux civils d'évacuer. Il n'était pas à l'abri qu'un complice de l'Instable soit présent parmi tout ce monde. C'est là qu'Otsuno intervenait. Lui ne se déplaçait pas dans la foule contrairement à son partenaire. Il restait à un endroit fixe (parmi ce monde, malgré tout) et jouait la sentinelle. Il scrutait tout le monde pour veiller au moindre geste suspect et pourquoi pas repérer et surveiller d'autres encapuchonnés. Sa vigie fut de courte durée. Alors qu'un camarade kirijin avait interpellé la Belle, celle-ci n'eut coeur à faire durer leur conversation. Elle eut la politesse de répondre, pour sûr. Mais elle a bien fait vite d'écourter leur échange.

En un bond, cette dernière prit de la distance après avoir dévoilé l'Arme servant à ses vices et s'élança dans une frénésie meurtrière. La chute de son vêtement avait suffi à recentrer l'attention de la paire hayashijine sur la Délinquante. En bousculant des civils à l'arrière, ils se mirent en grade. Les cheveux balayés par l'onde créée par le mouvement circulaire des chaînes, ils réalisèrent l'arrivée de deux remparts sur le terrain. Il profita de ce moment suspendant le temps pour hurler au reste du port :

- ÉVACUEZ SUR LE CHAMP ! DEHORS !

Lorsque le tourbillon métallique retomba au sol et que les remparts churent, il s'arma de toute sa détermination pour amorcer une charge à toute vitesse vers la Meurtrière. Otsuno, sous forme encore humaine, se mit à quatre pattes pour briser sa métamorphose et reprendre forme animale. Il ne manqua pas de rejoindre son camarade avec le même entrain et la même vitesse, la paire fonçant sur la cible à appréhender.

Pendant que ses pas traversaient la distance, l'Homme aux longs cheveux sombres commençait à amorcer un coup. Il mit en avant sa main droite, paume ouverte, pour reculer son coude gauche, poing fermé. Et une fois arrivé face à l'ennemie, il inversa le mouvement pour lancer son poing gauche en avant et, ultimement, sur l'Enchaînée. Son compagnon sylvestre lui, avait commencé sa charge la tête relevée pour ensuite terminer celle-ci en abattant sa ramure vers le bas, dans un coup frontal sur l'Encapuchonnée.

Kiri était en danger, et des civils avaient peut-être été touchées par l'attaque de l'Intruse. Si des innocents avaient trouvé la mort à cause d'elle, il ne se le pardonnerait pas et blâmerait à coup sûr sa prise d'action trop tardive. Comme pour essayer de se rattraper, il rappela les derniers civils (du moins s'il en restait en vie) à l'ordre en portant bien haut sa voix :

- Pour la dernière fois, évacuez immédiatement ! Vos vies sont en danger. Nous avons la situation sous contrôle mais la zone reste dangereuse pour vous !

Résumé:
 

_________________
"#005800"
[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé Ar0e10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8098-hokazuka-liuqin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t8180-un-cerf-dans-la-brume-hokazuka-liuqin#68080

[Alerte] Partie 2 : Enchaînée à son passé

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Port Naragasa
Sauter vers: