Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Kurotani Agon, Coeur Noir, Belle âme.[Fini]
A l'aube du renouveau (PV Nobuatsu Saji) EmptyAujourd'hui à 4:14 par Kurotani Agon

» ODAI VENTRELL (Terminé)
A l'aube du renouveau (PV Nobuatsu Saji) EmptyAujourd'hui à 4:10 par Meikyû Raizen

» Triste convocation [Sad]
A l'aube du renouveau (PV Nobuatsu Saji) EmptyAujourd'hui à 4:07 par Sad

» Au bord des réflexions [Kuro]
A l'aube du renouveau (PV Nobuatsu Saji) EmptyAujourd'hui à 3:52 par Kaichō Kuro

» La fin [Libre]
A l'aube du renouveau (PV Nobuatsu Saji) EmptyAujourd'hui à 3:52 par Uzumaki Sazuka

» Tori Shuiro • « Petit Oiseau Vermillon » [UC]
A l'aube du renouveau (PV Nobuatsu Saji) EmptyAujourd'hui à 3:43 par Meikyû Raizen

» KIRA MEI - EN COURS.
A l'aube du renouveau (PV Nobuatsu Saji) EmptyAujourd'hui à 3:42 par Meikyû Raizen

» Même but, idéaux différents [PV : Luna]
A l'aube du renouveau (PV Nobuatsu Saji) EmptyAujourd'hui à 3:11 par Sekken M. Ryoko

» En quête de pouvoir... [Uzumaki Ko]
A l'aube du renouveau (PV Nobuatsu Saji) EmptyAujourd'hui à 2:20 par Uzumaki Ko

» Partons - Kumo
A l'aube du renouveau (PV Nobuatsu Saji) EmptyAujourd'hui à 1:44 par Hokazuka Minoru

Partagez

A l'aube du renouveau (PV Nobuatsu Saji)

Gozan Arukisa
Gozan Arukisa

A l'aube du renouveau (PV Nobuatsu Saji) Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 21:27
A l'aube du renouveau (PV Nobuatsu Saji) Aos_112



Cela faisait à peine une journée qu’Arukisa était revenue à Kiri. Rapidement, elle avait rejoint son appartement afin de reprendre le cours de sa vie de Mizujine. C’était son voisin qui avait gentiment pris soin de surveiller les lieux pendant son voyage. Il savait qu’un jour ou l’autre elle reviendrait puisqu’une odeur de propreté régnait dans les pièces. D’ailleurs, elle prit le temps d’aller le saluer afin de le remercier de sa fidélité et de son sérieux, mais elle ne s’attarda pas. Beaucoup de rencontres l’attendaient encore. A commencer par celle avec le nouveau Mizukage.

La Rose rouge avait entendu beaucoup de choses sur lui. Il faut dire qu’après avoir été témoin de la folie de la Shodai Mizukage elle ne pouvait pas espérer pire. Cette vieille corrompue était tombée dans la folie en s’en prenant à certains de ces semblables. Fort heureusement, Aru vit Yuki Kosuke prendre sa place juste avant qu’elle ne demande son congé. Elle le connaissait peu mais l’avait soutenu lorsqu’il fallut s’opposer à la direction en place. L’instabilité à la tête du village était une vraie faiblesse pour le Pays. Elle nourrissait beaucoup d’espoir dans sa rencontre avec le dirigeant actuel. On disait de lui que c’était un homme droit et juste. Il ne faisait pas dans le spectacle ni dans les longs discours. A première vue, ce n’était pas vraiment le genre de personne avec qui la kunoichi avait des atomes crochues, mais ce qu’elle souhaitait simplement, c’était un homme juste. Rien n’enrageait plus Arukisa qu’une politique tyrannique et malhonnête. La lutte contre la misère et la protection des plus faibles semblaient être des actes basiques pour tout shinobi qui se respecte mais c’était son nindo. Et ce depuis la mort tragique de son grand-père.
Enroulée dans sa cape rouge, elle se faufila dans les ruelles brumeuses en direction du Palais de la Brume. Du moins ce qu’il en restait. Depuis son arrivée, les quelques discussions qu’elle avait eu avec ses connaissances l’avaient un peu confuse. Elle ne savait pas sur quel pied danser concernant l’état actuel de Kiri. Tandis que certains faisaient les louanges de la nouvelle génération et de la politique en place, d’autres déploraient une guerre civile ayant laissée de trop nombreuses séquelles. Le mot qui revenait le plus souvent, c’était la stabilité. Mais était-ce une demande véritablement possible ? Son voyage lui avait permis de constater une chose : aucun endroit du monde n’est stable actuellement. Chaque contrée a ses problèmes et ses tensions.

Tandis que l’humidité de la brume s’installait sur le visage angélique de la jeune femme, elle ne put s’empêcher de ressentir un pincement au coeur en constatant le chantier qu’était devenu le grand Palais. Le poing serré, elle se remémora les anciens travaux auxquels elle avait participé avec ses camarades. Tout était à refaire aujourd’hui. Un renouveau général semblait être installé. A la place de ce qui était un des symboles de la puissance Kirienne, le regard mélancolique d’Arukisa tomba sur une tente qui devait faire office de bureau administratif en attendant la reconstruction d’un lieu plus approprié. Devant l’entrée, se tenait la garde du chef de rang. Des guerriers froids et peu amicaux souvent, mais la droiture avec laquelle ils tenaient leur poste les honorait. Avec les années, la démarche enfantine et sautillante de la Rose rouge s’était estompée. Le temps l’avait assagie et la maturité avait fait son travail. Bien que son dynamisme et son engouement à tout épreuve n’aient pas baissé d’un poil. Mais à cet instant, il fallait rester sérieux. La question de sa réhabilitation au sein de l’organigramme de Kiri était primordiale. Elle n’avait pas fait tout ce chemin et vécu toutes ses expériences pour rien. Son chemin de croix touchait à sa fin. Et c’est avec fermeté qu’elle s’adressa aux gardes.

- Je suis Gozan Arukisa, jônin de Kiri et anciennement membre du clan des Sabreurs. J’aimerai m’entretenir avec le Nanadaime Mizukage.

Son arme fermement attachée et repliée dans son dos, elle fit une petite moue en attendant la réponse. A quoi ressemblait-il ? Et surtout comment allait-il réagir à l’arrivée d’une ancienne jônin de Kiri dont il ne connaissait peut-être rien.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

A l'aube du renouveau (PV Nobuatsu Saji) Arukisasigna

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 http://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

A l'aube du renouveau (PV Nobuatsu Saji) Empty
Dim 31 Mai 2020 - 22:40
Replié dans son bureau de fortune, l’eau se condensait sur la surface de sa fenêtre en de fines gouttes bruineuses résultant du frimas hivernal, l’homme à la visière platinée et au shôzoku noir de jais était pour une grande partie du temps en train de traiter des dossiers de mission et d’autres affaires administratives requérant le sceau de l’Ombre, sans compter des rapports qui lui parvenaient constamment et venaient s’accumuler sur le coin de sa table. Sa plume glissait le long du papier avec une vitesse et une précision d’épistolier. C’est dans un silence austère qu’il enchaînait demande sur demande à traiter, habituant ses muscles à un rythme mécanique et parfaitement coordonné, aucun de ses gestes n’était fait au hasard. C’était même un aspect de sa personnalité d’être rigoureux, un caractère que l’on retrouvait dans son maniement du sabre.

Voilà un autre ordre de mission terminé. Il ouvrit son tiroir dans lequel il trouva un livre répertoriant la liste des ninjas recensés à Kiri. Alors qu’il descendit la liste des gradés de la Brume, il cherchait le nom d’un des ninjas disponibles au village pouvant remplir les critères de la mission. Il n’y avait malheureusement pas beaucoup de shinobis qui pouvaient convenir et puisque la demande du commanditaire n’avait pas de date butoir urgente, il se retint d’imposer la mission sur-le-champ et préférait ne pas prendre le risque d’envoyer d’autres ninjas hors des murs sachant qu’il fallait un minimum de ninjas en garnison pour assurer la sécurité. Une nouvelle attaque à Kiri pouvait encore survenir, même après tout ce qu’ils avaient traversé et qu’ils avaient toutes les raisons d’être confiants surtout après être venus à bout d’un Dieu faisant la moitié de l’île.

Peut-être que leur prochain ennemi dépasserait encore leur entendement. Il ne pouvait omettre le moindre détail pouvant compromettre la sécurité du village et il s’évertuait à faire passer celle-ci en priorité, même si d’autres objectifs requéraient également son attention, à savoir l’exploration de l’Archipel, la recherche des Dieux et des Derniers Gardiens, l’exploration de Yuki, la traque de l’Homme au Chapeau… Beaucoup de sujets prioritaires qui ne laissaient aucun repos à l’Ombre du village qui repensa aussi à l’épée qu’avait trouvé Miyuki lors de sa dernière mission… Et aux interrogatoires qui allaient avoir lieu sur le Conservateur et l’Erudite.

Il souffla longuement avant de se redresser, le dos collé à sa chaise comme pour prendre un instant de pause sur ce qu’il était en train de lire. C’est à ce moment précis qu’un toquement à la porte l’extirpa de sa léthargie momentanée, alors qu’il s’apprêtait à reprendre le travail de fonctionnaire, une jounin s’annonça au seuil de la porte face aux gardes de l’entrée. La mention de “Sabreur” l’interpella sur le moment, puisqu’il était lui-même chef de clan. Il signala à la femme d’entrer, bien qu’il n’attendait aucune visite à cette heure-ci même s’il fallait en général lui adresser une lettre pour convenir d’un rendez-vous, il ne refusait pas de visite non annoncée pour des motifs qui pouvaient s’avérer importants ou urgents. Cette fois, il s’agissait plutôt de curiosité.

Ancienne membre du clan des Sabreurs. Gozan Arukisa… Votre nom me dit quelque chose. Pourquoi désirez-vous me parler?


_________________
A l'aube du renouveau (PV Nobuatsu Saji) Sajisi12
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

A l'aube du renouveau (PV Nobuatsu Saji)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Palais de la Brume
Sauter vers: