Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

et que nos espoirs restent à jamais pur? zhaõ chan


Sam 10 Juin 2017 - 20:57



L'aurore pointait à peine le bout de son nez que déjà son dos ruisselait; les Chammadaï s’entraînaient de nuit, même si les siens n'étaient plus pour lui, leurs façons de procéder n'était pas toutes mauvaises.
Trouver de la clarté même dans les plus profonds ténèbres, n'était-ce pas actuellement ce qui se passait sur le continent?

Plus que commencer à augmenter ses capacités de combats, l'Argenté devait se forger un corps ainsi qu'une gestuelle. Ses habiletés au Katana ne sont dû qu'à ses ouvertures dans sa garde et sa vivacité pour profiter de celle-ci, mais il n'y avait aucune rigueur dans celle-ci. C'était plus, une nouvelle fois, son don génétique qui lui permettait de s'en tirer lors des duels au corps-à-corps.

Ayant passé plusieurs mois dans des situations déraisonnables avec ni ce qu'il fallait pour s'abreuver, ni les nutriments nécessaires à son développement, le corps du jeune ninja était sec; mais avait perdu de sa superbe. La peau se contentait d'encercler ses os, ses muscles apparaissaient inexistant. Plus que de le pénaliser, cela commençait à l'inquiéter; Osou attentait patiemment qu'une Ombre se pointe au sommet du village, que celle-ci commencer à distribuer les missions... Cela afin de se trouver enfin une habitation et de quoi manger convenablement.

Néanmoins, avant de faire ça, son grade lui imposait une équipe et donc un professeur. [i]Il continua sans réfléchir ses exercices physiques, combinant comme chaque matin, des exercices pour augmenter sa densité, comme sa tonicité. Plongé dans ses pensées, celui ne s'arrêtait plus d'alterner, tantôt les jambes, tantôt la ceinture abdominale, les pectoraux, les bras, le cou.
Il n'oubliait rien, profitant de la rigueur dont faisait preuve l'enseignement dont il avait été pourvu, afin de se remettre à jour musculairement parlant.

La matinée passa rapidement, comme celles de ses nombreux autres entraînements. La vie devait commencer à éclore dans le village; ses songes se firent moindres, embaumés du bruit de la vie, des paysans, des marchands qui rôdaient aux alentours.

Néanmoins, son sabre attira son attention, sa garde entre les doigts, celui-ci se mit à le faire danser devant lui. Plongé dans ses pensées, Osou se gardait de montrer que celui-ci commençait à lui apparaître plutôt lourd. Sans distinction précise mis à part la lame, qui était forgée en un métal permettant le passage du chakra, c'était monnaie courante de nos jours.

Les bases à l'épée? Il n'en connaissait point. Les yeux ternes, fixés sur son reflet dans sa lame, Osou restait statique.






.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2104-satetsu-sosuke-unreal-sword
Invité

Dim 11 Juin 2017 - 12:39
‹‹ La parole entraîne,
l'exemple enseigne. ››

Depuis pas mal de temps, Zhaō avait repéré ce fameux môme. Le Sabreur croisait cet adolescent à l'aube, toujours à la même heure ; lorsque le Yūzaken venait relayer ses collègues pour frapper du mannequin, ce jeune était déjà là. Une claque d'extase frappait le Kirijin lorsqu'il voyait ce gosse s'entraîner ; désormais addicte à cette dose quotidienne qu'il recevait chaque matin, Zhaō nécessitait, ce jour-là, d'une dose bien supérieure aux rations habituelles. L'envie de le découvrir, l'envie de briser sa pitoyable routine... L'envie d'arrêter d'exploser des mannequins. Tant de facteurs forcèrent le Sabreur à assister au training du petit aux cheveux immaculés. Ni une ni deux, il s'éjecta silencieusement en direction d'un arbre qui offrait une merveilleuse vue sur ce gamin. Le shinobi déposa son corps sur une branche légèrement dissimulée dans le feuillage puis s'y accroupit. Désormais à l'abri des regards, le spectacle, ou plutôt la planque, pouvait commencer.

Au menu du jour : un banquet ! De nombreux exercices musculaires rassasiaient la vue de Zhaō ; du gainage oblique, des abdominaux, des pompes sous différentes formes, du travail fractionné... Cela était sans fin. Le petit s'entraînait depuis pas mal de temps, plusieurs heures défilèrent à une vitesse grand V. Quant au Yūzaken, il restait de marbre. Il ne l'observait pas, mais l'étudiait ; ce jeune était un sujet fascinant. Même avec ce corps frêle, il voulait développer de la masse musculaire. L'extase de Zhaō n'allait pas s'arrêter en si bon chemin, l'adolescent s'arma d'un vulgaire sabre. Ce sujet... ? Le Sabreur était un expert, même s'il ne manipulait qu'un simple bâton. Il venait d'arrêter son entraînement pour, sûrement, prendre une quelconque pause. Le shinobi perché en profita pour s'expulser de son repère. Dans un bruit totalement sourd, il retomba lourdement sur le sol qui l'entraîna en glisse vers son futur élève. Ce môme avait soif d'apprentissage et Zhaō était là pour ça, le contact devait passer.  

Désormais à quelques mètres de l'adolescent, Zhaō laissa quelques mots s'échapper. ‹‹ Oï, jeune shinobi. ›› Le Yūzaken était plus ou moins connu dans le village pour son niveau en combat rapproché. Contrairement à ses collègues Sabreur, il n'excellait pas qu'en Kenjutsu, mais dans la totalité des domaines du corps-à-corps. ‹‹ Ton regard, je le comprends parfaitement. Tu désires t'améliorer à l'épée en évitant de te reposer sur tes acquis. ›› Un fin rictus se dessina sur le faciès du shinobi ; il continua. ‹‹ Je suis là pour ça. ››
Revenir en haut Aller en bas

Dim 11 Juin 2017 - 16:04








Et le brun apparut à sa vue, le Chammadaï hoqueta, prêt à bondir comme n'importe quel félin venant de se faire prendre aussi pitoyablement. Ses sens, son intérêt pour le monde autours de lui, ne lui avait-on pas appris à toujours se méfier des autres, de ses alentours? Cet homme aurait pu l'abattre, profiter de sa labeur pour la lui mettre au fond des entrailles.
Cela lui retira un rictus, ce village n'était finalement peut-être pas une si bonne chose, il s'attendrissait, ne faisait plus attention comme avant. Pourtant, il semblait enfin être capable de vivre autrement qu'en combattant; en effet, s'il y eut bien une chose qu'il comprit en arrivant ici c'était que se battre était une chose... Mais quiconque en faisait sa vie ne trouverait rien d'autre qu'une maison vide en rentrant chez lui, et personne n'était plus fort que celui qui avait quelque chose à protéger.

Ses yeux azurés fixèrent sans finesse la personne apparaissant; dépourvu des bases du respect, celui-ci se mit à jauger l'arrivant du regard. Banal. Voilà bien la première chose qui lui vint à l'esprit;  il ne paraissait pas plus musclé que ça, tout était dans la finesse, ses habits étaient amples et ne permettaient donc pas une étude plus poussée que ça.
Cela lui retira un sourire, voilà un Shinobi. Capuche sur le visage et deux sabres à la taille, celui-ci inspirait tension à notre jeune ninja. Son sabre sans fourreau se retrouva sur son épaule; un fin sourire au visage, celui-ci répondit à son invité.
« Ossu, shinobi masqué. » Répondit-il sur le même ton.
L'élève improvisait du dit "shinobi masqué" hoqueta; s'interrogeant sur la pseudo-motivation du ninja. Qu'importe, après tout, tant qu'il ne l'emmenait pas dans un lieu sombre.

Néanmoins, comment savoir si ce n'était pas le premier rigolo du coin? Osou n'avait aucune base dans le Kenjutsu, il ne saura reconnaître le pire incompétent se la jouant et le maître de l'art. Pourtant, l'apparence, l'entrée du ninja, cette tension qu'il ressentait à sa présence, c'était des choses qui l'obligèrent à avouer, qu'effectivement, il était plausiblement bon.

La lame du jeune Shinobi mugit, s'enveloppant de panache de vapeur et déversait dans ses environs une pression sans précédent. Le Chammadaï la fit tournoyer, l'épée rougeoyante semblait virevoltait dans les airs, ne s'arrêtant pas à une quelconque résistance de frottement. Pour Osou, il était inutile de trancher quoi que ce soit pour démontrer le pouvoir de cette affinité. Il se retint néanmoins de lui donner plus d'information, l'allié d'aujourd'hui pouvait être l'ennemi de demain.
« Cette capacité m'a permis de remporter la plupart de mes duels à l'épée. Mais sans celle-ci, je ne sais pas plus manier cette épée qu'un manchot. » Se décrit-il durement.
En plus d'être sans surprise à partir du moment où elle était activée, cette technique avait le désavantage d'être coûteuse et d'empêcher à Osou n'importe quel late fight ou l'affrontement de plusieurs ennemis à la suite.

Le crépitement cessa et l'épée redevint, progressivement, grise tant dis que ses yeux quittaient la lame pour rejoindre ceux de son "maître" improvisé.




.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2104-satetsu-sosuke-unreal-sword
Invité

Dim 11 Juin 2017 - 17:13
‹‹ La parole entraîne,
l'exemple enseigne. ››

Cet adolescent n'allait pas accorder sa confiance en un claquement de doigts. L'air dubitatif, ce jeune gamin tentait de dévisager Zhaō. À l'instar du petit, le Yūzaken scruta l'aspect général de ce fameux Ossu. D'ailleurs, il venait de se présenter. Cependant, même s'il venait de passer à l'acte, son subconscient n'avait pas tranché son avis qu'il possédait sur le Sabreur. D'un côté, il se posa une multitude de questions, d'un autre côté, il continua la conversation. Après tout, s'il tentait de faire perdurer ce contact entre les deux shinobis, cet Ossu était forcément intéressé. Après un bref blanc, l'adolescent composa plusieurs tours de passe-passe avec sa lame afin de marquer le pas. Cette lame rougeâtre laissait échapper plusieurs émanations blanches, en plus de produire un bruit quasiment sourd. Cette démonstration se termina sous le regard neutre de Zhaō. Quelques explications, le strict nécessaire, accompagnèrent ce spectacle amateur. L'adolescent croisa son regard avec celui du Sabreur.

‹‹ Cette capacité... Ce n'est que du chakra canalisé dans ta lame. ›› affirma Zhaō à l'adolescent, en souriant. Le Yūzaken n'était pas dupe, au contraire, il connaissait si bien son art que rien ne pouvait le surprendre. D'ailleurs, lui aussi utilisait le même système avec son arme. ‹‹ À première vue, j'opterai pour une affinité élémentaire Katon. Le teint rougeâtre de la lame est un signe caractéristique de cet élément. ›› rajouta l'homme avec un ton sympathique. ‹‹ M'enfin, ce n'est pas le sujet du jour, un magicien ne dévoile jamais ses secrets, mais enseigne les bases. ›› annonça le shinobi. Lors de ses paroles, Zhaō entama une marche lente ; il s'arrêta devant le gamin. ‹‹ La parole entraîne, mais l'exemple enseigne. Passons directement à la pratique. ›› dit-il sèchement avant de reprendre ‹‹ Un mètre nous sépare, tu possèdes l'initiative. Tu as carte blanche pour me neutraliser. ››. Le Sabreur plongea longuement sa main droite dans sa tunique. Il y extirpa un petit tantō qu'il tenait fermement à son manche. Les bras ballants, aucun muscle de contractés, le Yūzaken observait son élève temporaire. Une expression sérieuse s'installa totalement sur son visage ; il n'allait pas chérir cet adolescent, mais tout faire pour qu'il progresse.

Avant de commencer, un dernier soupire s'échappa des cordes vocales du Kirijin. Il souffla doucement quelques paroles. ‹‹ Inutile de me demander si je suis prêt, un shinobi doit l'être en toute circonstance. ›› En guise de préparation, Zhaō déplia totalement sa colonne vertébrale afin de répartir équitablement son poids sur l'ensemble de ses jambes. Une fois son centre de gravité équitablement répartis, il était fin prêt.
Revenir en haut Aller en bas

Lun 12 Juin 2017 - 19:36




Vrai, mais faux; conclut-il des apparentes connaissances de son senseï. Ses muscles se bandèrent, comme pour signifier que tout était prêt, le regard du Chammadaï voulait tout dire; sa lèvre se retroussa légèrement et il prit une pose typique des siens.
Mais amélioré par ses dernières compétences; la défense était clairement négligée, la garde était ouverte, son épée était clairement mise en avant et, tenu par sa main droite, était inclinée vers la gauche. Ses jambes, était bien en arrière, prêt à bondir ou à filer, que ce soit d'un côté, de l'autre, par-dessus; Osou était un animal et ne se contentait que sa survie.

« Comme vous dites... Un magicien n'enseigne jamais ses tours. » Rigola-t-il légèrement. »
Pourquoi? Parce-ce que, d'une, cette affinité n'était pas du Katon, mais ça... Il allait le comprendre assez rapidement.
« Comment vous appelez-vous? » Lui demanda-t-il, souhaitant tout de même connaître son nom avant de tenter de lui taper dessus.
Ses jambes étaient légèrement pliées, ses appuies correctement posées sur le sol. Léger et vif, c'était le principal atout du Chammadaï... En plus d'une puissance inattendue, bien sûr. Après une courte série de signe, l'assassin reprit sa pose précédente, comprenant qu'il n'avait pas à craindre une première attaque et qu'il pouvait donc prendre son temps pour poser ses bases.

Contrairement à ses souhaits, sa peau commença à rougir, ses cheveux voletaient aux grès d'un vent que ne ressentait que faiblement son senseï; pourtant les sens et les sensations du Chammadaï étaient amplifiés, cela lui offrait une espèce... Il était comme, "enivré" par cette sensation de pouvoir tout faire.
Et puis, d'un seul coup, le sol céda presque sous son poids inexistant et il se retrouva propulsé aux niveaux des jambes du ninjas plus gradé; ses appuies étaient ancrés, la posture était stable mais une petite douleur persistait toujours dans ses cannes.
Trop de puissance, pas assez de maîtrise, il pouvait aller plus vite, mais risquait gros.

Sa lame ne le protégeait alors plus du tout, animé par la seule ambition de viser juste; il les connaissait... Les points vitaux, les points fonctionnels, tout ce qui permettait au corps de se mettre en mouvement. On tapait derrière le genoux, la fonction "marcher" et se "mouvoir" était en panne jusqu'à réparation. Sa main gauche avait pris énormément d'élan, son poignet touchait presque son épaule droite et il s'apprêtait à taper.
Son centre de gravité était bas, il frappait principalement les jambes et les hanches avant de se redresser. De plus, cela donnait toujours cette impression de "disparaître" du champ de vision.

Il était alors prêt à frapper, ne se souciant pas plus que ça de la lame, n'imaginant pas que celle-ci puisse seulement le suivre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2104-satetsu-sosuke-unreal-sword

et que nos espoirs restent à jamais pur? zhaõ chan

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: