Derniers sujets
» Entrainement à l'épée n°1 - Shiori
Aujourd'hui à 23:25 par Watanabe Shiori

» Le blondinet s'ennui !
Aujourd'hui à 23:21 par Aami Shôran

» Encore ... ? [Pv Shuu]
Aujourd'hui à 23:20 par Metaru Reiko

» Deux épreuves pour le prix d'une (ft. Y. Kagero & N. Sayo)
Aujourd'hui à 23:14 par Aburame Shizen

» [Equipe #4] Première rencontre matinale
Aujourd'hui à 23:06 par Kanashīdesu Inja

» Impact [Sayo N.]
Aujourd'hui à 22:35 par Nara Sayo

» La chieuse en tenue d'infirmière... [Ft.Sayo]
Aujourd'hui à 22:30 par Nara Sayo

» C'cadeau Senseï | Shojito
Aujourd'hui à 22:18 par Nara Sayo

» Pile ou face ? | Frero
Aujourd'hui à 22:03 par Nara Sayo

Partagez | 

L'appel de la pie [Yuki Eiichiro]


Lun 21 Aoû 2017 - 22:23
En cette belle soirée aussi brumeuse que d'habitude, j'allais retourner dans le restaurant de nouilles où j'avais croisé Shyko. Ce couard m'avais d'ailleurs fait payer sa nourriture, mais je ne vais pas passer plus de temps à penser à ça. J'étais enfin tranquille, et je pense pouvoir déguster mes nouilles en toute tranquillité. Du moins, c'est ce que j'espère. Le mélange que j'avais fait la dernière fois, c'était quoi déjà ? Homard, porc, bœuf, champignons, beurre de cacahuète et curry ? Oui, c'était bien cela. D'ailleurs, qu'est-ce que c'était exquis..

J'étais enfin arrivé à ma fameuse destination, et il y avait plus de monde que d'habitude. Tant pis, je devais patienter. La queue était néanmoins assez longue, et j'en aurais pour une bonne dizaine de minutes si tout se passe bien. Je me souviens d'ailleurs que je mangeais régulièrement avec Tetsuko dans ce restaurant, mais c'était il y a déjà un bon bout de temps en arrière. C'était un vrai cancre.. mais franchement, cela m'amusait souvent. Bon, il faut que j'arrête de rêvasser, puisque c'est bientôt mon tour.

Alors qu'il n'y avait que deux personnes devant moi désormais, je voyais une petite forme se dessiner au niveau de mes pieds.. attendez.. n'est-ce pas par hasard le golem de Tetsuko ? Me baissant d'une flexion de mes genoux pour être à sa hauteur, je l'observais tout en étant pour le moins intrigué. On dirait qu'il souhaite me donner quelque chose. Un papier ? J'attrapais celui-ci de ma main droite avant de le déplier. Beaucoup de tâches d'encre, mais je passerai sur ce détail. Lisant le message, j'arrivais à distinguer les mots.

"Alerte : L'ombre dans l'abîme des ténèbres. Tetsuko"

Comme par hasard.. dès que je repense à lui, voilà qu'il m'envoie un message. Pourquoi a t-il besoin de moi ? Son message est pour le moins intriguant, et il me fallait quelques secondes pour tilter. Il était donc en danger ? Je ne pouvais pas laisser passer ça, malgré qu'il possède quelques différents puérils avec moi. Ne patientant pas davantage, j'exécutais un sprint de mes pieds en direction des geôles afin de prévenir mon frère. Tant pis pour le dîner, je devais chercher les soutiens nécessaire afin de réussir cela.

Arrivant finalement devant le bâtiment désiré - celui-ci ne semblait plus aussi amoché qu'auparavant - je sommais les gardes de me laisser passer. Ceux-ci exécutèrent ma demande, sachant que je suis bien une personne du clan, et qui plus est, le petit frère du chef de clan. Courant à toute allure en direction de son bureau, j'ouvrais brusquement la porte de son bureau, apercevant par la suite sa silhouette. < Eiichiro nii-san, le temps presse ! Nous devons assaillir le palais de la Mizukage, Tetsuko y est enfermé ! > S'il le voulait, je pouvais lui montrer le papier, mais ce n'était pas sûr qu'il comprendrait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t945-changement-yuki-akimitsu#4683 http://www.ascentofshinobi.com/u205

Jeu 24 Aoû 2017 - 12:43
« Qui … ? »

La porte venait de s’ouvrir subitement. Plongé dans les nombreux papiers administratifs qui s’amassaient maintenant à son Bureau, le Yuki n’en pouvait plus de toute cette paperasse. Depuis l’incident survenu dans les Geôles, il lui était demandé de compléter des papiers. Chaque jour, il devait renouveler le protocole. Chaque jour, il devait écrire une nouvelle justification. La même que la veille. Loin de l’excitation qu’il aimait ressentir, il s’ennuyait un peu plus chaque jour. Soudainement, avant même de frapper à la porte ou d’être annoncé, quelqu’un ouvrait la porte. Encore. La mâchoire crispée, le Jônin releva la tête sur son frère, à bout de souffle. Le poing serré sur le dossier, il se retint d’une explosion colérique.

Déjà, avant même qu’il n’ait le temps de demander une quelconque explication, le jeune homme s’adressa à lui d’un ton pressé. Si sa mâchoire s’était relâchée et son poing rouvert, il détestait ce comportement. Non seulement il s’adressait au Directeur. Mais au Chef de Clan. A son grand frère. A un supérieur hiérarchique. Et son petit frère, en cette loi du lien familial, se permettait davantage. Peut-être trop. L’œil ouvert, il observait l’enfant. Poussant bientôt un soupir, il se gratta l’œil.

« Tetsuko a commis un crime. Il en est puni. Il s’est rendu complice d’une criminelle. »

Se levant, repoussant la chaise en arrière, il passa les deux bottes à ses pieds, encore nus, sous le bureau. Droit, passant devant le bureau sur lequel il vint s’asseoir, son manteau sur la chaise, il croisa les bras devant son frère. Son sourcil relevé, il se contentait de l’observer en silence durant un temps. Mais, déjà, son esprit évoquait les possibilités, structurait des plans, méditait déjà sur les conséquences. Car Tetsuko était un membre du Clan. Certes un criminel, un traître à son propre sang. Il n’en restait pas moins un membre du Clan, qu’il le veuille ou non. Poussant un autre soupir, agacé par cette nouvelle situation, il reprit la parole.

« Les Appartements de la Mizukage sont bien gardés. Et une attaque frontale serait une mort assurée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t30-yuki-eiichiro-don-t-remain-silent-termine http://www.ascentofshinobi.com/t450-yuki-eiichiro http://www.ascentofshinobi.com/u355

Jeu 24 Aoû 2017 - 22:14
Alors que j'expliquait en vitesse la situation à Eiichiro nii-san, je pouvais apercevoir qu'il était assez énervé par ma venue aussi rapide qu'inattendue. Mais bon, il n'y a pas de temps à perdre, donc je me devais de rentrer ainsi. Tandis qu'il se déplaçait devant moi en croisant les bras, il ne lui fallait pas plus de temps pour dire que Tetsuko a commis un crime. < Je sais ce qu'il a commis, et je sais que cela ne doit pas rester impuni. Néanmoins, il serait un atout essentiel pour renverser celle qui t'a discrédité. Et qui plus est.. ça reste un peu comme un petit frère, pour moi, malgré le fait que nous ayons eu des différents. > J'avais vraiment une véritable lueur de détermination dans mes yeux, et c'était vraiment ce que je ressentais. Franchement, il ne mérite pas une punition comme celle-ci. Il ne mérite pas de mourir ainsi, et j'espère que grand frère le sait.

J'avais vraiment du mal à rester sur place, j'étais une vraie pile vivante. Je ne manquais pas d'effectuer quelques tours sur moi-même à l'intérieur de son bureau, tout en ne veillant à ne rien renverser. Comment pourrait-on vraiment pouvoir le sortir de cette situation ? Il venait de faire une remarque pour le moins pertinente, celle qui exprimait le fait que la Mizukage est dans une position pour le moins confortable et qu'il sera très dur de la déloger. Comment serais-ce possible en l’occurrence de la renverser sans le moindre soutien intérieur ? Je vais réfléchir de mon côté. < Qu'est-ce que tu suggères comme approche, dans ce cas ? > Une question assez simpliste mais qui est pour moi très essentielle.

Dans tous les cas, nous devrions être rassemblés et nous devrions agir au plus vite. Je ne sais pas dans quel état se trouve Tetsuko actuellement, mais ça ne m'étonnerait pas le moins du monde qu'il soit en très mauvaise posture. < Peut-être que tu connais des entrées secrètes dans ce palais qui nous permettrait de pouvoir rentrer en douce et de les attaquer depuis l'intérieur ? > C'était une des seules options possibles, puisque la première serait d'attaquer de front.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t945-changement-yuki-akimitsu#4683 http://www.ascentofshinobi.com/u205

Ven 25 Aoû 2017 - 11:57
Son frère n’avait pas son caractère. Il le savait. Peut-être était-ce la différence de naître le premier et non le deuxième. Peut-être que les attentes parentales ne sont plus les mêmes pour le deuxième enfant. Ou peut-être que son éducation fut ignorée. Il bougeait sans cesse, signe de ses défauts. Il était impatient. Trop pressé, il finirait par commettre des erreurs coûteuses. Cette bougeotte constante avait même le don d’irriter le Chef de Clan qui voyait là un véritable défaut. Loin d’être le même caractère, le cadet voulait sûrement se montrer digne de son grand frère, peut-être même en obtenir son admiration. Passant une main à sa tempe, qui souffrait de voir le mouvement constant, il poussa un soupir, lâchant ses bras pour les poser finalement sur le bureau.

« Je n’ai pas construit ses Appartements, Akimitsu. Et nous sommes dans une prison, pas un bureau d’architecte. »

Une parole froide. Glaciale. Cassante. Il détestait l’impertinence de son frère. Il parlait trop et lui rappelait constamment la jeune Shiori qui ne cessait non plus de parler. Comme s’ils ne savaient faire que ça. Aussi, les yeux fermés, il réfléchissait rapidement. Il devait agir plus vite que prévu. Il devait agir maintenant, plus tôt. La mâchoire crispée, il savait que la présence d’un membre de son Clan dans les Appartements lui donnait une excuse pour intervenir. Mais agir seulement de son propre chef serait mal vu. Si les Yuki seuls se lançaient face à cet assaut, ce serait une véritable rébellion contre le pouvoir en place.

« Préviens les Sabreurs et nos différents alliés, on passe à l’attaque au crépuscule. »

Son regard était plongé dans le vide, scrutant les différentes options qu’il avait devant lui. Si Tetsuko se trouvait à l’intérieur des Appartements, Eiichiro pouvait venir le voir en qualité de Chef de Clan. Car, l’enfant, bien qu’ayant trahi son propre sang au profit d’un autre, restait un fils du Clan. Tori avait peut-être décidé de fuir sous l’égide d’Hideyoshi, mais il ne comptait pas encore perdre l’enfant. Cette manœuvre rassurerait les siens, qui comprendraient qu’il ne compte abandonner personne.

« On attaquera juste avant le changement de la garde, comme il était initialement prévu. Les gardes ne seront plus attentifs et impatients d’en finir. Une attaque-éclair. On prend le bâtiment, on sauve ton Tetsuko et on capture la Shodaime. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t30-yuki-eiichiro-don-t-remain-silent-termine http://www.ascentofshinobi.com/t450-yuki-eiichiro http://www.ascentofshinobi.com/u355

Sam 26 Aoû 2017 - 19:08
Mon grand frère était ironique sans le vouloir en me répondant de la sorte. Bien évidemment que je savais qu'il n'était pas un architecte. Comme d'habitude, il s'irritait pour si peu et c'était vraiment frustrant dans un sens. Ne peut-il pas pour une fois montrer un minimum de sympathie envers ma personne et non être cassant à chaque fois ? De mon côté, je commençais à arrêter de tourner dans la salle, l'avisant yeux dans son œil. < Ce n'est pas la peine de me répondre ainsi, je le sais bien. Tout ce dont je voulais savoir, c'est si tu avais quelques informations à ce sujet. > dis-je d'un air pour le moins sérieux, gardant une mine pour le moins fermée. Voulait-il vraiment jouer à la tête de mule ? J'allais voir ça. Je n'avais pas la moindre intention de lui laisser le dernier mot.

< Les sabreurs ? Penses-tu que malgré notre ennemi commun, ils accepteront de nous suivre dans cette requête ? > La seule sabreuse que je connaissais était Shiori et elle était pour le moins distante vis-à-vis de moi, d'où ma remarque. < Néanmoins, ils feront de puissants alliés. Peut-être que le clan Kaguya serait à même de nous rejoindre, je vais tenter de les prévenir. > Cela faisait un bon moment qu'on n'entendait presque plus rien de ce clan. Comme s'ils se faisaient relativement discrets pour une raison bien particulière. Mais bon, si nous arrivons à nous accaparer leur soutien, nous n'aurons pas à douter de leur loyauté. Pour revenir sur les sabreurs, je me demandais de plus s'ils étaient vraiment en bonne posture au vu des derniers événements qu'il y a eu à leur encontre.

Je commençais déjà à réfléchir à la mise en place de l'attaque, mais je ne devais pas aller trop vite. Pour le moment, je devais agir rapidement afin de prévenir nos alliés. Il fallait vraiment que cela soit concluant. En y repensant davantage, je ne savais pas vraiment si les Kaguya allaient nous aider. Les sabreurs pourraient en vu de la hargne qu'ils éprouvaient pour la grande majorité envers la Mizukage, mais le clan Kaguya a été pour le moins épargné par elle. < Ce n'est pas "mon" Tetsuko. En plus d'être quelqu'un que j'affectionne, c'est un membre du clan. Même s'il ne possède pas notre kekkei genkai. Je suis sûr que tu tiens à lui, mais que tu ne veux pas le dire. > En fait, pas du tout. Je doutais vraiment de ce que je venais de dire ; le jour où il éprouvera de la sympathie envers quelqu'un, ce sera la fin du monde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t945-changement-yuki-akimitsu#4683 http://www.ascentofshinobi.com/u205

Jeu 31 Aoû 2017 - 17:55
Akimitsu n’avait pas hérité du même caractère que son grand frère. Si ce dernier était un homme sanguin et souvent colérique, il cachait ce tempérament enflammé sous une couche épaisse de glace. Mais le plus petit des deux, lui, n’était pas de ce genre. Trop actif, il oubliait de rester statique pour se permettre une observation de son environnement. En réalité, il fatiguait le Chef de Clan. Il voulait réellement le coller au mur. La mâchoire crispée, le poing serré, il se contentait pourtant d’observer les allers et retours du jeune homme. Aussi, d’un mouvement du bassin, il se détacha du Bureau pour prendre un appui clair sur ses deux jambes, se dressant de sa hauteur pour faire face au personnage.

« Les Kaguya soutiennent la Dame des Brumes. Quant aux Sabreurs, ils ont subi de fortes humiliations en quelques jours, nous saurons en profiter. »

Alors qu’il haussa les épaules, se craquant la nuque en même temps d’un mouvement circulaire sur la gauche, il ouvrit la porte, annonçant clairement la suite des événements. Il était de mettre en marche la Révolution. Il était temps de renverser la Shodaime, au nom d’un prétexte humanitaire. Pour sauver « Tetsuko », un membre de son Clan, le Chef mettrait enfin fin à un régime illégitime.

« Contacte les Sabreurs. On passe à l’action maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t30-yuki-eiichiro-don-t-remain-silent-termine http://www.ascentofshinobi.com/t450-yuki-eiichiro http://www.ascentofshinobi.com/u355

L'appel de la pie [Yuki Eiichiro]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: