Derniers sujets
Partagez | 

La nuit, les loups et les corps dansent [Aami Shôran]


Mar 22 Aoû 2017 - 18:25

La nuit, les loups et les corps dansent - ft. Aami Shôran

Enfin un peu de temps libres.
Dans les derniers jours, mon horaire avait été particulièrement chargé. Depuis mon retour de la dernière escapade avec Fujin en dehors des murs de Kumo, les choses avaient déboulé, s’enchaînant les unes après les autres sans me laisser le moindre répit. Il y avait d’abord eu l’affectation dans l’équipe de Kintaro-sensei, qui nous motivait à coup d’entraînements et de rencontres d’équipe. Puis, il y avait eu une succession de missions, plus ridicules les unes que les autres.

Mais ce soir…J’étais libre. Enfin. Miyuki et moi allions pouvoir profiter de cette pause pour nous concentrer sur nos objectifs personnels. Avec toute cette charge de travail, nous n’avions pas eu une seule seconde pour pratiquer nos enchaînements et notre coordination. Et avec ce qui se dessinait à l’horizon, nos petits projets personnels, nous allions devoir être au top de notre forme pour réussir ce à quoi nous aspirions. Nous n’en avions plus pour très longtemps à attendre…Le timing devait être parfait.

Nous avions d’abord profité de notre journée de repos pour faire la grâce matiné, ne quittant le lit qu’aux alentours de midi. Et encore…Si ce n’avait pas été de Miyuki qui m’extirpa de force du lit, en me tirant par les pantalons de mon pyjama et en me sermonnant de quelques jappements, j’y serais probablement resté toute la journée. Mais, jouant son rôle de gardienne à la perfection – un peu trop même – elle en avait décidé autrement, elle ne me laisserait pas dormir une seule seconde de plus. Une fois debout, à mon plus grand désarroi, je nous préparai quelques morceaux de viandes et de poulet pour un petit barbecue. Oui oui, en plein milieu de la semaine, un début d’après-midi. Il fallait bien profiter de nos rares temps libres.

Le reste de la journée se déroula avec une tranquillité déconcertante. Si Miyuki m’avait poussé toute la journée pour sortir faire une promenade, ce n’est qu’en toute fin de journée que je trouvai la force nécessaire de quitter la maison. On se promena quelques instants dans les rues bondées du village – les villageois quittant progressivement leur lieu de travail pour rentrer chez eux – avant de rejoindre notre parc favori. C’était le seul endroit relativement tranquille et naturel de tout Kumo. Pendant que Miyuki s’amusait à pourchasser un écureuil, je fis une sieste étalée sur un banc de parc.

Quelques heures plus tard, lorsque j’ouvris finalement les yeux, le soleil était déjà pratiquement couché. On ne voyait plus qu’une lueur orangée parcourir l’horizon sur un ciel presque noir. Jugeant que j’avais suffisamment flâné aujourd’hui, on prit la direction des terrains d’entraînement. À cette heure-ci, les lieux risquaient d’être déserts. Ce qui était parfait pour notre séance d’entraînement. À ma grande surprise, alors que je terminais de m’échauffer et de m’étirer pour commencer, je sentis une présence s’approcher. Dans l’obscurité grandissante, les seules lumières présentent éclairaient directement les terrains, je ne pouvais pas bien voir qui approchait, mais quelques reniflements me permirent de déterminer qu’il s’agissait d’un jeune homme. « Eh bien, je ne pensais pas croiser quelqu’un sur les terrains d’entraînement à une heure aussi tardive. » dis-je en rigolant à l’intention du jeune homme.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 24 Aoû 2017 - 11:13
La colère. C'était parfaitement le sentiment qui animait ces derniers jours le nécromancien. Contre lui, contre Kahei et encore plus contre Shikarai. La mission avait été réussie selon les termes du contrat, mais pour lui, il s'agissait plutôt d'une cuisante défaite. Comme si tout cela s'était passé hier, il s'en rappelait. Deux individus s'étaient présentés à eux, avaient menacé des civils. Kahei s'était rendu, Shôran avait tenté de les arrêter mais le Nara s'était interposé. Depuis qu'ils étaient rentrés de mission, le nécromancien avait du mal à pardonner son coéquipier. Pourquoi avoir agi ainsi ? Difficile de répondre à la question... Ce qui désormais le taraudait était de savoir où était maintenant leur senseÏ ? Le village avait entrepris des recherches, le nécromancien ne pouvait faire parti de cette équipe... De toute façon, il n'avait guère les capacités nécessaires et requises pour ce type de missions !

Ces journées se passaient lentement, sans grande envie et volonté de la part du nécromancien. Le jeune garçon restait cloîtré chez lui, ne souhaitant sortir pour faire le strict minimum. Depuis son retour, il n'avait pas vu une seule fois la lumière du jour. Allongé dans son lit, la nuit étant tombée, le garçon était clairement dans ses pensées.

*Je devrais peut-être me sortir les doigts du cul... Kahei ne serait pas fier de voir un de ses élèves se morfondre.... Je devrais aussi m'expliquer avec Shika...*

Ses pensées étaient telles qu'il décida de se bouger un petit peu. Un petit entraînement ne lui ferait pas de mal, il s'arma de son fidèle baluchon et prit son épée en main. Se morfondre ne ramènerait pas Kahei, loin de là. Il décida de se fixer de nouveaux objectifs : s'entraîner encore et encore afin d'empêcher de ce genre de choses à l'avenir, s'expliquer avec le Nara, et ramener Kahei au village. Quoiqu'il arrive.

Sortant de sa demeure, le nécromancien se dirigea aux terrains d'entraînement. Son endroit favori, surtout aux environs de ces heures-là. En y arrivant, il n'était pas le seul et un homme... accompagné d'un chien, le salua. Un Inuzuka ? Sûrement, le garçon s'approcha pour voir à quoi ressemblait cet homme.

« C'est la meilleure pour s'entraîner, sans être dérangé par des novice, non ? »

S'il était là, c'était sûrement qu'il pensait pareil que lui. Le nécromancien regarda son chien et son maître successivement.

« Maintenant que nous sommes là, on pourrait s'entraîner ensemble ? », lui proposa-t-il. Inutile de s'entraîner chacun de son côté.

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Lun 28 Aoû 2017 - 5:58

La nuit, les loups et les corps dansent - ft. Aami Shôran

Avec le soleil qui s’était couché, la fraicheur était arrivée sur les terrains d’entrainement. On sentait là toute la froideur des nuits d’hiver dans les montagnes. Sans bouger – n’ayant pas pu enchainer directement sur l’entrainement après mon échauffement à cause du nouveau venu – je frissonnais presque sous mon manteau détaché. La silhouette dont j’avais reniflé la présence quelques instants plus tôt s’était finalement montrée, s’approchant suffisamment du terrain pour que la lueur des lampadaires éclaire ses traits. Il s’agissait d’un jeune homme, d’environ le même âge que moi, les cheveux courts et noirs. Une fois dans la lumière du terrain, ce dernier prit la parole. « C'est la meilleure pour s'entraîner, sans être dérangé par des novices, non ? » Sur ces mots, j’esquissai un petit sourire. Il n’avait pas tors…J’avais moi-même choisi cette heure tardive pour venir m’entraîner pour éviter les dérangements et les regards interrogateurs des autres lorsqu’ils nous voyaient Miyuki et moi enchaîner les exercices. « Tu as bien raison! » dis-je en souriant de plus belle.

Miyuki vint se placer à côté de moi, contre ma jambe, pour me réchauffer un peu. La main dans son pelage blanc et chaud, je la flattais tranquillement sur le dessus de son crâne. « Maintenant que nous sommes là, on pourrait s'entraîner ensemble ? Inutile de s'entraîner chacun de son côté. » J’eus un petit haussement de sourcils, baissant mon regard par la suite vers Miyuki pour rechercher son approbation. Elle me lécha la main pour me faire signe que l’idée ne lui déplaisait pas. « Pourquoi pas…ce sera plus divertissant que de faire ça seul chacun de notre côté! » Depuis notre entraînement avec l’équipe de Kintaro-sensei, Miyuki avait pris goût à s’entraîner en compagnie d’autres personnes. Et moi aussi d’ailleurs. Cela faisait changement de nos routines d’entraînements habituels où nous pratiquions nos techniques de coordination contre des mannequins ou des arbres innocents. Cela mettait même un peu plus de piquant et nous forçait à réfléchir un peu plus qu’à l’habitude. C’est Fujin qui serait content.

« Par contre, j’espère que ça ne te dérange pas que Miyuki se joigne à nous ? Nous les Inuzuka ont combat avec nos ninken. » C’était une condition sine qua non à mon acceptation. Si j’étais un combattant sérieux avec ou sans ma compagne blanche, je ne voyais aucun intérêt à m’entrainer par moi-même sans elle. Ma force résidait dans ma synergie avec Miyuki, si l’un ou l’autre des membres de notre duo se développait sans l’autre, notre balance serait en déséquilibre.

Je pris place au centre du terrain d’entraînement, au centre du cercle de lumière projeté par les lampadaires. Sans attendre un quelconque signe de ma part, Miyuki se mit en position elle aussi – quelques pas sur ma gauche et légèrement devant moi. Regardant mon nouveau compagnon d’entraînement improvisé, je réalisai que je ne m’étais pas présenté. Ce serait la moindre des choses à faire avant de commencer à se mettre des patates sur la gueule. « Moi c’est Haruko d’ailleurs. Du clan Inuzuka. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 28 Aoû 2017 - 20:01
Se bouger un peu, c'était désormais le nouvel objectif du nécromancien. Se morfondre lui faisait perdre tout ce qu'il avait appris jusqu'à ce jour, tout ce qu'il avait entrepris. Il devait changer la donne, montrer qu'il était quelqu'un d'autre. Le genin était prêt à faire les efforts nécessaires pour arriver à un niveau qui lui permettrait de faire parti des meilleurs shinobis du village. Peut-être qui lui permettrait également de retrouve le Metaru qui avait été kidnappé. En tout cas, la nuit était tombée et Shôran se trouvait au terrain d'entraînements, prêt à réveiller les morts. Cependant, une personne déjà présente sur le terrain lorsqu'il arrive contraria ses plans.

La personne était un Inuzuka au vu du chien plutôt énorme qui l'accompagnait. Un chien au pelage blanc, magnifique. Ce n'était pas la première fois qu'il voyait un membre de ce clan (venant du pays du feu, il avait pu en croiser), mais le ninken était absolument absorbant. Shôran proposa un entraînement à deux, inutile de s'entraîner chacun de son côté alors qu'apprendre avec quelqu'un d'autre était plus constructif et pouvait servir à l'avenir. L'Inuzuka accepta la proposition, demandant par la même occasion si le nécromancien était dérangé qu'il combatte à l'aide de Miyuki, son chien.

« Non! Au contraire, c'est mieux que tu te battes avec ton ninken! », s'écria-t-il.

Pour Shôran, il n'utiliserait pas ses pouvoirs de nécromancie, non. Personne n'était censé savoir ses capacités, il était trop tôt encore pour que le village ne l'apprenne réellement. Ils s'écartèrent chacun, le garçon se présenta.

« Et moi, c'est Shôran! Aami Shôran! », répondit-il avec enthousiasme.

Se préparant, il prit son épée dans sa main gauche et un kunai dans sa main droite, se mettant alors en position de combat. Shôran espérait que son adversaire du jour aller combattre à fond, il avait besoin de s'entraîner réellement et il lui faisait clairement comprendre.

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Mar 29 Aoû 2017 - 5:12

La nuit, les loups et les corps dansent - ft. Aami Shôran

J’étais en position, prêt à en découdre. Ce n’était peut-être qu’un entraînement, mais je n’avais pas l’intention de me retenir. Ce n’est pas en faisant les choses à moitié que Miyuki et moi allions pouvoir nous améliorer réellement. Pour sauver les miens et mettre fin à la guerre de Hi no Kuni, je ne pouvais faire me permettre de me relâcher en faisant dinette tous les jours. « Je compte sur toi pour ne pas retenir tes coups Shôran-kun! »

Tout en se mettant en position, mon adversaire pour la soirée se présenta comme étant un certain Aami Shôran. Le nom ne me disait rien, il ne devait donc pas faire partie d’un clan majeur apriori…C’était un certain désavantage pour moi comme mon adversaire connaissait mon clan et ses capacités, raison de plus pour redoubler d’efforts dans ce combat d’entraînement. En position devant moi, il dégaina un sabre et un kunai. Un adepte du corps à corps donc? Contre la polyvalence d'un adversaire habile en Ninjutsu, comme Kintaro-sensei, j'avais encore du mal à tirer mon épingle du jeu. C’était une bonne chose pour moi, puisque le corps à corps était ma spécialité. J’étais rapide, tout comme Miyuki, et notre coordination n’était pas à prendre à la légère. La moindre erreur pourrait lui coûter le combat. Je souris légèrement en attendant que mon adversaire soit prêt. Encore une fois, je m'emportais avant même que le combat n'ait débuté! Miyuki jappa pour me ramener à l'ordre.

Mon adversaire en position, il était l’heure de commencer cet affrontement.

Sans attendre, je me lançai à l’offensive en premier. J’exécutai un simple signe incantatoire, répartissant par la même occasion mon chakra dans l’ensemble de mon corps. Aussitôt, mes yeux devinrent ceux d’une bête, mes ongles devinrent des griffes et mes canines des crocs. Sous ma nouvelle forme d’homme-bête, je bondis vers mon adversaire à toute vitesse. Je ne voulais pas lui laisser le temps d’attaquer le premier. Ainsi, j’espérais imposer mon tempo sur le combat. À peine rendu sur lui que je l’attaquai de mes deux mains griffées au niveau de son torse.

Pendant que je fonçais sur mon adversaire, Miyuki s’était mise en position également. Alors que Shôran était occupé avec mon attaque, elle longea le terrain d’entraînement sur ma gauche. Elle fonça à son tour sur lui quelques secondes après que j’ai frappé, avec l’intention de mordre son mollet. Le jeune homme allait gouter à la coordination légendaire des Inuzuka et de leur ninken.


HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 5 Sep 2017 - 3:01
Ne pas retenir ses coups ? Shôran n'était pas ce genre de personne, mais il se demandait à quel grade était cet Inuzuka ? Peut-être était-il Jônin et qu'il allait écraser littéralement le pauvre Shôran. Ou bien, il était genin et ce serait un combat équitable. Peu lui importait, Shôran en sortirait plus grand même s'il perdait ce combat. A chaque défaite (ou victoire), il en ressortait tout aussi gagnant. Le nécromancien se préparait à combattre avec tout ce qu'il avait : espérant tout de même ne pas à avoir utiliser ses pouvoir liés aux ressuscités. Après tout, Shôran ne voulait pas que le garçon et le chien prennent peur. Devrait-il lui dire avant afin qu'ils ne soient pas surpris ? Trop tard, le combat commençait déjà... Shôran tenterait de ne pas utiliser ces techniques nécromanciennes.

Shôran ne fut pas surpris de voir l'Inuzuka attaquer en premier. Ce clan était connu pour généralement attaquer sans réellement réfléchir avant, Shôran avait l'impression que c'était ce qu'il faisait. Aucune analyse du jeu, le nécromancien fut malgré tout surpris par vitesse d'action du garçon. Le jeune homme n'eut juste le temps de sortir son kunai pour parer le coup de l'adversaire, mais il ne vit qu'au dernier moment le ninken se jetait sur son mollet. N'ayant pas le temps d'esquiver ou de parer, le garçon se recula grandement, laissant le ninken le mordre. La blessure n'était pas profonde, heureusement.

Le nécromancien devait répliquer, rapidement. Rapidement, il effectua une série de signes incantatoires, l'aura noire l'envahissait à nouveau. Deux bras sortaient ainsi du sol sous l'Inuzuka, agrippant ainsi ses jambes et l'empêchant tout mouvement du bas du corps. Il sortit son épée noir de son fourreau, et s'approcha à grande vitesse à son tour du shinobi pour l'avoir avec son épée.


Spoiler:
 

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

La nuit, les loups et les corps dansent [Aami Shôran]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: