Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

kainashi shinobi no monogatari [SOLO]


Mar 22 Aoû 2017 - 20:47
忍び甲斐無し物語
KAINASHI SHINOBI NO MONOGATARI
LE CONTE DU PLUS MINABLE DES SHINOBIS


Pourquoi Kôga était-il là, assis au coin du feu, entouré par plusieurs personnes qui semblaient plus civiles que shinobi ? Encore une fois l'alcool devait y être pour beaucoup. Le seul souvenir qu'il avait du début de soirée, cette dernière étant assez entamée pour que la pleine lune ait remplacée l'habituel astre solaire était sa choppe vide, teintée d'un fond ambre. Il avait sûrement sympathisé avec ce petit groupe d'individus qui se parlaient entre eux à un volume qui aurait réveillé d'éventuels voisins, si tant est que dans cette nature abrupte faite de roches et d'arbres ligneux, des gens aient élus domicile.

Les deux gardes de ses épées trainant dans la boue générée par tant de trafic à l'orée d'une fôret, les braises dansantes s'élevant en fumée suffisait à réchauffer les quelques personnes, le Jônin ne se montrant pas loquace pour un sou, trop occupé à regarder sa flasque à moitié vide. Voyant la torpeur dans laquelle il était plongé, un des hommes se décida à attirer son attention. « Mes amis ! Je pense que la situation et l'ambiance se prête à une histoire pour tenir tout ce beau monde éveillé. En l'honneur de notre invité -il pointa Kôga d'un signe de tête amical joint d'un sourire- que dites vous d'un conte sur les shinobis et leurs aventures ? » Son public sembla s'enflammer à cette opportunité, et même l'Iwajin ne sembla pas contre, préférant ceci au simple brouhaha auquel il ne comptait pas se mêler de près ou de loin.

« Bien. Vous semblez tous d'accord. Cette histoire ne me vient pas de mes ancêtres et pour être juste avec ma chronologie, elle se trouve même assez récente et m'a été transmise par un des bandits de Mizu no Kuni. -le vieil homme but d'une traite le reste du récipient ovale qu'il tenait fermement comme pour l'empêcher de s'échapper- Il était donc l'histoire d'un duo de ninjas de Kiri, réputés féroces et combatifs dont on contait frasques et mérites, aventures et actes héroïques. Un jour vint sur une des îles composant ce pays aqueux un shinobi à la peau ébène, un de cela même qu'on juge trop vite. Et c'est celui-ci que vinrent rencontrer les deux hommes du pays de l'Eau. » « Mais qu'est-ce qu'il faisait là, cet homme noir, grand-père ? » Lâcha l'homme à sa droite, ingénu et curieux de connaître les détails de cette histoire.

Pourvu d'un sempiternel sourire qu'il n'avait pas quitté de la soirée témoignant sa joie de se mettre en lumière ainsi, il continua. « J'y viens. Ce n'était pas clair mais les deux hommes l'accusèrent d'avoir dérobé à leur mère patrie des documents secrets. Désireux de ramener au bercail ces secrets, ils prirent donc en chasse leur oiseau de nuit, mais vous allez comprendre que la proie n'est pas toujours celle qui laisse les traces... Les deux hommes se nommaient Nagare et Kuro. Ils étaient réputés pour être des ninjas puissants, du moins ils furent jugés ainsi par leurs pairs et envoyés à la poursuite de cet homme à la peau noire ou de leur proche chef, cela n'importa pas sur l'issue que je vais vous raconter. » Un court silence fut de mise tandis que chacun restait là, à attendre la suite. Kôga ne faisait pas exception, ses yeux joignant des images à ses dires, les illustrant dans les flammes vivaces qui le séparait du narrateur.

« L'un avait aussi la réputation d'être un pêcheur et l'autre un alcoolique notoire, ce qui illustre bien qu'avoir la réputation d'être puissant ou de posséder un certain grade ne vous rend pas pour autant intéressant ou dénué de défauts, ou encore que cela est réel. Nagare maniait un harpon et l'autre éponge la poussière d'or, si cela peut vous éclairer sur les personnes de récit. Leur ennemi quand à lui était surnommé la Panthère Noire, de par sa vitesse et sa dextérité. Après une discussion que je ne saurais vous citer, se résumant à des piques et autres choses inutiles que la nature humaine nous pousse à lancer à nos ennemis s'engagea un combat. Malheureusement pour eux et pour nous, cela prit une tournure étrange. En effet le shinobi qui semblait de Kumogakure si mes souvenirs ne me trompent pas, bien que du même acabit que ceux d'en face de lui engagea alors le combat. Et pas n'importe comment puisqu'il se vêtu de la foudre elle-même. Pas n'importe quelle foudre puisque la sienne était à l'instar de sa peau d'un noir de jais, crépitant sous l'orage. Dans la nuit noire, il porta un seul et unique coup, un lariat. Le prénommé Nagare, visiblement peu capable et n'ayant pas l'excuse de son allié, l'alcool, fut la cible. Bizarrement, il ne put réagir et c'est sous ce simple assaut qu'il tomba mort, tué en un cou.. » Dans l'assemblée, certains paraissaient effrayés par ce Kumojin semblant si puissant. Kôga lui, son alcoolémie aidant, fut prit d'un fou rire à entendre qu'un ninja qui semblait à ses dires au moins Jônin puisse être éliminé d'un coup d'un seul alors même qu'il cherchait à se battre et avait provoqué ce duel. Son hilarité fut contagieuse puisque certains se mirent à le suivre. La scène n'arrêtait pas de jouer en boucle dans sa tête, amplifiant ses rires. Quelle plaie il devait être ! Il espérait en son for intérieur que les Kirijins actuels n'était pas de sa trempe, auquel cas la conquête du monde serait plus rapide que prévu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t763-yaken-koga

Mar 22 Aoû 2017 - 21:33
S'il venait à se réincarner un jour, Kôga se demandait bien sous quelle forme pittoresque et ridicule cela arriverait et s'il parviendrait à usurper un grade plus haut de celui de Jônin. Peux-être bien que les Kirijins étaint même assez stupide pour en faire leur chef ? À cette idée, il continua de rire encore un peu avant de se calmer en finissant la liqueur contenue dans sa bouteille de fortune.

« Mais il s'est pas défendu ton gars ? Et son pote, il est pas intervenu? Tu vas pas m'dire qu'un ninja supérieur peut se faire ouvrir en deux comme ça... » Trop curieux pour rester dans son impassibilité habituelle il analysa du regard son interlocuteur barbu. « Tu as raison. C'est bien étrange et la seule raison que je vois et qu'il y avait du avoir erreur dans les dossiers pour qu'il arrive à ce poste, shihihi... Reste qu'il gît ainsi sur le dos, éventré comme un de ses poissons, faisant la honte des siens, de sa famille et de toute personne qui aurait pu aimer un tel raté ! Je crois même qu'après ça l'histoire fut cachée du reste du monde et je ne la dois qu'à... Laisse moi terminer, tu vas comprendre. » Toujours pourvu de ce même sourire, Kôga lui répondit d'un simple signe de tête affirmatif, tendant la main vers l'homme à sa droite qui comprit ce qu'il désirait en lui jetant la bouteille à moitié pleine dans sa main, qu'il s'empressa de porter à son gosier.

« Mais cela ne s'arrêta pas ainsi. Après avoir défait celui qui croyait qu'un harpon était une arme shinobi, tellement facilement qu'il crut avoir à faire à un élève académicien sous sédatif, il s'attaqua à son coéquipier le pillier de bar. Et encore une fois, cela devint navrant au possible. Au lieu de se battre comme un homme, le quarantenaire en face de la Panthère alla se cacher derrière une escouade de ninjas spéciaux qui étaient là pour on ne sait quelle raison. Ou peux-être que leur village connaissait leur nullité et avait dépêché cette escouade pour assurer leurs arrières. Reste qu'il s'en servit pour pouvoir s'enfuir alors même qu'ils étaient les traqueurs et non les traqués, laissant la carcasse ouverte du pêcheur entre eux et la Panthère. C'est ainsi que se finit ce conte, sa petite taille étant à blâmer sur la faible performance du dénommé Ryoshi Nagare, mi-homme mi-carton. »

Sa dernière phrase eut son petit effet sur l'assemblée qui se fendit encore de plusieurs rires, les citadins eux-même se disant qu'ils pouvaient si le commerce ne marchait pas s'engager dans l'armée de Kiri pour obtenir un poste de gradé malgré leur ignorance de la voie Shinobi. Après tout, il l'avait bien fait, lui. Satisfait de cette petite histoire, Kôga remercia l'homme d'un sourire enjoué, l'image d'un Jônin plié en deux comme une chaise de jardin hantant son esprit et le teintant pour cette nuit d'un souvenir comique et grostesque qui avait égayé son alcool parfois mauvais. Il ne manquerait pas d'en parler si un blanc s'installait avec ses frères, certains de ses coéquipiers ou même des Kirijins s'il voyait en eux la réincarnation de ce Nagare.

Il se leva alors et salua ses nouvelles connaissances, avant de tourner les talons et de marcher vers le village. Peux-être que tout cela n'était qu'histoires d'un marchand voulant amuser la galerie mais restait en lui ce petit goût amer, espérant que les sabreurs du pays de l'Eau opposerait plus de résistance que ce marin d'eau douce qui ne ferait même pas le poids contre les animaux sauvages de sa contrée natale.

Jetant le cadavre de bouteille dans les fourrés qu'il dépassait, il observa le ciel les mains dans les poches, rentrant à la maison faute d'avoir mieux à faire et dénué de toute envie de dormir dehors. À cette saison les nuits étaient particulièrement froides et le confort d'un lit et d'une couette seraient bienvenues, son enfance étant déjà pourvues de multiples moments passés dehors au lieu de dormir, à s'entraîner ou à survivre au climat de Tetsu no Kuni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t763-yaken-koga

kainashi shinobi no monogatari [SOLO]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: