Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

L'assemblée des Yuki.


Sam 26 Aoû 2017 - 0:58
Il y a quatre ans – Quelque part au Pays de l’Eau, durant la Grande Répression.

▬ Je ne suis pas certain que ce soit une bonne idée de m’emmener. Je veux dire … Okay tous les Yuki sont conviés mais euh … Enfin … Je n’ai pas encore fini ma formation.
Pour l’heure je ne suis encore qu’un simple apprenti. C’est à peine si je sais correctement utiliser mon don héréditaire. Ceci-étant et pour bien d’autres raisons, je suis réticent à l’idée d’assister à une de leur réunion. Cependant ma sœur et mon père sont formelles : Je dois y aller. Allez savoir de quoi ils vont parler. Je ne suis même pas sûr de pouvoir en caser une à un moment ou à un autre mais le fait est que je vais prendre part à cette assemblée que je le veuille ou non – et au cas où vous ne l’auriez toujours pas compris, je ne le veux pas.

Les membres de ma famille m’ordonnent de les suivre, ce que je fais sans discuter. Nous traversons la forêt, passons près d’une rivière quand, enfin, Feng et mon père s’arrêtent net.
▬ C’est ici ? Je ne vois perso-
Un bruit m’interrompt. Je lève les yeux au ciel et vois plusieurs shinobis atterrir non sans une certaine élégance près de nous. Secondes après secondes, d’autres de mes confrères apparaissent de façon plus ou moins théâtrale. Je ne reconnais pas tout le monde – il est même plus exact de dire que je ne reconnais presque personne – mais eux semblent savoir qui je suis. En tout cas ils me regardent. À moins qu’ils ne soient en train de fixer ma sœur. À bien y réfléchir, c’est sûrement ça.

Le chef de clan, le vieux Hideyoshi ne tarde pas à faire son entrée. Plusieurs Yuki l’accompagnent et lui emboîtent le pas. Tant de shinobis puissants réunis au même endroit … C’est à se demander ce que je fous ici. Heureusement, je ne suis pas le seul enfant assistant à cette assemblée. Certains de mes plus jeunes cousins sont là eux aussi.
En vérité et pour faire court : Nous sommes tous là. Sans plus de cérémonies ou de banalités, la réunion peut commencer. Comme à son habitude mon aïeul, le chef de notre famille, reste silencieux et laisse les différents Jonins soumettre les sujets importants desquels il est urgent de discuter. Un homme, un cousin ou un oncle d’une quarantaine d’année que je ne saurais nommer prend les devants et lance la conversation. Il souhaite parler des différentes missions menées récemment afin de libérer le pays de l’eau de la criminalité. Là encore, j’avoue ne pas tout saisir mais l’homme au teint pâle fait allusion à un bastion du crime détruit par lui et plusieurs de ses collègues grâce à l’aide d’une information obtenue d’une bien étrange façon et par un mystérieux bienfaiteur. Il conclut ensuite son récit par un :
▬ Les coordonnées étaient exactes. Les renseignements aussi. Pouvons-nous lui faire confiance pour autant ?

La question est posée et fait dès à présent débat au sein de tous les groupuscules du clan. Tout le monde en va de son petit commentaire. Les chuchotements sont nombreux. Hideyoshi quant-à lui, comme à son habitude, ne dit mot et écoute. N’étant pas le mieux placé pour donner mon avis, je m’inspire de la sagesse de mon grand-père et fais de même. Les autres en revanche ont fini de susurrer dans leur coin :
Que le brouhaha commence.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 12 Sep 2017 - 17:15
Les pas s’étaient rapidement transformés en foulées alors que la jeune Yuki suivait d’autres membres du Clan. Et dans ces temps troubles, il n’était pas conseillé de se promener seul dans les environs et les forêts du Pays de l’Eau.

Cela faisait déjà quatre années que la jeune femme avait rejoint ceux qui partageaient son sang, quatre ans qu’elle apprenait tous les jours un peu plus à maîtriser le Hyoton mais également quatre années qu’elle se retrouvait loin des traditions samouraï dans lesquelles elle avait grandi et découvert le monde. Ayuka avait fini par s’habituer à l’air froid qui s’engouffrait dans ses poumons, brûlant à chaque respiration, en revanche le manque de soleil, elle n’avait jamais su s’y adapter.

Rapidement le petit groupe de jeunes poursuit leur traversée mais dans les arbres, donnant sur chaque branche un fort élan, une poussée de chakra pour avancer à la même vitesse que sur le sol mais sans risquer une attaque aérienne.

Au bout de quelques minutes de pur silence, Ayuka se laissa tomber avant d’atterrir quelques mètres plus bas, au cœur de l’assemblée. Sa réception fut gracieuse, trait caractérisant la jeune femme et dès qu’elle se redressa, son regard balaya les environs, croisant ceux des autres Yuki. Des visages souvent étrangers mais le sang qui pulsait dans chacune de ses artères était semblable au leur. Si quelques rires transperçaient le grand groupe de shinobi, il fallait pourtant avouer que les visages restaient graves. Combien de morts ce conflit avait déjà provoqué ? Beaucoup trop. Quand le vieux chef de Clan à qui elle n’avait parlé que peu de fois, notamment lors de son arrivée dans la famille décrivit les informations… Extrêmement précises sur le bastion, le repère des bandits, Ayuka ne put s’empêcher de froncer les sourcils, exprimant avec des voisins son étonnement et… Sa résistance.

Si les informations s’avéraient réelles et véridiques, les Yuki possédaient l’arme ultime pour mettre le coup fatal aux rebelles, aux criminels. Mais s’il s’agissait d’un simple piège et que sur un mauvais coup de bluff ils fonçaient têtes baissées, une grande partie du Clan des glaces n’aurait pas la chance de découvrir le village à venir.

Alors que l’assemblée commença a grouiller de suppositions et de positions à prendre, Ayuka avança entre les groupes, écoutant les opinions… La sienne peinant à se positionner. Les bras croisés, elle s’appuya sur le tronc d’un des arbres qui protégeait cette réunion exceptionnelle. S’il fallait agir, sa lame serait volontaire. Mais pour l’heure, seule le silence dans tout le brouhaha la caractérisait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t971-yuki-ayuka http://www.ascentofshinobi.com/u281

Mer 13 Sep 2017 - 19:15
La Cour du Domaine était vide. Bientôt, dans les minutes qui suivraient, elle se remplirait. Soudainement. D’un nombre incalculable d’êtres humains. Des Yuki. Venus de l’Archipel entière de Mizu no Kuni. Si le Clan s’était endormi durant ces dernières années, se laissant même aller à la gangrène corrosive qui infectait le Pays, il avait repris une autre forme. Un autre visage. Guidé par quelques hommes, et femmes, charismatiques, porteurs d’idéaux qui, s’ils n’étaient pas novateurs, revenaient au goût du jour. Ainsi, grande représentante de ce combat, Yuki Feng était la plus disposée pour ce combat. Car si elle était douée pour le combat, elle était aussi une femme au talent indéniable avec le reste du monde. Mais là où elle était douée, Eiichiro, lui, excellait. Aussi, de son regard encore entier, il avait traversé les toits.

De son souffle tranquille, d’un nouvel appui sur son pied fort –le gauche, il avait exercé une pression suffisante pour décoller. Puis, d’un genou agilement posé au sol, le Yuki se relevait, observant aussi ses cousins qui, bientôt, arrivaient. Même le plus jeune, qui accompagnait sa grande sœur, était présent. Réunion exceptionnelle. Personnel exceptionnel. Il avait haussé les épaules devant la présence, sachant qu’il n’y avait pas d’âge pour comprendre les responsabilités héritées de son sang. Peut-être trop jeune. Peut-être pas. Et, alors qu’il détaillait ceux-là même qui arrivaient, la cour s’était remplie de nombreuses autres personnalités. Tantôt des vieillards. Tantôt de jeunes hommes. Là, quelques femmes en retrait. D’autres, le visage plus fermé, se présentaient aussi. Tous se rassemblaient et, dans les derniers, sortant tout juste de l’entrée principale, le vieux Hideyoshi était là, accompagné de sa vieille canne. Sa barbe blanche continuait de pousser lentement tandis que la fatigue ne se lisait pas alors encore autant sur ses traits.

Puis, dans l’assemblée, un homme, d’une quarantaine d’années, sortit de son groupe. Se plaçant plus ou moins au centre de la place, essayant d’être le centre d’attention de chacun, il scrutait chacun afin d’avoir, un instant, le silence. Et, finissant seulement son tour, il laissait tomber son information. Car, tout était bel et bien correct. Tout ce qui avait été mis sur la liste correspondait bel et bien à la réalité rencontrée. Alors, la question était dorénavant soulevée. Les Yuki pouvaient-ils faire confiance à ce mystérieux bienfaiteur ?

C’était l’histoire d’une liste. Une liste qui, alors que la guerre faisait rage, devenait salvatrice. Car, depuis plus d’une année maintenant, l’Archipel voyait régulièrement des rivières de sang. Une guerre qui, maintenant, pesait sur les systèmes. Toutes les semaines voyaient de nouveaux combats. De nouvelles morts. Trop. Les esprits commençaient à se demander si la lutte valait réellement la chandelle ou s’il ne valait mieux pas, tout simplement, s’arrêter là. Pourtant, avec cette liste en leur possession, la donne changeait. Car elle donnait plus d’informations que jamais.

Aussi, s’approchant de la famille de Feng, et du jeune Shinichi, il salua l’enfant d’un signe de la tête, serrant d’une poigne sérieuse l’homme de famille. Puis, plongeant son regard dans celui de la femme et véritable chef du groupe, il lança, en réponse à la question lancée.

« Je ne fais pas confiance. C’est bien trop beau. Nous nous battons depuis plus d’une année et, soudainement, nous nous retrouvons avec une belle liste trop complète. Comment il peut en savoir autant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t30-yuki-eiichiro-don-t-remain-silent-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2036-yuki-eiichiro-titre-u-c#13764 http://www.ascentofshinobi.com/u355

Sam 16 Sep 2017 - 3:46

J'étais adossé à un arbre, les yeux fermés et les bras derrière la tête, préférant passer mon temps à rêvasser plutôt qu'à écouter ceux que racontaient les membres de mon clan. Aujourd'hui, c'était une assemblée exceptionnelle qui allait avoir lieu aujourd'hui, dans ce paysage forestier assez chaleureux il fallait le dire. Le clan Yuki comptait se réunir aujourd'hui pour discuter de choses et d'autres concernant la répression des criminels sur l'Archipel. Mes parents m'avaient brièvement expliqué de quoi il en tenait, mais il fallait que je reconnaisse me foutre totalement de ses soucis. Cela faisait peu de temps que j'avais commencé ma formation de shinobi, et ça me prenait déjà beaucoup de mon temps. J'avais aperçu quelques têtes à mon arrivée ici, mais inutile étant donné que je n'entretenais aucune relation avec les autres Yuki de Mizu no Kuni en dehors de mes parents.

En tout cas, nous étions arrivés au moment où la réunion allait commencer. Somnolant dans un coin un peu isolé des autres, je préférais penser à des choses plus légères, sans pour autant perdre toutes les informations qui se disaient parmi les vieux du clan. Même Hideyoshi-dono avait fait le déplacement pour l'occasion, et voir sa tête était déjà un honneur tellement ça se faisait rare. Il y avait un oiseau qui s'était posé en face de moi. Posant mes yeux sur lui, je l'observais d'un air passif, me demandant bien à quoi lui pouvait penser. Il n'était pas soumis aux lois de la physique de la même manière que nous, il pouvait traverser la mer quand il le désirait, lui. Je soupirais alors, avant de refermer les yeux, sombrant pendant un moment dans un demi-sommeil.

C'est alors qu'un sujet épineux fut amené sur la table. Une liste envoyée anonymement, contenant des informations ayant permit l'accélération du projet de répression de la criminalité. En effet, les hommes avaient toujours du mal à avancer dans le noir. L'inconnu était une peur commune à l'espèce humaine, il n'était pas difficile de deviner que ce Robin des Bois masqué allait faire parler de lui pendant un moment. Yuki Eiichiro-dono fut le suivant à prendre la parole. Cet homme, j'avais déjà entendu certaines choses sur lui, mais sans plus. Il était mystérieux, c'était intriguant. Je repérais aussi une jeune femme, plutôt charmante, adossé à un arbre et silencieuse. Je ne la connaissais pas, mais sa position trahissait une expérience qui lui était propre. Le borgne ne mâcha pas ses mots pour donner son point de vue, indiquant clairement les doutes qu'il avait concernant l'expéditeur de cette liste salvatrice.

Je me mis alors à bailler, avant que ma mère ne vienne me frapper à la tête, le regard sévère. Oui, oui, j'avais bien compris que je devais me montrer plus sérieux. Mais que voulez-vous...

- C'est tellement chiant...

Murmurais-je pour moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

L'assemblée des Yuki.

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: