Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Choisir le bon fil. [Toph]
Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] EmptyAujourd'hui à 16:46 par Itö Luna

» Périple [Libre]
Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] EmptyAujourd'hui à 16:37 par Nomura Ieyasu

» Partenaires ailuridés [Kuchiyose]
Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] EmptyAujourd'hui à 16:34 par Kogami Akira

» Étendre ses racines [PV Asagao Jirō]
Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] EmptyAujourd'hui à 16:17 par Asagao Jirô

» Demande de partenariat - Loaded Gun
Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] EmptyAujourd'hui à 16:03 par Invité

» 1/06. L'Ombrelle
Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] EmptyAujourd'hui à 14:27 par Asaara Kō

» 1/04. Fuir l'inconnu
Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] EmptyAujourd'hui à 14:21 par Konran Tenzin

» Ralentissement Senjumaru et Hana
Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] EmptyAujourd'hui à 14:20 par Yuki N. Hana

» A little less conversation... [Tsuyoshi / Jurojin]
Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] EmptyAujourd'hui à 14:18 par Chôkoku Jurôjin

» Lever le voile sur les nations — ft. Hyûga Toph & instances iwajines
Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] EmptyAujourd'hui à 13:00 par Aditya

Partagez

Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi]

Okunote Senken
Okunote Senken

Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] Empty
Jeu 2 Juil 2020 - 16:09
Les alentours du Complexe shinobi - monument accueillant nos champions pour l'évènement International - accueillaient un nombre incalculable de locaux curieux de savoir comment se déroulait l'examen. Entre les familles des participants ou les jeunes aspirants à l'académie Kirijin, désirant un aperçu de leur futur, se tenait parfois quelques groupes aux intentions moins morales. L'un d'entre-eux se situait à une vingtaine de mètres de nos protagonistes du jour.

Les voix, discrètes mais diablement aiguës, perçaient les tympans des plus sensibles, tandis que les regards suivaient les doigts fins d'une main machiavélique, bondissante de silhouettes en silhouettes. L'attroupement de jeunes kunoichi, grossièrement dissimulé derrière le grillage encerclant le bâtiment, semblait s'amuser à porter un jugement différent sur chaque garçon présent dans l'enceinte. Fatalement, celui-ci finit par atterrir sur l'étranger de Mizu, assis sur le dossier d'un banc, pendant que sa jarre couverte d'un châle reposait dessus. Il soupira longuement.

La veine apparente au niveau de sa tempe trahissait son agacement. Que lui voulaient-elles ? Le balafré, conscient que son statut de voyageur pesait dans l'intérêt soudain de ces jeunes femmes à son égard, n'aimait pas se sentir épier de la sorte. Le sentiment d'être une bête de foire, Iwajuku le lui avait bien assez fait subir lors de son immigration au sein du quartier le plus malfamé du village de la Roche. Mais Senken ne comptait pas bouger d'un pouce. Fier comme un coq, il ne pouvait se résoudre à leur donner raison en laissant libre l'un des rares bancs du complexe. Porter cette jarre toute la journée l'exaspérait encore plus que les idiotes au loin.


- Qu'est-ce qu'elles m'veulent, ces dindes.

L'enfant des dunes, du sable et du désert, vrai Kazejin malgré les diffamations de certains, lâchait ses réflexions à voix haute. Persuadé d'être seul, l'homme qui pouvait paraître coincé aux yeux des plus extravertis n'attendait que le signal de la seconde épreuve pour s'enfuir, pressé d'enchaîner suite au premier succès de la délégation Iwajin.« Épater la galerie », c'était le seul souhait de leur intendant, et donc le sien. Il ferma alors les yeux, cherchant à calmer ses nerfs pour retrouver un semblant de concentration avant la suite des évènements.

Impatient.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] Empty
Lun 6 Juil 2020 - 22:53
Une fois le carnet de notes de Glouba bien rempli, l’oiseau sur l’épaule de Taishi s’enferma dans un mutisme concentré, signe que le dindon élaborait désormais des plans de séductions tous plus machiavéliques qu’efficaces. Glouba était une légende dans son domaine, après tout. Les primes n’étaient pas tous des criminels…

Dès lors, l’Hayai alla vagabonder dans la cour afin de passer le temps et discuter avec d’autres accompagnateurs et peut-être certains participants. Il était intéressant de constater que Kumo avait également envoyé des recrues à l’examen. Mais il ne lui fallut pas longtemps pour remarquer dans la cour un individu à part, assis sur un banc, essayant manifestement de projeter une attitude cool et sombre. Pas difficile de le reconnaître vu la jarre qu’il se coltinait sur le dos.

Le jônin commença à s’approcher, relevant du regard la présence d’une bande d’adolescentes en pamoison de l’autre côté du grillage séparant le complexe du reste du monde, comme une exposition de produits exotiques. L’Hayai au lieu de les ignorer leur décocha un gentil sourire, faisant rougir certaines qui se détournèrent pour murmurer entre eux, de petits rires nerveux filtrant à travers les éclats de voix.

De plus près, au dirait bien que l’Okunote ne prenait pas la pose et semblait plutôt dans un profond malais. L’Éclair Vert soupira. Quel gâchis. Ça ne pouvait continuer ainsi. L’Hayai s’arrêta à proximité de Senken.

« Participant Senken, j’ai été chargé par l’Intendante de vous livrer un message de la plus haute importance. Vous êtes le seul à qui nous pouvons faire confiance avec des informations si confidentielles. Veuillez me suivre. »

Il avait parlé bien à voix haute, s’assurant que les gamines puissent l’entendre. Elles étaient désormais collées au grillage, les yeux ronds et un air impressionné fixé au visage.

L’Hayai fit signe à l’Okunote de le suivre, son visage sympathique cachant également la vivacité de ses yeux verts, qui ne laissaient aucune place à l’argumentaire.

Alors qu’ils s’éloignaient, se dérobant peu à peu de la vue des spectatrices, l’Hayai parla à voix basse.

« Le message est assez simple. »

Ils étaient désormais dans un coin. Un instant puis Taishi lui décocha une gifle derrière la tête, sèchement mais sans agressivité. L’Homme soupira, croisant ensuite les bras.

« As-tu déjà oublié les mots de Toph ? Épater la galerie, être flamboyant ? À part essayer d’obtenir une combustion spontanée par dépression dans le fond de cette cour, ce n’est pas un vif succès, hein. »

Dépité, l’Hayai secoua la tête.

« Ton boulot n’est pas uniquement à l’épreuve, mais aussi tant que nous serons ici. Tu représentes Iwa. Aujourd’hui, tu rallies des fans à ta cause. Demain, ce sera peut-être un pays tout entier. »

Il soupira à nouveau.

« Alors c’est quoi ton problème, Kazejin ? Elles sont pas assez jolies pour toi, peut-être ? »

Il attendait une réponse, et il en aurait une ! Gaspiller un tel talent…

_________________
I make my own path, Invité.

Taishi's Theme : Anthem of Color
Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Okunote Senken
Okunote Senken

Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] Empty
Mer 8 Juil 2020 - 18:30
Ce banc, c'était le sien. Le Graal d'une quête débutée plus tôt dans la journée, le poussant à traverser le complexe shinobi maintes et maintes fois à la recherche de cet artéfact convoité qui lui permettait enfin de se reposer les jambes. Il ne le quitterait pour rien au monde. Ces adolescentes hystériques ne pouvaient suffire à l'éloigner de son précieux. Son mental, à toute épreuve, lui permettait de garder son territoire face aux envahisseurs. En effet, du coin de l’œil, l'Okunote avait déjà pu identifier quelques groupes susceptibles de lui voler sa place au moindre faux-pas. Qui parle de paranoïa ?

Les yeux clos, le manipulateur de limaille ne put anticiper l'arrivée de son compatriote bien décidé à le sortir de sa torpeur. La voix de l’Éclair Vert suffit à l'en extirper, forçant le balafré à rouvrir ses prunelles violacées à la recherche de la personne qui venait de le déranger. Hayai Taishi, Jônin de la Roche et accompagnateur de la délégation du village éponyme. Les seules informations dont disposait Senken présentaient un shinobi expérimenté et pédagogue, mais surtout apprécié par son frère Kazejin. Ses paroles, étrangement hautes pour une information soi-disant capitale, étonnèrent l'enfant des dunes qui ne put réprimer un froncement de sourcils.

En bon Genin, l'homme à la jarre - qu'il récupéra au passage - se contenta d'hocher la tête avant de quitter son ilot paradisiaque. Qui l'eût cru ? Les ordres exprimés par Taishi semblaient trop sérieux pour être ignorés, et l'Okunote ressentait tout de même une légère curiosité quant au message de l'Intendante. Capturé comme un bleu par son bourreau, il suivit le membre du Manazuru derrière un renfoncement du bâtiment, tout en jetant un dernier regard à son malheureux butin déjà pillé par de cruels Kirijin, aussi barbares qu'opportunistes. Le banc, abandonné à son sort, fut évidemment capturé.

Tant pis, cette satané sculpture de pierre permettant une assise confortable n'avait aucune importance ! Les iris dévorés par l'impatience, le regard du novice s'écarquilla légèrement à l'amorce de son aîné, avant qu'un vif taquet ne vienne matraquer son cuir chevelu. L'homme du désert s'écarta d'un réflexe, jugeant le plus vieux d'un regard accusateur tandis que sa main droite frottait l'arrière de son crâne. Il venait de perdre son trésor pour... ça ? Des remontrances ? La colère gagna rapidement son visage.


- Ça va pas ?! Bien sûr que non, j'ai pas oublié !

Lui aussi s'exprimait à voix basse, comme si la discussion se voulait d'une importance capitale. Ses mots dansaient sous l'influence de l'accent de son pays natal, trahissant ses origines étrangères. Il ne comprenait pas vraiment ce que l'accompagnateur lui voulait. Il avait réussi la première épreuve haut la main, n'était-ce pas le plus important ?

- Mais... Qu'est-ce que tu m'racontes, des fans ? J'm'en fous d'me faire apprécier, j'sais même pas c'que j'fous là de base. J'fais mon examen, c'est tout.

Le village de la Roche souhaitait des efforts de sa part ? Depuis son arrivée au Pays de la Terre, personne n'en avait jamais fait pour lui ou son frère. Leur intégration, désastreuse, cultiva au gré des années une méfiance à l'égard de tous les Tsuchijin. Raciste, l'Okunote l'était légèrement, et il ne comptait pas faire l'hypocrite pour l'image d'un peuple qu'il jugeait expert dans ce domaine.

- Euh... Hein-que, quoi ? C'est quoi le rapport ? J'sais pas j'ai pas regardé.

Son regard quitta les émeraudes de son interlocuteur pour gagner un point d'horizon plus éloigné. Était-ce de la gêne ? Autre chose ? L'Hayai l'interpréterait comme bon lui semble. Le cœur de l'éternel endeuillé souffrait d'une plaie béante, et personne au monde ne pouvait malheureusement la cautériser...

- Bref, tu m'veux quoi ? C'est tout ? J'peux y aller ?

La vilaine tape derrière le crâne l'empêchait de se calmer. Seul son père, à l'autre bout du Yuukan, pouvait se permettre ce genre de gestes. Heureusement pour le Jônin qu'ils se trouvaient dans un pays étranger en mission diplomatique, sinon qui sait quel sort l'Okunote lui aurait réservé...

P'tain, mon banc.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] Empty
Lun 13 Juil 2020 - 4:40

« Te faire apprécier ? Mais on s’en fiche de toi, effectivement. T’as compris quedalle. »

Taishi soupira en secouant la tête.

« T’es là pour la réputation d’Iwa. De tous les genins d’Iwa, t’es là parce que tu es un des moins susceptibles de nous ridiculiser à l’examen. »

Et par chance peut-être, les Iwajins avaient pas eu la plus difficile des épreuves. En espérant que leur chance se poursuive, mais c’était secondaire au point de Taishi.

« Être un shinobi, Senken, ce n’est pas juste combattre et faire des jutsus. Un shinobi sait se dissimuler, mais le camouflage n’est pas toujours visuel, auditif ou j’en passe. Le meilleur déguisement dans certaines situations, c’est l’illusion sociale. »

Le Jônin, exaspéré, retourna le jeune homme pour qu’il puisse observer l’ensemble de la cour, des participants qui vagabondait aux spectateurs, mais surtout spectatrices de l’examen.

« C’est un talent essentiel à tout shinobi, celui de se fondre dans la masse. De passer inaperçu tout en étant en pleine vue. Mais un talent encore plus utile est celui de diverger l’attention. Si les gens te voient pour d’autres raisons que celles qui sont réelles. Pourquoi tu penses que Toph vous a fait un tel message avant notre départ pour Kiri ? Tu connais l’Intendant comme quelqu’un qui aime le « flamboyant », toi ? »

Oh certes, Toph aimait se pavaner avec son épée et son bushido, mais ce n’était pas exactement pour les mêmes raisons.

« Outre cela, quoi tu vas me dire que tu préfères un banc à l’attention d’une jolie kunoichi ? T’es certain qu’on joue dans la même équipe ?! »

Pas la peine de répondre ; il avait lu les états de service de l’Okunote. L’Hayai soupira. Décidément, il devait même faire l’éducation morale des genins, maintenant. Ça outrepassait le mandat « ENTRAINE LES GENINS » que l’intendant lui avait donné. Aucune justice dans ce Yuukan, hein.

« Glouba ! »

La volaille sur son épaule s’animait, le casque dodelinant sur l’axe de son crâne minuscule. L’oiseau obèse inspecta de haut en bas le genin.

« Il a l’air aussi sec que son pays natal. »

Muet, l’Hayai croisa les bras, cherchant du regard une manière de sauver Senken du naufrage sentimental dans lequel il était en train de s’échouer. Ah voilà, à 10 heures, le groupe de Kunoichi d’avant, massés à la grille. Parfait.

« Je sais. Le pauvre croit qu’il est juste là pour ce fichu examen. »

« Je sais pas Taishi, on a fait des cas désespérés mais cette fois… »

« Ce n’est pas moi qui a choisi, Glouba ! J’avais demandé Amiko. Mais on a pas le choix. »

« Ah ouais, Amiko avait l’air franchement moins… Morte. »

« Oui mais tu connais Toph, entraine les genins et tout ce tralala… »

« Je promets rien, hein. Tu m’aurais donné un bout de bois mort, ça aurait été pareil. »

« Je t’en dois une. »


Le dindon sauta de l’épaule du Jônin, son gras dodelinant de manière majestueuse sous ses pas. La visière se tourna vers l’Okunote.

« Allez gamin, suis-moi. Il est temps que tu deviennes un homme »

Le dindon commença à s’éloigner. L’Éclair Vert fit un signe « ouste » de la main en s’appuyant contre le mur.

« Techniquement Glouba est ton supérieur, alors écoute bien ses instructions. Ce n’est pas tous les jours que t’as une légende pour t’enseigner, gamin. File ! »


_________________
I make my own path, Invité.

Taishi's Theme : Anthem of Color
Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Okunote Senken
Okunote Senken

Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] Empty
Mar 14 Juil 2020 - 17:46
Le Jônin n'avait visiblement que faire de toute cette mauvaise humeur pourtant bien apparente chez l'enfant du désert. Véritable expert pour se faire détester, collectionnant de multiples méthodes pour faire fuir les plus avenants, l'Okunote se voyait déstabilisé par son interlocuteur qui ne semblait pas perturbé par son attitude. Normalement, son insolence et ses manières suffisaient à se mettre la plupart des aînés à dos. Ainsi, il se défaisait souvent avec aisance des compagnies autres que celle de son ami d'enfance.

Mais l'Hayai enchaînait les paroles sans prêter attention à l'état du balafré. Il déblatérait un nombre incalculable de mots, noyant le pauvre Kazejin qui ne savait pas nager sous un flot incessant de phrases plus longues les unes que les autres. Mais aussi étrange que cela puisse paraître, Senken prit la peine de subir son long monologue sans l'interrompre, assimilant ce que l'éclair vert souhaitait lui transmettre. En fait, l'exercice ne lui paraissait pas si étranger, puisque son quotidien habituel consistait à écouter les interminables discours de son frère. Il commençait à comprendre pourquoi Yugure appréciait Taishi.

Pour en revenir au sujet de la discussion, l'art du déguisement et de la dissimulation ne faisait en effet pas partie de l'arsenal du manipulateur de limaille. La leçon que lui donnait son accompagnateur, même s'il n'en comprenait pas les raisons, raisonnait avec pertinence au sein de son esprit encore torturé par la gentille baffe, reçue sur le sommet de son crâne quelques minutes plus tôt. Et cela l'énervait d'autant plus. Son égo ne souhaitait pas acquiescer ou apprendre quoi que ce soit de la part du membre du Manazuru.


- Mais je me f-

Le temps nécessaire à la conclusion de sa phrase venait d'être happé par le Jônin, retournant son cadet qui faisait maintenant face à la cour. Quand avait-il agi ?! Senken pouvait jurer ne même pas l'avoir vu bouger. Et pendant qu'il reprenait ses esprits, déposant ses prunelles étonnées sur l'ensemble des personnes présentes, une cascade de phrases lui fit prendre une nouvelle douche.

- Je... LAISSE-MOI PARLER.

Enfin ! Le jeune homme venait de se créer une fenêtre pour s'exprimer au milieu de la tempête. Il ne prenait pas de pincettes et continuait sur un ton particulièrement familier, comme s'il ne craignait pas un instant son compatriote dont émanait pourtant une aura particulière. Celle d'un shinobi confirmé, celle qui rassurait les alliés ou terrassait les ennemis.

- Et arrête de m'traiter comme si j'étais ton gosse ! Ok, oui, très bien, j'vois c'que tu veux dire, j'suis pas idiot. Mais ces gens nous r'gardent comme si on était des bêtes de foires, et j'aime pas ça.

Le regard des autres, souvent intrigué par son teint hâlé ou la cicatrice qui ornait son visage, le dérangeait depuis son arrivée au Pays de la Terre. Beaucoup de problèmes s'étaient entassés depuis et l'empêchaient de s'épanouir sur le plan social. La carapace conçue pour se protéger des étrangers lui collait désormais à la peau.

- Je préfère cent fois ce banc à n'importe quelle kunoichi, espèce de vieux pervers.

Quand on parle de dissimulation, on ne peut imaginer un seul instant qu'un dindon puisse en maîtriser les arcanes. Pourtant, l'homme à la jarre sursauta presque en découvrant le volatile sur l'épaule de son maître. Était-il vraiment présent depuis le début ?! Impressionnant... En tout cas, sa phrase d'amorce fit mouche et toucha le susceptible.

- Qu'est-ce t'as dit, l'poulet ?

Le Yuukan. Monde imprévisible où règnent les dindons, lions et boucliers munis de l'art du discours. Heureusement pour l'Okunote qu'il connaissait Shuhei avant son voyage à Kiri, sinon ses dernières rencontres auraient été d'autant plus surprenantes.

- Des cas désespérés ?... Amiko ?... Moins morte ?! Hey, vous m'écoutez ?! Oh, j'vous parle bande d'enfoi-

La discussion, visiblement hermétique aux réactions du naufragé, prit soudainement fin et Glouba s'écrasa sur le sol d'une finesse bluffante. Sous le casque qui venait de se tourner en direction de l'Okunote, le dindon en imposait. Il venait même de plonger le Genin potentiellement intimidé par son charisme légendaire dans un mutisme temporaire.

Devait-il le suivre ? Avait-il seulement le choix ? Passer Chûnin assurait au Kazejin l'accès à de meilleures missions et un poste au Shishiza, synonyme de ryôs convoités par l'opportuniste. Le rapport de Taishi, à son encontre, jouerait sûrement autant que ses résultats lors de l'examen dans l'étude de sa promotion. L'Okunote laissa un long soupir s'échapper de ses lèvres tendues par la situation plus que grotesque, avant d'emboîter le pas de l'animal.


- Une légende hein... marmonna-t-il tandis que ses mains regagnaient ses poches, résigné.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] Empty
Mar 21 Juil 2020 - 1:38
Faisant fi de l’ignorer, lui et tout ce qu’il disait, l’Hayai balaya de la main pour accentuer au genin que leur conversation était terminée.

« Tututtututut. Dégage ! »

Glouba lui, faisait signe de l’aile en se dandinant dans la cour.

« Allez ! T’es lent physiquement ET mentalement ? Rude. »

Son magnifique croupion déployé, il gobble-gobble tout en désignant le groupe d’adolescente.

« Première leçon. C’est pas personnel, et t’es là pour gagner. T’as pas besoin d’aimer le jeu pour y être habile »

L’Oiseau obèse inspecta son plumage, lissant quelques plumes discordantes dans son autrement magnifique panache, tout en continuant de marcher, son postérieur rebondissant à chacun de ses pas.

« Deuxième leçon. C’est toi qui mène, ou c’est eux qui te démène. Tu perds le contrôle, t’es hors de contrôle. »


Le Glouba s’étira gentiment, rajustant son croupion pour former un cercle d’opulence qui faisait irradier sa divine présence encore davantage.

« Troisième leçon. La confiance en soi c’est important, mais si t’es hideux ça sert à rien. »

Le dindon l’inspecta de haut en bas.

« Mouais… Participer c’est l’important aussi, je suppose. »

Il était temps pour une démonstration. Le dindon fit signe à Senken d’attendre là où il était, tout en continuant de s’approcher du groupe de jeunes femmes qui venaient de remarquer l’oiseau obèse. Le dindon se pavana, son croupion flottant dans le vent avec légèreté. Il était beau, magnifique, l’ultime création du Yuukan. Il était le…

Don Glouba

Les kunoichis l’observaient désormais avec intensité, leur bouches ouvertes et laissant filtrer un léger filet de bave.

« V-Vous avez vu ce type… ? »

« C’c-est un participant !? »


Le dindon casqué continua son avancée vers le grillage, s’arrêtant pour prendre la pose, son musclé corps brillant dans les éclats du soleil, un chef d’œuvre verdâtre. Les Kunoichis rougissaient à vue d’œil, pas seulement par surexposition au soleil mais aussi le succès incontestable des techniques de séduction du Glouba. Il continua son avancée jusqu’à la grille, s’arrêta avant de la toucher, se retournant alors que les plumes de son croupion glissaient sur le métal, coupant le souffle d’une des Kunoichis qui sembla s’étouffer en essayant de calmer sa respiration haletante. Le dindon s’appuya contre le grillage, son plumeux torse bien exposé, avant d’une voix suave indiquer :

« Ça va, les poulettes ? »

De là où était Senken, il put voir le dindon converser avec les femmes un court moment. Elles étaient écarlates et pleines de grands sourires, complètement sous le charme du dindon qui manifestement était très expérimenté.

« … Et attendez de rencontrer mon célèbre frère d’arme… C’est une légende à Iwa, il est un peu timide mais c’est un dur, un vrai, mais il a bon cœur, vous voyez ce que je veux dire ? »

Elles opinaient du chef, prête à gober chacun des mots mielleux du Chasseur de Primes. Il était temps. Glouba fait signe à Senken d’approcher.

À lui de jouer, maintenant…

_________________
I make my own path, Invité.

Taishi's Theme : Anthem of Color
Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Okunote Senken
Okunote Senken

Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] Empty
Dim 26 Juil 2020 - 11:10
Poings et mâchoire nerveusement serrés par la frustration naissante au creux de ses entrailles, le Genin Iwajin prenait sur lui pour ne pas succomber à la colère. L'Hayai et sa volaille, qui se foutaient clairement de sa gueule, restaient ses supérieurs hiérarchiques en cette expédition étrangère. Le Kazejin insolent de nature fit donc vœu de silence pour ne pas ruiner ses chances d'obtenir un bon rapport ô combien important pour sa promotion Chûnin. Il gardait cependant un ton agacé, loin de toute forme d'hypocrisie.

- J'suis pas lent...

L'Okunote se sentait obligé de répondre à chaque provocation de son nouvel interlocuteur: un dindon gras comme un loukoum, dodelinant ses précieux bourrelets dans une démarche presque élégante. L'aura mystique qui émanait du volatile forçait le respect, malgré le physique peu avantageux qu'il se trainait au quotidien. Enfin, chacun ses goûts...

Senken écouta les paroles de son précepteur du jour avec attention, capté par la notion de compétition introduit par ce dernier. Bien sûr qu'il était là pour gagner. Idiot comme pas deux, l'enfant du Désert ne comprenait pas quel type de leçon l'attendait, et pensait réellement apprendre quelque chose d'utile suite aux beaux préceptes du Divin Glouba.


- Comment ça, participer c'est important ?! Attends, t'as dit que j'étais hideux gros tas ?! J'ai dit attends, bordel ! Mais...

Visiblement, l'opulente créature ne souhaitait pas lui accorder son temps, et fila sans hésiter jusqu'au grillage où moisissait un groupe de jeunes femmes aussi bêtes qu'un Tsuchijin. D'où il était, le manipulateur de limaille ne pouvait analyser les techniques secrètes de l’expérimenté, mais leurs effets ne tardèrent pas à rendre la foule hystérique. Était-ce un Genjutsu ? Ou seulement du talent ? Impossible à dire, mais l'amarante ne comprenait pas vraiment les intentions du Don Glouba.

Ses prunelles parmes tressaillirent à l'appel de son professeur. Qu'attendait-il de lui exactement ? Un soupir exaspéré, une levée de yeux au ciel, puis l'élève rejoignit le maître aux abords du Complexe Shinobi. Les cris et les sourires reprirent de plus belle à son arrivée, embellies par les paroles précédentes de l'expert en séduction. Un exercice complètement étranger au natif des dunes fraîchement débarqué, qui ressassait continuellement les "sages" paroles de l’Éclair Vert.

Le meilleur déguisement dans certaines situations, c’est l’illusion sociale.


- Salut.

Pas même un semblant de sourire n'étira son visage au teint hâlé. Une couleur de peau qui contrastait avec celle des locaux, mais aussi avec la cicatrice blanchâtre qui ornait et déformait son visage. Si pour certains, les balafres étaient synonymes de puissance ou de succès passés, elle représentait tout l'inverse chez le Fils de l'erg.

Visage froid, distant, l'homme à la jarre attendait les réactions des kunoichi suite à ses efforts prononcés. Il avait tout de même pris la peine de venir les saluer.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] Empty
Jeu 30 Juil 2020 - 19:09
Spoiler:
 

Glouba maintenant son air assuré et confiant, ce qui était facile puisque c’était son air habituel. Qu’es-ce qu’il ne fallait pas faire… Surtout pour ce type. Mais le divin Dindon était une créature bienveillante, qui ne pouvait souffrir de voir un être si maladroit dans un art si noble qu’est la séduction. Senken était un oisillon qui était tombé du nid, après tout… Et qui était peut-être tombé sur la tête, du même coup.

Le Kazejin fit son introduction et le dindon tourna son casque vers lui un court instant, son regard globuleux jugeant le gamin même si c’était peut-être moins catastrophique qu’il ne l’avait pensé. On pouvait encore sauver ce vaisseau en perdition, surtout que les jeunes femmes semblaient encore sous le choc de l’apparition presque spectrale de Senken.

« Pardonnez mon confrère, il revient d’une importante mission et il a des signes de fatigue. Voyez-vous, Genin et déjà il reçoit des tâches venant de l’Intendant lui-même. »

Les femmes semblaient très impressionnées et échangeaient des regards subjugués et des mots à voix basse.

« Il est trop mignonnnn »

« T’as vu sa cicatrice !? Si ténébreuxxxxx »


Elles semblèrent retrouver leur composture après quelques instants. L’art du silence était important dans toute illusion sociale. Lorsqu’on ne disait rien, l’interlocuteur avait toujours cette tendance à vouloir combler le vide, offrant souvent un nouvel angle d’attaque.

« Alors, hum… »

Si Glouba avait été capable de sourire comme un humain, il l’aurait fait. À partir du moment où quelqu’un croyait à une histoire, elle avait toujours tendance à vouloir l’approfondir. À la rendre plus réelle. Un tissu de mensonge était toujours plus solide sur un toit de vérité, et une fois la vague lancée, elle ne ferait que prendre en ampleur. Une importante leçon pour l’Okunote… S’il pouvait la percevoir.

« On est que des étudiantes alors hum, comment c’est d’être shinobi ? »

Ah, c’était une bonne question. Qui aurait pu être répondue d’un millier de manière. Mais Glouba y voyait une excellente opportunité pour obliger Senken à se tremper davantage dans la conversation.

« La vie de shinobi est pleine de dangers et d’aventure, évidemment. Senken, pourquoi ne pas nous compter l’un des légendaires exploits ? Je ne me lasse jamais d’entendre le récit de tes périples dans de lointains pays, plein de pièges et de créatures hostiles ! »

Le gros oiseau poussa le coude de son aile dans le flanc de l’Okunote, l’intimant de poursuivre.

_________________
I make my own path, Invité.

Taishi's Theme : Anthem of Color
Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Okunote Senken
Okunote Senken

Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi] Empty
Ven 7 Aoû 2020 - 18:51
L’étranger de Mizu, originaire du désert et libre comme l’air, n’avait en effet rien d’un séducteur. Pourtant, son apparition venait de provoquer un certain émoi chez les jeunes femmes attroupées derrière le grillage de l’enceinte. Pour quelles raisons ? L’Okunote n’en avait aucune idée, puisqu’il ne comprenait même pas l’intérêt de cette rencontre forcée par le Divin dindon. Le prenaient-elles pour une bête de foire ? Agacé, il jeta un coup d’œil au volatile dodu qui le jugeait d’un regard accusateur perçant son précieux casque.

Croisant les bras, le manipulateur de limaille l’écouta continuer sa présentation à sa place. Des signes de fatigue ?! Absolument pas, il se sentait en pleine forme… Mais il ne put rectifier les paroles de Glouba, qui enchaîna avec un nouveau mensonge. Enfin, les affabulations du maître en séduction n’en étaient pas vraiment, disons plutôt qu’il embellissait la vérité pour la rendre plus impressionnante. Et cela sembla fonctionner, puisque l’attention des kunoichi à son égard ne fit que de s’accroître au fil du temps.

L’énonciation de sa cicatrice arqua ses sourcils qui se froncèrent dans la foulée, avant qu’il ne vienne la gratter de sa main droite comme s’il souhaitait la dissimuler. Cette marque présente au milieu de son visage lui rappelait inlassablement l’épisode le plus fatidique de son encore courte existence. Elle pesait le poids de ses échecs, de ses tourments, mais lui permettait aussi de se relever après chaque épreuve qui se dressait face à lui. Cette balafre résumait beaucoup de choses aux yeux amarantes du shinobi éponyme.


- Comment c’est d’être shinobi ?

Quelle question idiote, qu’il prit tout de même la peine de répéter à voix haute. Que devait-il répondre à cela, sincèrement ? N’avaient-elles rien de plus pertinent en stock ? Comme un appel à l’aide, le Kazejin déposa ses prunelles sur la silhouette imposante de son précepteur, qui prit la parole dans la foulée pour l’extirper de cette situation délicate. Du moins, c’est ce qu’il pensait avant de découvrir le contenu de son discours. Un légendaire exploit ?! Vraiment ? Le jeune homme sembla perplexe l’espace d’un instant, révélant peut-être son incertitude à quelques observatrices, tandis qu’il hésitait entre prendre la fuite ou jouer le jeu. Mais l’opulente divinité ne perdit pas de temps et le secoua d’un geste du « coude ».

- Euh… Je… Oui bien sûr, j’ai… Par exemple combattu Yugure, le démon de Kaze. Il sévissait… Pendant des années et… Bref je l’ai battu. Voilà.

Quelle catastrophe… Pris au dépourvu, Senken n’avait pu inventer quelconque histoire et s’était contenté de sortir quelques paroles qui lui passaient par la tête. Il n’était absolument pas à l’aise avec cet exercice, et trouvait d’ailleurs toute cette mise en scène ridicule. Supérieur hiérarchique ou pas, le balafré n’en pouvait plus et décida de couper court à cette piètre leçon. Taishi et Glouba se foutaient clairement de sa gueule.

- Bref, bonne journée, j’dois m’concentrer avant la prochaine épreuve.

L’élève tourna les talons et prit la fuite en direction de la cour, mains dans les poches et vexé par ce qu’il venait de traverser. Rien à foutre du bon rapport à l’intendant, sa dignité passait avant un potentiel grade de Chûnin. Comment Yugure avait-il pu apprécier ce clown ?! Qu’il ose revenir, et il verra de quel bois se chauffe un enfant du Désert. L’Okunote, l’air boudeur, partait donc sans plus de cérémonie.

Libre à l’Eclair Vert ou Glouba d’insister, mais Senken ne semblait pas décidé à faire demi-tour.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi

Okunote Senken, dix-huit ans, célibataire et libre comme l'air [PV Taishi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Examen international de la Brume :: Autour du Complexe Shinobi
Sauter vers: