Soutenez le forum !
1234
Partagez

Archiviste en herbe | Jirô |

Hyôsa Daku
Hyôsa Daku

Archiviste en herbe | Jirô |  Empty
Sam 4 Juil 2020 - 11:13
ARCHIVISTE EN HERBE

出芽アーキビスト
Rien de tel qu'une marche matinale, pour pouvoir bien débuter la journée. Tel une ombre, l'enfant aux yeux dorés se déplaçait sans attirer l'attention des rares personnes qu'il pouvait croiser sur sa route. Le soleil avait bien du mal à percer en cette fraîche matinée. L'atmosphère était humide et l'air frais, mais rien de comparable à ce qu'il vivait par le passé, lorsqu'il était encore à Yuki.

La route du Hyôsa semblait toute tracée, lui qui appréciait s'entraîner de bon matin. Daku avait donc l'intention de se rendre au complexe shinobi, afin de se perfectionner et de contrôler son pouvoir. Discret, il continuait son chemin sans prêter la moindre attention à ce qui pouvait se trouver autour de lui, il était tout simplement dans sa bulle. Le shinobi n'avait rien de quelqu'un de timide à l'origine, voir de réservé. Cependant, à cause des sévices psychologiques de son père, il avait perdu toute confiance en lui, ce qui le poussait à se renfermer sur lui-même. Malgré sa perte de confiance, il était heureux d'être ici et de pouvoir participer activement à l'évolution de son nouveau foyer. La cité brumeuse était le lieu qui pouvait lui permettre de tout recommencer à zéro et de construire sa vie, tout en respectant son devoir envers son clan.

Le lieu qu'il convoitait, était à présent visible et très proche de sa position. Une bonne nouvelle pour le garçon aux yeux dorés qui allait pouvoir se mettre au travail. Cependant, alors qu'il poussa la porte principale, une affiche placardée sur le mur retint alors son attention et attisa pour le coup, toute sa curiosité.

    A l'intention de tous,

    Nous recherchons activement un apprenti-archiviste, afin de mener à bien un projet de grande envergure qui compte énormément à nos yeux. Pour plus de détails, veuillez prendre contact auprès d'Asagao Jirô, Genin de Kiri, à la bibliothèque du Complexe Shinobi.


Il était évident que ce message retenait toute l'attention du garçon. Après tout, cela pouvait lui permettre de s'ouvrir un peu plus et de participer à ce projet, bien qu'il ignorait de quoi il pouvait s'agir. Sa curiosité et son côté humain, le poussait à vouloir en savoir davantage. L'annonce ne recelait que très peu de détails, si ce n'était qu'il s'agissait vraisemblablement d'un projet à grande échelle, qui devait donc être d'une importance capitale pour l'auteur de cette missive. L'entraînement allait devoir attendre encore un peu. Heureusement, inutile pour Daku de rebrousser chemin ou de partir vers un autre lieu, car l'endroit précisé dans l'annonce était au sein même du complexe shinobi, ce qui tombait parfaitement bien. Le hasard faisait très bien les choses, tout comme le destin.

Le temps n'était plus à la réflexion et il se devait de répondre à cette annonce, en s'adressant directement à ce fameux Jirô. L'endroit était calme ce qui n'avait rien d'inhabituel, mais bizarrement, il se trouvait bien seule dans cette immense pièce. Perplexe et un peu perdu, il avança d'un pas discret vers le bureau principal. Évidemment, personne ne se trouvait à cet endroit bien précis, mais hors de question pour lui de faire demi-tour, sa curiosité et son envie d'apporter son soutien prenait le pas sur tout le reste.

    – Bonjour, il y a quelqu'un ?
    Je me nomme Hyôsa Daku et je suis ici au sujet de l'annonce pour le poste d'apprenti-archiviste.
Sa voix était faible, conscient qu'il était dans un lieu où le calme devait être respecté et qu'il n'avait nul besoin de crier pour se faire entendre.
Moses.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9976-hyosa-daku-o#84554
Asagao Jirô
Asagao Jirô

Archiviste en herbe | Jirô |  Empty
Sam 4 Juil 2020 - 12:22

"Aie !"

Jirô se cogna la tête à une étagère en se relevant. Il s'extirpa du rayonnage dans lequel il avait dû littéralement plonger pour trouver un ouvrage mal rangé. Il avait sa trouvaille à la main. C'était un vieux bouquin, à la reliure usée et à la couverture ternie par les années. On pouvait toujours lire le titre, cependant: "101 grandes lignées et leur histoire". Il glissa le livre dans une des larges poches de sa longue blouse blanche d'une pièce, et s'éloigna du rayonnage.

La bibliothèque était vide. Cela n'arrivait pas souvent. A vrai dire, cela n'arrivait jamais pendant les heures d'ouverture. Mais il se trouvait justement qu'elle était fermée au public. Jirô avait obtenu une autorisation spéciale d'y rester, mais ça n'avait pas été sans un grand renfort de charme et de persuasion auprès de la gérante de l'institution. Il avait passé la nuit au milieu des étagères, à consulter tous les livres qu'il trouvait et qui pouvaient traiter, de près ou de loin, des Yasei. Il avait bien réussi à grapiller quelques informations, ça et là, mais rien que le satisfasse vraiment. Car tous les ouvrages qu'il avait trouvés avaient été écrits par des personnes extérieures au clan. Or, ce qu'il cherchait était bien la substance de la culture des Yasei, racontée par un de leurs membres. Une tâche complexe ...

La lumière du matin commençait à filtrer par les fenêtres qui éclairaient la salle de lecture. Jirô était retourné à la table de travail à laquelle il avait étalé ses affaires. Il y avait là tout un fatras de rouleaux, de parchemins griffonnés d'une écriture penchée et rapide, mais pas dénuée d'une certaine élégance, et de livres ouverts en leur milieu. Il posa sa nouvelle trouvaille sur une pile qui commençait à devenir imposante. Il consulterait encore celui-ci, puis il s'en irait. Les premiers lecteurs ne tarderaient pas à arriver, de toute façon. Et puis, il était fatigué. D'un geste distrait, il ouvrit le livre à son sommaire, en étouffant un bâillement. Et il s'apprêtait à en noter la référence sur sa bibliographie quand ...

Une autre voix que la sienne résonna dans la bibliothèque. Il haussa les sourcils et leva le nez. De l'endroit où il était installé, il ne pouvait pas voir l'entrée de la bibliothèque. Il quitta donc sa table, et s'aventura entre les rayonnages jusqu'à trouver l'origine de cet appel lancé dans le vide. Un appel qui l'intéressait fort, d'ailleurs ...

"Bonjour."

Il avait surgi dans le dos de l'arrivant, et sans un bruit. L'objectif n'était pas vraiment de l'effrayer, mais ç'aurait été une conséquence disons ... heureuse. Cette petite étincelle de malice pétillait dans les yeux de Jirô.

"Vous venez pour l'annonce alors, hm ? Eh bien, on va voir ce que vous valez alors ... Je m'appelle Asagao Jirô. Suivez-moi."

Et il guida la marche jusqu'à sa table de travail. Là, il se rassit et tira un bout de parchemin vierge, prêt à prendre des notes. Il fit signe à son visiteur de s'asseoir. Et il commença avec cette simple question:

"Alors, qu'est-ce qui vous intéresse dans cette annonce ?"

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9771-asagao-jiro#82981 https://www.ascentofshinobi.com/t9817-asagao-jiro#83295
Hyôsa Daku
Hyôsa Daku

Archiviste en herbe | Jirô |  Empty
Sam 4 Juil 2020 - 13:58
出芽アーキビスト
Il fallait à tout prix que le garçon reste sur place, cette annonce l'intéressait au plus haut point et ne comptait pas partir de sitôt. Même si ce fameux Jirô n'était pas présent ou disponible, il y avait peut-être quelqu'un qui pouvait le renseigner d'une quelconque manière. Positionné devant ce qui ressemblait au bureau principal, Daku patientait sans un bruit, quand soudain une voix se fit entendre, ce qui effraya un peu le Hyôsa qui ne pu s'empêcher de sursauter. Si le but était de lui faire peur, c'était une franche réussite.

Encore un peu retourné par un tel effet de surprise, le garçon se retourna alors en direction de la voix qui se trouvait derrière lui. Un homme se tenait devant lui et avant même de pouvoir en déduire quoi que ce soit, il se présenta comme étant Asagao Jirô, l'homme de l'annonce et que le shinobi recherchait.

    – Bonjour...

Il se montrait poli envers cet homme, même s'il était encore un peu perdu avec ce qui venait de se passer. Bien sûr, son état n'était pas définitif et il devait très vite retrouver ses esprits, car la personne en question l'amenait déjà à le suivre. Sans une réaction particulière de sa part et sans poser la moindre question, il suivait alors l'initiateur de cette annonce qui semblait déjà très motivé à vouloir tester le jeune Hyôsa. Cela prouvait que le projet en question lui tenait à cœur et qu'il voulait en toute logique, une personne digne de confiance.

    – Au départ, ma venue dans le complexe était tout simplement de pouvoir m'entraîner, mais c'est alors que je suis tombé sur votre annonce.

Plus décontracté à présent, il était temps pour lui de convaincre la personne en face de lui et de faire la meilleure impression possible, tout en restant fidèle à lui-même. Suite à sa première prise de parole, il décida de s’asseoir comme son hôte venait de lui demander, avant de poursuivre cet échange.

    – Si je suis devant vous, c'est pour pouvoir vous apporter mon aide vous épauler dans votre projet. Je pense que l'entraide est primordiale et c'est cette envie de rendre service qui m'a poussé à franchir le pas et à venir vous voir, même si j'aimerais en savoir davantage sur la tâche à accomplir.

Le dos appuyé contre sa chaise, l'assimilateur espérait vraiment faire bonne impression devant Jirô et réussir à le convaincre. Aider son prochain, était une chose qu'il faisait toujours de bon cœur et sans rien demander en retour.
Moses.




Dernière édition par Hyôsa Daku le Lun 6 Juil 2020 - 13:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9976-hyosa-daku-o#84554
Asagao Jirô
Asagao Jirô

Archiviste en herbe | Jirô |  Empty
Sam 4 Juil 2020 - 14:52

De la pure générosité ? De l'altruisme désintéressé ? C'était trop rare pour que Jirô puisse y croire sans se poser de question. Il aurait aimé être capable d'avoir confiance en cette chimère, mais son esprit, trop sceptique, peut être, trop cynique, lui commandait la prudence. Il remarqua en tout cas que le jeune homme - un Hyôsa, s'il avait bien entendu - n'avait pas encore jugé bon de faire mention d'une éventuelle expérience dans le traitement des archives et des vieux papiers. Etait-ce simplement un oubli, ou n'en avait-il simplement aucune ? Jirô n'avait aucune appréhension à l'idée de travailler au contact d'un parfait novice. Au contraire, cela l'enthousiasmait même. Mais il préférait savoir à qui il avait affaire avant de se lancer dans le coeur de la bataille.

"Je vois ..."

Il n'avait encore rien noté sur son parchemin. Il voulait en apprendre plus sur le projet, soit. Il s'agirait cependant d'être assez discret pour ne pas lui en divulguer trop. Jirô ne voulait pas se faire couper l'herbe sous le pied, et il était aussi conscient qu'il aurait été préférable que les secrets des actions des Yasei restent confidentiels, dans une certaine mesure.

"Pour vous la faire courte, le projet pour lequel j'ai besoin d'un assistant consiste à recueillir le maximum de la culture et des traditions des Yasei - qui sont arrivés très récemment à Kiri, comme vous devez le savoir - pour coucher tout ça à l'écrit, et l'inscrire dans le patrimoine culturel du village. C'est un travail colossal, et qui demandera des mois, des années, même, d'effort pour arriver à l'exhaustivité - ou en tout cas à ce qui s'en rapproche le plus."

Cela lui semblait être un juste résumé de la situation et de ses propres attentes. Il ne cachait pas qu'il cherchait à amonceler le plus d'informations possible. Ce n'était clairement pas une tâche pour les feignants ni pour les faibles volontés. Et il faudrait apprendre à travailler au contact du clan, et de lui-même. Il ne voulait pas s'encombrer d'un collaborateur avec lequel il ne s'entendrait pas bien, et qui ne travaillerait pas de la même façon que lui. Cela ne ferait que le retarder dans son labeur. Et il n'aimait pas prendre du retard.

"Je vous pose la question, comme vous ne l'avez pas mentionné: est-ce que vous avez une expérience dans le traitement des archives ? Dans leur conservation, leur classification, leur rédaction ? Ne vous sentez pas obligé de mentir si vous n'en avez pas, hein. Je le découvrirais bien assez vite de toute façon."

Il eut un faible sourire qui, avec ses yeux cernés et la pâleur de son visage, lui donnait un air étrangement fantomatique. Il restait une part d'ombre essentielle à éclairer, pour lui, concernant les motivations de cet individu. Qu'est-ce qui l'avait poussé à répondre présent pour un travail qui concernait un domaine bien spécifique de la connaissance ? Qu'est-ce qui le rattachait aux archives, ou, à défaut, qu'est-ce qui l'attirait dans les archives ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9771-asagao-jiro#82981 https://www.ascentofshinobi.com/t9817-asagao-jiro#83295
Hyôsa Daku
Hyôsa Daku

Archiviste en herbe | Jirô |  Empty
Sam 4 Juil 2020 - 16:38
出芽アーキビスト
Daku ne s'imaginait pas une seule seconde que le projet de Jirô pouvait être aussi ambitieux. Rassembler des données entières sur le clan Yasei allait très certainement prendre des mois, voir des années. Un travail de titan attendait alors le garçon aux cheveux dorés, du moins s'il était accepté comme archiviste débutant. Après tout, il était encore très jeune et n'avait aucune expérience dans le domaine. Cela pouvait littéralement le pénaliser, mais hors de question pour lui de mentir à l'homme qui se trouvait en face de lui.

    – Hum... Les Yasei ? Il me semble avoir entendu ma mère en parler une fois. Si je me souviens bien, ils ont le pouvoir de se métamorphoser en animal, c'est exact ?
Tout comme lui, sa mère était très ouverte d'esprit et n'hésitait pas à se renseigner sur les différents clans qui peuplaient la cité brumeuse. Cela lui permettait de se fondre un peu plus dans la masse, de pouvoir s'intégrer de la meilleure des manières et de s'ouvrir aux autres. Bien sûr, elle n'avait aucun mal à le faire, mais pour le jeune Hyôsa, c'était plus compliqué. Son manque de confiance allait très certainement l'empêcher de mener à bien sa mission de collecte, mais au fond ce travail allait peut-être lui permettre de reprendre confiance en lui. De plus, le projet en lui-même était très bénéfique, que ce soit pour le clan en question ou pour Kiri et cela intéressait grandement le shinobi.

    – Je n'ai aucune raison de vous mentir... Je n'ai en réalité aucune compétence dans ce domaine, que ce soit au niveau de la classification, voir même de la rédaction. C'est une chose toute nouvelle pour moi, mais je suis très motivé pour vous aider. Alors... Je sais bien que je suis encore nouveau dans ce lieu, mais ce travail pourrait vraiment m'être bénéfique pour un tas de raisons.

L'assimilateur pouvait très bien comprendre le refus de Jirô, cela lui semblait même évident au vu de son manque d'expérience, voir peut-être de sa jeunesse au final. Une tâche aussi titanesque ne pouvait être confiée à la première personne venue, mais étrangement ce projet lui plaisait vraiment et il le trouvait très humain et en conviction avec sa manière d'être, son éducation.

    – Et vous Jirô ?
    Pourquoi avez-vous décidé de vous lancer dans un tel projet ?

Cela semblait évident qu'il fallait à cet homme, une raison bien particulière pour s'intéresser autant au clan Yasei. Sa curiosité prenait le dessus, ce qui montrait bien à quel point ce travail l'intéressait.
Moses.




Dernière édition par Hyôsa Daku le Lun 6 Juil 2020 - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9976-hyosa-daku-o#84554
Asagao Jirô
Asagao Jirô

Archiviste en herbe | Jirô |  Empty
Sam 4 Juil 2020 - 18:20

Aucune expérience ? Qu'à cela ne tienne. Les choses n'en seraient en fait que plus simples, car Jirô n'apprendrait pas à ce jeune novice les bases de l'archivistique: il lui apprendrait à les mettre en oeuvre, et dans le cadre d'un système auquel il réfléchissait déjà. Il le moulerait dans le cadre de ses propres idées. Un peu flippant présenté comme ça, mais c'était pour la bonne cause. Au moins, il était sûr qu'ils avanceraient sur la même longueur d'onde, et la meilleure qui plus est, c'est-à-dire la sienne. Leur travail n'en serait que plus efficace, rapide et enrichissant. Et il devait admettre ne pas être révulsé par l'idée de se faire professeur.

La question du Hyôsa - il faudrait qu'il lui redemande son prénom, il était incapable de s'en rappeler - l'interpella cependant. Il ne s'était pas imaginé qu'on lui renverrait la pareille. Il fut tenté un instant de se laisser aller à la simplicité, en répondant un "Ici c'est moi qui pose les questions", mais, après un brin de réflexion, il ne lui sembla pas absurde de donner satisfaction à la curiosité de son visiteur.

"Ce sont les archives en général plus que celles des Yasei qui m'intéressent. J'ai une certaine expérience dans le domaine, sans me vanter, et l'arrivée d'un nouveau clan m'a semblé être l'occasion rêvée pour mettre en pratique mes compétences au service de Kiri. D'autant que les Yasei vont en avoir besoin, dans la mesure où, de ce que j'ai compris, leur nouvelle cheffe va essayer de les intégrer au mieux dans le village. Et ça va passer nécessairement par les échanges entre eux et les Kirijins. Mettre leurs coutumes et leur culture par écrit, et les donner à voir au monde, est donc une bonne façon d'acclimater leur nouvel environnement à leur présence."

Il ne pensait pas avoir à justifier du bien fondé de cette démarche. A moins qu'il ne soit tombé sur un esprit particulièrement obtus, l'opportunité unique que représentait le brassage des cultures et l'échange entre les traditions devait être une évidence. Il n'était pas sûr et certain de beaucoup de choses, mais celle-ci, en l'occurrence, était ancrée dans son esprit comme un des piliers de sa doctrine.

"Si vous voulez vraiment ce poste, il faut que vous en compreniez bien les enjeux. D'abord, ça sera éprouvant, mentalement au moins, sur le long terme, car c'est un travail qui n'avance pas vite, et qu'on ne peut pas accélérer exponentiellement. A un moment, il faut juste accepter que c'est long, et que la masse des informations ne peut pas être condensée d'un claquement de doigts. Si on veut faire les choses bien, en tout cas - et je peux vous assurer que c'est mon objectif.

"Ensuite, il faut que vous compreniez l'importance que revêt cette tâche. Il s'agit d'agir directement sur les esprits du village, en leur permettant d'appréhender au mieux ces nouveaux arrivants. C'est un travail d'intérêt général avant tout, et qui, je le crains, ne sera pas rémunéré. Il faudra vous contenter de votre paye normale, comme je me contente de la mienne. En somme, c'est de l'altruisme pur et dur, mais vous avez à y gagner une certaine expérience qui, je crois, n'est pas inintéressante. Et puis, vous pourrez côtoyer les Yasei de près, ce qui n'est pas rien quand même.

"Néanmoins, si tout ça vous convient, alors ... Pourquoi ne pas faire un essai ?"

Et il ponctua son offre d'un sourire bienveillant.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9771-asagao-jiro#82981 https://www.ascentofshinobi.com/t9817-asagao-jiro#83295
Hyôsa Daku
Hyôsa Daku

Archiviste en herbe | Jirô |  Empty
Dim 5 Juil 2020 - 8:00
出芽アーキビスト
Cet homme contrairement à Daku, avait de l'expérience dans ce domaine et avait profité de l'arrivée des Yasei, afin de pouvoir servir Kiri et monter ce projet de toute pièce. L'enjeu était colossal et cela demandait un travail rigoureux et de chaque instant. Malgré sa jeunesse, toute cette charge de travail ne l'atteignait pas vraiment, ou du moins il ne le montrait pas. Sa détermination à pouvoir aider Jirô dans cette démarche forte était bien plus importante que l'inquiétude qu'il pouvait avoir concernant la charge de travail qui l'attendait. Mis en garde par l'initiateur du projet, le garçon aux yeux dorés se rendait bien compte que cette tâche n'était pas faite pour les fainéants et qu'il devait à tout prix se donner corps et âme dans son travail de recherche et de collecte.
    – J'ai bien conscience du travail titanesque qui m'attend, mais plus vous me donnez de détails sur ce projet et plus ma détermination augmente et mon besoin de vous aider prend de l'ampleur. Je suis encore jeune et je manque d'expérience, mais je ne vous décevrais pas.

Sa mère serait fière de voir son fils prendre une telle initiative, mais certainement un peu inquiète au vu de la charge de travail qui l'attendait. Daku ne pouvait pas décevoir Jirô, cet homme semblait se donner corps et âme à son objectif et prêt à tout pour réussir, alors le Hyôsa ne pouvait pas être un poids pour cet homme, mais allait tout mettre en oeuvre pour obtenir sa confiance et lui prouver que son engagement était sincère. En plus, cela lui permettrait peut-être dans l'avenir de pouvoir récolter des informations sur son propre clan. Bien évidemment, ce n'était qu'une idée et le shinobi avait d'autres préoccupations à l'instant.

Dans la même position depuis quelques minutes, le dos adossé au dossier de sa chaise, il espérait au fond de lui, recevoir une réponse positive, mais son manque d'expérience et sa jeunesse pouvait peut-être venir tout gâcher. Sans compter le fait qu'il redoutait l'échec et les conséquences que cela pouvait avoir, lui qui manquait déjà cruellement de confiance en lui. L'engager était une prise de risque énorme pour le commanditaire de l'annonce et pourtant, c'est avec un sourire qu'il décida de prendre Daku à l'essai.
    – Je ne sais pas comment vous remercier... Je ferais en tout cas de mon mieux pour vous satisfaire.

Cette nouvelle provoqua un sourire. Il était heureux de pouvoir aider cet homme et espérait que leur collaboration allait durer sur le temps. En décidant de rejoindre le projet, le garçon se rendait compte qu'il avait de nouvelles responsabilités en dehors de sa vie de shinobi de la cité brumeuse et qu'il allait devoir aménager son temps de la bonne manière. Heureusement, il pouvait compter sur l'aide de l'homme qui se tenait face à lui, mais également de sa mère qui était toujours de bon conseil.
    – Et du coup... On commence quand ?

Un nouvel objectif venait alors de naître en Daku. Peut-être le plus abouti de tous et le plus complexe, mais qui allait certainement l'aider dans son envie de reprendre le contrôle de sa vie et de se faire à nouveau confiance. Jirô ne se rendait peut-être pas compte, mais ce travail représentait beaucoup.
Moses.




Dernière édition par Hyôsa Daku le Lun 6 Juil 2020 - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9976-hyosa-daku-o#84554
Asagao Jirô
Asagao Jirô

Archiviste en herbe | Jirô |  Empty
Dim 5 Juil 2020 - 17:55

L'enthousiasme de ce jeune homme fit sourire Jirô. S'il n'avait pas de connaissances, il était au moins bourré de volontarisme, au moins en apparence. C'était une bonne chose. Il lui en faudrait de la volonté, et à Jirô aussi d'ailleurs. Sentir qu'il était accompagné dans son travail par un esprit aussi motivé que lui serait un appui non négligeable. Travailler seul avait ses avantages. Mais travailler à plusieurs, et avec des gens avec lesquels on était sur la même longueur d'onde ... Quand ça marchait vraiment bien, on pouvait arriver à déplacer des montagnes comme ça. Et ça tombait plutôt bien, parce que c'était à une de ces montagnes qu'ils s'attaquaient. Une montagne de savoir.

"Eh bien, commençons tout de suite !"

Il se pencha vers sa sacoche, et en tira un parchemin qu'il déroula sur la table. Le document avait l'air assez ancien. Sa surface était jaunie, et ses bords légèrement rongés par endroit, comme si des souris s'y étaient attaquées. La quasi-totalité de la page unique était barbouillée d'une petite écriture fine. Le corps du texte représentait donc un gros pavé noir. En bas du document avait été apposé un sceau officiel. Jirô fixa le parchemin à la table de travail, pour qu'il ne se roule pas sur lui-même à nouveau.

"Avant que tu - on va passer au tutoiement, hein ? - ne te confrontes à la rédaction de documents, il faut que tu sois capable d'en comprendre la structure pour organiser les tiens au mieux. C'est la base du travail, la diplomatique. Apprendre de quoi est constitué un document officiel, avec quelles marques de validation, pour pouvoir l'authentifier. Quand on comprend ça, alors on rédige soi-même des documents selon ces canons, et on obtient un résultat bien plus facile à appréhender. Hm ?"

Et quoi de mieux que la pratique pour faire entrer ces principes dans la tête de son élève et collègue ? Il tapota du doigts le vieux parchemin.

"Prenons ce document en exemple. C'est une fiche de matricule d'un soldat de l'armée du Daimyô, que j'ai trouvée en fouillant dans les archives de la bibliothèque, et qui se trouvait aussi être un Yasei. Qu'est-ce que tu peux me dire sur le document en lui-même en l'observant ? De quand date-t-il, est-ce qu'il est authentique, quelles sont ses spécificités dans la forme ? Ce genre de choses. N'hésite pas à donner toutes les réponses que tu voudras, il n'y en a pas de mauvaises."

Et il renouvela son sourire en guise d'encouragement. L'exercice n'était pas simple les premières fois, il en était bien conscient. Se plonger dans l'analyse fine d'un acte quand on n'en avait pas l'expérience était intimidant, ou pouvait même paraître stérile. Que lire dans ce vieux papier, qui n'avait en apparence rien de spécial, sinon le fait qu'il était justement vieux ? C'était là que l'archiviste rentrait en scène. Là qu'il exerçait son regard critique.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9771-asagao-jiro#82981 https://www.ascentofshinobi.com/t9817-asagao-jiro#83295
Hyôsa Daku
Hyôsa Daku

Archiviste en herbe | Jirô |  Empty
Dim 5 Juil 2020 - 20:50
出芽アーキビスト
Déterminé à prouver qu'il n'était pas un fainéant et que son envie d'aider venait du cœur, il allait donc tout mettre en oeuvre pour ne jamais décevoir Jirô. Cet homme venait de lui donner une chance unique de pouvoir apporter sa pierre à l'édifice en participant à ce projet titanesque et il n'avait aucune intention de tout gâcher. L'homme qui se tenait en face de lui, ne semblait pas vouloir perdre de temps et s'empressa de sortir un parchemin de sa sacoche. Nul besoin d'être expérimenté pour s'apercevoir qu'il était ancien et très poussiéreux, mais le jeune Hyôsa décida de garder le silence pour le moment. Toute son attention se portait sur ce que disait et faisait le shinobi expérimenté. Malgré le fait qu'il évoluait dans un univers totalement inconnu, le garçon aux yeux dorés était suffisamment motivé et à l'écoute pour montrer son intérêt et prouver à cet homme qu'il était capable de réussir.

Après quelques observations, il était temps de passer au test. Cela ne rassurait pas vraiment Daku qui ne voulait pas paraître idiot aux yeux de Jirô, ni incompétent. Son manque de confiance revenait alors à son bon souvenir, mais bien que la tâche semblait ardue, il était hors de question pour l'assimilateur de s'avouer vaincu. Il était bien décidé à faire de son mieux et à se concentrer sur l'analyse de cet ancien parchemin.

    – Très bien... Allons-y.

Sa voix n'était pas assurée et quelque peu tremblante, mais il ne devait pas avoir peur. Après tout, il débutait dans ce domaine et avait le droit à l'erreur, surtout que son mentor semblait très à l'écoute et extrêmement patient. Seulement, Daku avait toujours cette envie de faire de son mieux et d'éviter l'échec, même s'il devait pour ça, se mettre une énorme pression.

    – Ce document paraît avant toute chose, très ancien. La couleur jaunâtre est typique d'un manque évident de lumière. Un détail que j'ai pu apercevoir sur un document appartenant à ma mère, qui m'a alors expliqué la chose.

Le garçon qui essayait tant bien que mal de reprendre le contrôle de sa personne, examinait alors à nouveau avec attention le précieux parchemin.

    – On dirait qu'il y a une sorte de symbole, mais il est presque effacé. Je ne pourrais pas dire s'il s'agit d'un indice ou non, ni affirmer qu'il s'agit d'un symbole du clan Yasei, n'ayant pas la connaissance requise, mais s'il est sur ce document, ce n'est sûrement pas pour rien. En dehors de ça... je suis un peu perdu.

Daku essayait pourtant de faire de son mieux, mais à part le semblant de ce qui ressemblait à un symbole et l'ancienneté de cette fiche de matricule, aucun autre indice ne pouvait prouver sa valeur et son authenticité. Bien sûr, le jeune Hyôsa n'avait pas encore l'expérience d'un archiviste accompli, mais échouer de cette façon lui déplaisait très clairement.

    – Excuse-moi Jirô...

Un peu déçu par sa piètre performance, il se rendait à présent compte que devenir archiviste n'était pas donné à tout le monde et qu'il fallait une bonne dose de détermination et un œil affûté pour pouvoir réussir dans ce domaine.
Moses.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9976-hyosa-daku-o#84554
Asagao Jirô
Asagao Jirô

Archiviste en herbe | Jirô |  Empty
Mar 7 Juil 2020 - 16:33

Jirô sourit en entendant les excuses de son nouveau collaborateur. Oh, il connaissait bien le sentiment qui devait l'habiter en ce moment même. Une sorte de désemparement face à l'inconnu. Le vide. L'absence d'idées. Et ce malgré toute la bonne volonté du monde. Mais c'était parfaitement normal. Enfin, il l'espérait, en tout cas, dans la mesure où il était resté dans cette phase-là de l'apprentissage de l'archivistique pendant ... un certain temps. Mais tout ce qu'il fallait pour en sortir, c'était avoir une compréhension différente des documents et de la façon dont ils étaient constitués. Rien de plus.

"C'est normal d'être désemparé quand on n'a jamais pratiqué l'exercice, pas besoin de t'excuser. Je vais essayer de t'apprendre les bases pour que tu puisses être plus à l'aise. Mais tu verras, ce n'est pas très difficile."

Il porta son attention sur le parchemin, en désignant, alors qu'il se remettait à parler, les différents éléments qu'il allait expliquer:

"Ta remarque sur le papier est très bonne. Il faut toujours prêter attention au support qui a été utilisé. D'abord pour déterminer dans quel état de conservation il se trouve, et ensuite parce qu'il peut être un indice de l'authenticité ou de la valeur d'un acte. Par exemple, les grandes chancelleries utilisent souvent un certain type de support pour un certain type de documents, et des formats adaptés. C'est une pratique assez courante, il suffit juste de connaître les canons en usage dans chaque institution."

Il laissa ensuite son doigt glisser jusqu'au symbole que Daku avait essayé d'analyser.

"Tu as eu raison aussi de t'arrêter sur ce genre de détail. C'est ce qui peut distinguer certains actes officiels. Mais il faut souvent avoir un répertoire sous la main pour en comprendre la signification. Dans ce cas-là, je n'en ai aucune idée. C'est typiquement ce genre de choses qu'on pourra demander aux Yasei."

Puis il désigna le corps du texte dans son ensemble:

"Il faut observer la façon dont le document a été écrit. Toutes les chancelleries n'ont pas les mêmes normes en ce qui concerne la mise en page, la graphie et parfois même l'encre. Ici, on peut voir qu'on a affaire à une écriture petite, fine, et tassée. C'est sans doute le témoin qu'on a cherché à caser le maximum d'information dans le document, ce qui semble logique pour un matricule. Ca veut aussi dire que la personne qui a rédigé était à l'aise avec l'écriture. Donc probablement un secrétaire de chancellerie, ou un scribe. On remarque aussi que l'écriture est droite. On a probablement tracé des lignes sur le parchemin avant de rédiger. C'est une pratique courante dans les secrétariats, là encore."

Enfin, il pointa du doigt le sceau qui terminait l'acte.

"Ne pas l'oublier, le sceau. C'est la marque de validation par excellence des documents officiels. Ils sont reconnaissables, quand on les connaît, parce qu'uniques, logiquement. Je pense que celui-ci doit appartenir, en toute logique, au commandant des troupes du Daimyô en poste au moment de la rédaction."

Il se tourna alors à nouveau vers Daku.

"Voilà, en gros, ce qu'on peut déduire avec une première observation du document sur la forme seulement. On pourrait la pousser encore, pour essayer de préciser sa datation, par exemple, ou ce genre de choses. En tout cas, on peut en confirmer l'authenticité: il y a un sceau, qui n'a pas l'air d'être de contrefaçon, et les normes d'écriture semblent suggérer qu'il a été réalisé par un professionnel."

Comment présenter les choses, maintenant, de façon à les rendre plus claires ? Comment enseigner, en somme ? Jirô essaya de poser les choses à plat dans son esprit.

"Donc, pour résumer, voilà ce à quoi il nous faudra être attentifs, quand on regardera des documents: la forme d'un côté, et le fond de l'autre. Et pour la forme, comme tu l'as compris, il y a un certain nombre d'éléments à observer. Le support, le format, la graphie, la mise en page, le sceau, et les autres signes distinctifs. C'est déjà un bon début quand on arrive à se souvenir de ça. Après ... Il faut toujours essayer de chercher un peu plus loin. Aller trouver ce petit détail en plus, et essayer de vraiment couvrir tous les aspects du document, même les évidences. Et peut être même surtout les évidences."

D'un geste, il replia le parchemin et le rangea dans sa sacoche. Le jour se faisait de plus en plus clair, et les premiers lecteurs n'allaient pas tarder à arriver.

"Si tu as des questions, c'est le moment ! Sinon, je pense qu'il vaut mieux qu'on poursuive notre travail directement sur le terrain, c'est-à-dire au contact des Yasei. Si ça te va, bien sûr."

Et il eut un léger sourire encourageant.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9771-asagao-jiro#82981 https://www.ascentofshinobi.com/t9817-asagao-jiro#83295
Hyôsa Daku
Hyôsa Daku

Archiviste en herbe | Jirô |  Empty
Mar 7 Juil 2020 - 19:05
出芽アーキビスト
Travailler dans un tel domaine, n'avait rien de simple. Débutant, le jeune Hyôsa semblait perdu suite au test qu'il venait de passer, manquant clairement de confiance en ses propres dires. Tout était nouveau pour lui, il évoluait dans un univers qui lui était inconnu et surtout qu'il considérait comme extrêmement pointilleux. Étrangement, cela ne semblait pas lui retirer sa forte détermination, heureux malgré tout de pouvoir apporter son soutien à un projet aussi noble. Malgré les hésitations et la peur de dire une bêtise, le garçon aux yeux dorés avait le soutien total de l'homme expérimenté qui se trouvait face à lui. Bienveillant et très à l'écoute de son apprenti, il avait visiblement apprécié certaines réponses de sa part, malgré son manque cruel d'expérience en la matière. Un soutien de poids, qui redonnait un peu le sourire au jeune Hyôsa et le poussait à se faire un peu plus confiance à l'avenir.

    – Merci ...

Un remerciement qui signifiait beaucoup de choses. Daku était vraiment reconnaissant envers son mentor, qui n'avait pas hésité à adopter une position bienveillante et qui prenait le temps d'expliquer les choses. L'assimilateur avait de la chance de pouvoir partager toutes ces choses avec cet homme dont il ne connaissait rien, mais qui semblait vouloir lui donner sa confiance. Une attention que le Hyôsa n'allait pas oublier et qui ne cessait de le motiver à être davantage attentif et à apprendre du mieux qu'il pouvait à son contact. Un long travail attendait les deux hommes, mais cela n'effrayait plus le garçon, qui se sentait en confiance et avec la personne idéale pour une telle tâche.

Encore plus attentif qu'il ne l'était déjà, Daku semblait littéralement captivé par ce que pouvait lui apprendre Jirô. Il se rendait compte que ce dernier, possédait des connaissances approfondies sur le sujet. Cet homme faisait de ce domaine une véritable passion, ce qui faisait plaisir à voir. Cela motivait encore plus le jeune shinobi de la cité brumeuse à se donner de la peine et à prouver sa valeur. Il lui permettait de rejoindre ce magnifique projet, il semblait logique pour le natif du pays des Neiges de lui rendre la pareille en évoluant le mieux possible à ses côtés et à redoubler d'effort pour cette noble cause.

    – C'est impressionnant. Tu as une connaissance incroyable dans ce domaine, je ne sais pas si je serais capable de faire aussi bien que toi. En tout cas, voir un homme aussi déterminé et passionné que toi, cela décuple mon énergie et me pousse à vouloir donner le meilleur de moi-même. Ton projet me tient vraiment à cœur et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour t'épauler. Je ne te remercierais jamais assez de ce que tu fais pour moi et je compte bien te rendre la pareille en devenant un bon archiviste avec le temps.


Cette rencontre avec Jirô, cela n'avait rien d'un hasard, persuadé que c'était un véritable signe du destin et que tous deux devaient absolument se rencontrer. Un peu moins crispé face à cet homme animé d'une passion dévorante, le garçon aux yeux dorés ne pouvait s'empêcher de sourire bêtement, heureux de pouvoir tenir compagnie à celui qu'il considérait comme un véritable mentor.

    – Rien de mieux après une telle leçon que de partir sur le terrain, non ?

Un sourire ornait toujours le visage de l'assimilateur qui était motivé et à la fois excité de pouvoir rencontrer les Yasei et de commencer son apprentissage.
Moses.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9976-hyosa-daku-o#84554
Asagao Jirô
Asagao Jirô

Archiviste en herbe | Jirô |  Empty
Ven 10 Juil 2020 - 15:03

Jirô haussa les sourcils. Il n'avait encore jamais considéré l'archivistique comme une passion, et il trouvait curieux qu'on le lui fasse remarquer. Avait-il manifesté un enthousiasme à ce point grand qu'il avait pu passer pour un ... passionné ? Il n'avait jamais vu les choses sous cet angle. Pour lui, c'était naturel de traiter conserver les archives et de les étudier. Il avait grandi dans un environnement dont c'était la seule préoccupation, et on lui avait toujours enseigné ça. C'était plus une voie professionnelle par défaut qui s'était offerte à lui - et même pas vraiment professionnelle à la base - qu'une véritable vocation. Il se trouvait qu'il s'y était intéressé, et qu'il en avait poussé l'étude, mais c'était sans doute naturel, puisque c'était tout ce qu'on lui avait proposé comme perspective.

"Eh bien ... Ce n'est qu'une question d'expérience, et de pratique. Si tu y passes du temps, tu deviendras aussi bon que moi, et probablement meilleur, même. Il faut simplement être patient."

Les remerciements répétés du jeune homme le mettaient presque mal à l'aise. Il n'avait pas eu l'impression de lui offrir une opportunité si grande que ça. Il lui apparaissait même plutôt qu'il avait dépeint la tâche comme suffisamment difficile pour la faire passer pour un vrai calvaire. Mais autant d'enthousiasme ... C'était plutôt rassurant, en fait. Et puis, il pouvait comprendre, dans une certaine mesure, qu'on le remercie autant d'offrir une opportunité. Mine de rien, il était conscient des enjeux. Et ce n'était peut être pas tout à fait innocemment qu'il avait posté cette annonce ...

Il fallait mettre un frein à l'élan qu'il avait fait naître, cependant. Le jour était bien avancé, maintenant, et les premiers lecteurs étaient arrivés. Jirô avait avant tout besoin d'une bonne nuit de sommeil. Il décocha un bâillement de tous les dieux. Sa nuit de travail sans repos avait été assez éprouvante comme ça. Les Yasei attendraient. Et puis, il devait reprendre contact avec Reikan, d'abord, pour élaborer un plan d'attaque. Lui présenter son nouveau collaborateur ne serait sans doute pas de trop, aussi. Bref, il n'était pas encore temps d'aller sur le terrain.

"Pas de précipitation. Je vais commencer par aller dormir, perso. Et il faudra qu'on s'occupe de quelques formalités avant d'aller interroger des Yasei. Je veux te présenter à la cheffe du clan, notamment. Je pense que ça la mettra en confiance de savoir avec qui je vais travailler. Et sa confiance sera primordiale, pour mener à bien ce projet. Garde-le en tête."

Il enfila la lanière de sa sacoche autour de son buste, et se prépara à partir.

"Bon, je te tiendrai au courant de notre prochaine rencontre, mais attends-toi à avoir de mes nouvelles très bientôt. D'ici-là, hésite pas à fouiller un peu dans les vieux documents que tu pourras trouver, si tu veux te faire la main. A plus."

Et il prit congé d'un signe de main, fatigué mais heureux d'avoir trouvé un acolyte si ... prometteur.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9771-asagao-jiro#82981 https://www.ascentofshinobi.com/t9817-asagao-jiro#83295

Archiviste en herbe | Jirô |

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Complexe Shinobi
Sauter vers: