Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Ceux qui se rebellent ...

Tanuki Nikko
Tanuki Nikko

Ceux qui se rebellent ... Empty
Sam 4 Juil 2020 - 18:32
Le village construit dans la montagne a beau avoir un charme très rustique, ressemblant à une ville minière plutôt qu'à un véritable village tel que les kirijins l'entendent, un bâtiment ressortait de tout le reste. Ce n'était pas le plus grand, ni le plus beau, ni même le mieux construits, mais il y avait dessus des écus symbolisant les différents affinités, ainsi que d'autres éléments. Ils sont au nombre de treizes, et tout ces écus semblaient construits de sorte à rappelé les éléments qu'ils représentent. Le chef du camp guide ses sauveurs dans cette bâtisse, mais les kirijins sont escortés par d'autres yukijins membres de cette tribu, la plupart armé, d'autres non, tous portait différents habits, mais tous semblent porter des armures avec de la fourrure ou des peaux, pour lutter contre le froid, mais aussi contre d'autres personnes. L'accueil n'est pas des plus chaleureux de leur part, mais il n'est pas non plus hostile, et c'est dans cet accueil en demi-teinte que la délégation kirijin entre dans le bâtiment.

Plusieurs personnes semblent en train de discuter, et l'arrivé des kirijins coupent directement leur discussion, impossible de savoir de quoi ils discutaient, mais leur positionnement autour de ce qui semble être une carte représentant la montagne indique qu'ils semblent en train de disserté sur la défense de la montagne. Les yukijins se tournent vers les kirijins, sans un bruit, ils observent la délégation des îles entrer dans la pièce, mais l'un d'eux fait quelques signes de mains. Tout le monde part, sauf cette personne, un homme en armure, portant un casque camouflant son visage, entièrement vêtu d'une armure qui semble avoir vécu pas mal de combat, mais qui en tiendrait d'autres sans problème. Mais hormis cette armure, rien ne saute aux yeux de la délégation, l'homme ne semblait ni être un colosse, ni paraître si vieux que ça, à vrai dire, l'homme semblait même très jeune.

- Je ne m'attendais pas à recevoir des kirijins.

Le chef du camp vient s'approcher de l'homme, lui murmurant quelques mots à l'oreille, lui faisant un bref résumé de ce qui s'est passé au clan, que ses messieurs étaient venus ici grâce à Hyôsa Hakyô, mais qu'il est un ennemi des kirijins. Difficile de discerner les sentiments derrières cette barrière de métal, mais vous entendez une profonde inspiration lorsque le nom de cet homme est annoncé.

- Très bien.

Le chef de camp part, laissant les kirijins devant l'homme qui semblait diriger la tribu, observant les trois kirijins se trouvant entre lui, et quelques barbares yukijins qui bloquent la porte.

- Je me nomme Tanuki Nikko, je suis le chef de la tribu Tanuki. Je suis prêt à vous entendre.

L'homme parlait d'une voix mécanique, intelligible, mais méconnaissable. Difficile de dire si sa voix était dure comme la plupart des autres yukijins présents, ou douce comme celle d'un diplomate d'un autre pays.

@AZUHIME KIYONAGA @KAGUYA SESSHŪ @HIGURE MAFUYU
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Ceux qui se rebellent ... Empty
Ven 10 Juil 2020 - 11:54

Ceux qui se rebellent...


Au cœur de cette citadelle d'espoir et de fraternité, le Prédicateur ployait sous l'humilité. Ici bas, il n'était rien – et son statut d'étranger, Mizujin qui plus est, n'arrangeait pas les choses. Pourtant, contre toute attente, le destin avait fait en sorte d'entremêler les fils de ces protagonistes d'horizons différents, pour devenir la corde qui pourrait étrangler l'oppresseur.

Accompagné par ses deux collègues de mission – après avoir légèrement modifié cette dernière au vu de l'urgence du contexte, et de cette opportunité à ne pas rater – Sesshū emboita le pas du garant de l'expédition Yukijin jusqu'à la tanière de son représentant de clan. L'homme se nommait Tanuki Nikko, et se désigna aussitôt comme chef de ce peuple hétéroclite, divers, n'ayant de point commun visible que leur faculté à se métamorphoser en un élément. Mais alors, qui était-il ? Selon la logique de ce peuple plein d'honneur, Tanuki Nikko devait être un assimilateur, sinon l'un des plus prestigieux habitant ces terres désolées. L'archipel de Mizu avait été violemment frappée par la Résonance, quelques mois plus tôt, et les nouvelles venues par bateau avaient très vite relevé des cas similaires dans le reste du monde. Le Pays de la Neige n'était pas en reste. Mais sa guerre civile ne lui avait certainement pas permis de contrer les affres du chakra de la même manière.

Face à la clé de voute d'un plan pouvant changer la surface de l'est du Yuukan, Sesshū s'inclina. Même si les mœurs n'étaient pas les mêmes d'un pays à l'autre, nul doute que l'on pouvait comprendre que ce geste était empreint de respect – du moins, de politesse. En espérant que le "barbare" Yukijin n'y vît aucune once de soumission déshonorante.

« Kaguya Sesshū, figure spirituelle de mon clan. Je ne saurais dire ce que votre ami vous a indiqué à notre sujet, mais je me dois de souligner le fait que cette rencontre, en plein blizzard, a été opportune. Votre peuple est bon. Je me faisais une joie de rencontrer leur meneur, afin de cultiver cette fraternité qui nous a très vite liés. »

Le Prédicateur regarda par-dessus son épaule, affin de rattraper le chef du campement de ses yeux. Hélas, il s'était déjà volatilisé, et à la place, une escouade de gardes barrait le chemin. Cette précaution permettait-il de s'assurer que personne n'entre dans cette antichambre, ou à l'inverse, que personne n'en sorte ?

« Voici mes collègues. Azuhime Kiyonaga, Higure Mafuyu. Mais, avant que nous n'entrions dans les détails de la discussion, sachez que cette requête d'entretien est née de mes seules lèvres. Si le moindre pas de travers vous déplait, j'en serai l'unique responsable. Car l'histoire de mon clan m'évoque profondément la vôtre. »

L'enfant de l'os ne pouvait s'assurer de l'alignement d'idées de ses confrères. Couvaient-ils une appréhension sur toute cette affaire, ou approuvaient-ils secrètement cette union probable entre deux peuples communs ?

« Le Palais de la Brume cherche des alliés au-delà de l'archipel, et Hyôsa Hakyô, de sa grande magnanimité, nous a montré le chemin de "son" pays. Nous avons été envoyés ici afin de nous familiariser avec son territoire, son climat, son peuple, ses coutumes, pour y trouver des partenaires commerciaux, voire militaires. Mais ce chef de guerre, par le passé, a intenté à l'intégrité de Kiri. Il a imposé ses règles brutales, sanguinaires, le temps d'un règne rouge. »

Un personnage bien sombre dont les cartes restaient cachées. De quel côté du "Bien" demeurait-il ? Peut-être voulait-il former une armée pour combattre une menace dantesque connue de lui seul. Ou recruter des troupes afin de prendre le contrôle du pays qu'il avait jadis abandonné au froid. De tous les scénario que le Prédicateur pouvait penser quant à l'assimilateur de glace, l'augure n'arrivait pas à en trouver de radieux. Ça n'était pas la voie.

« Votre tribu déborde de promesses. De ce conflit fratricide ayant eu place aux alentours du Volcan, vous y trouverez certainement un appel d'air pour vous hisser au sommet. Et j'aimerais vous apporter l'aide nécessaire pour légitimer votre ascension, comme notre clan a consolidé son influence en devenant l'un des fondateurs de Kiri la Grande. La paix est tout ce qui importe. Les trois tribus de Yuki peuvent trouver un terrain d'entente pour prospérer sur ces terres manquant de ressources. Et une alliance avec l'archipel de Mizu pourrait vous apporter ce qu'il vous manque – en échange de ce que vous avez en abondance. Une alliance dont votre tribu serait la seule garante. »

Il y avait tant à dire, tant à discuter. Mais il fallait d'abord s'assurer que Tanuki Nikko soit en accord avec les grandes lignes du projet, avant de décortiquer les petites. Un débat allant certainement demander la présence du Mizukage. Et du Daimyo.


Résumé : Sesshū se présente, comme ses collègues, et dévoile dans les grandes lignes la raison de leur présence. Il souligne toutefois le fait que l'idée vient de sa seule responsabilité, pour ne pas parler pour les autres. Le projet est comme suit : réfléchir à un partenariat commercial (et éventuellement militaire dans un second temps) afin d'échanger des ressources, et permettre au clan Tanuki de contrôler le pays.

_________________

Ceux qui se rebellent ... 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Azuhime Kiyonaga
Azuhime Kiyonaga

Ceux qui se rebellent ... Empty
Sam 11 Juil 2020 - 17:20
Les mots que chuchotèrent leur porte-parole de la délégation à son chef furent inaudibles pour le trio kirijin, et impossible de savoir de quoi il s'agissait. Bien qu'une amitié semblait s'être formée, personne ne restait à l'écart de rebondissements, d'autant plus que la mission avait lieu en territoire étranger. Kiyonaga le savait, il pouvait perdre la vie à tout moment. Il n'était pas familier aux habitudes guerrières du Pays et des Neiges et pouvait à tout moment commettre une erreur irréparable.

Mais savoir qu'il venait d'entrer dans l'antre des Assimilateurs le rassurait. Il se sentait comme chez lui.

Le Genin s'en garda toutefois d'en parler, restant muré dans son silence. Il écouta le Kaguya répondre au dénommé Tanuki Nikko - après que les trois shinobis de l'Eau se soient inclinés - en lançant les premières bases d'une potentielle alliance avec Kiri et son archipel. Et quand bien même il était impossible de discerner le visage du chef Tanuki, le Guerrier de l'Os ne faiblit pas en détermination et ne se laissa pas influencer par de quelconques doutes.

Kiyonaga regarda autour de lui. Il sentait une énergie en laquelle il se sentait réceptif. Rares étaient les Assimilateurs au Village Caché de la Brume et le voilà qui faisait la rencontre d'un clan entier.

C'était trop beau pour être vrai.
.


_________________
Ceux qui se rebellent ... Klozae
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8646-azuhime-kiyonaga-terminee#72507 https://www.ascentofshinobi.com/u1238
Tanuki Nikko
Tanuki Nikko

Ceux qui se rebellent ... Empty
Mar 14 Juil 2020 - 0:28
L'armure vivante écoutait attentivement les kirijins en train de raconter leur périple qui les a mené devant elle. Nikko reste ainsi, croisant les bras alors qu'il semblait écouter attentivement, c'est du moins ce que les kirijins peuvent penser vu qu'il est impossible de traverser la visière de ce casque qui ne semble pas quitter la tête du chef des assimilateurs présents autour d'eux. Mais Sesshû pouvait quand même sentir un regard se poser sur lui, un regard pesant, pas forcément effrayant, mais attentif, comme s'il investigue non pas que ses paroles, mais aussi son visage, ses manières de se mouvoir, comme s'il analysait l'homme qui lui faisait face. Ce n'était pas forcément de la méfiance, plus de la tentative de comprendre ce qui se passe, après tout, les kirijins doivent être parmi les premiers de leur peuple à arriver dans leur caverne.

- Je comprends la fascination que vous avez de mon peuple, mais vous vous méprenez : les combats qui se déroulent au volcan n'ont rien à voir avec mon peuple, même si, sur de longs termes, cela aura finalement un impact.

Il met les mains derrières le dos, puis vient fouiller dans un meuble en pierre, sortant ce qui semble être un parchemin assez usé, mais qui, lorsqu'il se déroule, montre une carte d'un pays assez brouillon et terriblement incomplet, mais suffisant pour comprendre qu'il s'agit d'une carte d'un pays auquel il manque des informations. Il commence à pointer une montagne qui proche des côtes au Nord.

- On se trouve actuellement ici, à la Montagne des esprits, le volcan dont vous parlez se nomme le Volcan Barasu, il se trouve actuellement ici.

Cela permet ainsi d'avoir une vision assez d'ensemble sur le pays, mais surtout une direction à prendre pour la prochaine fois. Il laisse donc la carte aux kirijins, puis il commence à marcher, faisant des rondes dans la salle.

- Hyôsa Hakyô est un homme prisonnier du passé, passé où les Hyôsas dirigeaient ce pays dans des conditions invivables, même pour nous, yukijins. Son départ ainsi que ceux des Hyôsas ont créé de très grosse révolte et le pouvoir des Hyôsas a été renversé en l'espace de quelques jours. Aujourd'hui, le pays marche grâce la loi du plus fort, les combats entre tribus se sont enchaînés, mais il y avait une tribu qui s'est démarquée du reste.

Alors qu'il continue de marcher, il commence à s'éclaircir la gorge, sa voix résonne dans son casque qui rend sa voix très difficile à identifier, mais assez audible pour le trio qui souhaite en apprendre plus sur les autres tribus.

- Cette tribu est la tribu Onna, ceux qui manipulent le froid. Les Onna ont été depuis longtemps considérés comme les esclaves des Hyôsas, c'était leur principal main d'oeuvre pour tout, car grâce à leur manipulation du froid, ils pouvaient travailler là où aucune autre main d'oeuvre pouvait travailler. Mais lorsque les Hyôsas sont partis, ils ont été ceux qui se sont le plus démarqués lors de la révolte qui a fait sombrer ce qui restait du pouvoir des Hyôsas. Mais avoir travaillé à leur côté leur ont permis de découvrir les forces et les failles d'un tel pouvoir, à telle point qu'ils ont conquis en l'espace de quelques semaines presque l’entièreté des terres de Yuki no Kuni, grâce à la relation qu'ils ont créé entre les tribus, parfois en usant de force, parfois en usant de diplomatie.

Il marque une pause avant de continuer.

- Mais leur conquête se sont arrêté suite à un étrange phénomène : une bonne partie des membres de la tribu Onna ont subitement disparu, des campements se sont retrouvés vidés, et cela a affaiblit énormément la tribu. C'est là qu'une autre tribu a commencé à se faire connaitre, la tribu Oni.

Nouvelle pause, nouveau départ.

- La tribu Oni n'était pas vraiment une tribu, plus un regroupement de pillards qui profitaient des guerres des territoires pour piller les camps en difficulté. Ce sont principalement des manipulateurs de chaleur, ils pouvaient, grâce aux froids ambiants, provoquer de véritables blizzards qui décimaient des campements déjà bien affaiblis. Mais depuis un certain temps, ils ont finit par élire un chef qui est devenue le chef de cette tribu. L'affaiblissement de la tribu Onna leur a permit de raser ce qui restait des autres tribus, et ils sont la cause de la disparition de bien nombreuses d'entre elles. Et maintenant, une lutte sans merci ravage notre pays, les Onna contre les Oni, le Froid contre la Chaleur, le Rinton contre le Shakuton. La récompense de cette lutte ...

Il finit par s'arrêter observant les jeunes kirijins qui avaient patienter pendant tout ce temps.

- ... c'est la place du Seigneur de la Neige. Celui qui a tout conquis.

Il se tourne ensuite vers eux, les bras toujours derrière le dos.

- Nous, la tribu Tanuki, ne faisons pas partis des acteurs de cette course à la couronne, notre objectif est d'empêcher que les Hyôsas s'en mêlent. Mais vous, kirijins, vous êtes venus dans ce contexte de guerre de territoire, directement envoyé sur place grâce à l'appel d'un homme qui, autrefois, faisait partis des dirigeants de ce pays. Votre présence ici risque de faire tourner la balance de la guerre qui déterminera qui en sera le dirigeant.

Il marque une nouvelle pause, observant les trois kirijins pour observer leur réaction.

- Navré de vous mettre une telle pression, natifs du pays de l'Eau. Nous sommes prêts à vous aidez, mais uniquement si vous nous aidez en retour : aidez-nous à renverser Hyôsa Hakyô, aidez-nous à renverser ce qui reste du pouvoir sanguinaire des Hyôsas, et si vous le faîtes, nous vous aiderons à trouver votre place dans cet échiquier qu'est la bataille entre les Onnas et les Onis.

L'armure attendait sa réponse, attendait leur réaction, mais surtout, attendait des preuves qu'eux, kirijins, aideront à stabiliser le pouvoir de Yuki no Kuni.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Ceux qui se rebellent ... Empty
Mer 15 Juil 2020 - 19:22

Ceux qui se rebellent...


Le contexte géopolitique du Pays des Neiges se déroulait devant les trois envoyés de la Brume, avides de connaissances quant à ces nouvelles terres d'attache. Comme le Prédicateur l'avait souhaité, le chef de la tribu Tanuki expliqua les tenants et aboutissants de la Guerre du Volcan, présentant les différents protagonistes de cette lutte fratricide, dont ses propres sujets. Évidemment, la réalité n'était pas manichéenne. À défaut de factions blanche et noire, des regroupements gris s'affrontaient afin de faire valoir leurs propres idéaux, après avoir vécu toute une existence de peine, d'indigence, de douleur. Aux yeux de l'armure vivante, cette situation était le fruit du chef de guerre Hyôsa Hakyô – un bouc émissaire qu'il fallait abattre au plus vite pour reconstruire une nation sereine. Avait-il raison ? Sesshū ne disposait d'aucun savoir absolu, certes, mais l'aura que dégageait le meneur lui paraissait saine. Il lui faisait confiance. Et se voyait même en lui, à certains égards. Malgré la force de frappe supérieure dont allait bientôt pouvoir profiter la tribu Tanuki, à force de fatigue dans les rangs adverses, la figure d'autorité de ce clan d'assimilateurs refusait de s'imposer ouvertement sur le trône de Yuki. Ça n'était pas son but. Pas son rôle. Lui ne désirait que la fin de l'ancienne ère – celle des Hyôsa. L'âge de la violence. L'avènement du sang.

Le cœur, comme l'esprit de l'enfant de l'os, avaient déjà choisi leur élu. Malgré les raisons des clans Onna et Oni, l'augure n'avait d'yeux que pour la sagesse de son interlocuteur. À ses yeux, tout seigneur légitime se devait de ne pas prétendre au trône qu'il méritait. Ça ne devait pas être une ambition – mais un devoir. Ce clan de rejetés avait les épaules pour porter leur pays, et le Prédicateur désirait faire tout en son possible pour mettre en place cette belle réalité.

« Des éléments que vous nous présentez, vous demeurez le plus grand espoir de ce pays. De votre neutralité pourra naître les bourgeons de la paix entre les clans Onna et Oni. Peut-être n'avez-vous jamais réfléchi à la question ; peut-être n'avez-vous jamais souhaité effleurer le pouvoir ; mais, s'il-vous-plait, considérez cette vision. »

Malgré cette armure impersonnelle, l'augure persévérait à croiser le regard absent de Tanuki Nikko. Ce qu'il représentait l'avait touché à cœur. Ne pas profiter de cette rencontre miraculeuse ne pouvait être considéré que comme du gâchis.

« Si cela ne tenait qu'à moi, je vous signerais une promesse d'alliance, et lancerais une campagne contre Hyôsa Hakyô afin de sceller nos deux peuples dans un avenir commun. Hélas, notre élite doit approuver cet acte de foi. Avec votre permission, nous allons rejoindre notre cité, par missive ou par voie maritime, afin d'échanger avec notre chef. Lui seul sera capable de fournir les armes et les outils nécessaires à ce projet. »

À son tour, le Kaguya revêtait son manteau de diplomate afin d'arrondir les bords, et de contenter tous les acteurs de la pièce de théâtre kiro-yukijin. Le Palais de la Brume allait-il trahir Hyôsa Hakyô, allié au demeurant, pour une promesse donnée sous le manteau ? Il était évident que les négociations allaient être complexes – et, en l'absence d'arguments, infructueuses.

« Néanmoins, tout élément peut peser sur la balance de la persuasion. Si la seule opportunité de paix suffit à me convaincre, les esprits froids aux commandes d'une organisation telle que la nôtre ont besoin de preuves, eux aussi. Avez-vous un message à transmettre à vos voisins d'outremer ? Nous le porterons avec joie. »

L'enfant de l'os jeta un œil à ses deux compagnons. Quelque chose avait point en lui. Une soudaine volonté ; un caprice l'éloignant de son crédo. Mais, pour la première fois depuis la mort de son maître, il avait trouvé un but propre à lui seul.

« J'aimerais cependant rester ici, en guise d'amitié, le temps que les négociations progressent. »


Résumé : Sesshū présente le fait que des négociations doivent être faites avec Kiri, et son élite. Il propose d'envoyer un message, ou de retourner directement sur l'archipel, avec une éventuelle offre de Tanuki Nikko pour faciliter l'échange. Il demande toutefois à rester à Yuki, en guise d'amitié.


_________________

Ceux qui se rebellent ... 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

Ceux qui se rebellent ... Empty
Mar 21 Juil 2020 - 9:54
Ceux qui se rebellent
Voilà déjà un bon moment que Mafuyu observait, embrassant un silence nécessaire à ses yeux. A quoi pouvait bien rimer toute cette escapade, si ce n'était les ralentir ? D'abord la Montagne des Esprits, puis le Volcan Barasu... En tant que maître samouraï exécutant les ordres qui lui avaient été donnés, son cerveau filtra rapidement les informations pour se concentrer sur le nécessaire. Qu'étaient-ils venu faire ici ? Rejoindre directement le Volcan.

Le visage apaisé, épris d'un état méditatoire perpétuel, l'Higure, écouta la conversion, jusqu'aux dernières interventions de son camarade Kaguya. Instant à partir duquel il se mit à prendre la parole, usant d'une voix calme et de mots articulés.

Malgré tout ce qu'Hakyô Hyôsa a pu faire. Il reste l'un de nos anciens dirigeants aux yeux de l'Histoire, si corrompues et ambiguë peut-elle être.


Quelques dixième de secondes suffirent au samouraï pour ajuster sa posture, prenant la pleine direction du Chef qui les accueillait.

Chef Tanuki. Mon camarade Chûnin, vous en a fait part. Nos agissements et notre volonté sont bloqués par votre requête; elle-même devant être traitée par notre Mizukage. ~ Ne perdons pas plus de temps que ça, un aller-retour prendrait bien du temps.


Son regard appuyé tenta de laisser régner une confiance apaisante, celle d'une méditation émanant le bien-être d'un samouraï feignant une tranquillité en vérité perturbée par une rage, enfouie de manière constante depuis des années.

Cependant, il vous faut nous faire confiance, presque aveuglément me direz-vous. Notre voyage restera purement diplomatique. ~ Notre retour ne sera pas accompagné de voiles par dizaine. Un seul navire. Pour un simple aller-retour qui n'apportera aucun désordre.


Mafuyu détourna le regard vers le Kaguya, comme pour lui passer un message. Sesshu avait prit pour décision de se porter garant d'une paix durable, fardeau que le samouraï ne pouvait s'autoriser de prendre sur ses épaules. A vrai dire, il ne savait même pas ce que penserait Nobuatsu Saji de tout ces événements. Garantir que la Grande Kirigakure no Satô ne reviendrait pas embarquée de dizaines de navires shinobis venu porter main forte à Hakyô, restait une parole à respecter, qui ne durerait peut-être qu'un temps.

Je rentre avec Kiyonaga, par devoir de Chûnin. Nous rentrerons sans encombre aucune et reviendront apporter la réponse de notre dirigeant. La tempête nous a déjà assez ralentit. ~ Et chaque minute qui passe représente des morts potentiels sur cette île.


Par devoir de Chûnin, Mafuyu entendait bien de ne pas laisser le genin sans surveillance au milieu de nulle part. Le combat restant le principal atout de l'Higure, il continuerait d'assurer la protection de sa partie du groupe, malheureusement sur le point de se scinder.

La main gauche en permanence apposée sur le dessus de l'un de ses fourreaux. Mafuyu se préparait déjà à partir, prêt à réagir en cas de fourberie de la part du clan proche.

_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Tanuki Nikko
Tanuki Nikko

Ceux qui se rebellent ... Empty
Ven 24 Juil 2020 - 20:33
L'armure observe les réactions des trois kirijins, si le jeune Genin semblait obnubilé par ce qui l'entoure, les deux autres kirijins semblent commencer à réagir. Le premier, le manipulateur d'os, voulait que le chef de la tribu Tanuki reconsidère son rôle, peut-être le voyait-il à la tête du pays, par sa neutralité absolue, mais l'armure secoue négativement la tête, d'abord sans donner de réponse, car le maître samouraï, le second haut gradé du groupe, appuyait les mots qui suivent, non sans dire que Hyôsa Hakyo était un de leur ancien dirigeant. Le chef barbare avait, malgré son statut de barbare, entendu parler des samouraïs, ces personnes agissant de manière honorable en protégeant les faibles et ceux qui ne peuvent se battre, et cela au nom de leur seigneur. L'armure suppose que le samouraï voyait cet ancien dirigeant de Yuki comme un maître, ce qui explique cette pique qu'il a lâcher, comme pour tenter de remettre les pendules à l'heure.

- Et c'était celui de Yuki no Kuni, pourtant, je ne retirerais aucun mot ni aucune haine que j'ai à son égard. Je comprend par votre statut de samouraï que vous retrouver face à un ancien de vos maîtres vous dérange, cependant, iriez vous jusqu'à ne plus respecter votre propre code pour le protéger ? Nous avons été les faibles dans cet histoire, ceux qui ont eu le besoin d'être protéger, et pourtant, Hakyô nous a tourné le dos pour se lancer à la conquête du pays de l'Eau après s'être délaissé de nous.

Il se tourne ensuite vers le chunin aux cheveux blancs, celui qui voulait qu'il reconsidère sa place dans ce pays. Nikko pouvait sentir son regard tenter de percer le sien, camoufler derrière un casque qui lui recouvre tout le visage, un regard en demi-teinte, littéralement, comme si une blessure au visage l'empêchait d'ouvrir un œil.

- Je la considère, mais j'ai mes raisons de ne pas vouloir le trône de Yuki no Kuni. Je vous les révélerais peut-être un jour, si vous nous aidez. Mais la seule chose que je peux promettre, c'est de ne pas lancer d'attaque jusqu'à la décision de votre Mizukage. Mais si celui-ci accepte de venir en personne, cela ne me dérangera point.

Il observe le maître samouraï qui lui dit que leur retour ne se résumera pas à des navires par dizaine, ce qui ne lui fait pas tant d'effet que ça, il se doute que le Mizukage ne vienne pas avec une armée de shinobi à Yuki no Kuni. Et a vrai dire, l'inverse l'aurait surpris, et fortement embêté.

- Je me doute bien, nous n'avons de toute façon pas besoin d'une armée pour nous battre, nous en avons déjà une. Quand à vous, manipulateur d'os, vous pouvez rester si vous voulez, tant que vous ne faîtes pas de grabuge et que vous vous habillez chaudement, je ne compte pas avoir des membres de ma tribu venir me voir pour me réveiller en disant que vous êtes morts de froid pendant votre sommeil.

Enfin, il se tourne vers Mafuyu et le jeune Genin, puis, il croise les bras derrière son dos.

- Vous pouvez partir sans soucis, mais je vous déconseille de passer au port. Par chance, la montagne des esprits est proche de la mer, même si aucuns navires ne peut embarquer ici, mais heureusement, il y a d'autres moyens de voyager en mer.

Il interpelle un des gardes qui gardaient la porte jusque là, puis indique les deux kirijins qui souhaitent rentrer.

- Emmenez-les à nos invocateurs, dîtes-leur de préparer leur kuchyôse pouvant voyager en pleine mer, et dîtes-leur de se préparer à faire un retour avec potentiellement plus de personnes.

Le garde s'exécute, puis indique le chemin à suivre aux deux kirijins voulant retourner à leur pays d'origine, puis l'amure interpelle l'autre garde.

- Vous, emmenez celui-ci dans l'armurerie et donnez-lui une armure plus chaude qu'il a actuellement, puis, donnez-lui un endroit où vivre, on doit avoir une hutte de libre pour lui.

Le seconde s'exécute à son tour, puis demande à Sesshu de le suivre, et pendant ce temps, le chef vient s'assoir, soupirant un bon coup.

Visiblement, ces kirjins étaient plus qu'inentendu, à voir si c'est une aubaine ou une plaie, cela dépendra de la décision de leur Mizukage.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Ceux qui se rebellent ...

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Yuki no Kuni, Pays des Neiges :: Montagne des esprits
Sauter vers: