Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

La passion commune du sabre [JIRÔ]

Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

La passion commune du sabre [JIRÔ] Empty
Lun 6 Juil 2020 - 17:31
La passion commune du sabre [JIRÔ] 200706103853479393

La gamine haute comme trois pommes avait un besoin d’en savoir plus sur le clan des sabreurs, elle qui se disait samouraï. Hana avait du mal à concevoir qu’ils existaient un groupe d’individus qui possédaient une maîtrise du sabre équivalente voir supérieure à celle des combattants de Tetsu no Kuni. La Yuki Nagamasa ne pouvait pas imaginer cela possible, elle avait besoin de le voir de ses propres yeux.

La jeune fille sortant tout juste de l’adolescence avait appris en menant une petite enquête personnelle, qu’elle pouvait retrouver ses fameux épéistes dans le Grand Dojo. La Genin ne s’était jamais encore rendue dans ce haut lieu de Kirigakure no Sâto. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle pensait cet endroit était réservé à une certaine élite de l’armée de la cité militaire du pays de l’Eau. Hana se trompait, grâce à son statut de Genin, elle pouvait accéder au Grand Dojo et s’entraîner là-bas par la même occasion. Il ne lui était donc plus nécessaire de se cacher pour pouvoir améliorer sa maîtrise du katana. Il y avait des chances que ses futures séances d’entraînements soient perturbées par des visiteurs, mais la bretteuse était prête à concevoir ce sacrifice. De toute façon, elle s’était déjà faite interrompre lorsqu’elle fut surprise par le jeune Hyôsho Shironome.

Maintenant, il ne restait plus qu’à la nouvelle arrivante de rejoindre le temple des combats. Il n’y avait pas besoin de connaître le village par cœur pour se rendre à cette destination, car le bâtiment était suffisamment grand pour toujours être apercevable lorsque l’on se déplaçait à pied.
La tête toujours en hauteur, Hana ne quittait pas des yeux l’endroit où elle pourrait rencontrer son premier sabreur, elle ne savait pas comment elle allait s’y prendre pour converser avec un épéiste. Normalement, la petite brunette était assez timide, n’allait pas réellement vers les autres, mais cette fois-ci elle était bien décidée à faire le premier pas vers cette entreprise. Sa curiosité était plus forte que sa timidité.

Après un bon quart d’heure de marche, la jeune samouraï arrivait à destination. L’entrée du Grand Dojo possédait une sorte d’accueil et tout naturellement la Genin se dirigeait vers ce dernier puisqu’un homme siégeait à cet endroit. La Yuki Nagamasa s’avançait puis elle prit la parole.

« Bonjour, je suis la Genin Yuki Nagamasa Hana, originaire du Pays du Fer et samouraï de surcroit. Je suis à la recherche d’un sabreur, pouvez-vous m’en indiquer un s’il vous plait ? » Demandait poliment la jeune fille.

Hana savait qu’elle ne pourrait pas obtenir le Graal, à savoir le Mizukage et actuel chef du clan des épéistes de la Brume. Néanmoins, la gamine espérait bien trouver un sabreur moins haut gradé et donc plus accessible par la même occasion.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Asagao Jirô
Asagao Jirô

La passion commune du sabre [JIRÔ] Empty
Ven 10 Juil 2020 - 13:39

Jirô décocha un bâillement de tous les diables. La nuit avait été courte. Il en avait passé une bonne partie le nez dans de vieux bouquins qu'il avait dénichés à la bibliothèque, et dont l'inspection lui avait paru suffisamment légère pour qu'il puisse se permettre de les étudier à son tour. Il y avait tellement de choses à redire sur la façon dont les choses étaient gérées dans cet établissement ... Mais il en prenait son parti, et considérait ça comme une opportunité de découvrir quelques-uns des trésors littéraires de Kiri, sous couvert de mettre de l'ordre dans les collections. Un des avantages d'avoir une certaine expérience dans le traitement des archives, sans doute.

Ses nuits en payaient le prix fort. Voilà plusieurs jours qu'il négligeait son sommeil. Ca ne lui ressemblait pourtant pas vraiment. Il savait bien qu'il fonctionnait mieux quand il avait son quota de dodo. Mais il avait été la proie - facile, certes - de ses envies primaires. Il ne pouvait pas résister à un vieux bouquin, c'était comme ça. Et puis, ce n'était pas vraiment sa faute ... Ils lui faisaient de l'oeil, les petits aguicheurs. Quel archiviste digne de ce nom - et il s'en estimait digne - aurait pu les ignorer ? Alors, même si, en temps normal, il prenait soin de rattraper son sommeil le jour, ou quand il le pouvait, il se laissait avoir, ces derniers temps. Et les cernes qui se creusaient sous ses yeux lui donnaient un air de plus en plus fantomatique.

Il y avait une explication au fait qu'il ne puisse plus rattraper son sommeil quand il le voulait. Il était devenu Sabreur depuis peu. Un vrai de vrai, admis au sein du clan, avec l'étiquette et tout le tralala. Une récompense à la hauteur de l'épreuve pour le moins éprouvante, tant mentalement et physiquement, qu'il avait dû subir. L'île d'Ue était encore, dans son esprit le théâtre d'événements importants, pour lui du moins. Il y avait appris à faire face, et avait pris connaissance du nom de son épée. Un nom qu'il avait mis des années à trouver.

Ce matin-là, il se rendait donc au Dojo. C'était devenu son lieu de villégiature privilégié. Il y avait des obligations, bien sûr. Enseigner aux jeunes était une des missions primordiales des Sabreurs, et il s'y dévouait de bon coeur. Son épée, glissée dans un sac de toile blanc, se balançait à son côté, pendant de son épaule par une cordelette. Il portait son habituelle longue blouse blanche faite d'une seule pièce. Bref, il avait tout l'air d'être lui-même. Devenir un Sabreur ne semblait pas avoir changé grand chose en lui, du moins en apparence.

Il ne fut pas surpris de voir une tête nouvelle à l'entrée du Dojo. Les têtes nouvelles, elles étaient légion, dans ce haut lieu de l'entraînement kirijin. Lequel des jeunes Genins motivés de la Brume ne voulait pas bénéficier du savoir des Sabreurs, qui faisaient la fierté, c'était vrai, du village ? Néanmoins, Jirô fut interpellé lorsqu'il entendit la jeune femme décliner son identité.

"Tiens tiens tiens ... Une Nagamasa de Tetsu et une Yuki ? Voilà qui n'est pas commun. Vous êtes issue de deux très illustres lignées, jeune demoiselle."

Il s'était glissé dans son dos pour faire cette entrée inattendue. Un peu de théâtralité, c'était son pêché mignon. Il avait néanmoins un léger sourire bienveillant aux lèvres, et une étincelle de malice dans les yeux.

"Asagao Jirô. Genin, et Sabreur de Kiri, depuis très récemment. Qu'est-ce que je peux faire pour vous ?"

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9771-asagao-jiro#82981 https://www.ascentofshinobi.com/t9817-asagao-jiro#83295
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

La passion commune du sabre [JIRÔ] Empty
Jeu 16 Juil 2020 - 10:22
La passion commune du sabre [JIRÔ] 200706103853479393

La gamine s’était pointée et avait demandé des renseignements. Il ne lui restait plus qu’à attendre. L’homme qui était assis sur sa chaise en face de la jeune Genin ne pipait pas un seul mot. Par sa petite taille, Hana se rendait comptait qu’une ombre imposante s’était dessinée par-dessus elle, elle l’avait vu avec le reflet du bureau en bois. Elle déglutinait en sentant cette présence derrière elle. Néanmoins, elle fut plus chaleureuse que ce qu’elle laissait paraître.
L’individu avait entendu les paroles de la jeune samouraï puisqu’il faisait référence à ses deux noms appartenant à d’illustres lignées pour reprendre ses dires. Même si Hana portait le nom des Yuki, elle ne se considérait pas l’une des leurs, d’ailleurs elle n’avait adopté ce patronyme que récemment – au moment où elle a débarqué sur les rivages de Mizu no Kuni.

Doucement, la brunette se tournait pour faire face à son interlocuteur qui s’était présenté par la même occasion tout en précisant ses fonctions au sein de la cité militaire du pays de l’Eau. Il était un Genin tout comme elle, mais il avait un plus, un gros plus, le plus que recherchait justement la Yuki Nagamasa. Il était un sabreur. Le Destin venait de lui faciliter la tâche en lui mettant directement sur sa route l’objet de sa curiosité.

« Yuki Nagamasa Hana, samouraï de Tetsu no Kuni et Genin de Kirigakure no Satô ! Je suis enchantée de faire votre connaissance. » Disait-elle d’un ton d’une très grande solennité.

Bien qu’elle s’était présentée et que le sabreur avait certainement entendu ses paroles, la jeune femme sortant tout juste de l’adolescence préférait refaire sa présentation en étant face à son nouvel interlocuteur.
Maintenant la nouvelle arrivante de la brume pouvait répondre à l’interrogation de l’Asagao qui lui avait demandé ce en quoi il pouvait l’aider. Il venait de poser la bonne question à Hana, car cette dernière savait particulièrement ce qu’elle allait répondre. Elle avait également des attentes et des exigences, néanmoins elles garderaient ces dernières au fond d’elle, histoire de ne pas brusquer le jeune homme au long manteau blanc une pièce.

« Je souhaite m’entretenir avec un Sabreur de la brume. Étant une samouraï, je suis intriguée par votre maniement de l’arme tranchante. J’aimerai donc avoir une démonstration afin de comparer les similitudes et les différences avec l’art du katana de Tetsu no Kuni ! » Terminait-elle par dire à Jirô.

La Genin n’espérait plus qu’une seule chose, que le jeune homme réponde de façon favorable à sa requête. La Yuki Nagamasa était prête à battre le fer si elle voulait sa démonstration, elle n’était pas farouche quand il était question de duel au sabre, loin de là. La brunette aimait cela, entendre le fer qui s'entrechoquait à chaque coup, il s’agissait de la mélodie de son enfance, du rythme qui avait accompagné toute son existence dans le Pays du Fer en compagnie des autres samouraï et membre de son clan.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Asagao Jirô
Asagao Jirô

La passion commune du sabre [JIRÔ] Empty
Jeu 16 Juil 2020 - 10:54

Jirô considéra non sans une certaine curiosité la jeune femme. Elle avait adopté un ton pour le moins cérémonieux, c'était certain. Un trait propre aux samouraïs, à en croire les rumeurs et les écrits à leur sujet. Ceux qui s'engageaient dans la voie du sabre avaient une certaine réputation, dans le Yuukan. Ils étaient des guerriers farouches, forts, mais pas des brutes épaisses pour autant. Oui, les samouraïs de Tsuchi no Kuni étaient des combattants bien curieux. Enfin, de ce que Jirô avait pu en lire, en tout cas. Confirmer cette impression par l'expérience n'était qu'un bonus agréable.

"Je vois. On dit que la curiosité est un vilain défaut, vous savez ?"

La remarque pouvait paraître cinglante, mais le léger sourire étiré sur les fines lèvres de Jirô laissait penser qu'il n'y avait pas lieu de s'offusquer. Il se tapota le bout du nez d'un air malicieux.

"Des bêtises tout ça. Suivez-moi."

Et il pénétra dans l'enceinte du Dojo, sa collègue Genin sur les talons. Il se dirigea vers le bâtiment principal. Partout retentissaient les cris des élèves en plein exercice, les claquements secs des sabres de bois s'entrechoquant, et le bruit sourd des tatamis sur lesquels on chutait. Le lieu tout entier retentissait de la ferveur de ses occupants. L'atmosphère était électrique et embrasée à la fois. Dans ce haut lieu de Kiri, des savoirs guerriers ancestraux se transmettaient, chaque jour. Un coeur battant dédié à l'apprentissage, à la transmission.

Ils pénétrèrent dans le bâtiment principal, et Jirô trouva vite une salle d'entraînement vide. Il n'y avait là qu'un mannequin de bois, et quelques sabres factices posés contre le mur.

"Je n'ai jamais vu un samouraï en action. Seulement des illustrations. Et j'ai lu quelques petites choses au sujet de leur style de combat, mais c'est tout. Alors, je n'en sais pas long, mais je pense tout de même que le maniement de l'épée est différent de celui que développent les Sabreurs de Kiri."

Il laissa couler son sabre, toujours enveloppé de toile, le long de son épaule. Puis il déballa soigneusement l'arme. Il révéla d'abord sa poignée, puis sa large garde, et enfin sa lame plate, sans tranchant, couleur d'argent et ornée de quatre losanges dorés.

"La particularité des Sabreurs kirijins, comme vous le savez sans doute, c'est qu'ils manient des épées à pouvoir. En somme, nous exploitons les caractéristiques spéciales de certaines armes légendaires. A l'inverse, les samouraïs exploitent les capacités du plus simple des sabres pour l'élever à une puissance ... Disons, considérable."

Il eut un faible sourire.

"Que diriez-vous d'un petit exposé de nos capacités ? Par pure curiosité."

Et d'un geste du bras, il désigna le mannequin de bois, invitant la samouraï à entamer les hostilités.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9771-asagao-jiro#82981 https://www.ascentofshinobi.com/t9817-asagao-jiro#83295
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

La passion commune du sabre [JIRÔ] Empty
Lun 27 Juil 2020 - 11:15
La passion commune du sabre [JIRÔ] 200706103853479393

Hana avait demandé ou plutôt exigé d’obtenir des informations sur les sabreurs du pays de l’Eau même si elle avait été extrêmement cérémoniale lors de sa demande. La Yuki Nagamasa put ressentir la malice se dégager du personnage qui se tenait face à elle quand ce dernier l’invitait à le suivre. Telle une statue de fer, la jeune femme sortant tout juste de l’adolescence ne montrait aucune satisfaction sur son doux visage juvénile, néanmoins intérieurement elle souriait.
La brunette était plus que ravie, car elle avait obtenu ce pourquoi elle était venue avec une certaine facilité. Hana n’était pas superstitieuse, mais si elle l’était, la samouraï aurait pensé que le Destin était derrière cette rencontre surprenante.

Pour la première fois, la Yuki Nagamasa allait pénétrer dans le Grand Dojo de la cité militaire du pays de l’Eau. Elle fut extrêmement surprise en voyant autant de monde en son sein. L’odeur de la sueur mélangée au doux son des sabres s’entrechoquant plongeait la gamine dans une certaine nostalgie, elle qui avait pour habitude de s’entrainer dans des conditions semblables avec la neige comme décor extérieur.
La Genin ne pipait pas le moindre mot, la main sur le manche de son sabre elle marchait derrière son homologue, elle fusionnait avec l’ombre de ce dernier jusqu’à ce qu’ils arrivèrent dans une salle vide.

Hana se décalait et avec un certain émerveillement, elle observait le lieu, le tatami ainsi que les différents objets que l’on pouvait trouver en son sein. La bretteuse était ravie, puis elle se retournait en entendant la voix de son ainé.
Le jeune homme expliquait à sa comparse du jour qu’il n’avait encore jamais vu de samouraï en action, il ne connaissait ces derniers que par les illustrations massivement répandues dans le Yuukan. La tetsujine s’efforçait de ne pas sourire puis elle remarquait que l’homme vêtue de son long manteau blanc dégageait une arme loin des standards habituels des sabres classiques. Cette fois-ci, la Genin ne pouvait pas rester de marbre puisque l’étonnement et l’émerveillement pouvaient se lire sur sa face. Jirô déballait avec soin son épée jusqu’à révéler complètement cette dernière.

« Quel étrange arme que vous portez ! Je n’ai jamais vu tel sabre dans les mains d’un homme. » Lançait la Yuki.

L’homme expliquait rapidement les différences entre les sabreurs et les samouraïs puis il désignait le mannequin pour que chacun montre ses atouts. La brunette voyait le sourire du Genin, la belle aux prunelles mauves en faisait tout autant, puis elle dégainait son somptueux katana révélant la beauté et la finesse de ce dernier à son interlocuteur.

« Si nous voulons observer les styles respectifs de nos arts, nous devons battre le fer l’un contre l’autre, Asagao Jirô, Genin et Sabreur de la Brume. » Disait la Nagamasa tout en se mettant en garde.
ACTION(S):
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Asagao Jirô
Asagao Jirô

La passion commune du sabre [JIRÔ] Empty
Lun 27 Juil 2020 - 12:17

Jirô haussa les sourcils. Pas tellement à cause du formalisme peut être excessif de la jeune femme, mais plutôt à cause de son volontarisme. Elle était venue pour observer, et, de toute évidence, elle était prête à donner de sa personne pour arriver à ses fins. Mais après tout, n'aurait-ce pas été l'inverse qui aurait dû l'étonner ? Une samouraï ne sautant pas sur la première occasion pour en découdre avec un adversaire dont les capacités l'intriguaient, c'était sans doute bien plus singulier. Après tout, dans tous les ouvrages que Jirô avait pu lire et qui les mentionnaient, ces bretteurs au sang aussi froid que le fer de leur lame semblaient être des aventuriers du risque particulièrement entreprenants ...

Il se contenta de sourire, donc, à la proposition de Hana.

"Très bien. Mais allons dehors, alors. Je n'ai pas envie de me faire taper sur les doigts parce que j'ai détruit une salle d'entraînement."

L'affirmation pouvait apparaître comme une vantardise, mais elle était loin d'en être une. Jirô connaissait la nature de ses pouvoirs - ou plutôt, de ceux de son sabre. Les libérer dans un environnement clos n'était pas la meilleure idée. Pas si l'on souhaitait garder ledit environnement intact, en tout cas. Il ouvrit donc une des portes coulissantes de la salle, qui donnait directement sur l'extérieur, et sortit. Il fit quelques pas, assez pour s'éloigne à distance raisonnable du bâtiment, et se mit en garde. Il attendit que la jeune femme ait fait de même ...

Un silence s'installa. Ce silence plein de tension qui précède les affrontements. Jirô était curieux de voir ce qu'une samouraï avait à lui montrer, et sans doute à lui apprendre. Mais il ne connaissait pas son niveau. Le mieux serait sans doute d'y aller pas à pas. Il s'en serait voulu de la brusquer. D'autant que les capacités de son sabre avaient de quoi surprendre celui qui en ignorait la nature ...

Il entama les hostilités. Il sortit de sa garde, et leva le bras gauche - celui qui ne tenait pas son sabre - devant lui. Une main géante se matérialisa alors à son côté. Une main colossale, qui faisait presque sa propre taille. Et, répliquant le geste de son invocateur, elle se rétracta, et lança une pichenette de tous les diables en direction de la samouraï. Oh, Jirô n'était pas un expert en ce qui concernait le maniement des épées. Mais les capacités de son arme le dispensaient assez bien d'exceller en la matière. Restait à présent à voir comment une véritable spécialiste allait réagir ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9771-asagao-jiro#82981 https://www.ascentofshinobi.com/t9817-asagao-jiro#83295
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

La passion commune du sabre [JIRÔ] Empty
Sam 22 Aoû 2020 - 10:56
La passion commune du sabre [JIRÔ] 200706103853479393

La gamine avait obtenu ce qu’elle désirait. Un petit duel entre sabreur, le style traditionnel de Tetsu contre les mystiques arcanes de Mizu. Cela promettait un riche affrontement pour la jeune samouraï. Elle acceptait donc la proposition du Genin qui l’invitait à venir dehors de peur que leur duel abime les environs de cette salle d’entrainement.
La brunette suivait donc l’homme à la longue tunique blanche d’un seul tenant. Une fois dehors, la Yuki Nagamasa se tenait prête à en découdre.

Ce fut l’homme qui lançait les hostilités. Il dégainait son étrange sabre, mais il n’attaquait pas avec ce dernier. Non, il fit une chose bien étrange. Une main géante se matérialisait à ses côtés, les billes mauves de la tetsujine s’agrandissaient à vue d’œil. Elle ne comprenait pas cette étrangeté. Quelle était sa nature ? Sa fonction ? Mais surtout son rôle ? Très vite Hana allait comprendre ce qu’était le pouvoir des sabreurs du village caché de la brume. Jirô effectuait un mouvement avec sa main libre, et la chose astrale reproduisait à l’identique le mouvement. La main géante effectuait une pichenette qui visait la gamine.

La Genin ne savait pas comment répondre à cela, et elle fut percutée par l’assaut mystique de son assaillant. Plusieurs choses en résultaient, la première était des dégâts certes légers, mais des dégâts tout de même. La seconde, avait eu pour conséquence de faire s’éloigner la jeune femme sortant tout juste de l’adolescence de sa position initiale, elle avait été repoussée par cette force mystique et son frêle corps n’avait rien pu faire contre.

« Qu’est-ce que … cela n’a rien à voir avec le maniement d’un sabre. » Lançait-elle sans attendre véritablement de réponse de son interlocuteur-assaillant.

Cela était au tour de la Nagamasa de répliquer et de montrer de quel fer elle était faite. Hana se redressait et adoptait une nouvelle position de combat. La Yuki concentrait son chakra dans la lame de son katana et une fois cette énergie chargée, d’un vif geste elle envoyait un croissant de chakra dans la direction du sabreur.

En plus de cela et profitant de la situation, la Genin effectuait un geste bien connu des kirijines qu’elle avait apprise en autodidacte à Tetsu. Rapidement, une épaisse brume se créait dans la zone de combat.

« On se revoit bientôt ! » Disait-elle cette fois-ci à l’attention de l’Asagao.

La samouraï n’était pas qu’une manieuse de sabre, elle était également une jeune fille pleine de discrétion et Jirô allait bientôt découvrir quelques techniques tirant partie de cette brume épaisse.
ACTION(S):
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Asagao Jirô
Asagao Jirô

La passion commune du sabre [JIRÔ] Empty
Lun 24 Aoû 2020 - 11:37

La jeune femme avait plus d'un tour dans son sac. Enfin, elle avait au moins les arcanes des samouraïs pour elle, ce qui n'était pas rien. La surprise avait dû l'emporter sur ses réflexes pour qu'elle puisse contrer efficacement le premier assaut, voilà tout. Jirô devait reconnaître que les pouvoirs de sa lame étaient surprenants. Et, en effet, ils n'avaient rien à voir avec un maniement classique du sabre. Pour une bretteuse comme elle, ce devait être à des milles de la conception qu'elle avait du Kenjutsu. Jirô était, à vrai dire, un manieur d'épées sans talent exceptionnel. Pour lui, manipuler son sabre revenait avant tout à utiliser ses atouts uniques pour dévoiler son potentiel si spécial. Deux conceptions différentes.

L'attaque fila dans l'air avec la vivacité de l'essaim de frelons. Mais Jirô était prêt. Il n'eut qu'à relever la main pour que celle, fantomatique et colossale, du Gardien Rouge apparaisse devant lui. Paume face au croissant de chakra, il s'attendait à ce qu'elle encaisse le choc sans mal. Mais il fut étonné de constater qu'elle fut tranchée. Littéralement. Un phénomène qu'il n'avait pas encore vu, et qu'il ne pensait, à vrai dire, pas possible. Trancher du chakra à l'état pur ? C'était aussi absurde que d'essayer de trancher l'air, ou les flammes. Mais, sans doute ne l'était-ce pas autant pour une samouraï que pour un pauvre païen comme lui.

La main spectrale d'Akaban disparut alors que s'élevait une étrange brume, qui n'avait rien de naturel. Une brume qui ressemblait assez, à vrai dire, à celle qui servait de couverture au village.

"Oh ... Jolie technique."

Jirô eut un léger sourire. C'était, en effet, un jutsu qui ne manquait pas de charme. Mais il présentait un défaut majeur, à son sens. A moins qu'elle n'ait fait le nécessaire pour s'en prémunir, Hana était tout autant que lui la cible de la cécité qu'engendrait son brouillard. De même qu'il ne pouvait pas la voir, elle ne pouvait sans doute pas le voir non plus. Il en profita pour planter son épée dans la terre grasse, et pour composer une série de mudras. Dans un bruit étouffé, deux clones apparurent à ses côtés. Quelques autres signes incantatoires, et le Jirô original prit l'apparence de son propre sabre. Et ses deux clones s'emparèrent chacun d'une arme: l'un de la véritable épée, l'autre de son créateur déguisé.

"Mais ça non plus, ça ne relève pas du maniement du sabre, alors pas de bêtise !"

Le clone qui portait le véritable sabre Akaban lança alors devant lui, attaché à un kunai, un petit papier. Un instant plus tard retentissait une forte explosion, suffisante pour souffler la zone et en évacuer la brume aveuglante, sans pour autant blesser Jirô ou ses clones - puisque celui qui l'avait jeté avait pris la précaution de lancer l'explosif suffisamment loin de lui. Furent alors exposés les deux clones, tenant chacun, en apparence, une épée. Et affichant tous deux le même sourire léger. Et c'est de concert qu'ils lancèrent, à la cantonade:

"Allez, on commence à s'amuser !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9771-asagao-jiro#82981 https://www.ascentofshinobi.com/t9817-asagao-jiro#83295
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

La passion commune du sabre [JIRÔ] Empty
Jeu 10 Sep 2020 - 18:43
La passion commune du sabre [JIRÔ] 200706103853479393

La Genin avait lancé son assaut pour ensuite plonger la zone dans une brume épaisse. En agissant de la sorte, Hana savait pertinemment qu’elle ne pourrait pas voir si sa technique avait touché son assaillant du jour ou non. Mais, au fond d’elle, la Tetsujine se doutait bien que cette attaque avait dû être évitée ou bien parée. Il était temps pour elle, de mettre en place sa stratégie.

La Yuki Nagamasa concentrait rapidement son chakra dans ses pieds afin de devenir silencieuse et pour que son adversaire ne puisse pas l’entendre. Alors qu’elle s’approchait tout doucement de la position du sabreur malgré la brume épaisse – elle se souvenait de cette dernière en lançant son croissant de chakra ; quelque chose se produisit. Le kirijine avait trouvé le moyen de disperser le brume de l’adolescente aux mèches sombres. Une explosion retentissait non loin de la samouraï et la vision commençait à redevenir nette.

Hana grimaçait, car elle comprenait que son effet de surprise n’allait plus fonctionner.

Il lui fallait donc passer au plan de secours, un plan brutal et létal dans un certain sens. Les billes mauves pouvaient commencer à apercevoir deux silhouettes, mais la Genin ne pouvait pas se permettre d’attendre que toute la brume se dissipe intégralement, car si sa vision était amoindrie il en était de même pour l’Asagao. La Nagamasa concentrait son chakra dans ses jambes afin de charger la silhouette la plus proche d’elle – celle qui n’a pas lancé le Kunai explosif – tout en ayant ses pas silencieux durant cette course effrénée. Un charge silencieuse, mais pas invisible pour autant.

Le petit gabarit arrivait à hauteur de Jirô et d’un geste rapide lançait un coup d’estoc à son assaillant.

« Some no Mai, Première Danse ! » Disait-elle tout en portant son coup.

La gamine n’avait pas eu le temps de tergiverser pour savoir si elle frappait la bonne cible ou non, elle devait toucher l’une des deux silhouettes. Hana profitait de sa petite taille pour justement porter un coup difficile à parer pour quelqu’un d’une stature plus importante.

Être petite n’était parfois pas un inconvénient.
ACTION(S):
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Asagao Jirô
Asagao Jirô

La passion commune du sabre [JIRÔ] Empty
Sam 12 Sep 2020 - 11:35

Le combat prenait des allures vraiment sérieuses. Et Jirô ne pouvait que s'en réjouir. Il n'était pas d'un tempérament spécialement belliqueux, c'était le moins qu'on puisse dire, mais il savait apprécier une bonne joute quand il en voyait une. Et encore plus quand il la vivait. Rien de tel qu'un petit boost d'adrénaline pour rendre votre journée un peu plus excitante. Et rien de tel qu'un bon combat pour avoir ce boost d'adrénaline. Donc, l'un dans l'autre, il passait un bon moment.

La samouraï surgit avec une vitesse surprenante. Elle savait où elle allait, de toute évidence. Et son coup fut exécuté avec une dextérité certaine. Et une grâce qui n'avait rien à lui envier, non plus. C'était sans doute la différence fondamentale entre les Sabreurs et les samouraïs - observation réalisée sur la seule base de ce que Jirô avait pu voir de la pratique des deux camps, en tout cas, c'est à dire assez peu de choses dans tous les cas: les uns faisaient du maniement du sabre un art du combat, tandis que les autres en faisaient un art de vie. Un jeu sur les mots, avant tout, mais qui trahissait néanmoins une certaine réalité.

Le coup de la samouraï fit mouche. La lame de son sabre s'enfonça dans le corps du clone, qui ne réagit pas à temps pour esquiver quoi que ce soir, tout pris au dépourvu qu'il était. Un instant, son expression se figea dans une incompréhension totale, et assez morbide à vrai dire.

Et soudain, il disparut dans un nuage de fumée, laissant tomber le sabre factice, qui était en réalité le vrai Jirô.

Un temps s'était écoulé, pendant que l'attaque de Hana se déroulait - avec justesse. Un temps qui fut suffisant pour que l'autre clone, celui qui tenait le véritable sabre Akaban, lance sa propre offensive. Pendant que Hana pourfendait sa victime, il s'était tourné vers elle et avait levé le sabre Akaban, prêt à frapper. Au moment où il abaissa sa lame plate, sans tranchant, dans l'optique de fendre le crâne de sa cible, le faux sabre que tenait le clone disparu toucha le sol. Et dans un autre nuage de fumée, Jirô reprit son apparence d'humain.

"Oups."

Et dans un mouvement en parfaite synchronisation avec son clone, il se baissa et effectua une parfaite balayette, avec l'objectif bien précis de rompre les appuis de sa camarade épéiste. Les choses se faisaient un peu plus proches, mais ce n'était pas pour lui déplaire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9771-asagao-jiro#82981 https://www.ascentofshinobi.com/t9817-asagao-jiro#83295
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

La passion commune du sabre [JIRÔ] Empty
Sam 12 Sep 2020 - 17:20
La passion commune du sabre [JIRÔ] 200706103853479393

L’assaut de la gamine avait fait mouche, du moins c’était ce que croyait la Nagamasa. Si effectivement, l’Asagao avait bien été touché et qu’il n’avait pas été en mesure de parer l’attaque de la Genin, ce dernier avait disparu dans un nuage de fumée, ne signifiant qu’une seule chose au grand dam de la samouraï : elle venait de prendre pour cible un clone. Le sabre qu’il tenait dans ses mains tombait au sol, mais cela n’était qu’un détail aux yeux de la jeune femme sortant tout juste de l’adolescence. L’autre silhouette qui devait être le vrai Jirô – Hana était à mille lieux d’imaginer la fourberie de la stratégie de son adversaire ; se trouvait maintenant à hauteur de la Yuki.

La brunette sentait sa présence dans son dos, en attestait son visage livide. Alors qu’elle était sur le point d’esquiver l’attaque de ce dernier, elle perdit subitement l’équilibre. Son regard croisait le bretteur qui venait de sortir littéralement de sa cachette. Hana venait d’être victime d’un balayage en bonne et due forme, mais elle ne devait pas s’occuper du sabreur qui venait d’apparaître, mais bien de cette énorme lame qui s’abattait lourdement sur sa tête. D’un geste rapide et durant cette chute inexorable, la gamine évitait de se prendre le coup au niveau de son crâne, en sacrifiant son épaule gauche.

« Aaaaah ! » Hurlait-elle en sentant toute la puissance du coup qui venait de s’abattre sur elle avant de toucher le sol ensuite.

L’os n’avait pas tenu et venait de sortir directement de la clavicule, causant un terrible trauma à la jeune guerrière qui ne se voyait pas comme une kunoichi, mais comme une samouraï. Au sol, Hana tentait de s’extirper de cette situation plus qu’inconfortable, pour se remettre sur ses jambes et effectuer une course rapide afin de mettre de la distance entre elle et les deux individus qui lui faisait face.

Le bras gauche était inutilisable et meurtri, la douleur était terrible pour la Genin, elle n’allait pas pouvoir tenir encore bien longtemps, cela en était une certitude. Néanmoins, elle n’abdiquait pas en réemployant sa technique du croissant de chakra tout en visant l’Asagao qui était désarmé et qui l’avait pris en totale traitrise.

« Tsukishiro, Lune Blanche ! » Disait-elle tout en effectuant le mouvement adéquat avec son bras valide.
ACTION(S):
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Asagao Jirô
Asagao Jirô

La passion commune du sabre [JIRÔ] Empty
Sam 12 Sep 2020 - 18:26

Jirô avait grimacé en entendant le bruit qu'avait produit l'épaule de Hana quand l'épée l'avait percutée. Il n'avait pas vraiment eu l'intention de la blesser. Enfin, son clone n'avait pas eu l'intention de la blesser, et comme son clone était lui, on pouvait bien leur attribuer les mêmes intentions. Bref. Il s'était sans doute imaginé qu'elle esquiverait, d'une façon ou d'une autre. Qu'elle ferait parade avec son sabre, même. Au moins il avait évité de lui fendre le crâne, c'était déjà pas mal ... D'autant que c'était ce pour quoi il avait façonné sa technique, à la base. Une chance qu'elle ait réussi à reporter le coup sur une autre partie de son corps ... Sinon, Jirô aurait sans doute eu à faire un rapport bien embarrassant sur la manière dont il avait changé en légume une camarade d'entraînement.

Mais elle ne semblait pas déterminée à mettre fin à la joute. Sans doute une question d'honneur, ou quelque chose comme ça. Les samouraïs étaient réputés pour leur droiture morale. Et ça, Jirô était à peu près certain que ce n'était pas juste un cliché que l'on véhiculait à leur propos sans rien y connaître. Il en avait après tout la preuve vivante sous les yeux. Pour sa part ... Eh bien, il ne pouvait pas dire qu'il partageait tout à fait le même sens moral. Ca se voyait dans les styles de combat, de toute façon. Il n'avait aucun remords à recourir à la tromperie, au double-jeu. Hana, elle, était plus directe dans ses assauts. Plus sincère, sans doute, d'une certaine façon.

Et voilà, d'ailleurs, qu'elle revenait avec une attaque frontale. Une attaque qui, déjà, n'avait pas porté ses fruits. Le clone qui tenait encore le sabre Akaban n'eut qu'à le lancer à son légitime propriétaire, avant de disparaître dans un nuage de fumée. Et Jirô, lui, n'eut qu'à lever à nouveau la main pour que celle, colossale, du Gardien Rouge stoppe le croissant de chakra pur qui venait dans sa direction. Comme la première fois, les deux attaques s'annulèrent parfaitement.

"Vous n'abandonnez pas facilement, hein ? J'ai cru comprendre que vous faisiez pas mal ça, vous les samouraïs. Se battre jusqu'au bout, tout ça tout ça."

Il se mit sur ses appuis, comme s'il s'apprêtait à donner un coup de sabre. Une position qui ne ressemblait guère à l'attitude décontractée qu'il avait adoptée jusque-là.

"Alors voyons comment vous vous en sortez avec ça. Essayez de ne pas l'encaisser, ça me f'rait mal d'avoir votre mort sur la conscience ..."

Alors que Jirô levait son bras qui tenait le sabre Akaban, le même bras fait purement de chakra se matérialisa au-dessus de lui. Et ce bras - qui appartenait bien sûr au Gardien - tenait lui aussi un sabre. Un sabre dont le fer était chakra, certes, mais dont la taille monstrueuse était comme une promesse de dommages trop sérieux pour être ignorés. Des dommages fatals.

Les bras de l'homme et de l'esprit s'abattirent en même temps. La lame de l'un pourfendit l'air. Celle de l'autre gronda comme un troupeau de bisons furieux en s'écrasant, dévastant le terrain dans le sillage de son fil, à l'endroit même où se tenait la samouraï.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9771-asagao-jiro#82981 https://www.ascentofshinobi.com/t9817-asagao-jiro#83295
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

La passion commune du sabre [JIRÔ] Empty
Lun 14 Sep 2020 - 9:39
La passion commune du sabre [JIRÔ] 200706103853479393

Hana se trouvait en très grande difficulté. Le doute ne planait absolument plus au-dessus d’elle, elle allait perdre cet affrontement. La question était quand ? Fallait-il qu’elle cesse le combat, ou bien qu’elle aille jusqu’à bord de ses limites ? En sa qualité de Testujine et l’orgueil qu’elle possédait comme tout bon samouraï faisait qu’elle irait certainement jusqu’à la rupture. La Yuki Nagamasa ne pouvait pas abandonner de la sorte, pas maintenant.

La gamine aux mèches brunes venait de lancer un nouveau croissant de chakra en direction du sabreur non-armé. L’Asagao qui tenait l’imposante épée native du territoire de l’Eau fut lancée à son comparse pris pour cible par l’attaque de la Genin. Le lancer effectué, il disparaissait à son tour dans un nuage de fumée. Hana comprenait donc maintenant la stratégie passée de son adversaire. Il s’était changé en sabre et l’un de ses clones portait la vraie arme, tandis que l’autre était muni de Jiro métamorphosé.

Une stratégie bien fourbe, mais au combien efficace en attestait l’épaule déboitée de la jeune adolescente.

Si Hana avait envoyé son croissant de chakra, l’Asagao lui avait invoqué de nouveau ce bras qui le protégeait. D’une certaine manière, cela signifiait que la gamine n’arriverait jamais à le toucher à distance, car il déploierait toujours ce bras protecteur astral. L’homme en blouse blanche remarquait la détermination de la Yuki, il saluait même cela avant de la prévenir qu’il serait primordial pour elle d’éviter de prendre des dégâts, car sa prochaine attaque semblait plus dévastatrice que celle de toute à l’heure.
Cela ne tombait pas dans l’oreille d’une sourde et la Nagamasa se mettait sur ses gardes malgré la douleur vive qui l’élançait sur son côté gauche. Le sabreur de la Brume matérialisait de nouveau son bras géant, sauf que cette fois-ci ce dernier était offensif en attestait l’épée astral qu’il tenait de sa main. Il ne faisait aucun doute là-dessus : Hana devait éviter le coup et vite.

Le coup s’abattait au niveau de la position de la gamine aux mèches brunes, fort heureusement pour elle, cette dernière avait réussi à éviter le coup de justesse. Le sol s’était brisé, l’impact avait été violent.

« J’ai eu chaud ! » Lançait-elle.

Si elle avait évité la correctionnelle pour le moment, elle était maintenant à la merci du jeune homme et cela n’était pas une bonne nouvelle pour la jeune samouraï. La fin approchait à grands pas.
ACTION(S):
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Yamanaka Tokage
Yamanaka TokageEn ligne

La passion commune du sabre [JIRÔ] Empty
Ven 2 Oct 2020 - 11:07

Tout allait bien. Elle avait évité le coup. Un instant, Jirô avait eu l'impression très nette d'avoir dépassé les limites, de s'être laissé aller. D'avoir perdu le contrôle, en quelque sorte. Il faut dire qu'elle était coriace, cette fille-là. Sa détermination, lisible dans chacun de ses gestes, et surtout dans la flamme qui animait ses pupilles, n'avait rien pour décourager l'adversaire trop gentil qui aurait souhaité la ménager. Son attitude criait de ne pas l'épargner. Alors, sans doute ... Jirô y était-il allé un peu trop fort. Et vu les blessures qu'il lui avait déjà infligées, il n'était même pas sûr qu'elle soit en état d'éviter son dernier coup. Le parer, encore moins.

Mais sa silhouette émergea du nuage de poussière soulevé par la lame géante du Gardien Rouge. Elle marchait encore. C'était bon signe. Elle parlait, aussi. De toute évidence, elle n'était pas morte. Jirô poussa un soupir, et laissa retomber doucement sa lame contre le sol. Le bras spectral du Gardien s'évanouit alors, dans un souffle, comme s'il n'avait jamais existé, ne laissant pour seul trace qu'une entaille dans la croûte même de la terre.

"Bon, mieux vaut s'arrêter là."

Il aurait pu continuer à se battre, mais la prudence lui indiquait de ne pas le faire. S'il avait poursuivi l'entraînement, sa partenaire n'aurait pas cherché à l'en empêcher - il en était presque certain, en tout cas. Et il s'était déjà fait une frayeur suffisamment grande en risquant de la blesser gravement pour ne pas avoir envie de retenter l'expérience. Et puis, il avait la très nette impression que la hiérarchie n'apprécierait pas trop que ses Genins se mettent à s'entretuer gaiement.

Il s'approcha de la samouraï, son épée posé sur l'épaule.

"Désolé pour ton épaule. Mais je suis sûr qu'ils te la guériront très vite à l'hôpital."

Il hésita un instant avant de reprendre la parole.

"Tu sais ... Tu ne devrais pas te pousser autant à bout, si ton corps arrive à ses limites. Je sais que ce n'est pas forcément dans le code d'honneur des samouraïs, que vous n'abandonnez jamais un combat, et que la mort vaut mieux que de passer pour lâche, mais ... Si tu te démènes trop, sans que ton corps suive, ça pourrait te jouer des tours. Et pas qu'à toi."

Il ponctua sa phrase d'une petite moue.

"Bref. Fais-en ce que tu veux, ce n'est jamais qu'un conseil de quelqu'un qui a plus connu les bouquins que le champ de bataille. Merci pour la démonstration en tout cas. Et à bientôt, sans doute."

Il eut un vague sourire, qui aurait pu sans mal le faire passer pour un spectre, et tourna les talons pour retrouver l'intérieur du Dojo. Quelles qu'aient pu être les erreurs dont il estimait coupable la jeune femme, elle avait fait montre d'un talent certain dans le maniement du fer. Sa dextérité était bien plus grande que la sienne, c'était net. S'il l'avait emporté, c'était seulement par la ruse, sans doute. Dénué des pouvoirs de sa lame si spéciale, il aurait perdu un atout qui avait compté parmi ses plus précieux pendant cette courte joute. Les samouraïs étaient bien à la hauteur de leur réputation ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10470-yamanaka-tokage https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t10600-yamanaka-tokage
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

La passion commune du sabre [JIRÔ] Empty
Dim 18 Oct 2020 - 13:25
La passion commune du sabre [JIRÔ] 200706103853479393

Hana avait tout donné dans cet entrainement qui à la base devait simplement être une démonstration du pouvoir des sabreurs. Elle avait eu ses réponses à ses interrogations, même si elle n’avait effleuré que la puissance réelle des sabreurs du village de la Brume. Au fond d’elle, elle souhaitait même en voir davantage, quitte à demander au Mizukage actuel de lui faire une démonstration totale de ses capacités afin de savoir qui était meilleur : le samouraï de Tetsu no Kuni ou bien le sabreur de Mizu no Kuni.

Mais pour l’heure, la brunette devait se faire soigner. Elle écoutait attentivement les paroles de son interlocuteur qui lui conseillait de ne jamais aller au-delà des limites de son corps. D’une certaine manière, il avait surement raison, mais si la l’adolescente ne repoussait pas ses limites comment ferait-elle pour évoluer et devenir meilleure ? Par exemple, la stratégie qu’avait exécuté Jirô n’allait pas tomber aux oubliettes, Hana allait se remémorer les actions de son adversaire et trouver une parade à celle-ci afin de ne pas se faire avoir une nouvelle fois.

Le brun vêtu de son long manteau blanc saluait la Yuki Nagamasa et partait. Hana le remerciait et avait hâte de le revoir pour croiser de nouveau le fer avec lui, elle était loin de se douter qu’elle ne le rêverait plus jamais qu’il passerait de vie à trépas dans les semaines à venir en protégeant son village, son peuple et sa nation du terrible Raonaka Ao et du Dieu de l’Eau.
La brunette rangeait son sabre et se dirigeait d’un pas lent vers l’hopital de la cité militaire. Mais, son état n’était pas optimal pour faire la marche seule, par chance elle fut aidée par un initié du Grand Dojo qui l’avait vu combattre au loin. Les deux individus marchaient ou plutôt le jeune homme soutenait la gamine aux billes mauves.

« Je vous remercie chaleureusement pour votre aide. Je suis Yuki Nagamasa Hana originaire de Tetsu no Kuni et Genin de la Brume. »
« Enchanté Hana. Votre combat au sabre était vraiment impressionnant. »

Les deux êtres conversaient ensemble ce qui donnait l’impression que le voyage fut court. Une fois arrivée à destination, la jeune samouraï fut prise et en charge et son épaule pouvait être soignée.

Bientôt, elle pourrait combattre de nouveau.

FIN DU RP
ACTION(S):
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299

La passion commune du sabre [JIRÔ]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: