Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Soif - Asaara Kuuli

Keijiro
Keijiro

Soif - Asaara Kuuli Empty
Mer 8 Juil 2020 - 22:27
Kuuli m’avait demandé aujourd’hui. J’avais rendez-vous avec elle dans son bureau d’ici quelques heures, mais d’abord j’avais plusieurs choses à faire. Comme par exemple, entraîner la petite armée que l’Impératrice s’était créée au fil du temps. Le visage de l’organisation avait bien changé depuis mon intégration à celle-ci, pour le meilleur. L’apogée était proche. Ce pour quoi nous travaillions si dur depuis des mois. Les choses allaient changer à Kaze, j’en étais sûr.

Je me baladais dans les petits baraquements des soldats sous un soleil de plomb. La mi-journée allait bientôt pointer le bout de son nez, mais à Kaze, dès que le soleil arrivait, le mercure grimpait au plus haut, rendant presque invivable les températures pour toutes personnes non habituées à ce genre de climat.

Donnant des ordres ça et là à quelques chefs d’escouades, il était temps pour moi de me rendre auprès de l’Impératrice. Faisant le nécessaire pour arriver en avance, je me grillais une clope tout en me déplaçant vers le Manoir. Je me demandais ce que Kuuli pouvait bien me vouloir. Arrivé au Manoir, je montais à l’étage du bureau de la demi-géante. Frappant à la porte pour m’annoncer, j’entrais.

Clope au bec, je repérais bien vite la bouteille d’alcool posée sur la table non loin. Ne voulant pas faire l’impoli, je patientais.

« Tu voulais me voir ? » Disais-je.

Attendant une réponse de sa part, je reluquais avec envie la bouteille d’alcool qui trainait par là. Cela devait faire au moins depuis hier soir que je n’avais pas bu une goute d’alcool, j’étais un peu… en manque.

@Asaara Kuuli
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Asaara Kuuli
Asaara Kuuli

Soif - Asaara Kuuli Empty
Sam 11 Juil 2020 - 10:38
-Arrête de baver sur la bouteille, et étanche ta soif.



Une cigarette en bouche, comme à son habitude la demi-géante sortit des ombres. Désormais depuis la fenêtre de son office, les différentes allés se formant autour de sa propriété étaient de plus en plus actives. Ce n'était pas voué à s'éterniser, une nouvelle ville ne naîtrait pas ici. Il y avait des endroits plus viables pour laisser son empreinte dans le paysage historique de sa nation. Mais fort était de constaté que désormais tout autour du manoir, et le fait de voir les rangs de l'organisation se renforcer régulièrement apportait une toute autre saveur à la vie habituellement si calme.

-J'ai trouvé un parchemin, non un rouleau dans mes armoires en dépoussiérant le tout.

Elle lui lança, le laissant lire les inscriptions inscrites dessus. La demi-géante n'en avait aucune utilité, mais le faire venir uniquement pour lui donner un rouleau quand elle aurait pu lui faire livrer, ce n'était pas très correct. En vérité le Capitaine des Shidan était, sans qu'il le sache réellement, l'un des plus haut gradés du projet. L'aboutissement, et la victoire renforcerait son titre sa position et le prestige qu'il en découlerait. Alors elle pardonnait bien des écarts, l'alcool était un mal rongeant pas mal des membres de l'organisation, à protéger les dunes on s'ouvrait sans le voir venir à la grande Soif. Celle qui vous dévore, qui consume les âmes et vous fait perdre les barrières entre réalité et illusions.

-Il est à toi, je n'en ai aucune utilité. Dit moi Capitaine, penses-tu que ces recrues feront des bon soldats? Et si...Non quand nous aurons le pouvoir, que faire avec ceux de l'armée régulière de Kaze? Enfin de Taiyô, nous devrons entrer dans une phase d'expansion régionale. Nous aurons besoin de plus d'hommes, les frontières ne se garderont pas toutes seules.

Un silence, ses yeux se plissant. La chaleur était une défense naturellement avantageuse pour les natifs du sable, et même si ces pauvres bougres ne seraient jamais les égaux des shinobis. Il ne fallait pas oublier, que personne n'était doté du don d’ubiquité. Il fallait une armée, et il fallait des gradés à leurs têtes.

-Le combat est proche, qu'en penses-tu depuis ton arrivée chez les tiens? Sommes nous prêts?

Il était dans les sommets de la hiérarchie, il se devait d'avoir des opinions pas forcément des réponses mais au moins des avis. C'était entre à cela que servait des conseillers, à aiguiller la futur dirigeantes du Vent. Mais également à combattre l'obscurantisme, et l'ignorance rongeant le désert.

Il fallait unifier cette nation. Et pour cela il fallait des bras, et des armes.

Revenir en haut Aller en bas
Keijiro
Keijiro

Soif - Asaara Kuuli Empty
Sam 11 Juil 2020 - 15:22
Kuuli n’eut pas besoin de me le dire deux fois. À peine celle-ci me donnait le droit de toucher à la bouteille qui traînait là, je m’en saisissais afin de m’en servir un verre. Je tendais ensuite la bouteille en direction de l’Impératrice, pour lui demander si celle-ci en voulait un verre. La demi-géante n’était pas du genre à tourner autour du pot. À peine après avoir eu le temps d’amener le verre à ma bouche que celle-ci me lançait un rouleau qui lui était d’aucune utilité.

Manquant de renverser le verre que je tenais en main, je le terminais d’une traite afin de pouvoir ouvrir le parchemin correctement. Lisant son contenu dans une voix inintelligible. J’allais pouvoir l’utiliser, il allait parfaitement compléter mon éventail de techniques.

« Merci. Je saurais quoi en faire. »

J’écoutais la suite de sa prise de parole, elle s’inquiétait. C’était compréhensible, son projet ne pouvait pas rester à l’abandon et une cheffe absente ou désintéressée n’amènera jamais l’organisation à sa place.

« Oui. Je passe mes journées à les former. Beaucoup périrons, mais c’est le prix à payer, n’est-ce pas ? » Ce n’était pas vraiment une question, plus une façon de parler. « Pour l’armée régulière… » Je poussais un soupire avant de continuer. « Il va falloir faire le ménage. Certains n’auront aucun mal à rejoindre notre idéologie, car elle est juste. Il restera toujours des dissidents et c’est eux qui vont poser problèmes. »

Je rangeais le rouleau dans une sacoche avant de me retourner pour me servir un nouveau verre, que je terminais encore une fois d’un simple cul-sec.

« Que faire avec eux ? Y’a-t-il vraiment une bonne solution ? Les tuer c’est ne prendre aucun risque si ce n’est celui de l’opinion publique qui peut s’avérer très puissant. Les laisser en vie c’est prendre le risque de laisser une rébellion éclater. » Je marquais une courte pause avant de reprendre. « Il n’y a à mon avis, pas de bonnes solutions. »

Je me retournais, plantant mes yeux dans ceux de l’Impératrice.

« Il faudra les tuer. »

C’était là mon avis et il n’était pas impossible de le faire changer. Pour moi, il ne fallait pas montrer de faiblesse afin de montrer au Yuukan entier que Kaze n’était pas une simple nation marchande et désertique, mais bien un pays puissant et à craindre.

« Enfin, il va falloir en discuter. C’est peut-être aller un peu vite en besogne, mais ne faudrait-il pas tenir une réunion avec vos conseillers et moi-même afin de parler de l’après reprise de Taiyô ? Tout ira trop vite une fois l’attaque terminée. Il faut qu’on sache quoi faire et rapidement. Cette attaque fera le tour du Yuukan en quelques jours. » Je marquais une pause avant de reprendre. « Je ne m’y suis jamais vraiment intéressé jusqu’à maintenant, mais devons-nous nous méfier déjà maintenant d’une quelconque puissance étrangère ? »

La demi-géante m’avait posé d’autres questions et je me devais d’y répondre. Raclant une bonne fois ma gorge, je m’y lançais.

« En effet les frontières ne se garderont pas toute seule. Les Asaara pourraient nous y aider. On ne pourra jamais couvrir l’entièreté des frontières. Il faut mettre en place des stratagèmes, des mécanismes et autres choses. Je parlais des Asaara, ils pourraient se mettre ensemble afin de contrôler toute entrée sur le sable de Kaze. Ce n’est qu’une idée, mais elle pourrait être intéressante. » Hésitant quelques instants, je reprenais. « J’ai plus peur de la mer. Nous ne sommes pas de peuple de l’eau. Nomades, grégaire et sédentaire pour certains, mais certainement pas marin. Ce n’est pas un point à oublier où sinon tout tombera à l’eau. » Je souriais à cette petite blague. « Est-ce que nous sommes prêts… Très bientôt. Il reste encore un peu de travail, mais on s’approche à grands pas de la finalité. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Asaara Kuuli
Asaara Kuuli

Soif - Asaara Kuuli Empty
Dim 12 Juil 2020 - 9:39
-Même les morts peuvent s'avérer utile. Les arts interdits offrent parfois un service, même dans l'au delà.

Son regard rencontra celui du gladiateur, les sous-entendus ne laissant aucune incompréhension sur ce que venait d'énoncer l'Impératrice. Pour servir Kaze, pour protéger les intérêts du Vent, utiliser la nécromancie n'était pas du tout réducteur. Bien au contraire, les morts ne parlaient pas et ne rechignaient pas sur des salaires ou des semaines sans congés. Et puis plus sérieusement, c'était un avantage quand on pouvait utiliser les ressources naturels, plus les nombreux ossements tapis partout dans les tombes. Autrefois elle protégeait les corps de ses ancêtres, désormais elle songeait à les réveiller pour qu'ils défendent leurs territoires comme autrefois, l'inquiétude n'était pas ce qui la préoccupait mais la marche à suivre. S'entourer de conseillers c'était bien, agir l'était un peu plus.

-Nous sommes d'accord, le pouvoir sera prit de manière pacifiste. Enfin ma définition de 'pacifique' comprends que simplement le Yoake sera pacifié et purgé, et ceux qui souhaitaient le défendre ou se dresser contre nous périront. Je veux bien faire des compromis, et être 'ouverte' d'esprit. Mais si nous voulons avancer, tous doivent marcher dans la même direction.

Le désert se construirait, mais rattraperait les inégalités sociales et économiques propre à la nature topologique qui constituait la région. Le désert pouvait offrir des richesses, il fallait simplement savoir comment les utiliser à bon escient. Ensuite la politique serait à étudier, il avait raison. Une fois Taiyô conquise, la nouvelle de l'avènement de la nouvelle ère de Kaze ferait le tour des daimyos et des dirigeants actuels du Yuukan. Dès lors, il fallait être prêt à réagir rapidement à des expéditions punitives ou autre.

-Iwa est un ennemi en devenir logique tu ne crois pas? Même pour le Yoake, la roche est un adversaire non...Un problème, voilà comment je qualifierai Tsuchi et Iwa. Mais là ou nous serons unifié autour de ma personne, eux devront faire face à un Daimyo et un Kage, je ne connais pas et ne souhaite rien savoir sur eux. Mais déclarer la guerre ne passe à mon avis que par un Daimyo, ou alors Tsuchi est à la merci de Iwa. Le reste des autres nations ne semblent pas être contre nous, ou hostiles.

Elle tira sur sa cigarette, haussant les épaules avant de joindre les mains derrière son dos et de de se remettre à la fenêtre. Observant son armée régulière, il fallait compter sur des shinobis pour défendre le Vent mais pas seulement.

-Le clan de ton Lieutenant pourrait aider à contrôler les frontières, alliant la chaleur et le sable quel piège plus mortel pouvons nous réserver à nos ennemis? Quand à l'Océan, nous ne sommes pas de grand nageur mais nous aimons nous rafraîchir dans les Oasis non? J'ordonnerai la construction, ou l'amélioration des villes côtières au Sud. Nous devons être prêt et tout couvrir, si nous laissons la moindre faille ou craquelure dans nos murailles, l'ennemi y plongera la tête la première. Je te fais confiance, renforce le Shidan car une fois le pouvoir prit j'aurai besoin des gardes Impériaux. Le dénouement approche, tâchons de construire un Host digne des guerriers du sable.

Une armée, un pays, une Impératrice. Un seul idéal, des milliers de moyens d'y parvenir mais qu'importe.

Tous craindraient la volonté des dunes.
Revenir en haut Aller en bas
Keijiro
Keijiro

Soif - Asaara Kuuli Empty
Dim 12 Juil 2020 - 10:17
La première réponse de l’Asaara me fit arquer un sourcil. Même les morts pouvaient nous être utile ? Celle-ci avait-elle connaissance d’un art interdit permettant de ressusciter les morts ? Cela ne me dérangeait pas le moins du monde. Pour moi, l’objectif pouvait être plus important que l’humanité si cela le nécessitait.

« C’est vrai. » Disais-je simplement en acquiesçant.

Kuuli avait à peine la vingtaine, mais elle savait déjà ce qu’elle voulait. Ces paroles étaient réfléchies et bien assez mature pour être une dirigeante forte et respectée à travers le Yuukan. C’était pour cette raison que dès la première rencontre avec celle-ci j’avais adopté son idéologie. Je croyais en elle tout comme beaucoup de nos confrères. Pour le bien du sable et des dunes.

« Encore un point sur lequel nous sommes d’accord, Impératrice. »

Venait ensuite la politique extérieure, un thème que je n’avais encore jamais abordé avec elle. Étrangement, ses idées rejoignaient celle du Yoake là-dessus… Je ne savais pas vraiment quoi en penser, la politique n’était – je le pensais – pas vraiment mon fort. Je profitais d’un court battement pour me servir un verre.

« Hmmm… Je ne sais pas trop. Peut-être faudrait-il établir si Tsuchi est anti Yoake ou anti Kaze. Je ne connais pas assez nos relations, peut-être me fourvoies-je complètement. » Je marquais une légère pause. « Enfin, ce que je veux dire par là, c’est que peut-être qu’Iwa souhaite simplement voir le pouvoir actuel tomber. » Buvant quelques gorgées, je reprenais. « Pour revenir sur le système, c’est bien vrai que nous n’aurons pas à nous à nous embêter de Kage et Daimyô, ce sera bien plus efficace. »

Kan et son clan manipulateur de la chaleur pourraient s’allier aux Asaara pour la défense des frontières, en voilà une bonne idée. J’imaginais bien au fond de moi, le visage terrorisé d’un étranger entrant impunément sur nos terres, se faisant dévorer par la chaleur et le sable. Cela m’arrachait même un petit rictus. Améliorer les villes côtières, former et renforcer les tous les Shidan, voilà d’autres missions qu’il restait à réaliser. Je décidais tout de même de revenir sur un point soulevé par la demi-géante.

« Je me demande si laisser une faille volontairement ne pourrait pas se changer en piège mortel pour l’ennemi… Il faudrait peser le pour et le contre. » Je marquais une très courte pause. « Très bien, merci Kuuli. Pour Kaze ! »

Je me retournais ensuite, finissant mon verre en vitesse et m’apprêtant à quitter le bureau de l’Impératrice, direction les champs d’entraînements.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876

Soif - Asaara Kuuli

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: