Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Choisir le bon fil. [Toph]
Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] EmptyAujourd'hui à 16:46 par Itö Luna

» Périple [Libre]
Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] EmptyAujourd'hui à 16:37 par Nomura Ieyasu

» Partenaires ailuridés [Kuchiyose]
Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] EmptyAujourd'hui à 16:34 par Kogami Akira

» Étendre ses racines [PV Asagao Jirō]
Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] EmptyAujourd'hui à 16:17 par Asagao Jirô

» Demande de partenariat - Loaded Gun
Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] EmptyAujourd'hui à 16:03 par Invité

» 1/06. L'Ombrelle
Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] EmptyAujourd'hui à 14:27 par Asaara Kō

» 1/04. Fuir l'inconnu
Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] EmptyAujourd'hui à 14:21 par Konran Tenzin

» Ralentissement Senjumaru et Hana
Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] EmptyAujourd'hui à 14:20 par Yuki N. Hana

» A little less conversation... [Tsuyoshi / Jurojin]
Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] EmptyAujourd'hui à 14:18 par Chôkoku Jurôjin

» Lever le voile sur les nations — ft. Hyûga Toph & instances iwajines
Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] EmptyAujourd'hui à 13:00 par Aditya

Partagez

Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira]

Medyūsa
MedyūsaEn ligne

Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] Empty
Jeu 9 Juil 2020 - 12:15
Infirmière

Printemps 204, hôpital d’Urahi.

Cela faisait quelque temps que la blonde vivait à Urahi et disons qu’elle se savait sous surveillance. Pour l’instant, elle n’avait pas encore pu rejoindre l’armée du Teikoku. Il fallait surtout attendre le retour d’Hanae pour l’aider à confirmer l’honnêteté de la Yasei. Dans un premier temps, elle a vécu dans une auberge, mais l’argent risquait de lui manquer à force. On lui a proposé de vivre dans la demeure de Rie, cela pouvait aider Reiketsu à se sentir mieux moralement. En effet, le Mamba Noir ne semblait pas en forme et il faisait que dormir. Du coup, Medyûsa avait emménagé chez l’ancienne régente de Kumo, en attendant son retour à la Capitale. La jeune femme espérait que Rie allait revenir en vie. Cela dit, l’Homme au Chapeau est loin d’être quelqu’un de réputer d’être bon selon certains dires. En tout cas, Med allait s’occuper correctement de la demeure de l’Hokazuka et de son serpent. D’ailleurs, la Hebi avait pu écrire une lettre pour sa famille afin de les rassurer. La savoir en vie, ça pouvait les rassurer. Évidemment, la lettre a été envoyé à Hidsu, il y avait des amis de la famille là-bas qui transmettront les lettres de la Yasei. La jeune femme avait profité de son temps libre pour lire quelques livres en médecine et dans le domaine de la science qu'Urahi possédait. Or, la lecture, ça pouvait être bien pour se cultiver, mais la blonde aimerait faire autre chose que lire. Pour attendre son intégration dans l’armée, elle s’est rendue à l’hôpital pour travailler là-bas dans le domaine du volontariat. Il fallait gagner un peu de ryo. Accepter par le directeur de l’établissement médical, elle commençait à travailler là-bas et de plus, elle reçoit des cours d’Iroujutsu pour rendre ses interventions plus rapides.

Medyûsa avait quelques heures de travail dans sa vie à l’hôpital et ça lui plaisait beaucoup. Un médecin lui avait expliqué pas mal de chose sur la manière de bien travailler. Les mesures à prendre, les différents types d’opérations, les précautions, le soin des patients et pas mal de choses comme l’hygiène dans ce milieu. De plus, on lui avait appris à concentrer son chakra, de manière à mieux le manipuler et tenter de soigner des blessures ou de réanimer des animaux inconscients et compagnies. L’apprentissage en Irou jutsu, ce n’était pas facile et pourtant, elle avait un peu commencé avant de partir de Kumo. Cela faisait deux jours qu’elle avait pu commencer à travailler. Pour le moment, Med n’est qu’une civile en attendant de l’approbation d’un Lieutenant ou Capitaine pour entrer dans l’armée. En espérant que la Sendai revienne vite pour avoir la possibilité de rejoindre l’unité de recherche. Dans une salle d’apprentissage, la blonde était avec un médecin usant de l’irou jutsu. « Reste concentré et maintient cette cadence. Tu es plutôt douée, tu apprends vite, mais ne te précipites pas. » Dit l’homme. « Bien, sensei ! » Finit-elle en continuant de s’entraîner. Concentrant du chakra dans la paume de ses mains, mains se situant au-dessus d’un poisson. Cela faisait une heure que la Hebi était là-dessus. « En réussissant ça, tu peux arriver à créer un scalpel de chakra ou de partager ton chakra à un allié. Le but est que tu parviennes à un contrôle du chakra parfait, ce n’est pas à porter de tous, mais ce n’est pas impossible. Si tu y arrives, la suite viendra tout seul. Continue un peu et ensuite, tu prendras une pause avant de retourner travailler. » Finit-elle. Pendant quelques minutes, Med parvient à réaliser cet exploit et le poisson retourne dans l’eau.

Après sa pause bien méritée, Medyûsa sort de la salle du personnel en blouse blanche en ayant en dessous, une tenue d’infirmière. L’après-midi allait bien commencer. La Yasei se met à visiter quelques chambres en réalisant des vérifications parmi les patients avec deux autres infirmières. Vérifications de l’équipement, de l’état de santé du patient ou encore, de l’aider à se laver et bien d’autres choses. Ce n’était pas le rêve, mais elle n’avait pas le choix. Ses nouvelles amies lui donnent quelques conseils pour bien remplir son travail comme rester poli, à l’écoute du patient et surtout, écouter les consignes des médecins en chef. Pour le moment, l’hôpital n’était pas trop surchargé et selon les autres infirmières, il était rare de voir des débordements. Pour la suite, la Hebi pouvait se débrouiller toute seule et dans un sens, ça allait lui permettre d’apprendre. Sortant d’une chambre, d’un enfant étant malade, Med lui avait proscrit des soins pour qu’il aille mieux. L’infirmière s’approche de l’accueil et le réceptionniste lui tend un document. « Tiens, un autre patient pour toi, Medyûsa. Il t’attend dans une chambre, au deuxième étage. » Finit-il. La blonde hoche la tête et ouvre le document. Kogami Akira, blessé et voilà, apparemment, cet Akira n’avait rien dit de spécial. Il n’allait pas être facile de l’aider celui-là. Allant jusqu’au deuxième étage, l’infirmière entre dans la chambre. « Bonjour, monsieur Kogami. Je serais l’infirmière qui prendra soin de vous. Je m’appelle Yasei Medyûsa. » Dit-elle en entrant dans la pièce.

La blonde regarde le patient et semble un peu surprise. Son visage lui semble familier et en réfléchissant bien, tout en s’approchant de lui, ça lui revient. En effet, lorsque Kumo était encore sous l’emprise du Teikoku et avant son intégration à la Résistance, elle l’avait rencontré dans une forêt menant vers Hidsu. Ce dernier n’avait pas trop apprécié leur échange de paroles et de leur débat, au point de vouloir lui mettre des bâtons dans les roues. Par chance, des sales garnements avaient pu attirer son attention et lui avait laissé tranquille. Devant lui, elle sourit. « Tiens, un visage familier, Kogami Akira. J’espère que les gosses dans la forêt ne t’ont pas mené la vie dure. » Dit-elle avant de regarder le dossier. « Enfin bref, je ne suis pas là pour parler de ça. Vous n’avez pas trop précisé la nature de votre blessure ni le comment vous êtes fait ça. Ne soyez pas timide et montrez-moi votre blessure et donnez-moi des explications pour que je puisse effectuer les soins nécessaires. » Finit-elle là-dessus en attendant que ce dernier prenne la parole. Sans information de sa part, elle ne pouvait pas l’aider à aller mieux.


_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Kogami Akira
Kogami Akira

Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] Empty
Jeu 9 Juil 2020 - 14:24

Feat Medyūsa

Retrouvailles inattendues.

Comme d’habitude, Akira s’était entraîné au maniement du sabre ce matin la. L’art des samouraï semblait s’approcher lentement, très lentement. Si lentement que sa motivation variait au point de parfois vouloir laisser tomber. Et c’est précisément ce qui avait mené à la situation présente. Alors qu’il tranchait des bûches disposées de manière à vaguement former des humains, une erreur d’inattention l’avait mené à lacher son arme. Celle-ci, par un hasard insolent, s’en était allée se planter à deux centimètres d’un sanglier. Que faisait-il la et pourquoi ? Aucune idée mais celui-ci chargea rapidement le jeune homme, qui fut percuté de plein fouet en étant projeté plus loin.

“ Waaah, saloperie de porc forestier. “

Jura t-il sur un ton stoïque. Plus de peur que de mal apparemment, Akira ayant instinctivement protégé le choc avec sa main. Du moins c’est ce qu’il pensa avant de se redresser et de constater ses doigts tordus. La bête ne sembla pas plus désireuse que cela de continuer et préféra détaler dans les bois plutôt que de goûter à ses cendres. Tant mieux, la douleur était assez vive. Autant se dépêcher d’aller remettre ses doigts en place, Akira n’est pas du genre à se rouler par terre de douleur mais n’en est pas moins sensible.

“ Comment je vais tenir mon katana maintenant. “

Grogna t-il en retirant l’arme du tronc avec les dents. Ses doigts sont bien abîmés, certains brisés même. L’auriculaire et l’annulaire sont tordus dans des angles improbables, le majeur et l’index un peu moins. Seul le pouce semble être encore intact. Ce n’est pas très beau à voir et encore moins à sentir, mais le jeune homme peut au moins se réjouir d’avoir seulement été touché aux doigts. Un sanglier a vite fait de vous briser les côtes, de ce que lui disait son père lorsqu’il était encore de ce monde.

Ainsi, Akira se rendit à l'hôpital. Heureusement pour lui, les blessés sont moins courants qu’avant depuis que l’empire a quitté Kumo et le jeune homme peut être rapidement pris en charge. Par un réflexe pudique sans vraiment l’expliquer, l’Hijine n’a d'ailleurs pas précisé la nature de sa blessure. Mieux vaut attendre d’être en face à face avec la personne chargée de l’aider, bien que le simple fait d’être touché par un inconnu ne lui plaise pas. Malgré tout, le shinobi se rendit dans la chambre attribuée.

“ … “

Le temps d’attente n’est pas long. Quelques minutes après sa venue, une jeune femme vient lui rendre visite alors qu’il attend assis sur une chaise. Akira ne la reconnaît d’ailleurs pas tout de suite, leur rencontre remontant à des mois en plus de n’avoir eu lieu qu’une fois.

“ Bonjour. “

Dit-il sobrement. Ce n’est que lorsqu’elle évoque les “enfants” et le fait qu’ils se connaissent que le jeune homme hausse les sourcils, reconnaissant la jeune femme. Il ne se souvient plus vraiment de tout ça et ne part donc pas avec de mauvais à prioris, surtout qu’ils se sont malheureusement rencontrés durant une période de stress ou Akira se trouvait être radicalement différent de l’homme calme qu’il est d’habitude.

“ Ah… je sais plus. Je crois pas. “

Dit-il, haussant les épaules. Il montre ensuite sa main aux doigts tordus, ce n’est pas très beau à voir mais les fractures ne sont pas ouvertes. Espérons qu’elle sache gérer ce genre de choses, c’est aussi douloureux qu’incapacitant. Akira n’a pas appris à manier le sabre à une main.

“ Je me suis brisé les doigts… à cause d’un sanglier. Ça fait un peu mal. “

Dit-il en la regardant avec stoïcisme. Même dans ce genre de moments, Akira ne pense qu’à sa prochaine sieste. Néanmoins, plusieurs questions lui reviennent en tête alors qu’il se souvient progressivement de leur rencontre. De ce qu’il se souvient, la jeune femme n’aimait pas vraiment l’empire.

“ C’est drôle de te voir ici. Pourquoi n’aides-tu pas plutôt les blessés de Kumo ? “

Demande t-il sans animosité. Simple question, et des plus légitimes. Qu’est-ce qui pourrait bien justifier ce retournement de veste envers d’anciens colonisateurs qui plus est ?

_________________
怠惰
Pour l'empire:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931
Medyūsa
MedyūsaEn ligne

Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] Empty
Ven 10 Juil 2020 - 10:53
Soin

Medyûsa avait un dossier en cours, un jeune homme selon les documents, mais il n’avait pas précisé la nature de sa blessure. Le réceptionniste aurait dû faire un effort là-dessus et poser quelques questions ou être observateur. La blonde ne pouvait rien préparer à l’avance pour aider ce patient, elle allait devoir y aller à l’aveugle. Du moins, Med espérait que ce dernier allait lui donner la possibilité de voir sa blessure et de pouvoir l’examiner. Allant au deuxième étage, l’infirmière trouve la chambre où elle devait se rendre pour son travail. Pénétrant dans la pièce, après avoir toqué à la porte. Elle se présente à son patient, Kogami Akira. Ce nom ne lui disait rien, normal, elle n’a pas connu beaucoup d’Hijins durant l’occupation de l’Empire à Kumo. Cela dit, en se rapprochant en sa direction, la jeune femme reconnaît le visage de l’homme. La Yasei a une bonne mémoire et même s’il a vu un visage qu’une seule fois, elle s’en rappellera toujours. Ceci dit, il n’allait pas être difficile de l’oublier celui-là. C’est le fameux soldat qu’elle a rencontré dans la forêt menant vers Hidshu et avec qui, elle a eu un débat sur ce qui s’est passé et compagnie à propos de Kumo et le Teikoku. Il avait essayé de lui mettre des bâtons dans les roues, mais heureusement, des gamins se battaient un peu plus loin. Cela avait permis à Med d’échapper à sa vigilance et récupérer un colis pour sa mère. En tout cas, il reste poli et rien qu’à voir son visage, il ne semble pas se souvenir d’elle. Du coup, la blonde s’est permise de lui rafraichir la mémoire à propos de leur rencontre. Apparemment, il ne sait plus, il a vraiment la mémoire courte, enfin, peut-être que ce n’est pas un souvenir important pour lui et ça ne l’était pas non plus pour la blonde. « Je vois, ce n’est qu’un détail, rien d’important. C’était juste pour te notifier qu’on s’était déjà croisé, il y a quelques mois. En tout cas, tu sembles t’en souvenir à nouveau ou presque. » Dit-elle.

Cependant, Medyûsa n’était pas venu pour parler du passé éloigné, mais de la venue d’Akira dans l’hôpital. Ce dernier n’avait pas précisé la nature de sa blessure ou maladie, du coup, la blonde s’était permise de lui demander. Après tout, elle ne peut pas faire correctement son boulot si elle ne connaît pas la raison de sa venue. Du coup, la Yasei le lui avait demandé gentiment de faire ce qu’elle lui disait. Du coup, le Kogami lui montre sa main avec des doigts tordus. Un haussement de sourcils de la part de Medyûsa, il n’a pas eu de chance. Elle se demandait comment il a fait son compte pour en arriver-là. Observant bien la main de l’homme, elle ne pouvait voir aucune facture à ses doigts, rien de bien grave et compliqué à soigner. Pour ce cas, l’infirmière pourra gérer la situation avec de l’Iroujutsu, cela dit, il devra se montrer patient de quelques jours avant de pouvoir réutiliser cette main. En effet, Med n’est pas encore une experte dans le domaine des techniques médicales. Or, cela allait l’aider à s’entraîner et à mieux manipuler des jutsu de soin. Selon lui, il s’est brisé les doigts à cause d’un sanglier et ça faisait un peu mal. « À l’avenir, évite de te battre contre un sanglier surtout à mains nues si tu n’es pas un expert en Taijutsu. Tu as de la chance que tes doigts ne soient pas fracturés. Je peux m’en occuper, mais il va falloir que tu patientes pendant trois à quatre jours avec une attelles et des bandages pour récupérer l’usage à 100% de tes doigts. » Dit-elle sur le cas de l’homme. Elle fait signe à l’homme de garder sa main avec ses doigts tordus bien en évidence pour qu’elle y travaille. « Tiens-toi bien, je vais utiliser une technique d’Iroujutsu. » Dit-elle. La blonde se lave les mains et effectue des mûdra et applique ses mains vers celle de l’homme, paumes vers les doigts et une lueur verdâtre apparaît. « Cela va prendre quelques instants, sois patient. »

Pendant qu’elle s’occupe des soins, l’homme se met à lui poser une question. Sa curiosité de savoir pourquoi elle était ici à soigner les blessés plutôt que ceux de Kumo étaient logiques. Il avait le droit de le lui demander, après tout, elle se souvient de leur débat dans la forêt. C’était tout à fait légitime de sa part. En tout cas, elle n’entendait aucune once d’animosité ni rien de désagréable dans sa voix. Restant concentré sur les soins, elle prend la parole. « Ma petite amie est devenue une soldate de l’Empire, il y a quelque temps déjà. À Kumo, elle m’en a parlé et elle m’a donné les raisons de son engagement dans l’armée du Teikoku. J’ai pris le temps de réfléchir avant de me décider à quitter Kumo pour la rejoindre et combattre au côté de l’Empire. Après tout, je m’étais peut-être un peu trompé sur la plupart de vous. Hokazuka Rie et votre capitaine, Kaguya Kosuke ont libéré Kumo de votre annexion pour éviter une guerre sanglante avec le Fukkatsu et la Résistance. Mais je suppose qu’il y avait autre chose derrière, comme une envie de créer un avenir meilleur. Cela m’a aidé à prendre ma décision. Vous n’êtes pas si mauvais que cela, c’est pour ça que je me suis trompée sur votre cas. L’erreur est humaine, même pour une Yasei. » Elle prend une légère pause pour continuer les soins, atteignant presque la fin du processus. « On va dire que le chemin vers Urahi n’a pas été simple enfin tes supérieurs sont au courant de mes raisons. » Finit-elle là-dessus et en ayant fini les soins. Elle stoppe son jutsu de soin mineur et se frotte les mains avant de les laver à nouveau.

La blonde le regarde. « Ne bouge pas et laisse ta main comme ça. J’ai soigné ta blessure à 90%, je ne suis pas encore une experte, mais je suis contente du résultat. Tes doigts ne sont plus tordus, mais il va falloir que tu patientes un peu, d’ici trois à quatre jours, ça ira beaucoup mieux et tu pourras les réutiliser pour plein de choses. » Dit-elle. « Je reviens. » La blonde sort pour se diriger dans une pièce remplie d’équipement et de médicaments pour les patients. Quelques instants après, elle revient dans la chambre et lui sourit. « Je vais appliquer une pommade curative, cela te permettra de récupérer, petit à petit. La plante utilisée permet de régénérer les zones endommagées. Je te proscris aussi un antidouleur, au cas où, tu aurais mal, mais tu dois en utiliser que trois fois par jour jusqu’à la fin de ton traitement et si c’est nécessaire. C’est assez costaud donc n’en abuse pas. » Dit-elle avant d’appliquer la pommade curative sur la main et doigts de son patient avec tendresse et délicatesse. Par la suite, Medyûsa enveloppe la main et surtout les doigts de l’homme d’un bandage qu’elle serre un peu fort, car c’est la procédure. Elle rapproche la main et le bras jusqu’au torse d’Akira avant d’y mettre l’attelle en question. « Voilà, ça sera tout. Je vais te donner les antidouleurs et la pommade. Pour ce qui est de la pommade, c’est deux fois par jour donc tu dois changer tes bandages deux fois par jour après avoir mis de la pommade. Et une dernière chose, ne porte rien de trop lourd avec lui et faite attention. » Dit-elle avance de s’asseoir à côté de lui. Elle se met à remplir le dossier d’Akira avec tout ce qu’elle a fait. « Hum… Pour le paiement, faudra que tu ailles à l’accueil avec le papier que je vais te donner. Normalement, il te demandera entre 500 et 1000 ryos, mais bon, je ne pense pas que tu donneras autant. As-tu des questions ou autres problèmes à signaler ? » Demande-t-elle à Akira.


_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Kogami Akira
Kogami Akira

Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] Empty
Ven 10 Juil 2020 - 17:52

Feat Medyūsa

Retrouvailles inattendues.

Akira hoche la tête. Ça ne lui pose aucun problème et le passé appartient au passé, il n’a aucune raison d’être remonté contre elle de quelque manière que ce soit. Au contraire même, qu’elle soit ici à soigner les blessés de l’empire la fait monter dans son estime. Ce n’est pas lui qui irait faire un travail aussi compliqué. D’une part car il n’est pas qualifié, de l’autre par simple paresse.

“ Oui je m’en souviens maintenant. C’est drôle de te revoir ici. “

Dit-il en attendant qu’elle fasse ce qu’elle a à faire. Akira est loin d’être douillet et plus vite ce sera fait, mieux il se portera. Néanmoins, les paroles de la jeune femme viennent le refroidir un peu. Trois à quatre jours ? Le chakra est pourtant censé faire des miracles. Voilà une contrainte qui l’empêchera de s’entraîner au sabre durant quelques jours, au moins pourra t-il compenser avec son temps de sieste. Pourquoi faut-il que ce genre de choses arrivent juste quand il se décide à agir… ? Peut-être justement parce qu’il a agi. S’il était resté à dormir comme d’habitude, ce sanglier n’aurait pas croisé sa route.

“ Il m’a attaqué alors que je n’avais pas mon katana. J’ai pas essayé de me battre avec. “

Dit-il en soupirant, lassé de la situation. Ce n’est certes pas la mort mais le jeune homme a si peu de choses pour s’occuper que la perte d’une seule suffit à lui faire broyer du noir. Surtout pour quelque chose lui tenant autant à coeur que la voie du samouraï. Que ferait un maître dans cette situation ? Sûrement serait-il assez doué pour se contenter d’une main. Ou alors, la méditation serait une solution. Ce serait sûrement une manière de calmer sa frustration qui plus est.

Dans tous les cas, Akira obéit et tend la main en la laissant soigner d’elle-même. Une Yasei -de ses propres mots- qui maîtrise l’iroujutsu ? Elle doit être plus talentueuse qu’il ne l’aurait pensé au premier abord. Maîtriser deux capacités n’est réservé qu’aux plus puissants, à moins qu’elle soit en apprentissage. Cette question reste en suspens et il lui demandera sûrement plus tard mais la jeune femme en vient à répondre à son interrogation quant à sa présence à Urahi. Akira écoute patiemment son histoire sans jugement, approuvant même ses dires. Néanmoins, si elle est capable de quitter Kumo pour l’empire… quitter l’empire ensuite n’est pas proscrit. C’est toujours le double tranchant avec ce genre de personnes.

“ Je suis content de l’apprendre alors. L’empire a bien besoin de gens comme toi d’ailleurs. “

Néanmoins, Akira ne peut s’empêcher de ressentir un pincement au coeur en l’entendant parler de petite amie. Ce mot lui fait inévitablement penser à Yenno, bien que leur relation ait toujours été floue et dans la retenue. Le jeune homme ne peut s’empêcher de repenser à elle et de la dernière fois qu’ils se sont vus, de penser à sa voix et à ses manières, à son visage… ou est-elle à présent ? Pourquoi ne peuvent-ils pas se voir plus souvent ? Sans doute a-t-il fait des conclusions trop hâtives. Peut-être n’aura-t-il plus jamais l’occasion de lui dire ce qu’il ressent réellement.

“ J’imagine bien. Bienvenue dans tous les cas. “

Dit-il pour sortir de ses pensées maussades. A vrai dire, maintenant qu’il y regarde mieux, le jeune homme constate que ses doigts sont remis en ordre. C’est un vrai travail d’orfèvre, il ne s’en est même pas rendu compte. L’hijine ne bouge pas et relève la tête vers elle pour la remercier.

“ Merci. C’est parfait. “

Il la laisse alors partir et patiente un court instant, pensif. Le soldat la laisse faire le nécessaire avec sa main en se laissant manipuler comme un pantin, confiant. De toute manière, Akira n’a aucune base en médecine et ne peut pas vraiment prétendre mieux savoir quoi faire. Une fois le tout terminé, Akira soupire et s’enfonce dans le siège en baillant.

“ Ok, je ferais attention. “

Dit-il avant d'enchaîner sur les questions qui lui viennent en tête. Autant en profiter tant qu’elle lui demande.

“ Je ne peux pas te payer toi directement ? “

Après tout, ça lui semble légitime.

“ Ah et concernant l’iroujutsu… es-tu en train de l’apprendre ou tu le maitrises déjà ? “


_________________
怠惰
Pour l'empire:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931
Medyūsa
MedyūsaEn ligne

Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] Empty
Lun 13 Juil 2020 - 12:04
Fin des soins

Apparemment, il se souvenait de leur rencontre, au point de trouver drôle de la voir à Urahi. En effet, lors de leur rencontre dans la forêt, près d’Hidshu, la blonde n’aurait pas cru qu’un jour, elle viendra vivre à l’Empire. Cela dit, Hanae l’avait aidé à prendre cette décision pour la suivre et ainsi que le comportement de Rie et de Kosuke, à l’Arche Grise en libérant Kumo de leur annexion. De plus, l’ambiance à Kumo ne lui plaisait plus trop et c’était trop le bordel. Le Fukkatsu a failli causer des conséquences chaotiques avec leur tract si le Teikoku était réellement mauvais. Ou Hiko en s’attaquant à trois haut gradés Teikokujin et tout le monde semblait bien le prendre. Et cette Sazuka qui lui a mal parlé, ça n’envisageait rien de bon pour la direction de Kumo si on ne peut plus donner un avis sur certaines méthodes. Cela dit, elle ne connaît pas trop l’Empire, mais au moins, elle pourra vivre avec Hanae. Or, la vie d’un ninja peut se montrer précoce à cause de certaines missions et Med était consciente de cela. En espérant que sa Sendai puisse vivre assez longtemps pour leur avenir. Pour sa blessure, Akira avait dit que le sanglier l’avait attaqué sans qu’il ait son katana sur lui. Il n’a pas cherché à le combattre. « Je prends note alors, mais faite attention quand même. » Dit-elle. Durant le soin, Med lui adresse la parole parlant de ses blessures avant de son envie de rejoindre l’Empire, enfin de la raison qui a fait qu’elle se trouve là. En tout cas, il était ravi de la voir à Urahi et que Hi avait besoin de gens comme elle. De plus, il lui souhaite la bienvenue. « Merci, ça me fait plaisir. » Dit-elle. Elle finit les soins et les doigts de l’homme étaient plus beaux à regarder. Ce dernier la remercie. « C’est normal, je ne fais que mon boulot. »

Medyûsa termine les soins hors-iroujutsu avec de la pommade et un médicament à récupérer pour ne pas trop sentir la douleur. La jeune femme avait encore besoin d’apprendre pour perfectionner son Iroujutsu, mais elle était sur la bonne voie. La paume mystique était presque maîtrisée, c’était en bon chemin pour qu’elle le soit à cent pourcents. Ce n’était pas trop difficile, la blonde avait pu apprendre quelques bases à Kumo avant de partir pour Urahi. Heureusement qu’on lui avait laissé la possibilité d’aller dans le complexe scientifique du village des nuages, car son père adoptif y travaille. D’ailleurs, elle se demandait si sa famille allait bien malgré son départ. En tout cas, elle leur avait envoyé une lettre pour les rassurer et espère qu’ils pourront en faire autant de leur côté. Retournant à la réalité, la blonde donne des consignes pour qu’il fasse attention à ne pas empirer sa blessure. Le temps de guérison n’allait pas durer longtemps, mais autant être patient. Akira semble avoir compris, ce qui rassure Med, en espérant ne pas le revoir jusqu’à la fin de son traitement dans l'établissement médical. Pour le paiement, il devait avoir le réceptionniste avec le document qu’elle lui donne. Cela dit, il voulait savoir s’il ne peut pas la payer directement. « Non, désolée. Ce sont les règles de l’hôpital, en dehors, pourquoi pas, mais ici, je ne peux pas accepter ton argent. » Répondit-elle avec le sourire. Malgré son air stoïque, il avait bon fond dans son cœur. Elle ne dit pas non pour de l’argent, mais elle devait respecter les consignes et règles établirent dans l’enceinte de l’hôpital si elle ne veut pas se faire virer. D’ailleurs, il pose une autre question intéressante. « Je suis en cours d’apprentissage pour l’Iroujutsu, j’avais un peu commencé à Kumo avant de partir avec Hokazuka Rie pour Urahi. Apparemment, vu ta main, je me débrouille assez bien, je trouve. » Dit-elle en le regardant dans les yeux.

« D’ailleurs, je me demandais, tu t’entraînes aux sabres, n’est-ce pas ? Tu es un samouraï ou tu cherches à en devenir un ? » Demande-t-elle à Akira. Après tout, il avait un peu l’allure, mais autant demander, au cas où, elle se trompait. En effet, il n’était pas nécessaire de porter un katana pour se dire samouraï. Certains utilisent des katanas pour se battre sans être un samouraï, peut-être que c’était son cas ou pas. Or, elle devait le prévenir. « Saches que tu te fais trop souvent blesser à tes mains ou tes bras, un jour, même l’Iroujutsu ne pourra pas t’aider. Porter un sabre te sera impossible à cause de la blessure qu’elle soit physique ou psychologique. Soigner une plaie ou un os, ça peut être facile avec du talent et de l’expérience en Iroujutsu, cependant, on ne peut pas soigner les traumatismes du corps, ça prend du temps ou ça ne se guérit jamais. » Dit-elle avant de se lever du lit. « Soit, tu fais attention à ses deux parties de ton corps humain ou tu tentes de te spécialiser dans un autre art qui pourrait compléter ton maniement de sabre en cas de désarmement. Enfin, je dis ça, mais je ne sais pas si tu y avais déjà pensé. Tu es mon patient, donc je m’inquiète un peu. » Finit-elle avec le sourire.


_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Kogami Akira
Kogami Akira

Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] Empty
Lun 13 Juil 2020 - 18:08

Feat Medyūsa

Retrouvailles inattendues.

La vision d’Akira n’a pas vraiment changé de son côté. Au contraire même. Kumo semble nocive pour elle-même et le fait que des capitaines de l’empire étaeint en fait des traîtres ne l’aide pas vraiment à voir ce village d’un bon oeil. Heureusement pour eux, teikoku n’a plus à s’en occuper depuis la libération. Une décision que le jeune homme approuve, à son niveau. Cette conquête était une perte de temps et source de conflits permanents qu’il aurait été difficile de régler autrement que par le sang.

“ Tu le fais bien. “

Dit-il lorsqu’elle lui dit avec humilité qu’elle ne fait que son travail. Ce n’est pas souvent qu’il croise un ou une Kumojin modeste, surtout envers un Hijine. Et encore moins qu’elle le soigne. Les choses ont tellement changé en quelques mois… Akira se demande bien ce que leur réserve l’avenir. Tout semble possible, espérons simplement que l’empire continuera de se porter bien. Son pays a trop souffert, ces temps sont révolus désormais.

Akira la laisse faire ensuite avec sa pommade, rêvassant un peu en attendant qu’elle finisse. Il est rare de le voir ici, puisqu’il ne se blesse pas souvent. Du moins, avant qu’il n’ait commencé à s’engager sérieusement sur la voie des samouraïs, comme s’il découvrait tout juste ce que sont les vrais efforts. Espérons qu’il ne soit pas de retour rapidement ici, bien qu’il soit agréable qu’on prenne soin de lui pour une fois. Ce n’est pas arrivé depuis une éternité. S’il s’avère que c’est déjà arrivé.

“ Pas de soucis. “

Se contente t-il de dire sur le sujet de l’argent. Il n’est pas du genre à insister, bien que ce système lui semble légèrement injuste. A qui va cet argent ? Il revient pourtant de droit à la personne qui soigne. Surtout qu’une Kumojin fraîchement arrivée à Urahi doit sûrement avoir besoin d’argent. A moins que sa petite amie mentionnée soit suffisamment à l’aise pour subvenir à leurs besoins. Peut-être devrait-il se renseigner auprès de l’accueil.

“ Ah, tu apprends donc. Tu continues avec Rie ? Ce doit être un bon mentor. “

Dit-il en remuant doucement les doigts pour vérifier ses dires. En effet, elle est plutôt douée. Surtout pour une apprentie dans le domaine.

“ Très bien même. Je sais qui aller voir si jamais. “

Pince sans rire, Akira sourit doucement avant de reposer sa main. La jeune femme est perspicace, puisqu’elle devine qu’il est un apprenti samouraï. Certes, le katana est un bon indicateur. En l’entendant, il l’attrape d’ailleurs pour le dégainer à moitié, dévoilant la lame noire et les kanjis illisibles, effacés par les affres du temps. Le tranchant reste intact mais l’histoire gravée dessus est perdue à jamais.

“ Je cherche à en devenir un. Mais je n’ai toujours pas trouvé de maître. “

Bien qu’il n’en ait pas l’air, cette partie le travaille. Apprendre seul risque d’être difficile, voire impossible. Comment peut-il deviner tout seul les secrets des maîtres samouraïs ?

“ Je vois… je ferais attention. “

Dit-il en écoutant les explications de la jeune femme. Son corps est encore loin d’être traumatisé de toute manière, les rares cicatrices couvrant sa peau sont même invisibles lorsqu’il porte des vêtements. Akira reste quelqu’un de prudent et consciencieux, nombre de ses adversaires se sont laissés surprendre.

“ C’est gentil. Mais je m’en sortirai. Jusqu’ici, c’est la première fois que je me blesse aux doigts. Depuis au moins 15 ans en tout cas. “

Il se redresse finalement. La conversation est plaisante mais Akira ne voudrait pas lui prendre trop de temps s’il la dérange.

_________________
怠惰
Pour l'empire:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931
Medyūsa
MedyūsaEn ligne

Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] Empty
Mar 14 Juil 2020 - 12:32
Fin des soins

Elle faisait que son boulot, après tout, elle n’avait pas besoin de remerciement ni de pourboire. Peu importe la situation et l’endroit, elle aurait fait de son mieux pour aider quelqu’un. Akira semblait être différent de leur dernière rencontre et peut-être que sans cette pression, ça aidait pour discuter. Faut dire, la dernière fois, la situation n’aidait pas trop pour bien s’entendre entre Kumojin et Teikokujin. À présent, tout avait changé et l’infirmière avait pu voir la différence. En tout cas, Kogami avait apprécié le travail de Medyûsa et ça faisait plaisir que selon lui, elle le faisait bien. Un sourire s’affiche sur le visage de la Hebi avait de reprendre ce qu’elle faisait. L’homme voulait la payer, mais elle ne pouvait pas accepter son argent. En effet, il fallait payer à l’accueil pour garantir le fait que tout était bien payé. Ne sait-on jamais si quelqu’un souhaite abuser de la confiance du patient. Il fallait éviter les abus et les arnaques, cela aidait à préserver la réputation de l’hôpital. Cela évitait de faire passer l'établissement médical comme des voleurs et nul doute que l’armée puisse apprécier un tel comportement. En tout cas, Akira ne cherchait pas à insister sur ce point quand Med lui dit qu’elle ne pouvait pas accepter par rapport que le règlement du personnel l’interdisait. En soi, ça ne l’aurait pas dérangé si cela s’était passé hors de l’édifice et s'il lui aurait proposé un peu d’argent pour la récompenser. En dehors de l’hôpital, elle ne dépend plus trop d’eux et elle pouvait ce qu’elle voulait tant que c’est dans ses moyens.

Ce dernier voulait savoir si elle maîtrisait l’Iroujutsu ou si elle était en apprentissage. Med était encore en apprentissage, mais elle ne s’en sortait pas si mal. En lui expliquant le tout, elle avait commencé l’apprentissage au complexe scientifique de Kumo avant de quitter Kumo en compagnie de Rie. Apparemment, il n’avait pas compris un détail par rapport à Hokazuka Rie. La blonde lui sourit. « Non, Hokazuka Rie n’est pas mon mentor. J’ai appris à Kumo avec un médecin tout comme ici à Urahi. Rie a quitté Kumo pour revenir à Urahi et j’ai décidé de la suivre avec son accord. Cela dit, il y a eu un accident sur le trajet et du coup, tes supérieurs tentent de savoir ce qui se passe. Désolée, je ne peux rien dire de plus pour le moment. » Finit-elle là-dessus. Elle le regarde remuer ses doigts, il semble satisfait du boulot de la Yasei. En tout cas, elle avait terminé avec son cas. En tout cas, il sait qu’il devait aller voir, la prochaine fois en finissant avec un sourire. « Il n’y a pas de soucis et te voir sourire, ça me fait plaisir. Ça te va bien. » Dit-elle en souriant. Suite à cela, elle parvient à deviner qu’il souhaite devenir un samouraï surtout par rapport à son katana ? Akira dégâine à moitié son arme et explique qu’il souhaite à l’être. Cependant, il n’arrive pas à trouver de mentor pour l’aider à développer ou à le guider dans la voie du Bushidô. « Je vois, il est vrai que sans un maître samouraï ou un samouraï tout court, il va être difficile pour toi de comprendre l’art du bushidô. Je te conseille d’aller à la bibliothèque, peut-être que tu trouves quelque chose pouvant t’aider. Sinon renseignes-toi parmi d’autres soldats, tu trouveras peut-être un samouraï au sein de l’armée. » Lui dit-elle. Il fallait bien l’aider et le guider pour qu’il puisse s’en tirer dans son apprentissage pour devenir samouraï. Cela dit, Medyûsa ne s’y connaît pas trop et ce n’était pas l’art qui l’intéressait.

Med finit par lui expliquer les risques encourus avec ce genre de blessure et de faire attention à l’avenir, à ne pas trop se blesser aux bras ni ailleurs aussi. Elle appréciait de faire son travail, à soigner des gens, mais elle préfère tout de même, ne plus les revoir dans un hôpital. En tout cas, Medyûsa avait averti Akira et ce dernier semblait l’avoir écouté. Il allait faire attention et il avait intérêt, mais bon, s’il est encore blessé, elle le soignera à nouveau. En tout cas, c’est la première fois qu’il se blesse aux doigts en quinze ans. En espérant que la prochaine fois qu’il revient pour ses doigts, ça sera aussi dans quinze ans. Ce dernier se lève du lit. « Je te fais confiance. N’oublie pas de passer à l’accueil et de payer. Tu pourras reprendre l’entraînement physique que dans quatre jours donc patiente. Je te laisse y aller, j’ai d’autres patients qui m’attendent. » Dit-elle en allant jusqu’à la porte et l’ouvre. « Bonne journée, Kogami Akira. » Dit-elle en gardant le sourire avant de partir dans une autre pièce pour continuer les soins d’autres patients.


_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Kogami Akira
Kogami Akira

Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira] Empty
Mar 14 Juil 2020 - 15:48

Feat Medyūsa

Retrouvailles inattendues.

Akira haussa les sourcils. Il ne connaît pas du tout Hokazuka Rie, seulement de nom. Mais de quel accident peut-elle bien parler ? Il n’est pas d’un naturel curieux, sauf quand les intérêts de l’empire sont en jeu. Mais le soldat ne connaît que trop bien les règles, il ne sert à rien d’insister pour en savoir plus. Ce qui est confidentiel reste confidentiel, ce n’est qu’un simple soldat insignifiant pour le moment. Et ce statut ne risque pas de changer de sitôt.

“ Je vois. Rien de grave j’espère. “

Dit-il en récupérant sa veste. Lorsqu’elle lui fait remarquer que sourire lui va bien, le jeune homme ne sait pas vraiment quoi en penser et s’arrête. Ce n’est pas la première fois qu’on lui fait cette remarque au final. Mais sourire est un réflexe tellement rare et incontrôlé…

“ Merci. Toi aussi. “

Se contente t-il de dire, n’arrivant pas à trouver les mots. Peu importe. L’anecdotique ne mérite pas que l’on s’y triture l’esprit. Mais maintenant qu’elle le lui fait remarquer, le soldat note dans un coin de sa tête qu’il préfère également les gens souriants. Une pensée basique, qu’il n’a pourtant jamais vraiment pris le temps d’analyser. Réfléchir n’est pas son fort. Du moins, pas à ces choses d’apparence insignifiantes. Peut-être sous estime t-il un peu trop le pouvoir des interactions humaines.

“ Hmm… je ferais mon possible oui. La voie du samouraï est longue de toute manière. Tout le monde n’est pas fait pour la suivre. “

Mais trouver un partenaire dans ses camarades soldat serait un grand pas en avant. Ces quatre jours d’incapacité seront largement suffisants pour ça. Du moins, s’il existe bel et bien d’autres apprentis samouraïs dans les rangs du teikoku. De ce qu’il sait après s’être documenté, cet art est originaire d’Iwa. Mais sa popularité l’a sûrement mené à s’étendre plus loin.

“ J’oublierais pas. Merci à toi, bonne journée. “

Dit-il ensuite à sa camarade. Elle lui est sympathique désormais. Espérons qu’ils puissent se revoir. Le jeune homme descendit ensuite à l’accueil et paya sans perdre de temps en faisant quelques éloges à Medyusa au passage. Il leur vanta son efficacité, sa rapidité et sa sympathie. Ce n’est pas grand chose… mais au moins sauront-ils qu’elle a pu satisfaire quelqu’un au cours de son service. Une fois ceci fait, le jeune homme disparu de la clinique sans se retourner.

_________________
怠惰
Pour l'empire:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931

Retrouvailles inattendues [pv : Kogami Akira]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: