Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission libre/C] La faux contre la hache

Kogami Akira
Kogami Akira

[Mission libre/C] La faux contre la hache Empty
Jeu 9 Juil 2020 - 16:48
La faux contre la hache

Les missions pleuvent ce mois-ci. Son sommeil s’en trouve inévitablement impacté, bien qu’il dorme bien mieux après l’effort. Et quelle mission cette fois ci ! De la négociation ? Sans doute a t-on compté sur son calme et son relativisme pour apaiser les tensions. Mais qu’en est-il de son partenaire attitré ? Akira est censé le rencontrer au sud de la capitale. S’il aurait bien pensé qu’agir de concert avec quelqu’un qu’il connaît aurait été plus utile, le jeune homme ne peut que reconnaître qu’il ne connaît personne. C’est au moins l’occasion de faire un peu connaissance. Enfin, pour peu qu’il en ait envie.

“ Ah. “

La pluie se met à tomber. Apparemment, même le temps est contre lui. Dommage, Akira a toujours apprécié la pluie. Le son des gouttes est si apaisant… au moins, cette rixe prévue entre les deux clans qu’ils doivent contenir attendra. personne n’aime se battre sous l’eau. Peut-être est-ce un signe en fin de compte. Le temps qu’ils ont à disposition s’allonge ainsi inévitablement.

“ Oh. “

En y regardant de plus près, un petit rassemblement de paysans s’est agglutiné près d’un champ à l’extérieur de la cité. Visiblement, ce sont de vrais bourreaux de travail. Ces outils sont bien mieux à labourer la terre qu’à enfoncer des crânes de toute manière. Et en regardant un peu plus autour de lui, l’Hijine remarque une jeune femme. C’est sûrement elle, sa partenaire. Elle semble un peu jeune. A moins que ce soit lui le vieux ?

“ Hé. “

Fait-il pour attirer son attention. Inutile, entre le bruit de la pluie et sa voix à peine plus élevée qu’un chuchotement, elle ne risque pas de l’entendre. Le jeune homme s’approche alors d’elle du haut de son mètre dépassant le 90 et se masse la nuque, encore légèrement endormi. Espérons qu’ils en finissent rapidement, ce n’est pas un très bon négociateur.

“ Salut. C’est toi qui doit venir avec moi ? “

Demande t-il en se rendant compte qu’il devrait peut-être se présenter histoire de ne pas passer pour un hurluberlu.

“ Moi c’est Akira. “


_________________
Dans la Guerre, Victoire. Dans la Paix, Vigilance.
[Mission libre/C] La faux contre la hache Icnm
Dans la Mort, Sacrifice.
Particularités
- Akira fait 1M96
- Nombreux tatouages sur le corps (Torse/Dos/bras)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Harusame Natsumi
Harusame Natsumi

[Mission libre/C] La faux contre la hache Empty
Jeu 9 Juil 2020 - 23:16



Car les cieux se déchaînaient sur mes habits paramilitaires depuis trop longtemps déjà,
je perdis patience lorsque je vis un… géant (?), s’approcher de ma personne afin de m’adresser la parole sans les formules de politesse utilisées d’office quand on rencontrait quelqu’un que l’on ne connaissait point. Un géant, oui, et en retard, d’ailleurs. Heureusement, le kabuto solidement fixé sur ma tignasse de brunette m’offrait un semblant de protection contre les attaques de type suiton d’un ciel d’humeur plutôt maussade en cette printanière journée. J’aurais bien voulu lui envoyer, à cette immensité céleste, un combo de mon cru, avec le katana rattaché à ma ceinture, mais la distance nous séparant empêchait tout comportement belliqueux à son encontre. Malheur. Oh oui, malheur. Mais, je me vengerai, malotru.

    « Akira? Tu es mon partenaire de mission, j'imagine? Trentes minutes. Oui. Une trentaine de minutes de retard ! Franchement, tu comptais attendre que je sois trempée par ce déluge avant de te pointer, ou quoi ? Ça n'augure rien de bon pour la mission, à ce que je peux voir. Je préfère t'avertir d'une chose, cependant : j'ai des comptes à rendre envers mon Lieutenant, Jun. Si ça doit mal se terminer ou se solder par un échec… J'espère pour toi que t'as les reins solides, car je risque d'être de très mauvaise humeur, tout comme mon Lieutenant. Tu ne souhaites pas avoir de problèmes, n’est-ce pas? »


Une menace à peine voilée, lancée uniquement dans le but de motiver mon comparse et de favoriser l’accomplissement de tous nos objectifs. Toujours est-il que je m'interrompis brièvement suivant ces paroles, le temps de resaliver ma bouche avant de poursuivre sur un tout autre sujet, le ton redevenu calme, bien que baigné par une froideur inhabituelle, sans doute calquée sur le comportement de ma mentor. Ou peut-être était-ce un moyen d’éviter la création d’un lien, d’une possible amitié, avec mon partenaire. Comprenez-moi bien, cela se faisait de manière tout à fait inconsciente, non intentionnelle. Le traumatisme résultant de ma récente désertion - que j’avais cru, au départ, forcée - et de la perte de tous, oui, tous mes proches, avait laissé des séquelles non négligeables profondément imprégnées dans ma conscience et ce, malgré les efforts de mon lieutenant pour me remodeler en soldat fort, fidèle et dévoué.

    « Enfin. Je suis le soldat Harusame Natsumi, nouvelle recrue, ex-kumojine et apprentie samouraï. J'aimerais savoir à qui j'ai affaire, d'abord, question capacités. On ne sait jamais ce qui peut arriver, en mission. Pour ma part, je me spécialise en ninjutsu, en kenjutsu et en fûinjutsu. Je maîtrise aussi le Mitsudo et possède l’affinité doton. Et toi? »


Plissant un brin les paupières, je scrutai du regard le jeune homme de taille imposante de la tête aux pieds, puis l'invitai d’un rapide signe de la main à débuter notre marche jusqu'au lieu concerné par l'ordre de mission reçu, l’imitant dès qu’il fit le premier pas. Direction sud, donc.

    « Hmm… Je te propose ce plan de match : observons d'abord l'état des lieux, puis allons à la rencontre des deux individus concernés par la querelle, avant qu’elle ne dégénère encore plus et qu'il n'y ait bain de sang. Nous pourrions envoyer des clones discuter avec les employés des deux groupes, au même moment, tout en nous assurant que personne ne tente de causer davantage d’embrouilles. Il nous faudra donc un clone chacun. Maîtrises-tu le kage bunshin, ou une technique semblable? Une variante affinitaire, peut-être? Je dois aussi t’avouer que je connais peu les coutumes ou l’histoire de ce pays, même si j'y suis née. Ma famille a émigré vers Kaminari no Kuni quand j'avais six ans, alors mes souvenirs et mes connaissances pourraient poser problème. Je compte sur toi à ce niveau, pour ne pas que je fasse de faux pas, d'accord ? »


J’échappai un timide sourire à travers le demi-masque plaqué contre mon visage, ma surprenante dentition taillée en pointes acérées se révélant à l’inconnu. Le masque ne laissait entrevoir que la bouche et le pourtour de mes yeux aux iris cyan qui hypnotisaient autrefois quiconque me rencontrait pour la première fois, mais qui, pourtant, avaient aujourd’hui perdus de leur éclat, de leur vivacité, comme si la parcelle de mon âme qui y avait élue domicile à ma naissance s’en était dorénavant allée, bousculée par les horreurs et les traumas d’un parcours récent pour le moins difficile. Mon reflet, au fond, celui de la nouvelle Natsumi, disciple du lieutenant Jun. Un être reconstruit de A à Z, ou presque.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9255-harusame-natsumi-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10943-dossier-shinobi-harusame-natsumi#93917
Kogami Akira
Kogami Akira

[Mission libre/C] La faux contre la hache Empty
Ven 10 Juil 2020 - 0:01

Feat Harusame Natsumi

La faux contre la hache

Akira soupire silencieusement. Ce n’est quand même pas la mort d’attendre, un soldat ne fait que ça tout au long de sa vie. Surtout que la pluie vivifie le corps et l’esprit, pas de quoi en faire tout un foin non ? L’hijine se contente donc de la laisser parler sans interrompre son monologue fort en reproches, surmonté d’une touche d’angoisse. Jun ? Il ne l’a vue qu’une fois et espère en rester la. Cela dit, le fait qu’elle la qualifie de son lieutenant référent signifie peut-être qu’elle fait partie de l’unité coloniale tout comme lui.

“ Euh… en attendant, on prend toujours l’eau pendant que tu râles. “

Dit-il avec détachement sans répondre à sa menace ou à ses reproches. A quoi bon ? Akira se moque bien des problèmes, puisqu’ils font partie de son quotidien. Tant qu’il peut faire la sieste, qu’importe qui ou quoi ira lui taper sur les doigts. Après tout, outre ses retards, le jeune homme n’a jamais causé de tort à personne. Le lieutenant Shinrin lui doit la vie en plus de cela.

Lorsque la jeune femme au masque de samouraï énonce ses capacités, Akira réprime un bâillement et lui répond avec simplicité.

“ T’es sûre que ça va nous être utile ? C’est une mission diplomatique à la base… “

Dit-il, le regard perdu dans le vague. Il a vraiment fallu qu’il tombe sur une teigne bavarde et psychorigide. Espérons qu’elle ne soit pas trop gênante, Akira a du mal à se concentrer quand on lui crie dessus sans arrêt. Et puisqu’il prévoit une réaction négative de sa partenaire, l’Hijine lui explique rapidement ses spécialités.

“ Apprenti samouraï, ninjutsu, kenjutsu, sensorialité… et je manie le doton. ‘Fin en gros c’est pareil. “

Marmonne t-il en oubliant au passage de mentionner sa capacité spéciale. Peu importe. Visiblement, ils sont tous deux sensiblement identiques. Cela dit, le fait qu’elle soit apprentie samouraï éveille sa curiosité. Peut-être connaît-elle un maître qui pourra le renseigner. Sans doute se renseignera t-il quand cette mission sera achevée. A moins que le courant ne passe trop mal entre eux ?

Quoi qu’il en soit, Akira se met en marche et subit au passage le débit de parole élevé de la jeune femme. Comme si le moindre détail était un prétexte pour parler encore plus, à croire qu’elle va finir par lui parler de la cuisine kumojin. Mais Akira se garde bien de le lui dire, préférant regarder le ciel couvert par l’orage.

“ Oui je maîtrise le clonage. “

Dit-il brièvement avant de jeter un coup d’oeil à la jeune femme au même moment ou elle sourit. Des dents pointues ? Quelle est cette diablerie, a-t-il affaire à une femme requin ? Son regard doré se porte rapidement ailleurs, comme s’il venait de voir quelque chose d’interdit.

“ Je ne vois pas grand chose qui change entre Hi et le reste du monde. Les règles de politesse sont les mêmes, il n’y a pas grand chose à changer quand on parle avec un Hijine. “

Explique t-il tout en continuant de marcher, ne comprenant pas son inquiétude.


_________________
Dans la Guerre, Victoire. Dans la Paix, Vigilance.
[Mission libre/C] La faux contre la hache Icnm
Dans la Mort, Sacrifice.
Particularités
- Akira fait 1M96
- Nombreux tatouages sur le corps (Torse/Dos/bras)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Harusame Natsumi
Harusame Natsumi

[Mission libre/C] La faux contre la hache Empty
Ven 10 Juil 2020 - 4:25




Muet comme une tombe, ou presque.
C’est qu’il n’y avait absolument rien de palpitant à tirer de cette discussion (?) avec cet homme qui n’avait d’impressionnant - pour l’instant - que sa taille hors-normes, et qui semblait largement préférer la contemplation aux joutes verbales et aux discours que je faisais l’effort de lui concocter. À vrai dire, j’étais persuadée que l’orage l’intéressait davantage que mes mots.

« Bon. Je crois bien qu’on n’aura pas de grandes discussions philosophiques ou intimes, toi et moi, n’est-ce pas? Ah… C’que la mission sera longue... Pfff… Kumo me manque… »

Lançai-je en soupirant bruyamment, espérant qu’il saisisse ainsi l’étendu de mon agacement quant au comportement - et à la manière de me répondre - qu’il avait, comme si rien de pouvait l’atteindre ou le stimuler de quelque façon que ce soit, ou, plutôt, comme si je l’embêtais plus qu’autre chose. Le contact initial avec cet individu n’avait rien d’agréable ou de passionnant, au contraire, cela me faisait bouillir intérieurement. Aussi me surpris-je à regretter d’avoir quitter le douillet confort de l’appartement de ma Joojoon, avec qui je poursuivais quotidiennement les apprentissages et cumulait les leçons et pratiques diverses au maniement du sabre et à la méditation, disciplines propres aux samouraïs et ronins des contrées du Fer. J’avais énormément appris de mon mentor et lieutenant, cela dit, bien plus qu’avec ce psychopathe de Nakamura Syoto, mon précédent sensei kumojin. Cette vie passée dans le village caché des nuages m’apparaissait dorénavant relever d’un tout autre temps, d’une toute autre époque, comme si un monde séparait les ‘moi’ d’avant et d’aujourd’hui.

« Apprenti samouraï, hein… c’est mignon, on se ressemble un peu, au fond. Auprès de qui apprends-tu ? Pour ma part, je suis la disciple du lieutenant Jun, c’est elle qui m’a recrutée à Kumo. Nous avons voyagé à Tetsu no Kuni, avant de venir ici, à Urahi. Disons que… j’ai beaucoup changé, sur la route. Mais, toi, t’en es où dans tes apprentissages? Pratiques-tu la méditation ? » Une brève pause plus tard, je repris : « Sinon, comment je t’expliquerais le principe ? Connaître un minimum les capacités de ses coéquipiers, c’est s’assurer que l’on puisse compter l’un sur l'autre en cas de pépin. Oui, il s’agit d’une mission pseudo-diplomatique, je sais, mais des complications peuvent survenir n’importe quand. Je préfère ne pas prendre de chances et être préparée à toutes les éventualités. Et puis… Non, oublie ça. T’en as probablement rien à foutre de toute façon. »

Pourquoi tenter d’expliquer ce genre de concepts à une personne qui, de toute évidence, se fichait éperdument de ce que je pouvais lui raconter, hein ? Jacasser dans le vide ne me plaisait guère, je n’étais point une pie, après tout, et mes paroles avaient toutes un but précis. Ou pas. Ou peut-être bien. En réalité, et je ne voulais sans doute pas l’admettre, j'angoissais à l’idée d’être en contact avec le silence, le vide. Parler ainsi me permettait de l’éviter, de combler cet espace imaginaire et de bloquer le retour de pensées obscures et de fantômes issus de mon passé. L’ancienne Natsumi avait été fracturée, brisée par un lieutenant désirant avant tout créer une arme humaine obéissante, loyale, servant ses d’abord intérêts. J’étais le résultat de cette funeste expérience. Une expérience encore incomplète et, surtout, instable. Ce souvenir me... il me...

« Je… Je… Tengo… ku... »

Je ne saurais vous dire exactement ce qui m’arriva à ce moment précis. Ma vision devint trouble, puis, plus rien. Le néant. La noirceur la plus totale. Je me sentis tomber vers l’avant, puis saisir le manche de mon katana avant de frapper la présence fantomatique qui se formait petit à petit sous mes yeux. Un mélange d'impuissance, de frustration, de tristesse. Un débordement d’émotions toutes plus désagréables les unes que les autres. J’éclatai en sanglots. J'étouffai, j'étouffai.

« Je… Je veux rentrer… chez moi… »







Technique(s) utilisée(s):
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9255-harusame-natsumi-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10943-dossier-shinobi-harusame-natsumi#93917
Kogami Akira
Kogami Akira

[Mission libre/C] La faux contre la hache Empty
Ven 10 Juil 2020 - 16:49

Feat Harusame Natsumi

La faux contre la hache

Akira fit mine de ne rien entendre. Si Kumo lui manque, pourquoi être venue ici ? C’est assez malvenu. Et dire ce genre de choses ne serait pas passé devant tout le monde, c’est certain. Qu’ont-ils donc à rejoindre l’empire en masse ces Kumojins d’ailleurs ? Le jeune homme ne voit pas cela d’un très bon oeil, combien parmi eux seront des traîtres ? Akira soupire. Ce trajet va être long et s’il pourrait sympathiser avec elle, son ton directif ne lui fait pas le moins du monde envie. Malgré tout, l’Hijine propose de faire un effort.

“ Ça dépend. Tu veux parler de quoi ? “

Demande t-il, après tout il ne peut pas dormir en marchant. Autant s’occuper autrement pour peu qu’elle ait quelque chose d’intéressant à lui dire. Akira ne pense pourtant pas être si exigeant. Sans doute sont-ils partis du mauvais pied. A qui la faute ?

“ Hmm… “

Ah, en voilà un sujet intéressant. Les samouraï et leur art. Le fait qu’elle ait déjà un maître la met sûrement sur un piédestal en comparaison avec lui, qui n’a personne. Cela dit, le jeune homme est rassuré qu’au moins un samouraï soit présent à Urahi.

“ Moi… je n’ai pas de maître. Je me contente de m’entraîner seul pour l’instant. Mais oui, je médite et ça depuis bien avant que l’art des samouraï m’intéresse. C’est une bonne base… j’espère… “

Dit-il, las, comme s’il doutait à moitié de ce qu’il disait. Malheureusement, la voila qui repart dans ses explications directives comme s’il n’était pas au courant du déroulé d’une mission. Akira a beau être lassé, il n’en dit rien et attend simplement que cela passe pour parler d’autre chose. Ou ne plus parler du tout, c’est tout aussi bien parfois. Ce n’est pas à lui qu’on ira reprocher d’être un moulin à paroles contrairement à sa partenaire de fortune.

“ Hm. “

Se contente t-il de répondre. Le shinobi n’a ni envie de débattre ni de se disputer. Les conflits sont bien la chose qu’il déteste le plus dans les rapports humains et Akira en a bien assez souffert. En revanche, la réaction de la jeune apprentie samouraï est totalement inattendue. La voilà qui soliloque, sanglote presque. Akira n’est absolument pas qualifié pour réconforter les gens, encore moins lorsqu’il est la source de leur malheur. Elle ne va quand même pas pleurer pour ça ?

“ Euh… on va bientôt arriver, ce serait dommage de pleurer comme ça. “

Dit-il sans vraiment savoir quoi faire pour qu’elle arrête son numéro. Lui mettre une petite tape sur l’épaule en lui disant que tout va bien ? Non, ce n’est absolument pas naturel pour lui et Akira ne se sent pas coupable. Pleurer parce qu’il ne parle pas beaucoup… est-ce la un motif réellement suffisant ? Le jeune homme commence à comprendre pourquoi la solitude est parfois préférable. Plutôt finir seul que de côtoyer des personnes aussi bizarres.

“ Et p… “

Il n’a pas le temps de finir. La situation empire lorsqu’elle dégaine son sabre et tente de le frapper. Réellement ? Akira esquive d’un mouvement simple mais rapide, las. S’il n’a pas l’air plus choqué que cela, l’hijine sort rapidement son katana à lame noire dont la garde est forgée pour épouser la forme de la flamme du teikoku. Sur qui est-il tombé au juste ? En mission en plus ?

“ Oui, te gêne pas pour rentrer… je crois que je vais finir cette mission tout seul. “

C’est bien la première fois qu’on lui fait un coup pareil en mission.

Tech:

_________________
Dans la Guerre, Victoire. Dans la Paix, Vigilance.
[Mission libre/C] La faux contre la hache Icnm
Dans la Mort, Sacrifice.
Particularités
- Akira fait 1M96
- Nombreux tatouages sur le corps (Torse/Dos/bras)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Harusame Natsumi
Harusame Natsumi

[Mission libre/C] La faux contre la hache Empty
Mar 14 Juil 2020 - 17:48




L’écho d’une voix lointaine me fit tressauter d’effroi.
L’ombre ne faisait preuve d’aucune agressivité à travers ses propos, rien ne justifiant la folie perpétrée par le sabre, rien ne se voulant menace au point d’attenter à ses jours. Cette voix fut la balise, le point de repère dans ce monde inconnu et flou, l’unique point d'ancrage dans ce néant absolu qui me permit, tant bien que mal, de regagner la surface d’une mer déchaînée m’ayant submergée par surprise. La lumière se développa, se reforma, reprenant ce qui lui était dû, et l’univers retrouva bientôt ses couleurs et milliers de détails.

J’étais de retour, le sabre à la main (pourquoi donc ?), haletante et confuse après ce qui venait de se produire. Le katana retrouva aussitôt son fourreau, signalant par le fait même la fin des hostilités envers mon nouveau compagnon. Sans attendre la réaction du géant solitaire qui me faisait face, je me mis à genou - non sans esquisser une grimace maladroite à cause de la gêne que posait ma prothèse du membre inférieur droit - et plaquai mon front contre le sol mouillé par les intempéries et les caprices d’un ciel enragé d’être trop encombré par cette vilaine étendue nuageuse. Les larmes ruisselants sur mon visage au rythme des gouttelettes célestes, je ne pus que former que quelque mots d’abord, profondément désolée par ce malheureux contretemps.

« Je… Pa… Pardon... »

Et, l’espace d’un court instant, comme si les éclats d’âmes de l’ancienne Natsumi revenaient une ultime fois à la charge pour tenter de reconquérir ce qui autrefois leur appartenait, je me surpris à bégayer de plus belle, moi, la pathétique, la misérable, la pleurnicharde qui devait pourtant avoir cessée d’exister depuis mon voyage en terre du Fer. Ce voyage ayant su forger, de par le sinistre talent d’une lieutenante dérangée, l’arme solide que j’étais, voyait aujourd’hui se fissurer de toutes parts l’éclat de la lame encore incandescente, sous le regard découragé d’un partenaire de mission embêté par une crise aussi violente que inattendue. Était-ce là le résultat d’une faute commise par ma supérieure ? Non. Impossible. Jun avait travaillé d’arrache-pied pour effacer ou corriger les imperfections. Sans doute se cachait-il une forme quelconque de résistance de l’ancienne moi, à l’instar de celle présente à Kumo lors de son occupation par les forces impériales, une résistance capable de brouiller les cartes et de me plonger dans cet état inédit de confusion extrême. L’hypothèse me paraissait plausible, une piste à explorer éventuellement.


« Pa… Pardon Akira. Je… Je… Je ne sais pas ce… je ne comprends pas ce qui… ce qui vient de se produire. J’ai… Je… Laisse-moi poursuivre la mission avec… avec toi, je t’en prie. Je… Je ne peux pas rentrer chez moi, de toute façon. À Kumo... Je… Je crois bien que je n’y serais plus la bienvenue. Je… je n’ai plus de chez-moi en fait... Désolée... On poursuit la… la mission? S'il... S'il vous plaît... »



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9255-harusame-natsumi-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10943-dossier-shinobi-harusame-natsumi#93917
Kogami Akira
Kogami Akira

[Mission libre/C] La faux contre la hache Empty
Mar 14 Juil 2020 - 18:24

Feat Harusame Natsumi

La faux contre la hache

Akira reste interdit, rangeant son katana dans son fourreau aussi vite qu’il l’a dégainé. Cette jeune fille passe de la folie aux larmes en un instant, s’excusant pour son geste avec tant d’insistance qu’il en aurait presque pitié d’elle. Il est bien rare pour l’Hijine de croiser quelqu’un d’encore plus difficile à comprendre que lui… mais c’est manifestement le cas. Incertain et troublé, Akira se trouve dans une position bien inconfortable si bien qu’il ne sait plus comment agir.

“ Euh… “

Il la regarde, ainsi courbée au sol, misérable et implorant son pardon. Personne n’a jamais fait ça devant lui. Personne ne s’est jamais excusé, surtout pas de cette manière. L’espace d’un instant, le jeune homme se remémore son enfance et les coups de son père. Cette position ne lui rappelles que des mauvais souvenirs. Les souvenirs d’un enfant tentant d’excuser son inutilité comme il le pouvait. Et le simple fait de se trouver à la place de son père en cet instant le dégoûte.

“ Allez, relève toi. C’est pas grave. “

Dit-il, placide. Surtout, ne rien laisser transparaître. Ce n’est qu’un mauvais moment à passer, ils ont une mission à accomplir. Une mission ou des gens ont besoin d’eux, une mission qui lui tient à coeur. En tant qu’ancien paysan, Akira se sent concerné par le conflit en cours. Et en tant que vagabond… le soldat comprend la souffrance de Natsumi lorsqu’elle lui en fait part. Lui aussi, un jour, n’a plus eu de foyer ni nul part ou aller. Ni famille, ni amis. Et si c’est toujours le cas aujourd’hui, l’empire du Teikoku lui a au moins donné quelque chose à quoi se raccrocher. Hijine un jour, Hijine toujours.

“ Ton chez toi, c’est l’empire désormais. Ça ne sert à rien de penser à Kumo. “

Oublier pour avancer, la meilleure manière de se remettre de la séparation. D’autant plus qu’elle semble l’avoir décidé d’elle-même. Il faut apprendre à assumer ses actes. Mais aussi solitaire et paresseux soit-il, Akira est prêt à l’aider au minimum. Ainsi, le soldat tendit la main vers l’apprentie Samouraï pour l’aider à se relever. Au moins pour le temps de cette mission, les deux soldats sont partenaires et doivent se soutenir. Le concept lui est inhabituel… mais il faut apprendre à s’adapter.

“ On poursuit la mission mais tu ne refais plus ça hein ? “

Autant lui accorder une seconde chance. Mais il n’y en aura pas de troisième.

_________________
Dans la Guerre, Victoire. Dans la Paix, Vigilance.
[Mission libre/C] La faux contre la hache Icnm
Dans la Mort, Sacrifice.
Particularités
- Akira fait 1M96
- Nombreux tatouages sur le corps (Torse/Dos/bras)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Harusame Natsumi
Harusame Natsumi

[Mission libre/C] La faux contre la hache Empty
Dim 19 Juil 2020 - 1:48
     

 
 
Par cette main tendue que je m’empressai de saisir,
vint avec elle la naissance d’une - possible - nouvelle amitié, les premiers balbutiements d’une connexion entre nos deux êtres ayant, sans doute, plus en commun qu’ils n’osaient le croire.

Essuyant d’un revers de la main les larmes qui refusaient de sécher aux coins de mes yeux (Un effet pervers de cette vilaine pluie, je vous le jure !), je me redressai tout aussi maladroitement qu’au moment de m’agenouiller et offris au passage l’un de mes plus sincères sourires à l’endroit de celui qui m’avait aidé. À défaut d’être mignon - les dents acérées ne le permettaient pas, on pouvait facilement distinguer la sincérité derrière le geste, par la spontanéité avec laquelle je lui avais délivré.  

« M… Merci. Merci Akira. Ça… ça ne se reproduira plus, promis. En… enfin, j’espère... » 

De ceci, je ne pouvais en être moins certaine. En effet, une crise de ce… genre… ne m’était jamais réellement arrivée, que ce soit en présence de ma mentor ou d’un quelconque autre compagnon d’armes. C’était inédit, et rien ne pouvait m’assurer qu’un second événement ne surviendrait pas au moment le moins opportun, au courant de cette mission par exemple. Il me faudrait rester sur mes gardes, certes, mais cela ne devait pas encombrer mon esprit au point d’avoir un impact sur mes performances. Aussi tentai-je tant bien que mal de ranger ce malheureux incident dans un coin sombre et poussiéreux du fond de ma conscience, dans l’un de ces classeurs où il serait facilement accessible sans accaparer tout l’espace disponible ou la moindre de mes pensées. Ah, ça oui, l’accomplissement de nos objectifs en dépendrait peut-être, après tout. 

Poursuivant sur les paroles de mon comparse, je ne pu qu'esquisser un pâle sourire lorsque celui-ci déclara le Teikoku comme étant ma nouvelle maison, une pointe de nostalgie envahissant sur le coup l'éclat quasi inexistant de mes pupilles, dilatées par l'ombre que dessinait le kabuto sur le haut de mon visage. Je luttais férocement pour ne pas être regagnée par le chagrin. Mes parents, mon frère, mon amoureux, mon senseï : ma vie entière avait disparue, dérobée, là, sous mes yeux, dans l'impuissance la plus totale. Si mon enveloppe charnelle faisait signe de présence, dans l'ici et maintenant aux côtés d'Akira, il en était tout autre pour mon coeur, qui, lui, s'était accroché corps et âme au village qui nous avait si chaleureusement accueilli autrefois, ma famille et moi, à l'époque où ce dernier se faisait appeler Shitaderu. Le traumatisme de se voir dépouiller d'absolument tout, d'un jour à l'autre, et jusqu'à mon libre arbitre d'ailleurs, se répercutait jour après jour à travers mes réflexions, ma quête identitaire et cette impression de solitude qui me rongeait depuis mon arrivée à la capitale impériale. J'avais besoin de réponse à mes questions, ou, minimalement, d'éléments pour construire de ma main cette réponse. Et surtout, surtout, j'avais besoin d'un peu de compagnie, de former des liens solides… Malgré la peur viscérale de les voir anéantis de nouveau.

« L’Empire, mon chez-moi? Je… je doute que je pourrai un jour complètement oublier Kumo… Mais, hmm… Dis-moi, je… je sais que c’est une question un peu… étrange : Que représente cet empire, pour toi? J’ai ma propre vision de la chose, mais j’aimerais comprendre celle des autres soldats. Pardon… Je… je ‘veux pas t’embêter avec mes réflexions. J’ai simplement besoin de trouver ma place, dans tout ça. » 

Sur ces mots, nous arrivâmes enfin sur les lieux de notre mission. Ah oui ! C'est que le temps pouvait défiler à vitesse grand v pour peu que l'on n'y prête point attention. 
  

 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9255-harusame-natsumi-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10943-dossier-shinobi-harusame-natsumi#93917
Kogami Akira
Kogami Akira

[Mission libre/C] La faux contre la hache Empty
Dim 19 Juil 2020 - 3:54

Feat Harusame Natsumi

La faux contre la hache

Malgré l’apparence mollassonne du jeune homme et sa paresse crevant les yeux, la jeune femme peut se rendre compte lors de ce court contact que la main d’Akira est raide. Crispée. Comme s’il était angoissé, ou que le simple fait de sentir le contact de quelqu’un d’autre provoquait des réactions épidermiques chez lui. Ainsi sont les réminiscences d’une enfance qu’il ne parvient pas à oublier, ancrée jusque dans son corps et ses réflexes naturels. Cependant, il faut croire que ce n’est pas ce qui l’empêche d’être avenant de temps en temps. Natsumi lui rappelles bien trop de souvenirs désagréables pour qu’il puisse l’ignorer.

Vint ensuite le sourire -sincère- mais perturbant de la jeune femme. Akira lui demanderait bien pourquoi elle se taille les dents mais une telle question serait brusque et malvenue dans un moment pareil. La patience est de toute manière l’une de ses rares vertus. Ainsi, les questions et remarques attendront qu’elle soit remise. A moins que tout ceci soit une comédie…

“ J’espère aussi… “

Dit-il en haussant les épaules. Le soldat sort ensuite une pomme de sa veste, il lui arrive souvent de prendre un en-cas lorsqu’il part en mission, et la tend à Natsumi. Peut-être que cela lui remontera le moral. Il n’est pas très doué en psychologie, autant faire ce qu’il peut à son échelle.

“ Tiens, si t’as faim. Elle vient… d’un arbre. “

On ne sait jamais, peut-être poussent-elles dans le sol à Kumo. Akira n’en sait rien. Espérons que ses dents ne l’empêchent pas de manger, il n’a malheureusement pas grand chose d’autre sous la main si ce n’est son sabre. Après s’être assuré qu’elle est en état de marcher, le jeune homme continue sa route en direction du village en espérant ne pas arriver trop tard à cause de ce léger contretemps. Dénoncer sa camarade est bien la dernière des choses qu’il ferait, mais il sera dans l’obligation de notifier sa responsabilité en cas d’échec. Chose qui serait mal vue de la part d’une nouvelle fraîchement arrivée de Kumo qui plus est.

Et s’il aurait pu continuer le trajet sans un mot, sa camarade de fortune cru bon de lui poser quelques questions. Akira se fait la réflexion qu’elle a bien vite changé, sans doute pour ne pas avoir encore affaire au même problème qu’auparavant, puis répond avec sincérité.

“ C’est ma patrie, mes origines, mon refuge, tout ce que j’ai en somme. Les Kumojins ont déjà voulu me l’arracher par le passé donc j’y suis d’autant plus attaché. “

Dit-il en faisant évidemment référence au massacre de Yugure. Un drame qu’aucun Hijine n’est prêt d’oublier, mais qui leur a aussi donné tant de force que leur pays est désormais un empire n’ayant à rougir d’aucune nation. Qui l’aurait cru ?

“ Mais j’avoue que j’ai du mal à comprendre ce que tu fais ici. Tu parles comme si tu n’avais pas eu le choix de partir de Kumo. Que fais-tu la au juste ? “

Demanda t-il sans animosité, simple curiosité. Cependant, en relevant la tête, Akira réalise que leur discussion va devoir s’écourter. Ils sont enfin arrivés sur les lieux et la première chose qu’ils voient sont les paysans labourant les champs. Très bien, au moins arrivent-ils dans un contexte paisible. De ce qu’il se souvient, l’ordre de mission stipulait que le propriétaire des champs est Masasuke. C’est donc dans l’intention de le rencontrer qu’il se dirige vers un paysan sans quitter des yeux sa partenaire.

“ Ohayo, mon brave. Je cherche Masasuke, pourriez-vous m’indiquer sa position ? “

Premièrement, rencontrer les deux principaux protagonistes de cette histoire et entendre leur point de vue à chacun.

_________________
Dans la Guerre, Victoire. Dans la Paix, Vigilance.
[Mission libre/C] La faux contre la hache Icnm
Dans la Mort, Sacrifice.
Particularités
- Akira fait 1M96
- Nombreux tatouages sur le corps (Torse/Dos/bras)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Kogami Akira
Kogami Akira

[Mission libre/C] La faux contre la hache Empty
Dim 26 Juil 2020 - 10:11


Taida 怠惰


La suite s’avère plus calme. La jeune femme semble s’être visiblement calmée et ne dérange donc plus le soldat dans l'exercice de ses fonctions, bien qu’elle ne fasse pas grand chose d’autre que de l’accompagner. Peu importe, Akira n’a jamais aimé s’encombrer de gens dans les pattes, surtout lorsque leur instabilité est avérée comme dans le cas de cette jeune fille. Ainsi, lorsque le paysan indique l’emplacement de Masasuke, l’Hijine propose à sa camarade de rester pour discuter avec les paysans et les surveiller passivement afin d’éviter tout débordement. Akira ne sait que trop bien que la tension ambiante pourrait les faire agir avec un peu trop d’impulsivité.

Ainsi, le jeune homme peut finalement rencontrer ce fameux Masasuke, ce dernier étant occupé à labourer la terre à l’écart de ses compères. Akira reconnaît directement un homme préoccupé lorsqu’il en voit un et celui-ci ne fait aucun doute vis à vis de ce qui lui tiraille l’esprit. Le soldat s’approche donc lentement, sans montrer signe d’agressivité.

“ Masasuke ? Je suis le soldat Kogami, envoyé par l’empire du feu. “

L’homme lève la tête. La quarantaine, un regard pensif et les cheveux attachés en arrière. Celui-ci semble faire légèrement plus jeune que son âge et s’il ne portait pas typiquement des vêtements paysans, il serait difficile de le qualifier d’agriculteur. En effet, l’homme semble comme… trop bien conservé pour être un paysan travaillant à la sueur de ses mains.

“ L’empire ? Je m’doutais bin qu’il finirait par voir nos conneries d’un mauvais oeil. “

Dit-il en confirmant bel et bien qu’il est un paysan à la simple locution qu’il tient en s’exprimant. Loin d’y porter plus d’attention que cela, Akira enchaîne alors pour entrer dans le vif du sujet. Le jeune homme n’a aucune envie de passer sa semaine ici et a déjà une idée pour arranger les choses entre ces deux propriétaires, mais s’entretenir avec chacun d’entre eux avant d’entamer les débats s’avère être la moindre des choses à faire.

“ J’aimerais discuter avec vous de vos relations avec Sukehiro. Le village le plus proche est à des kilomètres à la ronde, ne penseriez-vous pas qu’il vaudrait mieux entretenir des rapports amicaux avec vos plus proches voisins… ? “

Dit-il, fixant du regard les habitations des paysans. Détail intéressant, les maisons sont en bois et semblent être endommagées sur certaines façades. L’une d’entre elles a même le toit troué, chose qui ne doit pas être des plus simples avec les averses récurrentes ces derniers temps.

“ Plus proches, trop proches oui ! ‘Savez depuis quand que j’ai c’terrain ? Mes ancêtres étaient déjà proprio d’ces terres avant bien qu’ce bucheron de malheur vienne s’installer à côté ! J’tolèrerai pas qu’il empiète sur la terre d’mes ancètres voyez. “

S’il s’attendait à une bête dispute d’intérêts idiots, cette histoire est manifestement plus complexe que cela. Les raisons de ce Masasuke sont avant tout sentimentales et relèvent des valeurs familiales, c’est du moins ce qu’il invoque en premier lieu. Et quelque part, Akira ne peut lui en vouloir. Après tout, les derniers à avoir empiété sur le territoire Hijine en ont fait les frais…

“ Je comprends. Mais voyez-vous, je crois que vous pourriez tirer des bénéfices mutuels d’un accord avec Sukehiro. “

Le paysan hausse un sourcil, presque offusqué.

“ Cré nom, comment qu’je- “

“ Vos habitations sont en mauvais état de ce que je vois. La pluie doit facilement s’y infiltrer. Ne pensez vous pas que disposer du bois de votre concurrent vous permettrait de vivre un peu plus confortablement ? Je suis sûr que vos employés se soucient bien plus de cela que d’une histoire de territoire. "

L’homme se masse le menton, pensif. Manifestement, Akira a des arguments assez pertinents pour au moins lui faire reconsidérer sa position. Après un instant de flottement, l’homme se décide à répondre en poussant un soupir de lassitude. Sûrement que sa fierté en prend un coup.

“ Raaah, z’avez pas tort. Mais hors de question que j’donne quoi que ce soit à ce gredin sans l’avoir eu en face de moi, qu’on s’explique un peu. “

Akira sourit légèrement. Il n’est finalement pas si borné. Tant mieux, cela jouera en sa faveur. Après avoir échangé quelques banalités sur la pluie et le beau temps, le soldat se dirige ensuite vers l’autre territoire. Espérons qu’il puisse continuer sur sa lancée avec autant d’aisance.

_________________
Dans la Guerre, Victoire. Dans la Paix, Vigilance.
[Mission libre/C] La faux contre la hache Icnm
Dans la Mort, Sacrifice.
Particularités
- Akira fait 1M96
- Nombreux tatouages sur le corps (Torse/Dos/bras)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Kogami Akira
Kogami Akira

[Mission libre/C] La faux contre la hache Empty
Dim 26 Juil 2020 - 10:14


Taida 怠惰


Le terrain de Sukehiro est manifestement plus boisé et exigu que celui de son concurrent. A plus forte raison que le bûcheron semble avoir su choisir le bon endroit pour ses activités. Néanmoins, beaucoup d’arbres dépassent sur le territoire de Masasuke, ou du moins le territoire qu’il semble revendiquer. Peu étonnant donc de voir les bûcherons déborder de temps en temps, surtout que les arbres ne repoussent pas en deux jours. Il leur faut donc bien des matériaux.

Arrivant finalement aux côtés de plusieurs bûcherons en pause, réunis en cercle en pleine forêt assis sur des souches fraîches, le Kogami s’invite donc à l’improviste. Le premier réflexe qu’ont les hommes est de saisir leurs haches, sur leurs gardes.

“ Pourquoi il vient pas lui-même au lieu d’envoyer ses hommes, hein ? “

Posant une main sur la poignée de son katana, fixé à sa hanche, Akira les met en garde. S’il est ouvert à la discussion, mieux vaut pour eux ne pas trop le chercher au risque d’y laisser des plumes.

“ Je suis un soldat de l’empire, mieux vaut vous le mettre bien en tête si vous comptez m’attaquer. “

Entendant cela, les hommes baissent leurs armes pour se tourner vers un autre plus grand et large, resté assis sur une souche à fumer la pipe. Manifestement, celui-ci n’a pas bougé et semble parfaitement calme. Avant même qu’il ouvre la bouche, le jeune homme a déjà deviné qu’il s’agit du fameux Sukehiro. Sa barbe grisonnante, cet air bourru et sa forte carrure ont tout du bûcheron expérimenté.

“ Et que nous veut un soldat en ces temps troubles ? “

Dit-il à l’Hijine, qui vient s’adosser à un des arbres encore debout.

“ Régler ce problème qui dure depuis bien trop longtemps entre vous et Masasuke. Vous savez ce qui risque d’arriver en continuant de vous chamailler sur le territoire du feu ? L’empire tranchera pour vous. Et aucun d’entre vous ne sera satisfait. Je viens donc vous proposer de régler ce problème à l’amiable, histoire que chacun y trouve son compte. “

L’homme affiche un léger rictus sarcastique.

“ Vu comme ça… c’est sûr que l’empire sait se montrer convaincant. “

Le bûcheron semble manifestement relativement docile. Après tout, si l’empire impose parfois, la sécurité qu’il apporte au territoire est primordiale. Et tout fier Hijine sait que leur blason a été redoré par cet empire. Il faut parfois faire des compromis, et c’est exactement ce qui attend les deux compères.

“ Alors, qu’est-ce que vous proposez ? “

“ C’est simple. Vous avez du bois et la main d’oeuvre nécessaire pour construire des habitations, je suppose ? Masasuke et ses employés auraient bien besoin de refaire la façade et le toit de certaines de leurs maisons. Au vu des averses récentes, c’est même primordial. Il est peut-être prêt à vous céder un peu de son terrain en retour. “

Grattant sa barbe d’un air pensif, le grand bûcheron se redresse finalement pour faire face au jeune homme. Malgré sa grande taille, il ne dépasse le Kogami que de quelques centimètres. Signe que dans tous les cas, le soldat ne se laissera pas faire.

“ L’accord a l’air tentant. Mais ou est Masasuke ? Ce s’rait pas plutôt à lui de me dire tout ça ? “

“ Vous n’avez qu’à venir prouver votre bonne foi. “

Le bûcheron sourit et se penche légèrement vers le jeune homme, un sourire en coin.

“ J’taime bien toi gamin. Allez les gars, allons mettre un terme à ces disputes bien trop pesantes pour mon vieux dos. “

_________________
Dans la Guerre, Victoire. Dans la Paix, Vigilance.
[Mission libre/C] La faux contre la hache Icnm
Dans la Mort, Sacrifice.
Particularités
- Akira fait 1M96
- Nombreux tatouages sur le corps (Torse/Dos/bras)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Kogami Akira
Kogami Akira

[Mission libre/C] La faux contre la hache Empty
Dim 26 Juil 2020 - 10:16


Taida 怠惰


C’est en ressortant finalement de la forêt accompagné de Sukehiro et de ses hommes que le petit groupe tombe presque nez à nez avec Masasuke et les siens. Ceux-ci se sont avancés d’eux-même hors de leur hameau pour venir à la rencontre des bûcherons, qui semblent aussi tendus qu’eux. Leur dernière rencontre n’a pas dû être des plus cordiales. Pourtant, Masasuke s’avance seul à l’avant du groupe, pioche en main, avant de la déposer au sol.

“ Sukehiro. Toujours occupé à m’couper mes arbres ? “

Dit-il au bûcheron, qui s’avance lui aussi pour jeter sa hache aux pieds du paysan. Si leurs gestes semblent traduire un désir de pacifisme, leurs provocations orales sont tout l’inverse. A quoi peuvent-ils bien jouer ? Sans doute est-ce encore une histoire de fierté. C’est en spectateur qu’Akira assiste à la discussion, croisant les bras à l’écart des deux groupes comme un intervenant neutre.

“ Ces arbres n’ont jamais été plus à toi qu’à moi canaille. Je me contente de me servir la ou je peux. Tu sais bien ce que c’est, non ? Les temps sont durs. “

Masasuke vire rapidement au rouge, légèrement irrité.

“ Surveille ta langue, l’gros ! Mes ancêtres labourraient la terre sur laquelle qu’tas les pieds que t’étais même pas encore à l’état d’projet pour tes parents. “

Fronçant les sourcils, le grand gaillard s’avance vers Masasuke, collant presque son front au sien. Chacun semble avoir un caractère bien trempé.

“ Sauf que contrairement à tes putain de tomates, les arbres ça pousse pas en deux jours ducon. On a besoin de bouger mes gars et moi, pour trouver du boulot. T’es au courant non ? “

Masasuke se hisse sur la pointe des pieds et s’approche encore plus, grimaçant.

“ Mes putain d’tomates, au moins elles sont sur mon terrain. “

Comprenant que la discussion risque forcément de tourner en rond pour finalement finir en pugilat, Akira intervient calmement. Tout a si bien commencé, il serait dommage de tout gâcher en si bon chemin. Ainsi, s'avançant vers eux, le soldat déclare.

“ Au lieu de vous prendre la tête comme des gamins, vous devriez trouver un terrain d’entente. Sukehiro a besoin d’arbres et peut aider à retaper les habitations. Masasuke pourrait offrir de l’espace pour replanter, tout comme Sukehiro pourrait offrir de son propre terrain afin d’aider aux récoltes. Avec ce déluge, ça vous garantirait à tous d’avoir de quoi manger. “

Le silence règne.

“ Vous savez quoi, je pense même que ces histoires de frontières sont absurdes. Vous êtes tous les deux Hijines, nous sortons tout juste d’un massacre. Soyez un peu unis. Le premier village est à des kilomètres à la ronde, imaginez un peu tout ce que vous pourriez faire en vous unissant. L’endroit deviendrait une véritable exploitation et prospérerait bien mieux qu’en continuant sur vos querelles. Vous n’allez rien gagner d’autre que des terres ravagées à ce rythme. “

Alors que les deux concurrents se fixent toujours dans le blanc des yeux, le premier à intervenir est l’un des bûcherons situé en retrait.

“ Ce gars a raison, Sukehiro. J’en ai ras le cul de ces querelles, ça nous empêche de travailler. Moi j’aiderais avec plaisir à retaper leurs baraques. “

Un second intervenant, paysan cette fois, apporte également son grain de sel au débat.

“ Ecoute le masasuke. On est tous Hijines ici, je suis sûr que nos ancêtres seraient fiers de nous si on bâtit une grande exploitation. La plus grande de tout Hi no kuni ! “

Rapidement, les voix s’élèvent de plus en plus. Les deux groupes se rapprochent, chacun exprimant son enthousiasme vis à vis du projet. Si bien que, finalement, toujours proches l’un de l’autre comme deux chats prêts à se battre, les adversaires finissent par échanger une poignée de main solennelle sans se quitter des yeux. Une bonne chose de faite.

“ J’accepte. Fais bin ton boulot, Sukehiro. “

“ Mieux que toi c’est sûr ! “

Rit le bûcheron en donnant une tape dans l’épaule de son nouveau camarade. Rapidement, les hommes se mettent à rire ensemble et proposent de célébrer ce nouvel accord avec une petite fête. Se retournant vers Akira, l’instigateur de cette nouvelle paix, les deux propriétaires lui proposent même de participer. Mais le jeune homme n’a jamais aimé les fêtes… et en se pressant un peu, sans doute pourra-t-il rentrer à Urahi avant le coucher du soleil.

“ Non merci. Vous serez mieux entre vous, profitez bien de l’avenir surtout. “

“ Merci gamin. Et gloire à l’empire ! “

L’empire ? Si seulement ses problèmes pouvaient se régler ainsi… au moins est-ce un espoir pour l’avenir. Si Kogami Kaneda, soldat aussi paresseux qu’insignifiant, est capable de régler des problèmes datant de la guerre civile… peut-être a-t-il de grands jours devant lui.

_________________
Dans la Guerre, Victoire. Dans la Paix, Vigilance.
[Mission libre/C] La faux contre la hache Icnm
Dans la Mort, Sacrifice.
Particularités
- Akira fait 1M96
- Nombreux tatouages sur le corps (Torse/Dos/bras)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866

[Mission libre/C] La faux contre la hache

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le faux spectre [PV Shuhei, Yugure] - [MISSION LIBRE RANG C]
» Au nom de l'Empire | Mission libre B
» Le Jônin à la hache (/w Shiori)
» The Fly ▬ Mission Libre C.
»  [Mission libre B] Le purificateur

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: