Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» la final ! encore ? (PV)
19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] EmptyAujourd'hui à 12:53 par Jiki Masami

» La voie du sabre し / Les sept vertus du bushido : Courage 勇
19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] EmptyAujourd'hui à 11:58 par Kogami Akira

» Les Ancêtres des Dunes
19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] EmptyAujourd'hui à 11:18 par Asaara Ôji

» Très courte absence (-1semaine) du 6 au 11
19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] EmptyAujourd'hui à 10:33 par Hagashin Eri

» 01. Demandes d'arbitrage
19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] EmptyAujourd'hui à 9:52 par Jiki Masami

» 3/01. Unité Ichi
19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] EmptyAujourd'hui à 4:24 par Shimajima Yugure

» 3/05. Nara et Bakuhatsu
19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] EmptyAujourd'hui à 3:39 par Nihito Meho

» Maeda Hori
19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] EmptyAujourd'hui à 3:24 par Maeda Hori

» L’Île aux cailloux bleus
19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] EmptyAujourd'hui à 1:41 par Uzumaki Sazuka

» Bagarre, patrouille et discussion [Eri Hagashin]
19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] EmptyAujourd'hui à 1:25 par Hagashin Eri

Partagez

19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen]

Shinrin Hanzo
Shinrin HanzoEn ligne

19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] Empty
Jeu 9 Juil 2020 - 20:47
19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] Mr0p

Il est 19h59 et le soleil baigne le capitale de ses lueurs flamboyantes tandis qu'il vit pour cette journée ses dernières secondes de présence. Les ruelles du quartier sud sont calmes et vides, car aujourd'hui, au sein du noble établissement Komazō Ichikawa, ça serait jour de représentation. C'était une ancienne bâtisse qui fut construite bien avant les fondations de l'Empire et qui se trouve aujourd'hui être plus vieille que la plupart des clans qui dirigent ce monde. Autrefois palais, hospice puis hôtellerie, c'était aujourd'hui en tant que théâtre que le gros-œuvre de chêne rouge subsistait, réunissant en ce début de soirée nombre de dignitaires étrangers et haut-gradés de l'Empire pour présenter le spectacle de kabuki le plus populaire du moment : Le périple du demi-dieu ignescent.

La plupart des hommes et femmes ici présents ne venaient point ici pour observer les tragédies bourgeoises sans goût du moment, car aujourd'hui il était question d'une quête d'histoire, plus qu'un simple spectacle, ce conte se voulait être celui d'une pièce d'époque, traitant avec une certaine liberté les événements et héros du passé d'Hi no kuni, et plus particulièrement et indirectement, du cheminement de l'Empereur Rei, le guerrier au masque de fer, au pouvoir.

Nul ne connaissait le maître dramaturge qui avait mis en place la petite troupe et l'avait commandé à jouer. On apprenait dans les quelques chahutements des initiés à l'art du théâtre qu'il avait collaboré à l'écriture du scénario complet, qu'il avait su tenir en compte les exigences de la censure et que malgré la pauvre situation financière de sa petite entreprise il avait su récupérer des acteurs disponibles et doués, tout en prenant en compte des susceptibilités des vedettes de sa troupe de base.

Le jeune Hanzo lui était là, déjà assis en tailleur tandis qu'il observait ses concitoyens amateurs de kabuki prendre également place dans ce hall, se plaçant tous à équidistance les uns des autres. Et tandis que les chuchotements et rires se taisaient graduellement, on pouvait entendre dans les arrière-salles les lourdes percussions de tambours annoncer l'éclosion de la représentation. Et dans une quiétée sans pareille, aux moyens d'acteurs vêtus de masques et d'artifices, l'histoire se dressa devant les spectateurs.

Les entrées et sorties étaient spectaculaires, des projections de pétales venaient accompagner les scènes les plus dramatiques tandis que des danseuses habillées de toiles nacrées et revêtant des grimaces exorbitantes venaient raconter l'inracontable récit des sentiments et des dieux.

Et dans une détonation d'un artificiel feu, le protagoniste principal entrait en scène, escorté d'une mélopée musicale aussi douce qu'épique. Les spectateurs déglutissaient, pris d'un ineffable sentiment de torpeur tant l'introduction et la présentation que dessinait l'acteur, étaient alignées à l'image qu'ils s'étaient fait de l'Empereur.

Dans cet instant lyrique, le jeune Shinrin restait lui scrutateur, portant à l'inverse des hommes ici présents son regard sur une autre silhouette que celle de l'acteur vedette. L’œil narquois, ce n'était donc pas un homme déguisé qui l'interpellait, mais son voisin de gauche.
"Impressionnante est l'histoire des prémices de notre Empire vous ne trouvez pas ? Mais vous n'êtes pas de ceux qui se laisse avoir par un récit aussi attrayant que factice, n'est-ce pas, Enma-san ?" lui avait-il chuchoté au creux de l'oreille, profitant d'un moment de calme dans l'espace.

_________________
19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] Qev


Dernière édition par Shinrin Hanzo le Mer 22 Juil 2020 - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] Empty
Mer 15 Juil 2020 - 22:02
Ce n'est que quelques jours voir quelques heures depuis son retour à la capitale impériale qui se sont écoulés. Quelques jours depuis ... ces évènements aussi invraisemblables soient-ils. Ces quelques nuits passées laissent un goût amer au fond de la gorge de l'homme, tombant dans l'atrocité des nuits blanches causées par des insomnies toutes aussi inépuisables les unes que les autres. Quid de Rei ? Du Nécromancien ? Ce qu'il a vécu, Gozen se le repasse en boucle dans sa tête, comme pour remplacer ses possibles rêves en temps normal quand il dormait encore. Même si dès à présent, ses rêves deviennent cauchemars.

Que peut-il advenir de l'Empire désormais maintenant qu'il n'y a plus personne à sa tête ? Le porte-parole fera t-il l'affaire en attendant ? Peut-être bien, mais pour combien de temps ? Des énigmes toutes aussi plus complexe les unes que les autres alors qu'une nouvelle guerre des plus inédites semble se profiler à l'horizon. Le Grand Patriarche du Mont Myôboku a t-il vu l'avenir du Teikoku ? Gozen se doit-il de se montrer un peu plus entreprenant pour mener à bien le Feu là où il se doit d'aller réellement ? Peut-être bien ... Le doute habite l'homme mais plus il y pense, plus il se gâche la vie.

Ne pouvant pas se laisser déborder par une telle situation mais préférant tout de même oublier certaines choses venant lui poser question dans ses pensées les plus anxieuses, l'Uzumaki pénètre au sein d'un théâtre apprécié des plus fins guerriers et civils de l'empire. Un aspect de sa vie qu'il tente de cacher comme il le peut, il aime l'art sous toutes ses formes. Lui, le bourreau de l'Empire du Feu.

La pièce semble toute appréciable pour le Balafré, affichant une certaine mine évasive commençant à sentir le contre-coup de sa fatigue venante. Les acteurs usent de toutes leurs forces pour satisfaire un public déjà conquit lorsque les rires et les applaudissements inondent la totalité de la pièce au cœur de laquelle tous se trouvent. De son côté, le Guerrier Élémentaire applaudit timidement la dernière scène s'étant jouée face à lui, n'en pensant pas moins vis-à-vis du talent des artistes. Un spectacle appréciable. Mais alors que la dite scène mettant en avant le héros principal de la pièce, un homme présent à sa droite vient lui adresser quelques mots. Un homme que l'Uzumaki avait remarqué depuis bien longtemps.

« Shinrin Hanzô. Il semblerait que vous aussi, vous appréciez une bonne pièce de théâtre de temps à autre. Mais je te prie, considère moi comme un Uzumaki dès à présent. Enma sonne comme une insulte désormais. » dit-il tout en lançant un léger rire sarcastique. Car oui, désormais sa propre situation avait été éclaircit aux yeux de tous. « Peut-être que l'image renvoyée par cet acte est belle et bien celle que nôtre empire actuel. Qu'en pensez-vous, Shinrin-kun ? »

Innocent, l'homme le reste. Franc et serein est son faciès. Comme si cette rencontre devait se faire en ce jour printanier.


_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Shinrin Hanzo
Shinrin HanzoEn ligne

19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] Empty
Jeu 16 Juil 2020 - 12:33
"Soit, Uzumaki-san." rétorquait-il accompagné d’un léger sourire dessiné sur la caboche.
Il ne répondait pas encore à la déclaration de son compère, profitant de quelques secondes de spectacle avant de reprendre ses mots. Le faux Empereur avait des attraits de Dieu et un jeu proche de ceux dédiés aux Héros. C’était lui le met principal de cette pièce qui rameutait toute la populace en ces lieux et ravivait dans leurs cœurs la passion et le feu d’un patriotisme vif et ardent.
"Vous voulez dire, un conte superficiel saupoudré d’artifices homériques ? Vous n’oseriez pas tout de même outrager l’Empereur et porter atteinte à sa position de demiurge de l’Empire du Feu ?"
Quiconque pouvait entendre clairement ses mots pourrait comprendre la malice et le dégoût qu’il apportait à cette parole. Par chance, tous hormis les deux soldats étaient bien trop concentrés sur la douce représentation d’un tissu de mensonges. Déglutissant, comme pour ravaler ce poison de haine qui stagnait encore sur sa langue, il laissait filtrer -par-delà son air de bon soldat- une certaine affliction sous la forme d’un regard morose et bileux. C’était là la triste et accidentelle confession d’un jeune homme désabusé par les fallacieuses et chimériques fables de son pays qui étaient aujourd’hui illustrées devant ces yeux. Pire, il en était lui-même un illustre et secret complice, lui qui sous un patronyme et un masque de scène avait quasiment de toute pièce mis en place cette représentation. Sa dissonance cognitive s’installait alors confortablement dans son âme, bousculant son amour-propre et ravivant des blessures du passé acides. Il était comme déchiré de l’intérieur, faisant face à un tintamarre de désarroi et ne trouvant comme solution face à ce problème que de porter haine et rancune envers l’Empereur : Le maux des maux.
"Veuillez excuser mon indisposition. Je reste offusqué par le jeu bien trop contrefait de certains acteurs. Certains semblent bien profiter de leur position de vedettes pour n’en faire qu’à leurs souhaits. Ecœurant."
Le premier acte, l’introduction des personnages et des intrigues se terminait alors à la suite des mots du jeune homme. Le public exprimait alors sa satisfaction en criant le nom de l’Empereur tandis que sur scène, les décors glissaient et les acteurs s’escarpaient, afin de se préparer à la suite. Des collations étaient alors distribués et tous riaient et discutaillaient sous l’œil aigri du metteur en scène Shinrin.

_________________
19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] Qev
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] Empty
Mar 21 Juil 2020 - 19:19
La confiance en soi est une qualité comme un défaut qu'il est aujourd'hui rare de trouver chez une personne. Être sûr de soi pour affronter le monde et ses nombreux aspects est une chose que peu de personne peuvent avoir la chance de mettre en avant. Hanzô lui, n'hésitait pas à s'afficher comme bien plus confiant que n'importe qui. Les mots qu'il utilisa quelques secondes retentissent encore dans le subconscient de l'homme. Après avoir accepté la véritable identité de Gozen, le Shinrin se permit un commentaire sur une intention que l'homme a eut face aux Hijins cette fameuse nuit; faire tomber l'Empereur pour diriger le Feu d'une meilleure manière. Mais si cet aspect est totalement faux et que malgré sa fuite de Tetsu il n'a pas pu prouver sa réelle force, le Balafré et ses proches savent qu'il pourrait mourir pour le Yamanaka tout comme pour l'empire. Mais cette information venant de la bouche du marionnettiste vient titiller la curiosité de l'homme, quelqu'un souhaite le nuire.

La certaine ironie que l'homme à la peinture de guerre met dans sa voix prouve que ce dernier a bien des intentions cachées vis-à-vis de l'Uzumaki. Mais ce qu'il ne sait pas, c'est que l'Hayashijin sait toujours tout. Toujours. Alors face aux excuses du Shinrin, il se permet. « Oh ne t'excuses pas voyons ... La curiosité est quelque chose de naturelle. » Son sourire enjoué vient toujours habillé son faciès pour mettre dans une bonne condition d'échange verbal le duo, tout en gardant un œil sur le spectacle qui se joue face à eux. Après tout, le Balafré est initialement présent dans ce théâtre pour assister à la pièce qui se joue ce soir, pour profiter d'un moment de répit.

Et après un certain silence ... « Qu'entends-tu par "outrager l'Empereur et porter atteinte à sa disposition" ? Penses-tu ... que je souhaites renverser Son Altesse Rei d'une quelconque manière que ce soit ? » S'il paraissait joviale jusque là, le visage de l'homme se ternit légèrement pour laisser place à son plus grand sérieux, montrant à Hanzô que sa méfiance grandit.

« Émettre de telles accusations envers un Lieutenant de l'Empire, de la part d'un soldat, peut s'avérer bien dangereux ... Shinrin-san. » La pression qu'il émet alors semble toute trouvée ; maintenant qu'Hanzô montrait une certaine intension à son égard, Gozen ne le lâchera pas.

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Shinrin Hanzo
Shinrin HanzoEn ligne

19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] Empty
Mer 22 Juil 2020 - 20:21
Hanzo n’avait eu de cesse de prêter attention aux symptômes de la société. Il y en avait une qui aux lèvres de nombreux notables semblait nécessaire : la corruption. Chaque fois qu’elle se manifestait quelque part une superstition multiple prenait le dessus et la croyance générale du peuple acceptait devenant pâle et impuissante. Car la superstition est une libre-pensée de second ordre, celui qui s’y soumet choisit certaines formes et formules qui lui plaisent à l’oreille, et se permet alors de choisir. Tels étaient les moutons de l’Empire, ceux qui au prix d’une factice paix se complaisaient à fermer les yeux. On oubliait alors le Shoshikidan, on calfeutrait les crasses les plus tenances qui avaient permis à l’Empire de voir le jour, tout ça pour quoi ? Pour ne pas faire face à la réalité. Et telle une bande d’autruches, la populace plantait son nez dans le sol jusqu’au cou, admirant avec une certaine oisiveté une situation qui n’avait rien d’admirable. Hanzo comprenait comment les Hijins en étaient arrivés là. Ils avaient peur, qui pourraient se vanter du contraire ? Mizu no Kuni, Kaze no Kuni, les Dieux, la guerre, la terreur, la maladie. Une myriade de problèmes a contribué à perturber le jugement de ce peuple et à les priver de bon sens. La peur a pris ce qu’ils avaient de meilleur en eux, et dans cette panique, ils se sont tourné vers Rei, le héros.

Et tandis qu’il restait perturbé par ses pensées, il devait à présent conjuguer avec l’animosité du lieutenant aux multiples visages, après tout, c’était bien mérité.
"Êtes-vous de ceux qui dégainent leur lame à la moindre alarme ?"
Une certaine tension habillait alors l’air sur un fond de symphonie tragique que le théâtre apportait. Si sur la scène, quelques acteurs menaient la danse, on retrouvait au sein du public les deux guerriers qui jouaient également au jeu de la farce dramatique et il aurait été bien compliqué pour un témoin quelconque de comprendre le script qui se dévoilait.

Reprenant son attention sur l’estrade, le Shinrin semblait comme quelque peu dépité de la tournure des événements, affichant sans le moindre artifice une face aussi morose qu’insatisfaite.
"J’aurais espéré que vous sachiez reconnaître un ami, sans vous abaisser à jouer de votre grade."
Et comme pour se faire pardonner de sa pique précédente, le Shinrin fit un pas métaphorique vers l’Uzumaki, révélant une partie de ses pensées scélérates sous un chuchotement de judas.
"Certaines personnes nous couvrent de leurs ailes pour mieux nous mordre de leur bec. Là le mal de l’Empire qui depuis ses fondations gangrène notre société et menace les plus fragiles de nos pairs. Je ne désire guère être de ceux qui observent en attendant le jour du regret. C’est contraire à mon nindo Uzumaki-san."
Le ton était donné, qu’importe s’il n’avait pas de réponse analogue, le Shinrin était las de faire semblant.

_________________
19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] Qev
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Gozen
Uzumaki GozenEn ligne

19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen] Empty
Jeu 30 Juil 2020 - 15:49
Le Balafré se sentait-il menacé d'une quelconque manière que ce soit ? Se sent-il en mauvaise posture face à un homme qui l'accuse au travers des métaphores de vouloir prendre la place de l'Empereur par la magouille ? Aucunement. Le sang aussi froid qu'un reptile, l'Uzumaki reste de marbre et affiche, comme il sait si bien le faire, son visage le plus sympathique aux yeux du SHinrin. Mais tout comme son cousin lointain Shinpachi, Hanzô semble doué dans la manipulation des mots et de l'information. Connaissant le premier animal, la moindre faute pourrait lui être retournée. Même s'il ... sait pourquoi il est ici en ce jour.

« Je préfère faire preuve de tact et avancer ... par la parole. La violence n'a jamais rien résolue après tout. » Ses pupilles rougeâtres s'intensifient fixant avec insistance l'homme partageant sa discussion. Mais malheureusement, il semblerait que la méfiance de l'Uzumaki comme ces quelques "menaces" à l'encontre de son interlocuteur, le Shinrin se montre différent tout à coup.

Ses paroles deviennent plus sérieuses et il démontre une certaine déception quant l'amertume qu'a pu faire ressentir le lieutenant par rapport au soldat. Son objectif n'était de ne pas vendre la mèche de sa mission donnée par le lieutenant Shinrin. Alors des amis, il en a bien plus que ce qu'il peut penser. « Saches que des amis ... tu en as bien plus que tu ne le crois. Et saches ... que je n'ai jamais eu une envie quelconque de prendre la place de Sire Rei. JAMAIS, je ne penserais à un tel acte pour prouver ma supériorité. Si je dois devenir empereur, alors ce sera par la voix du peuple ou dans les règles de l'art. Mais je suis content ... » Marquant un pause brève, le Balafré sourit sincèrement à Hanzô, content de la tournure de la situation. « l'Unité Impériale possède un nouveau membre dans ses rangs. »

Car qu'il en prenne connaissance, lui qui pensant manipuler l'Uzumaki était la cible depuis le début. Un manipulateur manipulé et ce, pour la bonne cause. L'Unité Impériale reste prudent sur ses recrues après tout.

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940

19h59 - Le périple du demi-dieu ignescent [Gozen]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: